vivre-a-chalon.com : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

vendredi 20 janvier 2017

Bonne Fête Sébastien

Photo de Chalon

thema - chalon sur saone

Théma, théma, thématiques

Vous êtes ici :

Cette rubrique reçoit des contenus liés à la vie économique: chiffres, développement, nouvelles installations, nouveaux commerces, etc. 

Si vous êtes un acteur économique, n'hésitez pas à envoyer vos informations !

 
Publicité.

 

 

Entreprise : Michèle Dereims, Chevalier de la légion d'honneur

C'est une femme au parcours peu ordinaire, co-dirigeante de la société Hydroprocess, installée en zoneor , Michèle Dereims a été élevée au grade de chevalier de la légion d'honneur, le 30 décembre dernier.


Co-gérante avec Philippe, également ingénieur, d’une société spécialisée dans la fabrication d’équipements de découpe par jet d’eau ; Michèle Dereims, compte 32 ans de services.


La société qu'elle dirige est spécialisée dans le domaine des hautes pressions. Elle conçoit et fabrique ses machines pour les industries en utilisant deux techniques : l’hydroformage, qui consiste à mouler une matière avec la pression de l’eau pour par exemple fabrique une simple casserole ; une autre permettant la découpe par jet d’eau. Unique en son genre, Hydroprocess travaille aujourd’hui avec l’étranger, en Espagne, en Grèce ou encore en Italie. La jeune entreprise s’en fait un nom puisqu’elle travaille avec certaines grandes marques françaises comme Sodebo, Lu pour qui elle procède à la découpe de produits agroalimentaires, mais encore EADS qui utilise une machine conçue par Hydroprocess pour fabriquer les réacteurs de l’Airbus A-380.


L'une des créations de la société se nomme «Chef Cut», il s’adresse au secteur de l’agroalimentaire et cible le marché des gros artisans pâtissiers, chocolatiers, glaciers, confiseurs et traiteurs.
Grâce à une buse et un plateau, supportant les aliments, et qui fonctionnent de concert, il offre une découpe, rapide, précise et sans perte de produits frais ou surgelés, surtout pour les gâteaux et amuse-bouches, mais aussi pour les viandes, poissons, légumes, fruits ainsi que les fromages.


C'est au titre du ministère de l'économie, que la distinction de la légion d'honneur sera remise à cette chef d'entreprise chalonnaise.
    

Imprimer - - par Daniel DERIOT - Réagir

Alain Monnet, à la rencontre de ses lecteurs, samedi après midi

Spécialiste de l’aménagement du territoire, Alain Monnet, un temps en fonction à la Chambre de Commerce et d'Industrie, alors que les locaux de cet organisme consulaire se trouvaient Boulevard de la République, a rencontré ses lecteurs chalonnais.

 

Pub

 


DES REALISATEURS ET DES CONCEPTEURS DANS LE DEPARTEMENT
Auteur de la « Saône et Loire économique des trente glorieuse : 1945-1975 », publié en décembre dernier, Alain Monnet, a présenté cet ouvrage retraçant l'histoire de l'industrie dans notre département à la librairie Gibert Joseph. «  Beaucoup de P.M.E disposent également d'un bureau d'études » a confié l'observateur-acteur Alain Monnet. Ce dernier, note «  aux côtés des réalisateurs dans les ateliers, il existe aussi dans les bureaux des concepteurs ».

 

 DEUX OUVRAGES
Lorsqu'il évoque le département de Saône et Loire, Alain Monnet, évoque l'ensemble des facettes . Economique, social, mais aussi politique et historique, il est vrai que le premier ouvrage rédigé par Alain Monnet a pour tittre « La Saône et Loire sous la quatriéme république : 1946-1958 » paru déjà aux éditions Jyb Repro du Creusot, publié en décembre 2010.

 Entre la rédaction des deux ouvrages, Alain Monnet, a été adjoint au maire de Montceau les mines.de 2008 à 2014, samedi après midi, l''une de ses collègues, également adjointe à la mairie de Chalon, durant cette même période , Françoise Pelletier-Verjux n'a pas manqué de saluer M. Monnet. Il avait vendredi soir, animé une conférence à l'invitation du lion's Club de Montceau.

 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - Réagir

Lancement de ViniTIC, plateforme de communication web pour les vignerons

La publication d’informations sur les Réseaux Sociaux fait désormais partie intégrante des stratégies de communication des commerces et entreprises. Le nombre, sans cesse croissant, d’utilisateurs de Facebook ou Twitter permet aux entreprises de toucher un large public, en particulier chez les nouvelles générations. On estime aujourd’hui à plus de 70% le nombre d’internautes qui consultent Facebook régulièrement.


 

Les vignerons français semblent s’intéresser de plus en plus à ces nouveaux moyens de communication, malgré un retard certain par rapport aux pays Anglo-saxons ou encore la Chine.


Ainsi, le nombre de vignerons indépendants qui communiquent sur Facebook dépasserait désormais les 30%.

Une startup implantée dans la pépinière d'entreprises Nicéphore Cité de Chalon Sur Saone, a saisi cette opportunité pour lancer ViniTIC. La jeune entreprise fondée en Juin dernier par Cyril Bataille et Mikael Bernard sera la première plateforme de communication web au service des vignerons.

La startup propose plusieurs modules de communication comme la publication sur les réseaux sociaux, l'envoi de newsletter, ainsi qu’un service de réservation pour développer l’œnotourisme. Tout cela est disponible depuis une seule et unique plateforme.


 

La lancement de ViniTIC est prévu pour la fin du mois de Janvier.

Pour mieux comprendre ViniTIC en images, rendez vous sur : www.vinitic.com

Facebook --> www.facebook.com/ViniTICinfo/
Twitter --> www.twitter.com/ViniTIC1

 

 
Publicité.

 

Imprimer - - par Nathan ViniTIC - Réagir

Jean Paul Meunier, DG de « Métalliance », élevé au grade de chevalier de la légion d'honneur

C'est au titre de chef d'entreprise, que Jean Paul Meunier, Directeur général de la société « Métalliance » a été élevé au titre de chevalier de la légion d'honneur, dans la promotion de fin d'année de l'année 2016. M. Meunier a été également maire de sa commune natale durant 19 ans, de 1989 à 2008 et conseiller général du canton de Palinges.


UN CHEF D'ENTREPRISE FIDELE A SES RACINES
Tout d'abord, chef d'entreprise de la société Nofen à Génélard, Jean Paul Meunier a fusionné cette société avec celle de Jean Claude Cothenet, au début des année 2000. Elle emploie actuellement 130 personnes sur les sites de Saint Vallier et Génelard. Elle possède un rayonnement international, spécialisée notamment dans la fabrication de machines pour creuser des tunnels, c'est ainsi que les métros de Varsovie, de San Francisco ou encore l'extension de celui de Londres ont pu être réalisés. 65 % du chiffre d'affaire de l'entreprise est réalisé à l'exportation.


Spécialisée également dans la fabrication de ballons captifs, l'entreprise du bassin minier est à l'origine des ballons détectant la pollution à Paris, mais aussi à ceux qui s'étaient enveloppés aux quatre coins de la capitale, lors de la coupe du monde de football en 1998.


CONSEILLER GENERAL DE 1994 A 2015
Jean Paul Meunier, est aussi passionné de musique classique, de littérature, il aime citer Victor Hugo, et faisait référence à l'écrivain, lorsqu'il accède au conseil général en mars 1994, « Ceux qui vivent sont ceux qui luttent ». Il a pratiqué le football et l’athlétisme. Conseiller général de 1994 à 2015, il a représenté le canton de Toulon sur Arroux, à l'assemblée départementale.

"Cela a été une belle surprise de fin d'année" a confié M. Meunier, à la lecture du Journal Officiel.


 

 

 
Imprimer - - par Daniel Dériot - Réagir

« Baromètre 2016 de l'emploi en Bourgogne - Franche Comté »

Ce baromètre a été réalisé à partir de l’analyse des offres d’emploi publiées sur Jobijoba .com 1 entre le 1 er janvier et le 1 décembre 2016. Il vise à présenter une photographie fidèle de la situation de l’emploi salarié dans la région : le nombre d’offres d’emploi, leur localisation, les secteurs qui offrent des opportunités et, au sein de ces secteurs, les métiers les plus recherchés.


 

LES PRINCIPALES CONCLUSIONS
● Sur les 159 550 offres proposées en 2016, 63,1% étaient situés en Bourgogne et 36,9 % en Franche-Comté.

● Sur les 10 villes de la nouvelle grande région offrant le plus d’emplois, 6 sont situés en Bourgogne : Dijon (28169 emplois), Mâcon (5156 emplois), Chalon-sur-Saône (4483 emplois), Auxerre (4443 emplois), Beaune (3035 emplois) et Nevers (2 877 emplois). Et 4 en Franche-Comté : Besançon (10210 emploi), Belfort (4829
emplois), Lons-le-Saunier (2244 emplois) et Vesoul (2154 emplois).

● Les 5 secteurs qui offrent le plus d’emploi sont 1) Le commerce-vente, 2) L’industrie, 3) Le BTP, 4) La Santé, 5) Le transport-logistique.

● Le commerce-vente recherche en priorité des commerciaux (salaire médian : 32 500 € bruts), des vendeurs
(25 000 € bruts/an), des technico-commerciaux (34 000 € bruts/an) et des conseillers commerciaux (35 000 € bruts/an).


QUELS SECTEURS PROPOSENT LE PLUS D’OFFRES D’EMPLOI ?
COMMERCE -VENTE
17,5 % offres d’emploi

SANTÉ
7 % offres d’emploi

INDUSTRIE
17,3 % offres d’emploi

TRANSPORT- LOGISTIQUE
6,8 % offres d’emploi

BTP
8,4 % offres d’emploi
TOURISME - HÔTELLERIE

RESTAURATION
4,9 % offres d’emploi

 
Imprimer - - par Communiqué Jobijoba - Réagir

Une route pour désenclaver la maison des vins inaugurée ce jeudi matin

Ce jeudi, en fin de matinée, Gilles Platret, maire et ses collègues du conseil municipal ont procédé à l'inauguration d'une nouvelle voie routière, permettant (entre autre de desservir) la maison des vins. Un secteur, en pleine rénovation, avec à venir de nouveaux aménagements.


AMENAGEMENT PAYSAGER ET STATIONNEMENT GRATUIT
La nouvelle liaison routière est l'une des premières phases de ce secteur, faisant déjà suite à l'extension de la maison des vins, dont l'inauguration a eu lieu, vendredi dernier. Actuellement en jachère, l'ensemble de ce quartier va connaître de profondes mutations avec un aménagement paysager (et même une plantation de vigne).
Un chemin piétonnier va être aménagé jusqu'à la piscine, le parking demeurera gratuit, il comptera 138 places. Une esplanade sera reprise et et permettra toujours d'accueillir différents événements festifs (Chalon dans la rue, paulée etc) Gilles Platret a présenté la maquette et les plans avec à ses côtés Joël Lefebvre, adjoint en charge de l'espace public et Agnès Vitteaut-Alberti, présidente de l'association maison des vins.
« Cette nouvelle rue permet également de desservir de cœur historique de la ville » a noté, Gilles Platret.
Les travaux seront achevés au début de l'été, alors que débuteront ceux dans la nouvelle drêche, lancée par le Grand-Chalon.


NOUVELLE SALLE DE DEGUSTATION ET EXTENSION A LA MAISON DES VINS
Vendredi dernier, a eu lieu à la maison des vins, l'inauguration de nouveaux espaces comprenant notamment une nouvelle salle de dégustation de 120 m2 . «  Nous disposons d'une boutique de 200 m2 e et d’espace vente.. Nous avons également développé de nouvelles thématiques comme les livres viticoles en partenariat avec l’Athénaeum de Beaune » a confié Agnès Vitteaut-Alberti, la présidente de la maison des vins. Une extension faisant suite à une première, intervenue en 2006. De surcroît, c'est désormais 140 bouteilles de la côte chalonnaise qui sont représentées.

 


UN ATOUT POUR LA FREQUENTATION
Les différents aménagements devraient contribuer à développer et à faire rayonner la maison des vins, qui a accueilli en 2015 : 40 000 visiteurs , permettant une vente de 127 242 bouteilles. « Les aménagements étaient attendus de longue date, c'est un quartier magique et unique » a remarqué Jean Charles Bezin, responsable des ventes


Nos photos : Ce jeudi matin, lors de l'inauguration, par Gilles Platret.

Agnès Vitteaut-Alberti : "C'est un plus pour ce quartier maison des vins"... Jean Charles Bezin et l'équipe de la maison des vins.

Imprimer - - par Daniel Dériot - Réagir

Vient de paraître : « La Saône et Loire économique des trente glorieuses » 1945-1975

Voilà un ouvrage de 360 pages retraçant le développement économique de notre département durant trente ans. Il a été rédigé non seulement par un observateur attentif mais avant tout par un acteur de premier plan.Alain Monnet, a débuté à la « Fiduciaire de France », dans notre ville, puis a été en charge du service promotion industrielle à la Chambre de Commerce et d'Industrie ( C.C.I) lorsqu'elle se trouvait, Boulevard de la République.


UN ACTEUR SOUS DIFFÉRENTES CASQUETTES
Ce diplômé de l’Institut d'Administration des Entreprises a intégré la Datar dans le cadre de la reconversion industrielle,puis dirige l'agence de développement économique « Creusot-Montceau Développement »...A partir de 2008, cet homme de dossiers est élu municipal à Montceau les Mines, aux côtés de Didier Mathus, il est alors adjoint et vice président de la C.U.C.M...Un riche parcours. Il avaoit déjà rédigé voilà tout juste six années déjà « La Saône et Loire sous la quatrième république : 1946-1958 » Il récidive donc, en évoquant le tissu industriel de notre département, en décrivant les bassins de vie et en constatant l'évolution des principales filières professionnelles.


UNE SÉANCE DE DÉDICACES A CHALON : LE SAMEDI 14 JANVIER
« La Saône et Loire, ce n'est pas seulement l'agriculture, c'est aussi un tissu industriel et pas seulement dans les grandes villes que sont Chalopn, Le Creusot, Montceau » constate Alain Monnet. C'est aussi des entreprises implantées de longue date parfois à Digoin, La Clayette, Autun etc. Alain Monnet remarque « Ce territoire alors en forte expansion épouse le rythme économique du pays et parfois l'anticipe grâce à ses capacités d'innovations. Les infrastructures, routes, zones d'activités, réseau férrré, équipements portuaires participent à cette croissance exceptionnelle.


SANS OUBLIER LES ELUS DES TRENTE GLORIEUSES
M.Monnet consacre un chapitre « aux élus des trente glorieuses », ceux qui ont accompagné le développement au conseil général, les parlementaires et maires des villes principales. Il note par exemple la préoccupation, par exemple du maire de Chagny, Marcel Charolais, qui se préoccupe d'un aménagement industriel, dans les années soixantes au nord de la ville. Etc...


x Alain Monnet, présentera l'ouvrage qui vient de sortir de imprimerie JYB Repro, au Creusot, le samedi 14 Janvier à partir de 15 H, à la librairie, Joseph Gibert, rue Général Leclerc. Prix de vente de l'ouvrage25 Euros.

Imprimer - - par Daniel Dériot - Réagir

"Tout a commencé à Poil" Les caleçons et pyjamas du village de Poil en Bourgogne

Le village de Poil (Bourgogne), plus connu comme étant la capitale mondiale du caleçon,abrite la marque « Au Poil » (www.au-poil.fr). Il s’agit d’une jeune marque cherchant à valoriser le savoir-faire de la région. Y sont onfectionnés les caleçons pour homme et les pyjamas pour femme du village de Poil : fabriqués en Bourgogne par les gens du coin.

Cette année, Au Poil a été sélectionné dans la liste de Noël de la Frenchtech.



12 modèles de caleçons pour homme et les 3 modèles de pyjamas pour femme sont cousus à quelques kilomètres du village, en Saône-et-Loire, par des habitants de la région. Mieux que du « made in France », Au Poil fait donc du fabriqué en Bourgogne « par les gens du coin ». Le ministre de l’économie A. Montebourg est d’ailleurs venu à Poil soutenir l' aventure !


Site web: www.au-poil.fr
Facebook: www.facebook.com/aupoilaupoil/
Twitter: https://twitter.com/AuPoil_Officiel


 
Imprimer - - par Communiqué au Poil - Réagir

A compter de ce mercredi : Un site dédié aux commerçants et artisans chalonnais

Promouvoir les commerces et artisans chalonnais, tels sont les objectifs du nouveau site, « chalon-commerces.fr »présenté par Gilles Platret, maire et Sophie Landrot, adjointe en charge du commerce, lors d'une rencontre mardi soir avec les commerçants. Le maire a relancé l'idée ou d'une union commerciale susceptible de fédérer et de contribuer à l'attractivité du commerce chalonnais.


« Les villes moyennes sont les plus touchées par l'évasion des commerces du centre ville »...a rappelé sous forme de constat le premier magistrat. Ce dernier évoquant également les 170 000 mètres carrés occupés par les zones commerciales en périphérie est revenu sur le projet d'installation d'une halle commerciale.

Publicité


« Nous devons faire revenir une clientèle au centre ville, la halle sera attractive et c'est l'ensemble des commerces qui bénéficieront des retombées » a mis en avant, Gilles Platret en citant l'exemple de la ville de Chateauroux.


DÉJÀ PLUS DE 300 COMMERCES
Une signalétique des places disponibles dans les trois parkings gérés par Q Parc, sera mis en place en 2017, aux entrées principales de la ville. Tout comme sera aménagée une voie piétonne entre le centre commercial sud et le cœur de ville en passant par Saint Laurent..
Les aspects techniques du nouveau site ont été présentés notamment par Caroline Sebelon, manager centre ville et par Rémi Dumont, directeur de la communication de la ville. Le site recense déjà 334 commerces, il est accessible ce mercredi, présente les marchés de la ville, les animations commerciales et événements festifs chalonnais, l'accessibilité et les transports.


Plusieurs élus dont Valérie Maurer, Dominique Rougeron, Joël Lefevre et Paul Thébault étaient également présents à cette réunion.

 

Publicité.

 

 
 
Imprimer - - par Daniel Dériot - Réagir

Commerce : Saint Laurent : Une signalétique pour les commerces du quartier

Depuis lundi, a été mis en place une signalétique, rue de Strasbourg, des commerces de l'ïle Saint Laurent. Plutôt bien appréciée de la part des commerçants qui ont formulé cette présence depuis quelques temps déjà.


UN RENDEZ VOUS LE 8 DÉCEMBRE
Des commerçants se mobilisant également pour les attractions le 8 décembre prochain et qui réfléchissent à de nouvelles animations pour l'année 2017.

 

Imprimer - - par Daniel Dériot - Réagir





Rechercher dans cette rubrique  


 

LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici


Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle