entre nous

Actus, Infos, News... parlons du chalonnais et de Chalon !

Vous êtes ici :

Réfugiés : De nouvelles mobilisations, ces derniers jours, dans notre ville

5 mai 2019 - Daniel DERIOT

Environ une centaine de manifestants , samedi matin, ont répondu à l'invitation d'associations et collectifs engagés en faveur du droit d'asile, devant la Sous Préfecture de notre ville. Vendredi , en début de soirée, ce sont des marcheurs reliant Vintimille à Calais, qui ont été accueillis par des bénévoles des associations. Ces dernières ont à nouveau fait entendre leurs doléances samedi après midi, à la maison des syndicats lors d'une événement associant témoignages et animations.


L'ACCUEIL : DIGNE, SECURISANT ET NON « POLICIER »
« Les poètes déclarent que la méditerranée entière est désormais un lieu d'un hommage à ceux qui y sont morts, qu'elle soutient de l'assise de ses rives une arche célébrante, ouverte aux vents, et ouverte aux plus infinies lumières, épelant pour toutes les lettres du mot accueil, dans tous les chants, et que ce mot constitue uniment l'éthique du vivre-monde »...

Cet extrait de « Frères Migrants » de l'écrivain Patrick Chamoiseau, est régulièrement cité par celles et ceux engagés en faveur des réfugiés.


« Nous voulons un accueil digne, que l’État ne se dérobe pas de ses responsabilités en matière d'hébergement mais aussi pour l'attribution du droit d'Asile » ont relevé les participants, à l'unisson dans leurs diversités associatives (1).

 

 


DES FAMILLES EXPULSÉES...DES SITUATIONS DE DANGER DE MORT
« Les accompagnants au commissariat », dénoncent les conditions d'entrée, la politique de refoulement conduite notamment par la Police de l'Air et des Frontières dans les Alpes. « Le refus d'accueil pousse les demandeurs d'asile à vivre avant tout sur le trottoir, à proximité de la Préfecture à Macon avec le développement d'un campement sauvage au parking Monnier durant plusieurs mois, puis au Vallon des rigolettes à Macon.

Au nom des associations chalonnaises, François , porte parole, a dénoncé « les méthodes d'expulsions,de non accès au 115 : non adapté pour dépanner les familles migrantes »...Il aussi rappeler le cas de plusieurs familles expulsées, à Montceau, Nolay, Saint Vallier. Il n'a pas manqué d'évoquer le saccage de S.O.S Méditerranée et des mobilisations de l’Extrême droite identitaire bénéficiant « d'impunité » « Certains expulsés devant retourner dans leur pays d'origine sont en Danger de mort » a relevé un militant pour les droits de l'homme en se référant à la situation en Albanie, par exemple.

 


DES MARCHEURS VINTIMILLE-CALAIS DANS NOTRE VILLE
Vendredi, en début de soirée, des marcheurs reliant Calais ont été accueillis dans notre ville, ils alertent eux aussi sur les conditions d'accueil ,sur la situation dramatique aux Frontières. . C'est la deuxième marche organisée par « l'Auberge des Migrants » . Cette association composée de bénévoles interviennent auprès des exilés à Calais depuis 2008. Elle collecte des vêtements, des chaussures, des couvertures et sacs de couchages et distribue des repas chauds. Entre 350 et 500 migrants vivent toujours à Calais, portés par l'espoir de traverser la Manche....


( 1) Les accompagnants au commissariat- Asti-Atd Quart Monde( CCFD-Terre Solidaire-Cimade , Groupe local 71- Collectif Chalon Solidarité Migrants- Section chalonnaise de la Ligue des Droits de l'Homme.

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
468 page pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle