vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

mardi 21 novembre 2017

Bonne Fête Présentation de Marie

Photo de Chalon

thema

Théma, théma, thématiques

Vous êtes ici :

Paul Doumer et encore un assassiné présidentiel !

20 avr 2017 - par Sylvain, journaliste stagiaire

Passons à présent au successeur de Gaston Doumergue. Il fut notre 14ème président de la République et ne fit qu’un court passage à l’Elysée. Nous parlons bien évidemment de Joseph Athanase Paul Doumer.

 

 

Membre du parti radical, cet homme aura eu une carrière bien remplie durant son existence : Député de l’Aisne de l’Yonne, Gouverneur général de l’Indochine durant 6 ans, Sénateur de la Corse durant 19 ans ainsi que Président du Sénat durant 4 ans juste avant d'obtenir son ultime mandat. Il aura même été, à plusieurs reprises, ministre des Finances et occupa pendant un moment la présidence à la chambre des Députés.

Issu d'une famille modeste du Quercy, Paul Doumer ne cessa pas de monter dans les échelons. Après avoir obtenu son certificat d'études primaires, il commença en tant que coursier, puis ouvrier avant d’obtenir son baccalauréat et sa licence en mathématiques qui lui permirent de devenir enseignant. C'est ainsi que petit à petit, en intégrant le monde de la presse et en obtenant le soutien de figures importantes, il devint un homme politique influent.

Il est l’exemple emblématique d'une ascension sociale républicaine par l'école. Il prouve l’efficacité de la détermination et de la volonté, du travail et de la persévérance… Il a poursuivi avec ces valeurs jusqu’au bout de son mandat !

On ne connut pas plus modeste et vertueux comme président. Il s'efforçait d'économiser l'argent du contribuable avec un regard attentif et professionnel pour les finances, l'armée et les affaires étrangères.

Il souhaitait avant tout offrir à la fonction présidentielle un prestige plus moral que politique et tout cela en restant proche du peuple. C'est ainsi qu'il inaugura toutes sortes d'expositions et d’évènements. A chaque fois, il prononçait des discours appréciés par tous.

Particulièrement apprécié pour son ardeur au travail, il n’eut pas le temps de mettre ses projets à profit. En effet, sa présidence fut de courte durée. Seulement 10 mois et 24 jours avant d'être assassiné à 75 ans, le 7 mai 1932 lors d'un attentat mené par Paul GORGULOV, un émigré russe blanc, lors de l’inauguration d’un salon du livre consacré aux écrivains de la grande Guerre.

Il fut enterré avec ses quatre fils morts durant cette fameuse Grande Guerre et sa femme, Blanche Doumer, refusa qu’il fût mis au Panthéon. Il repose au cimetière Vaugirard.

Son successeur sera Albert Lebrun, un homme beaucoup plus complexe au cursus brillant avec Polytechnique, Les Mines et une entrée en politique à 21 ans seulement ! Mais c’est une autre histoire…

 
 
 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
  pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle