A la une

Les DOSSIERS de vivre-a-chalon : le VÉLO

Vous êtes ici :

SE DÉPLACER EN VÉLO... LE BON "REFLEX" !

Vélo Réflex © Grand ChalonAprès le succès des Vélib et autres Vélov qui sont adaptés aux grandes agglomérations, c'est finalement la solution "vélos Réflex" qui a été choisie par le Grand Chalon. C'est la première fois que ce système très développé en Allemagne, sera déployé en France dans une ville de taille moyenne.

Cette offre de libre-service s'inscrit en complémentarité avec les différents moyens de transports, individuels et collectifs, dans le Plan de Développement Urbain de l'agglomération, indiquait Dominique JUILLOT, lors de la présentation officielle aux médias. Le Président du Grand Chalon insistait sur le caractère novateur et expérimental de l'opération qui sera suivie de très près avant d'être déployée à grande échelle.

Une originalité du projet consiste dans le fait que ce n'est pas une régie publicitaire qui est porteuse du projet (comme Decaux à Paris ou Clearstream) mais la société qui assure les transports en commun dans le Grand Chalon, la STAC (TRANSDEV).

Vélos Réflex - Chalon - Photo Vivre-a-chalon.com

Hubert THURA, vice-président du Grand-Chalon, précise que cette solution a permis de répartir les risques puisque l'investissement de 300 000 euros est partagé par moitié mais aussi d'économiser sur le fonctionnement. En effet la STAC possède déjà toute l'infrastructure nécessaire : locaux, ateliers, véhicules, etc. Le fonctionnement d'un Réflex coûte 1,5 fois moins cher que celle d'un Velov et revient à 2000 € par an.

En terme d'objectif, le Grand Chalon souhaite que la part d'utilisation du vélo dans les déplacements urbains augmente de 10%. Elle est actuellement marginale (2,9% dans la dernière étude connue).

Après ces explications, il est temps pour Ludovic Jourdain, directeur de la STAC, de dévoiler le Réflex.

Vélos Réflex - Chalon - Photo Vivre-a-chalon.com


En le voyant, ce vélo donne plus une impression de solidité plus que de légèreté. Pas de panier à l'avant mais un porte sac à l'arrière. La transmission se fait par chaine mais les modèles suivants auront une transmission à cardan. Les vitesses se changent avec une manette pas avec la poignée  comme sur les Velov. Le cadre est assez massif et l'on remarque tout de suite l'imposant mécanisme de l'antivol et du boitier électronique de déblocage. Le système de réglage de hauteur de la selle a l'air assez facile a manipuler.

Vélos Réflex - Chalon - Photo Vivre-a-chalon.com

Quand on s'assied, on est surpris par le confort et la souplesse de la suspension.
Evidemment, on peut considérer (avec raison) que faire le tour de la salle du Conseil du Grand Chalon ne constitue pas un test suffisant !
Mais nous remédierons à cette lacune le plus tôt possible !


Comment ça marche ?
L'utilisation, réservée aux plus de 16 ans, nécessite de s'abonner. On peut le faire à l'espace ZOOM, 9 place de Beaune ou, sans se déplacer, sur le site

Internet www.reflex-grandchalon.com (pas encore disponible)
Ensuite, il suffit de se rendre à une station où tout se fait par téléphone (mobile) en moins d'une minute, nous dit-on. On appelle le 0 800 000 171 puis on

tape le numéro inscrit sur le vélo. Le service communique alors un code secret qui servira à déverrouiller l'anti-vol.
Ce code permet de fermer l'antivol lors d'un arrêt momentané pour une course par exemple.
Au moment de rendre le vélo à une station, il faut à nouveau appeler le service pour terminer la transaction grâce à un autre code secret.
En cas de problème (panne, crevaison...) il est toujours possible d'appeler un numéro d'urgence.


Combien ça coûte ?

L'abonnement est gratuit pour les abonnés du réseau ZOOM ;-)

Il coûte 2 € par mois ou 15 € par an. Les utilisateurs très occasionnels peuvent s'abonner à la journée par téléphone pour 1 €. La première demi-heure d'utilisation est gratuite. A Chalon, en une demi-heure... on va loin ! L'heure suivante est facturée 1 €. La durée maximum autorisée est de 12 h.

Mais il est évident que si l'on souhaite faire une utilisation de longue durée, il est plus rentable de faire l'acquisition d'un bon vélo de ville. Et bien sûr on ne peut pas garer le Réflex devant son lieu de travail en pensant le récupérer le soir ou devant sa porte pour le reprendre le matin.


ca commence quand ?
Dès la mi-décembre, un stand sera installé dans le marché de Noël place de l'hôtel de ville et des animateurs seront présents sur les cinq autres stations installées à la gare (en fait au début de l'avenue Victor Hugo côté toboggan en raison des travaux), à l'Obélisque, place de Beaune, dans l'Ile Saint-Laurent et au Parc des expositions.

Document Grand Chalon

 

Lancer les vélos Réflex un 15 décembre peut sembler un peu audacieux... mais avec le changement climatique tout est possible ! Ce sera en tout cas une occasion de découvrir ce moyen de transport qu'on a du mal à qualifier de nouveau si l'on pense à l'usage qu'en faisait nos grands- parents !

Outre la solution que cela présente quand il s'agit de se déplacer à un endroit mal desservi par les transports en commun, ou en dehors des heures de service (nuit, week-end) et quatre fois plus vite qu'à pied, l'irruption de ces vélos Réflex aura, on l'espère, un effet d'entrainement pour convaincre de nombeux utilisateurs de ressortir leur vieille bicyclette ou de s'équiper pour redécouvrir les joies de la petite reine... les bienfaits de l'exercice physique et faire des économies substancielles !

 

Voir ci dessous le premier test d'un Réflex sur le terrain

 

 

Vélo Réflex - Photo vivre-a-chalon.com
 




 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux musique



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle