politique - chalon sur saone

Les élections locales en chalonnais

Vous êtes ici :

EN CE MOMENT...

 

Municipales 2010 : Une réaction de "Chalon Itinéraire(s) Bis" à propos d'un scénario

Un scénario à l'étude ?

C’est avec une grande surprise que nous avons appris qu’un scénario impliquant Chalon Itinéraire(s) Bis était à l’étude. Dans ce scénario, des échanges se dérouleraient entre plusieurs collectifs mais aussi avec des forces de gauche chalonnaises. Ces discussions pourraient aboutir à la rentrée à la constitution d’une liste aux municipales… Un collège de plusieurs porte-paroles serait même crée en attendant un mode de désignation de la tête de liste…
Il ne fait aucun doute que ce scénario puisse séduire ceux qui en sont les auteurs… mais ce n’est pas le cas de Chalon Itinéraire(s) Bis.

Créée en novembre 2017, notre association n’a pas attendu que des « fédérateurs », des « rassembleurs » autoproclamés apparaissent pour s’engager, aller à la rencontre des Chalonnaises et des Chalonnais et commencer à faire des propositions concrètes pour Chalon. Les premières d’entre elles sont déjà consultables sur notre site Internet. Nous constatons d'ailleurs que pour le moment nous sommes encore les seuls à faire des propositions concrètes.

Notre association, à l'initiative de citoyens chalonnais venus d’horizons divers a pour objet, en toute indépendance, de penser la ville avec ses habitant(e)s et de faire des propositions. Lors de notre première rencontre avec la presse en mars 2018, nous n'avons pas fait mystère de notre volonté, si les conditions étaient réunies, de porter ces propositions lors des élections municipales de 2020.

Selon nous, ce n’est pas un rassemblement hétéroclite, une alliance artificielle et de circonstance, une liste « d'appareils » déguisés, nationaux ou locaux ménageant les susceptibilités et les ambitions des uns et des autres qui fera gagner les forces « progressistes » et apportera le changement attendu à Chalon.


C’est un chemin nouveau qu’il faut proposer aux Chalonnaises et aux Chalonnais. La victoire est possible mais elle repose, à notre avis, sur la construction et la proposition d’un projet à la fois réaliste et ambitieux.

Pour le moment, la priorité n’est pas, pour nous, de faire une liste de gens à placer mais une liste de propositions à élaborer pour tous les Chalonnais et surtout la construire avec eux.

Voila le scénario que nous avons choisi.

 
 
- par Daniel DERIOT - 23 juil 2019

Municipales 2020 : Une liste regroupant des citoyens, des engagés dans les collectifs et des militants de gauche,  une hypothèse à laquelle œuvrent....des chalonnais

 

L'idée est dans l'air, elle est même en discussion non seulement dans plusieurs collectifs chalonnais mais aussi au sein des forces de gauche chalonnaises et pourrait  se concrétiser à la rentrée avec une collégialité de plusieurs noms afin de constituer une liste aux municipales


DES CONSTATS COMMUNS...DES CONVERGENCES PARTAGÉES
Des échanges se déroulent entre les différents collectifs apparus ces dernier temps, pèle mêle co-existent "Atelier Citoyen" -"Bien Vivre à Chalon"- des membres du Collectif pour un urbanisme responsable et "Chalon Itinéraire-bis" œuvrant et agissant sur des thématiques croisées et dont la démocratie participative est à la fois un objectif partagé et un modus vivendi. Autres points  fédérateurs : le progrès et la justice sociale , l'écologie et la transition écologique, la laïcité, la solidarité, « véritables marqueurs » susceptibles de regrouper d l'ensemble des "progressistes" associatifs, engagés à gauche.


La baisse des subventions aux associations, la concentration des interventions sur l'hyper centre ville au détriment de l'ensemble des quartiers de la ville, tout comme des aménagements datés des années 80 font quasi-unanimité, au sein des collectifs mais aussi au sein des partis de gauche et de leurs représentants siégeant au sein de la minorité "Chalon -Autrement".


TOURNUS COMME REPÈRE MAIS AUSSI GRANDE SYNTHE
La situation chalonnaise n'est pas si éloignée de celle de Tournus, avant l'élection municipale  d'octobre 2017 : des collectifs ( contre le projet de zone commerciale, pour le maintien du cinéma)
ont fleuri et donné naissance à la liste "Tournus citoyen" composé de membres des collectifs et  de sympathisants voir militants du P.C.F au centre droit en passant par le P.S. 
« Nous devons avoir un projet s'inspirant de ce qui se passe dans des villes comme Grande Synthe, Grenoble, Saillant » confie, Yvan Maréchal, l'un des animateurs de «  l' Atelier Citoyen ».


UNE CHARTE-DES ORIENTATIONS-DES VALEURS COMME TRAIT D'UNION
Dans un premier temps, une charte rappelant les valeurs républicaine , de laïcité", de progrès social, d'écologie, de vivre une réelle démocratie  participative associant les chalonnais dans une démarche non pas seulement de consultation mais  de réelle co-construction pourrait être soumise aux différents collectifs, citoyens et militants  et progressistes intéressés. Sur cette base de trait d’union, un collège de plusieurs porte parole susceptibles  d'intervenir régulièrement sur les sujets municipaux mais aussi du Grand-Chalon pourrait être  mis en place...en attendant un mode de désignation de la tête de liste et de la composition  de la liste susceptible d'être rendue publique ultérieurement .

Ce scénario est à l'étude.


Notre photo : Yvan Maréchal, l'un des animateurs de « L'atelier citoyen », préparant les municipales de mars 2020

- par Daniel DERIOT - 19 juil 2019

Vie municipale : Dominique Melin, co -présidente de l'association des élues du 71 avec Lætitia Martinez élue du Creusot

 

La semaine dernière, des élues municipales de Saône et Loire, ont crée l'association des élues municipales de Saône et Loire.


DE TOUTES SENSIBILITÉS, DES VILLES ET DES CAMPAGNES
Une telle association existe dans certains départements. Cette association est co-présidée par la chalonnaise Dominique Melin, Vice-présidente en charge des Equipements sportifs d'intérêts communautaires et du Soutien aux activités sportives et par Lætitia Martinez, élue du Creusot, Vice-présidente Région Bourgogne Franche Comté, en charge du sport,de la culture et de citoyenneté.

 

 

«  Cette association entend fédérer un grand nombre d'élues femmes du département , de toutes sensibilités politiques a indiqué Dominique Melin.
Plusieurs élues chalonnaises, Francine Chopard , Mina Jaillard , Dominique Rougeron, assistaient notamment à cette rencontre.


DEJA DANS LE PASSE
Dans le passé une association semblable a existé dans notre département, elle regroupait notamment des élues de communes rurale. Elle a été animée notamment par Jacqueline Ackermann, maire de Gourdon, mais aussi par Joëlle Juillet qui était alors maire de Saint Hélène. Cette association organisait alors des journées de formation et des rencontres sur différents thèmes auxquels sont confrontés aussi les élues.

 


ENCORE DES PROGRÈS
La parité et les différentes lois ont contribué a augmenter la présence de femmes dans les conseils municipaux, mais côtés responsabilités, il demeure des fonctions à conquérir  A titre d'exemple, il y a peu de présidentes de communautés de communes, seulement deux en Saône et Loire sont présidées par des femmes, celles de Tournus et de L'autunois Grand-Morvan..

 
- par Daniel DERIOT - 18 juil 2019

Après la disparition de l'ancien député, Jean Pierre Worms, des réactions

Ancien élu de notre département, le décès de celui qui a été député de 1981 à 1993, a suscité plusieurs réactions, notamment de personnalités engagées également dans la vie associative.

 

M. Worms a été notamment membre du comité central de la Ligue des droits de l’Homme (1996- 2003), et européen, comme secrétaire général de Trans-européennes, réseau pour la Culture en Europe (1994-2003).Il a été également membre de la « Maison Grenelle », rassemblant des associations et réseaux militant pour un renouveau de la citoyenneté (1993-2002), et président de l’Observatoire de la démocratie locale mis en place à Paris pour évaluer et conforter le développement de la participation des parisiens à la vie de la cité (2005-2008).

Il a cofondé en juin 2010 le collectif Pouvoir d’agir, composé de personnes, associations locales et réseaux nationaux engagés dans la lutte contre l’exclusion sociale et politique.


LOUIS SCHWEIZER ( président d’Initiative France)


« Jean-Pierre a mis son intelligence, son engagement et sa sensibilité au service des autres, tout au long de sa vie. Il était un homme engagé, généreux et profondément optimiste. Il aimait à répéter que chaque moment de profonde crise était pour lui une opportunité de renouveau et il croyait foncièrement dans le pouvoir d’agir et de créer des citoyens. Il était particulièrement fier de la réussite du réseau Initiative France et très attaché à l’engagement des bénévoles et des salariés. Les valeurs de solidarité, de fraternité et de confiance qu’il a portées pendant près de 40 ans au sein d’Initiative France, illustrent sa vision et constituent aujourd’hui, pour nous tous, un héritage sans pareil. Esprit éclairant, Jean-Pierre avançait chaque jour avec une merveilleuse proposition pour notre société. Sa grande générosité intellectuelle et ses qualités humaines ont marqué tous ceux qui l’ont rencontré. Notre réseau est en deuil aujourd’hui. »

CLAUDETTE BRUNET LECHENAULT ( Élue du canton de Chagny-Couches-Présidente des Radicaux de Gauche du 71)

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès de Jean-Pierre Worms, fondateur de Initiative France.

Mais pour certains d'entre - nous , pour moi,il a été un repère: celui d'un homme politique sincère , engagé , attaché aux valeurs de solidarité et de tolérance. Elu conseiller général dans le canton de Mâcon-Sud de 1979 à 1985, il fut député socialiste de Saône-et-Loire en 1981,1986 et 1988.

La Saône-et-Loire vient de perdre un grand humaniste.

Les Radicaux de Gauche viennent de perdre un ami.
 

MICHEL PINTON ( Ancien vice Président de Initiative France ) 

C'était un intellectuel brillant qui est entré en politique. C'est un homme droit, réflechi qui a apporté beaucoup à la réflexion et très engagé dans la vie associative. Au sein d'initiative France, nous étions dans une coopération très active »


MARIE CHRISTINE VERGIAT ( Ex Députée Européenne )


 C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris le décès de Jean-Pierre Worms que j'ai eu l'occasion de croiser à diverses reprises
Même si nous avons pu avoir quelques divergences, c'était un homme de conviction pour qui j'avais un profond respect.

- par Daniel DERIOT - 14 juil 2019

Municipales Chalon 2020 : Laurent Delrieu lance un appel aux écologistes, aux marcheurs et aux socialistes « Pour Changer Chalon et battre Gilles Platret »

 

Le thème « Changeons Chalon » figure sur un logo comprenant des tournesols, dont les plus colorés ne sont pas sans rappeler la fleur symbole des écologistes (E.E.L.V) , cela a été présenté par Laurent Delrieu, mercredi en début de soirée, lors d'un échange citoyen et républicain, rue du pont (1)


« UN AUTRE CHALON EST POSSIBLE AVEC UNE CULTURE DU COMPROMIS »
Celui qui n'est pas encore candidat a réitéré un appel aux forces politiques de gauche, de droite et aux différents collectifs citoyens chalonnais. « L'union, c'est indispensable pour gagner , un autre Chalon est possible avec une culture du compromis. Pourquoi pas Chalon, modèle de gouvernance » a lancé Laurent Delrieu en relevant « A gauche comme à droite, il y a des compétences ».

 

Lors d'une intervention, M.Delrieu a salué « la pertinence des remarques de Mourad Laoués (E.E.L.V), celles de Nathalie Leblanc ( P.S) et l'expérience de maire d'Alain Rousselot-Pailley ( L.R.E.M ) » M. Delrieu n'a pas manqué d'égratigner la municipalité actuelle « ayant un manque d'ambition sur les enjeux environnementaux et sociétaux, sans oublier la baisse de 25 % des subventions aux associations ». « Le maire doit être un animateur » a relevé M. Delrieu proposant de créer un « conseil citoyen consultatif réellement indépendant ». Il a aussi constaté « les absences médiatiques du maire lors des venues du Président de la République et des ministres ». Autre proposition « il faut dépasser les étiquettes pour faire face aux problèmes d'accès aux soins ».

 

DES ENCOURAGEMENTS MAIS AUSSI DES INTERROGATIONS
Tour à tour, Gérard Roy, maire d'Aubigny la Ronce, vice président de la communauté d'agglomération de Beaune et Jean Pierre Nuzillat, ex adjoint au maire en charge du commerce, intéressés par la démarche de M. Delrieu ont apporté des encouragements.

 

Le premier a noté « Durant trois ans, nous avons fait de l'opposition mais cela ne fait pas avancer les dossiers. Je ne partage pas les mêmes idées politiques d'Alain Suguenot (2), mais nous faisons preuve de pragmatisme ». Le second a remarqué «  Je n'étais pas socialiste, mais j'ai pu travailler dans un profond respect avec Christophe Sirugue dans le cadre de mes délégations. L'union, ce qui permettra de faire gagner Chalon. Les divisions permettront à l'actuel maire d'être réélu . Il possède discours formaté»...Des interrogations ont été émises lors des questions posées par Sabine Blondeau , seule représentante d'un collectif ( bien vivre à Chalon), ne manquant pas de glaner des signatures pour le mouvement « Nous voulons des coquelicots ». « Je suis dubitative sur cette initiative » devait confier , Sabine Blondeau.


Les thèmes de démocratie locale, de la transition écologique et d'un vivre ensemble ont été développés par Laurent Delrieu se déclarant « progressiste, humaniste et volontariste ». Pour l'heure la démarche est soutenue par l'Union des Démocrates et des Écologistes ( U.D.E ) , le délégué régional de cette formation, Yoann Pimentel, retenu pour des raisons professionnelles était excusé.


( 1 ) Galerie Atrium, accueillant actuellement une exposition de Marie V, jeune photographe autodidacte

( 2 ) Maire de Beaune
Nos photos : Lors de la rencontre - Gérard Roy, vice président de la communauté de communes de Beaune-Nolay-Chagny- Laurent Delrieu

- par Daniel DERIOT - 11 juil 2019

Municipales 2020 : L' U.D.E soutien à Laurent Delrieu. Une prise de distance à l'égard de la désignation de la tête de liste L.R.E.M

 

Suite à la publication de notre article paru lundi, le délégué Régional de L'Union des Démocrates et des Écologistes (associé à La République En Marche) confirme le soutien à Laurent Delrieu.


REGROUPER ET FEDERER LES COLLECTIFS CITOYENS
M.Delrieu est donc mandaté pour rencontrer les différents collectifs et mouvements citoyens par l'U.D.E..L'initiative chalonnaise arrivant quelques jours après la désignation et la présentation de la tête de liste de la L.R.E.M risque de tendre les relations entre le mouvement présidentiel et ses différents partenaires .


« AUX CHALONNAIS DE CHOISIR...ET NON A PARIS »
Sans la nommer directement dans le texte, l'initiative de l'U.D.E semble une critique destinée entre autre à L.R.E.M , l'U.D.E invitant «  à reporter à plus tard, la désignation de la tête de liste » et relevant « Ce n'est pas à Paris qui doit décider »....C'est justement la Commission Nationale d'Investiture de L.R.E.M qui voilà une semaine devait choisir, Alain Rousselot-Pailley, pour conduire une liste en cours de constitution.


Daniel Dériot

  Communiqué UDE  La méthode François Patriat sur Chalon sur Saône  ou le "Chaos"
L’Union des Démocrates et des Écologistes de Saône et Loire a étudié avec attention la démarche de Laurent Delrieu avant d’avoir une opinion.
Laurent Delrieu est Chalonnais depuis 15 ans et n’est pas un politique professionnel, sa démarche démarre avec les citoyens et pas les appareils politiques.
Ce qui nous a plus dés le début chez Laurent Delrieu c'est qu'il fait du "Patriat" , il veut rassembler large au delà des schémas classiques ce qui loin d'être facile

Sur Chalon, toute le monde s’attend à un « classique éternel», d'une  liste de droite extrême, d'une  liste d’extrême droite  , d'une liste de gauche, d'une liste EELV,d'une  liste en Marche sauf que ce scénario est gagnant pour une seule personne : Le Maire sortant.
Nous avons tous en mémoire que  la liste du Maire sortant a gagné au premier tour en 2014 et si on répète les erreurs du passé, il gagnera à nouveau.
Seul un schéma nouveau peut éviter la catastrophe et c’est justement ce que propose Monsieur Delrieu.
Laurent Delrieu propose de créer  une coalition ARC EN CIEL en partant de la droite modérée qui passe par les démocrates, les centristes, bien sûr les marcheurs mais aussi les écologistes de tout bord et également les socialistes.
Voilà le sens de toute la démarche ambitieuse et difficile de Monsieur Delrieu .
A ce jour Monsieur Delrieu est le seul qui discute de façon cordiale aussi bien avec les socialistes, les Marcheurs , la droite Modérée et les écologistes.
Pour s’en convaincre il suffit de regarder la passe d’arme ente Nathalie Leblanc et Alain Rousselot-Pailley  tout ceci   fait le jeu de Monsieur Platret.
Dans les semaines à venir, les mois à venir , nous devons regarder lequel des chefs de file des différents collectifs est le plus en capacité de rassembler et reportons à plus tard le choix du chef de file unique définitif. Ce n’est pas Paris qui doit décider pour les chalonnais mais les chalonnais eux-mêmes.
L’UDE constate que des militants de tout bord politique ont déjà apporté son soutien à Monsieur Delrieu mais sont obligés de taire leur appartenance politique sous peine d’exclusion. Nous tenons à apporter tout notre soutien à ses militants courageux qui doivent choisir entre l’intérêt de leur ville et leur appartenance politique.
Nous avons la certitude que tout ceci aboutira à une démarche citoyenne et collective.
En conséquence l’UDE 71 apporte son soutien sans faille  à la démarche de Monsieur Delrieu.
Yoann Pimentel
- Adjoint au Maire (UDE et En Marche)
- Conseiller Communautaire ( UDE et En Marche)
- Délégué régional UDE Bourgogne Franche-Comté

Notre photo : Laurent Delrieu soutenu par l'U.D.E...

 
- par Daniel DERIOT - 9 juil 2019

Municipales 2020 : «  Fédérer les initiatives citoyennes pour changer Chalon », c'est l'objectif de Laurent Delrieu

 

Il souhaite fédérer dans la perspective des municipales 2020, les différentes initiatives, dans cette perspective, Laurent Delrieu, organise une rencontre ouverte et républicaine, mercredi soir, dans une galerie culturelle, rue du Pont.

 

 

 

POURQUOI PAS DES COMMUNISTES...AUX SYMPATHISANTS DE LA L.R.E.M
Directeur d'établissement et en charge de conseil en économie sociale et solidaire, Laurent Delrieu, âgé de 49 ans, souhaite rassembler et fédérer. Chalonnais depuis une bonne quinzaine d'années, Laurent Delrieu se déclare « Progressiste » et souhaiterait rassembler les « bonnes volontés, encartés ou non des communistes aux sympathisants de L.R.E.M » souhaitant un changement d'orientation municipale. Le communiqué accompagnant l'invitation à la rencontre de mercredi soir, dénonce « l'immobilisme municipal » et le rapprochement d'une « partie de la droite républicaine avec l'extrême droite ».

 

 

TRANSITION ÉCOLOGIQUE- PARTICIPATION CITOYENNE ET NOUVELLES SOLIDARITÉS
« Pour l'heure, il ne s'agit pas d'une nouvelle liste, mais de regrouper celles et ceux souhaitant le changement » déclare, Laurent Delrieu. Il avance trois axes susceptible de rassembler pour une nouvelle dynamique municipale. La transition écologique, la participation des citoyens et de nouvelles solidarités avec comme exemple la participation au dispositif zéro chômeur de longue durée portée par Laurent Grandguillaume, ancien député de Dijon.
Laurent Delrieu, a noué des contacts avec notamment les différents collectifs, qui se sont crées dans la perspective des prochaines municipales. « Le dialogue existe » relève l'intéressé

 
« DEPASSER LES CLIVAGES POLITIQUES »
« Il faut transcender les habituels clivages » remarque Laurent Delrieu. Pour l'heure, la démarche a reçu le soutien de l'Union des Démocrates et des Écologistes ( U.D.E ) . Cette formation politique ( 1 ) a pris dernièrement position pour un référendum sur la privatisation de l'aéroport de Paris. Yoan Pimentel, élu municipal de Savigny en Revermont, délégué régional de cette formation apporte un soutien à l'initiative du chalonnais qui ne s'est pas fixé de date pour faire évoluer les lignes de ces éventuels partenaires.


( 1) U.D.E aux dernières législatives comme aux européennes, cette formation était associée à L.R.E.M, mais possède une liberté d'initiative pour les municipales.

 
- par Daniel DERIOT - 7 juil 2019

Travail législatif : Lætitia Avia (L.R.E.M) présente la loi de lutte contre la Cyber-haine

Premier débat, et premiers et premiers échanges samedi après midi, à l'espace citoyen qui venait d'être inauguré,par « les marcheurs » au 20, de la rue aux fèvres.


EN COURS DE DÉBAT
Depuis quelques jours, la loi de lutte contre la cyberhaine, voulue par le gouvernement et portée par la députée, Laetitia Avia, est débattue à l’Assemblée Nationale. Le travail de l'élue parisienne a été salué par Remy Rebeyrotte.


L’un de ses principes fondamentaux est de contraindre à la réactivité les principaux réseaux sociaux publics utilisés sur le territoire français. La loi prévoit qu’en cas de signalement par un utilisateur d’un message « manifestement illicite » en raison de son caractère haineux, les plus grosses plates-formes d’expression publique comme Facebook, Twitter ou encore Youtube auront l’obligation de supprimer ledit message dans un délai de 24 heures. Si le message reste en ligne, et sous certaines conditions, les plates-formes concernées risqueront une forte amende.

 

A PARTIR D'UN VECU : « C'EST MON HISTOIRE »
« Je porte cette loi, car j'ai été régulièrement la cible de messages haineux » a précisé Laetitia Avia. La députée a relevé «  Le texte ne fera l'unanimité : « des députés LR, ceux de l'UDI, du PS, de LREM devaient le voter...ce n'est pas le cas de la France Insoumise et je le regrette car ma collègue Danièle Obono a été elle aussi régulièrement ciblée.... »...Le débat était animé par Philippe Exertier. Plusieurs interventions ont porté sur les messages haineux colportés à l’École. Les écoliers devraient être sensibilisés au sujet, avant leur entrée en sixième.

 

 

 


Lire sur V@C :

 

Politique : Inauguration d’un espace citoyen, au 20, rue aux févres pour La République En Marche 6 juil 2019

 

- par Daniel DERIOT - 7 juil 2019

Inauguration d'un espace citoyen 20 rue aux févres pour La République En Marche

 

Pas moins de trois députés Lætitia Avia, Raphaël Gauvain et Rémy Rebeyrotte ; trois maires : Alain Rousselot-Pailley (Chatenoy en Bresse), Sylvain Dumas (Farges) et Philippe Decrooq (Bey) ont procédé à l'inauguration « d'un espace citoyen », en présence de Dominique Perben, ancien député maire de Chalon et de Philippe Exertier.


OUVERT A TOUS...
« En trois jours, les locaux ont été aménagés. Ce n'est pas une permanence mais un lieu ouvert à tous, surtout aux non marcheurs , un lieu de rencontres, » a déclaré Philippe Exertier, le référent départemental de « La République En Marche ».. A ces côtés se trouvaient des « marcheurs «  du chalonnais, du bassin minier, de l'autunois, du Charolas-Brionnais, de Bresse et du Maconnais. « C'est un lieu aux couleurs de La République En Marche » a souligné, Lætitia Avia.


DES ENCOURAGEMENTS POUR LA TETE DE LISTE CHALONNAISE
Alain Rousselot-Pailley, candidat investi par L.R.E.M, a reçu des encouragements pour la campagne des municipales, notamment ceux de Lætitia Avia, députée et de Dominique Perben, ancien maire de la ville.


Ce samedi deux « espaces citoyens » ont été inaugurés par L.RE.M en Corrèze, à Brive et à Chalon...La députée parisienne, membre des instances dirigeantes devait animer un atelier citoyen sur la loi consacrée à « La lutte contre la haine sur internet », qu'elle porte. Nous reviendrons sur ces échanges.

 

 

 


LIRE sur V@C :


Travail législatif : Lætitia Avia (L.R.E.M) présente la loi de lutte contre la Cyber-haine 7 juil 2019

- par Daniel DERIOT - 6 juil 2019

Municipales 2020 : Julien Cohen (Affaire Conclue) «  Je vais soutenir une liste pour changer, dynamiser et animer Prémery »

 

Ce samedi après midi, Julien Cohen, n'était pas dans la Nièvre , plus précisément à Prémery, commune dans laquelle il participe à une boutique d'antiquités dans un bistrot mais aussi il a noué des amitiés très fortes.


« LA VIE EST UN JEU »
Entre deux dédicaces, à la librairie Develay, de l'ouvrage « La vie est un jeu », celui qui est une locomotive depuis bientôt deux années de l'émission « Affaire Conclue » diffusée sur France 2, quotidiennement nous a confié «  Je ne suis pas candidat aux municipales, mais je vais m'engager pour soutenir un ami, je vais même animer des réunions publiques »....
« Depuis deux ans, je n'ai raté seulement 5 enregistrements de l'émission » remarque le personnage aux lunettes de couleur bleue.


EN PROJET : UN VILLAGE D'ANTIQUAIRES A PREMERY ( NIEVRE)
Depuis huit ans cet autodidacte touche à touche, parieur dans l'âme contribue à des ventes d'objets dans un bistrot dans cette commune de près de 2000 Habitants dans le département de la Nièvre. Celui qui aime les objets mais aussi les gens, a naturellement tissé des liens forts à Prémery et dans les environs, à tel point, qu'il fait travailler des professionnels pour redonner vie à des objets.


Il entend développer à Prémery, un village d'antiquaires, « une quinzaine, ce serait le top » relève celui qui à le verbe haut mais qui prend le temps d''écouter les gens.


Ancienne cité industrielle, Prémery, semble comme bien d'autres communes de l'hexagone « vivoter », « Pas si sur » tempère Julien Cohen, en notant « Il y a un café qui vaut le détour », celui d'un ami pressenti pour être candidat à la mairie de la localité, en mars 2020. Une campagne pour laquelle Julien Cohen s'impliquera sans toutefois être candidat.


- « La vie est un jeu » - 225 pages- Éditions Robert Laffont-19Euros.

- par Daniel DERIOT - 6 juil 2019

Municipales 2020 : Alain Rousselot-Pailley (Ensemble Chalon) « En marche» pour l'hôtel de ville

Le maire de Chatenoy en Bresse, Alain Rousselot Pailley, était l'un des premiers marcheurs du chalonnais avec le sénochois, Philippe Exertier. Candidat bénéficiant de l'investiture de « La République En Marche », Alain Rousselot-Pailley, a rencontré la presse locale, mardi sur le coup des 18 Heures, Place Saint Vincent. Extraits.


CHALONNAIS DEPUIS UNE TRENTAINE D’ANNÉES
Cet ingénieur d'affaire , père de trois enfants, demeurant à Chatenoy en Bresse, maire depuis 2008, est conseiller municipal depuis 2001. »Je ne suis pas un professionnel e la politique » a indiqué le candidat à la mairie de Chalon.


AVEC LES MARCHEURS ET AU DELÀ
«  La liste au nom provisoire Ensemble-Chalon regroupera bien sûr des marcheurs, mais aussi au delà. Il s'agit de construire une liste de rassemblement de la gauche et de la droite »


UN PROJET PROGRESSISTE- UNE VILLE PARTICIPATIVE
« Je souhaite une ville participative, avec plus de démocratie locale. Notre projet sera progressiste et rejetant les extrêmes »


EN SEPTEMBRE A CHALON... DÉMISSION DES FONCTIONS DE MAIRE
« Je compte m'installer à Chalon, en Septembre. Je vais démissionner de mes fonctions de maire avant la fin d'année. Je reste conseiller municipal de Chatenoy en Bresse ».


FAIRE DE LA PÉDAGOGIE- CONSULTER LA POPULATION
« La société évolue. Les élus doivent faire de la pédagogie. Il faut concerter la population désormais . Chalon une ville participative-une ville intelligente, innovante, culturelle


« JE SUIS RÉPUBLICAIN, J'ACCUEILLERAI L'ENSEMBLE DES MINISTRES »
« Pas question de ne pas accueillir le Président de la République et les ministres. Je suis Républicain avant tout ».


GLOBALEMENT SOLIDAIRE DU BILAN DE SEBASTIEN MARTIN
Au niveau du Grand Chalon, « je suis globalement solidaire du bilan de Sébastien Martin. Nous aurions pu aller plus loin en accordant comme par le passé des vices présidence à des élus de gauche ».


JE NE SERAI PAS PRESIDENT DU GRAND CHALON
En cas d'élection, je vais me consacrer à la ville, je ne serai pas candidat à la présidence du Grand-Chalon, je jouerai un rôle dans l'exécutif mis pas à la première place »


PLACE GENERAL DE GAULLE : « IL Y A DES CRISPATIONS SUR CE DOSSIER »
« Pour l'heure, je vais prendre connaissance des dossiers et des sujets qui préoccupent les chalonnais. Je constate, qu'il y a des crispations  sur le projet de halle commerciale, Place Général De Gaulle. Il faut pratiquer la concertation, être à l'écoute » a précisé la tête de liste qui compte d'ores et déjà parmi ses soutiens, le député Raphaël Gauvain, qui figurera sur la liste...

 

- par Daniel DERIOT - 3 juil 2019

Municipales 2020 : Alain Rousselot-Pailley : «  A Compter de septembre, je serai chalonnais. Je vais démissionner de mon mandat de Maire de Chatenoy en Bresse avant la fin de l'année »

 

« Chalon est une ville portant des valeurs de solidarité, d humanisme, d'ouverture. Je souhaite porter un projet ambitieux social, écologique et culturel » a indiqué Alain Rousselot-Pailley. Le futur ex maire de Chatenoy en Bresse ( il se démettra de son mandat de maire avant la fin d’année tout en demeurant conseiller municipal ) a tenu ses propos lors de la première rencontre avec la presse locale, mardi en fin d’après midi.


CHALONNAIS EN SEPTEMBRE- GLOBALEMENT SOLIDAIRE DE SEBASTIEN MARTIN
« En Septembre je m'installe à Chalon » a précisé M. Rousselot-Paillet.Ce dernier a précisé « je suis globalement solidaire du bilan de Sébastien Martin, à la présidence du Grand-Chalon en relevant « côté ouverture ,nous aurions pu aller plus loin. Du temps de Dominique Perben (mais également avec Dominique Juillot ,ndr), il y avait des Vices Présidents de gauche »

 


LE DEPUTE RAPHAEL GAUVAIN SERA CANDIDAT SUR LA LISTE
Alain Rousselot-Pailley, a été investi, lundi par la Commission Nationale d'investiture de la République En Marche pour conduire une liste regroupant « les progressistes des deux bords »...Aux côtés d'Alain Rousselot Pailley se trouvaient également le député Raphaël Gauvain, ce dernier a répondu « qu'il sera candidat sur la liste et qu'il s'investira au sein de Ensemble Chalon » et Philippe Exertier, référent départemental de la L.R.E.M.


Nous reviendrons demain sur cette rencontre.

 
 
- par Daniel DERIOT - 2 juil 2019

Balade de territoire #1 suivie d'un repas participatif

’Atelier Citoyen invite les Chalonnaises et Chalonnais à une balade conviviale à travers les quartiers de la ville samedi 6 juillet à partir de 10H00 au départ du skate-park des Prés Saint-Jean.

Cette promenade sera l’occasion de discuter et d’échanger sur les enjeux du territoire, sur les difficultés rencontrées, les envies et projets à mener sur notre ville.


Le long des deux parcours proposés de 6 et 4 kilomètres, nous pourrons ainsi parler de l’urbanisme et de l’habitat, de l’accompagnement des personnes âgées, des équipements commerciaux, des écoles et de la politique éducative, de la santé, de l’entretien des quartiers et du vivre-ensemble.

A l’issue de cette promenade, un temps festif est proposé.

Un apéritif sera offert et un repas participatif pourra être pris en commun autour des barbecues sur la presqu’île des Prés Saint-Jean.

Le charbon de bois et les ustensiles seront fournis par le collectif. Et chaque participant est invité à emmener un plat salé et/ ou sucré, une spécialité de son choix.

L’Atelier Citoyen espère vous compter nombreux pour cette promenade et ce repas festif afin de débuter l’été en toute convivialité et construire ensemble le Chalon de Demain !


Inscription par mail ou à partir de 10h00 sur place.

Contact : AtelierCitoyenChalon2020@gmail.com // Facebook : @AtelierCitoyenChalon2020

 
- par Atelier Citoyen #Chalon2020 - 2 juil 2019

Confirmation de la candidature d'Alain Rousselot-Pailley, pour L.R.E.M. Le maire de Chatenoy en Bresse à l'assaut de la mairie de Chalon

 

Depuis hier, Alain Rousselot-Pailley bénéficie donc de l'investiture officielle de « La République En Marche » pour conduire la liste dont le nom provisoire est « Ensemble Chalon ». Une candidature qui entend « rassembler les progressistes », se situant dans le droit fil de la démarche initiée par Emmanuel Macron, tout d'abord pour les présidentielles (le maire de Chatenoy en Bresse avait « parrainé », l'actuel locataire de l’Élysée comme ses collègues de Farges et de Bey notamment).


LE JAMAIS 2 SANS 3 : APRES R.LAGRANGE (1965) et G. PLATRET (2008)
Le choix de L.R.E.M s 'est donc porté sur un homme possédant une expérience municipale et de surcroît un élu communautaire, ayant travaillé plutôt « consensuellement » au sein du Grand-Chalon en qualité de conseiller délégué en charge du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal ( P.L.U.I ) .

Ce n'est pas la première fois qu'une formation politique fait appel à « une personnalité non chalonnaise » pour briguer un mandat municipal : en 1965, la gauche socialiste se tourne vers le maire d'Essertenne, alors sénateur pour la succession de Georges Nouelle, maire sortant. En 2008, après avoir décliné la proposition, Dominique Juillot ( Maire de Mercurey), c'est un ex élu de Saint Désert, Gilles Platret, qui se lance à la conquête de l’hôtel de ville, alors bénéficiant non seulement de l'investiture de l'U.M.P mais aussi des soutiens notamment de Michel Allex et de Dominique Perben.

Ce dernier siégeant actuellement au sein de la Commission Nationale d'Investiture de la République En Marche. Ces candidats ont fait des « sauts de puce », alors que d'autres ont été parachutés avec succès comme Dominique Perben en 1983


LA GAUCHE : S'UNIR AUTOUR DE NATHALIE LEBLANC... OU DISPARAITRE ?
La candidature d'Alain Rousselot-Pailley, constitue pour l'heure un nouveau « coup à gauche », du moins symboliquement.En en politique, les symboles sont parfois très fort. Le maire de Chatenoy en Bresse n'était pas si éloigné de l'ancien président du Grand-Chalon, Christophe Sirugue, localement, celui qui a été ré-élu sans opposition en mars 2014, avait succédé à Raymond Brenot, ancien ouvrier de Saint Gobain, en 2008.
La conseillère régionale, devenue au fil du mandat, l'une des portes parole de l'opposition au conseil municipal et communautaire en s'impliquant fortement et financièrement notamment sur le dossier de la place du Général De Gaulle a pris l'ascendant sur ses éventuels challengers qu'il soit « citoyen » ou de sensibilité écologiste .
Comme à Tournus, « la gauche et les forces citoyennes devront sans doute s'unir  ou à défaut disparaître pour six ans » , faisait remarquer un citoyen au lendemain de l'élection européenne, très impliqué dans les divers collectifs qui ont fleuri, ces derniers temps à Chalon !


NEUF MOIS POUR CONVAINCRE LES CHALONNAIS
Soutenu par la République En Marche, Alain Rousselot-Paillet tout comme ses challengers ont 9 mois pour convaincre les chalonnais du bien fondé de leurs candidatures mais aussi et surtout de quel avenir pour Chalon et l'agglomération. Pour certains, l'actuelle période de vacances estivales, pourrait bien devenir plus qu'une période de méditation, ce sera le temps de l'élaboration des propositions dont certaines seront dévoilées dès la rentrée...
Nos photos : L'actuel maire de Chatenoy en Bresse et la conseillère régionale PS probable tête de liste regroupant la gauche et des citoyens non encarté

 
 
- par Daniel DERIOT - 2 juil 2019

Contre la privatisation des aéroports de Paris, des élus socialistes se mobilisent, « Évitons de privatiser, comme pour les autoroutes »...

 

Contre la privatisation des aéroports de Paris, des élus socialistes se mobilisent, « Evitons de privatiser, comme pour les autoroutes »...


Ces derniers jours, les élus socialistes du département ont dénoncé ,le projet de privatisation des aéroports de Paris. Cécile Untermaier, députée et Jérôme Durain, Sénateur signataires de la demande 'un Référendum d'Initiative Parlementaire ( R.I.P) ont annoncé « faire cause commune » en s'adressant aux maires. De leur côtés, les conseillers départementaux, Évelyne Couillerot et Jean Luc Fonteray, ont tenté en vain de faire adopter un vœu par leurs collègues, lors de la dernière session du conseil départemental.


L'ETAT DOIT DEMEURER STRATÈGE
Des parlementaires de toutes sensibilités , ont pris l’initiative cette dernière semaine de promouvoir un référendum d'initiative parlementaire, parmi eux les deux parlementaires socialistes du département. « L’État doit demeurer stratège économiquement » a mis en avant, Jérome Durain, Sénateur. « Le chiffre d'affaire des aéroports est croissant c'est se priver de ressources » a indiqué M. Durain.


UN FONCIER TRES IMPORTANT
« La réserve foncière est très importante, c'est 7 000 hectares soit 2 arrondissements de Paris » a complété, la députée Cécile Untermaier. «L’État doit contrôler les flux, œuvre contre les trafics des espèces, la gestion des aéroports concerne toute la nation . Il ne faut pas laisser le priver tout contrôler » ont argumenté les parlementaires.

 


SIGNER A LA PERMANENCE
Jérôme Durain et Cécile Untermaier ont enregistré les difficultés se faisant jour pour obtenir les signatures pour la demande du référendum et remarquant « Nos permanences de Chalon et Louhans sont ouvertes à tous. Il suffit de franchir la porte, afin de pouvoir accès à la pétition en ligne »...

 

- par Daniel DERIOT - 22 juin 2019

Municipales très fortes probabilités : Alain Rousselot-Pailley, maire de Chatenoy en Bresse devrait conduire la Liste soutenue par LREM à Chalon

 

La rumeur semble se confirmer, c'est plus qu'une certitude, Alain Rousselot-Pailley, actuel maire de Chatenoy en Bresse devrait conduire la liste de « La République En Marche » dans notre ville pour les prochaines municipales.


MAIRE DEPUIS 12 ANS
Maire depuis mars 2008, reconduit en 2014, cet ingénieur qui aura 55 ans, au début de l'année 2020, devrait donc être tête d' une liste de rassemblement à Chalon qui aura le soutien du mouvement crée par Emmanuel Macron.
Conseiller communautaire délégué, plus spécifiquement en charge du P.L.U.I ; Alain Rousselot-Pailley a succédé à Raymond Brenot, à la tête de la mairie de Chatenoy en Bresse en mars 2008.


NI DÉMENTI- NI CONFIRMATION DU COTE DE L.R.E.M...
Avant les dernières présidentielles, le maire de Chatenoy en Bresse, avait apporté sa signature à Emmanuel Macron, depuis, cette personnalité inclinant plutôt à gauche à rejoint L.R.E.M. Cette candidature n'a pas été démentie, ni toutefois confirmée, par le député Raphaël Gauvain, présent ce mardi en début de soirée à la cérémonie de l'appel du 18 Juin 1940, lancé par le Général De Gaulle.


Interrogé par nos soins,le jeudi de l'ascension pour une compétition sportive et populaire dans cette localité l'intéressé nous confiait " ne pas vouloir se représenter à la mairie de Chatenoy, l'an prochain"....

 
- par Daniel DERIOT - 18 juin 2019

Municipales 2020 : Chalon et Paris devront encore patienter pour l'investiture des têtes de listes pour L.R.E.M

 

Les chalonnais tout comme les parisiens devront patienter pour connaître le nom de la tête de liste bénéficiant de l'investiture du parti présidentielle : La République En Marche ( L.R.E.M).


NEVERS ET PONTARLIER MAIS PAS BESANÇON ET DIJON
Dans la journée de lundi ,les responsables de la L.R.E.M ont dévoilé une première liste de noms. Ils sont 19 têtes de liste à bénéficier de l'investiture, parmi eux : le maire sortant de Nevers, Denis Thuriot, en 2014, après avoir quitté le P.S,l'avocat emporte la ville préfecture de la Niévre, il se déclare très tôt en faveur d'Emmanuel Macron. Autre candidat investi, un conseiller municipal à Saint Martin le Vieil, une commune d'un peu de 400 Habitants dans l'Yonne. Dans le Doubs, le député ex écologiste Eric Alauzet,déjà en campagne devra patienter, par contre Pierre Simon a été investi pour la ville de Pontarlier.


BENJAMIN GRIVEAUX FAVORI POUR LA CAPITALE
L'ex élu chalonnais, devra lui aussi patienter mais il est déjà en campagne malgré une fronde interne désormais publique, puisque 4 de ses challengers demandent un vote, ce qui n'a pas été accepté par les instances dirigeantes de la L.R.E.M.


DOMINIQUE PERBEN RETROUVE L'EX SOCIALISTE ALAIN RICHARD A LA C.N.I
L'ancien maire de Chalon, l'ex ministre Dominique Perben siège au sein de la Commission Nationale d'Investiture pour les municipales. L'ancien ministre M. Perben a retrouvé dans cette instance l'ancien ministre socialiste de la défense, Alain Richard...Les deux hommes étaient des camarades à l'E.N.A. , au début des années 70.


PLUSIEURS CHALONNAIS CANDIDAT A LA CANDIDATURE POUR L.R.E.M
Ils sont déjà au moins trois a avoir déclaré en interne être candidat, au moins l'un d'eux a déjà noué des contacts hors mouvement L.R.E.M, ce qui a suscité quelques remous en interne. Philippe Exertier mais aussi le député Raphaël Gauvain tout comme le maire de Bey Philippe Decroocq et Jean Thomas Désiré de Sevrey...surveillent attentivement la pré-campagne...


POUR « LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE «  ( L.R.E.M ) COMMENT CELA FONCTIONNE ?
Deux commissions d’investiture pour nommer les têtes de liste 


Trois types de propositions faites par les commissions d’investiture : 
·       L’investiture d’une tête de liste sous l’étiquette de LaREM 
·       Le soutien à une tête de liste qui appartient à une autre composante de la majorité présidentielle (par exemple le MODEM) 
·       Le soutien à une tête de liste non membre de la majorité présidentielle, et sur la base d’un accord d’alliance politique
La Commission Nationale d’Investiture (CNI), sur avis de la Commission Départementale (CDI), proposera au  Bureau Exécutif LREM pour validation. les investitures ou soutiens pour les têtes de liste 
Pour les villes de + de 9 000 habitants cela concerne :
Mâcon, Chalon-sur-Saône, Le Creusot, Autun, Montceau et Paray le Monial.
Chaque candidat à l’investiture ou au soutien, devra s’engager à soutenir clairement l’action gouvernementale.


Pour les communes de moins de 9 000 habitants 
La CDI aura pour mission de recevoir, d’examiner et de proposer à la commission nationale, les candidatures des candidats et des candidates qui présenteront des projets municipaux innovants, progressistes et porteurs de réelles améliorations de la vie quotidienne des Français et des Françaises.


Composition de la Commission Départementale d’Investiture (CDI) :
·       Jeremy DECERLE, député Européen  
·       Benjamin DIRX, Raphaël GAUVAIN & Remy REBEYROTTE, députés de Saône-et-Loire
·       Philippe DECROOCQ : maire, en charge des élus du département
·       Jean-Thomas DESIRE : référent des JAM(jeunes avec Macron)
·       Philippe EXERTIER : référent de la République en Marche en Saône-et-Loire (président de la commission départementale d’investiture)
 
La République en Marche a pour vocation à rassembler.
Nous sommes aujourd’hui dans une position d’ouverture et de rassemblement, sans jamais cependant transiger sur nos valeurs et nos principes. 
Nous appelons tous les élus, qui partagent les mêmes valeurs d’engagement au service des français, qu’ils soient  LR, PS, ou EELV, à soutenir clairement et sans ambiguïté, l’action du Président de la République et du gouvernement et faire passer ainsi le pays avant le parti, pour sortir du duel réducteur droite-gauche, qui brident souvent l’énergie de nos territoires.
Nous appelons tous les citoyens engagés au quotidien dans la vie locale et qui ont un projet municipal progressiste, à nous rejoindre. 
Notre vocation est également de susciter des engagements nouveaux et ainsi mettre en responsabilité une nouvelle génération d’élus.
 

 
- par Daniel DERIOT - 18 juin 2019

Saint Rémy : Guy Talès (P.C.F) élu minoritaire s'exprime

Conseiller municipal de Saint Rémy, Guy Talès ,par ailleurs responsable du P.C.F pour la section Grand-Chalon, s'exprime sur la vie municipale san rémoise.


LE COMMUNIQUE DE M.TALES
Omerta au conseil municipal de Saint Remy autour de deux conseillers municipaux systématiquement représentés par leur pairs par Madame la maire et sa garde rapprochée depuis le début du mandat municipal.

Situation légale mais totalement immorale ! Pour exemple dans une association au bout de 3 absences non justifiée, il est possible de replacer le titulaire par le CA.


Dans le carphanum légal je peux siéger et me faire représenter tout en habitant et travaillant hors de France ?


Je précise que je n'ai rien contre les Personnes absentes. Ils vivent leur vie et tant mieux !


Par contre Mme le Maire par décence devrait les remplacer. Les habitants de Saint Rémy veulent des élu-es à qu'ils connaissent qu'ils peuvent interpeller au quotidien.

 
- par Daniel DERIOT - 17 juin 2019

Cormartin : Sous le signe des « débats » mais aussi de « Détente » pour les socialistes de la Côte Chalonnaise

 

Environ 70 participants pour ce rendez-vous annuel, organisé par les sections socialistes de la côte chalonnaise ( Givry-Buxy- saint Gengoux le National), en coopération avec le Mouvement de la Jeunesses et l'appui de la fédération départementale.


DE MILITANTS, DES ELUS , DES RESPONSABLES
Il y avait bien sur des militants avec les responsables de sections ( Alain Eckel- Nicolas Masuéz-Jean Michel Boivin et Marc Béchet ) , des élus avec l'ancien ministre Christophe Sirugue, le sénateur Jérôme Durain , Les conseillères régionales, Nathalie Leblanc et Lætitia Martinez, les responsables fédéraux : Violaine Gillet, Joëlle Marzio, Nicolas Masuez, Emilien Bonnetain
Présents également ; Le député européen ; Eric Andrieu , la numéro 2 du PS ..Corinne Narassiguin , ; le nivernais Fabien Bazin , maire de Lormes, initiateur du « Bouclier rural » depuis bientôt dix ans . La présidente de la section du Charolais -Brionnais de la Ligue des Droit de l'Homme, Germaine Lemétayer, a assisté aux débats.


DEUX DÉBATS – TERRITOIRES ET UNION DES GAUCHES
Un atelier autour de la redynamisation des territoires et de nos communes rurales, périurbaines et urbaines devait permettre aux élus présents d'apporter leurs expériences à partir de leur vécu à Lormes mais aussi à l'échelon Européen.
Autres échanges sur l'union des gauches incluant l’ensemble de partenaires traditionnel ( P.C.F-P.R.G) mai aussi les mouvements « Place Publique », « Nouvelle Donne » et sans doute les collectifs citoyens fleurissant et désormais nombreux dans certaines villes.


L'UNION PAS CETTE ANNÉE- DEMEURENT FENÊTRES   ET PORTES OUVERTES
L'an dernier, les écologiste étaient présents à ce rendez vous, pas cette année. « Nos portes et fenêtres sont toujours ouvertes » a indiqué Violaine Gillet, première secrétaire fédérale en positivant «  Pour l'initiative référendaire contre la privatisation de l'aéroport de Paris, il  existe une volonté commune de nos parlementaires de faire échec à ce projet ». « Nos militants et nos élus ont un réel ancrage territorial , ce n’est pas le cas de toutes le formations politiques » a précisé, Violaine Gillet.

 

- par Daniel DERIOT - 16 juin 2019

Politique : Après les Européennes : « Soulagement sans satisfaction » déclare Corinne Narassiguin, Numéro 2 du PS

 

Présente à la journée républicaine « détente et débats » organisée par les sections du PS de la Côte Chalonnaise en coopération avec le Mouvement de la Jeunesse Socialiste et l'appui de la fédération départementale, Corinne Narassiguim, a accepté de répondre à nos questions. Cette militante du P.S du Val de Marne, est la numéro 2 du Parti Socialiste,elle en charge la coordination, fonctions occupées un temps notamment par le dijonnais François Rebsamen.


  Quel est le bilan de la récente campagne des européennes ?
  «  Pour nous, le résultat est un soulagement, certains sondages d'avant élection , plaçaient notre liste en dessous de 5%,mais ce n'est pas une satisfaction. Nous avions une volonté, celle de rassembler la gauche avec nos alliés traditionnels du P.R.G et des nouveaux venus avec « Place Publique » et le mouvement « Nouvelle Donne ».M.Macron a voulu un duel RN- LREM, ce contexte est à prendre en compte, « En Marche » a siphonné surtout à droite.
 

A ce propos, les écologistes présents ici l'an dernier sont absents, la gauche est éparpillée électoralement, quelle ( s) orientation (s) ?
  Un constat : il y a des nouvelles radicalités à prendre en compte qui se sont exprimées notamment avec le mouvement des gilets jaunes, des citoyens engagés associativement et syndicalement, expriment un besoin de gauche. Notre volonté, c'est celle de rassemblement, c'est de dialoguer et de construire avec les autres forces, dans le respect des identités. Nous devons répondre à des urgences sociales mais aussi climatique auxquelles la jeunesse a été sensible , notre priorité, c'est le social-écologie que nous portons avec nos élus locaux, dans les territoires ».
 

Vous allez prendre des initiatives communes ?
  « Les parlementaires socialistes, mais pas seulement, ont pris une initiative pour un référendum contre la privatisation d'Aéroport de Paris, ce thème est fédérateur et doit être relayé et décliné à l'échelon des départements. A l'échelon local, nos sections préparent les municipales avec différents partenaires »...

Nos photos : Corinne Narassiguin N°2 du PS aux côtés de Violaine Gillet, première secrétaire fédérale du PS 71

 
 
- par Daniel DERIOT - 15 juin 2019

Après les européennes: A Joyandet et G.Platret a la rencontre des militants de L.R

A l'invitation de Gilles Platret , président de la Fédération départementale de L.R , les militants, ont débattu hier soir, au studio 70, lors d'une rencontre interne, en compagnie du sénateur, Alain Joyandet, également président de la commission des finances du conseil régional.


UNE VISITE DANS UNE ENTREPRISE
A ce titre, le conseiller régional, a visité l’entreprise International Paper (ex cartonnerie Laurent), afin de découvrir les entreprises novatrices et d'adapter les dispositifs des aides allouées par l’institution régionale. Alain Joyandet, n'a pas dévoilé ses intentions dans la perspective des futures échéances électorales régionales notamment. Le sénateur Joyandet a souhaité à propos du rôle des collectivités à l'égard des entreprises «  des aides plus ciblées, plus concentrées ».


NE PAS LAISSER LE DUEL LE PEN-MACRON
A propos des dernières élections européennes, « Emmanuel Macron a dramatisé le rendez-vous électoral » ont commenté à l’unisson le tandem A Joyandet- G. Platret. A propos des questions sociétales : « Ce n’est peut-être pas à un parti politique de répondre à tout » a remarqué , Gille Platret , en relevant qu'il célébre lui même les mariages de personnes de même sexe. « Sur les questions sociétales, nous devons être plus tolérant «  a relevé le maire de Chalon.

« DANS UNE PÉRIODE DE CONVALESCENCE »
« Dans les sondages, Mme Le Pen et M.Macron arrivent en tête des personnalités les plus détestées » a constaté, Gilles Platret qui n'a pas manqué de relever aussi les différences d'appréciations existantes au sein de L.R lors du mouvement des gilets jaunes.


Les deux conseilles régionaux ont noté « notre mouvement politique se trouve dans une période de convalescence » sans se prononcer sur le nom de celle ou celui capable d'en prendre la direction nationale.

- par Daniel DERIOT - 14 juin 2019

Indiscrétions de l'obélisque : Jacques Morlet succède à Georges Guillermin à la présidence de l'Amicale Gaulliste de Saône et Loire

 


Avocat chalonnais de longue date, un temps,conseiller municipal de Montceau le Mines, Jacques Morlet a succédé au san rémois Georges Guillermin à la présidence de l'amicale gaulliste du département.

 

 

Les gaullistes du chalonnais se retrouveront le 18 Juin, pour la cérémonie annuelle en mémoire de l'appel. Ceux de l'amicale du département organisent de conférences et réunions, afin de perpétrer l'héritage du Général De Gaulle.

- par Daniel DERIOT - 12 juin 2019

Politique : Après le Européennes et avant le municipales, un débat FR3, ce dimanche

Didier Paris, député de Côte d’Or (LREM), la conseillère régionale, Sylvie Beaulieu, secrétaire départementale Côte d’or (RN), l’écologiste Claire Mallard, porte-parole régionale (EELV) et Jacques Baudhuin , secrétaire départementale (LR de la Nièvre) ont débattu ce dimanche midi. Durant une trentaine de minutes à l'invitation de Lilian Melet, journaliste de FR 3, les quatre représentants des formations politiques ont échangé.


EXTRAITS - EXTRAITS  -EXTRAITS 
- CLAIRE MALLARD (E.E.L.V) : «  TROIS  POLES  EMERGENT »
EUROPÉENNES  : «  Les écologistes ont parlé d’Europe et 'écologie. Le jeune attendent de acte fort. Il ont voté pour l’espoir ».
MUNICIPALES : « Rassembler, Fédérer pour des innovations, avec plu de solidarité ; La feuille de route, c'et une vraie alternative comme à la Grande Synthe avec le nouveau député européen, Damien Carême ».

 


- DIDIER PARIS  (L.R.E.M) : « NE PAS  CALQUER UNE ELECTION SUR UNE AUTRE »
EUROPÉENNES  : « Le résultat démontre que le grand débat a bien été traité. C’est un bon résultat pour l'avenir . Il y a un mouvement de fond avec du pragmatisme.
MUNICIPALES : «  Regroupement de bonne volonté avec adhésion à une plate-forme nationale. La gestion municipale du F.N n’est par exemplaire ».


- JACQUES  BAUDHUIN ( L.R 58 )  : «  IL Y A DES CANDIDAT DE CONVICTION ET CEUX QUI IRONT A LA GAMELLE »
EUROPÉENNES : «  Le président n'a pas gagné, il est second du match R.N-L.R. E.M. Cette élection a été présentée comme un match »...
MUNICIPALES : «  Il y a de candidat lr de conviction et ceux qui iront à la gamelle »...

 

 


- SYLVIE BEAULIEU (R.N 21) «  IL Y A BIEN BI- POLARISATION DE LA VIE POLITIQUE 
EUROPÉENNES : « La seule alternative à Macron, c’est, le Rassemblement national. Macron a réussi à effondrer la droite et la gauche. Il a fait de l'écologie trop tard... ».
MUNICIPALES : « Nous sommes dans une démarche d'ouverture et de rassemblement ».

 

 

- par Daniel DERIOT - 9 juin 2019

Politique : Un débat sur France 3 Demain dimanche à 11H 25

Les deux blocs du Rassemblement national (RN) et de La République en marche (LREM) sont les grands vainqueurs de cette élection, pendant que la gauche continue à s’émietter, et que la droite s’est effondrée …



Deux semaines après ces élections européennes, Dimanche en politique ouvre le débat !

Les deux blocs historiques droite/gauche sont-ils remplacés par une opposition populistes/progressistes ?
Le vote écologiste demeure-t-il volatile, ou l’écologie est-elle en train de restructurer la gauche ?
La droite a-t-elle encore un espace vital entre le RN et LREM ?

Lilian Melet lance l'émission avec ces trois questions, depuis le plateau politique de France 3 Bourgogne.
Un débat avec quatre invités :
 
- Didier Paris, député de Côte d’Or (LREM)
- Sylvie Beaulieu, secrétaire départementale Côte d’or (RN)
- Claire Mallard, porte-parole régionale (EELV)
- Jacques Baudhuin secrétaire départementale (LR de la Nièvre)

Après les européennes, quel paysage politique ?
Un Dimanche en Politique sur France 3 Bourgogne

Dimanche 9 juin 2019 à 11h25

Un débat préparé et mené par Lilian Melet et réalisé par Olivier Chevillard
Nos Photos : Claire Mallard et Jacques Baudhuin, ce dernier est un proche du maire de Chalon, Gilles Platret.

- par Daniel DERIOT - 8 juin 2019

Politique : Journée républicaine, le samedi 15 Juin à Cormatin

Les socialistes de la Côte Chalonnaise, ceux des sections de Buxy, Saint Gengoux le National et Givry, organisent le samedi 15 Juin, une journée républicaine, à Cormatin.


CETTE ANNÉE DES ELUS ET RESPONSABLES DU PARTI
Corinne Narassiguin secrétaire nationale du Parti Socialiste, Eric Andrieu, député européen et Fabien Bazin maire de Lormes , honoreront de leur présence à ce rendez-vous annuel. L'an dernier, un député européen écologiste Belge était l'un des invités d'honneur avec l'ex ministre socialiste Christian Eckert...


Photo : Cormatin 2018

- par Daniel DERIOT - 7 juin 2019



Rechercher dans cette rubrique  


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle