entre nous

Entre-nous : C'est vous qui le dîtes !

Vu de Chalon: Dans le rétro les élections de 93 avec déjà quatre élus candidats

15 juin 2012 - DERIOT Daniel

Quatre des cinq députés sortants ont été élus ou ré-élus voilà près de 2O ans, en février 1993 très précisément. A l'époque, une vague bleue s'impose dans l' hexagone, il ne reste en Bourgogne que deux députés socialistes : Didier Mathus à Montceau les Mines et Pierre Bérégovoy, à Nevers.


TROIS ELUS AU PREMIER TOUR
Jean PIerre Worms, député sortant de Macon, met fin à sa carrière d'homme politique. Il avait été élu pour la première fois en juin 1981.Depuis cette date, M.Worms poursuit un engagement assez fort dans le mouvement associatif à Paris.


L'un des hommes fort du département n'est autre que Dominique Perben ( RPR ) qui s'est remis de sa défaite à la présidence du conseil régional, l'année précédente. René Beaumont ( UDF ) , préside aussi le conseil général du département. Ces deux personnalités retrouveront d'ailleurs leur siège de député dès le premier tour. M.Perben distance Jean Truc, alors conseiller général socialiste de Chalon Ouest. Alors que M. Beaumont devance le socialiste Louhannais, Alain Muller. C'est en fait le suppléant de ce dernier, le socialiste chalonnais Yves Heutte, conseiller municipal qui fait campagne, le docteur Muller est souffrant. Dans le charolais-brionnais, Jean Marc Nesme, conseiller régional, s'impose dès le premier tour, il l'emporte devant Roland Cottin, le maire socialiste de Gueugnon. M. Nesme avait été élu pour la première fois en 1988.


A MONTCEAU ET AU CREUSOT, DUELS SERRES
Dans le bassin minier, le député sortant, Didier Mathus, a fort à faire. La droite aligne alors quatre candidats, deux RPR : Michel Thomas, maire et Jacques Marchand, un temps adjoint aux affaires culturelles , le candidat radical Jean Girardon est sur les rangs pour l'UDF. Pascal Jeandet, homme d'affaire parisien mais natif de Montceau, est également sur les rangs tout comme Michel Collinot, élu régional pour le Front National. Une division de la droite qui lui sera fatale sans doute, puisque au second tour, c'est Didier Mathus qui l'emportera.


Autre "bataille serrée " dans la circonscription voisine, à Autun-Le Creusot, André Billardon doit faire face à Jean Paul Anciaux, également élu régional, alors adjoint au maire d'Autun.


M. Anciaux s'imposera au second tour. M.Billardon a été Ministre de l'industrie, il n'était pas encore maire du Creusot, c'est en 1995 qu'il devient premier magistrat de la cité du pilon succédant à Camille Dufour, élu pour la première fois en mars 1977.


DEJA UN DUEL A DROITE A MACON
Alors que la ville de Macon a pour maire Michel Antoine Rognard, deux hommes postulent pour la droite aux fonctions de député. L'ex député RPR, Roger Couturier, également conseiller général de Macon sud et le maire de Charnay, Gérard Voisin. Le socialiste Hervé Joubert, qui a succédé à Michel Antoine Rognard au conseil général pour le canton de Macon Nord, est candidat, il n'arrive qu'en troisième position au soir du premier tour. Il est éliminé. M.Voisin est en tête devançant M. Couturier de 7OO suffrages ! M. Voisin sera candidat unique au second tour et deviendra député. Contrairement à ses collègues et amis M. Nesme et M. Anciaux, Gérard Voisin sera constamment ré-élu depuis.


ECOLOS BAS POUR L'EPOQUE.. MAIS HAUT POUR AUJOURD'HUI

En 1992, les écologistes (déjà ) divisés entre les verts et Génération Ecologie, avaient créé la surprise aux régionales. Ils avaient scellé un pacte à l'échelon national pour ces législatives. A l'échelon départemental, ils totalisent plus de 15 OOO suffrages, avec des scores inégaux dans le département. Olivier Pagès, qui sera un temps adjoint au maire de Paris et galeriste à Cluny, avoisine les 8 % dans le maconnais clunysois. Jean Marc Dautriche approche des 5% dans le charolais, Philippe Perrin les dépasse dans l'Autunois, alors qu''Alain Cordier frôle les 7, 5O % dans le chalonnais et qu'Hervé Bosio glane plus de 3OOO suffrages en Bresse. Des écologistes qui, néanmoins, doivent subir déjà la concurrence du mouvement "Le trèfle-Défense des animaux"..


COMMUNISTES ET FRONT NATIONAL
Alors que le Front national totalise sur l'ensemble du département plus de 25 OOO voix, soit la moitié de celles obtenues par les candidats socialistes, les communistes en comptent près de 2O OOO, ils sont la seconde force à gauche. Le PCF a pour candidat Chantal Bathias ( Macon ), Louis Cantat ( un temps conseiller général à Digoin ), Dominique Gressard ( Le Creusot), André Mathivet ( Montceau ), Michel Chevalier ( Conseiller régional ) et Michel Coulon ( Adjoint au maire de lux ).

Côté Front National, outre Michel Collinot, un temps député européen, candidat à Montceau, Jean Coupat, conseiller régional, conseiller municipal dans notre ville est candidat dans la cinquième circonscription.

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux musique



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle