C. dans la rue

Chalon dans la rue

Chalon dans la rue ?

16 juil 2017 - par Michel Bonnet

Il y a quelques jours j’assistais à une discussion familiale. Deux nouveaux arrivants dans la famille – comprenez par-là qui ne connaissaient pas encore le festival Chalon dans la rue – cherchaient à comprendre ce qu’était Chalon dans la rue, cet évènement dont tout le monde – du moins à la maison – parlait… Et chacun a commencé à expliquer, avec ses mots et son expérience, ce qu’était ce festival !

 

 

C’est parce que tout se complétait, parce que certains d’entre vous ne connaissent pas Chalon dans la rue, que j’ai pensé qu’il était bon de revenir quelques instants sur ce grand festival des arts de la rue…

 

 

Tout d’abord, l’espace public devient support de la création artistique, du partage, du dialogue. Ce n’est pas seulement la rue – elle est bien présente – mais tout l’espace public : places, cours, impasses et rues, gares, écoles, quais… tout espace libre peut devenir lieu de spectacle ! Alors, bien sûr, nous sommes dans une période délicate avec des risques potentiels d’attentats, d’attaques… Ne pas l’oublier ne signifie pas se refuser le droit de jouer ou d’aller au spectacle, de se promener ou de parler aux autres festivaliers… Non, l’espace public est là pour cela et tous les citoyens ont le droit de se l’approprier pour partager, vivre de grandes émotions ensemble, vibrer avec des artistes de tous les pays, de tous les âges, de toutes les spécialités…

 

 

Les arts de la rue regroupent toutes les spécialités imaginables du théâtre au chant, de la danse à la jonglerie, des échasses au cirque en passant par la musique instrumentale, la poésie, le mime, la projection vidéo et tout ce que vous voulez imaginer car il n’y a pas de limite ! Du coup, il est impossible à une personne de bonne foi de dire « je n’aime pas les arts de la rue », il faut chercher ce que l’on aime, ce qui nous plait, ce qui déclenche notre bonheur de spectateur… 

 

Derrière chaque spectacle, derrière chaque compagnie, il y a des artistes, des femmes et des hommes, qui vont venir à vous pour vous proposer un instant de rêve, de réflexion, de joie, de partage, d’émotion… Vous aurez le droit d’aimer, de manifester votre joie, votre bonheur et de leur dire car souvent les artistes restent un peu sur place pour être à votre contact… Vous avez aussi le droit de ne pas être touchés par un spectacle, un thème, un artiste… Vous avez le droit de rester hermétiques à certaines formes… Le spectateur est libre, entièrement libre d’aimer ou pas ! Par contre, n’hésitez pas à partager avec les autres festivaliers, dites ce que vous avez ressenti, écoutez ce que les autres ont vécu et vous constaterez que votre vision va s’agrandir, votre esprit va s’enrichir, que vous ne verrez plus certains spectacles de la même façon… Participer à un tel festival c’est accepter cela, le regard des autres vient vous pétrir et vous faire évoluer…

 

 

Finalement, participer à un tel festival, aller voir des spectacles, rencontrer des artistes et discuter avec les autres spectateurs, c’est accepter de changer, d’évoluer, de grandir. Oui, les arts de la rue vont vous transformer ! Si vous faites le festival cette année pour la première fois, dites-vous bien que vous ne serez plus les mêmes !

 

 

Attention, les artistes ne sont pas des moralistes qui viendraient à Chalon pour rendre le monde meilleur et plus conforme à leur vision du monde. Non, ils viennent vous inviter à une émotion, une rencontre artistique, une expérience particulière et c’est cet évènement qui va vous transformer en vous ouvrant de nouveaux espaces. Les artistes ne maîtrisent aucunement la nature des changements qui interviendront en vous, chacun réagira avec ce qu’il est, ce qu’il a vécu, ce qu’il a ressenti… et c’est ce qui fait le bonheur de chaque festivalier et qui rend unique les discussions d’après spectacles autour d’un verre…

 

 

Quand vous aurez vécu le festival, vous comprendrez pourquoi les festivaliers de longue date remercient tous les artistes de ces temps forts qui viennent s’inscrire dans leurs mémoires et qu’ils gardent durant des années dans leurs cœurs !

 

Alors, bon festival à tous, vive tous ces artistes et vive Chalon dans la rue !  

 

 

 



Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 

LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle