politique - chalon sur saone

Les DOSSIERS de vivre-a-chalon.com : les élections locales

Élections européennes : On vote le 7 juin 2009

 Elles ne déclenchent pas un enthousiasme démesuré dans le grand public... c'est le moins que l'on puisse dire.

Et pourtant le 7 juin prochain ce sont nos représentants européens que nous allons désigner dans un scrutin un seul tour.

Dans cette rubrique, nous allons regrouper tous les articles et communiqués concernant ce scrutin qui sont actuellement dispersés dans vivre-a-chalon.com.
En attendant... les contributions déjà publiées sur ce thème sont regroupées dans une fiche : cliquez ici !

 

 

Européennes : ils n'ont pu vôter pour eux...

Certains candidats, n'ont pu vôter pour eux, pour ces élections européennes, car ils n'habitent pas la circoncription dans laquelle, ils se présentent.
C'est le cas, pour Mme Marie Christine Vergiat, tête de liste pour le "Front de Gauche" dans le secteur Rhône-Alpes-Paca-Corse. En effet, cette militante des droits de l'homme, qui a passée une partie de sa jeunesse dans notre ville, réside en région parisienne. A contrario,M.Farid Ghehiouèche, qui réside lui à Chalon, était candidat sur la liste"Cannabis sans Frontière "en Ile de France. M.Farid Ghehiouèche avait conduit aux dernières municipales la liste "Chalon-Oxygéne".
- par DERIOT Daniel - 7 juin 2009

CHALON Européennes : en attendant les résultats de ce soir... dans le rétro

Dans l'attente des résultats des éléctions européennes de ce dimanche, pour comprendre, comparer et analyser, nouis vous proposons les résultats des dernières européennes mais aussi ceux du référendum de mai 2005 à CHALON.

 

RESULTATS 2004 VILLE DE CHALON S/S
 
 
 
Nombre % inscrits
  Inscrits 29 792 100,00%
  Abstention 18 561 62,30%
  Votants 11 231 37,70%
 
Nombre % votants
  Blancs Nuls 334 2,97%
  Exprimés 10 897 97,03%

Liste conduite par Nuance Voix % exprimés
 M. Patrick  MERCK LDV 162 1,49%
 M. Bruno  SCHMITT LDV 27 0,25%
 M. Georges  HOFFMANN LXG 80 0,73%
 Mme Christiane  NIMSGERN LXG 251 2,30%
 M. Bruno  MEGRET LXD 75 0,69%
 M. Pierre  MOSCOVICI LPS 3 761 34,51%
 Mme Fabienne  POURRE LPC 471 4,32%
 M. Joseph  DAUL LUMP 2 185 20,05%
 M. Dominique  MARCINEK LDV 99 0,91%
 M. J.Philippe  ALLENBACH LDV 0 0,00%
 M. Bruno  GOLLNISCH LFN 898 8,24%
 M. Patrick  ROHER LDV 86 0,79%
 Mme Marie-Anne  ISLER-BEGUIN LVE 657 6,03%
 M. Pierre  MONZANI LDD 313 2,87%
 M. J.Louis  MILLET LDD 579 5,31%
 M. Antoine  WAECHTER LEC 168 1,54%
 Mme Micheline  ETIENNE LDV 17 0,16%
 Mme Sandrine  PICO LDV 2 0,02%
 Mme Nathalie  GRIESBECK LUDF 1 066 9,78%
 M. Olivier  LAMBEAUX LDV 0 0,00%
Le résultat de la circonscription
Le résultat des élections 1999 dans la commune
RESULTATS REFERUNDUM 29 MAI 2005 : Ville de CHALON
 
 
Nombre % inscrits
  Inscrits 29 534 100,00%
  Abstention 11 396 38,59%
  Votants 18 138 61,41%
 
Nombre % votants
  Blancs ou nuls 435 2,40%
  Exprimés 17 703 97,60%

Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une Constitution pour l'Europe ?

 
Voix % exprimés
  OUI 7 981 45,08%
  NON 9 722 54,92%

 

- par DERIOT Daniel - 7 juin 2009

Politique : Communiqué de désirs d'avenir et d'espoir à gauche

Les associations Désirs d'Avenir et Espoir à Gauche (Ségolène Royal-Vincent Peillon) invitent leur sympathisants à une mini-réunion ce samedi 6 juin au café Le Darcy, 9 rue Carnot à Montceau-les-Mines, de 14 h à 16 h.

N'hésitez pas à passer nous voir et à vous faire connaître, que vous soyez ou non au PS.

Contact : Florence 06 17 42 34 33

- par DERIOT Daniel - 5 juin 2009

Européennes : Appel de cinq élus socialistes à voter dimanche

POURQUOI VOTER DIMANCHE ?


Dans 72 heures, les citoyens des 27 pays membres de l'Union auront dessiné le nouveau visage du Parlement Européen. Elus au suffrage universel direct depuis 1979, les « Eurodéputés » ont aujourd'hui le pouvoir d'agir sur les choix stratégiques pour l'avenir de notre continent, de notre pays, de notre région. Tous les commentaires s'accordent à dire que le vainqueur de ce scrutin sera l'abstention. Pour que l'Europe ne soit pas la perdante, et en tant que citoyens, élus et responsables politiques, nous ne pouvons nous résigner à une telle prédiction.

Près des ¾ de la législation nationale découlent de textes européens. L'Europe imprègne notre quotidien. Malheureusement trop souvent décriée, elle a, au cours de ces dernières décennies, financé de très nombreuses réalisations sur notre territoire. Pour ne citer que quelques exemples : le Colisée, l'Espace nautique, la Maison de justice et du droit, Nicéphore Cité, l'aménagement d'espaces dans les quartiers, la réalisation de jardins familiaux,...

Nous regrettons d'ailleurs que peu d'élus, de droite comme de gauche, aient songé lors d'inaugurations à graver dans la pierre le symbole de l'Union, signifiant l'engagement financier de l'Europe. Symboliquement, dès l'arrivée de la nouvelle équipe municipale à Chalon, la bannière européenne flotte sur le fronton de l'Hôtel de Ville, aux côtés du drapeau tricolore.

Dans la période économique et sociale difficile que nous traversons, il est du devoir des Français de « redorer  le blason » de l'Europe, échelon pertinent pour répondre aux enjeux que nous devons relever. Il nous faut donc construire une Europe plus protectrice, plus innovante et synonyme de croissance, en changeant de majorité. Pour cela, la liste du Parti socialiste, conduite par Catherine TRAUTMANN dans la région Grand-Est (avec Mustapha SADNI, candidat issu de notre département), est porteuse d'un projet répondant à cet objectif. 
Pour la première fois depuis 30 ans, les socialistes, sociaux-démocrates et progressistes de tous les pays de l'Union ont pris des engagements communs concrets à travers un programme européen : le « Manifesto ». Ils sont les seuls à dire : « nous avons une ambition, un projet pour l'Europe et un candidat à la présidence de la Commission européenne, instance importante aux côtés du Parlement ».

Il est temps pour les Français de s'intéresser enfin à l'Europe, elle en a besoin comme nous aurons besoin d'elle demain.


Christophe SIRUGUE, Député-maire de Chalon
Nathalie LEBLANC, Conseillère générale de Chalon Ouest
Françoise VERJUX-PELLETIER, Conseillère générale de Chalon Nord
Benjamin GRIVEAUX, Conseiller général de Chalon Centre
Fernand RENAULT, Conseiller général de Chalon Sud
- par Communi - 5 juin 2009

Pour "Nous l'Europe", votons Jean-Francois Kahn.

Pourquoi et pour qui votez?
Les élections au Parlement européen constituent un moment déterminant pour les citoyens européens qui souhaitent jouer un rôle dans le fonctionnement de l'Union européenne et qui sont alors confrontés à un triple choix :
- un choix civique car les pouvoirs croissants du Parlement européen lui permettront de peser directement sur les décisions de l'Union européenne ; au fil des traités, les parlementaires européens ont acquis des pouvoirs législatifs, budgétaires et de contrôle importants ; à ses débuts, le Parlement européen a été dominé par une logique d'affirmation institutionnelle à l'égard de la Commission européenne et du Conseil de l'Union européenne.
- un choix partisan car il permet de désigner des élus qui s'expriment de plus en plus sur la base de critères idéologiques ; avec l'augmentation de ses pouvoirs, cette logique tend à s'estomper au profit de clivages partisans de plus en plus marqués ; ces clivages portent non seulement sur la poursuite de l'approfondissement de la construction européenne, qui a ses partisans et ses adversaires, mais aussi sur des décisions politiques concrètes, soulignant alors des divergences d'appréciation entre les divers partis.
- et un choix d'influence nationale sur les politiques européennes ; chaque pays doit mettre en avant ses atouts et être attentif à ses voisins sur ses points faibles pour construire l'Europe sur le mieux-disant.
Pour le Mouvement Démocrate (MoDem), les élections européennes fournissent l'occasion de mettre sur le devant de la scène des candidats tel Jean-François Kahn pour renforcer l'influence française au niveau communautaire.
En campagne en S&Loire, il nous a ouvert les yeux sur les causes de la crise financière, ses conséquences économiques et sociales. Pour lui et le MoDem, les solutions existent pour sortir d'un monde à argent roi et aux inégalités croissantes.
Le destin de la France et de l'Europe sont aujourd'hui indissociables. L'Europe est notre seule chance pour lutter contre les crises et surmonter les défis immenses auxquels nous avons à faire face. L'Europe est notre seule chance pour défendre un modèle de société original qui place l'Homme au centre de toutes les politiques. Nous proposons un plan d'action pour que l'Europe réponde à la crise, s'oriente vers un développement durable, garantisse notre modèle social et change les fondements de la mondialisation.
Nous ne pourrons gagner ces combats que si les citoyens européens y sont associés. Dans notre « programme », nous avons voulu les informer de ces enjeux afin de construire une Europe plus transparente et plus proche de leurs préoccupations.
PS : pour en savoir plus, renseigner-vous sur le site http://www.elections-europeennes.org/ dédié aux élections européennes par la Fondation Robert Schuman.
Communiqué du MoDem local.
- par J-F Le Guen du MoDem71 - 5 juin 2009

Chalon Européennes : dernières humeurs avant l'unique tour de dimanche

Nous fuirons le repos, nous fuirons le sommeil
Nous prendrons de vitesse l'aube et le printemps
Et nous préparerons des jours et des saisons
À la mesure de nos rêves"
(Paul Eluard)


Sur l'idée européenne, dans les années 50, soufflait un vent d'humanisme plutôt enthousiasmant. La paix et l'amitié entre les peuples était une priorité, et le progrès économique était "glorieux" pour les 30 ans à venir. C'est à la même époque que la France, par exemple, a institué un salaire minimum interprofessionnel garanti, le SMIG.

Soixante ans plus tard, quelques marginaux réclament la création d'un salaire minimum en Europe et ne sont pas entendus. Que s'est-il passé ? L'Union européenne est devenue un arrangement économique entre des états toujours plus nombreux, courant après une croissance destructrice, acceptant le creusement abyssal des inégalités en leur sein et assumant leur complicité avec les plus riches et les plus prédateurs, dans l'OTAN, le G20, l'OMC, le FMI et la Banque mondiale. Soixante ans plus tard, l'Europe n'a pas su changer l'ordre du monde, donner un vrai pouvoir à l'ONU, ni contrebalancer la volonté dominatrice des États-Unis.

Certes, elle mutualise quelques moyens dans des programmes d'aide au développement régional, rural ou d'échanges culturels. Certes elle s'est mise au développement durable, à l'Agenda 21, à des nouvelles règles de "gouvernance" des collectivités.

Mais pendant ce temps-là, une planète solidaire se construit. Dans le Maghreb et en Afrique noire, en Inde et en Amérique latine, comme en France, en Italie, en Allemagne ou au Québec, les solidarités se tissent, l'économie sociale se développe, jusqu'à se trouver en position de co-construire les politiques publiques avec les pouvoirs locaux et nationaux. De ce véritable progrès international, l'Union européenne en tant que telle est terriblement absente.

Des femmes et des hommes politiques (à parité, surtout, c'est important !), tentent d'obtenir un "poste" à Bruxelles ou à Strasbourg, pour y fabriquer des réglementations communes à 27 pays qui ne se connaissent pas, et dont l'application échappe totalement au contrôle populaire. Et ils se demandent pourquoi la moitié des européens se désintéressent complètement du scrutin de dimanche

Où est passé le souffle des années 50 ?

- par DERIOT Daniel - 5 juin 2009

Elections européennes : Le MJS 71 soutient la liste de Catherine Trautmann et Mustapha Sadni le 7 juin

Ensemble construisons une Europe du progrès !

Nous, jeunes socialistes, constatons que la construction Européenne s’est faites essentiellement autour des libertés de circulation et de concurrence. Désormais il s’agit de faire de ce marché unique une chance pour les salariés européens et pour les usagers des services publics dans le sens d’une Europe plus juste, plus sociale et plus solidaire.

Comme tout autre génération, les jeunes paient aujourd’hui le prix de l’injustice des politiques libérales menées au niveau européen par José Manuel Barroso et la droite européenne : chômage, précarité, dumping social et fiscal, crise écologique…

Nous ne pouvons pas laisser l’opportunité à la droite européenne de reprendre la main sur une majorité confortable au sein du Parlement européen.

Ainsi, voter pour un ou une députée socialiste c’est sanctionner avec efficacité cette droite européenne qui nous a mené à l’impasse en instaurant en contrepoids avec les 27 partis socialistes européens :

Une stratégie européenne pour la croissance et l'emploi, une croissance verte et durable dans les entreprises qui permettent de créer 10 millions de nouveaux emplois.

Un vrai plan de relance en faveur de l’investissement et de la consommation pour sortir de la crise, en garantissant un vrai pacte de progrès social qui garantira un salaire minimum ainsi que des revenus minimums dans tous les Etats membres, en imposant une directive cadre pour défendre les services publics en Europe.

Une nouvelle réglementation des marchés financiers qui couvrira tous les acteurs financiers y compris les fonds spéculatifs et qui interdira les paradis fiscaux.

Une politique de « juste échange » face à la concurrence déloyale d’entreprises extérieures qui ne respectent aucune règle sociale et environnementale.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes de Saône et Loire appelle donc les citoyens à se rendre massivement aux urnes ce dimanche 7 juin en votant pour la liste socialiste conduite dans la circonscription Grand Est par Catherine TRAUTMANN et Mustapha SADNI JALLAB en 4ème position pour la Saône et Loire.
- par MJS 71 - 3 juin 2009

Communiqué sur les élections européennes

Dès l'automne dernier, je vous faisais part de ma volonté de rassembler, au-delà des clivages politiques, les femmes et les hommes attachés aux valeurs humanistes, sociales, libérales et européennes.
Autour de ces valeurs, nous travaillons depuis de longs mois et l'échéance de dimanche, nous appelle à redire, de la façon la plus claire, notre attachement à l'Europe.

D'ailleurs, notre région, la Bourgogne, est intimement « terre européenne ». C'est l'une des régions de France les plus impliquées, historiquement et quotidiennement, dans l'Europe : influence religieuse depuis Cluny et Cîteaux, duché européen avant l'heure, centre d'industries rayonnant bien au-delà des frontières hexagonales, passage des grandes migrations estivales... Tout, ici, nous parle d'Europe et nous sommes, sans cesse, interpellés, questionnés par nos plus proches voisins.

Nous sommes fiers de nos racines et de notre capacité d'accueil et d'échanges, pourtant, notre sentiment européen, évident et palpable, pourrait bien être mis à mal dimanche par un taux d'abstention élevé.

Notre absence du débat actuel, ne signifie pas que nous devrions rester, dimanche prochain, sagement assis devant une canne à pêche, avec des amis autour d'un verre ou un livre à la main dans un transat !
65 % des mesures appliquées en France et qui régissent notre vie de tous les jours proviennent de décisions prises à Bruxelles ! L'Europe existe depuis plus de 40 ans et le débat n'est pas de faire ou ne pas faire l'Europe et encore moins de sanctionner ou cautionner les politiques nationales !

Nous devons participer nombreux au vote du dimanche 7 juin :
- parce que l'Europe a permis et permet la paix ;
- parce qu'une Europe politiquement forte aura une parole libre et écoutée ;
- parce qu'un parlement élu avec un grand nombre de votants permettra de faire reculer cette technocratie si redoutée ;
- parce que l'Europe a permis avec la zone euro, si ce n'est d'éviter, du moins de minimiser la crise financière et économique qui secoue la planète ;
- parce que l'échange permanent des savoirs et des idées en Europe est source d'innovations, de possibles, d'amélioration de la vie ;
- parce qu'une Europe forte, politiquement, est garante de stabilité, d'avenir pour les générations futures.

Soyons généreux ! Pensons à demain ! Votons dimanche pour donner un poids au parlement européen, pour défendre la démocratie, pour construire un avenir à nos enfants et petits-enfants !
- par Karine Delorme - 3 juin 2009

Européennes : les professions de foi sont arrivées...

Alors que les contribuables adressaient leur déclaration d'impôts, les citoyens recevaient les professions de foi des candidats aux prochaines européennes et les bulletins de vote.


Un premier constat, seulement onze listes ont adressé, leur programme aux éléctrices et électeurs, alors que 19 listes sont en présence dans le grand est.


Second constat, les photos des leaders nationaux sont souvent utilisées : au parti socialiste, chez les écologistes, au front national, chez Libertas mais aussi pour le modem ,le NPA et pour les souverainistes -gaullistes de DLR...


Troisiéme constat : la présentation des candidats, mention particulière avec un graphisme localisant les candidat sur la profession de foi de DLR.Sobriété au parti socialiste et à lutte ouvrière. Classique à l'Ump et au NPA.


Quatriéme constat : Certaines professions de foi ont le même recto national et un verso régionalisé : liste gaulliste DLR-Libertas et Front de gauche.


Cinquiéme constat : certaines listes utilisent pour toutes les circoncriptions de l'hexagone, la même profession de foi : c'est le cas pour l'alliance écologiste indépendante.


Sixiéme constat : le recours à des noms connus ou à des homonymes :c'est ainsi que Marie Martine Hulot figure sur la profession de foi de l'alliance écologiste indépendante. Elle n'est ni la compagne, ni la fille et pas même la soeur du célébre animateur Nicolas Hulot mais enseignante et chanteuse dans la région parisienne et figure sur cette circulaire en qualité de membre de la commission éducation.


Septiéme constat ; beaucoup de couleurs pour les écologistes, pour debout la république, pour Libertas.


Huitiéme constat : les candidats locaux : Jacky Dubois, adjoint au maire et conseiller régional, en seconde position sur la liste du front de gauche figure au centre de la profession de foi de cette liste.Arnaud Danjean,en 3éme position sur liste ump, figure aux côtés de Véronique Mathieu numéro deux de la liste.
Jocelyne Alonso en, 10éme position sur la liste DLR figure au recto du programme de cette formation.


Neuviéme constat : pour les autres listes, il est possible de les consulter sur internet, plus difficile pour celles et ceux qui ne sont pas branchés.


Dixiéme constat : les bulletins de vote d'europe écologie permettent de connaître l'âge ,la profession et la région des candidats, seulement la profession et l'âge au NPA, au Parti socialiste : âge et régions, à l'ump : région et profession tout comme au front national, au front de gauche, à libertas, au modem et à DLR professions et mandats éléctifs sont signalés.


Onziéme constat : petit rappel : vous avez jusqu'à dimanche prochain, le 7 juin pour étudier, comparer et analyser les programmes.

- par DERIOT Daniel - 1 juin 2009

Je vote, tu votes, il vote, nous votons...

Dans une semaine la population européenne est appelée à voter pour envoyer ses députés au parlement. On nous annonce, un taux record d’abstention dans toute la communauté et un certain nombre de politiques, de journalistes et analystes semblent s’en satisfaire…
Certes, on entend bien ici ou là quelques voix pour dire qu’il aurait fallu parler de ce que l’Europe apporte à chacun dans sa vie quotidienne, des réalisations concrètes qui ont changé notre vie dans les dernières années et de ce qui est en train de se préparer.
On peut dire, aussi, et certains tentent de le faire, que même si on est contre certaines orientations européennes, il vaut mieux aller voter pour soutenir fortement les opposants plutôt que de laisser faire…
Mais, si vous le voulez bien, regardons ces élections d’une autre façon. Nos ancêtres, ceux qui nous ont précédé dans cette vie terrestre, nous ont légué un système politique, la démocratie. Il est imparfait, c’est une évidence, mais il semble avoir moins de défauts que d’autres et les victimes des dictatures de la planète sont là pour le confirmer régulièrement.
Ne pas voter, c’est comme les mépriser et les insulter, alors certains étaient allés jusqu’à donner leurs vies pour cette démocratie. Nous n’oublierons pas, non plus, tous ceux qui ont résisté, sur notre continent, aux politiques excessivement cruelles qui ont fleuri au vingtième siècle. En leur mémoire, il semblerait que nous ayons un devoir de participation à la vie politique de notre Europe…
Si lors de cette consultation, les Européens ne se rendent pas aux urnes, ils mettent, eux-mêmes, en péril leur système politique au moment où leur économie est elle-même en crise… Que penseront les générations à venir d’un tel choix, d’une telle attitude ?
Mais j’entends bien que cette Europe a de gros défauts, des dysfonctionnements évidents, des lacunes criantes… Oui, elle engendre certainement des injustices… Oui, elle a pu oublier, parfois, la vie quotidienne des peuples… Oui, elle est hésitante sur des dossiers qui devraient provoquer des réactions instantanées ! 
Oui, cette Europe est certainement à notre image, imparfaite et perfectible ! Mais c’est bien à nous de la construire, à chacun d’entre nous qui avons de droit notre mot à dire et le mot de chacun est important. Oui, le mot de chacun compte !
C’est notre mobilisation qui donnera à nos représentants une légitimité forte qui leur permettra de travailler, d’être entendu et d’obtenir plus, en particulier un accroissement du pouvoir du parlement européen, c’est à dire une augmentation qualitative de la démocratie communautaire… Dans le cas contraire, nous n’auront que des représentants faibles qui ne pourront que laisser faire… est-ce que nous voulons ? Avons-nous baissé définitivement les bras ? Avons-nous démissionné ? Allons-nous nous abstenir dimanche prochain ?
Je pense que nous devons assumer cette démocratie qui nous a été léguée. Nous en sommes les responsables, les tuteurs, les protecteurs. Nous devons tous en prendre conscience et décider de la laisser vivre et de la léguer en bon état aux générations qui nous suivent. L’histoire nous regarde. A nous d’agir !
- par Michel Bonnet - 31 mai 2009

Européennes : Claudette Brunet-Lechenault ( P.R.G) "Une Europe des territoires"

Elue du canton de Chagny, Mme Claudette Brunet-Lechenault est également vice-présidente nationale du Parti Radical de Gauche, chargée des questions européennes.


Une formation politique ne présentant pas de liste à ces éléctions mais néanmoins présente dans la campagne officielle à la télévision. MMe Brunet-Lechenault, intervient dans des spots diffusés dans le cadre de cette campagne télévisuelle ( 1) en évoquan par exemple les financement européens pour la rénovation du canal du centre ( spot diffusé par exemple hier soir jeudi).
Outre ses responsabilités politiques, Mme Brunet-Lechenault, actuelle vice-présidente du Conseil génèral, siége au comité des régions dont les réunions se déroulent à Bruxelles.


Pour "Vivre-a-Chalon.com", elle s'exprime sur la vision d'une élue de terrain sur les problèmes européens... Mais aussi à quelques mois des prochaines régionales, MMe Brunet-Lechenault invite les dirigeants du Parti Socialiste à faire preuve "de rassemblement". Un rassemblement qui n'a pu se faire pour les prochaines européennes à gauche.
Dans le passé, le P.R.G a compté parmi ses présidents mais aussi parmi ses élus, un député européen originaire de notre région : Jean François Hory...dont la soeur n'est autre que MMe Martine Hory, actuelle maire-adjointe de Saint-Rémy, vice présidente du Grand-Chalon.

Absent de cette échéance éléctorale,le P.R.G dont vous êtes Vice Présidente Nationale, se fait entendre (malgré-tout) sur les questions européennes : quelles sont pour vous les priorités pour combler ce qui apparaît comme un "déficit-citoyen"entre les habitants et les institutions européennes ?
Pour combler le déficit-citoyen dont vous parlez, il faut d'abord que tous ceux et celles qui savent comment l'Europe fonctionne, et qui sont ses relais, les élus en tête, prennent leurs responsabilités et assument les décisions prises à Bruxelles.
On a trop tendance à dire " ça bien, c'est grâce à nous, élus et à affirmer "ça va mal, c'est la faute à Bruxelles".
Les élus ont tendance, de manière générale à se défausser sur la technocratie, alors que les décisions sont prises par la commission qui est, il faut le rappeler, diriger par des politiques.
Il faut aussi que les responsables européens comprennent que le jargon employé par eux ( souvent une mauvaise traduction de l' anglais ) est incompréhensible par les citoyens.
Il faut faire plus clair, plus lisible, plus simple, davantage communiquer.

 Vous souhaitez la relance d'une assemblée des régions, dans laquelle les élus locaux peuvent se faire entendre mais aussi être des relais des habitants des territoires, auxquels vous êtes profondément attachée..Quelles pistes et priorités indispensables pour vous ?
Il existe effectivement une assemblée méconnue, le comité des région.
Crée par le Traité de Maastricht, il est composé uniquement de représentants des collectivités locales des 27 pays de l'Europe. La France à 24 délégués. J'en fais moi même partie, au titre des départements.

Le Parti Radical de Gauche souhaite (avec d'autres en Europe), que le comité des régions devienne une véritable assemblée des territoires européens, qui n'aurait pas, contrairement au parlement européen, de compétences en matière de défense, affaires étrangères, justice, sécurité mais pourrait voter des textes concernant notamment l'aménagement du territoire, l'environnement, le social, l'éducation...

Un sondage nous montre que près de 75 % des Français pensent que les élus locaux sont les mieux à même d'une par de porter leurs revendications à Bruxelles, d'autre par de leur transmettre et expliquer les décisions européennes, quand on voit certaines listes européennes composées de candidats "hors sol", on ne peut que souhaiter cette Assemblée des Territoires Européens.

Depuis longtemps déjà, se murmure au sein de votre formation mais aussi de par des observateurs de la vie politique un éventuel et quand même virtuel rapprochement de cette famille radicale dont vous êtes originaire avec les ex alliés qui se trouvent...sur l'échiquier à droite ? Les europénnes n'ont pas regroupées les radicaux alors...peut-être pour les prochaines régionales ? votre voeu politique pour 201O et pour la Bourgogne : le PRG sera t'il aux cotés de M.François Patriat ? de M.Christian Paul ou encore avec le Dijonnais (radical valoisien) Jean Philippe Morel ?
Nous avons eu des échanges avec les Radicaux Valoisiens dans le cadre d'ateliers de réflexion ( L'europe, la Laïcité etc...)., mais il ne peut y avoir rapprochement avec eux : ils sont dans l'ump, or, l'ump est notre principal adversaire.
Il n'est pas question , par conséquent, de faire alliance avec eux en Bourgogne.

Avec qui serez-vous ?
Nous souhaitons participer à un large rassemblement dont le pivot doit-être le Parti Socialiste. Ce ne peut-être possible que si ce dernier change d'attitude vis à vis de ses alliés et se comporte de manière plus ouverte à notre égard, plutôt que de se regarder le nombril et s'enfermer dans sa boutique comme il le fait aujourd'hui pour les européennes.Le score qu'il fera le 7 juin ne sera pas à la hauteur d'un grand parti car il n'a pas su rassembler.

Or, si le Parti socialiste ne veut pas perdre la région Bourgogne, il doit rassembler et respecter ses alliés fidéles sur le terrain. A commencer par les radicaux de gauche.

Précisions ( 1) : Disposant de parlementaires au Sénat et à l'Assemblée nationale, le parti radical de gauche a obtenu comme d'autres formations politiques un temps d'antenne à la télévision pour ces prochaines éléctions européennes.

- par DERIOT Daniel - 29 mai 2009

PS : Meeting à Chalon sur Saône le 28 Mai

ELECTIONS EUROPÉENNES PARTI SOCIALISTE

TOUS AU MEETING A CHALON-SUR SAÔNE
LE JEUDI 28 MAI A 20H30

--- AU CLOS BOURGUIGNON ---

(au rond point près du foyer des jeunes travailleurs et du centre des Impôts)

En présence de

  • Mustapha SADNI
  • Christophe SIRUGUE
  • Didier MATHUS
  • Jérôme DURAIN
- par FEDE71 Parti Socialiste - 27 mai 2009

Campagne pour élections européennes 2009

La campagne pour les élections européennes bat son plein, si on peut dire… car, reconnaissons-le, les intentions de se déplacer sont faibles et il se pourrait bien que les records, tristes records, soient battus…
En attendant, les candidats font ce qu’ils peuvent et nous signalons que jeudi 28 mai, une grand réunion du Modem se déroulera à Dijon avec plusieurs personnalités du mouvement centriste engagées sur la liste pour le Nord-Est : Jean-François Kahn, Nathalie Griesbeck et Yann Wehrling. La réunion publique aura lieu salle Camille Claudel, 2 rue Camille Claudel à Dijon, à 20h00.
Les membres du Modem de Saône et Loire ont organisé du covoiturage pour allier politique et développement durable…
- par Responsable local du Modem - 27 mai 2009

Européennes : campagne parisienne pour F. Ghehiouèche de Chalon

Farid Ghehiouèche est à nouveau en campagne. Provisoirement, ce chalonnais militant écologiste, alternatif et altermondialiste, a donc quitté notre ville pour porter un message dans la région île de France. Il conduit la liste "Cannabis sans frontières", une liste validée par les services du ministère de l'intérieur.


Avec ses amis et compagnons de luttes de longue date que sont Jean Pierre Galland (1) et Michel Sitbon, l'écologiste chalonnais ne se dissimule pas dérrière la feuille verte du cannabis pour dénoncer "les politiques répressives,carcérales et sécuritaires "dont sont victimes les consommateurs de la fameuse herbe verte. Une herbe devenue fanion d'une cause, symbolisant et ralliant des combats écologistes, alternatifs et pronant des valeurs libertaires...

UNE AUTRE POLITIQUE DE SANTE PUBLIQUE :
"Le cannabis est avant tout un symbole de la prohibition, de l'atteinte aux libertés individuelles et publiques.,depuis la loi de 197O.Sa consommation induit un contrôle social des individus mais aussi de la société " martèle Jean Pierre Galland, le président fondateur du C.I.R.C et auteur de plusieurs ouvrages sur le cannabis.
Propos que partagent farid en dénonçant "l'actuelle politique de santé publique".
"Il faut distinguer les différentes substances, encadrer la production, permettre la libre consommation et empêcher les trafics"...Le discours est donc bien différent de celui des autres listes, sur cette thèmatique du moins. Pour farid, "il faut une réelle maîtrise des produits, une éducation à la prise des produits mais aussi en premier lieu permettre l'accés à des substances non frelattées avec une qualité garantie"...

L'HERBE VERTE N'EST PAS L'HEROINE :
L'équipe de campagne ne ménage pas ses efforts pour porter donc un discours assez différent et sur un sujet oublié par les autres formations politiques, une exception toutefois, chez "les verts". Jean Pierre Galland, a été candidat en 1989 sur la liste écologiste déjà conduite par Daniel Cohn Bendit.

"Pour nous pas d'amalgame et si nous souhaitons une autre campagne de prévention, nous tenons à souligner que le cannabis vert n'est pas l'héroïne"...Comprendre que consommer les substances issues de l'herbe verdoyante ne veut pas dire partager l'héroïne et de surcroît les consommateurs de la fameuse herbe ne sont pas des consommateurs de l'héroïne...Bref, un pas à franchir, mais aussi ces douze jours qui reste de campagne pour expliquer et faire comprendre. Pas facile, malgré tout. Challenge difficile pour les initiateurs de cette liste qui néanmoins connaissent bien les médias et autres réseaux associatifs qui sont des interlocuteurs en cette période "d'un autre discours", "d'autres voix"...

UN SATISFECIT...POUR LE TRAVAIL DE LA MILDT (1998-2002) :
L'actuel gouvernement mais aussi plusieurs listes dont celle de l'humoriste M.dieudonné sont des cibles de part la liste "cannabis sans frontières". "l'absence de réelle politique de prévention au profit d'une politique répréssive "est bien sûr dénonçée...Tout comme "l'enfermement et la politique du tout carcéral, ou les petits consommateurs de chichon se retrouvent dérrière les barreaux...Oubliés, ignorés, exclus"...Bref des propos qui dépassent donc une simple campagne éléctorale, tout en reconnaissant qu'ils existent des lieux de consommation "libre" en Espagne, en Hollande...Les responsables de "cannabis sans frontières" reconnaissent qu'une "réelle volonté en matière de prévention et des avançées intéréssantes ont été enregistrées par la mission interministérielle de lutte contre la drogue et les toxicomanies sous la présidence de Nicole Maestracci entre 1998 et 2002"...


Jeudi après midi, autre temps fort de la liste "cannabis sans frontières" avec la tenue d'un colloque à la mairie du 2éme arrondissement de Paris autour du thème " Quelles politiques européennes face aux drogues".


( 1) : Jean Pierre Galland, originaire de Bourg en Bresse. IL est le fondateur et président du Collectif d'information et de recherche cannabique ( C.I.R.C) , association fondée en 1991- Auteur de plusieurs ouvrages : "fumée clandestine" paru en 1995- "Cannabis, nouvelles du front" en 1996 et "j'attends une récolte", livres édités aux éditions du lézard.

- par DERIOT Daniel - 26 mai 2009

Européennes : 19 listes pour le secteur Grand-Est

Entre les écologistes indépendants d'Antoine waechter et les royalistes, de "l'alliance royale" l'ensemble des formations politiques sont donc représentées, pour le scrutin du dimanche 7 juin prochain.


Pas moins de 19 listes donc, sur la ligne de départ, à la conquête d'au moins un siège ou encore profiter de cette campagne électorale pour délivrer un message !
Les espérantistes, les très libéraux d'alternative libérale ou encore les partisans de la non violence et de la décroissance sont présents non pas pour décrocher un siége mais pour promouvoir leurs idées...


COULEURS ARC EN CIEL
Les formations politiques ayant des députés européens dans l'actuel parlement sont représentées avec l'Ump ( et le bressan Arnaud Danjean en 3éme position), les socialistes ( avec le Maconnais Mustapha Sidni en 4éme place)... Mais aussi avec le Front National et les verts comptant chacun un euro-député dans la mandature qui s'achêve.

Les communistes tout comme la famille écologiste sont divisées avec outre le front de gauche ( sur laquelle figure l'élu chalonnais Jacky Dubois en numéro 2), une liste "communiste"... Situation identique chez les écologistes avec d'un côté "Europe-écologie" fédérant les verts, les associatifs et certains amis de josé Bové et de l'autre une alliance indépendante conduite par Antoine Waechter.. Les non-violents et les partisans de la décroissance se situent également dans le "créneau de l'écologie".

Apparition également d'Alternative libérale ( proche des idées développées jadis par Alain Madelin ) avec "l'Europe,c'est vous...mais aussi des royalistes qui étaient hier lundi dans un fief de gauche, à Quétigny près de Dijon pour nous rappeler l'importance au recours d'un roi. Des royalistes qui n'ont rien à voir avec celles et ceux qui se retrouvent à Jambles pour la Saint Michel, dans la Côte chalonnaise.


Une quasi-certitude, au moins une tête de liste ne siégera pas : Jean François Kahn qui conduit la liste du Modem..."Si notre équipe n'a qu'un élu, je laisse ma place à Nathalie Griesberck " a annoncé l'ex-journaliste lors d'une réunion départementale à Tournus... "Elle a été très active lors des cinq années qui viennent de s'écouler..." note M.Kahn.. .Elue de Moselle, ancienne maire adjointe de Metz,Mme Griesberck est une euro-députée très présente à Bruxelles et Strasbourg.


Candidats aux élections Européennes 2009 - CIRCONSCRIPTION Est (03)
Liste Conduite par:
"PAS QUESTION DE PAYER LEUR CRISE" LISTE PRÉSENTÉE PAR LE NPA ET SOUTENUE PAR OLIVER BESANCENOT M. Yvan ZIMMERMANN
CHANGER L'EUROPE MAINTENANT AVEC LES SOCIALISTES Mme Catherine TRAUTMANN
EUROPE DÉMOCRATIE ESPÉRANTO M. Fabien TSCHUDY
LISTE LUTTE OUVRIÈRE SOUTENUE PAR ARLETTE LAGUILLER Mme Claire ROCHER
EUROPE ET DÉMOCRATIE - RASSEMBLEMENT POUR L'INITIATIVE CITOYENNE. (RIC) M. Thomas CUERQ
QUAND L'EUROPE VEUT, L'EUROPE PEUT - MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE - NOUVEAU CENTRE - LA GAUCHE MODERNE CONDUITE PAR JOSEPH DAUL M. Joseph DAUL
EUROPE ECOLOGIE - CIRCONSCRIPTION EST Mme Sandrine BELIER
LISTE GAULLISTE DEBOUT LA RÉPUBLIQUE AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN M. Jean-Pierre GERARD
LISTE FRONT NATIONAL PRÉSENTÉE PAR JEAN-MARIE LE PEN M. Bruno GOLLNISCH
PROTÉGER NOS EMPLOIS, DÉFENDRE NOS VALEURS, AVEC LA LISTE DE VILLIERS SOUTENUE PAR LE MPF, CPNT ET LIBERTAS M. Christophe BEAUDOUIN
LA FORCE DE LA NON-VIOLENCE Marie-Laurence CHANUT
COMMUNISTES M. Antonio SANCHEZ
"L'EUROPE, C'EST VOUS" M. Christian BRAGA
NEWROPEANS M. François GUERIN
ALLIANCE ECOLOGISTE INDÉPENDANTE M. Antoine WAECHTER
FRONT DE GAUCHE POUR CHANGER L'EUROPE Mme Hélène FRANCO
EUROPE DÉCROISSANCE Mme Catherine BAHL
DÉMOCRATES POUR L'EUROPE LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU M. Jean-François KAHN
UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L'EUROPE MMe Sandrine PICO

- par DERIOT Daniel - 26 mai 2009

Européennes : Guy Lefebvre (écologiste indépendant) derrière Antoine Waechter

Un seul habitant du département de Saône et loire figure sur la liste de "l'alliance écologiste indépendante" conduite par M.Antoine Waechter.
Il s'agit de M.Guy Lefebvre. Ce dernier, est le maire de la commune de Saint Martin d'Auxy, dans le canton de Buxy.


M.Lefebre, a déjà été candidat à plusieurs reprises pour le Mouvement Ecologiste Indépendant (M.E.I), notamment aux législatives de 2002 et 2007, dans la cinquiéme circoncription de Saône et Loire. Aux dérnières cantonales de mars 2008, il était le suppléant de Mme Marie Claude Cordier, conseillére régionale verte.


M.Lefebvre occupe la onziéme position sur la liste conduite par M.Antoine Waechter. Ce dernier, un temps leader du mouvement écologiste "les verts" a toujours prôné une indépendance à l'égard des forces politiques de gauche et de la droite.

- par DERIOT Daniel - 25 mai 2009

CHALON : Sandrine Bélier tête de liste Europe-Ecologie dans le Grand-Est

Face aux crises, une solution : La conversion écologique avec Sandrine Bélier

Tête de liste d’Europe-Ecologie pour la région Grand-Est, Sandrine Bélier a un parcours quelque peu atypique, très loin de l’image stéréotypée du militant politique traditionnel.

Ses études et son parcours associatif
Née à Longjumeau en 1973, effectuant ses études à Paris XI et Strasbourg III où elle obtient un DESS de droit de l’environnement et de l’aménagement du territoire, d’un DU Pollutions et nuisances et d’un DEA de droit public option « Droits de l’Homme » elle s’engage dans le monde associatif.

Tout d’abord elle participe au Grenelle de l’environnement et mène les travaux sur la « Nouvelle démocratie écologique » pour « France Nature Environnement », la « Ligue des Protection des Oiseaux » et la Ligue ROC. Chargée du secteur juridique (emploi-jeune) d’Alsace Nature elle en devient directrice régionale puis devient directrice fédérale de France Nature Environnement. L’an dernier, par arrêté du premier ministre elle est nommée membre de la Commission Nationale du Débat Public.


Son combat
« Ces élections européennes sont pour nous une première historique car notre liste est un rassemblement de citoyennes et citoyens de la société civile, d’élu(e)s, et de responsables écologistes venus de différents horizons » devait dire d’emblée Sandrine Bélier à Chalon lors de son périple de trois jours à travers la Bourgogne accompagné par le vert bressan Thierry Grosjean, 10ème sur sa liste.

 

« Face aux crises, une solution : la conversion écologique » devait-elle poursuivre « le système est à bout de souffle, l’urgence écologique, sociale, alimentaire, énergétique, économique et financière est bien là et la recherche cupide de profits pour quelques uns précipite la fin de ce monde de croissance à crédit qui surexploite les ressources naturelles et humaines. Une crise sopciale sans précédent est prête à exploser ». Pour la leader régionale d’Europe-Ecologie la conversion écologique passe par toute une mutation progressive et négociée de nos manières de produire, de consommer, de vivre et de travailler. Pour Sandrine Bélier l’issue est européenne et écologiste. Elle s’y engage et s’y elle est élue pour les cinq ans à venir elle effectuera, en anti-cumularde qu’elle est son « CDD » à Bruxelles avec toute la force des convictions qu’on lui connaît.

Sur le plan local

Sur le plan purement local, on ne pouvait pas échapper avec son colistier Thierry Grosjean évoquer le « Nucléaire ». Europe-Ecologie réitère son opposition au nucléaire tant que l’on n’aura pas la garantie du savoir-faire et de l’efficacité de la neutralisation des déchets. De plus avec d’autres alternatives comme l’éolien, il apparaît que la création d’emplois serait nettement supérieur qu’avec le nucléaire (Energie éolienne en Allemagne = 300.000 emplois en France = 6.000).

C’est essentiellement ce problème que les responsables ont évoqué avec différentes associations et responsables dimanche après-midi à Gueugnon ou près de 30.000 tonnes de déchets radioactifs (Uranium) dorment sous le parking du stade du FC-Gueugnon. Le canal Saône-Moselle avec un coût approximatif de 10 milliards d’euros, la privatisation de la RCEA ont été, entre autres, les sujets les plus brûlants évoqué avec Sandrine Bélier.
M.C

 
- par M.C. - 25 mai 2009

Européennes : Hélène Franco (Front de gauche) et Sandrine Bélier à Chalon

Têtes de listes pour les prochaines éléctions européennes, Mmes Hélène Franco et Sandrine Bélier ont rencontré les chalonnais, samedi et dimanche.


Accompagné de M.Jacky Dubois, maire adjoint, conseiller régional et numéro deux sur liste du Front de Gauche qui regroupe les amis de Jean Luc Mélenchon et les militants du Parti Communiste, Hélène Franco était samedi après midi dans notre ville. Au menu de la candidate, tenter de convaincre les éléctrices et les électeurs de voter pour sa liste afin qu'elle puisse être représentée au parlement européen.

La candidate, magistrate en disposition, ancienne présidente du syndicat de la magistrature, n'est pas une inconnue dans la région. Elle a conduit aux 2001, la liste de la gauche plurielle à Champagnolle, dans le Jura. Ses propositions: relayer les luttes sociales au parlement et faire entendre "une voix réellement de gauche" .


UN DEBAT VENDREDI PROCHAIN
Dimanche, c'est la tête de liste "d'Europe-Ecologie" qui devait sillonner le marché chalonnais avec les membres du comité de soutien local. Issue du monde associatif environnemental, Sandrine Bélier, est également juriste. Avec Thierry Grosjean (numéro 1O sur la liste) elle développa les proposition des écologistes qui s'articule autour d''un programme en 1O points : bouclier social européen-protection de la biodiversité-énergies renouvelables-agriculture paysanne-alimentation saine,nécessité d'un "bruxelles de l'emploi"-respect des droits fondamentaux"...


Les représentants locaux des différentes formations de gauche : nouveau parti anti-capitaliste, front de gauche, europe-écologie et du parti socialiste devraient se retrouver vendredi soir à la maison des syndicats.


Le groupe local d'ATTAC Chalon organise un débat public autour des européennes à partir de 2O H, à la salle numéro 3 de la maison des syndicats.

- par DERIOT Daniel - 24 mai 2009

Hélène FRANCO et Jacky DUBOIS têtes de liste du FRONT de GAUCHE à CHALON Le samedi 23 mai

Hélène FRANCO Tête de liste du Front de Gauche sur la circonscription Est et Jacky Dubois, deuxième de liste , adjoint au Maire de Chalon sur Saône , rencontreront la population de Chalon sur Saône Samedi 23 mai de 15h à 17h place de Beaune (à hauteur du Monoprix).
La liste Front de Gauche, est portée par le Parti de Gauche, le Parti Communiste Français et La Gauche Unitaire ( fraction du NPA). Elle entend promouvoir le rassemblement des citoyens , des forces politiques et sociales pour défendre une Europe nouvelle, solidaire, de justice sociale et de paix, écologique et démocratique en rupture avec les principes libéraux des traités européens actuels.
Venez faire connaissance et échanger avec vos futurs députés européens.
- par PCF 71 - 22 mai 2009

Européennes : Jocelyne Alonso-Pertét (Champforgeuil) candidate pour "Debout la République"

Engagée depuis trois années, derrière M.Nicolas Dupont-Aignan, Mme Jocelyne Alonso-Pertet, est candidate sur la liste conduite par le bisontin Jean Pierre Gérard pour le mouvement "Debout la République". Elle occupe la 1Oéme position sur la liste du grand-est et se retrouve ainsi première suppléante.

Premier engagement-Première candidature

Native de Champforgeuil, ou elle réside encore, Mme Jocelyne Alonso-Pertet a été successivement secrétaire et comptable dans une entreprise de Chalon. Aujourd'hui, retraitée, elle s'est donc complétement investi dans la formation pôlitique que préside le député Nicolas Dupont-Aignan. "Il apporte un autre discours dans lequel peuvent se retrouver des déçus des partis traditionnels de droite comme de gauche" confie Mme Jocelyne Alonso-Pertet. Cette passionnée de politique, souhaite également "plus de justice, plus d'humanisme et que l'humain reprenne droit de cité ".


Des idées souverainistes partagées d'ailleurs par d'anciens compagnons de route du Mouvement des citoyens de Jean Pierre Chevénement , qui ont voté non lors du référundum du 29 Mai 2005.

Avec ses collégues, elle participe activement à la campagne en cours, tractage sur les marchés "pour tenter de convaincre les gens, nous recevons plutôt un bon accueil " et présence aux réunions publiques. "C'est du boulot...presque à plein temps" relève t'elle avec une note d'humour.

Cinq bourguignons sur la liste
La liste "Osons une Europe différente", compte pas moins de cinq bourguignons.
En 5éme position, le dijonnais Pascal Moriou,responsable du mouvement "debout la république . A la 6éme place, c'est Corinne Bobard de Miranda, déléguée du mouvement pour la Niévre, en 8éme position, une étudiante de Côte d'Or , Magali Michaud et outre Mme ALonso-Pertet en 1Oéme, un représentant du département de l'Yonne, M.Patrick Moreau figure en 13éme place.

Circonscription Est
Élections européennes du 7 juin 2009 Circonscription Est

Liste gaulliste Debout la République avec Nicolas Dupont-Aignan

1. Jean-Pierre GÉRARD Chef d’entreprise – Président du Club des N°1 Mondiaux à l’export Ancien membre du Conseil de la Politique Monétaire de la France
2. Elisabeth LAITHIER Adjointe au maire de Nancy
3. Jérôme TISSERAND Interne en médecine
4. Naïla HENNARD Chargée de mission
5. Pascal MORIOU Agent immobilier
6. Corinne BOBARD DE MIRANDA Cytologiste
7. Jean-Claude BOETSCH Journaliste en retraite
8. Magalie MICHAUD Étudiante
9. Christian DESPRÈS Ingénieur des Ponts et Chaussées
10. Jocelyne ALONSO Retraitée
11. Michel DE LILLO Conseiller municipal d’Épernay
12. Évelyne MASIUS Pharmacienne
13. Patrick MOREAU Maire de Foissy-les-Vézelay
14. Christelle JABBOUR Secrétaire médicale
15. Francis CUNY Chef d’entreprise
16. Delphine PLASMANS Agricultrice
17. Bernard BRENIAUX Cadre d’entreprise
18. Monique TANIERE Commerçante

- par DERIOT Daniel - 22 mai 2009

Européennes : J. DAUL et A. DANJEAN dans le Chalonnais vendredi

 Vendredi prochain, 22 mai, Joseph Daul, tête de liste UMP pour la campagne des élections européennes dans la région Est, sera présent en Saône-et-Loire en compagnie d'Arnaud Danjean, 3ème de liste.
Ils seront présents notamment :
> de 12h à 12h45 sur le marché de Chalon-sur-Saône,
> de 15h à 17h à Mellecey pour une rencontre avec les agriculteurs du département,
> enfin à 18h30 pour un meeting public au foyer rural de Sornay.

Union pour un Mouvement Populaire
Fédération de Saône et Loire 3, rue Philibert Léon Couturier
71100 Chalon sur Saône
Tél : 03 85 48 48 30
- par UMP71 - 21 mai 2009

Cannabis Sans Frontières : Une liste en Ile-de-France, peut-être deux avec l'Outre-mer...

Elections européennes - Région Ile-de-France
Cannabis Sans Frontières (Alternative écologique)

Liste conduite par Farid Ghehiouèche

Lundi 18 mai 2009

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°11
Une liste en Ile-de-France, peut-être deux avec l'Outre-mer...

Aujourd’hui, lundi 18 mai, la campagne Cannabis Sans Frontières alternative écologique)comptabilise apparemment assez de candidats inscrits pour constituer une
liste en Île-de-France.
Il semble que la mobilisation soit insuffisante à l’heure où nous parlons pour constituer des listes
dans l’ensemble des huits euro-régions, ainsi qu’on l’avait annoncé, ainsi qu’on le souhaitait.

La campagne Cannabis Sans Frontières appelle tous ses soutiens à se manifester pour compléter
éventuellement d’autres listes dans les prochaines 48 heures. Rappelons que les listes devront être
déposée officiellement au ministère de l’Intérieur au plus tard le 22 mai.

Une deuxième liste pourrait se faire dans le sud-est, région pour laquelle il faut 26 candidats,
comme en Île de France. À défaut une « petite » liste de 10 candidats est envisageable dans le
Massif central… Ou, mieux : une liste de 9 candidats pour l’outre-mer.
Celle-ci devrait obligatoirement comporter des représentants des trois sous-régions, Pacifique (Nouvelle-Calédonie et Polynésie), Atlantique (Martinique,
Guadeloupe et Guyane) et Océan indien (la Réunion et Mayotte).
On appelle donc tout particulièrement les candidatures de ces trois sous-régions, afin que les
électeurs d’outre-mer puissent voter tout comme ceux de région parisienne – contre la persécution
policière quotidienne dont la jeunesse des îles peut être victime comme celle de banlieue.

Relevons à ce sujet le fait que curieusement la règle électorale impose neuf candidatures pour
seulement trois postes à pourvoir pour la représentation de l’outre-mer, chaque candidat ayant
besoin de deux suppléants (au lieu d’un seul pour les candidatures en métropole).

La règle ne dit pas comment interpréter l’obligation de parité pour un nombre impair de candidats…

Contacts : 0614815679 ou 0952738153
site web : http://cannabissansfrontieres.org
email : csf@free.fr
- par farid - 19 mai 2009

Européennes : Bruno Deleuze sur la liste Libertas (M. de-Villiers)

A l'échelon national, les mouvements Chasse Pêche Nature et traditions (C.P.N.T) et le " mouvement pour la France (M.P.F) "que préside M.Philippe De Villiers se sont unis pour les prochaines Européennes.

Ils bénéficient du soutien notamment d'un industriel Irlandais qui a fait campagne pour le non au référendum dans ce pays et ont trouvé un accord de programme au sein du regroupement Llibertas".


UN HABITANT DE LA REGION CHALONNAISE SUR LA LISTE :
Pour la région grand est,c'est un ancien dirigeant de l'union des jeunes gaullistes qui conduit la liste, M.Beaudouin.
Sur cette liste figure en quinziéme position M.Bruno Deleuze qui a été candidat aux éléctions législatives en qualité de suppléant de Mme Joélle Juillet ( Mouvement Pour la France) aux législatives de 2007. M.Deleuze a également conduit une liste aux éléctions municipales de mars 2008 à Fragnes.


Composition de la liste :


1. Christophe BEAUDOUIN
36 ans, Conseiller juridique du Groupe Indépendance
et Démocratie au Parlement européen
Président du Mouvement des jeunes gaullistes (UJP) de 1995 à 1997

2. Delphine MANN
40 ans, Maire-adjointe de Colmar (68)

3. Pierre PESCAROLO
71 ans, Maire-adjoint de Vendeuvre-sur-Barse (03)
Vice-président CPNT du Conseil régional
de Champagne-Ardenne de 1998 à 2004

4. Laura SABATIER-BURRIER
36 ans, Chef d’entreprise agroalimentaire (21)
Conseillère prud’hommale

5. Guy BOICHE
56 ans, Ingénieur des ventes dans la sidérurgie
Maire-adjoint de Nancy chargé de sécurité de 2001 à 2008 (54)

6. Isabelle LOREAUX
38 ans, Avocat au barreau de Reims (51)

7. Joseph BEAUSSARON
64 ans, Apiculteur
Chasse Pêche Nature et Traditions

8. Marie-Jeanne BONTEMPS
57 ans, Gérante de société artisanale (89)

9. Jean-Marc PETITPIERRE
63 ans, Autocariste, Maire de Semuy (08)

10. Ghislaine MAIRE
54 ans, Adjointe de direction (25)

11. Bertrand de VILLIERS
58 ans, Chef d’entreprise

12. Marguerite ALEX
69 ans, Professeur d’arts plastiques retraitée

13. Hervé HOCQUET
51 ans, Professeur d’histoire-géographie
Conseiller municipal de Saint-Avold (57)

14. Jacqueline ANDREOLI
56 ans, Historienne

15. Bruno DELEUZE
61 ans, Entrepreneur à la retaite (71)

16. Hélène SABATTIER
25 ans, Caissière

17. Pascal RAVEAU
45 ans, Officier de l’Armée de l’Air à la retraite
Directeur d’une fédération omnisports (55)

18. Clotilde MASSONET
25 ans, Mère de famille

- par DERIOT Daniel - 18 mai 2009

Réunion publique NPA à Chalon mardi

Le Nouveau parti anticapitaliste organise une réunion publique ce mardi 19 mai, à 20 h, à la Maison des Syndicats (place Mathias).
Il y présentera deux des candidates figurant sur sa liste pour les élections européennes.
C'est l'occasion pour tous ceux et celles qui souhaitent faire connaissance avec le NPA de discuter de ses propositions et perspectives.
- par Maurice Brochot - 18 mai 2009

Européennes : Rencontre avec Arnaud DANJEAN (UMP) [vidéo ]

Arnaud DANJEAN est candidat en troisième position sur la liste de l'UMP aux élections européennes pour la circonscription Est.

Candidat malheureux face à Arnaud MONTEBOURG lors des élections législatives, il est le seul représentant de la Saône et Loire sur la liste conduite par Joseph DAUL (vous connaissez ? Et pourtant cet alsacien est Président du Groupe Populaire Européen et des Démocrates Européens (PPE-DE) au Parlement européen depuis 2007 - où siègent les députés UMP).

En allant au rendez-vous qu'il avait fixé à la presse, on se disait qu'on aurait droit à un discours bien carré. Mais c'est un européen passionné que l'on a rencontré et qui s'est livré pendant une heure au jeu des questions réponses n'hésitant pas à développer largement ses idées sur un sujet qui lui tient à coeur.

En congé de son poste de fonctionnaire civil attaché au Ministère de la défense, impliqué dans le travail de plusieurs groupes de réflexion, professeur à Sciences-Po Paris, il est spécialiste des Balkans, pays dans lesquels il a mené de nombreuses missions pour la DGSE. 

Fidèle à sa méthode, vivre-a-chalon.com vous propose de suivre en vidéo l'essentiel de cette rencontre. Et de vous faire votre propre jugement.

 

(c) photo www.vivre-a-chalon.com [ contact agence : 03 85 900 910 ]
Arnaud DANJEAN et le leader local de l'UMP Gilles PLATRET

Arnaud Danjean sera dans le Chalonnais le 22 mai pour des rencontres avec des chefs d'entreprises, viticulteurs, citoyens et un meeting public. 

 

 

- par @La rédaction - 15 mai 2009



Rechercher dans cette rubrique  


 
Tipi.net
  pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle