politique

Les élections locales en chalonnais

Vous êtes ici :

Indiscrétions de l'obélisque : une longue expérience électorale pour André Boulicault

13 août 2019 - par Daniel DERIOT

 

André Boulicault, surnommé « dédé » par celles et ceux nombreux qui l'ont côtoyé, à Chagny et dans le cadre de ses multiples engagements associatifs, électifs, syndicaux et politiques a été candidat une première fois lors des élections cantonales, le 8 Mars 1964. M. Boulicault est décédé dernièrement à Vauvert, dans le département du Gard.


Tout comme six années plus tard, le 8 Mars 1970 ou encore le 7 Mars 1976, André  Boulicault, portant les couleurs et les espérances du Parti Communiste Français, terminait en seconde position, derrière, le radical de gauche, France Lechenault, conseiller général sortant ré-élu dès le premier tour. En 1976, le score de M.Boulicault, frôlait les 25 % devançant le candidat de droite M. Bidalot.


Un score que n'a jamais retrouvé le P.C.F dans ce canton, lors d'une élection cantonale. Satisfaction néanmoins pour le P.C.F dont la chef de file Michèle Rodier ( Elle avait en 2002 rendu un vibrant hommage à André Boulicault, à l'occasion d'un rassemblement festif célébrant le départ du couple pour le Gard) , lors des municipale de mars 2014, la liste qu'elle conduisait avait dépassé les 30 % es votants...Un score éloigné néanmoins des espoirs que forgeaient la gauche chagnotine. Pour la petite histoire, Michèle Rodier, est élue depuis mars 1977, sans discontinuité.

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Parrainage d'enfants
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle