entre nous - chalon sur saone

Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Vous êtes ici :

Les billets de V@C

 Ci dessous les éditos de nos Lettres hebdomadaires principales et quelques articles qui éclairent la position de la rédaction de vivre-a-chalon sur l'actualité et... l'actualité de l'actualité :-)

Car comme vous le savez, cela fait longtemps qu'on le répète, on ne délivre plus aujourd'hui l'information comme hier et, "Le journal à la papa, c'est bien fini"  ;-)
 

Qui dit quoi ? Qui parle sur vivre-a-chalon.com ?

 

 
Publicité.
 

Le billet de V@C : Carnaval avant l'heure !

On y est. C'est Carnaval. Et comme pour se donner le mot en ce moment où il est de tradition de moquer ou vilipender les puissants, Gilles Platret, en temps que porte parole de Laurent Wauquiez, s'est fait reprendre de volée pour avoir tenu des propos controversés concernant l'apprentissage. Coïncidence, au même moment dans nos colonnes, à la lumière d'ouvrages de référence, Michel Bonnet s'interrogeait sur la nature exacte du mouvement "Les Républicains"...

Mais, pour nos "puissants" ce n'est pas tout, une lettre ouverte adressée au député Raphaël Gauvain par Le collectif Chalon71-Solidarité-Migrants a aussi fustigé "le projet porté par la majorité présidentielle" jugé "irresponsable" et une vision électoraliste à court terme risquant le « délit de solidarité » ?

Carnaval avant l'heure tout au moins dans l'esprit ? Voir ci-dessous.

 


Photo Patrice Josserand 

Car oui nous y voilà, c'est Carnaval. Le vrai, pas un leurre. Maintenant c'est au tour des Reines de régner. C'est au tour de la rue de réchauffer l'ambiance hivernale, de la ville de s'animer, de moquer...  C'est au tour de Cabache de nous jouer ses tours...

Et vivre-a-chalon comme il le fait depuis 2008 - $"*µ%% dix ans comme disaient les... Guignols - vous proposera de suivre les festivités et peut-être pour l'occasion d'en revisiter l'histoire dans nos rubriques.

Sur vivre-a-chalon on vous garde tout ce qu'on peut vous le savez !

Merci de nous lire,

Imprimer - - par @La rédaction - 23 fév 2018 - Réagir

Le billet de V@C : Le rouge et le noir

On a coutume de parler par couleur lorsqu'on évoque les périodes de départs. Souvent c'est le rouge qui symbolise les encombrements. Selon Wikipedia, le rouge représente le présent, la chaleur et la vie. A la différence de la mort.  Le rouge, couleur du sang, évoque également batailles, luttes, colères... 

Dans le chalonnais en ce moment nombreux aussi sont les départs auxquels on pourrait rattacher l'adjectif rouge. Mais pas seulement sur le chemin des vacances. Plutôt pour l'encombrement ou l'engagement de certains disparus.

 


Croix... rouge - Photo Patrice Josserand

En effet cette période hivernale et ce mois de février sont marqués en chalonnais par de nombreuses disparitions. Des personnes ayant participé activement à l'histoire ou au quotidien de notre bassin de vie ont disparu et notre rubrique nécrologique a connu une affluence importante.

De nombreux prêtres ou personnes engagés et bataillant activement pour la protection ou la défense de personnes en difficultés comme l'étaient le Père Jean Vaillier, Jehan de Guelis, Jacky Molard à la Croix Rouge. D'autres aussi impliqués dans la vie de notre quotidien comme Didier Dechamp, Paul Girard, Michel Azy ou Françoise Fouché. Beaucoup de départs.

Le noir qui représente en Occident, les sentiments de tristesse, de peur a gagné, en tant que couleur et non en tant que symbole. Comme toujours à la fin pour peu qu'on signifie que la fin est une défaite...

Imprimer - - par @La rédaction - 17 fév 2018 - Réagir

Le billet de V@C : IndécenceS !

Comme vous n'avez pas la chance d'habiter au Pakistan cela va être difficile à éviter. Vous ne pourrez pas nier. Mercredi prochain c'est la très médiatisée et lucrative Saint Valentin. Au Pakistan les médias n'ont pas le droit d'en parler. La jeunesse pakistanaise est appelé à se concentrer sur ses études plutôt que de célébrer la fête des amoureux. Les autorités dénonçent : "Sous couvert de la diffusion de l'amour, l'immoralité, la nudité et l'indécence sont promus".


Photo by Nathan Dumlao on Unsplash

Sans vouloir entrer dans un débat où la religion pourrait encore prendre trop de place il peut s'entendre que le mot d'indécence sous nos tropiques enneigés revêtait un tout autre éventail de sens, habitués que nous sommes à rencontrer des femmes fort peu habillées au coin de nos pages web, publicités diverses et affiches de tout type. Et même des hommes mais c'est moins vendeur pour la Saint Valentin il semble à en juger par les cadeaux qu'on nous vante : fleurs, bijoux, lingerie sexy, menottes (si si ! les ventes sexy ont le vent en poupe, et les menottes vous en conviendrez, c'est terriblement excitant...)

Plus sérieusement il y a d'autres formes d'indécence qui peuvent paraître plus significatives d'un monde, le nôtre, qui semble en pleine déliquescence morale. Indécence un monde où une alpiniste à la recherche d'aventure ultime est sauvée d'une mort certaine et se plaint de façon irresponsable du temps que mettent les secours qu'elle a mis en danger ? indécence un monde où un député LREM soutient que "l'immense majorité "des SDF dorment dans la rue "par choix" ? indécence un monde où l'argent du football est une insulte ? indécence un monde où les pauvres fraudes au RSA sont bien plus fustigées que les milliards d'exemptions fiscales en des paradis pour décomplexés du portefeuille. indécenceS. 
Quant à la Saint Valentin dont on va parler partout, si les menottes vous tentent, soyez sympas ajoutez y des roses. Surtout les épines ! Au moins l'un des sens s'y retrouvera !

Merci de nous lire,

Imprimer - - par @La rédaction - 10 fév 2018 - Réagir

Le billet de V@C : Ah les comptes !

Parlons chiffres. Nous recevons de plus en plus de communiqués de marques, entreprises, associations, groupements d'intérêts nous "invitant" à relater leur actualité : installation, anniversaire, partenariats, événements commerciaux... Bref à faire gratuitement (savoir ?) une sorte de publi-reportage ou à entretenir des liens qui ne semblent pas forcément allant de soi toujours.
 
Entre l'éditorial et le commercial il y a toujours des conflits d'intérêts et c'est naturel lorsque vous êtes adossés à un système pouvant faire dépendre l'un de l'autre, ce qui n'est pas le cas de vivre-a-chalon.  Bien sûr parler d'entreprises, de communication, de nouveautés, d'argent fait partie de nos missions mais nous nous alarmons de ce que nous dénonçons depuis toujours : l'emprise grandissante de la communication sur l'information  et la disparition actée du mot "publi-reportage" plus vraiment comptable dans de très nombreux quotidiens ou organes de communication.

Dessin illustrant le sauvetage d'une famille du village de Sassenay daté du 8 Juin 1872

C'est pour cela que l'événementiel connaît ses heures de gloire encore et toujours, mais là au moins, à priori il se passe quelque chose, même si c'est sponsorisé. C'est aussi pour cela pourtant que nous ne relayons pas de nombreux événements notamment festifs ou par trop commerciaux. C'est aussi pour cela peut-être que nous ne recevons pas toujours aussi tous les communiqués... Mais bon, c'est vieux comme le monde ce jeu, pour lui donner un air un peu plus positif et gagnant gagnant on appelle cela réseau aujourd'hui. Que des copains !
Et dans tout réseau il faut que les comptes soient bons au niveau des échanges, équilibrés ! Que cela fasse la maille ! A l'endroit, ou à l'envers... C'est bien ça le problème !
Ah.... les comptes !

Imprimer - - par @La rédaction - 3 fév 2018 - Réagir

Le billet de V@C : Chalon sous Saône

Dernières salves de voeux pour ces derniers jours de janvier des plus humides. Il vous reste quelques jours pour ne pas faillir à la tradition. Occasion aussi pour les institutions et les associations de faire des bilans et de tracer des perspectives comme le maire de Chalon et le Président du Grand Chalon par exemple, voeux que nous avons largement relayés.  Nous y revenons en effet  très largement cette semaine riche de compte rendus de réunions.

 

Photo David Mercier

Mais le fait le plus marquant, cette fois, c'est que la Saône est réellement en train de monter... et que, de fait, de très nombreuses images nous sont envoyées. Elles sont souvent très belles, comme toutes les images qui nous racontent un autre monde, un peu inquiétant et pourtant faisant partie intégrante de notre histoire. Vous les retrouvez dans nos différents reportages et aussi bien sûr dans nos rubriques photos où d'excellents photographes participent à la qualité de notre site.

Dans cette semaine extrêmement riche en manifestations publiques, en projets et initiatives, en reportages,  témoignages de mémoire aussi, il faudra aussi noter la date du 31 janvier. Une conférence-débat animée par le Professeur Vigneron est organisée à 19h à la salle Marcel Sembat à Chalon-sur-Saône par les cardiologues du centre hospitalier. Elle sera aussi l’occasion d’une manifestation de soutien à cet enjeu capital pour des soins cardiologiques adaptés aux besoins du territoire.

 

Merci de nous lire,

Imprimer - - par @La rédaction - 26 jan 2018 - Réagir

Le billet de V@C : Dans le rétro

Que ce soit pour manifester son mécontentement contre la mesure gouvernementale de restriction de la vitesse maximale ou pour se remémorer des airs d'un passé révolu le nombre 80 était d'actualité sur vivre-a-chalon cette semaine. On parlera de voyage, voyage au Parc des expositions même... comme un clin d'oeil de cette fin de semaine hivernale !

 

Photo David Mercier

Coup de rétro sur ces mêmes années nous revenons aussi, avec demi-mesure, cette fois, sur le passage de Giscard d'Estaing à Verdun sur le Doubs il y a... 40 ans.

Enfin vous aurez aussi remarqué avec nous que, vivre-a-chalon étant un amoureux de lectures avec ses deux rubriques Lire et BD,  demain c'est la nuit de la lecture. Et, nouvelle demi-mesure, samedi nous sommes le 20...

Les chiffres on leur fait dire ce que l'on veut c'est bien connu et avouons, pour terminer sur une bonne note, que le 20 c'est très bien.

Merci de nous lire,

Imprimer - - par @La rédaction - 19 jan 2018 - Réagir

Le billet de V@C : Incroyable !

La peur... un vieux moteur pour vendre du vent. Vous le savez, sur vivre-a-chalon le superlatif est en général très discret à la différence de beaucoup d'attrape clics ! Il est toujours plus aisé de vendre de l'extra que de l'ordinaire il est vrai. 

 


Photo David Mercier

De la même façon que nous ne trempons pas notre magnifique plume dans les superlatifs et le sensationnel, vivre-a-chalon ne s'intéresse que très peu aux faits divers extraordinairement peu reluisants ou propres à tirer la larme.

De même, dernier ressort d'une certaine presse qui joue parfois de l'émotion mais aussi apanage de faux lanceurs d'alerte criant tel les pompiers pyromanes à l'incendie ou à l'inondation pour se faire passer pour de vrais superprotecteurs, nous ne faisons pas dans le catastrophisme qui sournoisement guette toujours !  Pas trop dans la peur. Sauf celles des autres.

Si on ne vous a pas inondé noyé cette semaine sous les terribles dangers de débordements de la Saône en ville c'est parce que c'était tout simplement assez improbable et que - exclusivité vivre-a-chalon - chaque année ou presque la Saône enfle et déborde à cette époque et l'autoroute qui descend vers Macon ressemble à une digue fantastique égarée au milieu de flots d'effluves et de brouillard. Chaque année. (voir notre article ci-dessous)

Ce n'est pas nouveau. C'est même assez incroyablement répétitif. Un scoop ? Cela devrait se reproduire en 2019, en 2020...! Non, s'il faut être surtout vigilant en ce moment c'est bien vis à vis des vendeurs de peur, si mauvaise conseillère ! Et, soyons francs, de la grippe et de la gastro ! 

Merci de nous lire,

Imprimer - - par @La rédaction - 13 jan 2018 - Réagir

Le billet de V@C : Et je coupe le son...

En cette période de voeux et de mise en pratique normalement des bonnes résolutions dont la date de péremption est encore valable... il n'y a souvent pas beaucoup d'informations locales. Beaucoup d'émetteurs sont encore en congés après les fêtes. Beaucoup sont ailleurs.

 

Photo by Etienne Girardet on Unsplash

Il n'y a aussi, après peut-être la fièvre du réveillon, que peu de raisons de se réjouir vraiment. Beaucoup d'épidémies, de grippes, d'atteintes à notre corps. Et l'"info" n'est pas plus pessimiste mais elle vous martèle que tout ou presque a augmenté... sauf votre salaire et la durée de la lumière chaque jour ! Il doit être important que nous le sachions.

Tout aura été dit et redit sur une année 2017 qui pour nous apparaît comme profondément marquée positivement par l'empreinte féminine partout dans le monde ou presque et par le phénomène des migrations. On se prépare aussi, car on va nous le rabâcher, au cinquantenaire de mai 68, la remontada du Président ou comme d'habitude les victoires du ballon rond, on a même déjà commencé en 2017.

De plus en plus d'entre nous se demandent si la consommation à outrance ou à l'excès n'est pas un réel problème pour tous et le symptôme d'un grand manque d'envies plus spirituelles à un moment où la religion est paradoxalement de plus en plus sujet à controverse ou rejet. Et dans ce contexte morose arrivent encore les soldes... et, si vous écoutez bien la pub, vous savez qu'il se pourrait qu'il n'y ait pas de part de galette pour tout le monde... Vous coupez le son ? Vous remettez le son ?

Merci de nous lire,

Imprimer - - par @La rédaction - 5 jan 2018 - Réagir

Le billet de V@C : Contre la montre...

Voici venue l'époque des rétrospectives, des disparus de l'année, des bêtisiers souvent très bêtes -mais ce sont donc les meilleurs- et aussi celle des voeux et des résolutions. D'un côté on se souvient des faits marquants, des émotions partagés et de l'autre on souhaite et se souhaite le meilleur ou le pire suivant les décisions que l'on se propose de s'auto infliger. 2018 ne peut se contenter d'être une réplique. Il faut améliorer l'ordinaire ou mieux tempérer peut-être l'extraordinaire. Voici à nouveau venu le temps de l'espérance.

 

 

Alors pour cette nouvelle année, avez-vous décidé d'arrêter de.........., de commencer à........ (remplir les pointillés et au besoin créer une page supplémentaire) ? Allez-vous envoyer vos voeux ? Par courrier postal, téléphone, internet tam-tam ou SMS cette année ? Saumon ou foie gras ? Encore les deux ? Deux ou trois bises ? 12 grains de raisins pour les 12 coups de minuit ?

Bref, beaucoup de questions risquent au mieux de terminer l'année et au pire de la commencer ? A moins que tranquillement et sereinement vous n'envisagiez rien de nouveau ou de révolutionnaire sinon de vous laisser porter un peu par l'air du temps, un temps où remettre les pendules à l'heure n'est pas toujours si important ou si nécessaire. Et peut-être même un temps où se passer d'une montre et donc du contre la montre est un luxe à l'heure de questions trop pratiques ou trop existentielles. Houba ? Allez savoir... les temps changent !

Merci de nous lire, passez une excellente fin d'année

Imprimer - - par @La rédaction - 30 déc 2017 - Réagir

Le billet de V@C : Souvenirs, souvenirs

Dernier vendredi de l'année pour nos Lettres hebdomadaires puisque les deux prochains seront bien occupés à priori et que nous vous écrirons les jeudis. Donc aujourd'hui une dernière occasion peut-être de parler d'autre chose que d'agapes, de voeux, de dindes ou de lumières qui pétillent au fond de tous les yeux d'enfants... même si ce sont aussi ceux d'adultes ?

 


Photo P.Josserand

Cette semaine c'est Johnny qui a tout emporté, même le Téléthon. Même Jérusalem. Même la neutralité d'internet. Même un ministre de la justice accusée de partialité, même le PSG (quoique ?),  Wauquiez ?

Les grands médias ont fait leurs choux gras de la sincère affliction de beaucoup de gens qui abandonnaient avec l'icone chantante beaucoup de rêves de jeunesse, de rébellion (si !), d'identité alternative. Les sites de ventes en ligne et le Bon Coin se régalent. 

Le roi est mort. Vive le roi... et tout ce qu'il rapporte ! 

Merci de nous lire,

La rédaction
A bientôt sur www.vivre-a-chalon.com
 
PS : Rejoignez nous sur notre page Facebook   :-) Dites j'aime
 
Imprimer - - par @La rédaction - 15 déc 2017 - Réagir





Rechercher dans cette rubrique  


 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information
PROPOSEZ VOS INFOS

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle