vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

mercredi 22 novembre 2017

Bonne Fête Cécile

Photo de Chalon

photos

DITES-LE EN PHOTOS

Vous êtes ici :

Le monde macro de Frédéric Labaune au Musée Nicéphore Niépce

11 mai 2017 - par Josserand Pascale et Patrice

Ce mercredi 10 mai 2017, les Amis du Musée Nicéphore Niépce et l’équipe muséale accueillaient Frédéric Labaune pour une soirée consacrée à la macro-micro-photo.


Photographe autodidacte depuis une trentaine d’années, Frédéric Labaune photographie en argentique d’abord puis en numérique, la nature, la flore, la faune, les paysages qu’il traverse, qu’il rencontre lors de ses voyages.

 

 

Mais derrière ce passionné se cache un redoutable observateur doublé d’un ingénieux bricoleur-bidouilleur qui n’hésite pas, à partir de peu, à élaborer des systèmes de prises de vue adaptés à sa passion de l’infiniment petit détail.


Pourquoi la macro et la micro intéressent-elles tant notre homme ? Un esprit de curiosité doublé d’un sens inné de la pédagogie le poussent tout simplement à illustrer ses cours car Frédéric Labaune, scientifique, biologiste professe et enseigne les Sciences et Vie de la Terre à de jeunes esprits. Ce professorat des sciences le porte à illustrer sa matière non par le « piratage d’images dans des livres » mais par ses propres créations.


Le sens du détail, le décorticage à la loupe l’amènent de la photo traditionnelle de paysage à la proxi puis la macro et enfin la micro photographie. Il passe d’un Rapport 1 correspondant à la taille du capteur (proxi image) à un rapport 4 pour la macro et un rapport 10 pour la micro.

 

Les passionnés de macro, ceux qui se soucient de l’infini petit détail peuvent découvrir ou approfondir la technique par la lecture du livre rédigé par notre conférencier : un livre qui compile et détaille avec précision toutes ses techniques et « mes bidouilles » intitulé « La macrophotographie » par Frédéric Labaune et Daniel Nardin-ISBN : 2366621647 -Éditeur : Coédition Biotope (11/11/2015).

« Le but de ce livre est de vous montrer qu'il est possible d'aller au-delà et qu'à l'intérieur de ces images au rapport 1, il y a encore de la matière, de quoi trouver de nouvelles couleurs, des graphismes inédits. »

 

 

Et pour découvrir ce monde du minuscule, nul besoin de matériels onéreux : quelques bagues, des objectifs macros ou de microscopes et une technique adaptée au problème de profondeur de champs (zone de netteté) : la zédification.
Pour les néophytes, la zédification ou la photographie à profondeur de champ étendue (focus stacking des anglophones) est une technique qui consiste à faire assembler par un logiciel adapté les parties nettes d'une série de prises de vues étagées selon un axe pour obtenir une image composite dont la profondeur de champ est sensiblement plus importante que ce que permet une prise de vue unitaire ou dont la définition est supérieure à celle d'une prise de vue unitaire à petite ouverture. (Daniel Nardin)

 


Ces séries de prises de vues étagées appelées piles, issues d’un déplacement micrométrique (de quelques millimètres) de l’objectif (la mise au point) peuvent contenir entre 200 à 2000 photographies et atteignent parfois les 10 000 clichés. Elles sont ensuite assemblées par un logiciel de stacking.

 


Dans son travail de micro-minéralogiste, Frédéric Labaune frôle la frontière de la microscopie (µm) dans un rapport à 40.
Dans ce monde du proxi, de l’au-delà du proxi, de l’au-delà de la macro, Frédéric Labaune excelle. Ses photographies sont diffusées par Getty Images (80 photographies retenues par l’agence). Ses photographies sont primées dans des concours internationaux. Ainsi en 2012, pour sa première participation au concours Olympus Bioscape, deux photos sont classées "mention honorable". Puis en 2013, pour sa première participation au concours Nikon Small World, une image est classée "mention honorable", une photo est classée "image of distinction". Enfin en 2014, pour sa première participation au concours international associé au festival de la photo animalière de Montier-en-Der, une photo est primée dans la catégorie "graphisme, forme et matière".

 


Graphisme, forme et matière : trois termes capitaux qui interrogent sur la nature même de ces images. Sont-ce vraiment des photographies ? Ces méta-photos sont-elles des peintures, des œuvres artistiques ou des créations numériques ?
Peu importe finalement car l’image est belle et surtout elle intéresse la communauté scientifique qui peut voir, découvrir une vision de l’imperceptible et ainsi élaborer un début d’interprétation.


Interprétation : un autre mot clé de la soirée car si certains spectateurs craignaient une présentation trop scientifique emplie de chiffres, de rapports de focale… Il n’en fut rien !

 

 

Bien au contraire, le talent de Frédéric Labaune ne réside pas uniquement dans sa capture de l’infiniment petit mais aussi en bon pédagogue dans l’art de la narration et du conter. Et c’est avec délice et sensualité que chacun a plongé dans le dévoilement du détail intime et sexuel des fleurs. De l’image aux mots, il n’y a qu’un pas et je ne résiste pas à l’envie de vous proposer de découvrir « L’amour au jardin » d’un autre voyeur savant et interprète du monde caché, Jean-Pierre Otte : «La fleur qui nous reçoit en privé s'ingénie au plus secret à nous offrir ses alcools.»

 


De cette histoire d’un homme qui se penche sur l’au-delà des apparences, nous retiendrons une belle rencontre, le temps d’une soirée, avec un grand curieux des choses de la vie.


www.macromicrophoto.fr

 

 

 

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Tipi.net
  pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle