politique

Les élections locales en chalonnais

Vous êtes ici :

Gilles Platret (L.R) : «depuis 9 mois, le territoire de la 5éme circonscription n'est pas représenté à l'Assemblée Nationale»

12 mai 2017 - par christiane chapé et daniel dériot


Plutôt offensif, Gilles Platret, candidat à la députation, souhaitant, s'il est élu, mettre en place à une permanence hebdomadaire « le député en direct » comme il existe le « maire en direct », a présenté les grandes lignes du programme qu'il entend défendre.

 

 

 

Celui défendu par François Baroin à l'échelon national susceptible de devenir premier ministre en cas de cohabitation, lui va comme un gant …

Un gant dont il s'est servi pour donner les premiers coups au challenger socialiste en constatant «la non rencontre avec les élus majoritaires chalonnais depuis plus de 2ans», en dénonçant «la non représentativité de la circonscription depuis 9 mois à l'Assemblée Nationale (1) et en lançant : «Je m'engage à ce que jamais on impose une prison à une population qui la refuse» …


 

Les propositions locales s'articulant avec celles du programme défendu par M. Baroin.Ce dernier possède « talent, charisme et compétences ».

Devant une assistance nombreuse (environ 300 personnes pour les organisateurs) au Clos Bourguignon bondé, Gilles Platret a lancé une campagne qu'il souhaite « joyeuse, dynamique » mais aussi pédagogique.


Et l'élu chalonnais, rappelant qu'il a été tout d'abord conseiller municipal depuis 22 ans (élu de 1995 à 2008 à Saint Désert aux côtés de Michel Goubard, puis à Chalon) a relevé : «Le succès de M. Macron, c'est la victoire de l'ambiguïté, c'est une élection volée (propos partagés par André Accary, excusé et représenté par Vincent Bergeret , en donnant lecture d'un message de soutien du président du conseil départemental remarquant le contexte inédit, avec un président mal élu).

Poursuivant, Gilles Platret, a lancé : «Les affaires ont miné la campagne, les choses sortiront, la vérité met toujours du temps à sortir ».


LA COHABITATION POSSIBLE GRACE A LA CONSTITUTION-NON AU PARTI UNIQUE.
Historien, Gilles Platret, n'a pas manqué de faire référence au travail de Michel Debré, à propos de la rédaction de la constitution permettant une cohabitation :«il est possible d'envoyer des députés non godillots» a remarqué le maire de Chalon évoquant le partage des pouvoirs. »Nous ne voulons pas d'un parti unique» a relevé Gilles Platret en s'interrogeant sur la «validité des 19 000 candidats enregistrés par «En Marche», le parti de M. Macron.

«Les partis politiques contribuent à la démocratie» a noté M. Platret en faisant référence à la constitution.

« UN DÉPUTÉ DE TERRAIN, UN DÉPUTÉ PARTENAIRE, A LA RENCONTRE DE TOUS ».

Gilles Platret a esquissé le rôle de député dont il entend être, s'il est élu le 18 Juin prochain, en début de réunion, tout en saluant ses collègues élus, maires, conseillers départementaux et régionaux présents, il n'a pas manqué de saluer l'ancien député le docteur Bernard Tremeau (Président de la société d'histoire et d'archéologie en 1966, avant de devenir député en 1968 ndr).

« Un député de terrain, connaissant les problèmes des ruraux et des urbains, voulant aider tout le monde, s'engageant à rencontrer l'ensemble des conseils municipaux et s'engageant à défendre le programme de «Les Républicains».

Baisse de la dépense publique, diminution de 10 % de l'impôt, rétablir la défiscalisation des heures supplémentaires, dialogue social, armement des polices municipales, allégement des charges, création de 16 000 places de prison.

UNE SUPPLÉANTE DU BASSIN MINIER, UNE CAMPAGNE DE PROXIMITÉ.

Pour l'heure, la suppléante n'est pas connue, il devrait s'agir d'une habitante du bassin minier a indiqué Gilles Platret, dont le mandataire financier n'est autre qu'Hervé Dumaine.


 

 

Ce dernier, avait été le premier à prendre la parole, lors de cette réunion de lancement à laquelle assistaient (entre autres ) Sébastien Martin, président du Grand-Chalon, Dominique Juillot, ancien député, les maires du chalonnais et de la côte chalonnaise, des élus et militants du bassin minier, les conseillers départementaux (Amelle Chouit, Elisabeth Roblot, Vincent Bergeret, Jean Vianey Guigue), Valérie Ridl, conseillère régionale confirmant un soutien à Gilles Platret, Anthony Vadot, conseiller départemental, Raymond Burdin, maire de St Marcel, Francis Debras.
Gilles Platrat excusant Marie Mercier, sénateur maire de Chatenoy le Royal.


Côté logistique : deux permanences seront ouvertes à Chalon et à Montceau, un site internet : gillesplatret.com mis en service ce jour.

 


(1) : le suppléant de Christophe Sirugue, Didier Mathus a refusé de siéger lors de la nomination du Secrétaire d'Etat à l'Industrie (NDR).

Article : Daniel Dériot et Christiane Chapé
Photos : Christiane Chapé

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Tipi.net
  pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle