Communiqués | vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

dimanche 22 septembre 2019

Bonne Fête Maurice

Photo de Chalon

entre nous

Entre-nous : ça se passe à Chalon !

Vous êtes ici :

lettre ouverte de l'Ordre National des Infirmiers Bourgogne Franche Comté suite à la nouvelle agression d'un infirmier.

10 sept 2019 - Infirmiers Bourgogne Franche Comté
LA SECURITE ET L’AVENIR INFIRMIER EN QUESTION

Après les premières alertes dont l’Ordre s’est fait écho au sujet des agressions à Besançon (25) et Semuren-Auxois (21), force est de constater que l’insécurité des soignants ne cesse de s’accroitre. Une nouvelle
fois ce samedi, un infirmier a été violenté par un patient au Centre Hospitalier de la Chartreuse à Dijon (21).
Le Conseil Régional de l’Ordre des Infirmiers de Bourgogne Franche Comté et ses Conseils
Interdépartementaux lancent un nouveau signal à l’ensemble des acteurs politiques et parties prenantes en
matière de santé. Nous sollicitons cette fois encore les pouvoirs publics sur l’épouvantable augmentation
des cas de violences à l’encontre de nos professionnels et le malaise permanent des infirmiers. Pour chaque
cas, ce sont les mêmes constats. Difficultés de fonctionnement dans les services, des politiques
d’établissement tournées vers des économies entraînant des sous-effectifs, un manque de lits, sans parler
des dégradations dans les relations humaines souvent à l’origine d’un absentéisme. Les urgences ne sont
pas un cas isolé, les actes à domicile ou les conditions de travail en EHPAD sont aussi la proie aux incivilités
et au non-respect. Désormais, il apparaît évident qu’il faut plus de moyens humain et matériel.
Après avoir rencontré l’Agence Régionale de Santé le 27 août dernier pour avancer sur ces situations
inacceptables, l’Ordre a sollicité les fédérations hospitalières mais également les Président.es des conseils
de surveillance afin de s’attaquer à ce problème majeur.
Les professionnels, tout mode d’exercice confondu, sont à bout. Les agressions répertoriées mettent aussi à
mal le renouvellement de la profession avec des étudiants infirmiers se questionnant sur leur réelle volonté
d’engagement ou sur la continuité à donner à leur cursus constatant l’évolution des conditions du métier. Ce
n’est pas l’avenir à court terme qui est menacé si des mesures ne sont pas actées mais tout simplement le
futur de la profession dans son ensemble.
Par cette lettre ouverte, nous nous devions de réagir pour souligner l’apathie qui règne autour de cette
situation. Mais allons plus loin aujourd'hui, en signalant que c'est tout simplement l’avenir de notre profession
qui se trouve en question et sans doute une partie du système de santé.

Hervé GENELOT-CHELEBOURG
Président Conseil Régional
Bourgogne - Franche Comté
Cyril MOULIN Florian POIVRE Régine TURBERVILLE
Président Conseil Interdépartemental
Comtois Côte d’Or & Yonne Nièvre & Saône et Loire
 
 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle