entre nous

Actus, Infos, News... parlons du chalonnais et de Chalon !

Vous êtes ici :

Social : Mobilisation des personnels devant le Centre des Finances Publiques, ce mardi

5 fév 2019 - Daniel DERIOT

Depuis 2012, 144 suppressions d'emplois ont été enregistrés, chez les agents de la direction Générale des Finances Publiques en Saône et Loire, conséquences directes des 23 511 suppressions d'emplois enregistrées à l'échelon national, depuis dix ans. . Autres motifs d'inquiétudes mais aussi de doléances, exprimées ce mardi, par les agents, des charges supplémentaires de travail qui se sont accentuées avec le prélèvement à la source depuis le 1er janvier dernier.


26 TRÉSORERIES AU 1/09/2919 AU LIEU DE 47 EN 1993
La fermeture de 4 trésoreries dans le département, il n'en restera plus que 26 au 1er Septembre prochain au lieu de 47 an 1993. A cela s'ajoute, la concentration de services à Chalon et Macon, le transfert de services se trouvant à Chalon vers Macon, à compter du 1er Septembre 2019 comme celui du Service de Publicité Foncière, alors que le service d'enregistrement a été déplacé vers la ville préfecture le 1er Septembre dernier. Ces concentrations entraînent des mutations, des changements pour les personnels, qui s’éloigne de leur lieu de résidence.

 


SUPPRESSIONS DE 18 POSTES EN 2019 EN SAONE ET LOIRE
Pour la seule année 2019, 18 emplois seront supprimés sur le département. « Les personnels des catégories B et C sont les principaux concernés » a déploré une syndicaliste F.O. Cette dernière, n'a pas manqué de distribuer des circulaires pour informer les usagers, avec ses collègues bénéficiant des soutiens de la C.G.T des finances publiques, de Solidaires, Finances Publiques 71, de FO ,D-G, F-I-P et la C.F.D.T. Des organisations syndicales à l'unisson donc. « L'horizon se dégrade pour les agents et il faut pour un grand nombre, faire preuve de mobilité géographique », dénonce pèle mêle les agents et les syndicalistes.

 


UN RAS LE BOL GENERAL ET UN MANQUE D'INFORMATION
« Face à ces concentrations de services, à la réduction des personnels, il y a un ras le bol général » a remarqué une syndicaliste. Cette dernière a relevé « l'absence de dialogue » et a dénoncé les surcharges de travail A titre d'exemple, à Chalon, au centre des impôts, le nombre d'usagers admis en moyenne a été en janvier dernier de 170 par jour au lieu de 70 Habituellement. A cette situation, s'ajoute, une hausse des appels téléphoniques, la plate-forme national renvoie les appels dans les centres locaux.


« Les agents des finances publiques ne sont pas responsables de ces choix politiques » ont tenu, à faire savoir les agents du ministère des finances, ce mardi.

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
468 page pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle