CHALON INFOS | vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

vendredi 20 octobre 2017

Bonne Fête Adeline

Photo de Chalon

entre nous

Actus, Infos, News... parlons du chalonnais et de Chalon !

Vous êtes ici :

2éme volet : Après les attentats contre le P.C.F et le P.S

11 août 2017 - Daniel Dériot

 

Quelques heures, après les deux attentats perpétrés à l'égard du siège départemental du P.C.F et de la section chalonnaise du P.S, de nombreuses réactions condamnent ces actes. Ces derniers suscitent bien sûr une grande incompréhension, les fédérations communistes par la voix du secrétaire André Mathivet, du PS par l'intermédiaire d'André Lotte condamnent et demandent que « 'toute la lumière soit faite sur ces faits ».


DE NOMBREUSES PRISES DE POSITION
Ce même dimanche 21 Août, le préfet Jean Amet, publie un communiqué tout comme le sénateur maire d'Autun, Marcel Lucotte, pour l'U.D.F dénonçant « des agressions contraires aux libertés démocratiques ». André Jarrot, maire R.P.R de Montceau les Mines, tient une conférence de presse au cours de laquelle il souligne « Ce sont des procédés que tout républicain réprouve ». Les organisations syndicales C.G.T , F.E.N, C.F.D.T publient également des communiqués, les organisations ouvrières n'hésitent pas à rappeler les attentats contre la maison des syndicats en 1975 au Creusot. Le maire socialiste , Roger Lagrange, ne manque pas de rappeler «  en 1968, le S.A.C était particulièrement actif à Chalon ».

A Frangy en Bresse, lors de la 5éme fête des socialistes Bressans, le député Hajo Hoffmann, du S.P.D, apporte un soutien à ses camarades chalonnais. C'est ce même dimanche que sont présentés les trois candidats pour les sénatoriales du mois de septembre suivant ( Marcel Mathy- France Lechenault et Michel Antoine Rognard, alors nouveau maire de Macon).
Encore actif sur le chalonnais et le bassin minier, le P.S.U se joint aussi à la protestation quasi-unanime.


DEUX MANIFESTATIONS A CHALON
Un premier rassemblement, à l'initiative du P.C.F se déroule le lundi 22 Août, en présence 500 personnes environ, devant le siège de la fédération communiste, rue gloriette. André Mathivet et Richard Béninger pour les Jeunesses Communistes prennent la parole.


Le lendemain, un registre est ouvert dans le hall de l'hôtel de ville.
Une manifestation unitaire a lieu le jeudi 25 Aout, à partir de 18 Heures, place de Beaune. Pas moins de dix huit organisations politiques, syndicales et associatives s'associent pour une riposte unitaire Entre 1500 ( d'après le Courrier de Saône et Loire ) personnes et 2000 ( d'après « Le Progrès ») participent à ce rassemblement. Les maires de Chalon, Macon , le Creusot ( Camille Dufour) sont naturellement présents aux côtés des élus chalonnais et des nouveaux maires de Chatenoy le Royal ( Bernard Dondon), Saint Rémy ( Claude Souchon) , Sassenay ( Guy Fracheboud), de Lux ( Georges Rebillard )tous élus en mars de la même année et du maire de Champforgeuil ( Lucien Navarette) ainsi que les responsables départementaux et locaux du PCF, du PS, du MRG, et des organisations syndicales.


DANS LA PRESSE NATIONALE ET LA REVUE MUNICIPALE
L'éditorial du « Courrier de Saône et Loire » du 22 Août est consacré aux attentats. Dans le quotidien communiste du même jour, Francette Lazard écrit : « Une constatation s'impose : les auteurs de ces attentats jouissent d'une totale impunité »...L'autre quotidien de gauche, « Le Matin » consacre ¾ de page aux attentats. A l'unisson, communistes et socialistes, évoquent le « climat de peur' », à l'approche des législatives de mars 1978.


Dans la revue municipale, publiée et diffusée en septembre 1977, Maurice Mathus, évoque les faits du mois d’Août dans un article intitulé « Le fascisme sévit à Chalon sur Saône », les illustrations photographiques sont de Yves Heutte. M. Mathus évoque la présence du foyer du 3éme age jouxtant les locaux de la section PS.


Parmi les responsables socialistes et communistes, rapidement présents sur les lieux des deux attentats se trouvaient notamment,Michel Folléat, un temps élu communiste de Chatenoy, secrétaire de section du P.C.F de Chalon Périphérie et le socialiste Lucien Lieutet. Ce syndicaliste C.G.T, un temps responsable du groupe cadre à E.D.F , très impliqué dans le mouvement mutualiste est décédé lui en octobre 2003 à l'âge de 73 ans.. Il conservait un souvenir particulier de ces événements.

Photos : A.I.G.L.E.S et documents personnels.

-Au premier plan, le maire de l'époque, Roger Lagrange aux côtés de Jean Pierre Worms, alors élu de Macon,en arrière plan Richard Beninger (élu communiste chalonnais, benjamin du conseil municipal)

 

- Rassemblement devant le siège du P.C.F

 

- Lors de la manifestation du jeudi 25 Aout 1977

 

 

- Un registre avait été installé à l'hôtel de ville, l'on reconnait notamment en arrière plan M.Boisson, syndicaliste C.G.T à la Seva, militant C.N.L et à proximité de la banderole, Yves Heutte, alors adjoint au maire, en charge de la culture.
 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle