Nos billets | vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

samedi 16 février 2019

Bonne Fête Julienne

Photo de Chalon

entre nous - chalon sur saone

Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Vous êtes ici :

Les billets de V@C

 Ci dessous les éditos de nos Lettres hebdomadaires principales et quelques articles qui éclairent la position de la rédaction de vivre-a-chalon sur l'actualité et... l'actualité de l'actualité :-)

Car comme vous le savez, cela fait longtemps qu'on le répète, on ne délivre plus aujourd'hui l'information comme hier et, "Le journal à la papa, c'est bien fini"  ;-)
 

Qui dit quoi ? Qui parle sur vivre-a-chalon.com ?

 

Publicité

 

 

Le billet de V@C : Le prix des mots

Est ce la faute à internet ? A l'explosion de la possibilité de communiquer ? A force de tous pouvoir s'exprimer sur tout (?) beaucoup ne respectent plus grand chose. Beaucoup en jouent aussi. On se moque de tout. Égoistemement. Méchamment. Largement au delà d'une saine dérision.

Il fut un temps pas si éloigné où l'âge, la fonction, la représentativité ou tout simplement le respect, mot des minorités, du à autrui permettait de vivre en bonne intelligence la plupart du temps. D'échanger poliment avec peut-être un peu d'hypocrisie, de converser avec courtoisie même, d'utiliser des termes corrects et justes, et... de savoir se taire surtout lorsque la qualité d'autrui s'imposait. Aujourd'hui, sans doute parce qu'on l'a aussi trop longtemps confisqué la parole explose. Dans toutes ses composantes

 

 

Source

Aujourd'hui, à de rares et belles exceptions près, il y a surtout place que pour le chacun pour soi. Il faut s'imposer, faire parler de soi, de ses idées, de son produit. Il faut ne rien céder et surtout ne pas perdre de temps en pratiques... non rentables. Le temps est devenu inabordable. 

C'est évident ces jours en politique, et il ne convient pas de compter les points entre les grands... communicants. En économie, certaines pratiques au service du profit, peu scrupuleuses d'autrui, de la planète ou des lendemains sont légion. Et l'argent, plus que les honneurs de la reconnaissance et du respect, récompense ces attitudes. Corruption ?

Il n'y a guère plus que dans le monde associatif, où, égos quelquefois surdimensionnés mis à part, il est de plus en plus courant d'avoir affaire à des relations de qualité,  des gestes gratuits, du temps offert et partagé. 

En ces périodes liberticides mais de "grands débats" initiés par la rue mêlant dans un gigantesque capharnaüm limitations de vitesse imposables, référendums d'initiative populaire, mariage pour tous, etc. et une indéniable envie de plus de justice sociale, on ne fait pas pourtant de l'égalité la priorité.

Il y a alors fort à craindre que la fraternité, autre valeur républicaine, ne persiste à passer, au milieu de tout ce bruit, pour décidément ringardissime mon frère.

Si on  tape le mot "devise" dans google on connait vite le prix des mots.

Merci de nous lire,

La rédaction
A bientôt sur www.vivre-a-chalon.com
 
PS : Rejoignez nous sur notre page Facebook   :-) Dites j'aime
Imprimer - - par @La rédaction - 8 fév 2019

Le billet de V@C : Le bal des faux nez continue

Tout va bien ! Le feuilleton Benalla revient. Un nouvel article de Mediapart, rare media indépendant français puissant, avec liens vers les enregistrements téléphoniques, explose les clics. Ce qui commence à ressembler à un bien  triste cirque pour notre démocratie continue avec des acteurs qui semblent se saouler de leur propre importance, de leur impunité. De leurs petites phrases assassines qu'ils promettent même de mieux maîtriser... De quoi user jusqu'à la corde le sens du mot mépris !

 

 

Derrière le masque qui se craquelle, le visage est cependant tragique. Car il y a eu des morts, des mutilés à cause de ces mots, à cause de ces fautes. De partout sortent, contredisant le pouvoir, les preuves d'un traitement extrêmement musclé des revendications populaires, d'une augmentation des violences policières disproportionnées.

Ce n'est pas nouveau.

En même temps les lois se durcissent, malgré quelques rares émois de députés réfractaires se sentant instrumentalisés trahis. Les espaces de liberté perdent du terrain alors qu'il n'y a jamais eu depuis longtemps à ce niveau une telle envie de débattre, de faire bouger un modèle de société périmé. De plus en plus d'articles paraissent pour mettre en avant les dérives anti démocratique voire fascisantes d'un néo-libéralisme à bout de souffle. Comme pour surenchérir contre les populistes. Mais si le mouvement gagne le printemps, si une convergence de luttes prend embryon...

Pour en sortir, les seules voix d'un "Grand Débat" critiqué comme confisqué semblent encore faibles. A suivre bien sûr.

Merci de nous lire,

La rédaction
A bientôt sur www.vivre-a-chalon.com
 
PS : Rejoignez nous sur notre page Facebook   :-) Dites j'aime
 
Illustration Wiesław Wałkuski : https://www.facebook.com/pg/WieslawWalkuski/photos/?ref=page_intern
Imprimer - - par @La rédaction - 2 fév 2019

Le billet de V@C : Le repos des guerriers ?

Entre foulards rouges ressuscités sur BFM et gilets jaunes, grand débat ou enfumage, Davos en jet privé et manifestations pour le climat, élections et/ou pièges à cons, RIC ou RIC, information et communication... il y aurait tant à méditer, à réfléchir, à chercher... avant de, si nombreux, se sentir le besoin et la légitimité de s'exprimer. Ou d'enfumer, de quelques côtés que souffle le vent.

 


Pourtant, allez savoir pourquoi en ces derniers jours de janvier pour échanger les voeux d'un monde meilleur il y a dans l'air neigeux et son parfum d'hiver, comme une tanière à domestiquer afin, après la marche POUR le climat, de mieux repartir après le froid, avec un temps adapté à notre rythme naturel. Pas toujours sur le front, sur le vif, sur la bête.... Pas toujours SUR... Non, plutôt le désir d'être AVEC...

 

AVEC. Ce besoin de tempo alternant silences et temps forts, pics et développements. Cette nécessité de temps de réflexions, de méditation serait-on tenté de dire pour faire mode. Ce besoin de moments à passer sous la couette avec de bons mots d'ailleurs ou de bonnes compagnies d'ici...

Le repos du guerrier ? Osons la métaphore...

Merci de nous lire,

La rédaction
A bientôt sur www.vivre-a-chalon.com
 
PS : Rejoignez nous sur notre page Facebook   :-) Dites j'aime

Ilustration : Le repos du guerrier -  Adeline Lenoir 
Imprimer - - par @La rédaction - 25 jan 2019

Le billet de V@C : Demain les chiffres

Autour de nous on le sent. Comme un malaise qui s'installe. Un sentiment de se trouver au milieu de quelque part, en terrain inconfortable, avec autant de raisons de demeurer perplexe que de bouger. Car bouger, avancer ou reculer c'est bien joli mais pour quel sens ? Et encore faudrait-il être sûr de l'endroit où nous sommes. D'où nous parlons. Ou d'où on nous invite à parler. Et de quoi ?

Quels sont, tellement elles sont nombreuses, les questions prioritaires en suspens ? Les attentes ? Les rendez-vous à honorer ? Les paroles à respecter et à écouter ? Faut-il parler de celles, honteuses, à définitivement bannir ?

Qui décide de l'agenda ? Qui, au fond, nous invite ? Où allons nous et pourquoi ? Et aussi avec qui ? Qui paye ?

Bien des questions accompagnent ceux qui sentent bien confusément que l'on s'approche d'une croisée de chemins. D'une fin pour les plus noirs. D'un renouveau pour ceux qui veulent espérer plus juste ou plus vert. Ou même plus sombre...

Ainsi nombreux sont sans doute autour de vous les personnes, les groupes, qui se questionnent, s'interrogent quelquefois de façon organisée. Certains, dubitatifs ou prudents, le font depuis longtemps. D'autres, souvent vêtus de jaunes, depuis des semaines. Certains se sentent aussi forcés de participer à un débat dont les termes ne semblent pas forcément correspondre à leurs attentes, à leurs demandes.

L'époque n'est plus aux certitudes, aux guides. A tant de verticalité. Et l'époque n'aime pas les discours genre TINA (il n'y a pas d'alternative) que l'on nous sert comme crépuscule. L'époque pique.

Une seule chose semble certaine. Une certaine forme d'insouciance est morte. Demain on parle chiffres... 

Merci de nous lire,

Imprimer - - par @La rédaction - 18 jan 2019

Le billet de V@C : Time, they are a changing ?

Le mois des voeux bat son plein. La tradition perdure. On échange.

Le mouvement des gilets jaunes repart en étant conscient qu'il va devoir se structurer pour peser ou ne pas prêter le flanc à des récupérations obligeant au grand écart ou faisant le jeu de tireurs de ficelles aux aguets. Sur V@C nous appelons un chat un chat (cf. ci-dessous)

 

Émile Friant  La discussion politique

 

 

Après le PS implosé, Les Républicains, comme prévu, suivent. Les autres partis ne sont guère mieux lotis.

Un scénario à l'italienne est il possible ? Une alliance de l'extrême droite avec d'autres volontés de réformer en profondeur un système inégalitaire et destructif qui semble à bout de souffle ?

Car, de tous côtés on n'a jamais tant vu de réunions, conférences, documents, rencontres, invitations pour nous expliquer comment diable comprendre ce qui ressemble de plus en plus à cette fin de civilisation occidentale annoncée. Les communications répétées de ces derniers mois concernant la collapsologie enfantent des gourous, des écoles, des réveils, des appels, des vendeurs... et aussi des réflexes de protection contre le changement, les nouvelles normes d'identité, la répartition des richesses, la pollution... Et dans ce maelstrom d'informations et imbécilités on y trouve aussi de biens belles idées.

Bien malin qui saura anticiper le prochain coup sur l'échiquier des enjeux de pouvoir et de liberté. "Time, they are a changing" cette fois ? Comme chantait Dylan il y a 54 ans ! En tout cas on en parle... et c'est très bien !

Merci de nous lire,

La rédaction
A bientôt sur www.vivre-a-chalon.com
 
PS : Rejoignez nous sur notre page Facebook   :-) Dites j'aime
Imprimer - - par @La rédaction - 11 jan 2019

Le billet de V@C : C'est reparti...

Nous avons eu le plaisir de recevoir de nombreux compliments et encouragements à l'occasion des premiers échanges de voeux pour la nouvelle année. Nous vous en remercions grandement.

 

Photo Patrice Josserand

 

2019 sera assurément une année importante pour ce vieux site que vous suivez maintenant depuis, pour les plus anciens, près de 12 ans. Un site qui a toujours pris soin de se tenir loin de l'irréel, du sensationnalisme, de prétendues exclusivités et vrais complicités. Loin du sang à la une aussi. Aujourd'hui on dirait sans s'offusquer du glissement de langage "Pas put'à piège à clics"...

Seul site régional à demeurer totalement indépendant et à porter les paroles d'obédiences multiples nous allons en 2019 songer à l'avenir. A renouveler nos formules, à continuer à accompagner cette révolution numérique - toujours embryonnaire attention - dont nous parlons depuis notre naissance, conscient d'évoluer dans un monde dont nous avons souvent évoqué depuis 2006 les profondes mutations.

Ce rôle de veilleur et de passeur nous tiens toujours à coeur et nous le poursuivons aujourd'hui essentiellement sur certains réseaux dits sociaux où nous sommes très suivis, même si nous devons faire le pénible constat d'une uniformisation croissante de l'information... ou de la désinformation.

Mais 2019, juste avant 2020, année d'élections locales, est une année particulière pour nous. Une année où nous allons travailler à bâtir ensemble la suite à cette aventure peu commune. Celle d'un journal écrit pour l'essentiel par ses lecteurs bénévoles. Et en ces temps de contestation des hiérarchies, de désirs de plus d'horizontalité et de partages, c'est dans le vent... comme on disait il y a longtemps ! Quitte à ne pas oublier de prendre gare aux vents contraires qui ne vont pas manquer de s'arc-bouter. Raisons de plus de rester debout !

Merci de nous lire, bon vent !

La rédaction
A bientôt sur www.vivre-a-chalon.com
Imprimer - - par @La rédaction - 4 jan 2019

Le billet de V@C : Vivement demain !

Bonjour,

Cette fin d'année est traditionnellement l'occasion de jeter un oeil dans le rétroviseur de l'année écoulée pour se souvenir des faits importants qui l'ont marqués. Cette année sur V@C nous ne le ferons pas. Ce ne sont pas en effet les articles pièges à clics sur ce sujet qui vont manquer ! Sur certains réseaux sociaux -qui vous connaissent bien à force de vous vendre - on vous propose même automatiquement cela de façon personnalisé.

Non cette année sur V@C on regarde l'avenir ! Terminé 2018. On se penche donc d'ores et déjà sur les rendez-vous de 2019 et, vous allez rire, c'est passionnantissime tout ce qui nous attend. Oui, demain va être vraiment bien. Mieux que mieux. Tip top.

 

 

C'est en mettant à jour notre agenda avec, entre autres, les informations que VOUS nous vous communiquez régulièrement maintenant que nous avons découvert que 2019 nous réservait vraiment des rendez-vous de grande classe. On ne vous donnera pas les dates mais sachez qu'en 2019 nous allons avoir la chance de fêter ensemble d'innombrables journées inoubliables. Quelques exemples édifiants à noter : la Journée Mondiale sans pantalon, la Fête du pop-corn, une journée Mondiale du Nutella (sponsorisée ?), la Journée Mondiale sans Facebook (non sponsorisée ?), la Journée Mondiale du compliment, de la procrastination, du fromage, du soleil, du coloriage, des geeks, du baiser, des emojis, la Journée des gauchers, la Journée Internationale du chat noir, une Journée sans voiture (chiche ?), la Journée Internationale du hamburger (sponsorisé ?), la Journée mondiale du rangement de bureaux, la Journée mondiale du Langage Pirate ou encore la Journée mondiale du lavage de mains ou la Journée internationale du pull de Noel...

Sans compter toutes les journées tout à fait honorables et recommandables et celles qui, sous couvert de bonnes actions, servent surtout à se dédouaner d'obligations ou à s'acheter une bonne conduite. Greenwashé Verte souvent. Charitable souvent. Oubliable très vite en tout cas. 

Bref, à raison d'une commémoration par jour et quelquefois plusieurs le même jour, si on suit le calendrier, on va être surbooké au taquet.

En attendant il vous reste quelques jours pour profiter un peu de vos cadeaux de Noël avant de passer la meilleure des nuits de réveillon possible avec ceux que vous aimez.
On se retrouve l'année prochaine !

Merci de nous lire,

La rédaction
A bientôt sur www.vivre-a-chalon.com
 
PS : Rejoignez nous sur notre page Facebook   :-) Dites j'aime
Imprimer - - par @La rédaction - 29 déc 2018

Le billet de V@C : Le marronier de Noël

En ce vendredi avant Noël, vivre-a-chalon.com va comme chaque année encore faire court pour nous vous laisser vous consacrer à nos vos derniers préparatifs : cadeaux de dernière minute, papiers d'emballage recyclables à recycler, coups de fils ou SMS urgent concernant colis pas arrivés, dindes et (em)buches, trucs sur le feu ou autres ! C'est chaque année - ou presque - la même histoire ;-) 

 Ces mots vous rappellent quelque chose ? Bon, on avoue, oui. Comme vous avez pu le voir souvent sur vivre-a-chalon.com, lorsque on se répète et se rerépète en vous proposant à nouveau un même sujet (exemple Noël), c'est à dire lorsque on publie ce qu'on appelle un marronnier, on le dit ! C'est comme pour les communiqués, on copie/colle. Mais on le dit !

Donc voilà : Ce message est presque un "copié-collé" de ceux des années précédentes :-) Action revendiquée à demi-pardonnée ?  

vivre-a-chalon.com comme vous fête Noël et souhaite à tous, petits et grands, jaunes, noirs, rouges et blancs, de passer dans la joie et la paix ces fêtes de fin d'année. Au milieu des lumières de la ville, des yeux des enfants qui brillent, au coeur de ce moment privilégié qui nous réunit souvent. 

Toute l'équipe de vivre-a-chalon.com est très heureuse de vous souhaiter à tous un JOYEUX NOËL ! 

Merci de nous lire,

 

La rédaction
A bientôt sur www.vivre-a-chalon.com
 
PS : Comme vous pouvez le lire sur nos pages Facebook ou VAC, malgré les fêtes,  nous demeurons attentifs à relayer l'état préoccupant de l'atmosphère ambiante teintée de jaune, de brun, de rouge, de vert ou...de noir.
 
PS : Rejoignez nous sur notre page Facebook   :-) Dites j'aime
Imprimer - - par @La rédaction - 22 déc 2018

Le billet de V@C : Cyber-guerre

Paul Jorion dont nous relayons souvent les actions écrit sur son blog : " Dans un climat de cyber-guerre généralisée, afin de provoquer le plus de dégât, l’ennemi a intérêt à concentrer ses coups non pas sur les pouvoirs, mais sur les contre-pouvoirs, dont la presse constitue un exemple crucial."

 



Ceci alors qu'il est difficile de ne pas se sentir sali par les propos de poubelles qui ont envahi les réseaux sociaux, ces « nouveaux medias », accusant la presse de tous les maux sans aucun discernement le soir de l'attentat de Strasbourg. Même si l'on peut demeurer très vigilant sur les abus de tous les pouvoirs où qu'ils demeurent et les amalgames trop visibles entre sources d'informations (et désinformations) et lieux de pouvoir, il nous paraît urgent de souhaiter que les indispensables conditions pour que de réels contre pouvoirs existent doivent être renforcées. Il en va de la confiance et donc de la sérénité.

Pour éviter ces bains de boues sociaux, les grands supports d'informations doivent très vite regagner en crédibilité si l'on souhaite partager à nouveau un espace sans suspicion. Et pour cela ils doivent être indépendants des puissances des états et de l'argent. Ils ne peuvent appartenir à aucun des deux sans être suspects de collusion. C'est ce qui explose. C'est la seule voie possible.

A quelques jours de Noël, alors que les postes et autres points relais croulent sous les cartons, c'est un cadeau que l'on se doit de se souhaiter. Ou, plus qu'un cadeau, une tache à laquelle il convient de tous s'atteler.

Merci de nous lire,

Imprimer - - par @La rédaction - 14 déc 2018

Le billet de V@C : Lumières ?

On aurait pu évoquer la fête des Lumières. Mais apparemment le courant est très alternatif et depuis plusieurs semaines maintenant nous évoquons ici le mouvement des Gilets Jaunes qui éclipse tout. On devrait dire le soulèvement ?

Après initialement des dérives fort visibles et corrigées depuis, il faut convenir de sa réelle emprise populaire souvent fort civilisée. Beaucoup de femmes dans ce mouvement, c'est assurément un changement. Il faut aussi noter ce très profond désamour du pays vis à vis d'élites qui "se la pètent grave" avec trop de suffisance et... d'aisance. Ce Président qui se tait et se tient à distance en est un éclatant aveu. Il est haï maintenant et devra sans doute faire amende honorable...

 

 
Photo Daniel Deriot - Manifestation à Chalon ce mercredi

Parmi les revendications du mouvement se retrouvent de très nombreuses propositions que nous avons depuis des années mis "en discussion" notamment sur les réseaux sociaux ou dans nos colonnes en relayant des voix qui manquaient alors de hauts parleurs.

Depuis des années nous avons largement répercuté le malaise d'une société se sentant manipulée et qui en a assez de voter CONTRE... lorsque elle vote ! Une société qui majoritairement se sent méprisée par ses élites au pouvoir. Et de tout là haut loin du terrain et des vrais gens on rétorquait avec mépris : populisme... Pauvres altitudes qui n'ont rien voulu écouter ! Nous avions dit que l'entre soi était une faute. Certains en l'ignorant y ont déjà laissé des plumes... 

À l'écoute de notre époque numérique, nous avons sur V@C évoqué des pensées qui aujourd'hui sont devenus fort partagées : Naomi Klein, Chomsky,  Lepage, Todd, Jorion, Coupat, Onfray, Acrimed, Lordon, Ruffin (avant avec Fakir et après son élection) et tant d'autres plus anciens qui, pour l'essentiel, remettent en question un capitalisme mondial décomplexé et corrupteur qui semble n'avoir ni Dieu ni Maître. 

Le travail d'une rédaction indépendante comme la notre et qui laisse la parole aussi bien au NPA qu'aux Patriotes, même si c'est quelquefois douloureux, est de donner à voir, à penser, à comparer. De mettre en perspective. C'est de ne pas seulement relater, en se gardant de l'émotion facile des faits divers pain quotidien d'autres titres, le présent d'une ville et d'une région même si il est primordial d'en partager les événements, projets, peines et joies. Et cette fin de semaine le programme est copieux.

Merci de nous lire

Imprimer - - par @La rédaction - 7 déc 2018





Rechercher dans cette rubrique  


 
getfluence.com
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle