entre nous

Entre-nous : C'est vous qui le dîtes !

LA FABLE DE L'ETE : « La bête et la bêtise » ...

9 sept 2019 - christiane chapé



Le mot qui a retenu mon attention cet été, est un petit mot de trois lettres … non pas non, ni oui oui, ni oui, ni non, ni zut, ni con -quoique-, juste trois lettres identifiant un gallinacé qui chante les pieds … dedans.

Ce petit mot de trois lettres est « COQ » ...



Le COQ est une espèce variée : Coq faisan, Coq de bruyère ou grand Tétras lyre, Coq de perdrix, Coq de roche ou coq d'inde … devenu dindon ...

Mais le COQ est aussi un gallinacé que l’on appelle COQ DOMESTIQUE … qui coquerique sur un tas de fumier.

Le chamarré, le coq de nos campagnes, celui qui réveille ses habitants … leur souhaitant une belle journée … dans ces jolis villages, aux odeurs de foin, de fumier, de bouses de vaches … d’herbe fraîchement coupée … voir d’iode où d’algues.

Donc, l’animal aux trois lettres qui a retenu mon attention, cet été, c’est MAURICE, le COQ qui habite chez lui à Saint-Gengoux-le-National, à Sigy-le-Chatel ou à Virey-le-Grand ... là, en l’occurence, sur l’Ile d’Oléron … et qui a subi les foudres de riches propriétaires terriens de maisons secondaires et de néo-ruraux, fuyant la grande ville, en mal d’écologie, pour se reposer chez les les ploucs … à la campagne.

Mais qui n’en n’ont pas accepté les codes.

Et ont fait un procès à MAURICE … ce gallinacé qui fait juste son boulot de COQ … au prétexte qu’il les réveillait dès potron-minet par son chant harmonieux et ... les dérangeant dans leur zone de confort.

La campagne, c’est la campagne … chers parisiens où autres bobos envahisseurs : le coq chante sur son tas de fumier, les grenouilles coassent dans la mare, l’abeille bourdonne, les cigales stridulent, la pintade cacabe, les cloches de l’église tintinnabulent, la mésange zinzinule, le cheval hennit, la vache beugle, l’âne brait, la poule caquette, le tracteur pétarade, le mouton bêle, le chien jappe, le chat miaule, l’abeille bourdonne, le bouc chevrote, canard cancane (les voisins aussi) … et le lapin … Ah ! Non … lui … il grignote ses carottes en silence !

Bien sûr, tous ces sons ne sont pas aussi harmonieux que le bruit du métro crissant sur ses rails, les klaxons stridents sur le périph., les scooters pétaradant sur une roue, les quarantenaires, accrochés à leurs trottinettes … crachant de leurs oreilles appareillées, une musique inaudible ...

Amadéus … au secours !!

FAIRE UN PROCES A UN COQ !!!

Pourquoi pas à une libellule ou à un papillon ?
On est où ?
On vit où ?
J’hallucine !!
Marche t’on sur la crête ?

J’imagine le coq dans le box des accusés, entouré de deux « poulets », à qui l’on demande d’assurer sa défense :

* Maurice, vous chantiez … j’en suis fort aise … mais saviez-vous que vous dérangiez ces chers urbains en villégiature ??
* cot cot cot codèque !
* Maurice, auriez-vous pu vous faire opérer des cordes vocales ??
* cot cot cot codèque !
* Maurice, déclarez-vous être coupable de troubles ruraux ??
* cot, cot, cot codèque !
* Maurice … vous moquez-vous du jury et de la Présidente du Tribunal ?
* cot cot cot codèque !
* Maurice, qu’avez-vous à dire pour votre défense ?
* cot, cot, cot codèque …
* Maurice, du haut de votre tas de fumier, vous sentiez-vous en situation de supériorité ?
* cot, cot, cot codèque !!
*Maurice, vous êtes-vous pris, un jour, pour Maurice Chevalier ?
* cot, cot, cot … « Ah! si vous connaissiez ma pou-ou-oule ! »

La campagne en ville… ça n’existe pas !

La ville parachutée à la campagne … ça n’existe pas !

A chacun son métier et les paysans seront bien gardés !

EPILOGUE : MAURICE a gagné son procès …

Si, si … je l’ai lu dans Vivre@Chalon !

Fier comme Dartagnan … il a toisé l’assemblée, a traversé la salle d’audience, est sorti du tribunal … plumet hautain et barbillon rougeâtre, trottinant sur ses ergots … a emprunté le passage piétons … a pris la ligne 12 jusqu’à St Gengoux … a suivi la rue principale du village et s’est posté sur son promontoire de fumier … annonçant la bonne nouvelle aux Jouvenceaux : « dormez en paix, amis … le bons sens a eu le dernier mot … coucouroucoucou ».

Rendez-vous demain, braves gens …

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne » …

Christiane.
Le 5 septembre.

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle