politique

Les élections locales en chalonnais

Vous êtes ici :

Humeurs : Emmanuel Macron et "En Marche" fruit d'une démarche pas si nouvelle

15 mai 2017 - par Daniel DERIOT

La campagne actuelle dans la perspective des prochaines législatives révèle le mouvement « En Marche » présenté comme une nouveauté au grand public, rebaptisé « République en Marche ». Certes, il y a moins de trois ans encore, Emmanuel Macron était un haut fonctionnaire, quasi inconnu du grand public.


UNE DÉJÀ LONGUE HISTOIRE
Toutefois, même si le mouvement « En marche » porté sur les fonds baptismaux du côté d'Amiens, avec un ancien élu chalonnais, il y a tout juste un an, la mouvance se retrouvant à la fois en marge du Parti Socialiste et pas si éloigné d'un centre droit, existe depuis de longues années .Certes, M. Macron n'a sans doute pas assisté à nombre de réunions et d'universités, des mouvements qui le soutiennent actuellement, mais l'apparition au moment de la campagne de Ségolène Royal en 2007 , d'une tribune signée par de hauts fonctionnaires, puis la naissances d'un club dénommé « Les Gracques » préfigurait déjà d'un mouvement plus vaste susceptible de dépasser les seuls cénacles socialistes et démocrates sociaux.


FAIRE DU NEUF AVEC DE L'ANCIEN
L'actuel Sénateur maire de Lyon, Gérard Collomb, était déjà un fidèle des rencontres de cette mouvance, succédant elles même à celles d'autres clubs dans la mouvance des idées de Jacques Delors et de Michel Rocard, au sein notamment des clubs « Témoins » ... En politique c'est bien connu, « les idées nouvelles ne sont que des idées recyclées au goût du jour ».

Il suffit d'observer le long accouchement de la liste des candidats investis pour confirmer cette citation..Emmanuel Macron a su surfer et est apparu comme l'homme providentiel, le personnage idéal, dans un contexte marqué à la fois par une décomposition à gauche et par les affaires minant une partie de la droite républicaine, pour l'emporter. Une hyper communication bien huilée et parfaitement maîtrisée, renforcée par la montée du Front National en guise d’épouvantail  (le trouillomètre électoral ) ont contribué à façonner l'arrivée du nouveau locataire de l’Élysée.

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 

LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle