thema - chalon sur saone

Théma, théma, thématiques

Vous êtes ici :

Publicité
 

Exposition : les tableaux du plus chalonnais des bressans exposés au musée des Beaux -Arts à Louhans...Le retour de Julien Duriez

 

Il a peint bien des paysages, des fermes, des portraits et encore des scènes de la Bresse, née en 1900 à Saint Usuge, Julien Duriez a été longtemps professeur d'anglais dans notre ville. C'est d'ailleurs, à Chalon, que celui qui a résidé notamment rue Denfert puis Place de la République, s'est éteint le 25 Avril 1993. Le musée des Beaux-Arts, de Louhans, présente jusqu'au 8 Septembre, les aquarelles du plus chalonnais des Bressans....

 

A Découvrir.


L'AMOUREUX DE LA BRESSE
Les nouvelles personnalités de l'arrondissement de Louhans, que sont la sous-préfète Pascaline Boulay et la conservatrice Estelle Comte, de l'écomusée de la Bresse Bourguignonne ont découvert dernièrement, la Bresse sous un autre angle, lors du vernissage de l'exposition dédiée à Julien Duriez. Aux côtés des « enfants du pays » que sont le député Européen Arnaud Danjean et Frédéric Bouchez, le maire de la cité des arcades, la représentante de l’état et la nouvelle conservatrice de l’écomusée, ont sans doute été émerveillée, surprise par les toiles colorées représentantes des paysages, des portraits mais aussi des scènes de cette Bresse comme celles des cafés ou encore des villages sous la neige.

 


PROFESSEUR D'ANGLAIS DANS NOTRE VILLE
Julien Duriez, est un enfant de Saint Usuge, ses racines familiales se trouvent dans ce village dont le grand père de Julien a été maire. Ses parents étaient aubergistes. Tout d'abord collégien, puis lycéen à Louhans, Julien Duriez poursuit ses études à Lyon. Il se rend à Londres, pour perfectionner son anglais en 1921, il est ensuite professeur. IL enseigne successivement à Aubusson, Condé sur Escaut, Dole, Salins et enfin dans notre ville, au lycée. Il était officier des palmes académiques. Régulièrement, il a organisé des expositions dans son atelier, se trouvant au 14, place de la République. Il est décédé, en Avril 1993, ses obsèques se déroulèrent le 28 Avril, à l'église Saint Pierre. Il a été inhumé au cimetière de Louhans.


PEINTRE DE RENOM NATIONAL
Très jeune, il réalise des croquis, devient peintre. Il n'est pas seulement un peintre régional, il expose à Paris, il atteint aussi une renommée nationale. Bénéficie d'une critique élogieuse dans le prestigieux quotidien du soir « Le Monde »...C'est dire l'itinéraire de ce personnage, une figure attachante de notre ville, dont l'atelier installé, Place de La République bénéficiait d'une vie imprenable au delà de la Saône, frontière naturelle entre la plaine de Saône et la Bresse voisine...
La ville de Chalon , avait honoré, celui qui avait été élevé Chevalier des Arts et lettres en 1989. Voilà une trentaine d'années, l'adjoint aux affaires culturelles de la première municipalité de Dominique Perben, le docteur Patrick Nouvion, avait loué les qualité artistiques du peintre. Ce dernier a parcouru bien des villages de Bresse, permettant d'en saisir les fermes mais aussi bien des personnages.

Exposition à découvrir au 29, Rue des Dodanes, les lundis, mercredis, jeudis, vendredis et samedis de 14 H à 18 H ...Entrée gratuite. Exposition visible jusqu'au 8 Septembre.


MAIS AUSSI
A Lire aussi : 3 ouvrages  ( 1) :
- « Le peintre : Julien Duriez par lui même- L'enfance et la jeunesse »-publié en 1979- 175 Pages
- « Comment je suis devenu peintre » ouvrage paru en 1980, 146 pages.
- « Julien Duriez : Du pinceau à la plume- avec la collaboration de M.Et Mme Maurice Sacard, publié par Monique Duriez- 1994- Imprimé par Alinéa (imprimerie qui se trouvait, rue Gloriette)- 192 Pages.
Article « Julien Duriez : le peintre bressan » article de Robert Tatheraux- Dans la revue Images de Saône et Loire, N°95-Automne 1993.
( 1) Pouvant être consultés à la bibliothèque municipale de notre ville.

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 14 avr 2019

CHALON : « Les triptyques du Carmel » par Karim BELADJILA



Karim Beladjila est un peintre autodidacte qui a développé sa propre technique.



Il est originaire de Constantine.

Ses premiers pas dans l’art à l’âge adulte reçoivent un très bon accueil.

Après une courte période à la figuration naïve, il s’est épanoui dans l’abstraction, explorant les couleurs et les formes avec une grande liberté.

 

Il a exposé dans de nombreux lieux, de Lille à Rodez, de Montreux en Suisse à Chalon … notamment dans les locaux de Psyartformation rue des Pattes.

Karim Beladjila s’est vu proposer de travailler à la création de vitraux pour la chapelle des Trois Maries dans la comme de Cerisiers. Ce projet qui s’appuie sur une collaboration avec un artisan sitrailliste, représente une nouvelle étape enthousiasmante pour l’artiste.

Depuis le 4 avril et jusqu’au 24 avril, Karim propose une exposition intitulée « LES TRIPTYQYES DU CARMEL », peinte sur place pour s’imprimer du lieu.

Le lieu lui-même, son histoire et la spiritualité qui y est attachée, lui ont donné l’envie de faire un travail original pour l’occasion.

Le choix du triptyque fait bien évidemment référence à l’art religieux et le format de trois mètres par un mètre cinquante sur toile, lui a permis d’investir une surface totale qu’il n’avait pas abordée jusqu’à présent.


Karim nous dit : « Souvent mon histoire me saute à la figure lorsque je peins. Ma vie est ainsi faite su temps d’avant et d’un avenir incertain. Parfois je me perds. Je plonge et puis tout à coup, je me remets à peindre et l’angoisse s’éloigne. Mais elle reste à faible distance, prête à resurgir. Il me paraît très injuste de vivre avec ce psychisme porteur de peines. Et que ma vie n’évolue qu’au rythme désespéré de mon regard. J’ai l’impression de suivre une ligne tracée par une étoile solitaire. Je vais pourtant continuer à raconter mon histoire, à essayer d’exprimer, au travers de ce que je peins, ce que j’ai vécu et ce que je porte en moi. Ce n’est par un drame que j’exprime. Pour moi, peindre, c’est la vie. LA PEINTURE EST VIVANTE ».

Exposition à voir au CARMEL de Chalon-sur-Saône jusqu’au 21 avril 2019 (ouvert tous les jours sauf le mardi, y compris le dimanche matin).

 
 

 

Article et photos : Christiane Chapé

-------------------------------------

Infos pratiques :

* Karim Beladjila : 06 62 14 15 89
* https://beladjilakarimmonblog.blogspot.com
* Chapelle du carmel : 16 rue de la Motte à Chalon sur Saône

Imprimer - - par christiane chapé - 8 avr 2019

CHALON : la Galerie du Châtelet accueille pour 3 jours le Photo-Club Nicéphore Niepce ...


Le Photo Club Niepce, basé rue de la Trémouille à Chalon-sur-Saône, expose vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 avril, le travail de 25 photographes,ce qui représente 120 photos, noir et blanc et couleur.

 


Les thèmes des photos sont libres, le club n’a pas imposé de sujet.

Comme chaque année, un concours est organisé à l’attention du public, pour déterminer les 3 photos qui retiennent le plus son attention.

 
En 2018, les 3 premiers prix avaient été attribués à :

* Gilbert Perrot
* Marie-Corine Deliry
* Jean Bartz
 

Vernissage de l’exposition ce vendredi 5 avril à 18 h.

Que fait le Club Photo Niepce : enseignement de la photo sous toutes ses formes pour débutants ou confirmés, prises de vues extérieures et en studio, retouche photographique, montages audio-visuels, expositions et concours.

Réunions tous les vendredis soirs à partir de 20h30 au local et sur demande des adhérents, un autre jour.

Le club est affilié à la Fédération Photographique de France ainsi qu'à l'Union Régionale. Participation aux concours nationaux et régionaux.Diverses expositions. Sorties prise de vues. Travail en collaboration avec d'autres associations.

 
 
 
 
 
 
Article et photos : Christiane Chapé

------------------------------------

Infos pratiques :

* 15 rue de la Trémouille à Chalon
* 06 16930438
* gilbertperrot@sfr.fr
* www.photoclubniepce.fr
Imprimer - - par christiane chapé - 5 avr 2019

CHALON : Carmel : « CORRESPONDANCE » : une exposition ... cinq artistes


Benjamin Grivot, Kwangil Her, Clémentine Joly, Gentaro Murakami et Quentin Vintousky … cinq diplômés de l’Ecole Média Art Fructidor, se retrouvent pour un échange qui s’établit entre les œuvres et les artistes.



Liés par ce passé commun, les différentes pratiques se retrouvent dans ce lieu de la Chapelle du Carmel.

Elle devient, alors, un point de rencontre géographique et amène à une temporalité nouvelle.

En images par Christiane Chapé

 
Imprimer - - par christiane chapé - 28 mars 2019

CHALON : les amis de Lucien Branchard exposent à la Galerie du Châtelet


Installés depuis ce mardi et jusqu’à dimanche inclus, les AMIS DE LUCIEN BRANCHARD, un groupe de peintres fidèles dès la première heure à l’artiste, parti beaucoup trop tôt, exposent leurs œuvres à la Galerie du Châtelet à Chalon-sur-Saône.



Les AMIS DE LUCIEN BRANCHARD est une association d’une quizaine d’artistes, crée il y a quatorze ans, suite au décès de leur mentor.

Les peintres se retrouvent une fois par mois à Saint-Vallerin, le village de Lucien Branchard, où il est honoré aujourd’hui par son nom, d’une place du village, et sont reçus au PINACLE, un haut lieu artistique, où la nature leur offre de beaux sujets de peinture.


Diverses méthodes de peinture sont employées par les artistes : acrylique, pastels, aquarelles … toutes inspirées de la nature et proposant, lors de cette exposition, une continuité douce et reposante … entre bouquets de fleurs, natures mortes, paysages, et poupées romantiques.

Les AMIS DE LUCIEN BRANCHARD se réunissent une fois par mois dans l’atelier mis à leur disposition, dès 9 heures du matin … pour peindre, partager des idées, recevoir quelques légers conseils … et partager le verre de l’amitié.

L’amitié qui demeure après l’artiste disparu.



Qui était Lucien BRANCHARD, un peintre bourguignon, aquarelliste de St. Vallerin, qui tenait galerie rue du Blé à Chalon-sur-Saône ?

* 1942 : né à Chalon-sur-Saône
* 1957 : élève de Max Schenberg
* 1959 : école municipale de dessin de Chalon-sur-Saône
* 1959 : Académie Charpentier à Paris
* 1960 : école Nationale Supérieure
* 1964 : Arts décoratifs de Paris
* 1964/67 : travaille comme indépendant en qualité d’architecte et graphiste
* 1968 : retour à Chalon
* 1972 : 1ère exposition individuelle
* 1972/74 : monuments de Montcoy et Gergy
* 1975 : expo collective maison de la culture
* 1981 : salon international Europ’Arts : 1er grand prix de la ville de Chalon-sur-Saône
* 1985 : salon des artistes à Paris
* 1990 : entrée de Lucien Branchard à la Sté des Pastellistes de France
* 1992/95 : expo permanente à la galerie rue du Blé à Chalon-sur-Saône
* 1997 : exposition à la Maison de l’Environnement à Chalon
* 1999 : Salon international du pastel à Lyon
* 2001 : exposition à la Chapelle du Carmel à Chalon
* 2002 : Europastel en Italie
* 2003 : Saint Pétersbourg 
* 2005 : il décède lors d’un accident d’avion au sommet du Mont Blanc

Christine et Gérard, rencontrés ce jour à la Galerie du Chatelet, dignes garants de l’oeuvre de Lucien Branchard … m’ont réservé le meilleur accueil ce mercredi.

Histoire à suivre dans nos colonnes, sur le lieu de création en avril, mai ou juin prochains.

 
 
 
 

Article et photos : Christiane Chapé

---------------------------

Reportage photos : Christiane Chapé : 1/2

Suite :  CHALON : les amis de Lucien Branchard exposent à la Galerie du Châtelet 2

Imprimer - - par christiane chapé - 27 mars 2019

CHALON : les amis de Lucien Branchard exposent à la Galerie du Châtelet 2

reportage photos : Christiane Chapé : 2/2
Imprimer - - par christiane chapé - 27 mars 2019

CHALON : l'artisanat du Burkina Faso à l'honneur à la Galerie du Châtelet ...


Venez découvrir l'artisanat Burkinabè et en savoir plus sur les associations « Faso Lili » et « Bangré Soré », installées pour une semaine à la Galerie du Châtelet.



*FASO LILI  (comme « les racines du pays ») : association chalonnaise de danses et de musiques mandingues.
Les bénéfices de la vente d’artisanat local, les soirées danse et musique, les cours … sont utilisés pour le centre artisanal et culturel qui sort de terre dans la région de Ouagadougou, de la volonté des frères Diarra.

L’association a vu le jour en 2008 a pour but de faire perdurer la tradition orale des « griots » de l’ethnie Bwaba dont ils sont issus.

En 2012, les deux frères souhaitent faire connaître leur culture et leurs traditions et créée une association à Chalon-sur-Saône. Ils trouvent l’appui de locaux sensibles à leur projet qui les ont soutenus.



L’association française poursuit le même but qu’au Burkina Faso en y ajoutant une dimension interculturelle.

FASO LILI c’est : des cours de percussions, de danse, des stages, des cours pour enfants, des manifestations locales, des ateliers découverte, des animations et des concerts.

BANGRE SORE (comme « la voix de la connaissance, en Moré) : association créée en 2009 à Ouagadougou pour former des artistes sculpteurs, des soudeurs et l’art de monter des colliers, création de mobilier contemporain en assortissant le fer et le bois. Avec leurs créations, les artistes veulent parler et faire connaître la culture de leur pays.

 

 

 


L’association forme également des jeunes sans emploi à différents métiers.
Elle travaille avec un soudeur, un tapissier, des femmes tisseuses, le but étant de promouvoir leur art afin de permettre à toutes ces personnes, en lien avec l’association, de pérenniser leur travail.


Ce mardi soir, lors du vernissage de l’exposition, Samba Gérard et Richard, ont assuré l’ambiance musicale, avec des n’goni (c’est un instrument à cordes pincées d'Afrique de l'Ouest), autour de gâteaux maison et de jus de gingembre et de bissap.

Il est à noter que les 8 et 9 juin prochains, un atelier de fabrication de n’goni, animé par Samba, à Gragny-sur-Saône, chez Dielkis et Louis Genelot.

L’exposition court de ce mardi au dimanche 3 mars à midi.

Infos pratiques :

* fasolili71@gmail.com
* bangre sore : auroregirardin@yahoo.fr

Reportage photos : 1/2

 
 
 


Article et photos (1/2) : Christiane Chapé
Suite : l'artisanat du Burkina Faso à l'honneur à la Galerie du Châtelet 2

 

Imprimer - - par christiane chapé - 27 fév 2019

CHALON : l'artisanat du Burkina Faso à l'honneur à la Galerie du Châtelet ...

Reportage photos : Christiane Chapé : 2/2

Rendez-vous le vendredi 1er mars à 17h30 pour une démonstration de danse, face à la galerie, par l'association Faso Lili ...
Imprimer - - par christiane chapé - 26 fév 2019

CHALON : Les rendez-vous photos du parc : « TOYS PHOTOGRAPHY » de Bruno Rybak ...


Dans le cadre des Rendez-vous du Parc organisés par la Ville de Chalon-sur-Saône, l’exposition photographique de Bruno Rybak, « la Maison des personnages », met en scène les personnages d’enfants : Tintin, Star Wars, Mignons, Légos …

Bruno Rybac, photographe amateur chalonnais, s’est plongé à la naissance de son fils dans la Toys photography, la photographie de jouets.



Des moments privilégiés qu’il a partagé avec son fils, il en tire une série ludique, créative et faisant appel à l’imaginaire.

Les petits personnages sont habillés, déguisés, mis en scène … Bruno les photographie à son domicile ou à l’extérieur et chaque tableau porte un titre de circonstance et amusant.

Le fils de l’artiste a bien grandi depuis les premières photographies, mais cet exercice a éveillé l’âme d’enfant de Bruno Rybak et la maison des personnages continue d’exister.

Il est à noter qu’une des photographies de Bruno Rybak avait été sélectionnée lors d’une précédente exposition au Parc Nouelle, dans le cadre du concours « Happy’cyclette ».

Quinze panneaux en aluminium et acier d’une surface de 2,02 x 1,20 m ont été conçus et réalisés par les services techniques de la ville et installés dans le parc Georges Nouelle à l’automne 2015.

L’idée de ces expositions est de faire sortir la photo du musée, de surprendre le visiteur du parc familial en créant la surprise.


L’IMAGE VIENT A LA RENCONTRE DES PROMONEURS.

La prochaine exposition, prévue au mois de juin, présentera le travail intitulé « Instantanés de Quartiers », projet porté par les trois conseils citoyens de Chalon-sur-Saône.

Puis en septembre, les meilleurs clichés issus d’un concours photos seront exposés.
Le thème de celui-ci sera prochainement dévoilé.

Exposée installée du 16 février au 2 juin 2019.

 
 

 

Article et photos : Christiane Chapé

------------------------------------

Reportage photos : 1/2

Suite :  « TOYS PHOTOGRAPHY » de Bruno Rybak ... 2

Imprimer - - par christiane chapé - 17 fév 2019

CHALON Carmel : « l'Art Kuna de la Mola » ou la création au quotidien ...


Béatrice Rodaro-Vico, Fidel Durana et Yolande Bernot, exposent leurs œuvres à la Chapelle du Carmel.



Le thème : L’ART KUNA DE LA MOLA …

… soit graphisme, dessin et introduction à la pratique de l’art textile présentés par l’association La Création au Quotidien.

La mola est un art textile créé par les Kunas (groupe de femmes indiennes du Panama et de la Colombie).

 


Cet art s’exprime au travers de molas, tableaux en tissus multicolores qui invitent à l’aventure de la découverte d’un monde.

Cet art est chargé de métaphores et de « sous entendus », de couleurs et de formes infinies.
La beauté et la sagesse n’apparaissent pas au premier abord.

Pour les découvrir, il faut plonger dans la profondeur de l’âme humaine, dans les méandres de la vie, dans les couches enfouies de l’univers.

L’Art Kuna de la Mola est un art minutieux, une pratique de la persévérance comme toute recherche d’identité.

La Mola est devenue avec le temps le symbole de la « Kunaïté ». Il est à la portée de tous ceux qui sont prêts à parcourir un long chemin.

C’est aussi un art de métissage.


ORGANISATION DE L’EXPOSITION :
Le Commissaire des expositions de l’association, Hector Durana, a organisé celle-ci en trois parties :

* la première est composée par des Molas qui sont des copies fidèles des molas que font les indiennes
* la deuxième partie montre des œuvres avec la techniques traditionnelle appliquée à un graphisme et un imaginaire européen
* la troisième partie : l’apprentissage du savoir faire qu’implique faire des Molas a ouvert, aussi, d’autres portes pour créer des tentures plus libres, plus dans la sensibilité européenne, qui sont différentes des Molas, mais qui existent parce qu’un savoir faire les a laissé naître.


Béatrice Rodaro-Vico et Fidel Durana ont écrit un livre sur la technique de la Mola : « Appliqué, les Molas », vendu au profit de l’Association pendant toute la durée de l’exposition, sur place.

Une belle exposition à découvrir à la Chapelle du Carmel du 6 février au 3 mars 2019.
Le vernissage a eu lieu ce jeudi soir en présence des trois artistes, Gilles Platret, Maire, Benoit Dessaut et Mina Jaillard.

 
 
 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

-----------------------------------------

Infos pratiques :

* visites gratuites en présence des artistes
* entrée libre TLJ (sauf le mardi) de 14h à 18h
* 16 rue de la Motte à Chalon-sur-Saône
* 03 85 93 09 06
* La Création au Quotidien (association 1901) : 4 rempart St-Vincent à Chalon
* http://creationauquotidien.free.fr
* Atelier Rialto (pour rencontrer les artistes) les samedis et dimanches : 18 route de St Bérain à St Léger-sur-Dheune
* rodaro.beatrice@gmail.com

-----------------------------------------------

reportage photos :1/3

Suite :

 

Imprimer - - par christiane Chapé - 8 fév 2019

CHALON Carmel : « l'Art Kuna de la Mola » ou la création au quotidien ...

reportage photos : Christiane Chapé (2/3)
Imprimer - - par christiane chapé - 8 fév 2019

CHALON Carmel : « l'Art Kuna de la Mola » ou la création au quotidien ...

reportage photos : Christiane Chapé : (3/3)
Imprimer - - par christiane chapé - 8 fév 2019

CHALON : Cécile BART présente « DEUXIEME DONNE » à l'Espace des Arts ...


« DEUXIEME DONNE » a vu le jour en 2005 et c’est seulement la deuxième fois que l’artiste propose ce travail aux visiteurs.

 

 


Cécile Bart parle de son œuvre comme un travail de peintre avec des superpositions de touches.
Les sept écrans s’inscrivent dans un cercle, s’ouvrent et viennent tomber où ils peuvent tomber, quelque part.
C’est une installation déstructurée,les pièces au lieu d’être des écrans « sages », prennent des libertés et dansent.
C’est,dit-elle, une façon d’envisager l’espace différemment, de jouer avec les ombres afin de créer de nouveaux volumes.


Cette exposition, en partenariat avec le FRAC et l’Ecole d’Art, au travers d’oeuvres de collection, a pour vocation, la transmission et la diffusion.

 


« « L’oeuvre de Cécile Bart se construit à partir de la conjonction de trois éléments : la toile -de texture fine et légère- tendue sur des cadres d’aluminium en guise de châssis ou directement marouflée sur le mur ; la couleur, passée à la main, généralement essuyée de façon à ne pas toucher la trame du support, conservant, sans intention stylistique particulière, les traces de sa mise en œuvre ; la lumière enfin qu pénètre la trame, soit pour la traverser et révéler l’espace derrière elle, soit pour restituer à travers elle la réflexion du mur.
Un quatrième élément essentiel procède également de l’oeuvre : c’est le lieu pour lequel elle est conçue et celui dans lequel elle peut être rejouée ultérieurement.


Le cadre et la translucidité du support permettent à l’oeuvre de s’émanciper du mur ou de n’y prendre appui que partiellement.
Lorsque les écrans sont disposés dans l’espace, la densité de la couleur varie d’une quasi transparence à une coueur dense selon la position plus ou moins frontale, plus ou moins latérale qu’adopte le visiteur » » (Hubert Besacier pour le FRAC Bourgogne).

 
 
 
 
 


Article et photos : Christiane Chapé

------------------------------------------

INFOS PRATIQUES :

* visites commentées de l’expo les samedi 9 février et vendredi 22 mars
* expo réalisée avec le FRAC Bourgogne, rue Quentin à Dijon
* Espace des Arts : 5B Avenue Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône
* 03 85 42 52 12

Imprimer - - par christiane chapé - 2 fév 2019

CHALON : exposition « PORTRAITS » à la Chapelle du Carmel avec « Aux Arts ! Etc.

CHALON : exposition « PORTRAITS » à la Chapelle du Carmel avec « Aux Arts ! Etc.


Avec l’association Aux Arts ! Etc, le thème abordé pour cette exposition collective au Carmel, est le portrait.

Quatorze artistes proposent quatorze regards croisés sur le portrait qu’ils partagent avec les visiteurs, sous différents traits de caractères, émotions et ressentis, de façon suggérée ou figurée, descriptive ou onirique … des images de façade, des profils intérieurs, une multitude de facettes de l’expression humaine.

Les œuvres sont de Guy Béraud, Christiane Bruley, Dominique Capelle, Colette Denizot, Philippe Guerry, Heliodora, Pietro le Berrigaud, NAEL, Fabien Petiot, Florent Prudent, Cécile Rateau, David Ribeiro, Marie-Odile Roger et Nicole Tramaille.

L’exposition est accrochée du 9 janvier au 3 février 2019.


Article et photos : Christiane Chapé

----------------------------------

Infos pratiques :

* Aux Arts ! Etc » : 30 rempart Saint-Vincent à Chalon-sur-Saône
* auxarts.etc71@yahoo.fr
* www.artotheque-chalon.odexpo.com
* permanence artothèque les 3è jeudis du mois
* Chapelle du Carmel : 16 rue de la Motte à Chalon-sur-Saône
* ouvert tlj sauf le mardi
* entrée gratuite

 


----------------------------

reportage photos : Christiane Chapé (1/2)

Suite :

« PORTRAITS » à la Chapelle du Carmel avec « Aux Arts ! Etc. - christiane chapé 

 

Imprimer - - par christiane chapé - 20 jan 2019

CHALON : exposition « PORTRAITS » à la Chapelle du Carmel avec « Aux Arts ! Etc.

reportage photos : Christiane Chapé : (2/2)
Imprimer - - par christiane chapé - 20 jan 2019

CHALON : c'est Noël à la Galerie du Châtelet avec les associations APPUIS et CAMELEON


A l’approche des fêtes de fin d’année … et pour promouvoir leurs associations de soutien aux peuples démunis, APPUI et CAMELEON, représentées ce jour par Michèle et Martine, exposent l’artisanat du Niger et des Philippines, jusqu’à dimanche soir, 23 décembre.

APPUIS comme Association Pour Promouvoir et Unifier les Initiatives Solidaires, est une association reconnue d’intérêt général, qui agit en Bourgogne et au Niger.



Ses actions en France : éducation au développement et à la solidarité, animation d’ateliers de sensibilisation en milieu scolaire, participation au dispositif Tandem Solidaire, participation à la semaine de la solidarité internationale, accompagnement de jeunes dans l’élaboration de leurs projets scolaires, coordination de chantiers de solidarité internationale, soutien aux initiatives solidaires portées par les jeunes, information et orientation des jeunes sur les dispositifs « jeunesse et citoyenneté » existants.

Ses actions au Niger : soutien à la scolarité, programme de parrainage : 70njeunes parrainés en collèges, lycées, enseignement supérieur et apprentissage, issus des villages de brousse le long du fleuve Niger, construction de salle de classe et d’internats, installation de salles informatique, électrification solaire des salles de classe, équipement de bibliothèques et ludothèques et fourniture de matériel scolaire.

Ainsi qu’un programme santé et lutte contre malnutrition.



CAMELEON est une association de solidarité internationale qui vient en aide aux enfants victimes d’abus sexuels et défavorisés, ainsi qu’à leurs familles.

Depuis 1997, grâce au soutien des parrains et donateurs, l’association accompagne aux Philippines 7 500 enfants et leur famille vers la résilience et l’autonomie.

Les enfants de CAMELEON ont besoin de vous, de moi, de tous … pour parrainer un enfant, devenir bénévole, faire un don, faire un legs ou une donation afin de construire, ensembles, l’avenir des enfants abusés et défavorisés.

C’est dans cette démarche de solidarité et d’entraide que Michèle et Marie accueillent jusqu’à dimanche soir, les visiteurs de la galerie du coeur de ville pour leur proposer à la vente l’artisanat local, dont les recettes AIDERONT à AIDER …

Entrez à la galerie, n’hésitez-pas … elle sont charmantes.

 
 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

---------------------------------

Infos pratiques :

* APPUIS France : Mme Denise Bousquet au 06 83 02 03 31
* denisebousquet@hotmail.fr
* http/www.appuis.org
* APPUIS Niger : Lawal Manzo : 00227 96 90 60 01
* CAMELEON : 9 rue Bezout – 74014 PARIS
* 01 43 22 35 92
* contact@cameleon-association.org
www.facebook.com/cameleonassociationfrance

Imprimer - - par christiane chapé - 19 déc 2018

CHALON : la galerie du Châtelet accueille cette semaine Gianna Trevisan et Fidel Durana ...


Dans le cadre de l’association « La création au quotidien », deux artistes exposent leurs œuvres : Gianna Trévisan s’exprime au travers de l’art textile et du macramé et Fidel Durana, dessinateur à l’encre de chine et à l’aquarelle, propose des « kakémonos » de grandes dimensions sur les thèmes de l’intérieur-l’extérieur et du clair-obscur … ainsi que des bandes dessinées de son cru.


L’association, basée à Chalon-sur-Saône et disposant d’un atelier à Saint-Léger-sur-Dheune, regroupe des artistes et amateurs d’art autour de l’idée que la création est une activité qui fleurit au quotidien.
Des actes créateurs se réalisent tous les jours avec plus ou moins de succès et, de temps en temps, de ces pratiques surgissent des « pépites d’art ».
Le but de l’association est de développer la créativité et l’intérêt pour la culture à travers les différentes expressions artistiques.
Sont promus le dessin, la peinture, la céramique et toutes sortes de manifestations du patrimoine culturel et artistique français et européen comme cela est précisé dans nos statuts.
L’association organise des expositions, conférences, rencontres, stages.

 

Article et photos : Christiane Chapé

-----------------------------

Infos pratiques :

* « La création au quotidien » : 4 rempart Saint Vincent à Chalon
* http://creationauquotidien.free.fr

Imprimer - - par christiane chapé - 10 nov 2018

CHALON : inauguration des sculptures « les Daphnés » offertes par Florence de Ponthaud-Neyrat à la ville


Daphné, l’Automne et Daphné, le Printemps, ont pris place sur la promenade Sainte-Marie, dans le prolongement de la passerelle jouxtant la Maison des Vins.

 


« Daphné, le printemps » et « Daphné, l’automne », le travail de l’artiste Florence de Ponthaud-Neyrat, sont deux statues en bronze dédiées à Germaine Richier.

 
Un bel emplacement, qui sera très prochainement, orné de roses rouges et de roses blanches, symbolisant le vin rouge et le vin blanc de notre belle région viticole.

Ce samedi matin, sous un soleil d’automne mettant en relief les statues gigantesques de Florence de Ponthaud-Neyrat, de très nombreuses personnes ont répondu à l’invitation de la ville de Chalon.


Le travail de Florence, amoureuse de la nature, part de végétaux tombés au sol et de branches fixées au petit fer.

Technique des bois brûlés : les branches et les écorces sont déposées « en couche » dans un châssis gérant horizontal, rempli de sable réfractaire silico-argileux.
Après avoir passé une couche de graphite sur le sable pour améliorer la qualité de l’empreinte, les bois sont calcinés entièrement.
Après l’ouverture du gaufrier, on soufflète les cendres des bois consumés, laissant apparaître l’empreinte des végétaux en creux dans laquelle on coule à 1 200° le bronze en fusion.
Après refroidissement et décaissement du moule, les pièces de bronze sont sorties, imitant à tromper … le bois ...

Il est à noter que Florence de Ponthaud-Neyrat aime travailler sur le squelette, d’où ses réalisations métamorphiques.


Pour réaliser une statue, il lui faut compter six mois de préparation et trois semaines d’assemblage.

Florence de Ponthaud-Neyrat, sculpteur, né à Chalon-sur-Saône, vit entre Paris et la Seine-et-Marne.
Elle a été formée aux Beaux-Arts de Paris dans les ateliers de César et Cardot. Puis elle a étudié la taille du marbre avec Nino Bruschi à l’institut de Carrare.
Elle crée depuis 2000, des sculptures métamorphiques inspirées de la nature.

 


Elle a été exposée dans des lieux prestigieux comme le Sénat ou le Palais de l’Elysée.

Depuis octobre 2017, ses sculptures habitent le square Chabas à Chalon-sur-Saône, l’hôtel de ville … et ses marbres, le musée Denon.

Florence de Ponthaud-Neyrat, avec un sentiment de reconnaissance à sa ville et consciente que l’art est de plus en plus présent à Chalon, a fait ce don à la ville, au travers de ses Daphnés, symboles du temps long.

Deux nouvelles œuvres de l’artiste trouveront bientôt leur place dans la ville … Mais … chut … secret.


 
 
 
 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

-----------------------------

Infos pratiques :

* flodeponthaud@orange.fr
* wwwflorencedeponthaud.com

----------------------------
reportage photos : Christiane Chapé : 1/2

Suite : 

CHALON : inauguration des sculptures « les Daphnés » 2 - christiane chapé 

Imprimer - - par christiane chapé - 20 oct 2018

CHALON : inauguration des sculptures « les Daphnés » 2

reportage photos : Christiane Chapé : 2/2
Imprimer - - par christiane chapé - 20 oct 2018

CHALON : exposition photos quai Gambetta sur le thème « La main de l'homme dans la vigne et le vin »


17 clichés sont installés, pour l’inauguration de la Paulée de la Côte Chalonnaise, le long du quai Gambetta.

De la taille de la vigne à la première gorgée, la main de l’homme façonne et élabore ce breuvage divin et prodigieux qu’est le vin.



Chaque année, un grand concours est organisé en amont de la Paulée.

Il est ouvert à tous les passionnés de photographie, amateurs ou professionnels.

Après délibération d’un jury, de spécialistes et d’amoureux du vin, 17 clichés ont été sélectionnés pour composer une exposition inédite.


Le premier prix cette année a été décerné à Delphine Nardelli pour sa photo intitulée: « L’apprentissage et découverte ».

Ce vendredi soir, le maire de Chalon, les conseillers municipaux, les élus des communes avoisinantes et de nombreux vignerons et chalonnais, ont admiré cette exposition … avant la dégustation des vins de notre belle région, prévue sur l’Ile Saint Laurent, l’honneur de la Paulée.

 
 

Article et photos : Christiane Chapé

Reportage photos : 1/2 

Suite:

CHALON : exposition photos quai Gambetta sur le thème « La main de l'homme dans la vigne et le vin »

Imprimer - - par christiane chapé - 19 oct 2018

CHALON : exposition photos quai Gambetta sur le thème « La main de l'homme dans la vigne et le vin » ...

reportage photos : Christiane Chapé : 2/2
Imprimer - - par christiane chapé - 19 oct 2018

CHALON : vernissage de l'exposition « LES SPORTIFS FRANCAIS DANS LA GRANDE GUERRE » à l'hôtel de ville ...


Une exposition, coordonnée par Monsieur Bernard Ponceblanc, Président du Comité Olympique Départemental, est accrochée au rez-de-chaussée du hall de la mairie (face au service de l’état civil), expliquant en plusieurs panneaux thématiques, la place du sport pendant la grande guerre en France.

 


Cette exposition installée pour le centième anniversaire de la fin de la grande guerre, montre l’implication des sportifs dans un conflit qui n’était pas tourné vers les loisirs, ayant pour but de mettre en valeur cet aspect inconnu de l’histoire.

Les soldats des deux « camps » échangeaient des cigarettes, des boissons et organisaient des matchs de foot entre les tranchées … le sport étant un agent de paix, dans un respect mutuel et en bonne entente entre les peuples …

La ville de Chalon, ville européenne du sport, est heureuse de recevoir cette exposition venant de Joinville, s’est déjà installée à Saint-Vallier, Sanvignes, Montceau-les-Mines … puis Chalon et Macon et … partout en France.

POURQUOI CE THEME ?
A l’aube de la Première Guerre Mondiale, la pratique du sport connaît un essor sans précédent dans le mode.
La renaissance de l’olympisme la structuration des jeunes fédérations, la formation des enseignants d’éducation physique, ou l’engouement de la presse pour les compétitions nationales et internationales témoignent de la place croissante que prend le sport dans la société.
Nombre de sportifs, célèbres ou anonymes, ont été engagés dans le conflit et parfois instrumentalisés par la propagande officielle.
Après d’âpres recherches, il a été dénombre (non exhaustif) 424 sportifs illustres (internationaux ou nationaux), un quart tombés sur le sol lorrain et 85 % de ces derniers en Meuse.
Pour mémoire, la dernière délégation masculine aux Jeux Olympiques (Pékin 2008) s’élevait à 180 hommes.

Lors du vernissage, Monsieur Bernard Ponceblanc a offert à Gilles Platret, maire, deux livres sur les sportifs français dans la grande guerre.

« Cultivons les valeurs de la société … le sport en faisant partie » a précisé le maire lors de cette réception réunissant de nombreux acteurs des anciens combattants, d’associations sportives et de conseillers municipaux.

Une exposition à voir absolument et rapidement, car elle va prendre le chemin des villes de Saône-et-Loire … voir plus.

 
 

Article et photos : Christiane Chapé

Imprimer - - par christiane chapé - 15 oct 2018

GIVRY à la halle aux grains : lancement du festival « Femmes regARTS » avec Frida Khalo pour invitée d'honneur ...


Pour la 4ème édition du festival Femmes regARTS, l’association A2C basée à la Halle de Givry, a souhaité mettre à l’honneur une femme-peintre au parcours particulier et à la vie tumultueuse, bien malgré elle … Frida Kahlo et son pays … le Mexique.

 

 

Le festival « Femmes regARTS », installé du 9 au 21 octobre 2018, fêtant Frida Kahlo, a déjà mis à l’honneur, dans cette quinzaine artistique réservée aux femmes : Fanny Mendelssohn, Colette la bourguignonne et Charlotte Salomon, artiste juive allemande …

 

 


Frida Kahlo, artiste peintre emblématique du Mexique, toujours exposée dans toutes les capitales du monde, est née en 1907, à la veille de la révolution mexicaine de 1910 qui débouchera sur la constitution de 1917, restaurant un état fédéral, laïque et social.

A la suite d’un terrible accident de car, elle est transpercée par une barre de fer, devra subir de nombreuses opérations chirurgicales et sera clouée sur son lit, d’où elle peindra, et repeindra … des toiles picturales… tourmentées mais admirables de réalité.

 


Ce mardi soir, le vernissage mexicain avec animations musicales et dansantes, a laissé le champ libre à des artistes locaux : Arlette Pascale de la Ferme de Corcelle, Didier Bossu, Michel Hannecart, Niurka Guzman Otanez … et Amour Amor par A2C : évocation de la vie de Frida Kahlo u à l’aide de reproductions, un autel mexicain par Purokao et présentation d’objets artisanaux de la maison Patricia et Michel Szymalka.

Le vernissage a proposé « une tradition mexicaine » par Maryline Justice, une fabrication de chocolat Maya car Joshue Lastiri et Purokao avec dégustation à la clé, et son, musique et bien-être avec Dielkis et Louis Genelot.



Le programme de Femmes reg’ARTS est riche cette quinzaine avec un repas mexicain à la Billebaude, la projection du film « Frida » avec Salma Hayek à la halle ronde, la projection du film « Viva Zapata » à la bibliothèque de Saint-Désert, une pièce de théâtre « Corps à Coeurs » avec

Chantal Romey, lecture théâtre à deux voix, concert événement par Anne-Charlotte Montville et Frédéric Bernard …

Femmes reg’ART est le festival d’animation en Côte Chalonnaise.
Il conjugue de multiples expression.


A suivre dans nos colonnes …
Nous sommes présents sur les événements artistiques de Chalon et sa périphérie, pour vous informer et vous donner envie ...

 
 
 
 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

-----------------------------------

Infos pratiques :

* www.animation2c.fr
* 03 85 41 58 82

---------------------------------

reportage photos : 1/3

Suite :

 

Imprimer - - par christiane chapé - 10 oct 2018

GIVRY : à la halle aux grains : lancement du festival « Femmes regARTS » 2

reportage photos : Christiane Chapé :2/2
Imprimer - - par christiane chapé - 9 oct 2018

GIVRY : à la halle aux grains : lancement du festival « Femmes regARTS » 3

Reportage photos : Christiane Chapé : 3/3
Imprimer - - par christiane chapé - 9 oct 2018





Rechercher dans cette rubrique  


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle