A la une

Vous êtes ici :

SAONE ET LOIRE : Réduire les pesticides pour éviter bien des désastres

par Communiqué Capen 71

Communique


LE CONTRAT POUR LA RÉDUCTION DES PESTICIDES DOIT PARTIR D’UN ÉTAT DES LIEUX REEL DE LA POLLUTION EXISTANTE SI L’ON VEUT ÉVITER UN DÉSASTRE SANITAIRE, ÉCOLOGIQUE ET…ÉCONOMIQUE

 


La quantité de pesticides épandue sur les vignes du département devrait battre tous les records cette année. Trois applications obligatoires supplémentaires de pesticides ont été imposées en 2014 aux professionnels du département, en mai et juin, sur le Mâconnais et le sud de la côte chalonnaise. Après avoir obtenu le 28 avril 2014 du Conseil d’Etat l’interdiction provisoire des dérogations pour les épandages aériens, les associations environnementales et la CAPEN restent mobilisées pour obtenir l’interdiction progressive puis totale des pesticides.

Car malgré le plan Ecophyto (1) et l’objectif affiché de réduire les pesticides de 50% en dix ans, l'utilisation de ces derniers n’a cessé d’augmenter ( +3% en 2010/2011), la France étant déjà championne du monde dans ce domaine ! Alors que leurs graves conséquences sanitaires sur les professionnels et les populations riveraines sont maintenant connues (2) ces épandages et traitements, aériens ou autres, sont toujours plus nombreux, sans que ne soit prise aucune précaution efficace pour que la population puisse réagir à temps : distribution de consignes sanitaires aux riverains, affichage dans les communes, analyses et évaluation des incidences sanitaires et environnementales…

Sur un état des lieux commencé par FNE et la CAPEN pour 2014, nombre de caves coopératives ne sont toujours pas aux normes : les effluents polluants de 2014 seront-ils moins impactants que les années précédentes pour les rivières ? Nous attendons d’avoir des analyses pour en juger.

SAUVER LES VIGNES ? MAIS A QUEL PRIX ? CAR QUI SE SOUCIE DES RIVERAINS ? DES CONSOMMATEURS ? DE L’ENVIRONNEMENT ?
Malgré l’état actuel de contamination généralisée des nappes et rivières du département, malgré un arrêté préfectoral (2) censé limiter les dégâts, la contamination de l’air, des sols, des aliments s’aggrave, et, comme celle des riverains, n’est même pas recherchée. Et le massacre des abeilles, sentinelles de la biodiversité, continue... Parmi les produits - volatils - de la nouvelle lutte obligatoire contre la flavescence se trouvent des néo-nicotinoïdes, principaux responsables de leur mortalité. L’alerte lancée par E.GIBOULOT, soutenue par 800 000 pétitionnaires, n’a pas été entendue.

Le vin est une image forte de l’identité du département et de la région, conditionnant un secteur économique comme le tourisme : qui viendra acheter des vins réputés contaminés ? Qui viendra encore s’établir dans des campagnes empoisonnées ?

Nous attendons de l’Etat qu’il donne l’exemple du respect des lois existantes en matière de protection de l’environnement et de la santé, d’information objective des citoyens (obligation constitutionnelle de la Charte de l’environnement). Trop de dérogations ont déjà été accordées les années précédentes ( esca, chrysomèle du maïs, flavescence..) et se profilent encore pour les années à venir. L’interdiction des épandages aériens devra être respectée. Un appui aux programmes de conversions bio, à la recherche, à une transition technologique et humaine, réellement mis en œuvre. C’est urgent.


Mais avec quels investissements ? Le « verdissement » de la PAC prévoit de lier une partie des aides directes à la diversification des assolements, l’interdiction des pesticides sur les surfaces d’in térêt écologiques mais surtout à l’objectif d’atteinte du bon été des eaux. Les Agences de l’eau viennent de se voir ponctionnées d’une partie de leurs budgets. FNE demande que soit réformée la redevance pour pollutions diffuses payée à ces agences, afin que celle-ci concerne tous les pesticides. Cela permettrait d’encourager les bonnes pratiques, en priorité sur les zones de captages…et d’économiser des sommes importantes dans un traitement aléatoire en aval.

Pour la CAPEN 71 T.GROSJEAN

 

 
 
 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
468 page pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle