thema - chalon sur saone

Théma, théma, thématiques

Vous êtes ici :

Cette rubrique reçoit des contenus liés à la vie économique: chiffres, développement, nouvelles installations, nouveaux commerces, etc. 

Si vous êtes un acteur économique, n'hésitez pas à envoyer vos informations !


Publicité
 

10 CDI à pourvoir dans le restaurant de Chalon-sur-Saône 3 Brasseurs

3 Brasseurs, enseigne de restaurants et fabrique de bières, propose une cuisine authentique et généreuse
ainsi qu’une large palette de bières artisanales, fabriquées au sein de ses micro-brasseries.
La nouvelle direction du restaurant de Chalon-sur-Saône renforce son équipe avec le recrutement de 10
serveurs/serveuses. Des postes à temps plein à pourvoir immédiatement.

Les recrutements 3 Brasseurs sont ouverts à tous les profils. 3 Brasseurs cherche à proposer à ses candidats de
nouvelles expériences de recrutement à la fois modernes et dynamiques. Aussi, il est tout à fait envisageable pour
les candidats de postuler pour un CDI à temps plein ou même à temps partiel, tout en se projetant à long terme
au sein de l’enseigne qui propose notamment à ses collaborateurs des formations tout au long de l’année.

L’enseigne 3 Brasseurs cherche en permanence à faire grandir ses collaborateurs et les accompagne dans leur
plan de carrière.

Pour postuler : 3716d@les3brasseurs.com
Plus d’informations sur les postes : https://www.3brasseurs.com/rejoindre-3brasseurs
 
Imprimer - - par 3 Brasseurs - 16 juil 2019

Internet révolutionne jusqu'au matelas !

Tout change ! En cette période de rupture qui caractérise l'été, les vacances, les séparations et retrouvailles familiales nous sommes nombreux à voyager ou à recevoir des invités pour une ou plusieurs nuits. Et dormir dans un autre lit est un voyage en soi !

 

Peut-être, sachant que la durée de vie d'un matelas est de 8 à 10 ans, avez-vous à cette occasion envisagé de réfléchir à améliorer votre literie. A écouter votre dos. Et si vous avez comme nous commencé à interroger Google vous avez du vite voir que les choses ont bien changé

En effet les nouveaux matelas uniques font un ravage depuis quelques années en Europe et USA. Et ici comme ailleurs dans ce nouveau monde de start up et d'internet il faut bien convenir que tout change aussi à grande vitesse. Ces nouveaux matelas uniques, vendu sur internet, connaissent un succès foudroyant. Le « Bed in Box » comme il se nomme semble de plus en plus s'imposer comme une alternative de qualité à de vieilles habitudes héritées de nos grands mères. Mais de quoi s'agit-il ?

 

 

Un « « Bed in box est un matelas du 21ème siècle, commandé sur le net et livré compressé dans un carton de taille modeste avec comme avantage une période d'essai de 100 à 120 nuits ! La croissance des ventes de ce type de matelas pour la génération née avec le numérique est énorme.

Le concept de « Bed in box » né en 2013 aura mis 2 années pour arriver en France et c'est seulement dés 2017 que ces matelas en ligne ont explosé en France.

Mais... quel matelas choisir : mémoire de forme ? Mousse ? Latex, ressorts ou hybrides ? Et puis, quant à changer ou investir, quelle taille ? Pour quel budget, Ferme ou souple ? Pile hiver et face été ? Traitements anti acariens ou rien ?
Il existe même vu la complexité du choix un comparateur de matelas en ligne qui vous propose le meilleur choix à partir de ces critères ! Mais vous avez aussi la possibilité d'allez essayer des matelas traditionnels, ce qui est plus court et compliqué ! Aujourd'hui, l'UFC Que Choisir classe dans les deux premières positions de son classement deux marques de matelas universel en ligne : Emma et Casper.

Casper l'américain est le leader mondial incontesté, Simba propose un nombre de ressorts phénoménal, Emma l'allemand est récompensé par l'UFC Que Choisir toujours excellent, et il y a aussi encore, cocorico, le français Tediber. Ils se battent tous pour devenir les meilleurs matelas les plus vendus ou plébiscité par les dormeurs.

 

 

Laissez vous guider, il y a ceux qui vont privilégier le haut de gamme, ceux qui sont sensibles à la technologie révolutionnaire d'enfoncement point par point, ceux qui chérissent un bon rapport qualité prix ou un bon coup de fusil car c'est les soldes en ce moment...

Une chose est sûre cependant vous risquez fort d'aller vous coucher... plus tôt !

 

 Publirédactionnel  
Imprimer - - par PO - 15 juil 2019

Place du Collège- Place Mathias : Nouvelle enseigne et nouveau propriétaire. »Le Koncept » succède au « Kali Bar »

 

Thibault Carlier , après cinq années de passées au « Kali Bar » que les moins jeunes chalonnais dénomment encore « La Boule D'Or » vient de passer le relais à Damien Huguet, propriétaire-gérant de plusieurs brasseries sur le chalonnais.


RENOVATION AU MOIS D’AOÛT
Damien est secondé par Jérémy et Fred. Cette brasserie sera fermée tout le mois d’août, pour cause de rénovation. L'établissement est ouvert du lundi au vendredi inclus.


Natif de Tournus, Thibault, entend prendre une nouvelle destinée, ses parents ont tenu « Le Bon accueil », route de Plottes. Lui a travaillé au « Soleil d'Or » à la Citadelle, puis a ouvert le bar sous l'enseigne « Le Kalimoutcho ».


Nos photos : Thibault Carlier- Jérémy et Fred.

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 2 juil 2019

Grande région industrielle, la Bourgogne-Franche-Comté abrite de multiples activités bien implantées dans dix territoires d'industrie



La Bourgogne-Franche-Comté compte dix « Territoires d’industrie » qui s’inscrivent dans la stratégie territoriale de développement de l’industrie française. Ils ont davantage souffert de la crise économique que l’ensemble des autres territoires d’industrie de France. Dans la région, ces espaces rassemblent la moitié des emplois industriels. Deux activités y dominent et concentrent chacune un emploi sur cinq : la métallurgie et fabrication de produits métalliques, fortement implantée dans la quasi-totalité des territoires d’industrie et la fabrication de matériels de transport, principalement ancrée dans le Nord Franche-Comté. Des territoires se distinguent sur d’autres secteurs : la chimie dans le Grand Dole, l’industrie du cuir et de la chaussure en Auxois-Morvan, l’horlogerie, la joaillerie et la bijouterie dans le Haut-Doubs, les activités liées à la forêt dans les Vosges saônoises, ou encore la lunetterie et la plasturgie dans le Haut-Jura. Par ailleurs, la moitié des emplois industriels du Grand Dole sont liés aux groupes étrangers ; à l’inverse, cette dépendance est très faible dans le Haut-Jura.

 

Sommaire
  1. Dix territoires au fort ancrage industriel qui ont subi de lourdes pertes d’emploi
  2. Le secteur de la métallurgie et de la fabrication de produits métalliques dans les dix territoires
  3. La fabrication de matériels de transport concentrée en Nord Franche-Comté
  4. Moins d’un emploi industriel sur dix dans les industries agroalimentaires
  5. Des territoires aux industries spécifiques
  6. Présence variable des groupes étrangers
  7. Des salariés plus âgés dans l’Ouest de la Saône-et-Loire et le Nivernais

 

 

Source et suite :  https://www.insee.fr/fr/statistiques/4164713

 
Imprimer - - par Amandine Ulrich, Benoît Leseur, Insee - 2 juil 2019

Chauffer correctement son logement grèverait le budget d'un quart des ménages de Bourgogne-Franche-Comté

Un quart des ménages de Bourgogne-Franche-Comté sont en situation de vulnérabilité énergétique : ils vivent dans un logement qui, pour être chauffé convenablement, leur imposerait d'y consacrer une part importante de leurs revenus en 2015.

La part des ménages vulnérables est plus forte dans notre région qu'au plan national. Le climat est plus froid que dans d'autres régions, particulièrement dans l'est et les zones montagneuses, et le parc de logements est le plus ancien de France et donc moins bien isolé. Les plus vulnérables sont les ménages à faibles revenus, les personnes seules, souvent âgées, les personnes vivant dans de grands logements mal isolés, celles à l'écart des agglomérations.

Sommaire
  1. Un climat froid et des logements énergivores
  2. Les faibles revenus, les personnes seules et les familles monoparentales sont les plus vulnérables
  3. Davantage de ménages vulnérables à mesure qu’on s’éloigne des agglomérations
  4. Plus de vulnérabilité dans l’est que dans l’ouest de la région

 Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4171795

 
Imprimer - - par Xavier Tribout, David Brion, Insee ; Patrice Perron, Dreal - 18 juin 2019

Aujourd'hui, information sur l'emploi par les particuliers...

Dans le cadre de la semaine de l’emploi à domicile qui se déroulera du 17 au 23 juin 2019 le Réseau Particulier Emploi de Bourgogne-Franche-Comté se mobilise et déploie différentes actions gratuites en Bourgogne-Franche-Comté  sur les secteurs de BESANÇON, MONTBELIARD, PONTARLIER, MAICHE, DIJON, CHALON sur SAÔNE, AUXERRE…

 

 

Ce secteur est un secteur particulièrement dynamique dans notre région car cela touche 137 332 particuliers employeurs et 58 087 salariés ! Cela peut aussi bien concerner la garde des enfants en bas âge, l’aide aux familles, le ménage, le jardinage, l’accompagnement des personnes âgées…

 

Dans ce paysage régional, la Saône-et-Loire est le premier concerné avec plus de 30 000 employeurs et 12 000 salariés !

 

Le Réseau Particulier Emploi sera présent à Chalon-sur-Saône le lundi 17 juin à 14h30, Espace Jean Zay, salle Niepce. Deux animatrices du Réseau Particulier Emploi accompagnées par une référente de l’Urssaf présenteront les nouveaux services Cesu+ et Pajemploi+, et répondront à toutes les questions des particuliers employeurs, salariés, partenaires concernés par le secteur de l’emploi à domicile…

 

On peut venir même sans être inscrit, entrée libre…

Imprimer - - par Bonnet Michel - 17 juin 2019

Châtenoy-le-Royal : HEGELMANN France se développe

Hegelmann France, société de transport et logistique du groupe Hegelmann,
consolide son implantation française via l’accueil de ses premiers camions
immatriculés en France et l’acquisition de nouveaux sites logistiques


D’ici fin 2019, Hegelmann France prévoit l’acquisition d’environ 50 camions domiciliés en France, et
l’embauche de 70 à 100 chauffeurs. L’entreprise se dote également de deux nouveaux sites
logistiques à Calais (Hauts-de-France) et à Avrainville (Ile-de-France). A travers ces évolutions
majeures, Hegelmann France entend renforcer son implantation nationale et s’impose comme un
acteur à part entière sur le marché français.


L’arrivée des premiers camions immatriculés en France permet désormais à l’entité française du
groupe Hegelmann de réaliser des transports intérieurs sur le territoire national sans restrictions de
cabotage. L’achat et l’aménagement de deux nouveaux sites français, en complément du site de
Châtenoy-le-Royal (Saône-et-Loire) ainsi que l’ouverture de bureau commercial à Toulouse,
permettront quant à eux d’assurer proximité et flexibilité à leurs clients français sur l’ensemble de
l’Hexagone.
« C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour nous aujourd’hui. Nous espérons gagner la confiance des
entreprises françaises en proposant des services de transport et logistique rapides et fiables. A
travers nos différentes implantations en France, nous combinons la proximité d’une société locale à
la puissance d’un grand groupe international » - souligne Edgars Birovs, Directeur Général
d’Hegelmann France.
Depuis son arrivée dans l’Hexagone en 2017, Hegelmann France a investi 4,7 millions d’euros dans
l’achat et l’aménagement de sites français. L’entreprise a créé une trentaine d’emplois.


A propos de Hegelmann France


La société Hegelmann France, implantée à Châtenoy-le-Royal (Saône-et-Loire) depuis 2017, fait partie
du Groupe Hegelmann, présent dans 15 pays en Europe et au-delà, avec un siège en Allemagne. Le
Groupe Hegelmann possède une flotte de plus de 2 500 véhicules et a pour ambition de porter ce
nombre à 4 000 d’ici 2020, dont une partie domiciliée en France.
Plus d’informations www.hegelmann.f

 
 
Imprimer - - par MA - 13 juin 2019

Croissance : De nouveaux locaux pour NEYRAT Immobilier

Neyrat Immobilier se sentait à l’étroit dans ses anciens locaux chalonnais et a décidé de s’installer à la Sucrerie dans de superbes bureaux neufs.

Avec une progression de 10 % de son chiffre d’affaire et même de 35 % de ses ventes, Neyrat Immobilier est devenu un acteur important du secteur en Bourgogne.

Neyrat Immobilier confirme ainsi être l’interlocuteur privilégié et avisé des particuliers, des collectivités locales mais aussi des entreprises avec maintenant 12 agences en Bourgogne et 1 en région Provence Côte d’Azur (dans le Var à Saint-Raphaël).

Une très belle réussite dans ce secteur en une dizaine d’années !
Imprimer - - par MA - 13 juin 2019

La transition énergétique ne doit pas devenir le faux-nez de l'augmentation de la fiscalité

Communiqué

La transition énergétique est un sujet majeur qui concerne les entreprises comme les citoyens. Pour préserver l’avenir, il convient de parvenir à faire évoluer les modes de production et les comportements pour aller vers une économie décarbonée. De nombreuses entreprises, notamment industrielles, se sont déjà engagées dans cette voie. Les initiatives territoriales ne manquent pas non plus : covoiturage, valorisation des déchets, circuits courts ...

« Il est de la responsabilité de l’ensemble des acteurs sociaux, dont nous faisons partie la CPME, fait remarquer le président Jean VIENT – CPME 71 -, de développer et d’amplifier ce mouvement.

Il convient pour ce faire de se donner des objectifs clairs, de fixer un calendrier raisonnable, de mettre en place des mesures d’accompagnement et de tenir compte de la réalité.

À l’inverse, prévient-il, la transition énergétique ne doit pas devenir le faux-nez de l’augmentation de la fiscalité ».

« L’augmentation programmée de la fiscalité sur le Gazole Non Routier (GNR) en est la parfaite illustration, remarque Jean VIENT une fois de plus. Le gouvernement cherche simplement à financer des annonces présidentielles, les motifs environnementaux viennent au second plan. Pire encore, s’indigne-t-il, aucune alternative technologique sérieuse n’existe. Pas une pelleteuse digne de ce nom ne fonctionne à l’électricité !

De même, la taxe carbone ne peut se concevoir que dans le cadre d’une fiscalité globalement en baisse ».

« Faire bouger les curseurs de la fiscalité peut être un moyen de faire évoluer les comportements, approuve le Président VIENT, mais venir ajouter des taxes et impôts à ceux déjà existants serait une grave erreur.

De plus, conclut-il, pour être efficace, cohérent et juste, la réflexion doit se situer dans un cadre européen. À défaut, c’est la compétitivité de nos PME françaises, notamment celles implantées à l’écart des grandes métropoles, qui risque de se dégrader ».
 
Imprimer - - par CPME 71 - 5 juin 2019

INSEE Bourgogne Franche-Comté juin 2019 - Tableau de bord Conjoncture

Jusqu'à présent, les estimations trimestrielles d'emploi (ETE) publiées au niveau localisé (région et département) portaient seulement sur les salariés du secteur marchand - hors agriculture et activité des particuliers employeurs - en France métropolitaine. Á partir de la publication de juin 2018, le champ des ETE localisées est étendu à l'ensemble de l'emploi salarié et aux départements d'outre-mer (hors Mayotte). Par rapport à la situation antérieure, sont donc ajoutés les salariés de la fonction publique, de l'agriculture et de l'ensemble des particuliers employeurs.

De plus, une distinction des emplois « privé » et « public », établie à partir de la catégorie juridique des employeurs, est disponible au niveau régional. Les niveaux de l'emploi « privé » publiés par les Urssaf et par l'Insee diffèrent du fait d'écarts de champ et de concept, et de légères différences peuvent exister sur les taux d'évolution (effets de composition liés aux écarts de niveaux).

Parallèlement, l'introduction de la déclaration sociale nominative (DSN) en remplacement du bordereau récapitulatif de cotisations (BRC) peut entraîner des révisions accrues sur les données, en particulier durant la phase de montée en charge de la DSN.

30 Indicateurs clés de la région Bourgogne-Franche-Comté à retrouver sur le site de l'INSEE :


https://www.insee.fr/fr/statistiques/2121815
 
Imprimer - - par INSEE BFC - 5 juin 2019

INSEE INFOS FLASH Bourgogne Franche-Comté juin 2019

 Juin 2019

 

Chômage en Bourgogne-Franche-Comté : Nette amélioration au 4e trimestre 2018
Au quatrième trimestre 2018, le taux de chômage en Bourgogne-Franche-Comté s’établit à 7,5 %, en baisse de 0,3 point ce trimestre. Il s’améliore dans tous les départements, le plus nettement en Côte-d’Or, dans l’Yonne et le Territoire de Belfort.


https://www.insee.fr/fr/statistiques/3973123

Au 4ᵉ trimestre 2018, stabilité de l’emploi salarié en Bourgogne-Franche-Comté
Légère hausse de l’emploi public
Recul moins marqué pour l’intérim, l’industrie et la construction
Solide progression dans les services marchands hors intérim, léger rebond dans le commerce
L’emploi augmente dans la moitié des départements de la région


https://www.insee.fr/fr/statistiques/3972983


Le prix moyen des transactions immobilières varie du simple au double entre les territoires de franges de Bourgogne-Franche-Comté
Dans les franges de Bourgogne-Franche-Comté, l’attractivité résidentielle et les réserves de logements déterminent en partie le niveau de prix des transactions immobilières entre particuliers. Dans les franges de l’est de la région, la tension démographique est forte. Les prix y sont parmi les plus élevés de l’immobilier régional. Au nord-ouest, les prix dans la frange parisienne sont également élevés et semblables à ceux pratiqués dans le département voisin du Loiret, mais ils restent largement en deçà des prix franciliens. Dans les franges à l’ouest de la région et encore plus au nord, les prix sont modérés, voire modestes. Peu attractifs car peu reliés à de grands pôles d’emploi, ces territoires connaissent un déclin démographique qui se traduit par une faible demande de logements et un coût de l’immobilier inférieur au reste de la région.


https://www.insee.fr/fr/statistiques/4127730

Au 1ᵉʳ trimestre 2019, la fréquentation hôtelière est en baisse en Bourgogne-Franche-Comté
Lors du premier trimestre 2019, la fréquentation dans les hôtels de Bourgogne-Franche-Comté régresse de 2,7 % par rapport au premier trimestre 2018. Les principales clientèles étrangères sont en retrait. Ainsi, le nombre total de nuitées étrangères chute de 7,7 %. En parallèle, les nuitées françaises diminuent de 1,3 %, plus modérément que les trimestres précédents.


https://www.insee.fr/fr/statistiques/4162733

 

 



Source et pour en savoir plus consulter le dossier :

 

https://www.insee.fr/fr/information/2415562?pk_campaign=lettre-regionale-bfc

 

 
Imprimer - - par INSEE BFC - 4 juin 2019

Une semaine pour choisir l'artisanat du 3 au 10 juin !

La Semaine Nationale de l’Artisanat, regroupe sous un label commun des
initiatives locales de promotion de l’artisanat.


Du lundi 03 juin au dimanche 09 juin 2019, avec l’appui de nombreux artisans,
des événements se multiplieront sur tout le territoire, pour permettre à chacun de
découvrir ou redécouvrir le modèle des entreprises artisanales qui répond
concrètement aux préoccupations sociales, économiques et environnementales de
la population locale.


En Saône-et-Loire, un programme de visites et de temps forts est prévu
lors de la Semaine Nationale de l’Artisanat :


3 juin :
- 14h45 : Visite d’une entreprise artisanale, Fragassi Meunuiseries
à Saint-Martin-En-Bresse en présence du préfet ou sous-préfet
de Chalon, du président de la CMAI, d’un élu CMAI référent local
- 16h-18h : Débat préfet et élus CMA+ Organisations
Professionnelles de Saône et Loire à la CMAI de Chalon
- 18h-20h : Soirée Artisans à l’honneur (remise de titre Maitres artisans,
trophées,diplômes...)


4 juin :
Visite à 10h d’une entreprise artisanale, Bouchon Mécanique à
Gueugnon du sous-préfet de Charolles, du vice-président de la CMAI
(A Morais ou M Nowacki), d’un élu CMAI référent local et d’un élu U2P.


5 juin :
Visite à 10h00 d’une entreprise artisanale, Industrie Mécanique
Puget àMontpont-en-Bresse, en présence de Pascaline BOULAY,
Sous-Préfète de Louhans en présence du sous-préfet de
Louhans, du président de la CMAI, d’un élu CMAI référent local et
d’un élu U2P.

6 juin :
Visite à 14h30 d’une entreprise artisanale, Les Confitures de
Morvan à la Celle-En-Morvan en présence du sous-préfet
d’Autun, du président de la CMAI, d’un élu CMAI référent local
et d’un élu U2P.
Pour rappel, en Saône-et-Loire en 2019, l’artisanat représente 10 617
entreprises qui se répartissent de la manière suivante : 1068 dans
l’alimentation, 1927 dans la production, 4235 dans le bâtiment et 3387 dans
les services.

 
Imprimer - - par Chambre des métiers - 28 mai 2019

Concours Open4Start-up #3 récompense l'esprit d'innovation

Nicéphore Cité renouvelle son appel à projets innovation et entrepreneuriat.


Pour la 3e année consécutive, Nicéphore Cité, membre de la communauté FrenchTech Bourgogne Franche-Comté, organise ce concours afin de détecter des projets innovants dans les domaines du numérique, nouveaux usages, objets connectés, réalité virtuelle et augmentée. Il a pour but de soutenir les meilleurs d’entre eux et d’accompagner leur implantation et leur développement sur le territoire du Grand Chalon, notamment à Nicéphore Cité.

Étudiant/jeune diplômé, porteur de projet, startup, vous avez un projet innovant, nous vous donnons les moyens de vos idées.

3 prix à gagner pour un montant total de 20 000€
+ Un hébergement au sein de la pépinière d’entreprises pour une durée d'un an
+ Un accès au FabLab
+ Un accompagnement et un suivi personnalisés de votre projet

C’est possible avec le concours OPEN4START-UP

Prix INNOVATION.
Prix COUP DE COEUR DU JURY.
Prix ÉTUDIANT.

Calendrier du concours :

Dates de dépôt des candidatures : 1er juin au 31 août 2019 à 23h59.
Présélection des projets par le comité de sélection : 13 septembre 2019.
Annonce des candidats présélectionnés pour le concours de pitch : 16 septembre 2019.
Concours de pitch devant le jury et remise des prix : 4 octobre 2019.

Les dossiers de canditatures doivent être envoyés sur cette adresse : open4startup@nicephorecite.com
 
Imprimer - - par Nicéphore Cité - 24 mai 2019

Assemblée Générale de Destination Saône & Loire : bilan et perspectives

C’est à l’occasion de l’Assemblée Générale de Destination Saône & Loire qu’Arnaud Durix, Président de l’Agence Touristique ainsi qu’Elisabeth Roblot, Vice-Présidente en charge du Tourisme et de l’Attractivité ont tenu une conférence de presse ce jeudi 23 mai afin de faire le bilan des actions 2018, évoquer les perspectives 2019 en matière de tourisme et donner les 1ère tendances chiffrées.



Destination Saône & Loire a réalisé de nombreuses actions en 2018 : « Nous avons participé à plusieurs salons comme le Deptour, dédié aux professionnels de la presse, à des salons grands publics à Lyon (Mahana, Salon du Randonneur) et Bruxelles (Salon des Vacances) ; lieux privilégiés de nos cœurs de cible. Nous avons également édité les brochures touristiques 2019, documents incontournables pour la préparation des vacances des futurs touristes » a annoncé Arnaud Durix.
2018 a également été l’année du vélo avec la création de l’application vélo Voie Verte 71, lancée le 25 avril : « 21 points d’intérêts touristiques entre Mâcon et Chalon-sur-Saône qui permettent de découvrir de façon différente cette voie verte de 73 km ! ». En 2018 nous avons également travaillé avec les Editions Hachette à la préparation du Guide du Routard « La Bourgogne du Sud à Vélo » qui est sorti dans toutes les grandes enseignes (Fnac, points Relay…) et vente en ligne (Amazon). Sans oublier la mise en ligne du nouveau site internet touristique : www.destination-saone-et-loire.fr et la réalisation du clip vidéo la « Saône-et-Loire à vélo ».
Les actions de communication lancées en 2018 se poursuivront en 2019 comme le souligne le Président de l’Agence Touristique « La communication entreprise en 2018, avec un travail de refonte de notre identité visuelle sera largement poursuivie en 2019, avec des campagnes d’affichage sur Lyon et Paris (nos bassins de clientèles potentielles) et des insertions publicitaires dans la presse spécialisée vélo et famille. »
La Saône-et-Loire a lancé sa saison touristique, il y a deux mois, au Château de Cypierre à Volesvres; l’occasion de présenter les nouveautés 2019 : la poursuite du développement de l’application mobile Voies Vertes 71, la sortie du Guide du Routard à Vélo et le clip La Saône-et-Loire à vélo.
Elisabeth Roblot, Vice-Présidente en charge du Tourisme et de l’Attractivité a de son côté présenté l’application web « Route 71 – Bourgogne du Sud : une route des vins et du patrimoine de Saône-et-Loire dont le lancement national a eu lieu ce samedi 18 mai à Brancion.

 
Imprimer - - par Agence Touristique Destination Saône & Loire - 24 mai 2019

La CPME veut une Europe à l'écoute des TPE/PME


Pour la Confédération des PME, les députés européens doivent impérativement prendre en compte les préoccupations des entreprises afin de créer un environnement législatif et règlementaire favorable à leur développement.

Jean VIENT, président de la représentation des TPE-PME de Saône & Loire rappelle que « Notre contribution à la campagne pour les élections européennes, de février à mai, a pris la forme d'un document de 11 propositions pour les entreprises puis de débats entre les PME et les têtes de liste des principaux partis politiques.

Ainsi, du 20 février au 17 avril et devant plus de 200 chefs d'entreprise, se sont succédé Nathalie Loiseau (LREM), Jordan Bardella (RN), François-Xavier Bellamy (LR), Jean-Christophe Lagarde (UDI) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) ».

Pour Jordan Bardella, le détachement c'est 516 000 emplois qui ne vont pas à des travailleurs français alors qu’il y a 6 millions de chômeurs en France. Si des efforts sont entrepris pour mieux former ces travailleurs, ils pourront répondre aux offres des entreprises. Il propose d'abroger la directive détachement qui crée une concurrence déloyale au sein même de l’Union.

Nathalie Loiseau insiste sur les difficultés des entreprises à accéder à la main d’œuvre dont elles ont besoin. Pour elle, Erasmus qui a accompagné, en 2018, 40 000 étudiants et 6 000 apprentis peut soutenir le développement de l’apprentissage. Un système de qualification professionnelle efficace qui augmenterait leur niveau d’employabilité est nécessaire.

Défendre l'harmonisation fiscale et sociale pour retrouver une vraie convergence. C'est la proposition de François-Xavier Bellamy pour qui la défiance qui s’exerce à l’encontre de l’UE est notamment due à l’absence de convergence fiscale. Le système européen de TVA prévoit un encadrement des taux qui ne sont pas unifiés dans l'UE, ceci doit prévaloir pour l'impôt sur les sociétés.

Nicolas Dupont-Aignan plaide pour la suppression des droits de succession, mesure mise en œuvre aux Etats-Unis et formidable opportunité pour les entreprises qui veulent investir. Il faudrait dans un premier temps chiffrer ce que coûterait la suppression de ces taxes et également envisager de l'appliquer aux repreneurs.

Jean-Christophe Lagarde prône le SBAE (Small Business Act pour l'Europe) comme outil pour protéger les PME. L’UE a opté pour un code de bonne conduite non contraignant pour ne pas risquer de transgresser l’Accord de l’OMC sur les marchés publics. Chaque pays doit créer sa propre préférence, accepter seulement la concurrence loyale, faire de l’euro une monnaie d’échange et refuser les règles d’extraterritorialité.

Pour François Asselin qui résume l'état d'esprit des patrons de TPE/PME : "l’Union européenne n’est pas la source de toutes nos difficultés. Pour autant, elle doit mieux répondre à nos attentes au moyen d’une politique dédiée aux PME, avec des outils adaptés et un accompagnement accru pour faire face aux nouveaux enjeux."

Eléments de réponse le 26 mai ...
 
Imprimer - - par CPME 71 - 18 mai 2019

Nouveau commerce : «Sucré-Salé », au 18, quai des messageries-Créperie- Snack

Depuis mercredi, une nouvelle enseigne vient d'ouvrir, au 18 quai des Messageries, entre la place du Chatelet et la Saône.


 

UNE CRÊPERIE-SNACK- GLACES

Isabelle et Jean Luc Geoffroy, les patrons de ce nouvel établissement, possèdent de longues expériences dans le commerce. Au total, 25 années, déjà pour ce sympathique couple. Dernièrement, ils étaient déjà dans la restauration à Pierre de Bresse depuis plus de dix ans, après avoir été boulangers dans cette même localité et à Dampierre, dans le Jura.


L'enseigne « Sucré-Salé » est ouverte du Mardi au Samedi, inclus, de 11 H à 18 H 30. A la carte : restauration avec des crèpes, snack, café et glaces avec une terrasse sur le quai, sous les ombrages et avec vue sur la Saône et sur la tour du doyenné.
Auparavant, dans ces murs, plusieurs enseignes se sont succédées notamment un bar dénommé «  Brutus et Ko », « Le Bouchon des Messageries » et le "Café des messageries".

 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 17 mai 2019

Bon plan voyage, l'embarras du choix


En mai fait ce qui te plait ! Mais aux vacances il faut penser sans délais…


Bientôt vous disposerez de jours de vacances, mais vous ne savez pas encore où partir ? Vous cherchez un bon plan vacances, un endroit de rêve à découvrir plein de surprises, d'activités culturelles ou festives, ou plutôt un havre de pays garanti sans soucis dans un cadre dépaysant ou simplement agréable ? Vous hésitez... Côte d'Azur, Costa Blanca, Costa Brava, Bretagne Sud ? France, Espagne, Italie, Croatie, Suisse ?



Vous aimeriez sûrement aussi avoir quelques suggestions de destinations ou être informé de promotions de dernière minute. Pour cela de nombreux sites existent maintenant. Mais ce ne sont pas forcément les petits derniers qui sont les plus aptes à vous aider à effectuer un voyage dans de bonnes conditions. Car pour les locations de vacances comme pour d’autres domaines l'expérience compte !


Car maintenant avec Internet il n’a jamais été aussi simple de trouver des idées de voyages. Les meilleurs sites vous proposent en effet une sélection de destinations pour savoir où et quand partir en vacances mois par mois toute l’année. Car pour chaque destination il faut savoir choisir le bon moment. Prendre en compte tout simplement par exemple que nos saisons sont inversées avec celles de l’hémisphère sud.


Mais on va vous conseiller aussi en fonction de vos envies, de votre budget, de la durée de vos congés, d'événements culturels ou encore d'activités que vous souhaitez pratiquer. Alors, souhaitez-vous privilégier plutôt un soleil garanti, le coût de la vie, la distance, le dépaysement ? Que ce soit l'envie de mer, de plage, de vastes espaces sauvages, de montagne, la découverte de vestiges historiques, se confronter à la différence et au choc des cultures s’informer au préalable est maintenant à portée d’un simple clic.

Cet article est sponsorisé,

 
Imprimer - - par MR - 6 mai 2019

Appel à projets éco-conception, recyclage et valorisation / PAPREC à La Loyère (71) retenue

Citeo poursuit sa stratégie d’apporter 100 % de solutions au recyclage des emballages et des papiers avec ses appels à projet destinés à accélérer l’innovation dans les domaines de l’éco-conception, du recyclage et de la valorisation. Citeo présente aujourd’hui les 30 projets retenus dans le cadre de sa stratégie de recherche & développement pour un budget total de 7,5 millions d’€. Plusieurs projets sont portés par des consortiums et partenariats réunissant metteurs en marché, fabricants d’emballages, recycleurs afin de développer des solutions industrialisables rapidement. Du plastique aux fibreux, en passant par le verre, tous convergent vers l’objectif de 100% de solutions de recyclage ou de réemploi pour tous les emballages.

Les consommateurs plébiscitent des emballages plus respectueux de l’environnement comme le montre la dernière étude Shopper pour Citeo : la recyclabilité est le 1er critère cité pour 63% des Français. Or si la grande majorité des emballages mis sur le marché est parfaitement recyclable (verre, papier-carton, métal, bouteilles et flacons en plastique), des progrès restent à faire pour augmenter la recyclabilité de certains matériaux et trouver de nouveaux débouchés pour la matière recyclée.

Dans le cadre de sa stratégie de R&D, Citeo a sélectionné et finance 30 projets répondant à 4 enjeux majeurs : améliorer la recyclabilité des emballages en plastique / faire progresser l’intégration de matières recyclées dans les emballages / trouver les solutions fibreuses et de réemploi / accélérer les technologies pour moderniser les centres de tri et les usines de recyclage.

En Saône-et-Loire, à La Loyère, PAPREC (spécialiste du recyclage et de la valorisation des déchets) est retenue pour optimiser le tri et la purification du PP recyclé pour le réintégrer dans l'emballage. En parallèle, des essais de retour à une résine apte au contact alimentaire seront réalisés.

Nom du projet: PAPPCOR


 
Imprimer - - par Citeo Regions - 3 mai 2019

Nouvelle formation Nicéphore Cité sur les fondamentaux du business plan

La rédaction d’un business plan est une étape essentielle dans votre démarche de création ou de reprise d’entreprise, toutefois … Qu’est-ce qu’un business plan ? Que doit-il contenir ? Comment le présenter ? Quels sont les finalités et les objectifs ? Quels sont les pièges à éviter ? Quels sont les outils à ma disposition ?

Nicéphore Cité propose une formation d’une journée sur les fondamentaux du business plan, dispensée par le cabinet d’expertise comptable Capec.

Nicéphore Cité est un centre de formation référencé Datadock, nous restons à votre disposition pour plus de renseignements

https://www.nicephorecite.com/campus/formations/

34 Quai Saint-Cosme 71100 Chalon sur Saône
03 85 42 06 62 - formation@nicephorecite.com
 
Imprimer - - par Nicéphore Cité - 2 mai 2019

Les tops et les flops des TPE en 2018 par la FCGA

Secteur par secteur, profession par profession, tour d'horizon des "tops" et des "flops" des petites entreprises de l'artisanat, du commerce et des services en 2018. Une enquête exclusive de la FCGA, réalisée en partenariat avec Banque Populaire

Observatoire de la petite entreprise n° 72 FCGA - Banque Populaire


Les tops


1. Les taxis ................................................................................+ 4,3 %

2. Les détaillants en fruits et légumes .......................................+ 2,1 %

3. La charcuterie artisanale .......................................................+ 2,3 %


Les flops

1. Les boutiques de prêt à porter ..............................................- 5,6 %

2. Les détaillants en chaussures ..............................................- 5,2 %

3. Les commerces de cycles et de scooters .............................- 4,8 %

Une stabilité générale mais des performances inégales... En 2018, l’indice moyen d’activité des petites entreprises du commerce, de l’artisanat et des services s’établit à -0,8% (après -1% l’année précédente). Un taux annuel qui intervient dans un contexte de net ralentissement de la croissance française : +1,5% (après +2,3% en 2017).

Globalement, les TPE résistent donc plutôt bien à la dégradation de la conjoncture économique nationale et poursuivent le mouvement de reconstitution de leurs chiffres d’affaires déjà observé un an plus tôt. Mais cette stabilité générale dissimule d’importantes disparités sectorielles.

Sur les 12 secteurs d’activité analysés, 5 enregistrent un chiffre d’affaires en progression nette, 3 améliorent relativement leurs performances en réduisant le volume de leurs pertes et 4 affichent un chiffre d’affaires en recul.


Le palmarès des secteurs
5 secteurs enregistrent un chiffre d’affaires en hausse :

- Les transports : +2,5% (contre +1,1%% en 2017)

- Les métiers de la santé : +1,6% (contre -0,6% en 2017)

- Le commerce de détail alimentaire : +0,6% (contre -0,7% en 2017)

- Les cafés, hôtels et restaurants : +0,5% (contre +0,2% en 2017)

- La vente et la réparation auto : +0,5% (contre +0,2% en 2017).


3 améliorent relativement leurs performances :

- La beauté-esthétique : -0,5%% (contre -1,1% en 2017)

- La culture et les loisirs : -2,9% (contre -4,4% en 2017)

- L’équipement de la maison : -0,8% (contre -2,7% en 2017)



4 secteurs enregistrent un chiffre d’affaire en recul :

- L’équipement de la personne : -4,9% (contre -2,2% en 2017)

- L’artisanat du bâtiment : -1,7% (contre -1,3% en 2017)

- Les services : +0,3% (contre +1,6% en 2017)

- Les entreprises de parcs et jardins : +1,7% (contre +2,2% en 2017)


4 grands enseignements à retenir

- 5 secteurs sur 12 présentent des taux d’activité positifs compris entre +0,5% (vente et réparation auto ou cafés-hôtels-restaurants) et +2,5% (transports). Une proportion identique à celle de l’année précédente et qui confirme la stabilité globale des TPE en 2018.

- Le commerce de détail alimentaire retrouve des couleurs (+0,6% après -0,7%). 7 professions sur 9 affichent un taux d’activité positif compris entre +0,6% (crèmerie-fromagerie) et +2,3% (charcuterie artisanale). A l’exception de la boulangerie-pâtisserie (-0,1%) et de la poissonnerie (-1,7%), tous les artisans et les commerçants de l’alimentation enregistrent une progression de leur chiffre d’affaires.

- L’artisanat du bâtiment s’enlise (-1,7% après-1,3%).

Exception faite des entreprises de plâtrerie-staff-décoration dont la croissance quasi nulle (+0,1%) ne saurait rattraper la performance moyenne du secteur, toutes les autres professions de l’artisanat du bâtiment enregistrent des chiffres d’affaires en baisse : entre -0,6% pour les plombiers et -3,1% pour les terrassiers.

- L’équipement de la personne accentue ses pertes (-4,9% après -2,2%).

Déjà fragilisé l’année précédente, le secteur s’effondre en 2018. Parmi les professions les plus touchées : les magasins de prêt-à-porter ( -5,6%), les détaillants en chaussures (-5,2%) et les boutiques de mercerie-lingerie-laine (-4,5%).


Le hit parade des professions

Les tops
1. Les taxis : +4,3%

Avec un chiffre d’affaires en hausse de 4,3% (contre +0,7% l’année précédente), les chauffeurs de taxis réalisent - toutes professions confondues - la plus forte progression d’activité en 2018. Les artisans du transport de personnes roulent loin devant les autres métiers analysés et s’imposent comme les véritables champions économiques de ce palmarès annuel. Une belle revanche sur les VTC !

2. La charcuterie artisanale : +2,3%
La charcuterie artisanale se positionne en tête du commerce de détail alimentaire, talonnée par les détaillants en fruits et légumes (+2,1%) et les cavistes (+1,5%). Un retour en force qui s’explique par le succès des nouvelles recettes des artisans charcutiers, qui réconcilient plaisir et santé. Moins gras, moins chargés en nitrites, les produits traditionnels conservent néanmoins tous leurs atouts gustatifs.

3. Les détaillants en fruits et légumes : +2,1%
Come-back gagnant pour les commerces de fruits et légumes en 2018 ! Un an plus tôt, la profession avait pourtant enregistré la plus forte baisse d’activité du commerce de détail alimentaire (-3,0%). Stimulée par le succès des produits bio, la vogue des légumes oubliés et de la fraiche découpe (fruits frais préparés sur place et prêts à consommer), elle retrouve les faveurs des consommateurs.

Et aussi : les pharmaciens (+1,7% contre -0,6%), les cavistes (+1,5% contre -1,1%), les magasins d’alimentation générale (+1,1% contre -1,6%) ...

Les flops

1. Les boutiques de prêt-à-porter : -5,6%
C’est le plus gros flop de l’année... Les boutiques indépendantes de prêt-à-porter enregistrent la plus forte baisse de chiffre d’affaires, toutes professions confondues : -5,6% (après -2,2% un an plus tôt). Trois facteurs principaux peuvent expliquer ce fiasco : les arbitrages budgétaires des consommateurs, la concurrence de la vente en ligne et l’essor du marché de l’occasion évalué à 1 milliard d’euros par l’Institut français de la mode. Selon une étude du même organisme, l'année 2018 « devrait figurer parmi les pires depuis dix ans ».

2. Les détaillants en chaussures : -5,2%
Vente en ligne, enseignes spécialisées, rayons dédiés des grandes surfaces, nouveaux concepts low-cost... Les détaillants en chaussures subissent la concurrence agressive d’une multiplicité d’acteurs qui menacent les parts de marché des 4000 entreprises du secteur et leurs 5350 magasins. En chute de 5,2% en 2018, l’activité a aussi souffert de la crise des « gilets jaunes » qui a sérieusement affecté la fréquentation des points de vente en fin d’année.

3. Les commerces de cycles et de scooters : -4,8%
Après une remarquable année 2017 (+4,5%), les marchands indépendants de cycles rétropédalent en 2018 avec un chiffre d’affaires en baisse de 4,8%. Conséquence des restrictions drastiques d’accès à la prime d’Etat et aux aides locales pour l’achat d’un vélo à assistance électrique ? Pourtant, selon les données de l’Observatoire du cycle, le marché du cycle a poursuivi sa croissance en 2018 avec plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires (+ 2,3 %) et plus de 2,7 millions de vélos vendus.

Et aussi : les boutiques de lingerie (-4,5% contre -0,9%), les boutiques de vêtements enfants (-4,1% contre -4,4%), les magasins de bricolage (-3,5% contre +1,3%) ...
 
Imprimer - - par FCGA - 1 mai 2019

Hegelmann France, basée près de Châlon, propose son mécénat de compétences pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris

 

Hegelmann France, société de transport et logistique, basée près de
Châlon-sur-Saône, propose son mécénat de compétences pour la
reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris


Hegelmann France, société de transport poids lourd et logistique, propose son mécénat de
compétences pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Grâce à sa flotte de
camions tous types, le Groupe Hegelmann, dont Hegelmann France fait partie, est capable
d’assurer tout un éventail de services de transport pour ce projet, jusqu’aux transports hors
gabarit. La société a également proposé des espaces de stockage dans ses entrepôts à
Châtenoy-le-Royal (Saône-et-Loire) et Calais (Pas-de-Calais). Les modalités seront à préciser dans le
cadre de l’enveloppe générale.

 


Le ministère de la Culture et le Centre des monuments nationaux en charge de la reconstruction de la
cathédrale Notre-Dame de Paris confirment tenir compte de la proposition faite par Hegelmann
France. Leur décision sera en revanche rendue à un stade plus avancé du projet, la problématique du
transport n’étant pas prioritaire à ce jour.
« L’incendie à Notre-Dame de Paris a touché les gens dans le monde entier. Nos collaborateurs dans
15 pays parlent de cet évènement comme si c’était un drame personnel. Il est vrai qu’à travers la
littérature, la musique et d’autres supports, la cathédrale Notre-Dame de Paris est ancrée dans
l’identité culturelle de chacun d’entre nous, » - souligne ​Siegfried Hegelmann, PDG du Groupe
Hegelmann.


« Ce serait un honneur et un bonheur pour nous de pouvoir mettre à disposition nos compétences en
tant que transporteur afin d’aider à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Nous
comprenons cependant qu’à ce stade, nous ne pouvons que proposer nos services et attendre la
décision des institutions qui gèrent le projet, ​» - précise ​Edgars Birovs, Directeur Général de
Hegelmann France.

 


A propos de ​Hegelmann France
La société Hegelmann France, implantée à Châtenoy-le-Royal (Saône-et-Loire) depuis 2017, fait partie du
Groupe Hegelmann, présent dans 15 pays en Europe et au-delà, avec un siège en Allemagne. Le Groupe
Hegelmann possède une flotte de plus de 2 000 véhicules et a pour ambition de porter ce nombre à 4 000 d’ici
2020, dont une partie domiciliée en France. Avec plusieurs implantations françaises le Groupe Hegelmann
propose la proximité d’une entreprise locale alliée à la puissance d’un groupe international.
Plus d’informations : ​ www.hegelmann.com

 
Imprimer - - par Hegelmann - 26 avr 2019

Les universités de Bourgogne, de Franche-Comté et Urgo en tête du palmarès 2018 des entreprises déposantes de brevets

La région Bourgogne-Franche-Comté comptabilise 193 demandes de brevets publiées à l’INPI en 2018, soit 1,5% des demandes publiées en France.

Les deux premiers déposants de la région sont deux universités : l’université de Bourgogne et l’université de Franche-Comté. Puis viennent l’entreprise de taille intermédiaire Urgo Recherche Innovation et Développement et le Groupe Sidel. Elles sont suivies d’une PME : Moving Magnet Technologies.



23/ Le palmarès des principaux déposants de brevets à l’INPI en 2018/8 avril 2019TOP 5 des déposants à l’INPI en 2018 en région Bourgogne-Franche-ComtéLa région Bourgogne-Franche-Comté comptabilise 193 demandes de brevets publiées à l’INPI en 2018, soit 1,5% des demandes publiées par des déposants17ayant une adresse en France.En 2018, 85,4% des demandes de brevets publiées à l’INPI par des déposants ayant une adresse en Bourgogne-Franche-Comté sont des demandes émanant de personnes morales, soit 165 demandes publiées.Les deuxpremiers déposants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont deux universités: l’université de Bourgogne et l’université de Franche-Comté. Puis viennent l’ETI Urgo Recherche Innovation et Développementet le Groupe Sidel. Elles sont suivies d’une PME: Moving Magnet Technologies.

Imprimer - - par INPI - 18 avr 2019

Le Medef appelle les entrepreneurs à se mobiliser pour contribuer à la reconstruction de Notre-Dame de Paris

 

L’incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris a suscité une immense émotion chez tous nos compatriotes. Si l’édifice est sauvé, la réparation des dégâts demandera des années de travaux et des moyens considérables.


Le Medef appelle les entrepreneurs à se mobiliser pour contribuer à la reconstruction d’un des joyaux du patrimoine mondial à travers la collecte nationale de dons lancée par la Fondation du Patrimoine.


Accessible, dès aujourd’hui sur le site www.fondation-patrimoine.org, cette collecte donnera lieu à
reçu fiscal.


C’est aussi dans ces moments que les entreprises expriment leur solidarité et leur engagement

 
Imprimer - - par MEDEF 71 - 16 avr 2019

Les rendez-vous non honorés par les patients : un fléau pour les médecins

La Mutuelle Nationale des Hospitaliers dévoile son 5e Carnet de santé des Français et des personnels de santé et hospitaliers. Un début d’année chargé en affections pour les professionnels de santé


Les rendez-vous non honorés par les patients : un fléau pour les médecins

La Mutuelle Nationale des Hospitaliers (MNH), première mutuelle du monde de la santé publie
aujourd’hui son « Carnet de santé des Français et des personnels de santé et hospitaliers »
Pour le Dr Philippe Denormandie, Directeur des relations publiques et médicales de nehs : « La prise
de rendez-vous en ligne est aujourd’hui une solution qui permet d’améliorer la prise en charge des
patients. Les médecins ont des plages de rendez-vous plus denses avec le remplacement rapidement
des RDV annulés. Ce système permet aussi de raccourcir le temps d’obtention d’un rendez-vous :
les patients sont informés quand un créneau se libère. Ainsi, le parcours de soins est amélioré. ».
mention obligatoire

 


Sondage « Carnet de santé°» de la Mutuelle Nationale des Hospitaliers, réalisé par Odoxa
Le Carnet de santé des Français et des personnels de santé est réalisé pour la MNH par Odoxa en
partenariat avec Le Figaro Santé et France Info

LES ENSEIGNEMENTS-CLÉS DE L’ÉTUDE
ÉTAT DE SANTÉ DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ :
UN DÉBUT D’ANNÉE CHARGÉ EN AFFECTIONS


1) 22 % des Français et 38 % des personnels hospitaliers (45 % auprès des aides-soignantes) ont
été affectés par un problème de santé, soit un niveau supérieur à celui de la fin 2018 (+ 1 pt) mais
aussi aux mesures faites à pareilles époques ces deux dernières années (+ 2 pts). L’épidémie de grippe
(+ 15 pts par rapport à la fin 2018) explique largement cette progression.
2) Les soignants, eux-mêmes, deux fois plus touchés que la population générale, le confirment : 6
sur 10 (61 %) constatent une hausse des affections chez leurs patients. D’ailleurs, les visites des
patients chez leurs médecins ont explosé sur la période/ + 15 points.
3) Conséquence logique, les dépenses de santé se sont aussi envolées : 87 € soit une progression
de 15 € sur la période. Autre conséquence : cela a impliqué plus de travail pour les personnels
hospitaliers avec un niveau de satisfaction au travail toujours aussi faible, 42 % des personnels
hospitaliers se déclarant mécontents de leur travail, soit deux fois plus que la population générale !

LES RENDEZ-VOUS NON HONORÉS PAR LES PATIENTS
CONSTITUENT UN FLÉAU POUR LES MÉDECINS

1) Les rendez-vous non honorés constituent un problème majeur : tous les médecins (90 % à
97 %) y sont confrontés, 1 Français sur 6 et 1 jeune sur 3 avouant avoir déjà « posé un lapin » à son
médecin.
2) Cette défection ne s’explique même pas par une raison « valable » (impondérable majeur de
dernière minute) mais tout simplement parce que les patients avaient « oublié » leur rendez-vous !
D’ailleurs les professionnels de santé le savent bien (80 % l’expliquent ainsi).
3) Or cette légèreté (des patients) est lourde de conséquences (pour les médecins) : 70 % des
professionnels de santé disent que ces défections ont des conséquences importantes sur l’organisation
de leur travail ; et les Français (88 %) le savent pertinemment.
4) D’ailleurs 84 % des Français comprennent que ne pas honorer un rendez-vous médical est grave
car « cela désorganise le médecin et prive quelqu’un d’autre d’un rendez-vous ». Il existe donc un
consensus pour corriger cette situation qui apparaît inacceptable à tous.
5) Les plateformes de prise de rendez-vous en ligne constituent peut-être la solution : 54 % des
Français et 42 % des médecins les utilisent… or 72 % des Français et 60 % des professionnels de santé
sont persuadés que ces plateformes incitent les patients à mieux respecter leurs rendez-vous

 
Imprimer - - par Mutuelle Nationale des Hospitaliers - 14 avr 2019

SAÔNE-ET-LOIRE : Nouvelle présidence à l'AIFA

Lundi dernier, Martine Nowacki a été élue Présidente de l’AIFA. Elle succède ainsi à Antoine DIAZ dans le cadre de l’alternance CCI et CMA. Depuis 1979, le CIFA Lameloise est géré par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Saône et Loire et la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Bourgogne dans le cadre de l'AIFA, Association inter consulaire pour favoriser l'apprentissage.



Martine Nowacki, coiffeuse de profession, est membre du bureau de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Bourgogne depuis 2016.

Le CIFA Jean Lameloise de Mercurey accueille plus de 1200 apprentis et adultes issus d'une vingtaine de départements différents et propose l'accès à une trentaine de formations rémunérées sous la forme du contrat d'apprentissage ou de professionnalisation dans les métiers de l'alimentation, la coiffure, la restauration, l'hôtellerie, la vente, l'assurance et la photographie.

 
Imprimer - - par Chambre des métiers - 10 avr 2019





Rechercher dans cette rubrique  


 
468 page pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle