politique - chalon sur saone

Les élections locales en chalonnais

Vous êtes ici :

EN CE MOMENT...

 

Politique : Patrick Balkany ...avait été candidat aux législatives , dans l'Yonne en Mars 1978

Le maire de Levallois-Perret, qui vient d'être condamné à 4 ans de prison et incarcéré ce vendredi après midi, avait été candidat aux législatives en mars 1978 dans notre région.


Il avait été candidat au premier tour, dans la première circonscription de l'Yonne, dont le sortant n'était autre que Jean Pierre Soisson (U.D.F ) . C'est à la demande de Jacques Chirac, que M. Balkany avait postulé aux fonctions de député, pour le R.P.R face à celui qui était alors secrétaire national de l'U.D.F et proche de Giscard D'Etaing . Le suppléant de M. Balkany n'était autre que le Docteur Jean Louis Hussonois, créateur du SAMU dans l'Yonne, qui a été par la suite vice président du conseil régional de Bourgogne.

- par Daniel DERIOT - 13 sept 2019

La députée socialiste, Cécile Untermaier, fait point sur l'actualité nationale et locale

Après un séminaire des parlementaires socialistes à Avignon et avant de retrouver ses collègues Allemands pour un travail commun, la seule députée socialiste du département , a fait le point sur différents sujets.

 


LE RASSEMBLEMENT ET LE DÉPASSEMENT DES FRONTIÈRES.... POUR LE FUTUR PARC NATUREL REGIONAL
Côté vie politique, elle considère comme important de comprendre ce qui s'est passé durant le quinquennat écoulé et c'est à ce titre que le discours de l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve ( que certains à gauche considèrent comme un possible candidat pour la prochaine élection présidentielle) est qualifié « d'enrichissant ». Comme d'autres, elles observe l'élaboration des listes aux prochaines municipales, sans se prononcer pour l'heure. Elle évoque le rassemblement et le rassemblement indispensable pour la constitution d'un parc naturel régional, pour lequel naîtra prochainement une association dénommée « les amis du parc ».

 


POURQUOI PAS UN JURY CITOYEN AUX COTES DU PRÉFET
C'est une proposition de la députée, ce jury pourrait regrouper des citoyens et plancher sur l'attribution des crédits pour les associations qui historiquement bénéficiaient de dotations sur l'enveloppe ( supprimée) des députés.

 
FORTES INQUIÉTUDES A LOUHANS
La députée a fait part d'inquiétudes de l'éventuelle suppression de 14 postes à la direction des finances sur Louhans. Elle n'avait pas manqué de recevoir les syndicalistes, sur ce sujet.

 


ATELIER LEGISLATIF A SENNECEY LUNDI PROCHAIN
Il débutera à 18 H 30, salle bauffremont, thème «  engagement et proximité ».
Ce texte législatif a pour objectif de revaloriser la commune et de la remettre au cœur de notre démocratie. Il sera examiné en première lecture au Sénat du 7 au 14 octobre 2019 et à l’Assemblée nationale en fin d’année.

Cet atelier nous permettra de faire le point sur ce projet de loi, d’entendre vos observations et de recueillir le cas échéant vos propositions. Il s'agira du 28ème Atelier législatif citoyen organisé en Saône-et-Loire.
Le texte de loi est consultable à l'adresse suivante:
https://www.senat.fr/dossier-legislatif/pjl18-677.html

- par Daniel DERIOT - 12 sept 2019

Municipales 2020 : Une charte pour un projet démocratique, solidaire et écologique pour aborder le rendez-vous de mars

 

« Nous voulons rendre le pouvoir de décisions aux citoyens, les associer en trouvant de nouvelles formes comme le tirage au sort  » ont déclaré à l’unisson, les probables futurs candidats d'une liste en cours de gestation dans laquelle devraient se retrouver des élues sortantes Nathalie Leblanc, Francine Chopard ou encore Nathalie Vermorel ( ex conseillère régionale), bénéficiant du soutien de Lucien Matron, de Françoise Verjux-Pelletier, de Nisrine Zaïbi ( entre autre) .


ENJEUX GLOBAUX ET LOCAUX
Lundi en début de soirée, à l'invitation de l'atelier « citoyen Chalon 2020 », une « charte » a été présentée. Tout en faisant référence aux valeurs républicaines, ce document prend en compte les questions globales et grands défis que sont l'explosion des inégalités, le dérèglement climatique, le recul des acquis sociaux et des services publics. La démocratie locale tout comme les enjeux de solidarité et de transition écologique constituent les trois piliers d'un programme futur en cours de rédaction à partir des différents apports de groupes thématique sur des sujets bien souvent transversaux.


LOGEMENT-SÉCURITÉ -SOLIDARITÉ

L'un des intervenants a suggérer la présence d'éducateurs (ou de médiateurs) dans certains quartiers pour aller à la rencontre de celles et ceux perturbant la vie quotidienne. Un autre a évoqué une nouvelle politique du logement en favorisant la rénovation de logements au centre ville . L'amélioration et le développement des mobilités douces avec un « Chalon Durable en reprenant le pouvoir sur les biens communs » (énergie, eau, alimentation) sont cités dans ce texte préambule d'un programme qui sera élaboré « dans un esprit d'ouverture, de bienveillance et 'action »...

 

Contact : ateliercitoyenchalon2020@gmail.com/// Facebook -Ateliercitoyenchalon2020

- par Daniel DERIOT - 10 sept 2019

Municipales 2020 : Des échos...Des échos...Des échos...

CHANGEONS CHALON (PORTE PAROLE LAURENT DELRIEU) : vient d'écrire au maire à propos de la transition écologique en l'invitant à agir localement en lui suggérant un plan ambitieux de reboisement et de reverdissement... »Je n'ai aucun doute sur votre prise de conscience de l'importance des enjeux écologique sur votre volonté relève M.Delrieu.

CHALON ITINERAIRE BIS : PROCHAINE RENCONTRE
Après les rendez-vous des 30 avril et 4 juin, les membres de l’association Chalon Itinéraire(s) Bis ont le plaisir de vous convier à un nouveau temps de propositions et d’échanges, le troisième, jeudi 26 septembre, à partir de 19 h 00, à l’Espace Jean Zay, 4 rue Jules Ferry à Chalon-sur-Saône.
Ce sera notamment l’occasion de présenter nos propositions concernant la vie associative et économique ainsi que la gouvernance.
Dans un souci d’organisation, vous pouvez dès à présent vous inscrire à cette adresse : contact@chalon-ib.org

Président(e)s d’association, responsables associatifs, notre questionnaire à destination du monde associatif est toujours accessible :
Vidéo de présentation : https://urlz.fr/aty3
Le questionnaire en ligne : https://urlz.fr/ase7
Parce que la démocratie locale s’exerce aussi avant les élections municipales.


UNE LISTE GILETS JAUNES EN LICE ?

Ce n'est pas à exclure...Dimanche, quelques ex piliers de certains ronds points du chalonnais ont évoqué le sujet avec les documents pré-électoraux sous la main, lors d’une rencontre dans une brasserie de la place Saint Vincent.

 

 
- par Daniel DERIOT - 9 sept 2019

Municipales 2020 : Au lendemain du forum de la vie associative et sportive , les futurs têtes de lites s'expriment....

  Quelles relations entre les associations et la ville ? Ce sujet et l'un des dossiers animant l'assemblée municipale entre 2008 et 2014, lors de la mandature de Christophe Sirugue, il y eu des débats passionnés à propos de la suppression de l'Office de la Culture et de la vie associative ( un temps organisateur de la foire aux associations ) .

Plus récemment, la baisse des subventions de 25 % a agité le conseil municipal, l'une des dernières interventions du regretté Christian Villeboeuf ( Chalon Autrement ) était dédiée à cette réduction.


Un conseil néanmoins à l'unisson poursuivant le développement de l'Espace Associatif Jean Zay, une structure impulsant, soutenant la vie associative chalonnaise. Gaél Peron ( Chalon Itinéraire Bis )- Nathalie Leblanc ( porte parole - Chalon Autrement) et Laurent Delrieu ( changeons Chalon) 'expriment sur ce premier sujet. Volontairement, pour ce premier thème nous n'avons pa sollicité la 'E.E.L.V dont le conseiller municipal Mourad Laoués, demeure membre du groupe d'opposition et ayant réaffirmé publiquement vendredi : «  Nous désirons permettre à chaque habitant de 'épanouir en étant acteur, créateur »...

 

GAEL PERON ( Chalon Itinéraire Bi s)
En ces temps où il serait si facile de céder au repli individuel ou communautaire, la vitalité et la diversité des associations chalonnaises fait du bien. Nous croyons que faire association c'est regrouper des compétences et des énergies pour développer des projets d'abord au service des autres. En somme une association garantit l'action collective de manière organisée.
 


Une municipalité se doit d'aider, d'accompagner les associations, œuvrant sur son territoire au service de la population. Celles-ci effectuent au quotidien - et en toute indépendance - un travail indispensable dans les domaines du sport, de la culture, de l'action sociale, sociétale, environnementale et dans bien d'autres domaines encore. Les associations sont donc essentielles à la bonne marche de notre ville.
 
En plus du lien social, le milieu associatif est générateur d'emplois, porteur d'innovations quand il ne remplace pas purement et simplement des services de l'État ou des collectivités territoriales... Cette dimension économique est d'ailleurs très importante pour nous. À Chalon des centaines de professionnels diplômés travaillent pour le milieu associatif.
 
Tandis que certains citoyens se regroupent en collectifs et hésitent à « faire association », nous croyons au bien-fondé de la structure associative type loi 1901 qui, certes, demande un engagement et une prise de responsabilité mais qui a fait ses preuves. Nous avons fait le choix de ce modèle afin de réfléchir à des propositions concrètes pour Chalon-sur-Saône.
 
Après avoir lancé, le 26 août 2019, un questionnaire en ligne à l'attention du monde associatif (https://urlz.fr/ase7) et être allé à la rencontre des associations lors du Forum du 7 septembre, notre troisième temps de rencontre et d'échanges qui se tiendra le jeudi 26 septembre à partir de 19 h 00 à l'Espace Jean Zay, sera très largement consacré à la vie associative et économique.
 
Parce que la démocratie locale s'exerce aussi avant les élections municipales.
 
Chalon Itinéraire(s) Bis, association type loi 1901

 

 




Laurent Delrieu ( Changeons Chalon )

 

Laurent Delrieu ( Changeons Chalon )

 
- par Daniel DERIOT - 8 sept 2019

Municipales 2020 : « Faisons Chalon »...Un appel pour une ville écologique, avec une citoyenneté active et avec plus de solidarités....

 

L'appel a été lancé vendredi, à l'issue du rassemblement mensuel de « Nous voulons des coquelicots » et sur les marches de l'hôtel de ville, afin de constituer une liste « pour construire Chalon Écologique, Citoyenne et Solidaire ».

 


DÉJÀ UNE VINGTAINE...SIX ORIENTATIONS...
Pour l'heure, ils sont une vingtaine, ils désigneront prochainement celle ou celui qui sera leur tête de liste, l'un de leur porte parole n'est autre que Mourad Laoués, actuel conseiller municipal ( élu en 2014 avec Christophe Sirugue au sein de l'équipe Chalon-Autrement-E.E.L.V-). En attendant un programme co-construit avec le plus grand nombre de chalonnais, six orientations ont été développées et une dizaine de probables futurs candidats ont explicité leurs motivations.


A L'UNISSON POUR PLUS DE SOLIDARITÉS ET D’ÉCOLOGIE-CHALON VILLE VERTE
« Les marches pour le climat tout comme les mouvements citoyens « de nous voulons des coquelicots » sans oublier ceux liés à « l'affaire du siècle », aux « gilets jaunes » démontrent une volonté d'une prise de conscience que certains appellent généreusement « d'un autre monde » ou plus modestement « d'autres orientations »...La dizaine de chalonnais qui se sont exprimés publiquement, hier en début de soirée sur les marches de l'hôtel de ville aspirent tout à la fois à plus de démocratie participative, à une ville avec plus de solidarités ou encore à des mobilités douces, à ce que les enfants soient protégés en cas de canicule dans des écoles impulsant entraide, reconnaissance, protection de l'environnement. Ils se déclarent favorables à une alimentation plus saine, au développement du biologique susceptible de se retrouver dans la restauration scolaire et veulent aussi promouvoir une éducation citoyenne en promouvant la culture et le sport.Ils ont évoqué aussi un « territoire créateur d'emplois dans les filières d'avenir écologiques etde l'économie sociale et solidaire »....


 

UNE BASE :  LE RESULTAT DES EUROPENNES
Aux dernières européennes , le score de la liste conduite par Yannick Jadot a regroupé dans notre ville quelques 1536 voix le nom du député européen n'a pas été cité, par contre les réalisations de Damien Carême, ( alors maire de Grande Synthe 59) semblent plus en phase avec les objectifs des écologistes chalonnais et constituent des exemples susceptibles d'être repris et déclinés à l'échelon d'une ville et d'une agglomération. Non cité ( ou oublié ) le faible score d'une précédente liste écologique aux municipale en 2008 dans notre ville ( 1) , mais il est vrai , douze années se sont presque écoulées et « l'urgence climatique » est plus d'actualité aujourd’hui ...qu'à l'époque (2)


EXTRAITS DE PROPOS DE PROBABLES CANDIDATS..ET DE SOUTIENS D'ORES ET DÉJÀ ACQUIS
- Véronique ( Institutrice-Centre ville) « Après avoir écouté Christian Proust, je me suis engagée au sein du collectif bien vivre à Chalon.  »

 

- Eric ( Ex conseiller municipal à Chatenoy le Royal) : « Priorité à l'écologie, aux solidarités et à l'importance de la citoyenneté »

 

- David ( En charge de développement de réseaux informatique) « Je m'engage pour mes enfants avant tout ».
- Wadie El Asri ( C'est l'actuel remplaçant de Raymond Gonthier au conseil général PS-DG) : « Il faut que les quartiers soient une réelle priorité, c'est le sens de mon soutien à cette liste »...affirme qui est aussi responsable associatif.


 

( 1) L'actuel conseiller municipal chalonnais Mourad Laoués était candidat à Crissey- la liste «  Chalon-Oxygène » ( présentée par les verts ) avait rassemblé un peu moins de 500 suffrages. Charlotte Seitz, Martine Courbon et Claude Bourgade ont été conseillers municipaux écologistes, élus sur des listes de gauche mais sur le contingent des écologistes.
( 2)Période coïncidente avec le transfert des compétences liées à la maison de l'environnement au Grand Chalon.

 
- par Daniel DERIOT - 7 sept 2019

Municipales 2020 : Philippe Exertier se lance pour la mairie de Sassenay

 

Ce week end, les habitants de Sassenay, vont découvrir dans leur boite au lettre une circulaire dans la perspective des prochaines municipales.


LA CUISINE ET LA POLITIQUE
Cette lettre est signée de Philippe Exertier annonçant sa candidature pour le rendez vous de mars. Celui qui s'est fait connaître en remportant voilà dix ans déjà la célèbre émission télévisée « Un dîner presque parfait », se lance donc dans une autre compétition. Politiquement, ; M.. Exertier a été l'un de premiers marcheurs du Chalonnais à soutenir Emmanuel Macron, directeur de campagne de Raphaël Gauvain durant les législatives de 2017, M. Exertier n’est autre que le référent départemental de la République En Marche ( L.R.E.M ). « Dans les communes, il faut savoir aller au delà des étiquettes » ,cette phrase est souvent utilisée par les postulants à un mandat municipal, Philippe Exertier, là reprend aussi et voulant rejeter les extrêmes.


SASSENAY AVANT TOUT : DES ENERGIES NOUVELLES ET ES COMPETENCES
M.Exertier entend avant tout « rassembler des énergies nouvelles et compétences diverses pour donner un nouveau dynamisme « à cette commune du chalonnais ». M.Exertier sera le challenger de, Didier Réty maire sortant, siégeant au conseil communautaire au sein du groupe « Convergences ». M. Réty, élu conseiller municipal, depuis mars 2001 a succédé à Daniel De Bauve ( P.S ) aux fonctions de maire en septembre 2009, voilà dix ans. Monique Exertier, a succédé à M. De Bauve au conseil municipal suite au décès de l'ancien maire.


Dans cette localité de 1600 Habitants environ, chaque liste devra compter 19 candidats et le scrutin comme en 2014, sera à la proportionnel. Depuis mars 1977, il y a au moins deux listes en présence pour les élections municipales, c'est une constance.

- par Daniel DERIOT - 31 août 2019

Municipales 2020 : Un objectif de rassemblement citoyen avant tout pour les Écologistes. Claire Mallard (Co- secrétaire régionale d'E.E.L.V) s'exprime...

 

L’université d 'été de votre formation politique vient de se dérouler, quel bilan à la fois de ces rencontre et des européennes ?
- Avec 3,5 millions de voix aux élections européennes, la responsabilité des écologistes est forte. Agir maintenant et pas 10 ans, c'est que les citoyennes et les citoyens demandent. Et c'est particulièrement vrai pour la jeunesse qui attend des actes pour un avenir meilleur.
- Le signal est clair : on attend de nous qu'on change les choses en prenant à bras le corps la lutte contre le dérèglement climatique, la disparition des espèces, la préservation de notre santé et que la solidarité soit au cœur de nos sociétés.


Il y a tout juste an, j'expliquais dans un entretien à vivre à chalon que l'écologie est une alternative, la voie de la réconciliation face à la haine nationaliste et au rouleur compresseur libérale. Je crois qu'avec ce vote, c'est aussi le signal donné par les électeurs.

- Enfin, il y a deux choses importantes qui représentent une vraie rupture avec le contexte des européennes de 2009 :
Les conséquences de la crise climatique se sont installées dans le quotidien des français ( sécheresse, canicule, problème d'approvisionnement en eau, coût des carburants pour se déplacer)… et les solutions écologistes sont aujourd'hui encore plus crédibles qu'il y a 10 ans. L'agriculture bio crée de nombreux emplois et rémunère mieux les paysans, les énergies renouvelables sont désormais plus compétitives que les fossiles ou le nucléaire… On a aussi des retours d'expérience de maires comme à Grande Synthe, Grenoble, Loos-En-Gohelle, Bègles et d'élus écologistes dans des exécutifs locaux qui ont su mener des politiques écologistes courageuses pour améliorer la vie quotidienne des habitants.

 


Nous restons donc modestes mais convaincus que l'écologie politique est prête à assumer ses responsabilités et à accompagner les citoyens dans la transition des modes de vie.


Un débat agite certains des vôtres sur le positionnement politique à Gauche ? et avec dans la perspective des prochaines municipales de mars 2020, quels seront vos partenaires ?
- L’écologie que nous défendons n’est pas un supplément d’âme. Elle est le fil conducteur de toutes les politiques publiques. C'est le pivot d'un projet de société qui repense la solidarité en réduisant les fractures sociales, qui redonne du sens à l’économie, qui créer des emplois locaux, qui offre une protection aux travailleurs et aux chômeurs, qui aménage durablement notre territoire, nos villes, nos quartiers, nos campagnes, nos villages, pour que plus personne ne se sente exilé dans son propre pays. L’écologie est une cohérence. Elle est forcément radicale sur l’ampleur des changements à mener et pragmatique dans l’action. Elle est sociale : pas un citoyen, pas un salarié ne doit être laissé au bord de la route. Elle est là pour redonner du pouvoir de vivre aux habitants.


C'est pourquoi, nous participerons et/ou soutiendrons toutes les dynamiques électorales qui mettront l'adaptation climatique, l'innovation démocratique et la création de nouvelles solidarités comme priorité de leur projet municipal.


 Quelles ambitions de la grande région en dehors de Besançon avec une sociologie disons favorable historiquement ( Gauche autogestionnaire symbolisée avec le combat pour lip, une cfdt bien implantée )ce qui n'est pas la situation à Dijon et à Chalon notamment ?
Notre ambition est que l'ensemble des citoyennes et des citoyennes qui veulent agir en faveur d'un projet écologiste s'engagent dans une dynamique municipale. Notre priorité est de voir éclore des dynamiques municipales écologistes et d'accompagner toutes les bonnes volontés qui aujourd'hui défendent une société plus vivable, plus respirable pour construire eux-même leur destin.


Au Creusot , LREM fera sans doute alliance avec un maire, et une équipe socialiste, cela vous inspire quel commentaire ?
 Aucun. Ma priorité est d'appuyer l'écologie politique partout où se développent des dynamiques, et bien évidemment celle-ci est incompatible avec l'écologie du renoncement de La République en Marche.  

- Dans le rétro : E.E.L.V pour les municipales de 2014 avait conclu des accord locaux à Chalon, Macon, Montceau le mines, des candidats figuraient alors sur des listes de gauche, ce qui n'était pas le cas au Creusot. La liste conduite par Pierre Etienne Graffard au 1er tour a fusionné au second avec celle de André Billardon ( alors socialiste ).

- par Daniel DERIOT - 30 août 2019

Verdunois : Municipale complémentaire, deux candidats à Verjux, il 'agit de remplacer Bernard Paillard

 

Les électeurs de Verjux devront départager deux candidats, le dimanche 8 Septembre entre 8 H et 18 Heures afin de compléter le conseil municipal. Ce dernier, doit être au complet pour désigner ensuite le maire et les adjoints.

Depuis le décès de Bernard Paillard, l' assemblée municipale ne compte que 14 conseillers, élu en mars 2014.

 

Deux candidats ont déposé la semaine dernière leur candidature à la sous Préfecture de Chalon, il s' 'agit d'Alain Duriaux et de Marion Févre.

 
- par Daniel DERIOT - 27 août 2019

47éme Fête du PS (2) à Frangy : Jean François Debat, avocat du rassemblement à gauche et pour une refondation du P.S

Invité d'honneur de la 47éme fête du P.S de Frangy, le maire de Bourg en Bresse s'est fait l'avocat d'un « rassemblement des forces de gauche », constatant «  nos partenaires ( écologistes) vivent un mirage ».


« LE MACRONISME : C'EST LE GISCARDISME »
Membre des instances nationales du Parti Socialiste, celui préside aussi « Bourg agglomération » n'a pas manqué en début d'intervention de comparer « Le macronisme au giscardisme ». Il a noté « Depuis deux ans, le mirage du nouveau monde, c'est dissipé. Nous avons depuis eux ans, la droite, et encore de la droite »...


« L.R.E.M, C'EST DU VERNIS »
L'orateur principal e la fête de la rose a dénoncé « La République En Marche, c'est du vernis, c''est un parti de droite Républicaine ». Le maire de Bourg en Bresse s'est fait avocat en plaidant tout à la fois 'un rassemblement à Gauche ( elle totalise 25% mais elle est divisée et dispersée » et es refondations pour le PS tout en illustrant es propos à partir de ses expériences d'élu sur les dossiers de la vidéo protection, de l'éducation et de la solidarité.


ECHOS...ECHOS...ECHOS...
DEBAT « COMMUNES DE DEMAIN » Ont participé dimanche en fin de matinée aux échanges : Cécile Untermaier ( députée), Jérome Durain ( Sénateur), Christophe Bouillon ( Député de Seine Maritimre), Violaine Gillet ( adjointe au maire de Gergy) ,Jocelyne Euvrard ( maire de Frangy en Bresse), Jean Luc Fonteray ( Maire de Salornay ur Guye, conseiller départemental) et Jean Luc Delpeuch ex président e communauté de communes ( élu à Cluny).


DEUX EX PRESIDENTS : Michel Debost, responsable de la fête de 1982 à 1987, était présent, il et l'auteur de « Frangy 1973-2012 » ainsi que Denis Lamard. Le premier est un proche de Pierre Joxe alors que le secon était proche d'Arnaud Montebourg.


EXPOSITION SUR LE C.N.R : Réalisée par Michel Debost, de panneaux ont retracé la vie, les retombées du Conseil National de la Résistance.


IL Y A 40 ANS, IL ETAIT EN CAMPAGNE : Christian Gillot, actuel conseiller départemental d'Autun , était en campagne en Août 1979 . alors élu de Saint Symphorien de Marmagne, M. Gillot postulait aux fonctions de conseiller général, suite au décès de Jean Chanliaux (élu MRG depuis 1967, décédait au cours de l'été 1979). M.Gillot a souvent été élu au premier tour, il aussi actuellement adjoint au maire de Broye, commune dont il a été maire.


Nos photos : Lors de l'intervention de Jean François Debat, lors de la rencontre « Comunes de demain »...

 
- par Daniel DERIOT - 25 août 2019

Politique  (1) :  Pas de duel sur le pré cette année pour la 47éme fête du Parti socialiste à Frangy en Bresse

 

« La commune de demain et les enjeux de démocratie participative, de transition écologique, d’espaces pour des solidarités » ou encore « le devenir de la gauche avec sa reconstruction et son rassemblement  » ont fait l'objet de discussions et d'interventions , ce dimanche, lors de la 47éme Fête du P.S à Frangy en Bresse.


MOINS DE DÉBATS CLIVANTS QU'EN 2018
Des échanges nourris sous la bâche verte et blanche, implantée entre la salle des fêtes et le bâtiment communal abritant les écoles et le relais d'assistance maternelle. Pas d'échanges vifs, contrairement à l'an dernier, lors des débats notamment entre Valérie Rabault, député PS e t Emmanuel Maurel,député européen, ce dernier ayant rejoint la « Gauche Républicaine et Socialiste » tout comme , Denis Lamard . L'élu régional , ayant transmis depuis , la présidence des « Amis de La rose «  ( association organisatrice de ce rendez vous annuel ) à Guillaume Badet.

 

Entre 250 et 300 participants, ont écouté attentivement aux environs de 16 heures, la députée Cécile Untermaier et l'invité d'honneur, Jean François Debat, maire de Bourg en Bresse.

 


LA PERENITE DES VALEURS DE GAUCHE
Cécile Untermaier, a lancé «  Nous ne sommes pas morts, la gauche à un rôle à jouer », elle n'a pas manqué de constater « l’inexpérience des élus du nouveau monde ». La députée de la quatrième circonscription a mis en avant quatre sujets, le référendum contre la privatisation des aéroports de Paris, le Ceta avec les enjeux climatiques et environnementaux, la justice de mineurs afin de « corriger, guérir l'enfance délinquante. Sur ce thème, pas de débat, mais une ordonnance en provenance de la haute administration ». Autre sujet évoqué par la députée de la Bresse et du val de Saône « l'hostilité des socialistes face au projet e baisse du nombre de parlementaires, il n'y a pas trop 'élus » a rémarqué Mme Untermaier. Cette dernière a souligné «  Nous devons prendre un virage écologique ». Elle a dénoncé « des projets absurdes » et plaidé « pour une révolution culturelle et écologique à gauche »....


DES ECHOS....DES ECHOS...DES ECHOS
HOMMAGES : La député Cécile Untermaier a rendu hommage à André Gandelin ( Ancien Maire de Cuiseaux) -Patrick Guillot, ( maire de Frangy ,décédait au cours de l'année) ,Pierre Duteil qui a été aussi l'un des « piliers » de ce rendez vous annuel.


ELUS PRESENTS : Christophe Bouillon , député ; Jérôme Durain, sénateur ; Les conseillers départementaux : Violaine Gillet, Christine Louvel, Christian Gillot, Frédéric Cannard, Fernand Renault, Raymond Gonthier, Jean Luc Fonteray- Les conseillers régionaux : Nathalie Leblanc, Stéphane Guiguet et Denis Lamard. Les maires : Philippe Fournier ( Gergy), René Guyennot ( Champgorgeuil), Jocelyne Euvrard ( Frangy), Christian Duguet ( Montceaux Ragny)...


REPAS : 150 participants, un repas non pas préparé par des véné »voles mais par un traiteur, cette année.


REGRETS ET DECEPTIONS : Souffrant, Laurent Grandguillaume, ex député de Côte d'Or, président de l'association nationale «  Territoires zéro chômeur de longue durée » n'a pu participer à cette fête suscitant une déception notamment pour les bénévoles chalonnais du groupe A.T.D-Quart Monde et l'association 'Clé pour l'emploi » présidée par l'adjointe au maire de Tournus, Viviane Martin-Baltar.


CONVENTION POUR LA 6éME REPUBLIQUE : L'antenne départementale , demeure topujours active, elle avait comme les années précédentes, un stand. C'est Véronique Fouillouse qui préside ce groupe en Saône et Loire.


SIGNATURES POUR UN REFERENDUM CONTRE LA PRIVATISATION DES AÉROPORTS : Un stand a été installé pour signer une pétition d’initiative référendaire.


A SUIVRE....


Nos photos : Lors de la 47éme fête...lors de l'intervention de Cécile Untermaier- Guillaume Badet, président-Lors du vote pour obtenir un référendum-Les bénévoles de "Clés pour l'emploi" (Tournus)

- par Daniel DERIOT - 25 août 2019

Municipales : Elle passent aussi par Frangy en Bressse , demain pour la fête du P.S

 

Demain en fin de matinée, il sera question des prochaines municipales avec une table ronde « La commune de demain  » animée par la députée Cécile Untermaier ( 1) , pour la 47éme fête du Parti Socialite, à Frangy en Bresse.


DES IDÉES EN ATTENDANT LES TETES DE LISTE
«  Le temps de l'annonce des têtes des différentes listes dénommées «premier de liste n'est pas encore d'actualité » confie un cadre socialiste en précisant toutefois de noms circulent et de élus sortants joueront des rôles importants à Chalon, Montceau, Macon, villes figurantes dans la colonne « reconquête » au même titre que trois communes de la première couronne du chalonnais ( saint Marcel, Chatenoy le Royal et saint Rémy)....Des municipales qualifiées comme « importante »,elles détermineront également le résultat des sénatoriales qui suivront .


«  L'ECOLOGIE, C'EST LA GAUCHE » : M. LOTTEAU ANCIEN MAIRE DE RULLY
Les propos de François Lotteau, ancien maire de Rully, recueilli par France 2, à l’occasion de la récente ’université de E.E.L.V, rassurent certains socialistes, rappelant « les avancées obtenues en commun »., alors que d'autre « trouvent les prétentions de Yannick Jadot notamment « éloignée du terrain , même si les préoccupations écologiste sont importantes».
Le maire de Bourg en Bresse et l'ancien député de Côte d'Or, Laurent Grandguillaume, président de association nationale «  Territoire zéro chômeur » devraient donner de idée pour le candidat aux municipale lors des ’interventions programmées à partir de 15 H


( 1) co-invitante et co-organisatrice du rendez-vous avec l’association « Les amis de la Rose », présidée par Guillaume Badet
- Jean François Debat, maire de Bourg – Laurent Grandguillaume, invités de la 47éme fête du PS demain à Frangy.

 
 
- par Daniel DERIOT - 24 août 2019

Vie politique : écho de gauche

DISPARITION DE GEORGES LEGRAS  : Âgé de 90 ans, cette figure de Montceau n’est plus. ses talents de caricaturiste ont été apprécié par les lecteurs du « Progrès ». Membre du parti socialiste, il a rédigé de nombreux articles pour la revue «  La Physiophile « . Les obsèques civiles de ce personnage se dérouleront samedi matin à Montceau les mines. Maire de la ville, Marie Claude Jarrot a rendu un hommage à M. Legras , proche des anciens députés Christophe Sirugue et Didier Mathus



 UNIVERITE D'ETE DU PARTI SOCIALITE ET FRANGY , CE DIMANCHE
Des militants socialistes assistent à l’université d'été de leur parti se déroulant comme chaque année à La Rochelle. La délégation de la fédération départementale comprenant notamment l'élue chalonnaise Nathalie Leblanc, conduite par Violaine Gillet, première secrétaire fédérale sera de retour pour la fête de Frangy en Bresse qui aura lieu dimanche. La première depuis que l' association organisatrice « Les Amis de la Rose » est présidée par Guillaume Badey qui a succédé à Denis Lamard.

 
- par Daniel DERIOT - 22 août 2019

Indiscrétions de l'obélisque : Un portrait du député européen Jérémy Decerle, dans la revue ( politiquement décalé) « Charles »

Thème affiché en page une de la revue dirigée par l'ex député de Saône et Loire, Thomas Thevenoud, « Théâtre-Politique ».

Notre confrère, Benoît Montaggioni, officiant habituellement au Journal de Saône et Loire, a rédigé le portrait de Jérémy Decerle, dans la dernière livraison de cette publication trimestrielle. Le confrère relate l'itinéraire de l'ex président national de Jeunes Agriculteur, devenu député européen, suite à une rencontre au salon de l'agriculture avec le président Emmanuel Macron.

Les photos sont de Bruno Le Hir De Fallois, qui n 'est pas un inconnu dans notre département. C'est également qui a illustré le reportage « En Direct de Montceau-Les Mines » rédigé par Thomas Thevenoud.
-

 
- par Daniel DERIOT - 18 août 2019

Vie municipale : Francine Chopard ( élue PRG-Chalon Autrement) interpelle sur le slogan "Chalon Ville accueillante ? "

 


Cette campagne d'affichage, on aimerait y croire.

CHALON ACCUEILLANTE POUR CELLES ET CEUX EN GRANDE DIFFICULTÉ ECONOMIQUE ?

Le maire Gilles PLATRET dès le début de son mandat a affirmé qu'il y avait trop de logement social à Chalon.Il a donc porté des programmes de construction destinés à attirer un public à plus fort pouvoir d'achat et plutôt en ville centre.On doit reconnaitre que Chalon est accueillante pour cette nouvelle population espérée à qui le maire fait les yeux doux.

CHALON ACCUEILLANTE POUR LES ETRANGERS REFUGIES POLITIQUES originaires de pays où ces femmes et ces hommes risquent leur vie pour leurs opinions ?

Le maire Gilles PLATRET s'est opposé fermement à l'ouverture du centre d'accueil dans les locaux de l'ancien hôtel Formule1.Grâce aux associations humanistes,Chalon est devenue une ville accueillante pour toutes ces personnes qui ont souffert et qui par leurs compétences pourraient tant apporter à notre ville.

CHALON ACCUEILLANTE POUR LA COMMUNAUTE LGBT ?

Le maire Gilles PLATRET a soutenu lors des Européennes François Xavier BELLAMY farouchement hostile au mariage pour tous et à la PMA pour toutes.

CHALON ACCUEILLANTE POUR LES MINISTRES DE LA REPUBLIQUE ?

Le maire Gilles PLATRET a refusé d'accueillir Chritiane TAUBIRA ,garde des Sceaux, et Audrey AZOULAY,ministre de la Culture.

Décidemment,nous n'avons pas la même définition du terme accueillant.

Francine CHOPARD

Conseillère municipale

Conseillère communautaire

Parti Radical de Gauche 71

 
- par Daniel DERIOT - 13 août 2019

Indiscrétions de l'obélisque : une longue expérience électorale pour André Boulicault

 

André Boulicault, surnommé « dédé » par celles et ceux nombreux qui l'ont côtoyé, à Chagny et dans le cadre de ses multiples engagements associatifs, électifs, syndicaux et politiques a été candidat une première fois lors des élections cantonales, le 8 Mars 1964. M. Boulicault est décédé dernièrement à Vauvert, dans le département du Gard.


Tout comme six années plus tard, le 8 Mars 1970 ou encore le 7 Mars 1976, André  Boulicault, portant les couleurs et les espérances du Parti Communiste Français, terminait en seconde position, derrière, le radical de gauche, France Lechenault, conseiller général sortant ré-élu dès le premier tour. En 1976, le score de M.Boulicault, frôlait les 25 % devançant le candidat de droite M. Bidalot.


Un score que n'a jamais retrouvé le P.C.F dans ce canton, lors d'une élection cantonale. Satisfaction néanmoins pour le P.C.F dont la chef de file Michèle Rodier ( Elle avait en 2002 rendu un vibrant hommage à André Boulicault, à l'occasion d'un rassemblement festif célébrant le départ du couple pour le Gard) , lors des municipale de mars 2014, la liste qu'elle conduisait avait dépassé les 30 % es votants...Un score éloigné néanmoins des espoirs que forgeaient la gauche chagnotine. Pour la petite histoire, Michèle Rodier, est élue depuis mars 1977, sans discontinuité.

- par Daniel DERIOT - 13 août 2019

Municipales 2020 : Lucien Matron ( Chalon Autrement ) s'exprime

Lucien Matron, est élu municipal, appartenant au groupe d'opposition "Chalon Autrement, ancien adjoint en charge des sports en 2008 et 2014, cette figure chalonnaise a accompagné les listes de gauche ,lors des différentes élections municipales. A ce titre, il n'est pas un simple observateur mais un acteur engagé...inclinant à gauche mais respectueux et ouvert à d'autres sensibilités. Il participe à l'un des collectifs, "Chalon citoyen", a ce titre il s'exprime sur la préparation des prochaines municipales


A Chalon, pour l'heure malgré une météo estivale,; c'est le brouillard à gauche avec des
initiatives semblant au mieux complémentaires, au pire dispersées, vous qui possédez à la
fois des expériences de préparation de municipales, quel regard portez vous ?

  Les élus municipaux du groupe " Chalon autrement" issus de la liste conduite par Christophe Sirugue ont une responsabilité particulière par rapport aux 4878 Chalonnaises et Chalonnais qui leur ont fait confiance et qui les ont élus en 2014. Au sein du Conseil Municipal et à Chalon, ils portent la voix de ces milliers de Chalonnais qui ont souhaité une ville qui rassemble pour une gestion saine de la dépense publique, pour un projet urbain qui améliore le cadre de vie en tenant compte des urgences environnementales, pour un projet humain et social qui fait progresser les solidarités en encourage une vie associative, culturelle, sportive plus forte.



Les derniers résultats électoraux nationaux ont bouleversé la vie et le paysage politique. La droite et la gauche, que ja qualifierais de "traditionnelles" ont été battues mais elles n'ont pas disparues. A Chalon, des initiatives sont en cours, sous forme de collectifs ou de groupes de réflexion clairement identifiés sur des valeurs républicaines de gauche : progrès social, solidarité, laïcité, urgence écologique, Je ne doute pas que dans les semaines qui viennent, ces collectifs sauront se retrouver et se rassembler, avec les citoyens chalonnais, pour construire un nouveau projet municipal. Il y a une attente forte et une aspiration de la population chalonnaise pour un changement. le rassemblement de toutes ses forces collectives peut répondre à cette aspiration.


  Dans votre groupe, des compétences s'expriment mais pour l'heure ,il semble que personne ne fasse réellement l' unanimité, vous êtes orphelins de Christophe Sirugue qui avait lui préparé les
municipales en étant élu minoritaire de 1995 à 2007, puis en accédant au conseil général, puis à la présidence du conseil général ?
  Effectivement, il ya beaucoup de compétences et d'expériences cumulées au sein du groupe "Chalon autrement". L'apport d'élus expérimentés au niveau municipal, territorial, régional et national est un atout considérable pour construire un projet. Le discours facile et démagogique du " tous disqualifiés ou tous pourris" ne tient pas face à la réalité objective des missions et du travail des élus. Pour autant, les évolutions de notre société font qu'un très grand nombre de citoyens veulent intervenir dans les réflexions et les décisions sur ce qui les concernent directement. C'est un nouvel atout considérable pour la vie démocratique. Il s'agit donc de sortir des logiques traditionnelles, pour construire, avec les citoyens, un projet et une liste qui portera ce projet, avec un nouveau mode de gouvernance et de prise de décision. Vous comprendrez que, dans ce contexte, la question de la personne, au sens de "tête de liste incontrournable", peut se poser mais qu'elle ne trouvera sa réponse que dans la démarche collective et citoyenne. La priorité est au rassemblement sur des valeurs et à la construction citoyenne du projet.


  Vous avez à la fois l'expérience d'élu minoritaire et majoritaire, comment appréhendez vous l'action de l'actuelle majorité sous la direction de Gilles Platret ?*
  Il appartiendra à la population chalonnaise de dire si elle veut continuer ou stopper l'action de l'actuelle majorité municipale dirigée par Gilles Platret. Ce dernier a failli sur plusieurs de ses promesses et de ses engagements. Il s'était engagé solennellement devant les chalonnais, à exercer la fonction de maire à 100% or il a cumulé plusiurs mandats électifs locaux et régionaux et des fonctions au sein de son parti politique. Par ailleurs, une des mesures les plus emblématiques de son bilan est la diminution brutale et unilatérale de 25% du montant de la subvention aux associations Mon expérience de trois mandats avec des équipes et des maires différents me conduit à penser que si un maire peut incarner publiquement et médiatiquement une politique municipale, le temps n'est plus aux décisions personnelles, parfois autoritaires sans considération pour celles et ceux qui osent s'exprimer différemment. Selon moi, l'avenir des politiques territoriales passent par l'écoute, par l'enrichissement de la vie associative, par la prise en compte de l'intérêt général, par les solidarités actives, par la réponse collective aux urgences sociales et écologiques.
Nos photos : Lucien Matron, l'ancien adjoint aux sports e la mandature 2008-2014 aux côté de Christophe Sirugue, est au conseil municipal en septembre 2018, en remplacement de Noémie Danjour, démissionnaire pour raisons professionnelles.

 

- par Daniel DERIOT - 2 août 2019

Vie Départementale : Simone Feuillet, qui vient de s'éteindre était ex-aequo lors des cantonales de 1992 , dans le canton de La Clayette



Vendredi après midi, se dérouleront à la Clayette, les obsèques de Simone Feuillet. Cette habitante de Beaudemont était très engagée dans le mouvement associatif, notamment au sein de la Croix Rouge et au sein u mouvement sportif dans le secteur de la Clayette.


Maire de la commune de Baudemont durant 18 années, de mars 1983 à mars 2001, Suzanne Feuilet , avait crée la surprise lors des élections cantonales de mars 1992. Au soir du second tour, le dimanche 29 Mars, elle fait jeu égal avec le conseiller général sortant, Jean Collaudin ( Non Inscrit) en obtenant 2061 Voix. M.Collaudin avait été proclamé élu au bénéfice de l'age, alors adjoint au maire de La Clayette, M. Collaudin avait été distancé par Mme Feuillet, dans la ville chef lieu de canton. Simone Feuillet, avait été à nouveau candidate en 1993, suite à l'annulation de l’élection de mars 1992 et en mars 1998, face à Alain Gautheron,qui avait succédé à M. Collaudin au conseil général. Elle était âgée de 80 ans.

- par Daniel DERIOT - 1 août 2019

Indiscrétions de l'Obélisque : Marine Mangione probable pour les municipales à Chatenoy le Royal

 

Actuelle suppléante et attachée parlementaire du député de la 3éme circonscription, Rémy Rebeyrotte, Marine Mangione, réside à Chatenoy le Royal. De là, à penser qu'elle pourrait être candidate lors des prochaines municipales, il y a un pas que nous osons franchir.


DANS PLUSIEURS COMMUNES DE LA PÉRIPHÉRIE
L.R.E.M pourrait sera sans doute être présente également à Saint Rémy, Saint Marcel , l'hypothèse d'une présence dans les équipes sortantes, n'est pas à exclure. Reste néanmoins le cas de Givry et même de Chagny, à Givry , la maire sortante Juliette Métenier-Dupont se représente mais sera en concurrence avec Sébastien Ragot, ex premier adjoint.


AU CREUSOT : AVEC LE MAIRE SORTANT ?
Des négociations sont en cours également au Creusot avec David Marty, le successeur d'André Billardon à la mairie « Dans toutes négociations, il faut savoir concilier exigences et réalités » confie un membre d’en Marche, confirmant les discussions.


SANS OUBLIER LES SÉNATORIALES DE SEPTEMBRE 2020
Un autre aspect non évoqué pour l'heure, mais à prendre en compte, en Septembre 2020, se dérouleront les sénatoriales pour lesquelles se mobilise très fortement le sénateur François Patriat, qui entend renforcer le groupe des sénateurs marcheurs au sénat. Cette échéance pourrait aussi conditionner des accords locaux. Rappelons que « les grands électeurs » pour désigner les sénateurs seront issu de élections de mars prochain.

- par Daniel DERIOT - 30 juil 2019

Indiscrétions de l'obélisque : Les municipales n'étaient pas le sujet

Avant d'assister au lancement officiel de la 33éme édition du festival de Chalon dans la Rue, mercredi en fin d'après midi, Gilles Platret, maire n'a pas manqué de saluer l'élu Écologiste, Mourad Laoués.

 

Très sollicité, ces derniers temps, le conseiller municipal d'E.E.L.V était lui même entrain d'encourager les membres de l’Association Chalonnaise pour la Transition Écologique ( A.C.T.E), présidée par Michaël Bouteilley, qui ont participé à la chaine de « L'eau au Moulin ».

 

Une certitude, les deux élus ont parlé d'écologie...mais pas d'élection. Il est vrai, que le premier ministre de l'environnement nommé en 1971, n'était autre que le maire de Dijon, Robert Poujade, également secrétaire général de la formation gaulliste, ne nommant alors : U.D.R.

- par Daniel DERIOT - 25 juil 2019

Municipales 2020 : Elles seront à l'ordre du jour pour la prochaine fête de la Rose, la 47 éme fête de la Rose

 

« Les municipales » avec une table ronde seront donc au rendez vous de la fête de la Rose, le rendez vous annuel des socialistes , bressans qui se déroulera le dimanche 25 Août prochain.


LE MAIRE DE BOURG EN BRESSE ET L’EX DEPUTE DE DIJON POUR INVITES
Ce rendez vous que préparent les socialistes des « Amis de la Rose » ( présidée désormais par le louhannais) Guillaume Badet et par la députée Cécile Untermaier a été présenté à la presse départementale, lundi matin, à Louhans. Les intervenants ont présenté le deux invité de cette fête populaire et politique. Maire du chef lieu du département de l'Ain, Jean François Debat, trésorier national du parti et l'ex député dijonnais, Laurent Grandguillaume, prendront la parole, le dimanche après midi. Le premier élu de longue date, depuis juin 1995 et devenu maire en mars 2008. Le deuxième 'et investi en qualité de parlementaire tout d'abord en faveur du dispositif «  territoire zéro chômeur longue durée ». Il préside actuellement l’association « Territoires Zéro Chômeur ».


MUNICIPALES DES LE DIMANCHE MATIN
Avant l'apéritif, une table ronde animée par la députée Cécile Untermaier, consacrée à « La commune de demain » aura lieu à 11 H 30.
Repas champêtre à 12h30 puis discours à partir de 15h00.


- Jean Francois Debat et Laurent Grandguillaume.

 
 
- par Daniel DERIOT - 24 juil 2019

Municipales 2020 : Une réaction de "Chalon Itinéraire(s) Bis" à propos d'un scénario

Un scénario à l'étude ?

C’est avec une grande surprise que nous avons appris qu’un scénario impliquant Chalon Itinéraire(s) Bis était à l’étude. Dans ce scénario, des échanges se dérouleraient entre plusieurs collectifs mais aussi avec des forces de gauche chalonnaises. Ces discussions pourraient aboutir à la rentrée à la constitution d’une liste aux municipales… Un collège de plusieurs porte-paroles serait même crée en attendant un mode de désignation de la tête de liste…
Il ne fait aucun doute que ce scénario puisse séduire ceux qui en sont les auteurs… mais ce n’est pas le cas de Chalon Itinéraire(s) Bis.

Créée en novembre 2017, notre association n’a pas attendu que des « fédérateurs », des « rassembleurs » autoproclamés apparaissent pour s’engager, aller à la rencontre des Chalonnaises et des Chalonnais et commencer à faire des propositions concrètes pour Chalon. Les premières d’entre elles sont déjà consultables sur notre site Internet. Nous constatons d'ailleurs que pour le moment nous sommes encore les seuls à faire des propositions concrètes.

Notre association, à l'initiative de citoyens chalonnais venus d’horizons divers a pour objet, en toute indépendance, de penser la ville avec ses habitant(e)s et de faire des propositions. Lors de notre première rencontre avec la presse en mars 2018, nous n'avons pas fait mystère de notre volonté, si les conditions étaient réunies, de porter ces propositions lors des élections municipales de 2020.

Selon nous, ce n’est pas un rassemblement hétéroclite, une alliance artificielle et de circonstance, une liste « d'appareils » déguisés, nationaux ou locaux ménageant les susceptibilités et les ambitions des uns et des autres qui fera gagner les forces « progressistes » et apportera le changement attendu à Chalon.


C’est un chemin nouveau qu’il faut proposer aux Chalonnaises et aux Chalonnais. La victoire est possible mais elle repose, à notre avis, sur la construction et la proposition d’un projet à la fois réaliste et ambitieux.

Pour le moment, la priorité n’est pas, pour nous, de faire une liste de gens à placer mais une liste de propositions à élaborer pour tous les Chalonnais et surtout la construire avec eux.

Voila le scénario que nous avons choisi.

 
 
- par Daniel DERIOT - 23 juil 2019

Municipales 2020 : Une liste regroupant des citoyens, des engagés dans les collectifs et des militants de gauche,  une hypothèse à laquelle œuvrent....des chalonnais

 

L'idée est dans l'air, elle est même en discussion non seulement dans plusieurs collectifs chalonnais mais aussi au sein des forces de gauche chalonnaises et pourrait  se concrétiser à la rentrée avec une collégialité de plusieurs noms afin de constituer une liste aux municipales


DES CONSTATS COMMUNS...DES CONVERGENCES PARTAGÉES
Des échanges se déroulent entre les différents collectifs apparus ces dernier temps, pèle mêle co-existent "Atelier Citoyen" -"Bien Vivre à Chalon"- des membres du Collectif pour un urbanisme responsable et "Chalon Itinéraire-bis" œuvrant et agissant sur des thématiques croisées et dont la démocratie participative est à la fois un objectif partagé et un modus vivendi. Autres points  fédérateurs : le progrès et la justice sociale , l'écologie et la transition écologique, la laïcité, la solidarité, « véritables marqueurs » susceptibles de regrouper d l'ensemble des "progressistes" associatifs, engagés à gauche.


La baisse des subventions aux associations, la concentration des interventions sur l'hyper centre ville au détriment de l'ensemble des quartiers de la ville, tout comme des aménagements datés des années 80 font quasi-unanimité, au sein des collectifs mais aussi au sein des partis de gauche et de leurs représentants siégeant au sein de la minorité "Chalon -Autrement".


TOURNUS COMME REPÈRE MAIS AUSSI GRANDE SYNTHE
La situation chalonnaise n'est pas si éloignée de celle de Tournus, avant l'élection municipale  d'octobre 2017 : des collectifs ( contre le projet de zone commerciale, pour le maintien du cinéma)
ont fleuri et donné naissance à la liste "Tournus citoyen" composé de membres des collectifs et  de sympathisants voir militants du P.C.F au centre droit en passant par le P.S. 
« Nous devons avoir un projet s'inspirant de ce qui se passe dans des villes comme Grande Synthe, Grenoble, Saillant » confie, Yvan Maréchal, l'un des animateurs de «  l' Atelier Citoyen ».


UNE CHARTE-DES ORIENTATIONS-DES VALEURS COMME TRAIT D'UNION
Dans un premier temps, une charte rappelant les valeurs républicaine , de laïcité", de progrès social, d'écologie, de vivre une réelle démocratie  participative associant les chalonnais dans une démarche non pas seulement de consultation mais  de réelle co-construction pourrait être soumise aux différents collectifs, citoyens et militants  et progressistes intéressés. Sur cette base de trait d’union, un collège de plusieurs porte parole susceptibles  d'intervenir régulièrement sur les sujets municipaux mais aussi du Grand-Chalon pourrait être  mis en place...en attendant un mode de désignation de la tête de liste et de la composition  de la liste susceptible d'être rendue publique ultérieurement .

Ce scénario est à l'étude.


Notre photo : Yvan Maréchal, l'un des animateurs de « L'atelier citoyen », préparant les municipales de mars 2020

- par Daniel DERIOT - 19 juil 2019

Vie municipale : Dominique Melin, co -présidente de l'association des élues du 71 avec Lætitia Martinez élue du Creusot

 

La semaine dernière, des élues municipales de Saône et Loire, ont crée l'association des élues municipales de Saône et Loire.


DE TOUTES SENSIBILITÉS, DES VILLES ET DES CAMPAGNES
Une telle association existe dans certains départements. Cette association est co-présidée par la chalonnaise Dominique Melin, Vice-présidente en charge des Equipements sportifs d'intérêts communautaires et du Soutien aux activités sportives et par Lætitia Martinez, élue du Creusot, Vice-présidente Région Bourgogne Franche Comté, en charge du sport,de la culture et de citoyenneté.

 

 

«  Cette association entend fédérer un grand nombre d'élues femmes du département , de toutes sensibilités politiques a indiqué Dominique Melin.
Plusieurs élues chalonnaises, Francine Chopard , Mina Jaillard , Dominique Rougeron, assistaient notamment à cette rencontre.


DEJA DANS LE PASSE
Dans le passé une association semblable a existé dans notre département, elle regroupait notamment des élues de communes rurale. Elle a été animée notamment par Jacqueline Ackermann, maire de Gourdon, mais aussi par Joëlle Juillet qui était alors maire de Saint Hélène. Cette association organisait alors des journées de formation et des rencontres sur différents thèmes auxquels sont confrontés aussi les élues.

 


ENCORE DES PROGRÈS
La parité et les différentes lois ont contribué a augmenter la présence de femmes dans les conseils municipaux, mais côtés responsabilités, il demeure des fonctions à conquérir  A titre d'exemple, il y a peu de présidentes de communautés de communes, seulement deux en Saône et Loire sont présidées par des femmes, celles de Tournus et de L'autunois Grand-Morvan..

 
- par Daniel DERIOT - 18 juil 2019

Après la disparition de l'ancien député, Jean Pierre Worms, des réactions

Ancien élu de notre département, le décès de celui qui a été député de 1981 à 1993, a suscité plusieurs réactions, notamment de personnalités engagées également dans la vie associative.

 

M. Worms a été notamment membre du comité central de la Ligue des droits de l’Homme (1996- 2003), et européen, comme secrétaire général de Trans-européennes, réseau pour la Culture en Europe (1994-2003).Il a été également membre de la « Maison Grenelle », rassemblant des associations et réseaux militant pour un renouveau de la citoyenneté (1993-2002), et président de l’Observatoire de la démocratie locale mis en place à Paris pour évaluer et conforter le développement de la participation des parisiens à la vie de la cité (2005-2008).

Il a cofondé en juin 2010 le collectif Pouvoir d’agir, composé de personnes, associations locales et réseaux nationaux engagés dans la lutte contre l’exclusion sociale et politique.


LOUIS SCHWEIZER ( président d’Initiative France)


« Jean-Pierre a mis son intelligence, son engagement et sa sensibilité au service des autres, tout au long de sa vie. Il était un homme engagé, généreux et profondément optimiste. Il aimait à répéter que chaque moment de profonde crise était pour lui une opportunité de renouveau et il croyait foncièrement dans le pouvoir d’agir et de créer des citoyens. Il était particulièrement fier de la réussite du réseau Initiative France et très attaché à l’engagement des bénévoles et des salariés. Les valeurs de solidarité, de fraternité et de confiance qu’il a portées pendant près de 40 ans au sein d’Initiative France, illustrent sa vision et constituent aujourd’hui, pour nous tous, un héritage sans pareil. Esprit éclairant, Jean-Pierre avançait chaque jour avec une merveilleuse proposition pour notre société. Sa grande générosité intellectuelle et ses qualités humaines ont marqué tous ceux qui l’ont rencontré. Notre réseau est en deuil aujourd’hui. »

CLAUDETTE BRUNET LECHENAULT ( Élue du canton de Chagny-Couches-Présidente des Radicaux de Gauche du 71)

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès de Jean-Pierre Worms, fondateur de Initiative France.

Mais pour certains d'entre - nous , pour moi,il a été un repère: celui d'un homme politique sincère , engagé , attaché aux valeurs de solidarité et de tolérance. Elu conseiller général dans le canton de Mâcon-Sud de 1979 à 1985, il fut député socialiste de Saône-et-Loire en 1981,1986 et 1988.

La Saône-et-Loire vient de perdre un grand humaniste.

Les Radicaux de Gauche viennent de perdre un ami.
 

MICHEL PINTON ( Ancien vice Président de Initiative France ) 

C'était un intellectuel brillant qui est entré en politique. C'est un homme droit, réflechi qui a apporté beaucoup à la réflexion et très engagé dans la vie associative. Au sein d'initiative France, nous étions dans une coopération très active »


MARIE CHRISTINE VERGIAT ( Ex Députée Européenne )


 C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris le décès de Jean-Pierre Worms que j'ai eu l'occasion de croiser à diverses reprises
Même si nous avons pu avoir quelques divergences, c'était un homme de conviction pour qui j'avais un profond respect.

- par Daniel DERIOT - 14 juil 2019



Rechercher dans cette rubrique  


 
468 page pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle