entre nous - chalon sur saone

Entre-nous : ça se passe à Chalon !

Vous êtes ici :

Communiqués politiques et syndicaux

Cette rubrique recueille les communiqués diffusés par les partis politiques et les syndicats auprès des médias.
Pour ménager notre lisibilité, ces nombreux communiqués ne sont pas repris dans notre fil RSS sauf lorsque notre rédaction le juge utile car ils dépassent la simple expression de prises de position.

 
 

Orange lance le déploiement de la fibre optique à Lans

Mardi 23 avril, Véronique Morlighem, Déléguée Régional Orange en Bourgogne et
Gilles Desbois, Maire de Lans, ont dévoilé le plan de déploiement de la Fibre Optique
dans la commune de Lans.


En Saône-et-Loire, Orange a démarré le déploiement de la fibre optique dans 18 communes
et compte déjà 45 000 foyers éligibles.

Un déploiement progressif
La fibre optique se déploie progressivement dans le Grand Chalon. Elle est aujourd’hui une
réalité pour plus 32 000 foyers et entreprises du territoire.
Orange a lancé ce déploiement sur ses fonds propres, à Lans, pour ses 370 foyers. Les
deux armoires optiques présentées mardi 23 avril permettront l’accès au Très Haut Débit à
la totalité des foyers de la commune.
Les premiers logements seront éligibles à la fibre optique à l’automne 2019. Les habitants
pourront alors choisir leur opérateur.
Le déploiement de la fibre comporte plusieurs phases : les études, en coordination avec
l’équipe municipale, l’installation de l’armoire et le tirage de la fibre dans les fourreaux de
génie civil existants.
Afin de suivre les étapes du déploiement, Orange est le premier opérateur à mettre en ligne
sur le site reseaux.orange.fr, une carte de couverture compatible sur ordinateur, tablette et
smartphone.
Elle permet de s’informer de l’éligibilité à la fibre de son logement ou local ainsi que de
suivre l’avancement du déploiement de la fibre dans sa commune ou encore dans sa rue.

Ces logements pourront accéder à de nombreux usages
Ce réseau 100% Fibre garantit la performance de la technologie jusqu’au logement.
La Fibre d’Orange, c’est la possibilité de profiter de tous les usages en simultané sur tous
les écrans du foyer. C’est donc pouvoir accéder à une nouvelle dimension de partage de
données, de divertissements comme le streaming vidéo, les contenus Ultra Haute
Définition, le stockage sur le cloud, le son haute définition, la caméra 360°…

Orange, leader sur la fibre optique
Dans le cadre du plan stratégique Essentiels 2020, Orange poursuit son investissement sur
la fibre optique sur le territoire français.
Afin de répondre aux enjeux du Gouvernement et de son Plan France Très Haut Débit,
l’ambition d’Orange est de raccorder 20 millions de logements en 2021. Au 30 septembre
2018, Orange comptait 2, 406 millions de clients Fibre en France.
Orange, déjà présent dans 1 764 communes, prévoit de déployer la Fibre Orange à l’horizon
2022 dans 3 600 communes. Cela inclut l’ensemble des grandes villes et des villes
moyennes, soit près de 60% des foyers français.

 
Imprimer - - par Communiqué Orange - 25 avr 2019

Quel graff pour le skate-parc ? Votez jusqu'au 25 avril

Vous pouvez voter jusqu’au 25 avril pour désigner le nouveau graff qui habillera le skate-parc.
Depuis le mois de février, la maison de quartier des Prés Saint-Jean coordonne le projet de rénovation du skate-parc.

 

Trois graffeurs, Snare, 2nets et Tchak, passionnés de couleurs urbaines, ont animé des ateliers pour apprendre aux habitants à graffer et produire deux propositions de graff.

Jusqu’au 25 avril, vous pouvez voter pour le graff que vous préférez. Le visuel gagnant sera dévoilé lors du festival Origin’Art, qui se déroulera sur le site de l’Abattoir du 3 au 5 mai.

Bulletin de vote : aller sur le site de la Ville à l’adresse
https://www.chalon.fr/graffs-630.html

 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 19 avr 2019

Bourgogne Franche Comté : la qualité de l'air sera médiocre

Le soleil favorise la formation d'ozone, la qualité de l'air prévue pour aujourd'hui sera moyenne sur l'ensemble du territoire. Pour demain, le réseau prévoit une stabilité des concentrations.

 

Imprimer - - par Atmos'fair Bourgogne - 19 avr 2019

SAÔNE-ET-LOIRE : One Voice obtient l'abrogation de l'arrêté préfectoral de Saône-et-Loire sur les chiens errants

Suite à la publication de l'arrêté préfectoral ordonnant le tir à vue sur les chiens errants dans les environs de FRONTENAUD en SAÔNE-ET-LOIRE, l'association de défense des animaux ONE VOICE avait déposé un référé suspension dans le cadre de son recours pour excès de pouvoir, au tribunal administratif de Dijon pour suspendre cet arrêté.

Nous venons d'apprendre ce jour, le 18 avril 2019 l'abrogation de cet arrêté par la préfecture à la veille de l'audience, et qu'il n'avait pas été exécuté. L'audience prévue initialement vendredi 19 avril à 11h est donc sans objet, il devrait y avoir un non-lieu sur ce recours.

Pour Muriel Arnal, présidente et fondatrice de One Voice:

« C'est une victoire pour les chiens des environs, qui, avec ou sans famille et foyer, auraient pu se faire abattre sans justification, ce n’était pas une réponse adaptée au drame qui est survenu. Les causes du décès de cet homme et de son chien doivent être clairement identifiées. Tuer les chiens errants au hasard n’était en aucun cas une solution. Nous nous réjouissons de l’abrogation de l’arrêté qui était illégal, mais regrettons de devoir souvent attaquer en justice, quand il serait si simple de se mettre autour d’une table pour trouver des réponses alliant cohérence et compassion. »

 



Le communiqué initial
 

Non à l'abattage de chiens errants 

Jeudi 21 mars, à Frontenaud en Saône-et-Loire, la gendarmerie découvre les corps sans vie d'un homme et de son chien. Tous deux présentaient des traces de morsures. Mais rien n'indique que les morsures aient été causées avant leur mort ou pire, en aient été la cause. Pourtant, la préfecture décide alors de publier un arrêté autorisant l'abattage des chiens errants. La porte ouverte à un abattage massif de chiens sans abri...

One Voice dépose un recours au tribunal administratif de Dijon et demande la suspension de cet arrêté !

Considérant que ce drame est le fait d'un chien errant dans le secteur, la préfecture de Saône-et-Loire publie un arrêté radical autorisant les tirs à vue sur tout chien sans foyer et « potentiellement dangereux ».


Tous les chiens livrés à eux-mêmes, abandonnés, sans famille, souffrant de la faim, du froid, sont susceptibles de se faire tirer dessus. Quel est le crime de ces individus ? Ne sont-ils pas déjà assez vulnérables, luttant seuls pour leur survie sans la chaleur réconfortante d'un foyer ? L'abandon est déjà un si profond traumatisme. Quelle angoisse, chaque jour, de trouver la force de tenir jusqu'au lendemain! Pourquoi ne pas les secourir plutôt que de les tuer par balle ? La mise à mort sera-t-elle encore longtemps la solution privilégiée des autorités ?

Qui plus est, le Code rural prévoit que la capture est obligatoire pour les chiens sans famille. Tuer un individu errant ne doit être qu'une solution par défaut, envisagée après avoir tout essayé pour le sauver ou par nécessité si l'on doit se défendre... Aujourd'hui, s'ils sont devenus craintifs, il est possible de socialiser ces chiens petit à petit avec l'aide de professionnels sérieux.

Sous couvert de traquer un seul animal - ce qui est déjà scandaleux -, la préfecture autorise purement et simplement l'abattage massif de tous les chiens abandonnés dans la rue ! Une vision cruelle (et inefficace) de la gestion de l'errance qui n'est pas sans rappeler d'autres scandales dans un autre département français ou ailleurs dans le monde.

One Voice dépose un recours pour excès de pouvoir contre l'arrêté de la Préfecture de Saône-et-Loire ainsi qu'un référé-suspension.
L'association de défense des animaux prône un meilleur statut juridique pour nos compagnons chiens et chats, membres à part entière de notre famille.


En savoir plus :
https://one-voice.fr/fr/blog/non-a-labattage-de-chiens-errants-a-frontenaud.html

 
Imprimer - - par Communiqué One Voice - 18 avr 2019

Nouveauté 2019 : l'application Voie Verte 71 !

L’application Smartphone Voie Verte 71, lancée en avril 2018 s’enrichit de 21 points d’intérêt touristique et de bien d’autres nouveautés ! Téléchargez-la pour parcourir autrement les 145 km de la Grande Boucle de Bourgogne du Sud !

A l’initiative de l’Agence Touristique Destination Saône & Loire, l’application Voie Verte 71, permet aux résidents locaux et touristes à vélo de découvrir le patrimoine naturel et culturel :
 ENTRE MACON ET CHALON-SUR-SAONE, le long de la Voie Verte emblématique de Saône-et-Loire, depuis le 26 avril 2018 sur près de 73 km avec la valorisation de 24 points d’intérêt touristique,
ENTRE CHALON-SUR-SAONE ET MACON, suivant l’Echappée Bleue le long de la Saône, lancée le 13 avril 2019 sur un parcours de 67 km avec la valorisation de 21 points d’intérêt touristique.

En parallèle, des améliorations sont apportées sur les 2 parcours avec intégration de la distance kilométrique entre les différents points d’intérêt touristique et des filtres qui peuvent être activés à tout moment sur le parcours (parkings, points d’eau, toilettes, aires de pique-nique, location/réparation cycles et points de recharge VAE, offices de tourisme, sites touristiques, hébergements et restaurants labellisés Accueil vélo).
Une version anglaise de l’application sera également disponible en mai 2019 !

L’application Voie Verte 71 fonctionne par le biais d'une carte géo localisée et interactive. A l’approche de points d’intérêt touristique, une alerte est envoyée à l’utilisateur et lui donne accès à un descriptif des lieux agrémenté de photos, de vidéos, de panoramas et de liens vers des sites internet.
L’application Voie Verte 71 est née de la volonté de proposer aux usagers une véritable visite guidée des territoires traversés : châteaux, patrimoine roman, villages de caractère, vignobles et paysages typiques, le Val de Saône ou encore le patrimoine ferroviaire et industriel.

Destination Saône & Loire a travaillé avec la société Atelier Nature, basée à La Roche Vineuse, pour développer et mettre en service cette application. Quatre mois de travail ont été nécessaires pour alimenter l’outil en partenariat avec les Offices de Tourisme situés le long de l’itinéraire.

Disponible gratuitement sur les plateformes de téléchargement !

Les 21 nouveaux points d’intérêt touristique : La ville de Chalon-sur-Saône / Le Réservoir à Saint-Marcel / la Voie bressane à Ouroux-sur-Saône / Marnay / Le port de Gigny-sur-Saône / La forêt de Gigny-sur-Saône / Les passages canadiens / Le moulin des Gaudes à Boyer / Tournus, capitale du vélo en Bourgogne / la ville de Tournus / les bords de Saône / le nid de cigogne à Uchizy / la lône d’Uchizy / le jardin pédagogique de Fleurville / le plan d’eau de Fleurville / l’estuaire de la Mouge / le bac à traille de La Salle / le port de plaisance de Mâcon / la ville de Mâcon / 2 boucles vélo pour une échappée vers Cuisery pour l’une et à travers les vignobles pour l’autre.
 
Imprimer - - par Agence Touristique Destination Saône & Loire - 18 avr 2019

Soutien solidaire au syndicat Cgt Framatome le 16 avril au TGI de Chalon/Saône

 

En lien avec le Syndicat CGT FRAMATOME Saint-Marcel et l’Union Locale de Chalon-sur-Saône, l'UD CGT de Saône et Loire appelle au rassemblement revendicatif le mardi 16 avril à 10h00 devant le tribunal de Chalon-sur-Saône contre l'abaissement des droits syndicaux que la mise en place des CSE impose dans les entreprises et pour imposer au Patronat des négociations sérieuses et loyales pour des protocoles pré-électoraux et règlements intérieurs qui apportent plus de droits syndicaux pour la défense des intérêts des salarié-e-s.

Dans ce cadre, toute la CGT apporte son soutien au Syndicat CGT Framatome Saint Marcel dans leur action juridique (audience ce 16 avril à 11h15) pour maintenir un deuxième Délégué Syndical suite aux élections CSE.

Imprimer - - par L'union locale CGT Chalon - 15 avr 2019

SAÔNE-ET-LOIRE : One Voice défend les chiens errants contre la préfecture le 19/04

Suite à la publication de l'arrêté préfectoral ordonnant le tir à vue sur les chiens errants dans les environs de Frontenaud en Saône-et-Loire, et au dépôt d'un référé suspension dans le cadre du recours pour excès de pouvoir de l'association One Voice au tribunal administratif de Dijon pour suspendre cet arrêté, l'audience aura lieu le vendredi 19 avril à 11h en salle des audiences.

Notre avocate, Maître Arielle Moreau sera sur place et pourra répondre à vos questions.


L'article de One Voice présentant les arguments contre cet arrêté préfectoral est accessible en ligne (et sur le site de VAC ).

Adresse du tribunal administratif de Dijon: 22 rue d'Assas à Dijon.


En savoir plus :
https://one-voice.fr/fr/blog/non-a-labattage-de-chiens-errants-a-frontenaud.html

 
Imprimer - - par Communiqué One Voice - 15 avr 2019

Vélo Sur Saône alerte : "Le Code de la route jugé dangereux par la ville de Chalon-sur-Saône."

Communiqué

Le Code de la route jugé dangereux par la ville de Chalon-sur-Saône.

Double sens cyclable (DSC), cédez le passage cyclistes aux feux (CPF), vous connaissez?
Inconnus à Chalon! ....Zone de rencontre, sas cycliste, zone 30, ….? Inexistants ou presque; et bien peu
respectés lorsqu'ils ont le mérite d’exister.

Ces dispositifs sont pourtant légaux depuis 2012. Ils figurent dans le code de la route, pour faciliter les mobilités actives et permettre la cohabitation entre tous les usagers de la chaussée. A Mâcon, à Dijon, à Bourg en Bresse, à Dole, à Lons le Saunier, toutes ces villes ont testé puis validé une circulation partagée en centre ville.

Mais à Chalon, la municipalité est plus encline à créer des places de parkings pour les voitures sur la voirie et
ignore délibérément tous les aménagements facilitant la circulation des cyclistes. Elle les ignore alors que
VélosurSaône, n’a cessé d’interpeller la Commission de circulation sur les aménagements réalisables.
VélosurSaône est allé jusqu’à présenter des solutions issue du code de la route. Et cela n’a pas suffit. Ces
dispositifs du code de la route ont été jugés comme dangereux pour ne pas devoir les appliquer!

L'enquête nationale, intitulée "baromètre de villes cyclables", réalisée fin 2017 a classé Chalon "défavorable à la
circulation cycliste". Un comble vu la position géographique de Chalon-sur-Saône qui est à la croisée de plusieurs voies vertes importantes.

Le centre ville de Chalon-sur-Saône, devient le “point noir” de renommée nationale, malheureusement, quand on
écoute les cyclotouristes qui y sont passés ou y ont séjourné dernièrement. Car voyez-vous un cyclotouriste pense d’abord à sa sécurité et à celle de ceux qui l’accompagnent avant de s’engager vers un gîte, un hôtel, un
restaurant ou tout autre commerce. Il en va de même pour l’écolier, le collégien et le lycéen. Et aussi pour tous les autres cyclistes au quotidien. La sécurité des déplacements des plus vulnérables (PMR, piétons, cyclistes) devrait être une priorité en matière de circulation et de partage de l’espace public.

La mairie reste sourde aux demandes d'aménagements, sollicitées par VéloSurSaône et d’autres associations.
Pire, elle supprime des bandes cyclables quitte à mettre les cyclistes en difficulté ou à leur demander de
descendre de vélo..!
Situation inacceptable, inadaptée à l'époque et aux enjeux actuels. Il serait temps de changer d'état d'esprit.

Mais à Chalon, on préfère faire la fête au Tour de France et laisser en difficultés les cyclistes au quotidien.

VéloSurSaône association affiliée à la FUB et à l'AF3V – Reconnue d'intérêt général
Espace Jean Zay - Maison des associations – 4, rue Jules Ferry – 71100 Chalon-sur- Saône

Infos : http://velosursaone.blogspot.com/
 
Imprimer - - par Vélo Sur Saône - 10 avr 2019

Présentation du BPS et des différents moyens nautiques - jeudi 11 avril

Présentation du BPS et des différents moyens nautiques - jeudi 11 avril 2019 à 16 h 30 à CHALON-SUR-SAÔNE
 
Imprimer - - par SDIS71 - 10 avr 2019

Samedi : A 10 H, un rassemblement devant la Sous Préfecture à l'appel de la L.D.H

La Ligue des Droits de l'Homme a signé avec une cinquantaine d'organisations un appel national à manifester contre la loi dite "anti-casseurs".


Même si le conseil constitutionnel a rejeté deux articles de cette loi votée à l'assemblée, de nombreux points subsistent qui sont autant de menaces pour la liberté de manifester
C'est pourquoi avec d'autres organisations, la section de Chalon appelle à un rassemblement :

SAMEDI 13 AVRIL à 10h00
devant la sous préfecture de Chalon sur Saône

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 9 avr 2019

RETRAITES : rassemblement à Chalon-sur-Saône le 11 avril

Le jeudi 11 avril 2019, les organisations de retraités (CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP et LSR) appellent toutes les retraitées et tous les retraités à rejoindre le rassemblement à Chalon-sur-Saône : 14 h 30 maison des Syndicats

L'inflexibilité du gouvernement a provoqué une crise sociale profonde, à l'origine de l'irruption des Gilets Jaunes dont de nombreux retraités font partie. Toutes ces mobilisations ont contraint le gouvernement à tenter de calmer la colère en acceptant d'annuler l'augmentation de la CSG pour une partie d'entre eux.

Le mécontentement persistant, incite le gouvernement à envisager de respecter le code de la Sécurité sociale, de revaloriser les pensions 2019 du montant de l'inflation mais seulement pour les basses pensions. L'augmentation de la CSG reste pour l'autre partie des retraités. Le gouvernement tente de diviser les retraités en ne les traitant pas de la même façon. Ce qui est perçu comme une remise en cause du système de retraite solidaire par répartition.

La revalorisation de 0,3% au 1er janvier 2019 est loin de compenser l'augmentation du coût de la vie estimé à 1,7% cette année. De son côté, le Conseil d'orientation des retraités prévoit une baisse de 20% à 30% du montant des pensions dans les prochaines années.

Nous assistons également à un bradage de biens publics à des investisseurs privés, après les autoroutes, voilà les aéroports.

Ces exonérations de cotisations sociales (famille, maladie, vieillesse, etc.) provoquent des difficultés financières à la Sécurité Sociale, qui poussent à des reculs de la couverture maladie, la politique familiale, les pensions ou encore, l'augmentation des mutuelles et du forfait hospitalier….

Exigeant l'annulation de la hausse de la CSG et ses exonérations de cotisations sociales, la revalorisation de leurs pensions à la hauteur de l'inflation, le retour de l'indexation sur les salaires, le maintien de la pension de réversion et de la retraite selon les modes de calculs actuels, la prise en charge de la perte d'autonomie à 100% par la Sécurité Sociale et l'ouverture d'un droit universel dans le cadre d'un grand service public de l'aide à l'autonomie, l’intersyndicale des retraités du Chalonnais en appellent donc à une journée d'action nationale et intersyndicale (CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR, LSR ) jeudi 11 avril, 14h30, à la Maison des Syndicats de Chalon-sur-Saône, avec manifestation.
 
Imprimer - - par Intersyndicale des retraités de Chalon - 5 avr 2019

INSEE : La parité progresse dans les conseils municipaux de Bourgogne-Franche-Comté

Xavier Tribout, David Brion, Insee

En Bourgogne-Franche-Comté, 36 % des élus des conseils municipaux en 2018 sont des femmes. Cette part a progressé depuis les élections de 2008, notamment sous l’impulsion des lois en faveur de l’égalité hommes-femmes en politique. La parité est presque atteinte dans les conseils des communes de 1 000 habitants et plus où la loi l’impose sur les listes. Ce n’est pas le cas pour les autres communes où 33 % de femmes siègent dans les conseils municipaux. Les élues sont plus jeunes que leurs homologues masculins. Il y a relativement peu de femmes à la tête des municipalités, moins d’un maire sur cinq, et en particulier dans les grandes communes.




Source INSEE :
En savoir plus : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3735169
 
Imprimer - - par INSEE BFC - 1 avr 2019

Du 5 au 28 avril, grand concours de dessins chez les artisans bouchers en Saône-et-Loire

Du 5 au 28 avril, grand concours de dessins chez les artisans bouchers en Saône-et-Loire

Chaque année, les fêtes pascales sont l’occasion pour les Compagnons du Goût, réseau de 520 artisans bouchers charcutiers traiteurs sélectionnés parmi les meilleurs de France, d’animer leurs commerces et de vous régaler avec des spécialités de saison.



Du 5 au 28 avril,non seulement ils vont éveiller vos papilles, mais ils créent surtout la surprise en lançant un grand concours de dessins en boutique.Voilà qui devrait plaire aux petits comme aux grands gourmands!Dessiné, c’est gagné!Après Noël, Pâques est la fête des enfants par excellence. Les Compagnons du Goût ont donc imaginé une opération ludique qui promet de faire plaisir à toute la famille: un concours de dessins. Graines d’artistes, à vos crayons!Du 5 au 28 avril, chaque client se verra remettre une page de bloc de dessin à faire compléter par un enfant de son entourage.
Les auteurs des 50 premiers dessins ramenés en magasin repartiront avec une drôle de bonbonnière à l’effigie d’Hector, le lapin de Pâques, remplie de mini saucissons.

Rendez-vous chez les Compagnons du Goût: Boucherie Lombard:4 rue du Général Giraud à Chalon-sur-Saône
Boucherie Balon:11 Grande Rue à Salornay-sur-Guye

En parallèle, venez tenter votre chance au tirage au sort:un appareil photos instantané à gagner chaque semaine, soit 3 appareils photos mis en jeu. Doublez vos chances sur www.compagnonsdugout.fr

Du 5 au 28 avril, tentez aussi le concours sur le site www.compagnonsdugout.fr, pour gagner l’un des 50 appareils photos instantanés mis en jeu. Le principe est simple: retrouvez les 4 petits sujets cachés dans le site (le lapin et les 3 autres membres de sa famille), mettez dans l’ordre chaque sujet pour reconstituer la phrase mystère, remplissez le formulaire et validez.
Bonne chance!Pâques 20
19

 
Imprimer - - par compagnonsdugout.fr - 30 mars 2019

PRINTEMPS DES COQUELICOTS EN S&L - 5 AVRIL

LES COQUELICOTS VONT ENFIN FLEURIR

...devant les mairies de BLANZY -CHAGNY -CHALON - CLUNY - LA CLAYETTE - LOUHANS - MACON - MONTCEAU - NANTON - ST GENGOUX -
 EDITO SITE coqAVRIL2019.pdf [ 158.22 Ko ]
Imprimer - - par GROSJEAN Thierry - 29 mars 2019

EcoLogicAction 71 s'érige contre la destruction d'un jardin public au cœur de Paray-le-Monial.


En réaction à la décision du Conseil municipal de la Ville de Paray-le-Monial de céder un parc public du centre-ville aux lames des bulldozers dans le but d’y construire un commerce avec parking, EcoLogicAction 71 appelle à un rassemblement le samedi 30 mars à 10h00 aux Jardins de la Poste, suivi d’une marche jusqu’à la Mairie, conjointement avec d’autres organisations, pour demander l’arrêt immédiat de ce projet scandaleux.

Les Jardins de la Poste sont l’unes des fiertés de la Ville, à en croire son site internet et celui de l’Office de tourisme. Rien ne peut donc justifier la destruction de ce parc arboré : situé au cœur de la ville, il forme, avec la Bourbince qui le longe et la Basilique en arrière-plan, un paysage remarquable. L’un des rares parcs de la Ville, c’est un havre de paix et de senteurs, un refuge à l’ombre des tilleuls les jours d’été, un espace public convivial qui participe de la qualité de vie des parodiens.

La destruction des Jardins de la Poste, l’abattage de dizaines d’arbres et le bétonnage d’une berge de la Bourbince serait un non-sens à l’heure du réchauffement climatique et des canicules de plus en plus fréquentes, particulièrement en ville, et un autre coup porté à la biodiversité. Ce serait aussi la disparition d’un paysage urbain unique, un écrin de verdure sur les rives de la Bourbince, un lieu de promenade prisé des riverains et apprécié des touristes, un lieu de convivialité et de rencontre. Enfin, détruire ce parc reviendrait à effacer une page de l’histoire de la ville, une partie de son identité, de sa culture, de son patrimoine, laissant en mémoire l’image d’une ville ayant la sinistre réputation d’avoir bradé l’un de ses plus beaux parcs à des intérêts privés, pour un projet commercial hideux.

Juridiquement, ce projet défie les lois les plus élémentaires des codes de l’urbanisme et de l’environnement. Réglementairement, il va à l’encontre des objectifs et recommandations du Plan local d’urbanisme (PLU) et du Schéma de cohérence territorial (SCoT) du Charolais-Brionnais. Enfin il déshonore le label Station de tourisme de cette ville historique et entache la candidature du Pays Charolais-Brionnais au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

EcoLogicAction 71 en appelle aux citoyens et citoyennes concernées de participer à l’enquête publique pour dire NON à ce projet aberrant et aux conseillers municipaux de voter contre l’aliénation de ce ravissant jardin public.
 
Imprimer - - par EcoLogicAction 71 - 28 mars 2019

Mobilisation intersyndicale ce samedi 30 mars à 10h Place de Beaune

Le ministère de l’Éducation nationale poursuit sa politique éducative rétrograde et libérale sans prendre en
compte ni l’expertise professionnelle des acteurs de terrain, ni les avis de leurs organisations syndicales, ni
ceux de l’ensemble de la communauté éducative.


L’amélioration de notre système éducatif exige certes, une ambition politique forte mais également une
construction qui soit commune et concertée. Or le ministre entend imposer de nombreuses transformations et
continue de le faire à marche forcée.


Pour nos organisations, ces transformations, par leur contenu et la méthode, vont le plus souvent accroitre
les inégalités, dégrader les conditions de travail des personnels sans répondre à la nécessité d’améliorer le
service public d’éducation pour assurer la réussite de tous les élèves et l’élévation du niveau de
qualification.


30 mars : journée nationale d’action
Loi « de l’Ecole de la confiance », une réforme qui ne répond pas aux enjeux


Nos organisations refusent
 la création des établissements publics des savoirs fondamentaux sans accord des communautés
éducatives,
 une reprise en main de la formation des enseignants basée sur une conception du métier réduite à des
fonctions d’exécution,
 la fin de l'évaluation indépendante des politiques éducatives,
 les cadeaux financiers pour l'école privée.


Nos organisations demandent
 Un budget à la hauteur des besoins du service public d’Education
 Une véritable reconnaissance de nos métiers qui passe par une revalorisation salariale


Nos organisations dénoncent
 Un projet de réforme de la Fonction Publique qui conduira à la suppression de milliers de postes et
un large recours à la contractualisation
 Un vaste plan de communication du Ministre qui ne cache pas sa volonté d’autoritarisme
 La remise en cause des missions des psychologues de l’Education nationale EDO et les fermetures
programmées des CIO alors que les jeunes ont besoin d’être mieux accompagnés dans la
construction de leur parcours d’orientationL’accent doit être mis sur les inégalités sociales et territoriales notamment
par une relance de l’éducation prioritaire et des mesures en faveur d’une
plus grande mixité sociale.


C’est pourquoi nos organisations appellent l’ensemble
des personnels, les étudiants, les lycéens et les parents
d’élèves à se mobiliser le 30 mars.


POUR la priorité au service public d’éducation
POUR des perspectives ambitieuses pour toutes et tous les élèves et les jeunes
POUR une véritable reconnaissance de l’ensemble des personnels de l’éducation
RASSEMBLEMENT suivi d’une
MANIFESTATION DEPARTEMENTALE
A CHALON SUR SAONE
10H PLACE DE BEAUNE

 
Imprimer - - par Communiqué intersyndical départemental - 28 mars 2019

Journée des Femmes Elues en Bourgogne-Franche-Comté le 5 avril

 

Ensemble, les femmes élues réinventent la politique
à la Journée des Femmes Elues en Bourgogne-Franche-Comté

Le 5 avril 2019 au Grand Hôtel la Cloche à Dijon

Depuis 2012, Elueslocales.fr organise les Journées Nationales des Femmes Elues à l’occasion desquelles
près de 500 d’entre-elles se réunissent. En 2017, pour proposer des actions au cœur des territoires,
Elueslocales.fr planifie la 1ère édition régionale en Auvergne-Rhône-Alpes. D’abord une, puis 5 en 2018,
cette année Elueslocales.fr relève le défi d’organiser 9 journées en régions dont 1 en Bourgogne-FrancheComté, le 5 avril prochain.


Elueslocales.fr c’est aussi une communauté de plus de 50 réseaux locaux à travers toute la France dont
3 en Bourgogne-Franche-Comté. Seule ou en binôme, ces femmes aux parcours politiques variés,
constituent des réseaux à l’échelle départementale pour partager sur les enjeux du mandat.
Pour cette 1ère édition en Bourgogne-Franche-Comté, les élues locales de tous les partis se réuniront le
temps d’une journée pour débattre et aborder les orientations politiques utiles pour leurs territoires. C’est
l’occasion pour elles de développer un réseau et de faire du networking entre élues.


Au programme : débat autour de la thématique « Bourgogne-Franche-Comté : utiliser le patrimoine
régional pour investir sur l’avenir », des ateliers sur le développement personnel et des méthodes
innovantes pour mener à bien les compétences liées au mandat, et des rendez-vous de l’innovation
locale avec nos partenaires.
A cette occasion, les référentes des réseaux locaux seront mises à l’honneur lors d’un temps d’échange
afin de présenter les actions mises en place tout au long de l’année. Elles organisent des rencontres sous
différents formats : visites du Sénat et de l’Assemblée Nationale, rencontres avec des acteurs locaux,
dîners networking, ou encore des groupes de travail sur la place des femmes en politique, notamment
sur les enjeux de parité en intercommunalités (sujet placé au cœur du débat au Sénat en ce moment
par la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes et
auquel Elueslocales.fr est invité à participer activement en tant qu’expert).
Des personnalités inspirantes seront présentes pour cette Journée des Femmes Elues en BourgogneFranche-Comté comme Maude Clavequin, Vice-Présidente régionale en charge de l’enseignement
supérieur, Anne-Catherine Loisier, Sénatrice de Côte-d’Or ou encore Laëtitia Martinez, Vice-Présidente
régionale chargée des sports, de l’égalité, de la citoyenneté et de la participation.


Cette première édition régionale a pu voir le jour aussi grâce au soutien de nos partenaires, des
entreprises engagées pour construire l’avenir des territoires aux côtés des élus. Les équipes de la Banque
des Territoires, la Caisse d’Epargne Bourgogne-Franche-Comté, EDF et Veolia seront présentes tout au
long de la journée pour présenter des projets particulièrement inspirants et répondre à toutes les questions
des participantes.


A PROPOS D’ELUESLOCALES.FR
Elueslocales.fr réunit la plus grande communauté de femmes élues à travers la France quel que soit leur
parti et leur mandat. L’organisme accompagne les élu.e.s à travers :
• Un site média qui s’organise entre actualité, témoignages et conseils aux élus locaux
• Les Journées Nationales des Femmes Elues de Paris et les Journées des Elues Locales en région
• Des formations à Paris et en région au plus près des besoins du terrain
• Des réseaux locaux de femmes élues

 
Imprimer - - par Elueslocales.fr - 28 mars 2019

La CGT Éduc'action soutient les mobilisations des personnels

Depuis le 19 mars, la multiplication des assemblées générales, regroupant des personnels
du premier et du second degré, montre le rejet de la politique menée par jean Michel
Blanquer.
Les modifications structurelles, comme la création des écoles du socle, et les dérives
autoritaires contenues dans le projet de loi « École de la confiance », ont provoqué une réaction
à laquelle le ministre ne s’attendait pas.
Le gouvernement doit prendre la mesure de la colère qui s’exprime et retirer ce projet de loi.
Il doit renoncer à toutes les réponses autoritaires qui remettent en cause les libertés
d’expression et de manifestations.
Nous refusons les menaces de sanctions que le ministre laisse planer pour intimider les
collègues qui expriment leur désaccord avec sa politique.
Cela concerne en particulier celles et ceux qui s’opposent aux évaluations nationales et au tri
de parcours Sup.
La CGT Éduc’action soutient toutes les mobilisations locales en cours, et s’engage à travailler à
la construction du cadre unitaire qui permettra aux personnels de faire entendre leurs voix et
leurs revendications.
 
Imprimer - - par CGT Éduc'Action - 27 mars 2019

BFC : grève régionale pour défendre la psychiatrie en crise le 2 avril

Le mardi 2 avril, les syndicats CGT de la psychiatrie de Bourgogne et Franche-Comté seront en grève et manifesteront devant leur ARS à Dijon. Les autres syndicats (FO, SUD, CFDT,…) sont invités à s’y associer.



 

 

Grève et manifestation à l’ARS le 2 avril

REPANSER ET REPENSER LA PSYCHIATRIE !

Le fossé se creuse entre les besoins de la population et les moyens attribués à la psychiatrie pour y faire face.

LE MINISTÈRE AVEC LA COMPLICITÉ DES ARS DÉSORGANISE LES SOINS

Un « pognon de dingues » est gaspillé dans des pratiques inadaptées faute de moyens humains. Celles-ci sont de plus en plus centrées sur des approches médicamenteuses, camisole chimique et/ou physique, associées à des hospitalisations courtes, à la télémédecine et des protocoles informatisés, au détriment du prendre soin. L’accueil, le temps de la rencontre avec le patient, le sens du travail du soin et la créativité sont mis à mal. Le mode de travail « dégradé » passe dans les mœurs.

La péréquation « négative » (les « riches donnent aux « pauvres »), gérée souvent en toute incohérence, pénalise lourdement certains établissements. La Chartreuse a dû installer des lits de camp en réouvrant un pavillon fermé. Ste Ylie a dû concéder des RTT. Patients et personnels sont déconsidérés.



A Sevrey, tandis que les salaires et titularisations sont réduits par l’austérité (qui réduisent la durée des congés consécutifs), la précarité augmente (14 % en 2015, 19 % en 2017 ; le délai de mise en stage s’allonge). La précarité, c’est avant tout un moyen de réduire les salaires et de contraindre les revendications au silence, au mépris de l’éthique professionnelle. La violence subie physiquement s’accroît (cf. rapport de la médecine du travail) ainsi que les accidents du travail liés aux malades agités, mais aussi la violence psychologique qui contamine les rapports avec la hiérarchie. En extra-hospitalier, la charge de travail de la file active augmente aussi, réduisant les temps de réflexion clinique, allongeant les délais de rendez-vous.


POURQUOI SABOTER LA PSYCHIATRIE PLUTÔT QUE LA DÉVELOPPER ?
La psychiatrie a pris depuis longtemps le « virage ambulatoire », devenu un modèle général pour la santé. La CGT défend l’organisation en secteur de psychiatrie qui a fait preuve de sa modernité en privilégiant la proximité des soins, l’accompagnement au plus près des lieux de vie, le partenariat et la diversité des structures d’accueil pour la population. Nous exigeons leur développement, les moyens humains et financiers pour les faire vivre

 


LA CGT APPELLE À RECONSTRUIRE UNE PSYCHIATRIE MODERNE, HUMAINE, VIVANTE, ACCESSIBLE À TOUS, ET FINANCÉE PAR NOTRE SÉCURITÉ SOCIALE

TOUS ENSEMBLE LE 2 avril
avec tous les syndicats CGT des hôpitaux psychiatriques de la région Bourgogne Franche-Comté
Devant l’ARS à Dijon
Départ de Sevrey à 13H00

Imprimer - - par Syndicat CGT du CHS de Sevrey - 27 mars 2019

Philippe MARTINEZ, secrétaire général de la CGT au Creusot jeudi 28 mars

Ce déplacement en Saône et Loire s’inscrit dans le cadre des campagnes confédérales actuelles pour :

« la reconquête industrielle et le développement des services publics » et « la protection sociale et une Sécurité Sociale du 21ème siècle ».

Après avoir rencontré en tout début de matinée David MARTI, Maire du Creusot et Président de la CUCM, dans les locaux de notre Union Départementale, il participera à :

r 10h au rassemblement revendicatif devant la Direction de l’entreprise INDUSTEEL/ARCELOR MITTAL qui nous refuse l’accès pour une visite du site industriel (croisement de la rue Clémenceau et du boulevard Henry Paul Schneider au Centre-ville du Creusot)

r 11h à la manifestation qui rejoindra le lieu du repas en empruntant les axes suivants : Rue de l’étang de la forge, Rue Baptiste Marcet et Avenue de la Paix.

r 11h45 au « barbecue syndical » avenue de la Paix sur le parking de La Nef. Pendant le repas :

· rencontre avec les syndiqué-e-s de Saône et Loire

· rencontre avec le syndicat des Finances Publiques en lutte actuellement sur le département

· rencontre avec le syndicat de SAFRAN avec 34 dossiers sur la discrimination salariale dans le groupe

r de 14h à 16h15 au débat public à la maison des associations de Mouillelongue (avenue de la Paix) avec la présentation aux syndiqué-e-s de la campagne départementale pour la défense de la protection sociale.

· 1ère partie : présentation d’un extrait du film de « La Sociale » avec dans la continuité les propositions de la CGT avant débat avec la salle.

· 2ème partie : présentation de la campagne départementale pour la défense de la protection sociale.
 
Imprimer - - par L'union locale CGT Chalon - 26 mars 2019

"Pas de bébés à la consigne" : Grèves en crèches le 28 mars

Chers parents,


Le gouvernement travaille actuellement à des ordonnances qu’il souhaite passer en force avant l’été.
Si elles passent en l’état, elles impacteront entre autre, la qualité d’accueil de vos enfants au sein du service public :

●Une baisse du ratio d’encadrement par des professionnels qualifiés
●Une augmentation du nombre d’enfants par professionnel.
●L’accueil d’enfants en surnombre « à titre exceptionnel», validé au quotidien
●Une augmentation du nombre d’enfants en micro-crèches, passant de 10 à 16 !
●Une réduction de la surface d’accueil par enfant : à 5,5 m2 au lieu de 7m2 actuellement
En résumé :
Une politique de « rentabilité » des établissements de jeunes enfants au détriment de leur
qualité d’accueil dans les crèches publiques

Nous, professionnels auprès de vos enfants au sein des crèches, nous ne pouvons pas accepter cela sans réagir et sans vous informer. C’est pourquoi, nous vous prévenons par ce communiqué, que le Jeudi 28 Mars dès 14H, la plupart d’entre nous sera en grève.

« On reconnaît la qualité d’une société à la manière de traiter ses enfants, qui sont notre avenir »

Excusez-nous du dérangement…

Le syndicat CGT Ville et Grand Chalon

 
Imprimer - - par Le syndicat CGT Ville et Grand Chalon - 26 mars 2019

CHANGEMENT ET CONTINUITE Christian BAJARD nouveau Président de la FDSEA

Au terme de l’Assemblée Générale de la FDSEA organisée hier à Saint-Sernin-du-Bois, Bernard
LACOUR, a officialisé son départ de la présidence de la fédération pour assurer pleinement celle de
la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire. L’hommage spontané des participants à l’Assemblée
Générale, des administrateurs, de son équipe rapprochée et de l’ensemble des personnels du
Groupe FDSEA présents, témoigne du travail accompli et de l’unité de l’organisation.

Le conseil d’administration de la FDSEA réuni à l’issue de l’Assemblée Générale a donc procédé à
l’élection de son nouveau Président.

A 49 ans, Christian BAJARD, éleveur sur 140 ha, 110 vaches allaitantes, à
Saint-Symphorien-des-Bois est élu à l’unanimité.

Après avoir remercié chaleureusement son prédécesseur, le Président élu a évoqué « la nécessité
de travailler de façon collective, de constituer une équipe soudée à même de représenter tous les
agriculteurs, éleveurs et viticulteurs de Saône-et-Loire et de faire face à la complexité des
dossiers… ». Pour cela, il a proposé au conseil d’administration d’élire sans attendre deux
secrétaires généraux en complément de Luc JEANNIN, éleveur à Saint-Eugène, et Lionel BOREY,
grandes cultures à Crissey, qui conservent leur engagement à la FDSEA, afin de reconstituer une
équipe suffisamment étoffée.

Jean-François LACROIX éleveur allaitant à Neuvy-Grandchamp et Anton ANDERMATT éleveur laitier
à Savigny-en-Revermont ont été élus à l’unanimité.

Ces premiers changements au sein de l’équipe dirigeante de la FDSEA 71 en appellent d’autres qui
seront à l’ordre du jour du prochain conseil d’administration et s’inscrivent dans la perspective du
renouvellement général du réseau syndical de l’hiver prochain.

La FDSEA, en ordre de marche, se tourne résolument vers l’avenir pour assurer la représentation et
l’accompagnement des femmes et des hommes qui font de l’agriculture de Saône-et-Loire une
référence.
 
Imprimer - - par FDSEA 71 - 22 mars 2019

La Saône-et-Loire s'affiche en trois temps à PARIS et LYON

L’agence touristique Destination Sâone & Loire sera visible en trois temps auprès des Parisiens et des Lyonnais et s’offre 3 mois de visibilité auprès de ses deux clientèles cibles sur le marché Français.

1. PARIS - LA DESTINATION BOURGOGNE DEVOILE SA NOUVELLE CAMPAGNE PUBLICITAIRE
Du 18 mars au 27 mars 2019, la marque Designed by Bourgogne s’affiche à travers une campagne de communication complice, contemporaine et légère. L’occasion de renforcer le nouvel ADN publicitaire de la destination pour la quatrième année consécutive, auprès des clientèles parisiennes, marché essentiel pour les professionnels et les sites.

Cette stratégie, déjà couronnée de plusieurs prix nationaux s’inscrit, comme pour l’essentiel des régions, dans un contexte de forte concurrence qui incite à agir de la façon la plus efficace et compétitive possible pour soutenir l’économie touristique qui, en Bourgogne, pèse plus de 7% du PIB.

Construite dans une logique de storytelling, elle met en scène une collection de situations clin d’œil dans un ton intimiste et humoristique. Marque forte, marque complice, Designed by Bourgogne affiche sa personnalité se positionne comme une réponse aux attentes des consommateurs. Cette campagne 2019 a été co-construite par le Collectif Tourisme Bourgogne qui applique depuis quatre ans un plan marketing partagé pour plus de cohérence et d’impact. Il est constitué de cinq partenaires depuis le départ de la démarche : les quatre agences de développement touristique (ADT) de la Côte-d’Or, de la Nièvre, de la Saône-et-Loire et de l’Yonne et Bourgogne Franche-Comté Tourisme (CRT). La campagne est personnalisée pour chaque département.

Ainsi, du 18 au 27 mars 2019, la Bourgogne et la Sâone-et-Loire se déploient sur une campagne d’affichage sur les quais du métro parisien (100 affiches), sur le mobilier très qualitatif des entrées de métro (140 affiches principalement sur les grandes artères shopping de la capitale).








2. LYON – L’OPERATION SEDUCTION DE LA SAONE-ET-LOIRE AUPRES DES LYONNAIS
Du 3 au 9 avril, l’identité visuelle propre à Destination Saône-et-Loire s’affichera sur le mobilier urbain de Lyon pour une opération séduction en ce début de saison touristique.
121 faces au total (métro, tram, parking, street) dévoileront aux lyonnais le sourire affiché par la campagne de leurs voisins Saône-et-Loiriens à seulement 40 minutes de chez eux !
Les 2 visuels renvoient chacun à une thématique :
- Aventure Môme : le label crée par Destination Saône & Loire et décerné aux activités adaptées aux familles, représenté par le visage d’une fillette, des animaux et des plumes plein la tête.
- Patrimoine et gastronomie : les deux facteurs qui déclenchent la venue des touristes en Bourgogne couronnant un visage gourmand .


3. PARIS – LA SAÔNE-ET-LOIRE EN SOLO POUR SEDUIRE LES PARISIENS
Du 17 au 23 avril, l’identité visuelle propre à Destination Saône-et-Loire s’affichera en Gare de Lyon pour une opération séduction en ce début de saison touristique.
46 faces au total au sein de la Gare de Lyon dévoileront aux parisiens le sourire des Saône-et-Loiriens et mettent l’accent sur la proximité du département accessible à seulement 1h15 !
Les 2 visuels renvoient chacun à une thématique :
- Aventure Môme : le label crée par Destination Saône & Loire et décerné aux activités adaptées aux familles, représenté par le visage d’une fillette, des animaux et des plumes plein la tête.
- Patrimoine et gastronomie : les deux facteurs qui déclenchent la venue des touristes en Bourgogne couronnant un visage gourmand .

Imprimer - - par Agence Touristique Destination Saône & Loire - 21 mars 2019

Pour S. et sa famille : cercle de silence jeudi 21 mars 2019 à 17h45, devant la gare de Chalon

S et ses deux enfants encore mineurs sont en France depuis 3 ans. D’origine Albanaise, S a été déboutée du droit d'asile et mise à la rue avec ses enfants. Elle est actuellement assignée à résidence et doit pointer deux fois par semaine au commissariat.

 

M. le Préfet dit que la procédure les touchant est tout à fait lé-gale. Il oublie de dire que cette procédure s’intègre dans une lé-gislation et une pratique administrative de plus en plus hostiles aux exilés d'une part et au droit d'asile d'autre part, des procédures développées depuis des années par les gouvernements successifs qui rêvent de faire du Le Pen sans le dire. M. le Préfet confond ce qui est légal dans le cadre d’une politique anti-exilés avec ce qui est légitime au regard des droits humains.

M. le Préfet parle de l’Albanie comme d’un « pays sûr ». Cette notion de « pays sûr » officiellement mise en place partout en Europe depuis le tournant du siècle est une escroquerie au droit d'asile, et ne sert en fait qu’à refouler les exilés. L’Albanie en particulier n’a rien d’un « pays sûr » : des pouvoirs corrom-pus, pillards et liés aux milieux du crime organisé y sèment de-puis longtemps une misère complète et un climat de violence qui contraignent les Albanais à l’exil en masse pour simplement trou-ver de quoi vivre. M.le Préfet s’appuie donc sur une notion mensongère pour fonder une décision illégitime.

Nous contestons donc et nous vous appelons ici à contester fermement que la famille de S ait « vocation » (suivant le terme inauguré par le non regretté Manuel Valls) à vivre à la rue et à quitter le territoire français.

Un toit pour toutes celles et tous ceux qui sont à la rue !
Halte au mensonge des pays sûrs !
S. et ses enfants doivent rester chez nous !

 


 Lire sur V@C :

Pour S. et sa famille : cercle de silence jeudi 21 mars 2019 à 17h45, devant la gare de Chalon 20 mars 2019

Réfugiés : Depuis jeudi, des bénévoles, soutiennent une famille d’Albanie à la gare 17 mars 2019

 

Imprimer - - par Les Accompagnants au Commissariat - 20 mars 2019

L'IUT de Chalon-sur-Saône participe au Concours GIMEOLE

GIMEOLE est un concours national portant sur le thème des éoliennes urbaines. Il
rassemble les 25 départements Génie Industriel et Maintenance (GIM) de France. La 12ème édition
de ce concours se déroulera du jeudi 21 au samedi 23 mars 2019 à l’IUT de Roanne.

 

Dans le cadre de leur projet tutoré, cinq étudiants de 2ème année et deux étudiants
de 1e année du DUT GIM de l’IUT de Chalon-sur-Saône ont conçu deux éoliennes de type
urbain : une éolienne à axe vertical et une autre à axe horizontal. Ces dernières devront
passer par le test de la soufflerie puis seront évaluées selon différents critères tels que la
performance énergétique, l’esthétique, le développement durable ou encore l’intégration
dans le paysage urbain. Ces éoliennes sont entièrement conçues et construites à l’IUT par les
étudiants : pales par imprimante 3D, usinages par charly robot, deux types de génératrices
avec aimants néodymes, électronique...


A travers ce projet, les étudiants mettent en pratique des connaissances acquises au
cours de leur formation dans le domaine de la maintenance. Les titulaires du DUT GIM
peuvent travailler dans tous les secteurs industriels : agroalimentaire, transports, automobile,
aéronautique, construction mécanique, nucléaire, bâtiment, secteur médical... Et dans
différents types de services : études et travaux neufs, maintenance, production, qualité,
sécurité, services technico-commerciaux, services chargés des problèmes d'énergie et
d'environnement, services après-vente, etc.

 
Imprimer - - par IUT de Chalon-sur-Saône - 19 mars 2019



Rechercher dans cette rubrique  


 
468 page pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle