entre nous

Actus, Infos, News... parlons du chalonnais et de Chalon !

Vous êtes ici :

CHALON/AUBEPINS : le JAPON s'invite à la Maison de Quartier ... (3)

6 nov 2019 - christiane chapé

Cette semaine, le JAPON est mis à l’honneur à la Maison de Quartier des Aubépins, avec chaque jour, un atelier différent : initiation au Furoshiki, initiation au manga, atelier Origami, atelier Ikébana, cuisine japonaise et dégustation des plats, initiation à la calligraphie japonaise.


Ce mercredi matin, un atelier « ORIGAMI » a réuni une dizaine de personnes désireuses de s’initier à cet art japonais du pliage de papier, proposé par Sylvie Hoarau, designer plasticienne origamiste.


L’ORIGAMI de oru -plier- et kami -papier-, est l’art du pliage du papier.
Le mot vient du japonais, qui l’aurait lui-même emprunté au chinois.
La tradition japonaise de cet art ayant fortement influencé son histoire en Occident.


Sylvie Hoarau exerce son art depuis 2009.
Elle travaille avec la lumière qui régit le vivant et sur les éléments.
La discipline de l’ORIGAMI étant pour elle un monde intérieur.
Avec l’ORIGAMI, comme les « élèves » ce matin à la Maison de Quartier des Aubépins, l’on est dans la situation d’un écrivain qui cherche la première phrase de son livre.


La fin de matinée a prouvé que tout un chacun a pu créer un kitsune -soit un renard-.

Le KITSUNE est l’une des divinités les plus populaires du Japon.
Les renards sont considérés comme des messagers de la divinité shintoïste Inari (synonyme d’abondance).
A ce titre, ils sont représentés dans les temples dédiés à cette dernière.
La tradition est peuplée de monstres et fantômes de toutes sortes.
Au Japon on parlera de yôkai, obake, shinigami, oni … ou encore mononoke, pour dire fantômes ou esprits.
Les yôkai japonais, à la limite du comique et de l’horreur, font partie du folklore et des contes japonais.
Ils disposent de pouvoirs surnaturels, qui, bien souvent, incluent une métamorphose, ce qui les rend difficilement reconnaissables.
Il en existe des milliers de formes et des nouvelles sont encore imaginées aujourd’hui.
La figure du KITSUNE se compte parmi les yôkai.
Très populaire, notre renard apparaît aussi dans la cuisine à travers, notamment, un plat nommé « kitsune udon » soit « bol de nouilles servi au Japon avec une tranche de tofu frite ».
La croyance populaire dit que « le renard aime le tofu frit ».
Il est servi partout au Japon.
Et, tout comme le lapin, il existe un lieu où il règne car un parc zoologique lui est consacré au ville Zao Kitsune Maro.


Sylvie Hoarau organise des stages d’ORIGAMI à partir de janvier 2020 à la Ferme de Corcelle à Chatenoy-le-Royal.


Pas dispo pour suivre l’atelier IKEBANA ce mercredi après-midi … à lire dans les colonnes de mon confrère et ami KARIM …


A suivre : jeudi 7 novembre, de 9h à 13h30 : la CUISINE JAPONAISE avec dégustation des plats … proposée par JAPON- SUR-SAONE et Pierre BAILLY (cuisinier).


Ne pas oublier de prendre son tablier !!!


Reportage : Christiane Chapé
 
 
 
 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
Parrainage d'enfants
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle