entre nous

Actus, Infos, News... parlons du chalonnais et de Chalon !

Vous êtes ici :

Un parcours en mémoire de Pierre Vaux (Instituteur Martyr) inauguré à Ecuelles, sa commune de naissance

30 sept 2017 - Daniel DERIOT

 

Samedi après midi, devant la mairie d'Ecuelles, une plaque en mémoire de Pierre Vaux ( né en 1821, mort à Cayenne en 1875 et réhabilité seulement en 1897) a été dévoilé. Guy Carlot et Guy Thiébaut, respectivement maire du village et président du comité Pierre Vaux et Jean Baptiste Petit, ont rappelé les dates qui ont ponctué les incendies à Longepierre, les procès injustes et la longue marche pour la réhabilitation. Cette dernière a été obtenue , il a 120 ans, après un long combat, dans lequel, le député maire de Chalon, Charles Boysset a relayé à plusieurs reprises les revendications d'une partie des habitants de Longepierre...


NATIF DE MOLAISE, INSTITUTEUR MARTYR
Pierre Vaux, est né au hameau de Molaise, à l'époque ce village n'était pas encore rattaché à la commune d'Ecuelles. Nommé instituteur à Longepierre, Pierre Vaux demande et obtient des améliorations pour l'école. Au grand dam des notables, l'instruction devient gratuite en 1848, pour les enfants de familles pauvres. En 1848, les « plus riches » du village remettent en cause la question la loi du partage des communaux défendue par Pierre Vaux et Jean Baptiste Petit. Pierre Vaux est révoqué de ses fonctions d'instituteur, élu maire, il sera destitué par le Préfet au profit de l'aubergiste M. Gallemard. C'est dans ce contexte qu'éclate entre 1851 et 1859, pas moins de 25 incendies qui ont détruit 75 maisons sur 114 habitations. Pierre Vaux et Jean Baptiste Petit sont condamnés aux travaux forcés, emprisonnés successivement à Toulon, Brest, puis au bagne à Cayenne, il meurt en 1875.

 

LONGUE MARCHE POUR LA REHABILITATION
En présence du député Rémy, Rebeyrotte, d’Élisabeth Roblot, vice présidente du conseil départemental, de Violaine Gillet et de Jean Paul Diconne, des habitants de la commune et des élus des environs, Guy Thiébaut a retracé « la longue marche pour la réhabilitation ».. Une démarche entreprise par le fils de Pierre Vaux, député de Côte d'Or, qui a interpellé (entre autre ), le ministre de l'éducation Eugène Spuller et pour laquelle le député de Chalon, Charles Boysset, s'impliqua en relayant la demande de 150 électeurs de Longepierre en 1879...Ce n'est qu'en 1897, que Jean Baptiste Petit ( cordonnier de profession ) et Pierre Vaux, furent réhabilités.

 

Outre deux panneaux devant la mairie, deux autres totems de la mémoire ont été implantés à Molaise, par la commune d'Ecuelles et par le comité d’initiative, fondé en 2004.Un autre parcours de la mémoire existe aussi à Longepierre depuis 2007.


UNE EXPOSITION ET DE NOMBREUSES PERSONNALITÉS
Les participants à cette inauguration ont découvert dans la salle de la mairie, une exposition retraçant les événements précités, l'implication notamment du louhannais, Auguste Buchot, qui mena dans le journal louhannais « L'indépendant » une campagne en faveur de la réhabilitation des deux martyrs de Longepierre. Les ouvrages du professeur Louis Devance ou encore le récent livre de Jacques Broyer étaint également présentés, tout comme le film ( sorti en 2008 ) du creusotin Eric Nivot intitulé « Pierre Vaux, les flammes de l'injustice ».


Outre les personnalités déjà citées, étaient présents, Robert Michelin, ancien conseiller général de Seurre et André Faivre, ancien conseiller général de Montceau les mines, membres actifs du comité d'initiative, les maires de Longepierre , Daniel Canet ; Verdun sur le Doubs, François Bonnot ; Bey, Philippe Decroocq, président de la communauté de communes, Bernard Paillard, Verjux ; Dominique Geoffroy, Pontoux ; Patrice Chapelin, président de l'association « Mémoire et Histoire » du Pays de Chagny,, Michel Chevalier, président de l'association des amis de la Bresse Chalonnaise ( A.B.C ), l'artisan Roger Euvrard, concepteur technique du parcours de mémoire, les élus du village et Jacques Broyer, ancien inspecteur de l'éducation nationale, un temps en fonction à Louhans, auteur de « Pierre Vaux, instituteur : une vie sacrifiée », ouvrage paru en Février 2017, aux éditions l'Harmattan, c'est le dernier livre dédié à cette affaire, encore très présente dans la mémoire des habitants des cantons de Verdun sur le Doubs et de Pierre de Bresse.


Nos photos : Samedi après midi, au bourg d'Ecuelles, à l'heure de l'inauguration du parcours mémoire

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

 

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle