politique

DOSSIERS de vivre-a-chalon.com : Élections municipales et cantonales

DOB - Intervention de Jacky DUBOIS (Groupe Communiste et Républicain)

20 déc 2008 - par Groupe Communiste et Républicain
Intervention de Jacky DUBOIS
Au nom du groupe Communiste et Républicain
Conseil Municipal du 18 Décembre 2008
 

 

Débat d'Orientation Budgétaire


Nous abordons aujourd'hui le Débat d'Orientation Budgétaire dans un contexte tout particulier à 2 titres :


1)C'est en effet le premier budget en construction par notre nouvelle équipe en charge de la gestion municipale sur lequel nous avons à débattre en matière d'orientation.

Après 25 ans d'une politique principalement orientée sur des positions libérales au détriment des plus démunis, nous allons enfin ouvrir une ère nouvelle où les intérêts de tous les Chalonnais seront pris en compte.

2)Ce Débat d'Orientation Budgétaire se situe également dans une conjoncture économique, politique et sociale lourde de dangers et de conséquences pour des milliers de familles.

La crise du capitalisme financier met plus que jamais en lumière les conséquences catastrophiques de la domination de la sphère de l'argent sur la société.
Les effets du dogme de libre circulation des capitaux se révèlent aujourd'hui à l'opinion publique dans toute sa brutalité : irresponsabilité des banques, absence de contrôle d'une machine spéculative sophistiquée, extension du cancer financier à toutes les activités humaines et publiques.

Face à l'effondrement de ce système économique et libéral, Nicolas Sarkozy et la quasi-totalité des dirigeants du capitalisme parlent « d'une crise de confiance sans précédent qui ébranle l'économie mondiale ».
Et bien évidemment, la solution qu'ils avancent est sans surprise : toujours moins de dépenses publiques, au mépris des conséquences dramatiques sur les services rendus aux habitants.

Dans sa volonté « d'associer les collectivités territoriales à l'effort de maîtrise des dépenses publiques », le gouvernement a un impératif : étrangler financièrement les collectivités locales pour les empêcher de mettre en œuvre des politiques de réponses aux besoins des habitants.

Dans ce contexte de crise, l'Etat poursuit son désengagement et les transferts de charges en direction des collectivités sans compensation financière intégrale.

La situation est grave, car c'est le fond même du service public local qui est en cause (comme le citait Philippe Laurent expert en finances locales dans un récent article de Presse).

Il est intolérable que la crise du crédit, déjà réelle pour les collectivités locales, s'amplifie.
L'augmentation des taux d'intérêts des prêts entraînera une explosion des impôts locaux et le risque d'abandon pur et simple de projets utiles aux populations des collectivités.

Parallèlement à cette crise et à ses conséquences, nous avons localement, sur notre collectivité, à faire face à une situation financière également préoccupante et mise au grand jour par les résultats de l'audit que notre majorité a fait procéder sur la période 2002-2007.

Le résultat est sans appel : l'évolution de l'épargne de la ville montre une fragilité de sa composition, ce qui constitue un important facteur de risque. Notons au passage qu'il est précisé que les cessions patrimoniales ont financé à elles seules un tiers des dépenses d'équipements sur cette période 2002-2007 (ce que nous dénoncions depuis longtemps).

Au-delà de ce constat et de la mise en lumière de nos critiques formulées lorsque nous étions dans l'opposition et qui confirme la justesse de nos propos d'alors, reste qu'aujourd'hui notre équipe municipale a un enjeu de taille à surmonter : être en capacité de rattraper le retard accumulé durant des années en matière de réponse aux besoins des Chalonnais dans un contexte financier local très tendu et mettre en œuvre des opérations nouvelles élaborées et construites durant la campagne électorale et contenues dans notre programme.

Au regard des orientations que nous sommes en capacité de proposer en débat ce soir, de cette vision nouvelle de gestion de notre collectivité, des objectifs que nous avons mutuellement travaillés, d'un contexte économique et social que nous ne pouvons ignorer, le Groupe Communiste et Républicain, partage cette démarche et le contenu budgétaire présenté au débat ce soir.

Nous soutenons pleinement le choix de se doter de finances locales saines et maîtrisées, nous rappelons au passage que par la voix de nos députés nous revendiquons une réforme de fiscalité locale qui donnerait une véritable bouffée d'oxygène aux collectivités.

Nous ne pouvons que nous satisfaire des mesures qui enfin répondent aux besoins des Chalonnais sur l'éducation, l'enfance et les familles, les personnes âgées et celles handicapées, le plan d'action pour le commerce et le développement économique, la culture et le sport ; je ne développerais pas tous les axes contenus dans le document tellement celui-ci est porteur d'espoir pour les Chalonnais, de transformation de leur vie au quotidien et de rupture avec le passé.

Le Groupe Communiste et Républicain, au regard du contenu novateur du document, du respect des engagements pris devant les Chalonnais, approuve donc ses orientations et se félicite d'avoir pu contribuer au travail collectif nécessaire pour son élaboration.
Je tenais également au nom de mon groupe, à remercier les services pour le travail énorme réalisé.

 



 
Parrainage d'enfants
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle