entre nous

Sorties à Chalon et dans le Grand Chalon

Vous êtes ici :

CHALON : Journées Européennes du Patrimoine : reconstitution du procès d'Emiland Menand

16 sept 2018 - christiane chapé


Ce samedi, dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, Emiland Menand, surtout connu à Chalon pour son nom gravé sur une plaque de rue longeant le Palais de Justice de la ville, a permis aux visiteurs venus nombreux, groupés dans la salle des assises, de mieux comprendre le parcours de cet homme, défenseur de la liberté de la presse et des droits de l’homme.

Une reconstitution permettant d’évoquer la justice du 19è siècle, essentiellement politique à cette époque, ayant eu lieu sous le règne de Louis Philippe.



Flaubert et Baudelaire n’avaient t’ils pas été jugés pour leurs œuvres !!

Emiland Menand, avocat, homme politique, membre du conseil municipal, né en 1786 à Moroges, est jugé pour complicité d’attentat à la sûreté de l’État.

Les membres du barreau au sein du tribunal de grande instance, en costumes d’époque, se sont « prêtés au jeu » de la reconstitution, évoquant tour à tour la révolte des canuts à Lyon, l’émeute des ouvriers soyeux et la rébellion chalonnaise du 11 avril 1934 où des insurgés avaient, notamment, dressé des barricades sur le pont Saint-Laurent, rendant Emiland Menand pour responsable.



Maître Favre ce samedi dans la salle des assises (Maître Guignard) est l’avocat de la défense et Maître Diry représente Emiland Menand.

A la suite des diverses plaidoiries, la cour s’est retirée pour délibérer ayant, au préalable, distribué des panonceaux à chacun des visiteurs indiquant « coupable », « non coupable », afin que chacun vote en son âme et conscience.

Sur 70 personnes présentes, 10 ont jugé Emiland Menand COUPABLE et 60 NON COUPABLE.

La cour a rendu son référé et a ordonné la réhabilitation du Sieur Menand.

 
 

Article et photos : Christiane Chapé

Reportage photos : 1/2

-----------------------------------------------

« « «Emiland Menand est un homme politique français né le 22 septembre 1786 à Moroges (Saône-et-Loire) et décédé le 23 décembre 1871 à Mellecey (Saône-et-Loire). Avocat à Chalon-sur-Saône, il est membre du conseil municipal pendant les Cent-Jours. Opposant à la Restauration, il soutient la Monarchie de Juillet. Nommé procureur du roi, il est rapidement destitué. Conseiller général en 1833, il est compromis dans l'insurrection de Lyon en 1834, et doit s'exiler jusqu'en 1838. Il devient alors commandant de la garde nationale et conseiller municipal. Il est préfet de Saône-et-Loire en février-mars 1848, il est ensuite député de Saône-et-Loire de 1848 à 1849, siégeant au groupe d'extrême-gauche de la Montagne. Compromis dans la journée du 13 juin 1849, il s'exile à Genève. » » » 

Suite : Journées Européennes du Patrimoine : reconstitution du procès d'Emiland Menand ... - christiane chapé

 

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux musique



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle