entre nous

Actus, Infos, News... parlons du chalonnais et de Chalon !

Vous êtes ici :

Réunion plénière de GSC avec l'association ACCU du 30 avril 2019 : Le compteur LINKY et ses DANGERS

3 mai 2019 - BOIVIN Jean Michel

 

Mardi 30 avril plus de 45 personnes ont répondu à l’invitation de Givry Solidarités et Citoyenneté pour sa dernière assemblée plénière mensuelle qui pour l’occasion était ouverte au public. L’invité était l’association ACCU71 (Alerte Citoyenne Communauté Urbaine 71). La présidente, Dany Poullet, a fait un exposé sur le compteur LINKY et ses dangers.

 

Le Linky est accessoirement un compteur électrique qui relève notre courbe de charge, mais il est surtout, et en 1er, un objet connecté communicant, qui capte, stocke, traite, et transmet des données de consommation, de tous nos appareils électriques et numériques.

C’est un capteur de données comme le dit M. Monloubou, le Président d’Enedis.

Le système Linky repose sur un dialogue permanent et réciproque, entre le concentrateur et sa grappe de compteurs comme le montre le Rapport du CSTB.

 

Il est à noter que  l’impact sanitaire non reconnu officiellement et pourtant bien réel, via le rayonnement électromagnétique dans le réseau électrique et via les ondes GPRS qui envahissent tout notre environnement. Linky émet des Radiofréquences et des CEM (champs électromagnétiques), jour et nuit, sans possibilité de le désactiver, contrairement à une boite internet ou téléphone portable. Tout cela via le CPL (courant porteur en ligne) qui circule dans nos fils électriques, et les ondes de type Wifi de l’ERL qu’Enedis n’a pas installé dans le compteur Linky, mais dont la place est prête pour le jour où les fournisseurs le proposeront. L’ERL fera la connexion entre tous les objets connectés et le compteur capteur Linky.

 

 

Mise sous surveillance des personnes via le captage de nos données, Enedis devient le 1er opérateur Big Data de France sans en avoir la licence, via le CPL et l’ERL.

 

Le déploiement de ce système va nous coûter cher, nous allons le payer :

·    par l’augmentation de la puissance des compteurs pour éviter les nombreuses disjonctions,

·    par le passage du KW au KVA,

·    par l’électricité sale véhiculée par le CPL dans les lignes électriques, ce qui risque de détériorer nos appareils électriques.

 

 

Il a un coût écologique majeur via la destruction des anciens compteurs, et la mise en place d’une technologie numérique et électrique très énergivore et prédatrice de ressources en métaux et terres rares.

 

Ce système est enfin générateur de nombreux dysfonctionnements dans nos maisons en raison de la pose non respectueuse des normes de sécurité.

 Les arrêtés des maires de BOVEL en Bretagne, de LOUBEAU en Ariège  ou de St BEL dans le Roannais, montrent bien toutes les contraventions d’Enedis au Règlement Sanitaire Départemental que sont censés faire respecter les maires et les préfets ; par exemple le non-respect de la norme NFC 14100 qui stipule que les compteurs devraient être posés sur un tableau ininflammable. Ce n’est pas le cas, puisqu’ils sont posés sur les anciens tableaux en bois, d’où les nombreux incendies.

 

Et enfin, le dernier point à retenir, c’est que la pose de ces compteurs communicants, Linky, Gaspar, Aquarius, n’est pas obligatoire pour les usagers. C’est anticonstitutionnel de nous imposer un objet connecté.

 Aucune loi, ni européenne, ni française, nous oblige à accepter ces compteurs. Nous ne sommes pas dans l’illégalité quand on en refuse la pose. Par contre les gestionnaires ont pour mission de les poser.

La fin de la réunion a été consacrée aux actions que les particuliers peuvent engager pour refuser la pose de ces compteurs « Capteur ».

 Il faut seulement écrire une lettre expédiée en Recommandé  avec Avis de Réception à Enedis région sur Dijon et à OTI Champforgeuil (la société qui pose les compteurs), et transmettre au maire de la commune une copie de ces 2 lettres contre un récépissé.

De plus il faut savoir qu’une action juridique collective départementale est en cours pour la reconnaissance du droit au refus pour tous, quelle que soit sa situation, que le compteur soit déjà posé (on demande la dépose) ou pas encore posé.

Cette action juridique vient renforcer nos lettres de refus qui se voient très souvent bafouées par Enedis!

 

Pour tout renseignement complémentaire : asso-accu@hotmail.com
Pour tout renseignement complémentaire : asso-accu@hotmail.com


 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle