vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

samedi 16 décembre 2017

Bonne Fête Alice

Photo de Chalon

thema - chalon sur saone

Théma, théma, thématiques

Vous êtes ici :

Cette rubrique reçoit des contenus liés à la vie économique: chiffres, développement, nouvelles installations, nouveaux commerces, etc. 

Si vous êtes un acteur économique, n'hésitez pas à envoyer vos informations !

 
Publicité

 

 

Economies d'énergie : nouveaux projets d'accompagnements pour les entreprises


Le groupe AFNOR anime deux programmes d’accompagnement destinés aux entreprises de Bourgogne - Franche-Comté en quête d’économies d’énergie, voire de la certification ISO 50001, le graal de la performance énergétique.

« Toutes les entreprises doivent réduire leur facture énergétique mais beaucoup ne savent pas comment s’organiser et se lancer. C’est tout l’enjeu de ces deux opérations collectives, chacune adaptée à des tissus d’entreprises différents », résume Paule Nusa, déléguée Bourgogne - Franche-Comté du groupe AFNOR, nouvellement implanté dans la région.

Deux programmes débuteront en 2018. L’un, organisé avec France Qualité Performance dans l’ex-région Bourgogne, est spécialement tourné vers les PME et ETI de tous secteurs pour les conduire à la certification ISO 50001. L’autre, co-animé avec la CCI régionale de Besançon, vise à accompagner des TPE/PME dans la gestion de leur performance énergétique en les aidant à identifier et planifier les actions les plus génératrices d’économies d’énergie. Les deux programmes sont financés par l’ADEME Bourgogne - Franche-Comté.

Première étape : le diagnostic énergétique

Toutes les entreprises qui s’engageront seront accompagnées par un bureau d’études spécialisé pour réaliser un diagnostic énergétique. Cette photographie à T zéro des consommations sera suivie d’une formation, puis d’un accompagnement individuel et collectif, avec des ateliers permettant aux participants de progresser au fil des mois. Au terme de l’année, une visite de pré-évaluation sera réalisée pour que chaque entreprise dispose d’un état des lieux de sa performance énergétique et sa feuille de route vers la certification ISO 50001, si elles la désirent. « Il reviendra ensuite à chacune de décider ou non d’installer la démarche dans la durée. Une certification fonctionne sur un cycle de trois ans, avec des audits annuels qui rythment la démarche », précise Paule Nusa.

Un outil central : l’ISO 50001

L’accompagnement proposé s’appuie sur la méthodologie de la norme volontaire ISO 50001. Reconnue pour favoriser une gestion efficace de l’énergie, elle permet à l’entreprise de connaître ses consommations, d’identifier des priorités et de mettre en place des indicateurs de suivi avec reporting formalisé. Elle induit une approche construite, dans la durée, pour réduire sa facture énergétique. Mais ce n’est pas tout. Si une étude AFNOR signale que 63 % des organismes certifiés ont effectivement pu améliorer leurs marges et 87 % identifier des gisements d’économies, pour 58 % d’entre eux les bénéfices retirés sont autant financiers que non-financiers. La norme ISO 50001 est perçue comme un vecteur de progrès sur la durée (86 %), et une aide pratique pour définir des actions prioritaires (74 %).

Un club pour les entreprises engagées

Les entreprises qui s’engageront dans ces projets formeront ensuite un réseau, appelé à se réunir régulièrement. Depuis 2015, la CCIR de Besançon a déjà favorisé l’accompagnement de plus de 20 entreprises, dont 13 ont obtenu la certification ISO 50001. Un club expert ISO 50001 réunit depuis 2016 ces entreprises qui peuvent y partager leur expérience.

Pour participer à l’un des deux projets : contacter la délégation Bourgogne - Franche-Comté du groupe AFNOR
 
Imprimer - - par AFnor

Premium : 3 fois la mise à prix pour le matériel de l'ex-discothèque chalonnaise

Ce vendredi matin, a eu lieu la vente aux enchères de l'ensemble du matériel de l'ex boite de nuit « Le Premium », située en zone sud.


UN SEUL LOT
M° Benoit Dessaut, commissaire priseur, de notre ville a organisé la vente aux enchères du matériel regroupant en seul lot les banquettes, le matériel du D.J ou encore les accessoires indispensables à l'entretien, ainsi que la machine à neige artificielle ( pouvant encore fonctionner).


La mise a prix fixée à 15 000 euros, en l'espace d'une quinzaine de minutes, a atteint 45 000 euros. Trois acquéreurs étaient particulièrement intéressés par cet achat. Environ une cinquantaine de personnes ont assisté à cette vente.


PLATEFORME LOGISTIQUE
C'est la société chalonnaise, Somabi, dirigée par Eric Gillon, qui a désormais en charge la commercialisation de ces locaux. «  La situation, pas très éloignée de l'Autoroute, d'accès facile est un atout important, susceptible d'intéresser une plate-forme logistique dans la vente spécialisée de vins par exemple ou encore une plate forme téléphonique . Le vaste parking jouxtant les locaux contribuent à la mis en valeur des locaux facilement aménageables » a indiqué M.Gillon, présent lors de la vente.


APRES SEPT ANNEES D'ACTIVITES
L'établissement a fonctionné durant sept années. Il a été géré par Hervé Vanneaux. « Aujourd'hui, le concept de ces grands établissements nocturnes paraît passé de mode. Jeunes et moins jeunes évoluent dans des structures plus intimistes » a confié un professionnel du secteur venu de Dijon assister à cette vente.

 

Imprimer - - par Daniel DERIOT

La SGT choisit le Grand Chalon pour construire sa nouvelle unité de production


Acteur de référence de la plasturgie depuis plus de 30 ans, La SGT (Société Générale des Techniques) démarrera en 2018 la construction de son nouveau site sur SaoneOr. Une implantation synonyme de créations d’emplois sur le territoire.

Position stratégique et offre foncière de qualité : les atouts déterminants du Grand Chalon
Forte de 35 ans d’expérience dans la fabrication de solutions d’emballage en matières plastiques, la société dispose déjà de 3 sites de production, dont un en France en Loire-Atlantique. Le dirigeant, M. Frédéric Mignot, a évalué plusieurs propositions d’implantation avant d’opérer son choix sur le Grand Chalon pour sa situation à la croisée des grands axes routiers et autoroutiers, et pour la qualité des opportunités foncières offertes par la zone d’intérêt régional SaoneOr.


La SGT va ainsi réaliser une unité de production de 10 000 m2 qui emploiera à terme 120 salariés dont une quarantaine au démarrage de l’activité, soit au second semestre 2019.

Une nouvelle entreprise leader sur le territoire

Une excellente nouvelle pour l’emploi local, et une confirmation de l’attractivité du Grand Chalon pour des entreprises industrielles au savoir-faire de pointe. Satisfaisant aux dernières normes en matière de sécurité alimentaire et de bonnes pratiques d’hygiène, la SGT propose un choix de produits de haute technicité adaptés aux besoins de tous types d’embouteilleurs, en France et à l’international.



A propos de :
La Société Générale des Techniques (SGT) est une entreprise familiale, basée à Rezé en France, et spécialisée dans la fabrication de préformes en PET. Depuis 1981, la SGT innove pour répondre aux exigences de tous les embouteilleurs et propose aujourd’hui une gamme complète et variée de plus de 220 préformes personnalisables et de 6 types de bouchons en PEHD. En s’appuyant sur ses deux autres sites de production en Algérie, la SGT produit plus de 5.3 milliards de préformes/an, soit une transformation de plus de 160 000 tonnes de PET, et exporte à travers toute l’Europe et l’Afrique.
Plus d’informations sur notre site Internet : www.sgt-pet.com

N.B. Le recrutement des postes à pouvoir sera assuré par Pôle Emploi de Chalon-sur-Saône.

Imprimer - - par Le grand Chalon

Le tourisme, un axe de développement et un levier pour Chalon

La France est la première destination touristique mondiale. Le tourisme en est le secteur le plus dynamique. La région Bourgogne-Franche-Comté qui dispose de nombreux atouts touristiques naturels, gastronomiques, historiques et culturels compte bien s’appuyer sur ces leviers pour élargir son attractivité et pour augmenter les retombées économiques.

Chalon-sur-Saône attend aussi beaucoup du tourisme mais pas seulement pour voir augmenter le nombre de touristes ! A travers une politique d’attractivité économique affichée la ville entend bien aussi mettre en valeur ses nombreux atouts économiques et ses sociétés aux bilans flatteurs qui permettent d’augmenter l’attractivité du territoire pour favoriser de nouvelles implantations.

Le marketing territorial à l’oeuvre
A l’occasion de la Paulée de la côte chalonnaise, cette grande fête qui marque la fin des vendanges à Chalon-sur-Saône, nous mettions l’accent sur l’apparition de plus en plus récurrente en terme de communication du nom « Chalon en Bourgogne », se substituant à « Chalon-sur-Saône ».
Cette communication de plus en plus insistante usant du célèbre nom « Bourgogne » marque assurément la volonté chalonnaise de profiter de l’attraction économique et touristique d’un terme très largement reconnu à l’échelle nationale et internationale et la volonté d’exister dans la nouvelle région Bourgogne Franche Comté plutôt orientée sur l’axe Dijon Besançon de même qu’en Saône et Loire même, à l’instar de Macon, préfecture du département.


A travers cette « appellation » il s’agit donc de renforcer bien sûr l’attractivité touristique mais aussi de mettre en lumière les importants atouts de la ville et de son agglomération et la place prépondérante occupée par la première ville du département dans l’économie régionale.

Le tourisme, un axe de développement et un levier
Le Conseil Régional a élaboré un schéma régional de développement du tourisme et des loisirs 2017/2022 afin de définir ses politiques, les mettre en oeuvre et les décliner sur le territoire.
Une étude réalisée par l'Insee Bourgogne-Franche-Comté en partenariat avec Bourgogne-Franche-Comté tourisme mesure l’emploi lié à la présence de touristes dans la région, pour permettre justement de mieux cibler les politiques à mettre en oeuvre dans le domaine et de suivre leurs évolutions.
Bénéficiant de cette politique touristique départementale ambitieuse, Chalon-sur-Saône et son agglomération y apparaissent comme étant d’importants vecteurs de dynamisme économique.

Chalon-sur-Saône peut déjà compter sur de nombreux atouts géographiques, gastronomiques et culturels qui font du tourisme un secteur important et un véritable levier économique pour la ville. Plusieurs évènements d’importance s’imposent : le Carnaval, le festival Chalon dans la Rue, les Montgolfiades, la fête de la Paulée. Chalon est aussi classée Ville et Pays d’Art et d’histoire, berceau de la photographie. Elle est irriguée par de nombreuses voies vertes… et bleues avec un nombre de bateaux de passage à Chalon en forte augmentation.

Selon l’INSEE la fréquentation touristique génère 1 550 emplois dans la zone du Grand Chalon, dont plus de la moitié dans les commerces et autres activités de services, hors des secteurs de l’hébergement et de la restauration. Et, pour la plupart, ces emplois ne sont pas délocalisables.
 
Source INSEE


Pourtant le tourisme axe fort de la communication régionale peut apparaître un peu en retrait à Chalon avec seulement 3 entreprises de promotion du tourisme qui ont, malgré 1 création récente, un âge moyen de 42 ans ! D’ailleurs, en consultant les nombreuses sources d’informations sur les entreprises il apparaît qu’en terme de bilans le secteur « Hôtellerie, restauration, tourisme » fait, avec le « Commerce de détail », partie des secteurs de la ville les plus touchés par les liquidations judiciaires ou défaillances récentes.

Cela, les pouvoirs publics semblent l’avoir entendu : « La priorité de la Ville en matière de commerce est de diversifier l’offre et rendre le chalonnais encore plus attractif. ». D’où la réaction des pouvoirs publics pour lutter contre ces baisses d’activité avec notamment une politique de renforcement de l’image économique chalonnaise et la volonté d’améliorer l’attractivité touristique et commerciale du cœur de ville historique par l’implantation de grandes enseignes jugées motrices et véritables locomotives telles H&M, la FNAC, même si cette volonté se heurte à une opposition notable.


Chalon, deuxième pôle économique régional, des atouts indéniables


Comme le soulignent EGC Bourgogne et la CCI Bourgogne, si elle est la première ville du département de Saône-et-Loire Chalon-sur-Saône est aussi le deuxième pôle économique de Bourgogne, avec plus de 4700 entreprises. On y retrouve de grands noms de l’industrie comme Areva, Saint-Gobain, Daunat, Philips, Alstom… Mais Chalon est aussi le premier pôle commercial régional entre Dijon et Lyon et la ville s’affirme comme la vitrine commerçante de la Bourgogne du Sud.

Source : Observatoire des flux de consommation
CCI 71 Saône et Loire

Avec le soutien de l’Etat et du Conseil régional de Bourgogne, la Ville de Chalon-sur-Saône a mis en place une stratégie pour accompagner la requalification et le développement de Saoneor, Domaine Industriel Chalon Bourgogne, reconnue Zone d’Intérêt Régional. Saôneor c’est 500 hectares, 300 entreprises, 6600 emplois, 66 millions d’euros investis. Saôneor c’est aussi l’ambition de devenir le plus grand parc industriel entre Paris et Lyon. Ainsi ce sont des moyens importants qui sont mobilisés par l’agglomération du Grand Chalon pour soutenir son attractivité.


Avec ses 5 000 emplois, ce sont 45 % des entreprises de l’agglomération qui sont directement liées au commerce et 6600 emplois liés à une activité industrielle. Il faut aussi noter la forte présence d’un tissu de PME performantes, de centres de recherche et, même s’il faut prendre en compte la forte attractivité universitaire de Dijon pour les jeunes, d’établissements de formation et d’enseignement supérieur comme l’Institut Universitaire de Technologie, l’Institut Supérieur en Soins Infirmiers (IFSI), l’École de Gestion et de Commerce (EGC) à Chalon (CCI 71), l’École Supérieure de Professorat et de l’Éducation (ESPE) ou encore l’Université de Bourgogne.


CCI Chiffres cles 2017
: https://fr.calameo.com/read/004138334a7a36cd06cc7

Objectif jeunes
Le pôle chalonnais se positionne au deuxième rang des pôles commerciaux bourguignons, après celui de l’agglomération dijonnaise. Selon le site manageo,  à Chalon les secteurs économiques porteurs, ceux qui ont eu le plus d'entreprises créées récemment le sont dans les secteurs ""Immobilier", "Commerce de détail, grande distribution", "Services aux particuliers, collectivités, entreprises", "Construction, bâtiment, travaux publics" et "Culture, sports, loisirs"". Et c’est sans surprise dans les secteurs "Environnement, récupération, tri, recyclage, traitement des déchets, matériaux, de l'eau" que l'on retrouve les entreprises les plus jeunes.
Le Conseil Départemental ne s’y trompe pas lorsque il nous informe de la présence par exemple de 22 épiceries solidaires en Bourgogne, dont… 12 en Saône-et-Loire.

 

Quelques chiffres
Chalon compte 5587 entreprises pour une ville de près de 451.666 habitants en 2017 (contre 33350 à Macon – source CCI), leur âge moyen est de 16 ans.

 


Source CCI Saône et Loire : Chiffres cles 2017

 

Le Grand Chalon regroupe 50 communes pour 112748 habitants. 6 714 entreprises y sont implantées, dont 5 587 sièges et 1 127 établissements. On dénombre 14400 emplois publics. La fonction publique représente 20 % de l'emploi total de la zone, un peu moins qu'en moyenne régionale.

Parmi les gros employeurs le plus important demeure Areva, chaudronnerie nucléaire, avec plus de 2000 salariés. Suivent l’Hopital Ste Marie (400) et B2S centre d’appel( +350).
On dénombre 14400 emplois publics à Chalon. Les plus gros employeurs sont situés à Chalon-sur-Saône, avec le centre hospitalier William Lorey (2 000 agents), l'ensemble des collèges et lycées (1 570 agents) et la commune (1 040 agents).

Sans oublier…
Assurément Chalon caresse l’ambition légitime d’affirmer la qualité de son territoire. Au-delà des atouts que nous avons mentionnés il sera intéressant de mesurer comment le marketing territorial pourra se décliner à travers les nombreux autres atouts et projets de ce territoire berceau de la photographie, côte chalonnaise région vinicole, voie de passage incontournable sur l’axe Nord Sud et profitant, en Bourgogne, d’une des plus belle rivière de France : la Saône.

La Saône... en Bourgogne !

Imprimer - - par PO

Assurance chomage 2017 : de nouvelles règles d'indemnisation

À partir du 1er novembre, de nouvelles règles entrent en vigueur pour s’adapter aux réalités du marché du travail et renforcer l’équité de l’indemnisation entre tous les demandeurs d’emploi. Elles s’appliquent aux personnes perdant leur emploi à compter de cette date.

UN CALCUL DE L’ALLOCATION CORRIGE POUR PLUS D’EQUITE
Les personnes reprenant régulièrement des emplois de moins d’une semaine recevaient une indemnisation plus favorable que celles perdant des emplois longs. Avec le développement des contrats courts sur le marché du travail, il était donc nécessaire de revoir les règles.
À partir du 1er novembre, un nouveau mode de calcul entre en vigueur, basé sur un nombre de jours travaillés. Cette évolution n’a pas d’effet pour la majorité des bénéficiaires de l’Assurance chômage. En revanche, les personnes travaillant régulièrement sur des périodes très courtes recevront désormais une allocation équivalente aux autres, en montant comme en durée, dans un souci d’équité.

UN ACCES A L’INDEMNISATION FACILITÉ
Pour avoir droit à une allocation chômage, il faut avoir travaillé l’équivalent d’au moins 4 mois, soit 610 heures ou 88 jours travaillés. Les salariés qui travaillent beaucoup dans une journée atteignent plus rapidement 610 heures que 88 jours travaillés. C’est l’inverse pour ceux qui travaillent peu chaque jour. Avec cette double façon de compter, les salariés ayant perdu leur emploi accèdent plus facilement à l’indemnisation.

DES MESURES SPÉCIFIQUES POUR LES PLUS DE 50 ANS
Pour s’adapter à la réalité du marché du travail, les durées maximales d’indemnisation ont été modifiées pour les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans. Elles sont désormais de :
2 ans (24 mois) avant 53 ans
2 ans et demi (30 mois) de 53 à 54 ans inclus
3 ans (36 mois) à partir de 55 ans

Pour les aider à retrouver un emploi et à actualiser leurs compétences les chômeurs de 53 et 54 ans qui suivent une formation peuvent voir leur durée d’indemnisation allongée jusqu’à 6 mois supplémentaires. D’autre part, les demandeurs d’emploi de 50 à 54 ans inclus auront bientôt la possibilité de bénéficier d’heures supplémentaires sur leur compte personnel de formation (CPF).

LES GRANDS PRINCIPES RESTENT INCHANGÉS
Le demandeur d’emploi qui perd involontairement son emploi (ou dans certains cas de démission), reçoit un revenu de remplacement proportionnel aux salaires et aux durées des emplois perdus. Il est encouragé à se former, à reprendre un emploi même temporaire ou à lancer son activité.
Retrouvez toutes les informations sur les montants, les durées et conditions d’accès à l’indemnisation sur unedic.fr
 
Imprimer - - par UNEDIC

Finançons l'innovation en Bourgogne-Franche-Comté le 05/10 à Nicéphore Cité

Finançons l'innovation
en Bourgogne-Franche-Comté
Jeudi 5 octobre 2017 de 9h00 à 16h30
A Nicéphore Cité // Chalon sur Saône

 

 

 

Dans le cadre du mois de l'innovation, Nicéphore Cité, l'ARDIE et Premice organisent une matinée, sous forme de tables rondes, permettant de présenter l’ensemble des acteurs et des dispositifs de financement mis en place pour l’innovation, en fonction de la phase de maturation du projet ou de la société. L'évènement sera suivi d'un après-midi de rencontres avec des experts du financement de l'innovation.

Programme

> 9h00 : accueil café

> 9h15-9h30 : introduction de la journée

> 9h30-10h30 : table ronde ante-création / faisabilité / développement
Avec l'intervention de l'ARDIE, de BPI France, du Conseil Régional Bourgogne Franche Comté, du Crédit Agricole Centre Est, du Réseau Entreprendre Bourgogne et d'Initiative Saône-et-Loire

> 10h45-11h45 : table ronde industrialisation / commercialisation / croissance
Avec l'intervention de Cap Innovest, d'Invest PME - groupe Siparex, de Bourgogne Angels, d'Entreprise Europe Network CCI Bourgogne Franche-Comté et de La Poste

> 11h45-12h15 : témoignages de sociétés passées par ces différentes étapes
Avec l'intervention d'ID Roto Solution, WAMCAR et d'autres sociétés

> 12h15-12h30 : conclusion de la matinée

> 12h30-13h30 : panier repas

> 13h30-16h30 :
> Présentation de l'après-midi de rencontres en séance plénière
> Rendez-vous individuel avec les experts financement de l'innovation (20 min par rendez-vous)
Les experts présents : ADEME - ARDIE/AER BFC - Bourgogne Angels - BPI France - CCI EEN - Conseil Régional Bourgogne-Franche-Comté - Invest PME - Réseau Entreprendre - Banque Populaire - Société Générale
Lien pour s'inscrire aux rendez-vous individuels : http://bit.ly/2wYAX9j

 
Imprimer - - par Nicéphore Cité

Rhenus Logistics recrute massivement à Chalon-sur-Saône

Pour faire face à la montée en puissance de l'activité dans son entrepôt de Sevrey, près de Chalon-sur-Saône (71), Rhenus Logistics va recruter, d'ici la fin du mois d'octobre, cinquante préparateurs de commande en CDI et en CDD.

Depuis 2015, Rhenus Logistics gère un entrepôt à Sevrey, au sud de Chalon-sur-Saône, pour le compte d'un e-commerçant international qui connaît une forte croissance de son activité en France et en Europe. Pour accompagner la demande de son client, Rhenus Logistics va donc recruter cinquante préparateurs de commande pour des emplois durables. Les postes sont à pourvoir dès maintenant. Ils sont ouverts aussi bien aux hommes qu'aux femmes et n'exigent aucun pré‑requis. Les candidats intéressés peuvent s'adresser directement et immédiatement au site de Rhenus Logistics à Sevrey, par téléphone ou par mail.

Un responsable maintenance est également en cours de recrutement sur ce site.

« Nous sommes ravis de pouvoir proposer des emplois stables et pérennes sur notre site logistique de Sevrey. Nous allons ainsi contribuer à l'amélioration de la situation économique du bassin d'emploi du Grand Chalon. Notre implantation en Bourgogne est un réel succès, aussi bien pour notre client que pour l'économie locale », se réjouit Christian Favier, Directeur du site de Rhenus Logistics à Sevrey.
 
Imprimer - - par Rhenus Logistique

Grand Chalon : le pays Basque invité d'honneur de la 83éme foire-exposition inaugurée ce vendredi



Pas moins de 155 exposants participent cette année à la foire.

Durant dix jours, des animations vont se succéder pour cette 83éme édition dont l'inauguration a eu lieu vendredi matin.


 

« Vitrine du savoir faire » en chalonnais, elle permet avec le « village » basque, de découvrir la gastronomie, les produits locaux et les traditions que sont la pelote Basque, la musique et le rugby d'une région bien éloignée de notre Bourgogne.

Aux côtés du maire Gilles Platret, Marie Mercier et Jean Paul Emorine, sénateurs ainsi que Nathalie Leblanc, conseillère régionale, Sébastien Martin, président du Grand Chalon et Jean Jacques Boyer, Sous Préfet, ont répondu à l'invitation de Christian Wagener, président du comité des foires et salons.

* AMBIANCE BASQUE CETTE ANNEE
Avec à l'intérieur un « village « basque mais aussi le groupe musical « Aruzcun » assurant l'animation pour l'inauguration mais aussi durant ce week end.

 

 

* AMEUBLEMENT TOUJOURS
Ils sont fidèles les exposants du meuble, ce sont peut-être les exposants les plus anciens témoignant eux aussi d'un savoir faire et d'une certaine tradition.

* ANIMATIONS ET ATTRACTIONS
Elles sont nombreuses durant ces dix jours avec ce vendredi un groupe basque mais aussi un ensemble folklorique durant les deux week end. Demain, les variétés françaises avec « Hello Duo » seront aussi présentes à ce rendez-vous annuel.

* CHAMPIGNONS … UNE PRESENTATION AVANT LE SALON
La société des sciences naturelles et mycologiques de Chalon, présente des herbes mais aussi des champignons, une répétition avant le salon du champignon qui se déroulera les 14 et 15 Octobre, à la maison des syndicats. Les identificateurs, Jean Paul Lebeurier et Rémi Dubois, ont déjà recensé 150 espèces de champignons...

* ARTISANS D'ARTS ET POESIE
Une première pour le scupteur ( Art Métal ) Alain Longet, dont le rugbyman se trouve à l'entrée, une deuxiéme pour « Véro Création » de Volesvres … près d'une vingtaine pour le dinandier Paul Michon, également poète.

Au total, une quinzaine d'exposants, créateurs, concepteurs artistiques.

* A L'EXTERIEUR
Une exposition vente- de Playmobil, avec quatre espaces dioramas. Une exposition déjà présentée à Chatenoy le Royal, attirant petits et grands.

* BANDES DESSINEES
Pas moins d'une vingtaines d'ouvrages présentés par l'association « Un avion, Un enfant, un rêve »,présidée par Benoit Leduc qui organisera une vente aux enchères caritative, Jeudi 5 Octobre, au Grand Salon du Colisée à partir de 19 H 15.

* BIEN ETRE :
Un vaste espace présente les spécialistes du « bien être » sous toutes ses formes : thérapies holistiques, massages des pieds, naturopathie, yoga, soins reiki ou encore massages aryuvédiques et tibétains.

Un salon des Z'Arts Zen et du bien être aura lieu à Sennecey le Grand les 21 et 22 Octobre.

* CONSOMMATEURS
Chaque visiteur est également un consommateur, c'est à ces derniers que s'adressent les associations de consommateurs présents sur la foire. Régis Ponsot, délégué régional de « Consommation Logement et Cadre de Vie » distillé déjà ses premières recommandations à l'heure de l'inauguration.

* ETUDIANTS ACTIFS
Ils sont une trentaine d'élèves scolarisés au lycée Emiland Gauthey. Durant les deux week end, ces élèves de première année de B.T.S N.R.C ( comprendre Négociations-Relations-Clients ) assurent l'accueil des visiteurs, y compris sur certains stands.  »Depuis une vingtaine d'années, nous avons établi un partenariat avec le comité des foires et salons » a confié Marie Christine Dubois, Professeur de Relations Clients.

* GRAND CHALON
Partenaire de ce rendez vous, la collectivité « Grand Chalon » dispose d'un stand présentant les travaux menés par cette collectivité sur le territoire du chalonnais.

* HORLOGER FRANC COMTOIS
C'est la trentième participation pour Guy Stenegrie, artisan horloger Franc Comtois, installé depuis de longues années à Louhans.

* INAUGURATION :
Outre les personnalités déjà citées, étaient également présentes les maires et adjoints des communes : Juliette Dupont-Metenier ( Givry) , Epervans ( Eric Michoux), Lans ( Gilles Desbois), Oslon ( Yvan Noël), Saint Marcel ( Karine Plissonnier ), Verjux ( Bernard Pailard ), Lessard le National ( Michel Lefer ), Dracy le Fort ( Olivier Grosjean ), Michel Isaie ( Saint Jean de Vaux), Montceau les Mines ( Guy Souvigny, adjoint), Sermesse ( Michel Petit ), les vices présidents du Grand Chalon : Jean Claude Rousseaux, Landry Léonard, les adjoints chalonnais : Elisabeth Vitton, John Guigue, le conseiller départemental, Raymond Gonthier, les représentants de la fédération du bâtiment, de la chambre d'agriculture, de la C.C.I et de la Chambre des métiers.

* RESTAURATION
L'espace restauration est ouvert tout les jours de 10 H 30 à minuit et compte 8 restaurants bien différents. Il est situé au boulodrome.

* SENIORS
Mardi sera dédié aux seniors, entrée gratuite pour les plus de 60 ans.

* SEPTENNAT :
Voilà 7 ans déjà que Christian Wagener, (il est également premier adjoint au maire de Dracy le Fort), préside le comité des foires et salons. Il a repris la succession du regretté Gilbert Monvoisin, disparu trop tôt en 2010.

* SUPERFICIE
Au total 13 000 métres carrés d’exposition extérieure et intérieure

* SOLIDARITE
Pour la deuxiéme année, les membres des deux clubs Kixwanis Côte Chalonnaise et Chalon Doyen proposent des huitres, vendues aux profit des actions de solidarité en faveur des enfants.

T* ARIFS 
:Entrée : 4,50 € par visiteur, entrée gratuite de 10 H 30 à 13,  sauf dimanches et après 20 H, sauf nocturnes commerciales.

* VOYANCE
Avec Gisel qui consulte et prédit l'avenir … absente ce vendredi matin, mais le stand était bien là.

 
 

 


Article : Daniel Dériot et Christiane Chapé
Photos : Christiane Chapé

Imprimer - - par christiane chapé et daniel dériot

Saint Marcel : Une succession plutôt réussie au « Potager de la Varenne »

Depuis deux ans déjà, Madeleine-Sophie et Emmanuel ont repris l'exploitation de maraîchage de Guy Gonnot, au 37, Bis rue de la Varenne. Samedi, lors d'une opération « portes ouvertes », les jeunes maraîchers ont qualifié la succession « de positive ». « Le potager de la Varenne », contribue à promouvoir les productions du terroir, avec les A.M.A.P mais aussi lors des marchés dans la région chalonnaise.


 

UNE EXPLOITATION DE DEUX HECTARES
Emmanuel est ingénieur agricole, Madeleine-Sophie a un passé dans le monde de l'éducation de la petite enfance, depuis deux ans déjà, ils exploitent « Le potager de la Varenne ». Près de deux hectares, des serres, des terres maraîchères permettant la production de légumes, tomates, pommes de terre ou encore carottes, choux fleurs. Ils ont repris l'exploitation de Guy Gonnot, la transmission s'est passée en douceur, tout naturellement.

Madeleine-Sophie et Emmanuel, ils ont repris, il y a 2 ans l'exploitation de Guy Gonnot


DU PRODUCTEUR AU CONSOMMATEUR
Samedi, Madeleine-Sophie et Emmanuel, ont convié leurs collègues de Bresse comme Caroline Jacquot, exploitante une petite ferme, « La basse-cour » de Caro à Baudrières. La jeune femme propose ses volailles élevées de façon traditionnelle ( sans O.G.M ).

 

Audrey et Sylvain, apiculteurs à Savigny en Revermont

 

Caroline Jacquot, fermière à Baudrières ( La basse cour de Caro)

Participants aussi à cet événement, Audrey et Sylvain, ils sont apiculteurs, depuis deux années, à Savigny en Revermont. Ils voisinaient avec les éleveurs de moutons mais aussi apiculteurs et arboriculteurs, Françoise et Denis Colson, de Bouhans, près de Saint Germain du Bois. Thierry Gauthey et Claire Lise Mindler, proposaient de la viande charolaise, ils sont éleveurs à Borgy, près de la montagne des trois croix, à Dezize les maranges.

  Françoise Colson, apicultrice, arboricultrice à Bouhans

 

Stéphane Dufief, "La folie des Papilles", installé depuis 18 mois à Buxy

 

Claire Lise Mundler et Thierry Gauthey, éleveurs à Borgy, près de la Montagne des Trois Croix, à Dezize les Maranges.

Marie et Stéphane, de « La folie des Papilles » de Buxy, confectionnent et travaillent à partir du caramel. Ils élaborent à partir de sept variétés de caramel, des croquants et autres produits à déguster...


VENTE DIRECTE AU POTAGER
Samedi, Madeleine-Sophie et Emmanuel, ont accueilli de nombreux visiteurs, parmi eux, le maire, Raymond Burdin, a salué les maraîchers et leurs collègues participants à une vente directe. Cette dernière se déroule le mercredi de 14 H 30 à 18 H30, le vendredi à partir de 16 H à 18 H 30 et le samedi de 9 H à 12H.


Contacts

« Le potager de la Varenne » -37, Bis, rue de la Varenne- Tél : 06-70-76-51-95 ou encore 06-63-46-87-90- page facebook : le potagerdela varenne- site:www. Lepotagerdelavarenne.fr

 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT

Circuits courts : Un projet de "Locavor" dans notre ville

"Nous souhaitons donner toutes les chances aux producteurs, artisans du chalonnais avec locavor afin de pouvoir proposer des produits locaux accessibles pour tous.


Une importance toute particulière est donnée au principe "gagnant-gagnant" dont voici la définition "Un accord gagnant-gagnant (win-win en anglais) est un accord par lequel chaque partenaire se préoccupe aussi de l'intérêt de l'autre, d'une façon également favorable à son propre intérêt"


Le projet est porté par un habitant de la région, Frédéric Rose, pour l'heure, il prospecte, déjà une vingtaine de producteurs de produits locaux frais, maraichers, agriculteurs et éleveurs ont donné un accord de principe pour ce marché.
Ce dernier devrait se tenir les vendredis entre 18 H et 20 H, à proximité du bowling, avenue Pierre Nugue.
Le concept "Locavor" existe dans différentes villes de l'hexagone, il en existe cinq sur la région dijonnaise,
explique Frédéric Rose, porteur du projet chalonnais. Il peut être contacté au 06 60 71 71 43, pour renseignements
complémentaires et inscriptions éventuelles.

 
 
Imprimer - - par Daniel Dériot





Rechercher dans cette rubrique  


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information
PROPOSEZ VOS INFOS

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle