entre nous

Entre-nous : C'est vous qui le dîtes !

En pleine crise : Loto, à qui le tour ?

20 juin 2009 - Typomag
Esteban Lopez Pour TypoMag Chalon
 

Lundi 8 juin, France 3 diffusait en première partie de soirée une émission intitulée «Le jour où j'ai gagné au Loto». Durant 2 heures, des gagnants étaient interviewés. Que fait-on lorsqu'on a remporté plus de 2 millions d'euros nets d'impôts ? Quel est le but de telles émissions, surtout en temps de crise ?

Un espoir en pleine crise ?

Vous connaissez peut-être le slogan ? Durant la crise, mieux vaut se tourner vers des «valeurs sûres». Plus de 20 millions de personnes en France ont choisi la Française des Jeux. En effet, «la vie devient plus chère, et les salaires restent les mêmes» déplore Christine* , une cliente dans un relais de la Française des Jeux. «Moi je joue au Loto. Si je gagne, ça effacera bien des problèmes et je ne suis pas la seule», poursuit-elle en esquissant un sourire.

«Bien sûr que ça attire le client»

Lundi 8 juin dernier, 3 813 000 téléspectateurs ont répondu présent devant leur télé en début de soirée pour suivre le reportage de France 3 «Le jour où j'ai gagné au Loto». Dépassant ainsi les 15,2% de parts d'audience. Un bon résultat pour la chaîne nationale qui prend la troisième place derrière TF1 et France 2. Mais surtout pour la Française des Jeux.«Le lendemain, j'ai bien vu que j'avais plus de monde que d'habitude ! » s'exclame Bernard*, buraliste de 37ans, «et puis il n'y a pas besoin d'être savant pour savoir que ce genre de pub, ça attire le client ! Et vous savez, les buralistes aussi sont briefés» déclare Bernard. En effet, il y a quelques mois de cela, notre buraliste était invité par la Française des Jeux à l'occasion de la nouvelle formule du Loto. Au programme, boissons et petits fours, suivis par la projection d'un film de promotion. Des clients qui gagnent etc. «Un peu le même principe que le fameux reportage», continue-t-il. «C'était hallucinant, et je vous avoue que je suis parti un peu avant parce que je n'aime pas beaucoup ces trucs-là» déclare-t-il avant de conclure «en plus il n'y a pas besoin d'être mathématicien pour flairer l'arnaque. Avant on payait 1,20 € les deux grilles, maintenant c'est 2€ la grille! »

 


 

Bien sûr, crise ou pas crise, la Française des Jeux n'est pas prêt d'être dans le rouge à la banque. Pour l'année 2008, elle a enregistré 9,2 milliards d'euros de bénéfices. Répartis entre les jeux de tirages, de grattages, et les pronostics.

Une chose est certaine, les jeux sont faits, rien ne va plus ! Sauf peut-être pour la Française des Jeux qui rafle la mise à tous les coups.


www.typomag.net - redaction@typomag.net - 03 85 43 40 40 - 06 21 04 83 36

 clemi dijon
Dominique Gaye
coordonnateur académique du Clemi de l'académie de Dijon
Lycée Niepce - Bp 99 - 71321 Chalon/S
33 3 85 43 40 40 - 33 6 21 04 83 36
d.gaye@clemidijon.org

 

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle