vivre-a-chalon.com : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

vendredi 31 octobre 2014

Bonne Fête Quentin

Photo de Chalon

entre nous

Actus, Infos, News... parlons de Chalon !

Vous êtes ici :

GRAND CHALON : Saônéor - Point d'étape

4 fév 2013 - Communiquation du Grand Chalon

Saôneor, Le plus grand parc industriel entre Paris et Lyon
L'Etat, la Région, le Département et le Grand Chalon ont uni leurs forces pour faire de Saôneor, - l'ex ZI Nord- le plus grand parc industriel à ce jour entre Paris et Lyon, un moteur de croissance pour l'économie et l'emploi.

 


Ce vaste secteur dédié à l'implantation d'entreprises dans les années cinquante et soixante constitue en effet le plus grand parc industriel entre Paris et Lyon, en termes de surface et de potentiel de croissance. Le Domaine Industriel Chalon Bourgogne dans son ensemble couvre plus de 550 hectares. Il accueille actuellement plus de 300 entreprises et génère environ 6 600 emplois.

Mais il dispose surtout d'une importante réserve deterrains et de bâtiments disponibles à court ou à moyen terme pour l'implantation et le développement d'entreprises. Malheureusement, ce secteur emblématique du Chalon du XXe siècle a beaucoup vieilli et il devenait urgent de le remettre à niveau afin de lui rendre sa vocation de moteur de la croissance de l'Agglomération. C'est tout l'objectif du projet Saôneor, Domaine Industriel Chalon Bourgogne. L'Etat, la Région, le Département et le Grand Chalon unissent leurs efforts, investissant 66 millions d'euros.

Saôneor, une pépite
Vécu comme un séisme pour l'économie et pour l'emploi, le départ du géant de la photographie en 2005 a laissé des traces profondes.Malgré la mobilisation de moyens considérables, le Contrat de site, le plus important de France avec 167 millions d'euros, n'a pas permis d'atteindre les 2 500 emplois reconstitués qui constituaient l'objectif initial.
La crise de 2008, dans laquelle se débat encore notre économie, est en effet passée par là, bloquant à 800 le compteur du nombre d'emplois recréés. Mais la défection de Kodak a aussi permis de libérer des terrains et desbâtiments. Ils se trouvent au cœur géographique et stratégique du projet de rationalisation et de dynamisation de ce secteur.

Saôneor, un nom emblématique de tout un territoire :
Saône, parce que la rivière identifie la ville et qu'elle a porté toute son histoire. Or, parce que la zone nord constitue une pépite, qu'il convient de dorloter et de faire fructifier.


Des travaux qui donnent un nouvel essor à Saôneor
La Ville et le Grand Chalon ont réalisés des travaux qui permettent d’en faire un site complet ouvrant les portes à des produits finis. Pour les futurs chefs d’entreprises, Saôneor est un bien idéal.

Le nouveau domaine Saôneor dispose également d'un réseau de fibre optique performant assurant un débit de grande capacité optimisé pour les activités industrielles et commerciales, d'une station de traitement des effluents industriels à forte capacité (120 000 équivalent habitants) significative du souci de prendre en compte les impératifs du développement durable, et d'une nouvelle aire d'accueil des poids lourds.

Saôneor est devenue une Zone d'intérêt régional, cequi la rend éligible aux fonds structurels et aux fonds européens.

D’autre part des exonérations partielles de taxes d’aménagement sont prévues pour inciter les entreprises à s’installer. Cela n’avaitjamais été fait pour la ZI Nord.

Par ailleurs, les entrepreneurs, disposent désormais, d’un nouveau Pôle de développement économique installé dans les locaux de l'ex-sucrerie rouge
réunissant :
- les services de la collectivité, l'ADERC et la SEM Val de Bourgogne et Nicephore Cité
- un guichet unique où effectuer toutes leurs démarches, où obtenir des aides et s'assurer d'un accompagnement.
D’autre part des exonérations partielles de taxe d'aménagement sont prévues pour inciter les entreprises à s'installer. Cela n'avaitjamais été fait pour la ZI Nord.

Des investissements nécessaires qui favorisent le nouvel essor :
Ce sont près de 7 millions d’euros qui ont été investis en 2012 et qui se poursuivront sur 2013 afin d’offrir un maximum de confort, d’accessibilité :
– Sécurisation des entreprises : terminée
– Nouveau réseau d’électricité : en service depuis le 26 octobre et migration de toutes les entreprises effective
– Nouveau réseau gaz en service : raccordements effectués
– Fibre optique et réseau télécom : terminé et en service(17 clients Covage sur ex-Campus dont Aurus – environ 30 au total sur SaôneOr)
– Réseau Eau Potable : terminé, raccordements réalisés
– Défense incendie : en coursy compris défense incendie privative portée par les industriels
– Eclairage Public : du 2 octobre à fin décembre
– Voiries : démarrage de la 1ère phase secteur entrée « Sabatier »
– Arrivée du Flash: réaliséet promotion des Plans de Déplacement Entreprises en cours (20 minutes entre la gare de Chalon et Saôneor)
– Parking Poids Lourd et P + R : terminés et en service
– Accords avec Cofély formalisés: démantèlement des installations et co-financement du nouveau réseau électricité
– Auzin : transfert au Grand Chalon, sécurisation du service
– Signalétique: en cours

Le Grand Chalon et ses partenaires mobilisés pour la réussite de Saoneor :
• Financements Saôneor : Etat, Région, Féder
– Contrat de site
– Contrat de Développement Territorial
– Feder : subvention de 1 040 100 € validée par le CRPU du 19 octobre (Zone d’Intérêt Régional)
– Caisse des dépôts et consignations
– Conseil régional

Une vraie dynamique de zone :
Sous l’impulsion du Grand Chalon, en partenariat avec la CCI, les industriels de Saôneor se réunissent désormais régulièrement. L’objectif est de favoriser les échanges entre les acteurs économiqes, de créer dessynergies entre les industriels, d’identifier les attentes et les besoins pour construire et valoriser ensemble les atouts de Saôneor et du territoire Chalonnais.

Une stratégie payante
Depuis 2008, le site du Campus était en déclin, sans nouvelle vente de bâtiment ni de terrain, sans nouvelle construction, sans développement des entreprises du site, avec en parallèle, la fermeture de Chalon Photochimie, La Mesta, la réduction des effectifs Kodak restants, l’arrêt des activités Cofély. L’ensemble occasionnant encore une perte de plus de 220 emplois.

Depuis 2010 et la nouvelle dynamique impulsée par le Grand Chalon a permis :
- La vente de tous les bâtiments industriels appartenant à la Silc
- La vente de terrains,
- des nouvelles constructions

 

 


Les nouvelles entreprises qui se sont installées ou en cours d’installation:
o Id’ées Services: implantation sur le territoire Chalonnais,
o Sobotram
o PV Labo Concept
o Albrecht
o Everest Echafaudages: implantation sur le territoire Chalonnais,
o Kawan: implantation sur le territoire Chalonnais,
o Vertech

Les entreprises du site qui désormais se développent:
o Tournaire: extension
o Hydroprocess: extension du bâtiment
o Intertek:
o Carestream: consolidation de l’implantation dans l’Espace
Entreprises et perspective de développement
o Cayon: acquisition d’un terrain pour extension de l’activité stockage.

A ce jour, environ 100 emplois nouveaux depuis 2011et près de 100 emplois supplémentaires attendus à terme

Un point d’étape qui démontre que la stratégie adoptée est la bonne
Après le départ de Kodak, en 2006, les effectifs sur l’ex-Campus Industriel s’élevaient à environ 750 personnes.
Ces effectifs ont rapidement et fortement chuté avec la fermeture de Chalon Photochimie, de la Mesta, la réduction des effectifs Kodak restants, l’arrêt des activités Cofély, les difficultés connues par la société Devotis. L’ensemble occasionnant encore une perte de plus de 220 emplois.

Ainsi, fin 2010, le niveau de l’emploi sur l’ex Campus Industriel était de 530 personnes. Beaucoup d’entreprises se posaient également la question de quitter le site, avec au-delà le risque de voir ces activités quitter le territoire Chalonnais. La stratégie déployée par le Grand Chalon et ses partenaires (investissements, image renouvelée, reconnaissance Zone d’Intérêt Régional,implication de la Collectivité, actions et outils de commercialisation et nouvelle dynamique) a non seulement permis d’enrayer la chute, mais a également contribué à l’arrivée de nouvelles entrepriseset a donné de nouvelles perspectives aux entreprises implantées sur le site et par conséquent généré de nouvelles créations d’emplois.

A ce jour, les emplois sur l’ex-Campus s’élèvent à près de 600 (projets signés). A terme, sur la base des perspectives annoncées, près de 100 emplois supplémentaires sont attendus.

 

 
 
 
 

Réagissez / Donnez votre avis





Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle