entre nous

Ca se passe à Chalon ou dans les environs !


Sécheresse : le dispositif mis en place par le Département pour les agriculteurs

7 nov 2018 - CD 71

André Accary, Président du Département de Saône-et-Loire et son Vice-président chargé de l’agriculture,
Frédéric Brochot, présentent, ce mardi 6 novembre à la ferme de Saint-Vallier ( sur leur site de Ciry-le-Noble), le dispositif voulu par le Département pour les agriculteurs victimes de la sécheresse.


 

Ce plan sera présenté à l’assemblée départementale du jeudi 15 novembre prochain

LE CONSTAT

La crise de la sécheresse qui sévit sur le territoire de
Saône-et-Loire, depuis la fn du printemps 2018 pèse sur
les exploitants agricoles, en particulier dans le secteur de
l’élevage.
Ainsi, la raréfaction et les cours de l’offre de fourrage sur les
marchés entraînent des difcultés d’approvisionnement
pour les éleveurs. Les stocks de fourrage réalisés au
printemps ont été entamés entre 1,5 mois et 3 mois plus
tôt que d’habitude (mi-septembre).
Les mois de février-mars 2019 s’annoncent très critiques
car, les marchés de fourrage se seront taris ou les cours
atteindront des montants inaccessibles pour la plupart
des exploitations.


 

Face à ces difcultés, certains éleveurs vendent leur
bétail dès à présent sans que l’engraissement soit
terminé. Cette augmentation de l’offre et sa moindre
valeur marchande pour les acheteurs font chuter les
cours de viande entrainant ainsi une diminution des
revenus et accroissant les difcultés de ces structures déjà
durement touchées par la conjoncture (cours des produits,
mutation des habitudes alimentaires des Français, modèle
économique des exploitations agricoles, conséquences du
réchauffement climatique…)

Des crises majeures de trésoreries sont donc à prévoir
en début d’année 2019. Derrière ces exploitations, avec
les déjà faibles revenus que certains se versent, ce sont
les exploitants et leurs familles qui seront rapidement
impactés.

LE PLAN DÉPARTEMENTAL QUI SERA PRÉSENTÉ LE 15 NOVEMBRE
Face à ces constats, le Département, anticipant une
dégradation de la situation sociale de la Saône-etLoire, a décidé d’agir en prévention pour en limiter au
maximum les effets.
Afn de pallier les effets d’une paupérisation de la
population agricole dont il ne s’agit pas seulement
des exploitants mais aussi de l’ensemble de leur
famille, le Département, en partenariat avec la
Chambre d’agriculture et initiative Saône-etLoire, association de prêts d’honneurs, propose
un dispositif de transition qui doit permettre de
franchir les effets de cet épisode climatique.
Pour ce faire, le Département propose un dispositif
simple et fondé sur la confance qui sera présenté lors
de l’assemblée départementale du 15 novembre :
une avance de 10 000 € remboursable sur
10 ans (prêt à taux zéro), accompagnée d’un audit
technico-économique de l’exploitation réalisé par
la Chambre d’agriculture. Ces audits, initiés en
2015 par le Département et repris depuis par Région
permettront de réinterroger le modèle économique
des exploitations et d’appréhender sur le long terme
les changements climatiques de plus en plus pesants
pour notre agriculture.
Une première enveloppe de 3M€ sera débloquée
lors du vote de la décision modifcative du budget
ce 15 novembre 2018 pour fnancer les premières
demandes de la profession. Cette enveloppe pourra
être abondée au budget primtif juqu’à un total de
10 millions d’euros.
Ce dispositif est innovant par sa simplicité et son
approche basée sur la confance dans la capacité des
exploitants à anticiper leur avenir pour se dégager de
situations fragiles. Il sera ouvert jusqu’au 1er mai 2019,
les agriculteurs devront donc déposer une demande
avant cette échéance.
Ce dispositif innove également par le choix d’un
intermédiaire fnancier unique et neutre, une
association de prêt d’honneur, organisme sans but
lucratif.
Les crédits prévus à la décision modifcative n°2
pour l’année 2018 permettront de libérer les fonds
immédiatement et de répondre à la situation de crise
dès le lendemain de l’assemblée départementale du
15 novembre. Le Département abondera le fonds
autant que cela sera nécessaire pour répondre aux
besoins.
Au-delà de cet appui méthodologique, le Département
entend mobiliser l’ensemble des acteurs de la flière
pour démultiplier les effets de cette importante aide
au secteur agricole. Ainsi, le Département invitera
le secteur bancaire à compléter le dispositif avec
leurs propres outils et à faciliter les éventuelles
restructurations de dettes nécessaires, qu’elles soient
préconisée par l’audit ou à l’initiative de la banque ou
de l’exploitant.


 

Ce plan départemental vient en complément du
dispositif régional d’aide à la sécheresse, certes
modeste dans ses effets immédiats (300 € en
moyenne par exploitation), mais qui apporte
toutefois un début de réponse de court terme.

Ainsi, pour accompagner ce dispositif régional le
département apportera 800 000€ pour soutenir les
investissements de modernisation des exploitation
sur les années 2019 et 2020.

 
 
 
 



 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux musique



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle