thema

Théma, théma, thématiques

Vous êtes ici :

L'été c'est fait pour lire Aliénor, la légende noire

16 sept 2019 - par Bonnet Michel

L’été c’est fait pour lire et en fin d’été, c’est le moment de prendre connaissance des nouveautés de la bande dessinée qui comme, pour le secteur romanesque, connait sa grande rentrée ! Dans cette avalanche de bandes dessinées, je viens de trouver et lire le premier tome d’une nouvelle série, plus exactement d’un triptyque, qui raconte l’histoire du chevalier d’Eon !

 

 

Histoire ? Je ne saurais vous garantir que nous sommes ou pas dans un récit totalement historique ou construit dans les différentes légendes qui ont marqué le personnage… Le fameux chevalier d’Eon, homme ou femme au service du roi de France Louis XV…

 

Tout d’abord, affirmons les choses avec clarté, le chevalier d’Eon, de son véritable nom Charles-Geneviève-Louis-Auguste-André-Timothée d’Eon de Beaumont a bien réellement existé. Il est né en 1728 à Tonnerre en Bourgogne et il est décédé à Londres en 1810. Il fut à la fois de petite noblesse, espion, diplomate, officier et même d’une certaine façon homme de lettres. Je dis bien Homme de lettres car il subit une autopsie dont le résultat fut formel et attesté, il s’agissait bien d’un homme doté d’un appareil sexuel complet et dit normal…

 

Certes, la légende s’écroule un peu mais durant ses phases d’espionnage, en Russie en particulier, il se travestissait en femme avec plaisir et efficacité ! Sa réelle influence a été constatée quand la Russie est passée dans le camp français au commencement de la guerre de Sept ans (1756-1763). Cette guerre pourrait presque être considérée comme mondiale car elle eut lieu sur trois continents différents (Europe, Asie, Amérique… et tous les océans).

 

Mais revenons, si vous le voulez bien à la bande dessinée elle-même ! Dans ce premier volume, on va découvrir le jeune d’Eon quelque peu appauvri et sans avenir rencontrer le cousin du roi et entrer au service du cabinet secret de Louis XV. On va le voir recevoir sa première mission et partir pour la Russie où il doit se faire accepter comme dame de compagnie de la tsarine Elisabeth 1ère.

 

Pour que tout soit bien compréhensible pour le lecteur, les scénaristes, Simona Mogavino et Arnaud Delalande, sont obligés de glisser de nombreuses bulles de texte dans les cases. Cela alourdit quelque peu la narration graphique mais le dessinateur, Alessio Lapo, en changeant les angles de vue, les perspectives, et le décor, arrive à rendre cela assez vivant malgré tout.

 

Cette bande dessinée, qui insiste beaucoup sur le contexte historique et les mystères de l’espionnage, montre bien la difficulté de traiter ce thème en bande dessinée. Néanmoins, l’approche historique et humaine du récit est très bien traitée par les auteurs ce qui rend la bande dessinée très agréable à lire !

 

Simona Mogavino et Arnaud Delalande travaillent ensemble depuis quelques années (Le premier volume de la série Aliénor, la légende noire, date de 2012) et après Aliénor, ils s’intéressent maintenant à Catherine de Médicis en parallèle avec le Chevalier d’Eon. Quant à Alessio Lapo, c’est tout simplement le mari de Simona Mogavino…

 

J’ai beaucoup apprécié ce premier album qui donne envie de lire la suite et cela tombe plutôt bien car on annonce une sortie assez rapide des deux volumes complémentaires (novembre 2019 et février 2020)… Mais comme l’été c’est fait pour lire, on peut aussi lire la série complète sur Aliénor (6 volumes), les deux premiers de la série sur Catherine de Médicis et le premier sur le Chevalier d’Eon…

 

Donc, bonne lecture à tous !

 
 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
UApets-clis pour animaux
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle