vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

dimanche 18 août 2019

Bonne Fête Hélène

Photo de Chalon

politique - chalon sur saone

Les DOSSIERS de vivre-a-chalon.com : les élections locales

Vous êtes ici :

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014

 On a voté les 23 et 30 mars 2014 pour les Élections Municipales.

Comme lors des scrutins précédents, vivre-a-chalon.com a souhaité être un espace de d'information, de dialogue et de débat.
Pas un lieu pour s'échanger insultes, procès d'intention et anathèmes...

Tous les acteurs de ce scrutin étaient invités à nous envoyer leurs communiqués, programmes, agendas...

Après le scrutin, nous analysons les nombreuses conséquences locales.

Nous laissons aussi pour mémoire ici en ligne les précédents échanges lors des élections locales depuis 2008 car une élection s'inscrit aussi dans une durée..

 

Municipales 2014 : Redressement pour la gauche au second tour ?

Bien peu de communes du grand Chalon sont concernées dimanche pour le second tour des municipales, une exception et elle est quand même de taille, la ville de Saint Marcel.
De nouveaux maires seront élus dès ce vendredi soir dans les communes de Givry, Saint Remy et Virey le Grand, communes qui ont changé de majorité municipale dimanche dernier. Suivront aussi Fragnes, La Loyère, Farges et bien sûr la ville de Chalon, samedi matin.

SAINT MARCEL : M. BURDIN VA T'IL DETRONER M.DESPOCQ ?
Le socialiste Jean Noêl Despocq (Saint Marcel Demain) maire sortant, vice-président en charge des transports au grand-chalon est arrivé second, derrière la liste "Saint Marcel Autrement" conduite par Raymond Burdin.
L'ancien chef de corps des sapeurs pompiers a mis du temps à se déclarer, les voix qu'il a regroupé dimanche dernier lui laisse augurer une possible victoire. Quels seront les effets de la perte chalonnaise pour cette localité qui dans le passé a joué un rôle tout d'abord avec Roger Leborne, alors maire pour la création du Grand-Chalon, en 1994 c'était il y a vingt ans !
Quelle sera la participation ? la mobilisation ? la liste d'Anne Martin "Saint Marcel Ensemble) s'est maintenue, jouera t'elle les troubles fêtes ? retrouvera t'elle ses 481 suffrages du premier tour ?
Jean Noël Despocq a succédé à Roger Leborne, en 2006, qui lui avait battu en 1989, la liste de Maurice Gonthey, maire. Près de 3OO suffrages séparaient dimanche dernier les listes de Raymond Burdin (1227 voix) et de Jean Noêl Despocq (934 voix). En 1989, la liste conduite par Roger Leborne avait été élue. avec 22 voix d'avance.

FONTAINES : VERS UNE CONFIRMATION DE JEAN CLAUDE GRESS
Seconde et dernière triangulaire, dans la région chalonnaise dans la paisible commune de Fontaines. Le maire sortant, Jean Claude Gress a raté dimanche l'élection pour une poignée de suffrages. Claude D'Aix et David Camus ont maintenu leurs listes. La première semble sur le papier être plus proche de M. Gress quant à la troisième elle penche à gauche. Pas vraiment de suspens, l'avance de la liste de M. Gress est confortable, mais M. D'aix n'a pas ménagé ses efforts, ni même David Camus.

STRUCTURATION ET COORDINATION DES OPPOSITIONS
Lors des premières séances des conseils municipaux, les oppositions qui souhaitent toutes travailler "dans un esprit constructif pour l'intérêt général " devraient aussi esquisser leurs façons de travailler à la "reconquête".

En 2008, la gauche socialiste à Givry et Chalon notamment se sont appuyées sur des associations citoyennes très actives. AGLAE et " Démogratte", ont œuvré aux côtés des élus socialistes conduisant un travail de réflexion, de contribution au débat public durant six années.
A Saint Rémy, ce groupe se dénomme "Saint-remy-à-venir", c'est ce qui a été annoncé dans un communiqué de la liste "Saint Rémy -Majorité". Des groupes et des associations qui ont parfois une vie difficile, cela a été le cas à Saint Marcel par exemple pour l'opposition municipale au cours de ces six dernières années, mais aussi à Crissey. A Gergy, l'opposition au futur maire Philippe Fournier entend se fédérer autour de Claude Franoux au sein d'une association.

A SUIVRE AUSSI MONTCEAU-TOURNUS-LOUHANS-CLUNY
Dimanche, il y a des duels, seulement quatre à Saint Genoux le National; Le Creusot, Autun, et Tournus presque des classiques "droite-gauche". Le duel à Tournus est incertain. Le maire Jean Legros compte tenu de son alliance avec M. Meulien est au coude à coude avec la liste de Claude Roche qui a fusionné avec celle de Catherine Mardelle-Diot. Charles Landré, devrait faire son entrée au conseil du Creusot, il représente une nouvelle génération pour la droite qui pourra aussi compter sans doute sur M. Joly à Autun. Dans ces deux villes, André Billardon et Remy Rebeyrotte sont favoris.


Il y a 1O triangulaires, dont certaines sont animées comme à Bourbon Lancy avec le duel entre la députée Edith Gueugneau et le maire Jean Paul Drapier qui appartenaient tout deux au PS,il y a peu. A suivre.

A Montceau le duel Marie Claude Jarrot-Didier Mathus dont les pères furent députés et ont résidé à Lux. Le FN est aussi présent à Montceau. A Louhans, la gauche était majoritaire en voix dimanche dernier mais Marie Françoise Muller et Monique Bonin n'ont pu s'entendre, voilà qui devrait faire l'affaire de la droite avec qui a perdu la mairie il y a six ans. Cela risque d'être aussi un revers par personne interposé pour Arnaud Montebourg, dont le successeur à la présidence du conseil général Rémy Chaintron est candidat sur la liste de Mme Bonin. Un débat sur les ondes de radio Bresse entre les 3 têtes de liste n'a pu avoir lieu.

Autres incertitudes à Cluny, le maire divers gauche, Jean Luc Delpeuch possède du retard sur la liste d'opposition conduite par M. Boniaud, la liste du Front de Gauche menée par par Paul Galland, retrouvera t'elle les suffrages du premier tour ? à moins que cela soit des voix de secours pour M. Delpeuch ! Deux autres triangulaires à Montchanin (dans cette commune, l'ex maire Pierre Corneloup a apporté un soutien à Josiane Genevois opposé à M.Vernochet) et Ecuisses, à priori sans danger pour les maires sortants, tout comme à Gueugnon, Dominique Lotte (PS) devrait être réélu.

Dans la ville des forges, le Front de Gauche s'est maintenu, là encore.
Enfin, il y a 2 quadrangulaires, à Saint Germain du bois et à Charnay les Macon, dans le chef lieu de canton bressan, il s'agit de désigner le successeur de Monique Caillet et à Charnay, le successeur de Gérard Voisin, élu maire en 1983, il avait succédé à Pierre Lachamp. Pour la petite histoire politique départementale M. Lachamp était de sensibilité "radicale socialiste". tout comme à l'époque le maire de St Germain du Bois (Gérard Chevalier).
Dans ces localités, les maires sont classés désormais à droite. Evolution !

 
- par Daniel DERIOT - 28 mars 2014

Municipales 2014 : La ville de Montceau rebasculera t'elle à droite ?

Dimanche dernier, près de 3OO voix séparaient les listes de Marie Claude Jarrot et de Didier Mathus, le maire sortant qui est aussi le suppléant du député Christophe Sirugue.


A Montceau, comme dans de nombreuses villes, l'abstention prédomine. Didier Mathus, maire depuis 1995 avait succédé à Michel Thomas, lui même remplaçant d'André Jarrot qui en mars 1965 avait triomphé au second tour, alors que la gauche était déjà désunie.
Didier Mathus peut peut-être escompter sur une majorité des 5O1 voix que la liste du Front de Gauche a amassé. Mais après concertation, cette liste n'a pas envisagé de fusionner ni même de donner de consigne...


C'est donc vers les abstentionnistes que M. Mathus se tourne tout comme Marie Claude Jarrot qui a viré en tête avec 2528 suffrages...Des abstentionnistes que vise aussi M. Noirot, à la tête du rassemblement "Montceau Bleu Marine" qui a totalisé 989 suffrages, soit 14,45%.


C'est d'ailleurs la seule du département dans lequel le FN a pu se maintenir pour le second tour, à Louhans, la liste conduite par le secrétaire départemental Sébastien Alloin, a été éliminée.

- par Daniel Dériot - 27 mars 2014

Municipales 2014 : Echos... Echos... Echos

CHALON : CONSEIL SAMEDI. C'est Jacques Morin, élu de "Tous pour Chalon" qui présidera en qualité de doyen d'âge le début du conseil municipal, il sera assisté du benjamin, Florian Dottoni, élu de la liste "Chalon Bleu Marine". Le doyen d'âge n'est autre le frère de l'actuel maire de Verjux, qui lui aura pour successeur sans doute un ancien adjoint chalonnais. En effet, la liste conduite par Bernard Paillard, a été élue en totalité dimanche dernier.

EX ELUS CHALONNAIS EN PERIPHERIE : Vincent Bergeret a été élu conseiller municipal à Chatenoy le Royal, il était candidat sur la liste conduite par Marie Mercier, alors que Jean Louis Gogue, qui avait affronté Christophe Sirugue, lors des cantonales de 2004 a été élu à Fragnes.

SECOND TOUR A SUIVRE DE PRES : Ceux de Saint Marcel, Louhans, Tournus, Montceau les Mines et Charnay les Macon.

CANTONALES : " Avec une nouvelle génération d'élus, il faudra penser à reprendre les cantons" n'a pas manqué de déclarer le sénateur Réné Beaumont, dimanche soir, lorsqu'il a appris les résultats de bresse et du louhannais, notamment.

ELU SUR UNE LISTE D' ENTENTE : "L'ex tombeur" de René Beaumont au conseil général, Frédéric Cannard, a retrouvé un siége au conseil municipal de Varennes Saint Sauveur, sur une liste conduite par le maire sortant, Jean Michel Longin.

POUR 1 SIEGE : Il y aura un second tour à Messey sur Grosne, dimanche prochain pour un siège.

POUR 4 SIEGES A SAINT AMBREUIL : Second tour aussi à Saint Ambreuil pour 4 conseillers à élire.
- par Daniel Dériot - 25 mars 2014

Municipales 2014 : Les principaux chiffres pour le Grand Chalon

 
CHALON et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
CHALON et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

 

SASSENAY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

SASSENAY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

VARENNES LE GRAND et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
VARENNES LE GRAND et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
Tous les résultats

 

 

 

 

MELLECEY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
MELLECEY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
Tous les résultats

 

 

 

FRAGNES : Les chiffres
FRAGNES : Les chiffres
Tous les résultats

 

 

 

 

EPERVANS et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
EPERVANS et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

 

 

CHATENOY en BRESSE : Les chiffres
CHATENOY en BRESSE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

 

 

 

 JAMBLES : Les chiffres

JAMBLES : Les chiffres
Tous les résultats

 

 

 

 

 DEMIGNY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

DEMIGNY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

 

 

MERCUREY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
MERCUREY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

 

 

 

RULLY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
RULLY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

GERGY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
GERGY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

 

 

GIVRY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
GIVRY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

 

LUX et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
LUX et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

 

SEVREY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
SEVREY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
Tous les résultats

 

 

VIREY LE GRAND et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
VIREY LE GRAND et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

 

 

ST MARCEL et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
ST MARCEL et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
Tous les résultats

 

 

 

 

 

CHATENOY LE ROYAL et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
CHATENOY LE ROYAL et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres

Tous les résultats

 

 

 

 

CHAMPFORGEUIL et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
CHAMPFORGEUIL et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
Tous les résultats

 

 

ST REMY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
ST REMY et CONSEIL COMMUNAUTAIRE : Les chiffres
Tous les résultats

 

- par @La rédaction - 24 mars 2014

SAONE ET LOIRE : On ne vote plus aussi !

 V@C, en ouvrant ses oreilles et en scrutant les expressions là où elles... s'expriment vous l'avait annoncé : on risque de voir une abstention importante et un désamour certain.

La préfecture confirme ce matin : 

Le taux de participation au premier tour des élections municipales dans le département s’élève à 65.44%.

Pour rappel, le taux de participation aux élections municipales de 2008 était de 70.40 %.

 
- par D'après un Communiqué de la Préfecture - 24 mars 2014

MUNICIPALES 2014 : Gilles PLATRET, Ténacité et opiniatreté...

Celui qui dans quelques jours deviendra le nouveau maire de Chalon, est âgé de 4O ans. Il possède déjà un riche parcours à la fois professionnel, associatif et politique. Diplômé de Sciences-Politique Paris, ce fils de commerçant boucher à Saint Désert est néanmoins entré par la petite porte que cela soit professionnellement et politiquement.

 

 


Le futur journaliste qu'il est encore, en qualité de rédacteur en chef de la revue "En Bourgogne" a débuté au collège de Buxy comme rédacteur du journal "Millefeuilles", alors qu'il avait une douzaine d'années. Parralélement, le gamin de Saint Désert, effectue des recherches historiques dans son village, dans les communes voisines.

Michel Daydé, qui était maire à l'époque de Granges, se souvient de celui qui venait en mobylette du village voisin consulter les archives à la mairie.

ELU MUNICIPAL... A SAINT DESERT EN 1995... L'ANNEE D'ELECTION DE C. SIRUGUE
Gilles Platret, adhère aussi à la société d'histoure et d'archéologie de Chalon, il est le benjamin de cette vénérable institution. Le chercheur est aussi un excellent orateur. Il en deviendra le président, actif, lance les " Chroniques Chalonnaises". Inscrit ses pas, dans ceux d'un certain Bernard Tremeau, qui outre son métier de médecin accoucheur à la matérnité Boucicaut, a été député de Saône et Loire, de 1968 à 1973. Et une autre autre similitude : le docteur Tremeau a été élu lors "d'une vague bleue", celle de l'après 68... M. Tremeau avait alors battu M. Lagrange à la députation.

Conférencier, multi-thèmes, "les loups", "la résistance", "Charles De Gaulle", auteur de nombreux ouvrages sur ces mêmes sujets, il a été éditeur. Gilles PLatret devient tout d'abord Conseiller Mmunicipal en juin 1995 à Saint Désert. A l'époque, Christophe Sirugue est élu dans l'opposition à Dominique Perben à Chalon, aux côtés de M. Segault, lui aussi autunois !

Aux côtés de Michel Goubard, Gilles PLatret s'initie, complète sa formation en effectuant aussi des stages à la Sous-Préfecture de Chalon, à l'équipement ...

Il devient premier adjoint au maire de Saint Désert en mars 2001, siége au grand-Chalon, devient président du Pays Chalonnais avant de dire un non franc et massif au Président Dominique Juillot... Il traverse alors une période de repli avant de reprendre en main la liste "Chalon pour Tous" en 2008.

Dans la vie privée, il est père d'un garçon d'une dizaine d'année. Durant les six années écoulées, il a joué un rôle non-négligeable aussi d'opposant à Givry, organisant la réunification de l'opposition municipale en 2008 qui a été victorieuse aussi dimanche soir. Un temps cité pour succéder pour les cantonales de Givry, il a joué un rôle pour les cantonales de mars 2011 dans le Chalonnais, sans être candidat lui même, et après n'avoir pu accéder aux fonctions de conseiller régional au printemps 2010.

OPPOSANT OPINIATRE-PARFOIS SOLITAIRE MAIS QUI A SU JOUER LE COLLECTIF
Avant de devenir journaliste en poste à Tournus, il a été correspondant local de presse pour les communes de Saint Désert et des environs.
Travailleur infatiguable, alors qu'il est à Tournus, il est apprécié de tous. Ses qualités professionnelles sont reconnues, le sénateur René Beaumont n'hésite pas à le solliciter pour partir aux municipales de mars 2008 à Tournus, pour la succession d'Henri Lévêque. Mais celui qui est encore élu de Saint Désert, a des vues sur Chalon, pour la succession difficile de Michel Allex.

Investi dans la ville de Niepce, l'UMP et notamment Dominique Perben mise non pas sur une probable élection en mars 2008..."mais pour l'avenir". Autre paralléle à la carrière de Christophe Sirugue, lorsqu'André Billardon, alors élu d'Autun-Le Creusot recommande au jeune socialiste d'aller "se faire les dents"' à Chalon .

Opposant résolu, il n'a pu retenir l'un de ses challengers, Gilles Manière qui lui, siège au Grand Chalon à sa place, néanmoins à la tête du groupe minoritaire à l'Hôtel de Ville, il est un élu travailleur, ne négligeant aucune manifestation, ponctuant ses nombreuses interventions au conseil municipal parfois d'un accent gaullien; interpellant réguliérement la majorité en place.

Secrétaire départemental de l'UMP, il se revéle dans ses fonctions très actif, ré-organisant ce qui reste alors de la formation Sarkoziste. Toutefois, il se retrouve à un certain moment esseulé, après des échanges vifs là encore avec le président Jean Paul Anciaux.

Mais Gilles Platret, continue néanmoins de travailler en profondeur Chalon, et trouvera sur son chemin un Sébastien Martin et une Isabelle Dechaume ragaillardis par un excellent score aux législatives de juin 2012.

FEDERATEUR .. CHALONNAIS... RESTE LE GRAND CHALON... UNE VOIX QUI COMPTERA.
Incontestablement le travail d'opposition municipale a payé. Il réussi en novembre dernier a sceller l'entente puis l'union avec les challengers de son propre camp... Candidat en campagne depuis... six ans déjà, il réussi à fédérer au delà de la droite et du centre et aussi à jouer plus collectif au cours des cinq dernier mois.

Certes la victoire de dimanche est dûe pour partie à une vague nationale mais aussi à des mécontentements locaux, mais avec ses équipes Gilles Platret a sû prendre en considération les déceptions qui se sont additionnées sur les dossiers chalonnais; toutefois demeure parmi les chantiers urgents, celui de la gouvernance du grand-Chalon, et l'élu de longue date déjà mais tout nouveau maire, sait que sa voix comptera, même s'il ne souhaite pas devenir président du Grand Chalon.

Il aura à faire à une opposition municipale forte d'expérience aussi qui entend jouer la riposte au sein de l'assemblée municipale chalonnaise.

Le futur maire s'est fixé 6 mois pour résoudre le problème de circulation, c'est à la fois un défi et un délai relativement court pour celui qui sera en première ligne pour les six années à venir à la tête de la mairie. Il a battu un maire sortant, cet événement n'a pas dû échapper à l'historien chevronné, c'est une première dans les annales chalonnaises.

Article : Daniel Dériot
Photo : Christiane Chapé

 
- par christiane chapé et daniel dériot - 24 mars 2014

CHALON a choisi Gilles Platret : résultats définitifs (revu)

Il n'y a pas photo ! Seul vivre-a-chalon est en ligne pour vous proposer des informations sur l'élection de Gilles Platret comme nouveau maire de Chalon.

Les sites de nos concurrents et amis du JSL et Infos Chalon sont en effet inaccessibles depuis 20h ou presque...

Voici à télécharger les les résultats définitifs de l'élection municipale de Chalon-sur-Saône : 20140323212645966-1.pdf [ 250.73 Ko ]

 

 

52,13% des suffrages , c'est le score de l’UMP Gilles Platret. Il renverse dès le 1er tour  Christophe Sirugue, le députe-maire PS, qui ne réalise que 32,65%.

Le FN de Guyslaine Launay, femme du conseiller régional Christiane Launay réalise quand même 10,37%.
Lutte ouvrière approche la barre des 5%.

 
 
- par @La rédaction - 23 mars 2014

Municipales 2014 : Victoire de Gilles Platret... Des causes nationales mais pas seulement


Une première dans l'histoire locale, Gilles Platret en battant un maire sortant, après six années de mandat, c'est déjà un événement. Un événement qui ressemble à celui de la victoire de Christophe Sirugue en mars 2008. Près de 3000 suffrages séparent les deux listes ... A quelques unités près, comme il y a 6 ans !



Christophe Sirugue est emporté tout d'abord par une vague nationale, qui entraîne les pertes localement des mairies de Saint Rémy et Virey le Grand, deux communes qui depuis mars 1977 avaient un maire socialiste ou de sensibilité de gauche.

La victoire de Gilles Platret et de la liste "Tous pour Chalon" que pas grand monde, même dans la droite départementale et encore plus à l'échelon national ne donnait vainqueur, est donc une grande surprise. Cette dernière est aussi le fruit d'un travail opiniâtre impulsé voilà six ans méthodiquement par celui qui était alors le leader de "Chalon pour Tous". Seul le quotidien "Le Figaro " avait classé ces derniers jours la ville de Chalon comme "à surveiller "... C'est dire !

 


Au delà de la victoire d'une liste, c'est donc aussi la défaite de l'équipe sortante qui malgré un renouveau et une ouverture plus large n'a pas pu, pas su convaincre sur les problèmes de circulation, de stationnement mais aussi sans doute sur le cumul et la méthode !

UN RETOUR DU FN ... AU CONSEIL... L.O RESTE A LA PORTE
En fin de semaine, les 43 conseillers municipaux parmi lesquels une grande majorité de nouveaux, siégeront pour élire le maire et les adjoints.

Parmi les conseillers municipaux nouveaux, l'entrée de Ghislaine Launay, tête de liste du Rassemblement "Chalon Bleu Marine". Avec un peu plus de 10 % des suffrages, c'est tout d'abord une surprise compte tenu à la fois des difficultés locales auxquelles a été confronté le FN après le retrait surprise d'Estelle Arnal. Le score s'il est largement supérieur à celui de M. Launay obtenu il y a six ans, est en dessous des résultats lors des précédentes consultations éléctorales.

Pour quelques suffrages, Pacal Dufraigne rate l'entrée au conseil municipal. Le score des amis d'Arlette Laguiller ne semble pas avoir profité de la chute de la gauche.



UNE MINORITE BENEFICIANT D'EXPERIENCES
La minorité municipale se compose d'élus ayant de l'expérience dans les minorités passées au département avec Christophe Sirugue, lui même mais aussi avec Françoise Verjux-Pelletier ou encore avec Benjamin Griveaux. Outre Nathalie Leblanc qui siégera au conseil, cinq nouveaux font leur entrée avec Christian Villeboeuf, Francine Chopard, Noémie Danjour et Mourad Laoues, représentant les sensibilités de l'arc en ciel de l'ex gauche plurielle.

UNE MAJORITE CONFRONTEE A LA GOUVERNANCE DU GRAND-CHALON
Dès ce lundi, Gilles Platret et ses collègues Isabelle Dechaume et Sébastien Martin, devront commencer à résoudre "la gouvernance du Grand-Chalon" avec leurs collègues de la région chalonnaise.


Dans cette dernière alors que les victoires de Marie Mercier à Chatenoy le Royal, d'Eric Mermet n'appâraissent pas comme de grandes surprise à Crissey, l'échec de Pierre Jacob à Saint Rémy contre Florence Plissonnier, qui souhaitait avant tout prendre date ... pour 2020, est le reflet d'une volonté de changement qui est bien plus qu'un simple avertissement pour la gauche.


Article : Daniel Dériot
Photos : Christiane Chapé
- par christiane chapé - 23 mars 2014

CHALON : L'HEURE DE GILLES PLATRET

52.30% pour Gilles Platret, nouveau maire de Chalon.
 
 
Suite des infos à suivre - Vous pouvez réagir ici.
- par @La rédaction - 23 mars 2014

SAONE ET LOIRE : Tous les résultats, toutes les communes (en ligne)

les résultats partiels du premier tour des élections municipales en Saône-et-Loire à 20h (communes) :

 

Pour découvrir ce programme, cliquez sur l'image ci-dessous pour feuilleter en plein écran le dossier complet mis en ligne par vivre-a-chalon : Cliquer sur le picto  pour voir en plein écran

 

 

 

 

 


 

- par @La rédaction - 23 mars 2014

Municipales 2014 : Guillaume Thiébaut, ÉLU à Virey le Grand. Jacob battu à St Remy

Guillaume Thiébaud candidat comme tête de liste dans la commune de Virey le Grand a été élu au premier tour mettant fin à plus de trente années de direction socialiste.

M.Thiébaut réside depuis 1995, dans cette localité de la périphérie chalonnaise

- par DERIOT Daniel - 23 mars 2014

CHALON et GRAND CHALON : Ils sont élus, Mermet, Wagener

Eric Mermet élu à Crissey avec 67%
voir sur VAC : /lire_2303f9f8b2a962c7aa41fe6c579776d7d1b79af1.html)

Christian Wagener élu à Dracy le Fort
- par Transmis par Daniel Deriot - 23 mars 2014

Municipales : Virey le Grand : Avantage Thiébaut sur 2OO bulletins

M. Guillaume Thiébaut devançait à 19 H, André Commun, de vingt suffrages sur les 2OO premiers bulletins dépouillés à Virey le Grand. Dans cette localité, M. Pascal Boissard, maire (Divers Gauche ) ne se représentait pas.
- par Daniel Dériot - 23 mars 2014

Municipales 2014 : Nette avance de G. PLatret à St Laurent sur 2OO bulletins

La liste " Tous pour Chalon " était en tête à 19 H dans le quartier Saint Laurent. Avec 98 suffrages, elle devance nettement celle conduite par Christophe Sirugue qui regroupait 69 voix sur les 2OO premiers bulletins dépouillés. Dans ce bureau, plutôt favorable à la gauche, les opérations ont commencé dès 18 Heures.

 


Vanessa, une habitante du secteur a été la dernière électrice, juste avant la fermeture du bureau de vote.
C'est Rachid Bensaci, conseiller sortant ,non candidatqui préside aux opérations, en présence des délégués de la liste de Gilles Platret qui compte deux candidats, alors que celle de M. Sirugue n'en compte aucun, pour la seconde fois.

 

 

 


Parmi les scrutateurs et observateurs, l'on natait la participation de la fille de l'ancien maire Fleur Allex et celle d'Estelle Arnal, qui a pris ses distances avec le FN.

 

 
 

 

 

 
 
 
 
- par Daniel Dériot - 23 mars 2014

MUNICIPALES 2014 à CHALON : Les chiffres à 18h bureau par bureau

Le taux de participation au 1er tour des élections municipales de Chalon -sur-Saône

 

 

 

ELECTIONS MUNICIPALES et CONSEIL COMMUNAUTAIRE                                            dimanche 23 mars 2014 Nombre inscrits 18h00
Votes %
1er - Hôtel de Ville 1 088 643 59,1%
2ème - Hôtel de Ville 1 164 700 60,1%
3ème - Ecole élémentaire Vivant Denon 960 632 65,8%
4ème - Ecole élémentaire Vivant Denon 1 030 648 62,9%
5ème - Ecole élémentaire Vivant Denon 856 531 62,0%
6ème - Ecole élémentaire de l'Est 1 143 689 60,3%
7ème - Ecole élémentaire Citadelle 1 023 641 62,7%
8ème - Ecole élémentaire Citadelle 1 151 695 60,4%
9ème - Ecole élémentaire Citadelle 893 467 52,3%
10ème - Ecole élém St-Jean-des-Vignes 1 226 728 59,4%
11ème - Ecole élém St-Jean-des-Vignes 1 198 735 61,4%
12ème - Ecole élém St-Jean-des-Vignes 1 117 682 61,1%
TOTAL                                                        Canton CHALON-CENTRE 12 849 7 791 60,6%
13ème - Ecole maternelle Louis Lechère 1 307 749 57,3%
14ème - Ecole maternelle Louis Lechère 858 510 59,4%
15ème - Ecole élémentaire Jean Lurçat 965 537 55,6%
16ème - Salle des Fêtes des Charreaux 946 592 62,6%
17ème - Ecole élém Romain Rolland 614 260 42,3%
18ème - Ecole élém Romain Rolland 649 293 45,1%
19ème - Ecole élém de Bourgogne 994 577 58,0%
20ème - Ecole élém de Bourgogne 867 480 55,4%
21ème - Caserne des Pompiers 822 461 56,1%
TOTAL                                                       Canton CHALON-OUEST 8 022 4 459 55,6%
22ème - Ecole élémentaire Paul Langevin 540 111 20,6%
23ème - Ecole maternelle Clairs Logis 879 483 54,9%
24ème - Ecole élém Saint-Exupéry 1 264 574 45,4%
25ème - Ecole élém Saint-Exupéry 832 347 41,7%
26ème - Ecole élém Saint-Exupéry 764 286 37,4%
27ème - Ecole élémentaire Pablo Néruda 792 535 67,6%
28ème - Ecole élémentaire Pablo Néruda 737 390 52,9%
TOTAL                                                         Canton CHALON-NORD 5 808 2 726 46,9%
29ème - Gymnase Saint-Laurent 976 572 58,6%
TOTAL                                                      Canton CHALON-SUD 976 572 58,6%
       
TOTAL CHALON-SUR-SAONE 27 655 15 548 56,2%

 

- par Anonyme - 23 mars 2014

Municipales 2014 : Résultats 2008 et 2001 à Chalon-sur-Saône

 

Municipales 2008 : Résultats Chalon-sur-Saône en nombre de voix

(Publié sur V@C le 10/03/08 )

 

Inscrits : 30 046

Votants :  17136 (participation 57.49%)
Nuls : 438

Exprimés : 16701 

  1. Christophe SIRUGUE (Conjuguons Chalon au futur) 9100 voix
  2. Gilles PLATRET (Chalon pour tous) 6169 voix
  3. Christian LAUNAY (Front National - Chalon Emploi Sécurité) 673 voix
  4. Farid GUEHIOUECHE (Chalon Oxygène)  436 voix
  5. Pascal DUFRAIGNE (Lutte Ouvrière) 323 voix

 

Photo vivre-a-chalon.com

 

MARS 2001 : UN SEUL TOUR : CINQ LISTES.
Inscrits : 30 195- Votants 16 536 Exprimés 15 909


Dominique PERBEN (RPR) - 54.79% - réélu
Bettina LAVILLE (Parti Socialiste) - 32.37%
Jean COUPAT (MNR) - 04.72%
Pascal DUFRAIGNE (Lutte Ouvrière) - 04.19%
M. LAUNAY (Front National) - 03.93%

   

- par @La rédaction - 23 mars 2014

Municipales 2014 à Charnay les Chalon...


Ce dimanche, à 12 heures, au bureau de vote installé dans la salle du club des aînés de la commune, la participation électorale à Charnay est supérieure à celle de la moyenne départementale. 55 électeurs ont déjà glissé une enveloppe dans la petite urne transparente.

 


Il y a 148 inscrits dans cette commune du canton de Verdun sur le Doubs, située à une trentaine de kilomètres au nord de Chalon.

QUATRE CANDIDATS ... DEUX BULLETINS ... POUR ONZE SIEGES
Le village est calme. Le maire, Robert Boisson, est arrivé un peu plus tôt à la mairie, il vient s'assurer du bon déroulement de la relève. En effet, les dix conseillers encore en fonction, effectuent en duo une permanence de deux heures. Tout le monde se connaît, se nomme par son prénom. L'on met aussi à profit de cette "sortie " pour prendre des nouvelles des uns et des autres.

Préfecture. Le maire actuel, Robert Boisson, élu en 2008, au second tour, qui n'avait pas fait acte de candidature au premier mais avait obtenu des voix, souhaite "profiter pleinement de la retraite. Se consacrer aux voyages".

 


LA MEMOIRE DES ANCIENS MAIRES EVOQUES..
Magali Carré et Jean Jacques Barrault, conseillers municipaux sortants n'ont pas fait acte de candidature, mais comme leurs collègues effectuent ce qui pourrait être l'une de leur dernière mission.

Lors des opérations électorales, c'est aussi le moment d'évoquer ceux qui ont été premiers magistrats. Ces derniers souvent issus du monde agricole ont sû tout à la fois préserver l'identité de la commune sans oublier les aménagements nécessaires afin de permettre aux plus jeunes de s'installer. M. Boisson et ses collègues se sont tournés vers l'aménagement de la lagune et vers l'assainissement.

 


Particularités dans cette commune, dont l'église située au coeur du village à un toit semblable à l'arcitecture comtoise, beaucoup d'habitations ont été construites en tuiles rouges fabriquées jadis à Navilly ou encore au Chapot à Ciel.


Le grand père de Jean Jacques Barrault a été maire de la localité qui en 1971 a eu pour premier magistrat Joseph Bon. C'est ensuite Jacques Vérot qui devient maire durant un mandat, lui succédera en 1989, son père Michel qui le demeurera jusqu'en 2008. Ce dernier n'était pas un inconnu des chalonnais, puisqu'il a été notamment administrateur de l'association qui gère "La croisée des Chemins ".

 

 


DES DOSSIERS POUR LE FUTUR MAIRE
" C'est une fonction très intéressante, je me suis beaucoup investi dans les commissions mais aussi au sein de la communauté de communes, j'ai beaucoup appris aussi " confie Robert Boisson, qui n'est pas non plus un inconnu pour certains chalonnais, du fait de sa profession et de ses engagements associatifs . Robert Boisson et ses collègues ont préparé un dossier pour la réhabilitation de l'ancien café du bourg en logement . La voirie est aussi l'un des domaines qui nécessite de l'énergie et une mobilisation.


Changement dans cette commune de moins de 1 000 habitants, si le panachage est autorisé, les candidatures doivent désormais être déposées à la sous-préfecture. Les postulants pour le second tour devront le faire, avant mardi 18 heures.


Article Daniel Dériot
Photos Christiane Chapé

 

- par christiane chapé et daniel dériot - 23 mars 2014

Municipales 2014 : Une autre compétition vient aussi de débuter ! les Sénatoriales

 

Alors que les élections municipales ne sont pas encore terminées, une autre compétition électorale vient de débuter, celle des sénatoriales. Ce rendez-vous électoral aura lieu sans doute en Septembre prochain, néanmoins, après les municipales les formations politiques désigneront leurs candidats. Ce sont les délégués des conseils municipaux qui aux côtés des conseillers généraux, régionaux et députés composent le corps électoral ( près de 2OOO électeurs ) en charge d'élire les sénateurs. Une première en Saône et Loire, ils seront élus à la proportionnelle, ce qui constitue un enjeu important.


UNE OPERATION ECOURAGEMENTS ET SEDUCTION ?
Actuellement l'UMP détient les trois sièges de sénateurs. Jean Paul Emorine, Jean Patrick Courtois et René Beaumont, élus...en septembre 2004, voila bientôt dix ans déjà. L'ancien président du conseil général René Beaumont qui avait perdu son mandat cantonal en mars 2004 ne se représentera pas. Par contre, l'ex maire de Sennecey, Jean Paul Emorine a annoncé, il y a bientôt un ans qu'il sera à nouveau candidat. Silencieux, le maire de Macon, Jean Patrick Courtois n'a rien dit. Sauf, que les chefs de fils des listes étiquettées par la Préfecture comme "Divers Droite" ont reçu ces derniers jours, une lettre de soutien et d'encouragements signée de M. Courtois débutant avec la formulation " Cher Collègue " !


Jean Patrick Courtois en cas de réélection à la mairie de Macon, il est opposé notamment à M. Boucaud sera sans doute candidat. Le nom de Jean Girardon est réguliérement avancé, il préside l'UDI 71et il s'est régulièrement affiché aux côtés de certains candidats aux fonctions de maire, peut-être pour aussi conserver la présidence de l'association des maires de Saône et Loire, qu'il préside depuis 2008. Il avait alors succédé à Robert Rolland, qui n'avait pas été reconduit à la mairie de Cluny.

- par Daniel Dériot - 21 mars 2014

Municipales 2014 : Déclarations de candidatures pour le second tour de scrutin

Élections municipales 2014
Déclarations de candidatures
pour le second tour de scrutin (30 mars 2014)


En application de la loi, la période de dépôt de candidatures aux élections municipales pour le second tour du scrutin municipal, s’ouvrira le lundi 24 mars et se terminera le mardi 25 mars 2014 à 18 heures, délai de rigueur.

Les inscriptions sont obligatoires :

  • pour les listes qui ont obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés dans les communes de plus de 1000 habitants.
  • pour les nouveaux candidats dans les seules communes de moins de 1000 habitants où le nombre de candidats au 1er tour est inférieur au nombre de sièges à pourvoir.
Les inscriptions seront enregistrées de 10h00 à 12h00 et de 13h00 à 18h00 à la préfecture et dans les 4 sous-préfectures du département.

Aucune candidature ne sera acceptée après le mardi 25 mars à 18h.
 
- par Communiqué de la Préfecture - 21 mars 2014

Municipales 2014 : Gilles Platret "Reconquérir Chalon avec une équive motivée"


Mercredi soir, devant près d'un millier de participants, rassemblés au grand salon duCcolysée, Gilles Platret a pris des accents gaulliens en rappelant "le rassemblement authentique d'une équipe motivée respectant les équilibres des origines socios professionnels, des quartiers et des compétences"...

 


 

Poursuivant, le leader de "Tous pour Chalon " a mis en avant "l'écoute, le dialogue et la concertation " qui ont abouti à la rédaction d'un projet "au service de la démocratie, afin de renouer le pacte républicain à l'échelon local mais aussi afin que chacun devienne acteur de la ville et acteur de la vie"....

 

 

"Chaque conseiller municipal aura une mission " a noté Gilles Platret qui entend "être maire a plein temps, à la mairie, qui sera la maison commune". Comme lors des 23 réunions de quartiers, Gilles Platret a martelé " les agents municipaux seront respectés" et "nous continuerons d'investir 10 millions d'euros chaque année en effectuant un million d'économie avec le concours des employés ". "Il faut sauver Chalon " a lancé Gilles Platret, qui a déroulé, sous le fil d'une histoire, les grandes lignes d'un projet municipal prenant en compte la formation, la solidarité, les transports, les aménagements de pistes cyclables, le rayonnement associatif avec un forum annuel ou encore en organisant un festival "Vin-images "...

 

 


Sébastien Martin et Isabelle Dechaume ont pris la parole. Le premier a tenu à rappeler "que l'avenir de Chalon passe par le Grand-Chalon, qu'il faut respecter, l'ensemble des élus et des iodentités, qu'il est nécessaire d'avoir des projets pour le Grand-Chalon".

 

 

Il n'a pas manqué d'évoquer : c'est grâce à l'entente de Dominique Perben et de Roger Leborne "que s'est construit le pont de Bourgogne reliant la Bresse et le Chalonnais". Isabelle Dechaume a souligné : " notre vision pour Cha lon et le Grand Chalon, ce n'est pas être hégémonique, c'est humilité et respect....Il n'a jamais été question de supprimer le flash, certaines allocations ou encore la gratuité des transports scolaires"...

 


Début de la réunion : 19 H30

Début des interventions: 20 H

Fin de la réunion : 21 H

Durée de l'intervention de Gilles Platret : 28 minutes

Environ 1 000 participants dans la salle.

Présence de : Bernard Tremeau, ancien député de Chalon-Louhans.

André Accary, président du groupe des élus de droite au conseil général, Pierre Voarick conseiller général du canton de Givry.

Des maires : Marie Mercier ( Chatenoy le Royal ), Francis Debras ( Saint Loup de Varennes ), Eric Michoux (Epervans), Daniel Christel (Saint Désert) -Patrick Le Gal ( Varennes le Grand ).

Article : Daniel Dériot

Photos : Christiane Chapé

 

- par christiane chapé et daniel dériot - 21 mars 2014

Municipales 2014 : Christophe Sirugue défend le bilan et le projet en taclant ses adversaires


En une vingtaine de minutes, jeudi soir, devant les siens à la salle marcel Sembat, Christophe Sirugue a tour à tour défendu le bilan 2008-2014 tout en rappelant les orientations du projet pour les six années à venir, en taclant régulièrement ses adversaires.

 

 

Et il n'a pas ménagé ceux qui "catalysent les peurs, qui surfent sur les mécontements, qui n'ont pas de vision pour le Grand-Chalon , qui refusent de participer à un débat avec le Medef, qui sont repliés sur eux même, sur la ville..."

 

 

 

Le maire sortant a lancé "le bilan c'est le socle, il y a plus de forces que de faiblesses". Dénonçant "l'absence de confrontation de projet" Christophe Sirugue a évoqué " la vision positive du territoire" que porte sa liste qui "rassemble des colistiers d'expériences diverses, soudés, en cohésion pour le défi de la réussite de l'agglomération chalonnaise.

 

 

 

"Je n'ai pas entendu de critiques sur différents aspects de notre bilan en matière de culture, de sport, d'éducation, d'environnement " a souligné Christophe Sirugue.

 

 

 

Avant lui, se sont succédés à la tribune, Nathalie Leblanc et Benjamin Griveaux pour le PS, la centriste Karine Delorme, l'écologiste Mouad Laoués et le sympathisant communiste Lucien Matron, ce dernier ayant rappelé les grandes réalisations entreprises depuis 6 années et notant "nous n'avons pas tout réussi, il faut être lucide, il y a des inquiétudes légitimes et des impatiences "...

 


- Début de la réunion 19 H des interventions : 19 H 20

- fin de réunion : 20 H 30

- Participation : environ 600 personnes

- Présence des députés : Cécile Untermaier- Philippe Baumel

- Présence de Rémi Chaintron, Président du Conseil Général, et des conseillers généraux : Claudette Brunet-Lechenault, Jean Paul Diconne, Alain Doulé, Fernand Renault, de l'ancien sénateur Bernard Desbrière. Des maires de St Rémy ( Pierre Jacob ), Saint Marcel ( Jean Noël Despocq ) , Daniel Galland ( Gergy ), Kader Atteyé (Morey), François Loteau (Rully), Nathalie Vermorel De Almeida, conseillère régionale...etc...

Article : Daniel Dériot

Photos : Christiane Chapé

 

- par christiane chapé et daniel dériot - 21 mars 2014

Municipales 2014 : Ghislaine Launay (FN) fin de campagne aux Charreaux


C'est devant une poignée de militants que la tête de liste "Chalon Bleu Marine ", Ghislaine Launay, a donc terminé sa campagne mercredi en début de soirée. Certes les réunions municipales organisées par le Front National n'attirent pas les foules, néanmoins les responsables de cette formation politique comptent sur le désaoveu et la méfiance des citoyens à l'égard du PS et de l'UMP pour engranger les mécontentements.

 


POSSIBLE RETOUR AU CONSEIL MUNICIPAL ?
Ghislaine Launay, est réaliste, "au delà de 10 %, c'est un succès dans le contexte chalonnais actuel ". Un score à deux chiffres qui en cas d'un second tour permettrait à la fois au Front National de se maintenir et d'effectuer un retour au conseil municipal. En cas d'élection de l'une ou l'autre liste au premier tour, il faudrait que la liste "Chalon Bleu Marine" dépasse les 5 % pour avoir au moins un élu.

Dans ces deux cas, il n'est pas exclu qu'à l'avenir le Front National se tourne vers Florian Dottoni, actuel numéro deux et directeur de campagne afin qu'il puisse reprendre le flambeau sur Chalon.

Article : Daniel Dériot

Photos : Christiane Chapé

 

 
- par christiane chapé et daniel dériot - 21 mars 2014

Municipales 2014 - Dans le rétroviseur (5) : Les municipales de 1983 par un illustrateur

En tête du premier tour, Dominique Perben devance de 102 voix, le socialiste Maurice Mathus. A titre personnel, Alain Guignard s'était désisté pour M. Mathus, ce qui avait alors suscité de nombreuses réactions au sein des colistiers la liste "Chalon d'abord" .

 


C'est la dernière fois, qu'il y a eu un second tour pour les municipales dans notre ville !

Affichette réalisée par Daniel Méneboeuf.

Collection Personnelle : Daniel Dériot

 

 
- par Daniel Dériot - 21 mars 2014

Municipales 2014 : L'appel de Christophe Sirugue en faveur de la mobilisation

Devant 600 participants environ, Christophe Sirugue maire sortant a non seulement rappelé les grandes orientations des six dernières années mais il a défendu un projet qui porte la ville de Chalon et de l'agglomération au delà des seules limites administratives du territoire.

 


Pour le dernier meeting d'avant premier tour, les différents orateurs qui se sont succédés à la salle Marcel Sembat, ont aussi esquissé ce que serait la nouvelle mandature aux côtés de Christophe Sirugue, ovationné par les siens.

Dans un contexte national marqué tout à la fois par une morosité et une méfiance à l'égard des "politiques", la gauche chalonnaise et ses alliés du centre n'ont pas manqué de rappeler aussi à la mobilisation en faveur d'un projet et d'un programme en faveur de l'équipe "Chalon, la ville qui nous rassemble".

Christophe Sirugue tout comme Benjamin Griveaux et Nathalie Leblanc ont également pris pour cible le trio de tête de "Tous pour Chalon " qualifié "d'adversaires qui ont refusé certains débats".


Article : Daniel Dériot
Photos : Christiane Chapé

 
- par chapé christiane et daniel dériot - 21 mars 2014

Municipales 2014 : A l'heure du choix !

 C'est une chance que nous possédons, tous les 6 ans, les citoyennes et citoyens élisent celles et ceux qui ont en charge de gérer, d'initier et d'impulser des projets pour la vie d'une commune et d'un territoire.

Alors qu'en mars 2OO8, se déroulaient deux scrutins, les municipales et les cantonales, dimanche , il y a aura deux élections en une ! Les municipales mais aussi par ricochet la désignation des conseillers communautaires. Dans notre secteur, seuls les électeurs de la commune de Saint Loup-Géanges (Canton de Verdun sur le Doubs) n'éliront que leurs conseillers municipaux.

LA MOBILISATION CONTRE L'ABSTENTION
Mercredi soir, puis jeudi, les leaders chalonnais que sont ceux de "Tous pour Chalon", le trio composé de Gilles Platret, d'Isabelle Dechaume et Sébastien Martin et celles et ceux qui se sont succédés à la salle Marcel Sembat du sympathisant communiste Lucien Matron à la centriste Karine Delorme puis le trio socialiste Benjamin Griveaux, Nathalie Leblanc et Christophe Sirugue ont appelé à la mobilisation.

Même si la campagne s'achève ce soir à minuit, rien n'interdit à un candidat et encore moins à un militant voir à un sympathisant convaincu de porter la bonne parole sans tract mais avec tact autour de lui jusqu'à dimanche. L'abstention elle sera la réponse à bien des interrogations ce dimanche.

Voilà six ans, Christophe Sirugue était propulsé à l'hôtel de ville, dès le premier tour, distançant Gilles Platret de 3OOO voix. Il venait de passer quatre années à la tête du conseil général, élu l'année précédente à la députation. Ce dimanche, pour lui il y aura 2 réponses en une : celle du bilan et du programme. Pour ce rendez-vous électoral alors que l'opposition a été divisée, elle s'est rassemblée en confiant à un trio le soin de mener un combat difficile sur Chalon face à l'autre camp fort de sa diversité mais uni dérrière le maire sortant qui a élargi le socle d'une équipe avec la présence de celle qui était présidente départementale de "l'alliance centriste".

Quelles seront les répercussions de cette stratégie sur une partie de l'électorat chalonnais plutôt marqué à gauche du choix de cette stratégie ? Qui a fait l'objet non seulement de tractations et de discussions parfois vives au sein des partis ? Quelles seront l'attitude des électeurs qui pour bon nombre d'entre-eux qualifient les programmes des deux principales équipes pas si éloignés ?

Enfin, alors que des "affaires" continuent de miner nationalement les deux camps, comment se comportera l'électorat à la fois désabusé et méfiant à l'égard des leaders locaux qui malgré tout se reconnaissent dans un choix national ? Localement, il y a eu une sorte de gommage de l'appartenance à ces deux familles ...Lutte Ouvrière et le Front National , fidèles à leur ligne n'ont pas tombé les masques, réussiront ils à fédérer les déçus des politiques de gauche et de droite ?

Réponse dimanche soir vers 2O H !

LES ÉLECTEURS DE GAUCHE EN ARBITRE A DRACY LE FORT
Alors que Michel Allex menait un combat difficile, il y a 6 ans contre la maladie, la droite divisée, depuis le départ de Dominique Perben tentait de faire bonne figure avec Gilles Platret. Ce dernier a durant ces six ans menait une opposition vive au sein conseil municipal. Il n'a pu retenir l'un des ses collègues , Gilles Manière, qui a rallié tout d'abord Christophe Sirugue au Grand-Chalon puis à l'hôtel de ville.

C'est au sein du grand-Chalon, qu'une fissure au sein des élus de droite a eu lieu. La guéguerre que se mène à Dracy le fort, le maire sortant Christian Wagener et son adjoint Georges Pauchard n'est autre que la répercussion des divisions d'un camp au sein du Grand-Chalon. Pour la petite histoire locale, ce sont d'ailleurs les électeurs de gauche qui arbitreront dimanche le combat Wagener-Pauchard dans cette commune résidentielle du canton de Givry.

QUELQUES SITUATIONS A SUIVRE DANS LE CHALONNAIS
Le mode de scrutin a changé, dans bon nombre de communes de plus de mille habitants. C'est le cas à Demigny, Crissey, Sassenay, Gergy ou encore à Mercurey, Mellecey, Varennes le Grand, Epervans, Saint Loup de Varennes, Dracy le Fort, Lux etc. La proportionnelle permettra la présence d'oppositions au sein des conseils municipaux, c'est un atout que les futurs élus devront aussi apprivoiser, c'est peut-être une chance aussi pour les minoritaires à s'initier et à se préparer durant le futur mandat pour devenir majoritaires en 292O. Cette option certains l'ont en tête dans plusieurs communes.

Dans ces villages, exceptés à Fontaines, en général ce sont des duels qui se dérouleront dimanche.

Quel sera l'attitude des électeurs de gauche qui habituellement sont majoritaires à Crissey par exemple ? Certains d'entre-eux n'oublieront pas sans doute qu'en mars 2011, l'adjoint au maire de Crissey, Eric Mermet a été le seul élu de droite de la région chalonnaise a appelé à voter socialiste face au FN. Quelles seront les attitudes des électeurs de gauche dans le fief socialiste de Gergy qui depuis soixante ans élisent un maire de la même sensibilité face à deux listes dans lesquelles se retrouvent des candidats de gauche ?

L'ex conseillère régionale UMP Marie Mercier à Chatenoy le Royal retrouvera t'elle un troisième mandat à Chatenoy le Royal ? une commune qui comme Chagny donne souvent une avance à gauche pour les scrutins nationaux mais aussi aux cantonales ! A contrario Daniel Villerret, maire socialiste de Givry retrouvera t'il la mairie dans cette commune qui donne à la droite des scores excellents à toutes les élections...

Les municipales sont bel et bien un scrutin différent, c'est ce qui en fait aussi le charme !

- par Daniel Dériot - 21 mars 2014



Rechercher dans cette rubrique  


 
468 page pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle