CHALON INFOS | vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

mardi 21 novembre 2017

Bonne Fête Présentation de Marie

Photo de Chalon

entre nous

Actus, Infos, News... parlons du chalonnais et de Chalon !

Vous êtes ici :

Digoin : Mobilisation contre le projet de la ferme de 4000 bovins, ce mardi matin

7 nov 2017 - Daniel DERIOT

Des chalonnais ont participé au rassemblement et à la manifestation contre le centre d'allotement, devant accueillir 4000 bovins, près de Digoin.

Entre 350 à 400 personnes environ, ont répondu à l'invitation de la confédération paysanne et des associations de défense de l'environnement, mobilisées contre un projet qualifié de « ferme usine . Un projet ne répondant pas non plus au « bien vivre du charolais » et au « bien vivre des animaux d'élevage qui seront entassés » ont fait savoir les défenseurs de la cause animale, également présents, lors de cette mobilisation.


UNE FERME -CENTRE D'ALLOTEMENT DANS LA PERSPECTIVE D'EXPORTATION
Les manifestants ont parcouru quelques trois kilomètres, entre la place de la grève, au bord de Loire et la place Leclerc, située à la sortie de la ville, en direction du hameau de Neuzy, à un kilomètre des deux bâtiments devant accueillir le centre d'allotement. « Les bâtiments, existent déjà, le propriétaire gestionnaire dépassait déjà le nombre d'animaux devant être accueillis » a résumé, Jean Luc Duparay.

Jean Luc Duparay , éleveur à Saint Ambreuil, "Ce projet est incompatible avec l'agriculture paysanne. C'est une ferme
industrielle"

 

Porte parole de la confédération paysanne de Saône et Loire, l'éleveur-agriculteur de Saint Ambreuil, n'a pas manqué de dénoncer ce projet et de relever des incohérences en remarquant également « l'enquête d'utilité publique a été organisée en pleine période estivale  « Ce projet ne s'inscrit pas dans de nouvelles relations entre producteurs et consommateurs » a noté Laurent Pinatel, porte parole de la confédération paysanne. Il ne va résoudre non plus les difficultés que connaissent les éleveurs du secteur  »...


Claude Girod ( Frangy en Bresse) et Laurent Pinatel " Plutôt une bonne mobilisation pour faire échec à ce projet gigantesque"

 

« De nombreux discours prônent une agriculture paysanne, là c'est le contraire » a observé , le dijonnais, Jean Marc Convers, délégué régional de l'association « Nature et Progrès ».


DES RIVERAINS ET DES HABITANTS DU SECTEUR
« Nous ne voulons pas de ce projet. En cas de réalisation, c'est des transports nombreux, par exemple,il n'y a pas de paille sur place » ont mis en avant Bertrand Paire et Jean Bernigaud, du collectif « Bien vivre au bord de l'arroux ».

 

Bertrand Paire et Jean Bernigaud, ils animent le collectif des riverains opposés au projet

 

Ces habitants de Digoin et des environs se mobilisent depuis la fin du mois d'août. « Il est contraire à bien des déclarations sur les enjeux environnementaux . Les impacts économiques et écologiques sont oubliés ainsi que la réglementation européenne sur les transports des animaux » a déclaré, Claire Mallard, porte-parole régionale d'Europe Ecologie-Les Verts.

 Claire Mallard, porte parole régionale d'Europe Ecologie -Les verts : "Soutien au monde rural et aux manifestants pour une agriculture paysanne"

 

Ouanessa Boudra, habitante de Digoin et responsable du Siel 71, dénonce elle aussi ce projet : « il est contraire à la cause animale, il faut défendre nos terroirs, nos productions et la qualité de ce qui va dans nos assiettes ».

 

« C'est une ferme usine, une ferme industrielle qui n'est pas une réponse aux problèmes des agriculteurs et des éleveurs qui connaissent un plan social permanent depuis 1963 » a remarqué Stéphen Kerkhove, de l' association « agir pour l'environnement ».

 

Régis : retraité de Laives : "Cette ferme n'est pas une réponse pour le monde agricole en souffrance"

 

SANS OUBLIER LE PROJET DE PARC CENTER AU ROUSSET ET L'ELEVEUR, JEROME LARONZE
Dans le cortège, plusieurs manifestants, ont dénoncé également le projet d'aménagement d'un parc center à Marizy...Président de la CAPEN 71, Thierry Grosjean, au nom des associations affiliées à France Nature Environnement-Bourgogne Franche comté, a qualifié ce « projet de contraire à l'avenir de l'élevage régional, à la santé publique , à la protection des consommateurs et à la condition animale ».

Thierry Grosjean : Président de la Capen 71 : "Les associations environnementales de la grande région Bourgogne Franche Comté soutiennent la confédération paysanne et les riverains"

 

Christian Celdran, président de la section chalonnaise de la Ligue des Droits de l'Homme : "Toute la vérité sur l'assassinat par un membre des forces de l'ordre de Jérome Laronze , éleveur"

Porte-parole, de l'association de soutien à l'éleveur Jérôme Laronze, Christian Celdran, président de la section chalonnaise de la Ligue des Droits de l'Homme a noté «  Cet agriculteur a été tué par un gendarme, le 20 mai dernier, il était révolté contre le harcèlement administratif et ce projet n'est pas une réponse citoyenne aux difficultés du monde paysan »...

 

Les conseils municipaux de Digoin et de Rigny sur Arroux, ont émis un avis défavorable au projet de ferme gigantesque..Le préfet devrait se prononcer dans les prochains mois sur ce dossier.


Nos photos : Ce mardi matin, à Digoin, rassemblement et cortège pour dire non à l'industrialisation de l'élevage

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
  pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle