entre nous

Actus, Infos, News... parlons du chalonnais et de Chalon !

Vous êtes ici :

Social : Les urgentistes en grève et mobilisés pour se faire entendre

3 mai 2019 - Daniel DERIOT

Ce vendredi , des personnels du Service d'accueil et d'Urgences ( S.A.U ) du centre hospitalier William Morey, se sont mobilisés. Ceux, réquisitionnés affichaient sur leur blouse la mention « en grève »...D'autres, en congés sont venus soutenir leurs collègues, faire signer la pétition et placarder des affichettes et banderoles.


DES REVENDICATIONS CHALONNAISES AUSSI
Alors que se développe un mouvement national des personnels hospitaliers, les urgentistes chalonnais du S.A.U sont aussi en grève depuis vendredi zéro heures. Une grève faisant suite à plusieurs alertes, exprimées au sein des instances paritaires.
L'accumulation des patients dans les couloirs est une réalité, une affichette apposée par les responsables depuis au moins deux ans, invite d'ailleurs à la patience. D'autres affichettes en guise de recommandation invitent les usagers au respect des personnels. Ces derniers, à l'unisson de l'aide soignante au médecin en passant par l'infirmière ou encore l'agent en charge de l'accueil déplorent une montée des agressions. Parmi les doléances des personnels, figure la demande d'un agent de sécurité en poste 24 Sur 24 et 7 jours sur 7.

 


PRENDRE EN CHARGE LES PATIENTS DIGNEMENT
Jeudi après midi, les urgentistes bénéficiant des soutiens de leurs collègues notamment de F.O et de la C.G.T, ont exprimé les difficulté nombreuses rencontrées dans le cadre de leur mission de service public et de soins. Une missive adressée par les personnels à la direction et dont est destinataire le président du conseil de surveillance (Le maire de Chalon) a été rendue publique.

 


Dans cette missive les agents hospitaliers expriment : « Nous souhaitons deux postes d'aides-soignantes par jour et par nuit , le remplacement des arrêts de maladies, la rémunération des heures supplémentaires, la création d’un poste d'astreinte infirmier, une revalorisation financière de 300 Euros, la mise en place systématique du plan hôpital sous tension au delà de 8 patients en attente aux urgences, la titularisation des stagiaires ».


« Nous voulons prendre en charge les patients dignement » a relevé une infirmière. La grève est illimitée...Ce sont des personnels réquisitionnés qui assurent le service.

 
 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle