politique

Les DOSSIERS de vivre-a-chalon.com : les élections locales

Vous êtes ici :

INTERVIEW DE PATRICK FORET (24/11/07)

24 nov 2007 - par @La rédaction

Patrick FORET fait partie de la majorité municipale depuis l'arrivée de Dominique PERBEN en 1983. Actuellement adjoint chargé de la famille et des handicapés, il est également Conseiller général. Membre de l'UMP, il souhaite être investi par sa formation politique pour conduire la liste UMP.


Patrick FORET - Municipales 2008 Chalon-sur-SaôneQui êtes-vous M. Patrick FORET ?
Je suis un Chalonnais de longue date puisque je suis né à Chalon et que j'ai fait mes études à Chalon, j'ai eu une vie professionnelle à Chalon puis une vie politique à Chalon. Je suis un vieux Chalonnais, je suis marié, j'ai 5 enfants, et j'ai été commercial dans l'automobile pendant 12 ans, agent général d'assurances pendant 25 ans et je suis élu depuis 26 ans. Au moment des élections j'aurai 64 ans mais toujours bon pied bon œil !

 

Avez-vous des engagements associatifs ?

Oui. J'en ai eu. Mais j'ai abandonné mes engagements associatifs une fois élu parce que j'estimais qu'une association doit rester libre par rapport au pouvoir politique et je ne pouvais pas être juge et partie. J'ai été pendant 11 ans président de la société d'escrime « La Riposte » et 8 ans président du groupe garçon de « L'éveil gymnastique ». J'ai eu d'autres engagements associatifs notamment avec France Liban dont je suis toujours membre, avec Enfants du Liban où, avec mon épouse et à l'époque de Dominique Perben, nous avions fait venir de jeunes libanais pendant la guerre pour leur changer un peu les idées et qu'ils puissent suivre un cursus scolaire alors que les écoles étaient fermées au Liban.

Les élections municipales approchent avec des enjeux importants. Comment voyez-vous les choses à Chalon et êtes vous candidat ?

J'ai été le premier à me déclarer candidat à l'investiture à l'UMP le 17 octobre. Depuis il y a eu d‘autres candidatures, ce qui me réjouit plutôt, car il n'y a plus beaucoup de pays où l'on peut avoir plusieurs candidats, dans certains pays ce sont des candidats désignés. Ici on est en démocratie, les gens ont le droit, même au sein d'un même parti, d'être candidat et il y a véritablement un choix pour l'UMP entre les 4 candidats. Bien sûr il n'en restera plus qu'un à la fin car c'est celui qui aura l'investiture mais je pense que les gens de l'UMP sont suffisamment sérieux pour se regrouper et travailler derrière celui qui aura été choisi. Je suis candidat non parce que je suis UMP mais parce que j'aime Chalon, que j'aime le contact avec la population et que je pense avoir un projet pour la ville de Chalon que je souhaite faire partager aux chalonnais. Je crois que lorsque on est candidat c'est plus pour vivre avec la population d'une ville qu'on aime plutôt que pour défendre un mouvement politique, quel qu'il soit.


Si les instances de l'UMP désignent un autre candidat quel sera votre position ?

Moi je n'ai pas l'habitude de jouer les Madame Soleil, j'attends la position de l'UMP. Il est clair, je l'ai dit, qu'il n'y aura qu'un candidat. Si un autre candidat que moi est désigné cela voudra dire que soit on trouve que je ne suis pas bon, soit on trouve que je suis trop vieux et dans ce cas je laisserai la place aux jeunes.


Pour vous, quelles sont les priorités pour Chalon ?

D'abord c'est la vie des quartiers parce que le centre ville c'est bien mais il y a d'autres quartiers. Et dans ces quartiers il y a des gens en souffrance. Je n'aime pas quand on dit les quartiers difficiles, ce ne sont pas des quartiers difficiles, ce sont des populations en souffrance dans des quartiers qui sont un peu expatriés par rapport au centre ville. Il faut d'abord écouter ces gens là et tenter d'apporter des réponses que l'on ne peut apporter qu'en travaillant avec eux, en discutant avec eux et en trouvant les solutions ensemble.


Allez-vous jouer "l'ouverture" dans la composition de votre liste ?

Je vous ai dit que je me présentais à la candidature non pas uniquement pour défendre un parti politique mais parce que j'aime Chalon. Je considère que l'élection municipale de Chalon n'est pas une élection politique à proprement parler. C'est une élection politique au sens propre du terme c'est à dire un partage avec la population. Je ne pense pas posséder la vérité à moi tout seul donc c'est vrai, ma liste sera ouverte. C'est d'ailleurs dans l'esprit du Président de la République, l'ouverture, pas n'importe comment, pas n'importe quoi mais une ouverture avec des gens qui mettent en priorité le service aux autres.


Quelle place donnerez-vous aux nouveaux médias dans votre campagne ? Blog ? Site Internet ?

Je ne suis pas un spécialiste de l'informatique ou d'Internet mais je saurai m'entourer de gens qui nous permettront d'utiliser tous ces moyens de communication moderne et d'explication. Moi je trouve que c'est très important parce qu'il y a des gens qui n'osent pas dire lorsque ils sont en face, et par ce biais là ils peuvent dire des choses. C'est important pour mener nos politiques futures car les gens pourront vraiment dire ce qu'ils pensent sans avoir peur d'être jugé, catalogué, mis de coté. Par contre nous ça nous permettra de tenir compte de ce qui se dit et d'essayer d'apporter les réponses qui conviennent à la souffrance de nos concitoyens.


Pour conclure, en quelques mots, quel est le message que vous souhaitez adresser aux Chalonnais ?

Rassemblons nous les uns derrière les autres, travaillons ensemble. C'est l'intérêt de la ville de Chalon, c'est l'intérêt de nos enfants et de nos petits enfants.

 



 
468 page pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle