agenda

Agenda : Vivre, sortir, bouger à Chalon

Vous êtes ici :

Propagation Bis fête le cinéma le 3o juin à l'Axel

par Propagation Bis
rdv dimanche 30 juin à partir de 18h00 au cinema Axel pour l’événement

PROPAGATION BIS EMBRA(S)SE LE CINEMA avec

Diamantino de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt

Un conte moderne qui prend la forme d'une comédie romantique baignée dans un mashup de science-fiction, film d'horreur et polar.

L'histoire de deux amants qui se découvrent et essayent d'exister malgré toutes les crises et les conflits qui infestent le monde d'aujourd'hui. Le film aurait pu être dramatique, il n'en est rien. C'est un joyeux chaos ou se télescopent richesses thématiques, styles visuels variés (basculant d'une image cheap à une plus cinémascope hollywoodien par exemple) et gravité des situations... Mais le tout est porté par le regard candide de Diamantino sur le monde qu'il découvre.

Loin d'édulcorer notre monde et sa réalité politique (crise des migrants, montée de l'extrême droite, panama papers...) Diamantino y apporte un regard sincère, plein d'espoir et d'humour ou l'amour reste le plus beau des combats.

Le film a eu le grand prix Nespresso de la semaine de la critique au festival de Cannes en 2018.

Puis on enchaîne directement à 20h00 avec la projection exceptionnelle d'un film qui sent le souffre.

Lords of Chaos de Jonas Âkerlund va enflammer la fête du cinéma chalonnaise.

Tournant des années 80 et 90, Euronymous fonde le groupe Mayhem et devient l'épicentre de la nouvelle scène black métal norvégienne. Le film raconte les événements qui conduiront le groupe dans une surenchère criminelle. Récit moitié documentaire, moitié fiction qui raconte leur descente dans le cercle de l'enfer qu'ils ont eux-mêmes créés.

Le film n'est pas un biopic au sens strict du terme, le réalisateur Jonas Âkerlund (Ancien batteur du groupe Bathory et réalisateur du célèbre clip de Prodige "Smack my bitch up ») s'étend parmi quelques modifications. Comme on dit quand la légende dépasse la réalité, on imprime la légende. Reste que Lords of Chaos est un portrait sombre, violent et sans concession de la jeunesse qui fit émerger la scène black métal norvégienne.

Une épopée meurtrière, incendiaire et jusqu'au boutiste. Que vous ne pourrez voir que cette unique fois au cinéma.

Alors comme l'a écrit Dead, le premier chanteur de Mayhem

Excusez pour le sang,
Que la fête commence
 
 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
468 page pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle