entre nous

Entre-nous : C'est vous qui le dîtes !

Samedi soir au Colisée : Conférence du Père P. Desbois - Shoah par balles

17 avr 2008 - @Mr Albert

Conférence à ChalonMercredi 12 mars à 20h30, sur France 3, était diffusé le film « Shoah par balles, l'Histoire oubliée ». Ce film était commenté par un chalonnais, le père Patrick Desbois.

A ce jour, avec son équipe, il a interviewé plus de 700 témoins et mis à jour plus de 800 fosses communes. Il est aussi l'auteur d'un ouvrage : "Porteur de mémoires" aux éditions Michel Lafon.

Le père Patrick Desbois sera au Colisée à Chalon le samedi 19 avril, à 19h30.


Contact :Parc des expositions, 1 rue d'Amsterdam
71100 Chalon s/s - tél 03 85 46 65 89

 


On en parle sur FR3 :
De la solution finale, on croyait tout savoir. On croyait que nos livres d'Histoire, à l'école, avaient été complets, précis. Les déportations, les camps de concentration, l'extermination de plus de 6 millions de Juifs par les nazis.

Pourtant, un prêtre français, le père Patrick Desbois, oeuvre depuis sept ans à rétablir la vérité, enfouie sous la terre d'Europe de l'Est. Un drame oublié, et masqué par le rideau de fer pendant des dizaines d'années.
Dans l'ex-Union Soviétique, pendant la seconde guerre mondiale, des commandos de SS, les Einzatsgruppen, ont coordonné l'assassinat à coup de fusil, « une balle, un Juif », ou en les enterrant vivants, d'entre 1500 000 et 1 800 000 de Juifs, rien qu'en Ukraine.

Un génocide sans chambre à gaz, sans camp. La Shoah par balles.

Le 22 juin 1941, l'Allemagne nazie attaque l'URSS dans le triple but de s'assurer un espace colonial à l'Est, d'éradiquer le communisme et d'exterminer les Juifs. Dans la foulée des opérations militaires, les Einsatzgruppen ont joué un rôle particulier en restant derrière les lignes de front.

Leur mission n'est qu'idéologique : il s'agit de coordonner l'extermination de tous les Juifs des zones conquises par la Wehrmacht. Ces premiers mois de génocide sont les prémices de ce qui deviendra, dans toute l'Europe, la Solution finale. Non pas qu'Hitler n'y ait pas pensé plus tôt, mais sa haine du communisme et de la religion juive vont créer un déchaînement de violence sans précédent. Les Einsatzgruppen sont les maîtres d'oeuvre de l'extermination de masse des Juifs. A l'Est, les Juifs étaient abattus à l'arme à feu. L'un après l'autre. Ou enterrés vivants.

Aujourd'hui encore, ce qui apparaît pour les historiens comme la « Solution finale » à l'Est est largement méconnu. Les données sont rares et le grand public pour qui l'extermination des Juifs a débuté avec les camps de concentration et les chambres à gaz de sinistre mémoire n'en a pour ainsi dire, jamais entendu parler. C'est le travail du Père Patrick Desbois que de revenir aujourd'hui sur cette terrible page de l'histoire, sur un pan de génocide trop longtemps oublié, où entre 1550 000 et demi et 1800 000 de Juifs ont perdu la vie.

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
468 page pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle