Communiqués | vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

vendredi 14 décembre 2018

Bonne Fête Odile

Photo de Chalon

entre nous

Entre-nous : ça se passe à Chalon !

Vous êtes ici :

NORDEON-MARWEL : egalement un désastre écologique !

19 avr 2017 - GROSJEAN thierry

Communiqué CAPEN71

NORDEON/MARVELL(ex-PHILIPS) : APRES UNE GESTION
SOCIALE CALAMITEUSE, UN BILAN ENVIRONNEMENTAL
CATASTROPHIQUE !


La ZI Nord n’en finit pas de révéler un passé industriel où les considérations
environnementales ne pesaient pas lourd. En liquidation judiciaire depuis le 14 avril, les 150
salariés restants seront licenciés. Mais comme beaucoup d’entreprises industrielles de la ZI
Nord ( cf MESTA) , Philips et ses repreneurs laissent derrière eux un environnement dans un
tel état désastreux de pollution
qu’aucune nouvelle activité ne pourra plus s’y implanter.


La réhabilitation/nettoyage du site a été confiée à TAUW France, qui, après des
investigations conduites en 2013 et 2014, prévoit 6 mois au moins de travaux pour un
budget de 420 000 euros laissé par Philips…

A notre avis, un montant nettement sousestimé :
- La contamination des sols ( solvants chlorés..) est telle qu’il faudra excaver 1500 M3 à
une profondeur de 4m50, les traiter hors site ; près de 55 sources de pollution par
des produits dangereux ont été identifiés , présentant des risques par contact ou
inhalation. Une fois définis les responsabilités juridiques* et le budget réellement
disponible en rapport avec les travaux à effectuer.


- Le site est à proximité directe du Canal du Centre, au-dessus d’une nappe
superficielle qu’utilisait l’entreprise avec des puits et d’une nappe plus profonde de la
Saône, vecteurs de transferts pour les polluants présentant un danger potentiel sur
l’alimentation en eau potable.
- L’air extrait des sols devra faire l’objet d’un traitement « basique » avant rejet dans
l’atmosphère, ainsi que d’un suivi par des mesures mensuelles
- Les eaux extraites des sols seront traitées par une unité mobile avant de rejoindre les
eaux usées ou pluviales, faisant aussi l’objet d’un suivi, tout comme les eaux
souterraines devront être surveillées après les travaux.


Le CODERST du 18 avril a défini le cadre légal et la méthode pour maitriser les risques actuels
et établir une surveillance du site concernant les risques résiduels, qui devra être sécurisé.


La CAPEN 71 a demandé à être associée au suivi du site, comme cela s’est fait pour
THEMEROIL ; elle a demandé une vigilance particulière post traitement sur les eaux
superficielles et souterraines en amont comme en aval du site.


Il est à craindre que la Zone industrielles Nord nous réserve d’autre « surprises » de cet
acabit.


CAPEN 71
*le liquidateur judiciaire étant devenu propriétaire et exploitant

 

 Note de la rédaction de vivre-a-chalon.com :
Notre position de VOUS donner la parole, d'ouvrir nos colonnes virtuelles à des sensibilités très différentes nous conduit à publier de nombreux articles d'horizons très différents en rappelant cet avertissement présent à la une de vivre-a-chalon.com Qui dit quoi ? Qui parle sur vivre-a-chalon.com ?

 

 

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux musique



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle