vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

jeudi 14 décembre 2017

Bonne Fête Odile

Photo de Chalon

photos

DITES-LE EN PHOTOS

Vous êtes ici :

Le cas du Sieur Carnaval jugé en instance ce samedi 11 mars sur la place publique

12 mars 2017 - par Josserand Pascale et Patrice

 

Tournecou, premier membre du Casio et ses assesseurs ont eu la lourde tâche de statuer sur le cas du Sieur Carnaval, jugé sur la place publique. Les griefs retenus contre Carnaval étaient nombreux. Certains sont bien connus du grand public : ivrogne, bambocheur, coureur de jupons. Et d’autres plus confidentiels ont été dévoilés par les instances judiciaires.


Ainsi est-il reproché au Sieur Carnaval, une étrange maladie « la décentralisationnite » - maladie du tout change de place qui a entraîné de grandes perturbations au sein de la cité chalonnaise. Sous prétexte d’embellissement de l’Espace des Arts, « cette erreur de béton brut »soulignera l’avocat de la défense, il fut trouvé un lieu de substitution au port où un yaourt au gros rouge (une yourte rouge) a été installé.

 


Notons aussi le déplacement des courses à pied du centre-ville au lac en décembre (corrida au lac des Prés Saint Jean).
A l’automne, lors de l’exhibition de nos saints et nos cors (La Paulée), l’olibrius a incité le maire et le président du Grand Chalon à s’envoyer en l’air et abandonner au sol leurs épouses. Cet envol est sans nul doute possible une histoire de mongols fiers (montgolfière). Le gredin dans l’espoir de changer la Saône en vin avait même gravé Chalon en Bourgogne sur la chambre à air qui partit à la conquête du ciel ce jour-là.


Vainement ses avocats ont plaidé sa cause arguant que leur client était bourré, enfin plein (de bonnes intentions), qu’il avait bu beaucoup d’a ligoté.

 


 

Avant de se retirer pour délibérer sur le sort à réserver à Carnaval, la cour a reçu le messager envoyé par le roi Cabache qui s’est retiré le week-end dernier sur son île du Moutiau. Comble de malchance pour le roi, les aiguilleurs du ciel se sont trompés, et c’est donc de l’île Maurice qu’est parvenu carte postale et paquet. Le roi Cabache n’oublie pas Chalon et a offert au Maire de la cité une belle noix de coco protégée par moult confettis et tenant sa promesse, la clé de la ville cachée au fond du paquet.

 


Du haut de la Tour du Doyenné fut prononcé le jugement du Casio : le luxurieux salopiaud ivrogne de Carnaval, soupçonné de plaquage sur nos rugbymen, de coup de corne sur le chantier de la Droux, d’avoir voilé toutes les photos du Musée Niépce, de faire son ciné au Port Nord, d’avoir débaptisé le Sphinx et coloré l’Obélisque en rose, d’avoir déposé des scorpions place du Châtelet et volé la moquette de la bibliothèque, entre autres forfaits, se voit condamner à être sauté à la couverte puis pendu et brûlé au pont Saint Laurent avant d’être jeté dans la Saône. Sanction à effet immédiat et joyeusement fêté par un grand feu d’artifice.


 

La tradition est ainsi respectée, avec une semaine de retard.

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information
PROPOSEZ VOS INFOS

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle