thema

Théma, théma, thématiques

Vous êtes ici :

L'été c'est fait pour lire Histoire des Croisades

10 sept 2019 - par Bonnet Michel

L’été c’est fait pour lire et quand on lit beaucoup, en particulier des bandes dessinées historiques, on réalise que les Croisades occupent beaucoup de place dans notre imaginaire collectif. Certes, parfois c’est pour parler de l’aventure, de cette guerre contre ceux qui avaient osé prendre le tombeau du Christ, pour glorifier ces héros qui partirent à l’aventure en laissant femmes, enfants, fortunes, terres derrière eux et souvent, sans espoir de retour, du moins à court terme !

 

 

Mais, il y a aussi ceux qui voient dans ces guerres et combats sanglants mille raisons de voir la violence des religions, la volonté de conquérir le monde portée par les hommes blancs, bref, la source du colonialisme qui va ravager le monde au fil des siècles…

 

Les plus fins et retors analystes de l’histoire et des motivations humaines voient dans les croisades de grandes manipulations. En effet, si le moteur lié à la foi est bien mis en avant, force est de constater que très rapidement les Croisades seront poussées par les ressort économiques, politiques, financiers, militaires et dominateurs. De très nombreux nobles poussent les croisés à partir au combat en espérant bien récupérer les fruits de ces guerres : royaume, duchés et autres conquêtes sont là pour enrichir, asseoir l’autorité et consoler d’échecs connus ailleurs en Europe…

 

Il ne faudrait d’ailleurs pas oublier que bien souvent, Chrétiens d’Orient et d’Occident se sont plus affrontés que Chrétiens et Musulmans et c’est ce dernier aspect qui est mis en valeur avec cette nouvelle série, La croix sanglante, de Stojanovic, Kovacevic, Ianos et Desko, aux éditions Delcourt.

 

Dans le tome 1, Guerre sainte, le seul sorti en librairie à cette date, On comprend très vite les éléments majeurs de cette histoire. Nous sommes à un moment clef de l’histoire des Croisades, la quatrième croisade pour être précis. Innocent III est arrivé sur le trône pontifical en 1198 et il a décidé de relancer l’esprit des croisades. Il se base sur l’écriture et cela donne, du moins à son avis, tous les droits : Si je t’oublie, Jérusalem… Nous sommes donc maintenant en 1204 alors que la croisade a été prêchée et que les croisés sont prêts à partir…

 

Comme une bande dessinée n’est pas simplement là pour raconter l’histoire générale, on va suivre un certain Philippe de Crécy. Son père qui a connu la croisade et son lot de cruautés, tente bien de l’empêcher, mais la jeunesse n’a pas d’oreille dans de telles situations… On va très rapidement mesurer les problèmes qui vont se poser car le croisé est avant tout un aventurier qui part dans l’inconnu…

 

La croisade, on revient à la grande Histoire, est bloquée à Venise pour de sordides questions d’argent et des calculs politiques des uns et des autres et on sent bien que cette croisade va aller de Charybde en Scylla et qu’elle verra des affrontements entre chrétiens… Oui, ce sera une croisade sanglante d’où le nom de la série, La croix sanglante

 

Les auteurs se lancent donc dans une aventure presque aussi périlleuse que la croisade car réaliser une bande dessinée historique sur un tel sujet n’est pas sans risque et danger… La rigueur semble être là, la qualité graphique indiscutable et le lecteur plonge dans le récit avec plaisir malgré les explications indispensables qui peuvent parfois alourdir le discours, les dialogues, les cases…

 

J’ai beaucoup aimé ce premier album et j’attends avec une réelle impatience la suite en l’espérant à la hauteur. Les auteurs sont originaires d’Europe de l’Est – pour parler avec nos mots d’autrefois – et je trouve qu’ils apportent une véritable qualité à ce récit qui mérite toute notre attention par son dynamisme graphique et son fond historique… Un épisode important de ces croisades et une cruauté qu’il faut avoir en tête quand on parle de ces guerres incroyables…

 

Pour compléter cette série, on peut aussi retrouver la vision globale des croisades avec Histoire des Croisades de Jean Richard, un excellent ouvrage de synthèse sur le sujet… et que l’on a la possibilité de trouver encore en librairie en format poche (enfin, grosses poches quand même !).

 

Alors, puisque l’été c’est fait pour lire et que nous sommes encore en été, bonne lecture à tous !

 
 
 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Parrainage d'enfants
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle