vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

dimanche 25 juin 2017

Bonne Fête Prosper

Photo de Chalon

thema - chalon sur saone

Théma, théma, thématiques

Vous êtes ici :

BANDES DESSINÉES...

La BD est en force sur vivre-a-chalon.com

BD...

En partenariat avec des étudiants de l'IUT (Licence TAIS) et Michel BONNET cette rubrique s'intéresse  au "neuvième art" en général mais, et, c'est la raison d'être de notre média,  également aux acteurs chalonnais et aux initiatives locales dans le droit fil du projet "Chalon en bulles" dont Michel Bonnet fut l'initiateur et l'animateur il y a quelques années.

Avec son équipe il ira à votre rencontre... mais n'hésitez pas à faire le premier pas si vous partagez cette passion pour les bulles !

 

Des textes, des photos, des interviews audion des vidéos...
Bonne promenade !

 

 

 

 

L'été c'est fait pour lire Harry Dickson, en nouvelles et en bédés !

L’été c’est fait pour lire mais chez moi les lectures servent aussi à apprendre, découvrir et me souvenir. Me souvenir car chaque fois que je relis un ouvrage, j’ai le sentiment de revivre le temps de cette lecture ce qui, parfois, est fort sympathique… Par exemple, prenons le personnage d’Harry Dickson !

 

 

J’y suis ! J’ai une quinzaine d’année et un cousin me fait découvrir un ouvrage de Jean Ray. Ce sont des nouvelles racontant les prouesses d’un certain Harry Dickson, le Sherlock Holmes américain. La couverture est une reproduction des fascicules qui avait été publiés quelques décennies plus tôt… Fascinante, la couverture fait plonger dans l’univers dicksonnien, entre polar et fantastique… Je lis cet été-là  mes premières nouvelles et j’adhère immédiatement… Dans les deux ans qui suivent je vais dévorer presque tous les écrits de Jean Ray… Dans mon souvenir de lecteur, j’assimile très vite l’ambiance des enquêtes de ce fameux Harry Dickson avec certaines nouvelles d’Edgar Poe et son très célèbre chevalier Auguste Dupin, découverte de la même période…

 

 

Aujourd’hui, je continue régulièrement à relire quelques nouvelles de Jean Ray mais j’apprécie tout particulièrement le travail d’Olivier Roman et Richard Nolane qui ont réalisé une série d’une douzaine d’albums en bande dessinée pour refaire vivre ce détective merveilleux… Ce qui est fort, c’est d’avoir osé le faire en écrivant de nouvelles aventures tout en restant fidèles à ces fameux fascicules qui avaient marqué mon adolescence… Du coup, à chaque lecture, sans nostalgie particulière, j’ai quelques parfums d’adolescence qui remontent à ma mémoire…

 

J’ai relu, par exemple, Le diable du Devonshire, très récemment puisque le dessinateur de la série, Olivier Roman était au festival de la bande dessinée de Mellecey juste à côté de Chalon-sur-Saône… Deux éléments forts dans cet album surprendront – ou pas – le lecteur. Tout d’abord, le fait que nous sommes bien en présence de forces occultes et fantastiques qui menacent le monde. Harry Dickson, scientifique et méthodique, est le rempart pour protéger le monde et l’humanité… c’est une sorte de super héros mais son pouvoir réside essentiellement dans son fonctionnement cérébral… et dans sa capacité à accepter l’étrange…

 

Quand on parle Harry Dickson, on ne peut pas faire l’impasse du lien avec Sherlock Holmes… et c’est d’autant plus vrai dans cet épisode puisque les deux grands détectives vont se rencontrer. Sherlock est à la retraite absorbé par l’étude des abeilles et Harry vient le consulter sur une affaire dont il s’est occupé jadis… Belle rencontre et belle enquête diabolique…

 

 

Chaque album de cette série est une histoire complète, sans lien spécifique avec les autres et donc on peut les lire à peu près dans l’ordre que l’on veut. Malheureusement, tous les albums ne sont pas disponibles actuellement et vous allez devoir les chercher pour certains d’occasion mais comme ce sont de bonnes bandes dessinées vous ne regretterez pas le temps passé à les retrouver… et si votre bibliothèque a la collection complète, alors vous serez tout simplement chanceux !

 

Bien sûr, j’aimerais comme certains fans, que les éditions Soleil prolongent la série mais pour le moment ce n’est pas d’actualité et malheureusement, la série Alchimie que nos deux compères ont écrite et dessinée ensemble est aussi difficile à se procurer…

 

Voilà, l’été c’est fait pour lire mais pour Harry Dickson vous devrez lire d’occasion ou en bibliothèque, ce qui est quand même lire… Non ?

 
 
 
Imprimer - - par Michel Bonnet - 23 juin 2017 - Réagir

BD : Philippe Vandaële à Mellecey

En arrivant devant Philippe Vandaële et ses bandes dessinées, lors du festival de bande dessinée de Mellecey qui est encore ouvert toute la journée de dimanche, vous pourriez vous dire « Encore une histoire de zombies de plus ! » Ce serait normal mais injuste !

 

Ce pourrait être la réaction d’un lecteur qui trouverait le premier tome de la série Alice Matheson, avant qu’il en commence la lecture… Oui, ça a bien le goût et l’aspect du zombi ! Oui, on pourrait se croire dans du déjà vu ! Sauf que…

Si le lecteur regarde d’un peu plus près la quatrième de couverture, il va être saisi d’un doute… Ce n’est peut-être pas du zombi mais de l’Urgences ! Oui, hôpital, infirmière, seringue… A moins que nous soyons dans une « simple » histoire d’ange de la mort… Oui, la bonne et douce infirmière qui abrège les souffrances du malade condamné par la science !

 

Mais, là encore, si le lecteur n’entre pas dans la série, il ne mesurera pas son erreur, erreur relative ou absolue, en fait c’est vous qui déciderez le moment venu, c’est-à-dire quand vous serez au cœur de l’histoire…

Dans Alice Matheson, il y a un peu de Walking dead – oui, il y a bien des zombies – mais aussi un peu de XIII – quelles sont les origines mystérieuses de cette infirmière spéciale, Alice Matheson – et encore une pointe de la série Urgences – oui on est dans un hôpital qui se repait de ses histoires sentimentales, qui gèrent ses tensions et jalousies, avec ses heurts et ses sourires – sans oublier une petite pointe de Docteur House car il faut mener les recherches pour comprendre d’où viennent ces zombies sauvages…

 

Mais, comme une bonne série – et on ne va pas apprendre à Jean-Luc Istin comment construire un tel ouvrage – ne peut pas rester dans les basiques, il y aura aussi quelques incursions sur l’euthanasie, sur la violence, sur l’amour, sur l’argent, sur les ascendances…

Même si cette série bédé est indiscutablement violente par bien des aspects, que l’on ne peut certainement pas la mettre dans toutes mes mains, que sa lecture doit être réservée à un public adolescents plus et jeunes adultes, je dois vous avouer que j’ai beaucoup aimé !!!

Le scénario de Jean-Luc Istin et repris à partir du tome 4 par Stéphane Betbeder, un scénariste prolixe que j’ai découvert et apprécié avec Le retour de Dorian Gray. Les dessinateurs sont plusieurs ce qui a permis aux lecteurs de ne pas attendre trop longtemps la sortie des suites… Pour autant, le lecteur n’est pas choqué ou déstabilisé par le passage de la narration graphique de Philippe Vandaële à celles de Zivorad Radivojevic, de Federico Pietrobon, de Lucio Leoni ou d’Emanuela Negrin… Pour le dernier album, le sixième, on retrouve Philippe Vandaële… et on clôture ainsi la première saison de cette série…

Et Philippe Vandaële est là à Mellecey et il vous attend !!!

 
 
 
Imprimer - - par Michel Bonnet - 18 juin 2017 - Réagir

Jean-Marc Stalner est à Mellecey jusqu'à dimanche soir !

Jean-Marc Stalner est un auteur que j’ai lu et relu depuis des années. Je ne veux pas dire par là qu’il est un vieil auteur mais tout simplement que nous sommes de la même génération. Je me souviens de lui, à l’époque où les deux frères travaillaient ensemble sur la série Fabien M… Première rencontre, première dédicace, première interview radio…

 

 

Pour les séries, je me souviens et je relis même de temps en temps Malheig, Le Boche et Le fer et le feu… Puis les deux frères se sont séparés et ce fut Jean-Marc seul. Les lectures et belles découvertes continuaient : Le Maitre de pierre, Le cercle de Minsk… Et voilà qu’ils retravaillent ensemble, Eric au scénario et Jean-Marc au dessin, dans l’adaptation d’un roman de Nicolas Vanier, L’or sous la neige… Je ne citerai pas l’adaptation de belle et Sébastien car je ne connais pas du tout… Oui, on a beau lire énormément de bandes dessinées, on ne peut pas tout lire !

 

 

Jean-Marc Stalner sera là demain toute la journée à Mellecey pour ce premier festival de la bande dessinée qui tient toutes ses promesses… A ne pas manquer !

 
 
Imprimer - - par Michel Bonnet - 17 juin 2017 - Réagir

Premières images du festival de bandes dessinées à Mellecey

Quelques images du festival de bandes dessinées organisé par l'association Saône en bulles à Mellecey durant ce weekend... Ambiance studieuse, dessinateurs à fond dans les dédicaces, lecteurs passionnés à l'écoute de leurs auteurs préférés et, surtout, du travail pour tous les auteurs présents !
Imprimer - - par Sabine et Michel - 17 juin 2017 - Réagir

Pascal Croci à la bibliothèque de Chalon-sur-Saône

Cet après-midi, Pascal Croci s'est déplacé à la bibliothèque de Chalon-sur-Saône pour rencontrer ses lecteurs... Il n'y avait pas la grande foule mais ceux qui avaient osé affronter la chaleur ont eu le plaisir de pouvoir discuter...

Nous vous proposerons rapidement le contenu de cet entretien avec Pascal Croci...

Imprimer - - par Sylvain et Corentin, journalistes-stagiaires - 17 juin 2017 - Réagir

Une grande vente aux enchères Bandes dessinées à Paris !

La bande dessinée ne sera pas à l’honneur qu’à Mellecey. En effet, pendant qu’il y aura le 1er festival de la bande dessinée de Mellecey, samedi 17 juin 2017, à Paris, il y aura une grande vente aux enchères Bande dessinée et illustration. Je vous ai déjà parlé des difficultés des auteurs et parfois ces ventes permettent à certains de vendre correctement des planches et cela leur donne les moyens de vivre décemment…

 

 

La vente du 17 juin se déroulera 9 avenue Matignon, dans le 8ème arrondissement de Paris et c’est à cette même adresse que les planches et dessins vendus seront exposés dès jeudi après-midi… Je peux vous dire que pour ceux qui passeront à Paris durant ces trois jours, cette exposition est à ne pas manquer, sous aucun prétexte…

 

La vente sera divisée en deux parties, une première consacrée à Rosinski tandis que la seconde mettra en valeur des œuvres de plusieurs grands auteurs de la bande dessinée…

 

C’est Grzegorz Rosinski lui-même qui vend une partie de ses planches, trente-deux pour être précis. C’est la première fois qu’un tel apport est mis en vente et en feuilletant le catalogue j’y ai vu plusieurs planches de mon album préféré des aventures de Thorgal, Les archers. N’oublions pas que c’est dans cet album qu’apparaît une certaine Kriss de Valnor et à partir de cet instant les histoires ne seront plus jamais comme avant… Kriss de Valnor est l’héroïne parfaite pour être en face de Thorgal (parfois à côté même…). Le seul hic est que l’on prévoit une somme entre 15000 et 20000 euros pour acquérir une planche de cet album et ce n’est pas dans mes moyens…

 

Dans le deuxième temps de cette vente, il y aura de grands noms et comme je ne peux pas tout vous citer, je me contenterai de citer les dessinateurs que j’aime le plus : Vance, Tezuka, Jacobs, Gibrat…

 

 

Pour ceux qui vont avoir la chance de se déplacer pour l’exposition des pièces vendues, ce sera un grand moment car avec tous ces éléments-là on peut presque refaire et réécrire l’histoire de la bande dessinée des trente dernières années ! Pensez donc, du Franquin à côté d’une planche d’Uderzo, Chaland presque en face de Derib, du Prugne en face de travaux de Giraud… Non, franchement, cela vaut le déplacement ! Seul problème pour les amateurs de bandes dessinées de notre région, c’est que cela tombe en même temps que le 1er festival de Mellecey… Il va falloir choisir !

 

Mon choix est fait et comme, du coup, je ne vais pas pouvoir me déplacer sur Paris à cette occasion, il me restera plus qu’à acheter les deux catalogues de la vente (tirage limité) édité par Daniel Maghen, coorganisateur de l’évènement avec Christie’s…

 
 
Imprimer - - par Michel Bonnet - 15 juin 2017 - Réagir





Rechercher dans cette rubrique  




  



 

LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle