vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

mardi 21 novembre 2017

Bonne Fête Présentation de Marie

Photo de Chalon

entre nous

Entre-nous : cinéma

Vous êtes ici :

Ciné : j'ai vu pour vous « AU REVOIR, LA-HAUT » d'Albert Dupontel ...

4 nov 2017 - christiane chapé

Albert Dupontel, je l’ai découvert dans le film « BERNIE » en 1996 … et d’emblée, j’ai adoré.

Bernie, c’est l’histoire extraordinaire et déjantée d’un orphelin jeté à la poubelle à sa naissance. Il s’invente des parents modèles, et dans son délire fantasque, décide de les protéger d’un complot mafieux imaginaire.

Et … au détour d’une prise … décide de « bétonner la gueule » de celui qui l’a abandonné avec une grosse pelle de chantier !!!

« Je m'appelle Bernie Noël et j'aime bien les hyènes. Elle vous protègent. Si y'avait du danger. « Et ben moi ... je suis ami avec une hyène ».

Alors la évidement ! Ca situe le personnage et comment ne pas aimer le cinéaste original et dérangeant, Dupontel.

Décalé, tendre, drôle, malheureux, dérangeant, joyeux, impulsif à souhait … et touchant.

Et … c’est ce que j’ai retrouvé dans « AU REVOIR, LA-HAUT » mais puissance mille avec une douce et touchante poésie au cœur d’un sujet grave : le retour de la guerre 14/18 avec ses gueules cassées, ses tricheries, sa rudesse et ses petites magouilles.

Albert Dupontel a mis en scène le livre de Pierre Lemaître au titre éponyme, à sa façon, mais avec l’assentiment de l’auteur … lequel, au cours des interviews lues et écoutées ça et là, a adoré la version du cinéaste.

L’histoire : au sortir de la guerre de 1914/1918, deux soldats, Albert et Edouard, ayant rejoint le front pour des raisons différentes et connu l’horreur des tranchées, se retrouvent liés l’un à l’autre dans « le civil » …

L’un, dessinateur de génie, engagé volontaire parce que son père n’accepte pas son homosexualité, l’autre modeste comptable et frondeur, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts.

Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire.

Au-delà de l’arnaque, qui va rapporter beaucoup d’argent aux protagonistes … quoique … les relations amicales et affectueuses, s’installent entre les rescapés d’une guerre horrible et de leur entourage …

Des relations sincères, solides … à la vie … à la mort … et tellement poétiques avec le jeu de l’ami « gueule cassée » qui cache son malheur sous des masques divers et originaux … pudeur oblige … plus beaux les uns que les autres …

Et … sous le masque … sans masque …

La guerre, le retour, la vie après la guerre … et le repentir du père … admiratif de son fils …

Jamais trop tard.


Christiane Chapé
 
 
 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Tipi.net
  pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle