entre nous

Entre-nous : C'est vous qui le dîtes !

Cantonales : MMe Marie Christine Vergiat (Front de Gauche) "Pour une Europe sociale et pour les droits de l'Homme"

10 mars 2011 - DERIOT Daniel

Ce jeudi à 20 H, à Saint Rémy, à la salle Georges Brassens, ce déroulera l'unique meeting départemental organisé par le Front de Gauche. Fruit d'un regroupement du parti Communiste Français et du Parti de Gauche, le Front de gauche présente 17 candidats dans le département.Au cours de cette rencontre, plusieurs intervenants prendront la parole dont deux députés européens.

SANS OUBLIER LA CRISE INTERNATIONALE :
Les candidats du Front de gauche tout comme les responsables du PCF et du Front de gauche lors de leurs interventions dans le cadre de cette campagne électorale n'oublient pas de signaler "les maux dûs à la crise international mais aussi les espoirs qui naissent actuellement dans certains pays : Tunisie, libye...
Engagée de longue date en faveur des droits de l'Homme, la Députée Européenne, Mme Marie Christine Vergiat ( du parti de gauche) qui a passé une partie de son enfance et de son adolescence dans notre ville, sera ce soir à SAint Rémy.


Elle a accepté de répondre à nos questions tout en situant les aspects politiques des prochaines cantonales.


 Vous êtes siégez au parlement européen, comment analysez vous les révolutions qui se déroulent dans certains pays du bassin de la méditerranée ? L'Europe semble discrète sur les révolutions qui se déroulent à moins de trois heures d'avion de Paris ?
Aujourd'hui on ne peut plus dire que l'Europe, l'Union européenne plus exactement, est discrète sur ce qui se passe de l'autre côté de la Méditerrannée. Ce que l'on peut dire, c'est qu'elle a trop tardé à réagir puisqu'il a fallu, par exemple, attendre le début du mois de février pour voir le Parlement européen voter une résolution sur la situation en Tunisie.


La réaction a été plus rapide pour l'Egypte et cette semaine, sur la Libye, la question que se posait le Parlement européen était de savoir si on pouvait soutenir une intervention armée pour empécher son dictateur, longtemps soutenu par les gouvernements occidentaux, de bombarder la population libyennes

Députée Européenne de gauche, donc dans la minorité politique, arrivez vous à faire avancer certains dossiers notamment en matière de droits sociaux et de droits de l'homme ?
Au Parlement européen, les majorités sont beaucoup plus complexe que dans les Parlements nationaux, beaucoup moins binaire oserai-je dire. Cela est dû à nos diversités politiques, natioanales, culturelles, à nos histoires aussi.


Les majorités peuvent donc être très fluctuantes selon les sujets. en matière économique, c'est le régne du consensus entre les grands groupes politiques et notamment entre les socialistes, les libéraux et la droite classique européenne (Parti populaire européen dans les rangs duquel siègent les représentants de l'UMP et groupe conservateur). Face à cette majorité, nous ne pouvons malheureusement rien faire d'autres que de dénoncer ce consensus politiques qui fait peser des politiques d'austérité sur tous les peuples européens alors que ces pays sont beaucoup plus riches qu'il y a 20 ou 30 ans.
En matière sociale, c'est aussi difficile car socialistes, verts et membres de mon groupe, la Gauche unitaire européenne, gauche verte nordique, nous sommes minoritaires face au rassemblement de toutes les droites.
Enfin, sur les questions des droits de l'Homme, les questions sont plus complexes car les Libéraux sont souvent assez offensifs ert quand ils se joignent à la gauche nous pouvons faire basculer la majorité du Parlement encore faut il que les intérêts politiques internes et notamment nationaux ne les ramènent pas à la raison... politique du moment.


Vous êtes aussi une élue aux côtés de M. Jean Luc Mélenchon, les prochaines cantonales sont un tour de chauffe pour vos formations ( PG-PCF) ? comment analysez vous la situation hexagonale actuelle ? et l'avenir de la gauche car vous êtes aussi unitaire avec les socialistes,les verts, les progressistes républicains ?
Je suis assez attérée par la teneur des débats politiques actuellement en France. Le climat est assez malsain, quasiment tous les jours, nous voyons de nouveaux membres du gouvernement et de la majorité aux prises avec la justice. Le dernier en date étant monsieur Longuet, tout nouveau ministre de la justice.
Pire, le débat politique semble ête ramené à de pures questions de personnes.
J'aurais tendance à dire que c'est bien de savoir si Pierre, Paul, Martine Eva, Nicolas ou Dominique seront candidats mais il me semble que les Français veulent aussi et peut être d'abord savoir pour quoi faire.


Avec le Front de gauche, nous avons l'ambition de participer à la reconstruction d'une alternative politique crédible à gauche. Nous portons depuis plus de deux ans maintenant un rassemblement de forces politiques et de citoyens qui, ancrés dans la société civile et le mouvement social, n'en peuvent plus de la vacuité du débat politique et qui veulent construire un programme politique partagé avec les citoyens pour redonner de l'espoir à gauche. Je suis à Chalon ce soir, ville où j'ai grandi pour participer à un débat sur l'Europe et pour soutenir les candidats du Front de gauche. Plus nous serons nombreux à porter cette alternative, plus nous pourrons peser sur le débat politique et empêcher cette droite décomplexée, qui fait et a fait le lit du Front national, de rester au pouvoir.

Propos recueillis par Daniel DERIOT

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle