entre nous - chalon sur saone

Ca se passe à Chalon ou dans les environs !


Communiqués officiels

Cette rubrique recueille les communiqués diffusés par nos élus et collectivités locales auprès des médias.

 
Publicité.

 

 

Gilets jaunes à Macon : Communiqué du Préfet

Ce samedi 15 juin après-midi, jusqu’à 300 personnes se sont rassemblés à Mâcon pour entraver la
circulation dans plusieurs rues du centre-ville.


Jérôme GUTTON, Préfet de Saône-et-Loire, condamne cette action sauvage et illégale. Il est
rappelé que les manifestations sur la voie publique doivent être déclarées en préfecture, souspréfectures ou en mairie trois jours avant l’évènement.

Le Préfet n’a pas manqué de rappeler aux forces de sécurité la nécessité de contrôler l’identité voire
d’interpeller les auteurs de trouble grave à l’ordre public. La police nationale a placé 7 individus en
garde à vue, suspectés de commettre des dégradations ou des violences à l’encontre des personnes
ou des biens (possession de masques, peinture jaune, objets incendiaires, etc...).

A 16h50, les personnes attroupées se sont dispersées. Cependant, on ne peut exclure la présence de
groupements isolés à la hauteur des péages de Mâcon-Nord et de Mâcon-Sud.

Le Préfet tient à rendre hommage à la patience, à la vigilance et à la réactivité des forces de l’ordre
sur le terrain.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 16 juin 2019

Exercice de la police de l'eau en Saône et Loire : veut-on absolument démotiver les Maires ?

 

Communiqué


 Fin 2017, notre collègue, Bernard MORLET, Maire de Maltat, avait été convoqué à la
Gendarmerie pour être entendu comme « prévenu », car il avait soi-disant fait exécuter des travaux excessifs, nuisibles à l’eau, ce qui constitue un délit au regard de l’article L 173 du Code de l’Environnement.


L’U.M.C.R. 71 avait alors examiné le dossier dans toute sa complexité : des riverains ne
réalisant pas les nécessaires travaux d’entretien, des difficultés récurrentes à maîtriser les débordements
de la rivière la Somme…l’absence d’un syndicat de rivière comme cela existe dans d’autres territoires.
Le Maire incriminé avait pourtant pris soin d’associer la Direction Départementale des Territoires (DDT
71) aux études préalables précédant les travaux.
Nouvel épisode fin 2018 de « l’exercice zélé » de la police de l’eau en Saône-et-Loire…..Le
Maire de Versaugues est à son tour convoqué à la Gendarmerie (voir aussi article France Agricole 31/05/19)
pour avoir pris une initiative d’entretien d’un fossé laissé en l’état depuis plusieurs années. Le « fossé »
aurait été trop élargi et approfondi… voire serait un « cours d’eau » alors qu’il était dans un premier
temps identifié comme un « fossé » dans la cartographie en ligne de la DDT71…
Situation analogue à celle de Maltat, le Maire de Versaugues n’a pas obtenu d’échange et de
conseil préalable de l’Agence de la Biodiversité.
L’U.M.C.R. 71 apporte son soutien ferme à ce collègue, dont la mésaventure suscite à nouveau
un émoi chez les Maires ruraux. Faut-il ne rien faire dans le domaine de l’eau ? laisser les dégradations,
débordements, et inondations se produire…?, sachant qu’a contrario le Maire peut être accusé de ne
rien faire.
Les Maires ruraux exercent avec conscience leurs missions de service public. Nous savons
que les services de l’Etat ont vu leurs effectifs diminuer depuis 10 ans et qu’ils ne sont plus toujours en
mesure d’apporter, comme précédemment, conseil et expertise aux Maires. Pour autant, il n’est pas
admissible que dans le domaine de l’eau, la seule manifestation de l’Etat soit répressive, se traduisant
par des convocations à la Gendarmerie, des auditions, et ensuite des amendes, pour des mairies cherchant
à résoudre au mieux les questions d’environnement local.
Le Gouvernement vient d’annoncer qu’il entend faciliter la vie quotidienne des Maires par un
projet de loi à venir s’intitulant « Pour une nouvelle confiance dans les élus locaux »…Intention
louable. Les services de l’Etat seraient bien inspirés de mettre en pratique cette intention.
Au plan départemental, l’U.M.C.R.71 vient de saisir le Préfet pour obtenir une approche
concertée de la gestion des zones humides et travaux hydrauliques ruraux (voir lettre jointe). Nous
attendons la rép

 
Imprimer - - par UMCR 71 - 15 juin 2019

SAÔNE-ET-LOIRE : Une nouvelle période de sécheresse estivale se profile

Mise en œuvre de premières mesures de restriction des usages de l’eau

Afin de faire le point sur la situation de la ressource en eau dans le département, le préfet de
Saône-et-Loire a réuni le mardi 4 juin 2019 le premier observatoire sécheresse de la saison.


 

Après la sécheresse exceptionnelle de l’été et de l’automne 2018, la pluviométrie relevée sur
les cinq premiers mois de l’année 2019 est encore largement déficitaire.

Cette situation n’a pas permis la recharge hivernale des nappes souterraines, qui atteignent
pour certaines des niveaux historiquement bas.
Les débits des cours d’eau ont bénéficié d’un répit grâce aux pluies du mois d’avril et de début
mai, mais la situation est en voie de dégradation, en particulier sur la Bresse (Seille/Guyotte)
et le centre du département (Bourbince, Grosne, Arconce).

Au 3 juin 2019, sur les 8 bassins hydrographiques suivis, un secteur a franchi le seuil d’alerte
et trois se situent sous le seuil de vigilance.
Les pluies orageuses des prochaines semaines pourront localement et temporairement limiter
la chute des débits, mais sans compenser le déficit pluviométrique accumulé depuis le début
d’année.

Enfin, les prévisions météorologiques saisonnières annoncent pour les prochains mois des
conditions anticycloniques dominantes avec des températures encore au-dessus des normales.
Les conditions semblent donc réunies pour une nouvelle sécheresse estivale sévère.

C’est pourquoi, M. le Préfet a décidé de prendre un premier arrêté sécheresse qui place :
• en vigilance les secteurs « Grosne », « Arconce et Sornin » et « Seille », sans mesures
de restriction à ce stade,
• en alerte le secteur « Bourbince », avec de premières mesures de restriction visant à
limiter les prélèvements en cours d’eau (cf. tableau ci-joint).
Un renforcement voire une généralisation des mesures de restriction au cours des prochaines
semaines sont probables, suivant l’évolution de la situation des nappes et cours d’eau.

C’est pourquoi, M. le préfet rappelle à tous les citoyens que l'économie d'eau doit être un souci
quotidien pour l’ensemble des usagers du département.
Même si notre département bénéficie encore d’une situation relativement favorable, il est
essentiel de préserver nos ressources en eau, en particulier dans la perspective du changement
climatique en cours, en faisant évoluer nos pratiques quotidiennes pour réduire nos
consommations d’eau, notamment celles non indispensables, et éviter les gaspillages.

Le présent arrêté ainsi que les évolutions à venir sont consultables sur le site Internet des
services de l’État de Saône-et-Loire http://www.saone-et-loire.gouv.fr/
L’ensemble des arrêtés de restriction d’eau au niveau national est mis à disposition sur le site
internet PROPLUVIA http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr

Tableau des restrictions :  tableaux restrictions.pdf [ 69.80 Ko ]

Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 14 juin 2019

La dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR) en Saône-et-Loire

Plus de 14 millions d’euros pour les territoires ruraux 2019 :
la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) en Saône-et-Loire

En 2019, l’enveloppe de dotation d’équipement des territoires ruraux en Saône-et-Loire est de 14
158 120 € (+ 630 477 € par rapport à 2018).
L’augmentation amorcée depuis ces dernières années se poursuit. En 2013, cette enveloppe était de
8,5 millions d’euros soit une augmentation de plus de 66 % entre 2013 et 2019.


Le règlement d’intervention de dotation d’équipement des territoires ruraux 2019 permet de
soutenir les projets des collectivités, et plus particulièrement :
- les opérations de développement économique et touristique,
- les équipements nécessaires à la création ou au maintien des services à la population,
- les projets de développement social et de santé (notamment maisons de santé pluridisciplinaires),
- les équipements scolaires et périscolaires,
- les aménagements des centres bourg,
- la restauration du patrimoine rural et les actions en faveur des espaces naturels.


La première phase de la programmation 2019 (10 988 160 €) a permis d'apporter un soutien
financier à 232 projets d’investissements publics représentant un montant global de travaux de 43
millions d’euros, soit un taux moyen d’intervention de 25,55 % (liste ci jointe).
L’enveloppe de dotation d’équipement des territoires ruraux 2018 en Saône-et-Loire est de 13 527
643 €.


Cette enveloppe 2018 de 13,5 M€ permet d’ores et déjà d’accompagner 302 projets (représentant
un coût global d’investissements de près de 55 M€), concernant les mêmes domaines
d’intervention qu’en 2019, soit alors un taux moyen d’intervention de 24,55 %.
Ainsi, l’effort de l’État repose sur un accroissement de l’enveloppe et une augmentation du taux
moyen d’intervention

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 11 juin 2019

Semaine Européenne du Développement Durable 2019 Trophées de l'économie circulaire

 

A l’occasion de la semaine européenne du développement durable, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Bourgogne-Franche-Comté lance le 5 juin 2019, les Trophées de l’économie circulaire, mention Consom’action.



Les enjeux de ces trophées se situent à la croisée de l’Objectif de Développement Durable n°12 « Production et consommation responsable » et du chapitre « Mieux consommer » de la Feuille de Route Économie Circulaire d’avril 2018. Ils visent plus particulièrement :

- la mise en œuvre des moyens d’une consommation plus responsable ;
- l’allongement de la durée de vie des produits ;
- la création d’emplois pérennes, notamment issus de l’économie sociale et solidaires ;
- la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Ces trophées sont l’occasion de récompenser et de valoriser les initiatives exemplaires et innovantes, existantes ou en émergence, en matière de consommation responsable et d’allongement de la durée d’usage des biens à destination du grand public, sur le territoire de Bourgogne-Franche-Comté.

Vous proposez les moyens d’une consommation plus responsable à destination du grand public ? Vous mettez en œuvre des solutions d’auto-consommation, de circuits courts, de vente de produits bio, locaux, en vrac, de valorisation des invendus, de consommation collaborative ? Vous proposez la vente de produits de seconjde main, des services de réparation, le troc ou la refabrication ? Ces trophées sont pour vous ! Candidatez, le seul risque c’est de gagner !

Seront retenus à l’issu des candidatures, 4 lauréats choisis par le jury, un coup de cœur du public et un coup de cœur des lycéens.

Chaque initiative lauréate gagnera la possibilité de réaliser un clip pour valoriser son initiative ainsi qu’une enveloppe de 200 € à 1000€.

Pour participer avant le 31 août 2019, rendez-vous sur le site de la DREAL Bourgogne-Franche-Comté, ça ne prend que 10 minutes !

 
Imprimer - - par DREAL - 5 juin 2019

Un premier champ éolien en Saône-et-Loire à La Chapelle-au-Mans


Les énergies renouvelables sont au centre de presque tous les défis majeurs, mais aussi des perspectives prometteuses qui se présentent au monde aujourd’hui.

Aussi, à l’occasion de la semaine européenne du développement durable, les services de l’État en Saône-et-Loire se félicitent de voir émerger le premier champ éolien dans le département, à La Chapelle-au-Mans, dont la mise en service est totalement opérationnelle depuis fin mai.
Ce projet répond à un objectif prioritaire de développement durable. Il se traduit notamment au travers de la loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (TECV), du Plan Climat, de la Nouvelle stratégie française pour l’énergie et le climat 2018-2028 avec la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE).

Les services de l’État, Unité DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) et Direction départementale des territoires (DDT), ont instruit les dossiers et facilité les démarches du porteur de projet dans leurs domaines de compétences, notamment en matière d’urbanisme et d’environnement..

Avec ses 4 éoliennes de 180 mètres en bout de pale, d’une puissance chacune de 3 MW, le champ éolien de La Chapelle-au-Mans produira chaque année environ 30 000 MWh, soit l’équivalent d’une alimentation hors chauffage d’environ 9 000 foyers.

La Saône-et-Loire qui ne contribuait pas à la production d’électricité éolienne en Bourgogne Franche Comté (de 1 100 GWh en 2017), viendra ajouter ses 30 000 MWh.
Cette nouvelle source d’énergie viendra encore augmenter la production totale des énergies renouvelables en Saône-et-Loire. En 2017, elle représentait 10 % de la production régionale tandis que la méthanisation représentait à elle seule 56 % de la production régionale.
 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 31 mai 2019

Un incident sur le site de l'usine de traitement d'eau potable C. Mon. Eau

Un incident sur le site de l’usine de traitement
d’eau potable C. Mon. Eau



Un incident s’est produit mercredi 29 mai 2019, vers 9 heures, sur le site de l’usine de production d’eau potable C. Mon. Eau, exploitant pour le compte de Veolia, délégataire de service public, située à Blanzy.

A l’occasion d’une opération d’approvisionnement par un camion d’un fournisseur privé, une fuite de chlorure ferrique a été constatée sur le site de l’entreprise. Malgré le dispositif de rétention, une partie du produit (quelques m³) s’est écoulée dans la Sorme.

Cet incident a entraîné la mobilisation immédiate des équipes du service départemental d’incendie et de secours, en particulier l’unité « risques chimiques » composée de trois véhicules spécialisés, ainsi que 37 sapeurs-pompiers, un fourgon, une ambulance et le PC « commandement » a été installé.

Le préfet a activé le centre opérationnel départemental. Eric Boucourt, sous-préfet d’Autun, s’est rendu sur place. Le procureur a été informé. La police nationale est sur place pour établir les premiers constats ainsi qu’un agent de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Bourgogne-Franche-Comté, en liaison avec la communauté de communes Creusot-Montceau (CUCM).

Le chlorure ferrique est utilisé dans le cadre du traitement des eaux. C’est un produit qui peut, selon sa concentration, provoquer des irritations.

Des mesures pour contenir la pollution du cours d’eau sont mises en oeuvre. Le débit de la rivière (fermeture du barrage en amont) a été réduit. Une digue provisoire de sable a été construite à 500 mètres en aval pour permettre le pompage des eaux souillées.
 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 29 mai 2019

SAÔNE-ET-LOIRE : Fermeture exceptionnelle des services de l'État vendredi 31 mai 2019

 

Fermeture exceptionnelle
des services de l’État
Le vendredi 31 mai 2019

L’accueil physique des services suivants sera fermé exceptionnellement le vendredi 31 mai 2019 :

- La préfecture et les sous-préfectures ;
- La direction départementale des territoires
- La direction départementale des finances publiques et ses services infra-départementaux
- La direction départementale de la cohésion sociale
- La direction départementale de la protection des populations
- Le service départemental de l’office national des anciens combattants et victimes de guerre
- L’unité territoriale de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi
- L’unité départementale de l’agence régionale de santé
- L’unité départementale de l’architecture et du patrimoine


La préfecture est joignable 24/24h au 03 85 21 81 00 en cas de situations exceptionnelles et pour les astreintes de sécurité.
Par ailleurs, le site internet des services de l’État donne des informations utiles aux usagers des services publics : www.saone-et-loire.gouv.fr.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 28 mai 2019

Inscrivez votre enfant dès le printemps, n'attendez pas septembre !

Rappel Inscriptions Rentrée scolaire 2019-2020
(Écoles / Périscolaire / Restauration scolaire)

Inscrivez votre enfant dès le printemps, n’attendez pas septembre !

À partir du lundi 1er avril 2019 à la Direction de la Vie Scolaire, Espace Jeanne-Parent uniquement sur rendez-vous en contactant la Direction de la Vie Scolaire au 03.85.90.51.40.

Vous êtes concerné si
• Votre enfant né en 2016 ou 2017 rentre à l’école pour la première fois ;
• Vous emménagez à Chalon cette année ;
• Votre enfant est déjà scolarisé (maternelle ou élémentaire) mais votre situation administrative change et nécessite une réinscription/mise à jour (dérogation, séparation des parents, changement de quartier etc.) à la Direction de la Vie Scolaire (Espace Jeanne Parent) dès l’ouverture des inscriptions 2019.
Vous inscrivez votre enfant
• À l’école de votre secteur
• Aux activités périscolaires du matin, du midi, du soir.
• A la restauration scolaire.
Avec tous les documents obligatoires
• Livret de famille ou extrait d’acte de naissance
• Justificatif de domicile
• Carnet de santé
• Attestation d’Assurance de Responsabilité Civile
• Dernier Avis d’imposition (le plus récent)
• Attestation CAF
• Certificat de radiation pour les enfants déjà scolarisés
• En cas de séparation, jugement concernant la garde de l’enfant.
ou
À partir du lundi 15 juillet 2019 sur le Portail Famille (chalon.fr)

Votre enfant est scolarisé à Chalon, vous avez pris l’habitude de gérer vos réservations en vous connectant au Portail Famille, et la situation de l’enfant est inchangée administrativement, réservez donc les activités/accueils/cantine.
• La mise à jour de votre Espace Personnel et l’enregistrement de vos réservations vous évitent de vous déplacer à l’Espace Jeanne Parent.
Toutes les informations sur le Portail Famille, sur chalon.fr
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 15 mai 2019

Chikungunya, dengue, zika : Lutte contre les maladies transmises par le moustique-tigre

Le département de Saône-et-Loire est doté depuis 2015 d’un plan contre les
arboviroses : le chikungunya, la dengue et le zika, des maladies transmises par le
moustique-tigre. Ce dispositif est coordonné par le Préfet.


Le chikungunya, la dengue et le zika sont des maladies tropicales présentes dans différents
pays ou départements d’outre-mer. Le chikungunya et la dengue se transmettent
exclusivement par l’intermédiaire d’une piqûre de moustique-tigre infecté. Pour le zika, il
existe aussi une transmission sexuelle et une transmission de la mère à l’enfant si
contamination durant la grossesse.


Les personnes voyageant dans ces pays peuvent revenir en France métropolitaine, malades
et porteuses de virus. Si elles sont piquées pendant la phase de contagiosité (de 2 jours
avant à 7 jours après le début des signes) par un moustique-tigre, il va ainsi s’infecter et
transmettre le virus à d’autres personnes du voisinage lors de nouvelles piqûres.
Le moustique responsable de la transmission de ces maladies (vecteur) est Aedes
albopictus, communément appelé moustique-tigre.


Originaire d’Asie, cette espèce sévit depuis de nombreuses années dans les départements
français de l’Océan indien.
En métropole, l'extension du moustique est continue depuis 2004. A ce jour, il est
définitivement implanté dans 51 départements métropolitains, dont la Saône-et-Loire depuis
2014. En Bourgogne-Franche-Comté, la Côte-d’Or et la Nièvre sont également désormais
concernées.

 
Imprimer - - par ARS - 13 mai 2019

Semaine Européenne du Développement Durable 2019 La plateforme est lancée !

La Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD), organisée chaque année du 30 mai au 5 juin partout en Europe, a pour objectif de promouvoir la transition écologique à travers la valorisation d’actions locales et la sensibilisation du public au développement durable.



Cette année, le ministère de la Transition écologique et solidaire place l’événement sous le signe de la lutte contre les inégalités, objectif 10 de l’Agenda 2030 : une des conditions indispensables à la réussite de la transition écologique est la lutte active contre les inégalités qui persistent.

Pour participer, les collectivités, les entreprises et les citoyens peuvent se rendre sur la plateforme dédiée et compléter le formulaire en ligne. Chaque initiative doit concerner un ou plusieurs des 17 « Objectifs de développement durable » qui couvrent tous les domaines de la transition écologique (santé, qualité de l’eau, énergie propre, villes et communautés durables…).

Pour participer à la SEDD, rendez-vous sur la plateforme pour inscrire votre projet.

Retrouver toutes les informations sur la SEDD

 
Imprimer - - par DREAL (Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) - 8 mai 2019

La 15e antenne du centre de santé départemental inaugurée le 9 mai par le Président André Accary à Etang-sur-Arroux.

la 15e antenne du centre de santé départemental sera inaugurée ce jeudi 9 mai par le Président André Accary à Etang-sur-Arroux.

JEUDI 9 MAI À 11H
Maison de Famille de Bourgogne - Rue de Toulon - Étang-sur-Arroux

en présence de
Dominique COMMEAU
Maire d’Étang-sur-Arroux
et
Catherine MANGEMATIN
Directrice de la Maison de Famille de Bourgogne

Cette inauguration s’inscrit dans le cadre du projet de centre de santé départemental. Cette
initiative du Département, une première en France, vise à endiguer la désertifcation médicale qui touche particulièrement la Saône-et-Loire.
 
Imprimer - - par CD 71 - 8 mai 2019

Service Minimum d'Accueil dans les écoles chalonnaises Journée de grève du 9 mai

Service Minimum d’Accueil dans les écoles chalonnaises
Journée de grève du jeudi 9 mai 2019

Les écoles concernées par la mise en place d’un SMA à l’École ANNE-FRANK, rue Jules Ferry sont les suivantes :

Écoles maternelles

• ECOLE MATERNELLE ROMAIN ROLLAND/ 62 avenue de l'Aubépin
• ECOLE MATERNELLE DE BOURGOGNE/ 4 Rue Léon Mauris
• ECOLE MATERNELLE DES CHARREAUX/ 18 Rue Fourier
• ECOLE MATERNELLE DE L'EST/ 20 rue de la Motte
• ECOLE MATERNELLE ANNE FRANK/ 20 rue Jules Ferry
• ECOLE MATERNELLE MAURICE CORTOT/ 1 Rue Vincent Auriol
• ECOLE MATERNELLE PAULINE KERGOMARD/ 1 rue Roger Lagrange
• ECOLE MATERNELLE PABLO NERUDA/ Rue Edgar Varèse
• ECOLE MATERNELLE CHAGALL PICASSO/ 5 Rue Alexandra David Néel

Écoles élémentaires
• ECOLE ÉLÉMENTAIRE LIBERTÉ EGALITÉ FRATERNITÉ/ 2 rue Alphonse-Daudet
• ECOLE ÉLÉMENTAIRE ST EXUPÉRY/ 21 Rue Edouard Benes
• ECOLE ÉLÉMENTAIRE DES CHARREAUX/ 18 Rue Fourier
• ECOLE ÉLÉMENTAIRE MAURICE CORTOT/ 1 Rue Vincent Auriol

Rappel des modalités d’accueil
• De 7 h 30 à 18 h 30
• Assuré par les agents de la Ville de Chalon-sur-Saône
• Le service de cantine est assuré (pour les enfants inscrits à la cantine)
• Des activités sont proposées
• Les parents sont informés la veille du dispositif définitivement mis en place par affichage dans l’école et SMS.
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 7 mai 2019

Journées de la sécurité routière au travail du 13 au 17 mai 2019

JOURNÉES DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE AU TRAVAIL
Du 13 au 17 mai 2019


En France, les accidents de la route sont la première cause de mortalité au travail.
La ministre du Travail et le ministre de l’Intérieur ont lancé dès octobre 2016 un appel national en faveur de la sécurité routière au travail.
Cet appel engage les entreprises à tout mettre en œuvre afin que leurs collaborateurs ne prennent pas de risques au volant, tant lors de leurs trajets domicile-travail que lorsqu’ils sont amenés à conduire des véhicules à des fins professionnelles.


Il vise à créer un mouvement de mobilisation et de prise de conscience, ayant pour vocation à se propager dans les entreprises, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes, autour de 7 engagements forts :
- la non utilisation du téléphone au volant,
- la sobriété sur la route,
- le port de la ceinture de sécurité,
- le respect des vitesses autorisées,
- l’intégration de moments de repos dans le calcul des temps de trajet,
- la formation à la sécurité routière des salariés,
- l’équipement des conducteurs de deux-roues.

Au-delà du drame humain qu’il représente avant tout, qu’il s’agisse de décès ou de blessures graves, le risque routier génère des coûts sociaux et économiques élevés. Il impacte fortement les entreprises et leur activité dès lors qu’il conduit à la perte ou à l’immobilisation, parfois longue, d’un collaborateur.
Prévenir le risque routier consiste à agir sur les différentes dimensions que sont l’organisation des déplacements, les véhicules, les communications et les compétences des employés à la conduite (voir le flyer annexé).

À cet effet, la semaine du 13 au 17 mai 2019 est consacrée au niveau national, et pour la troisième année consécutive, à la sécurité routière au travail.

En Saône-et-Loire

De nombreuses actions de sensibilisation seront menées par des employeurs publics et privés. Ainsi, plus de 200 employés seront sensibilisés durant cette semaine.

En 2018, on déplore 19 tués dans 15 accidents où l’un des conducteurs était en trajet professionnel ou en déplacement domicile-travail.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 7 mai 2019

Le grand Chalon suite à la coupure d'eau à Chalon

A la suite de la rupture de la canalisation d’eau constatée dimanche matin rue d’Autun, la réparation effectuée cette nuit a permis de rétablir la distribution d’eau potable vers 3 heures ce lundi matin.


Pour fiabiliser cette réparation sur cette canalisation majeure, les équipes Suez sous le pilotage du Grand Chalon ont décidé de procéder plus rapidement au remplacement des pièces de réseau voisines, potentiellement fragilisées par la fuite de dimanche.


Cette intervention initialement prévue dans la semaine a débuté ce lundi à 13h30, nécessitant une nouvelle coupure d’eau jusque dans la nuit.


La coupure d’eau concerne les mêmes usagers qu’hier.


Une distribution d’eau en bouteilles est assurée par les équipes Suez en deux points : Place de la République, et rue du rempart Saint Pierre sur le square des anciens combattants.


Les personnes à mobilité réduite peuvent appeler les N° Vert 0 977 401 126 ou 08 000 71 100.
Suez, en coordination avec le Grand Chalon, met tout en œuvre pour rétablir le service de l’eau dans les meilleurs délais, et remercie les Chalonnais pour leur compréhension.

 
Imprimer - - par Le grand Chalon - 6 mai 2019

Nouvelle coupure d'eau Chalon-sur-Saône

« Une des pièces installée cette nuit lors de la réparation de la canalisation d’eau potable rue d’Autun présente une fuite. L’origine de cette fuite n’est pas déterminée précisément à ce stade.

Afin d’éviter que la fuite ne s’aggrave, les équipe Suez vont procéder à une nouvelle coupure d’eau de 13h30 à 17 h et changer la pièce.

La coupure d’eau concernera les même abonnés qu’hier.

Le dispositif d’appels sortants pour prévenir les usagers est prêt à être envoyé.

Nous nous excusons pour ce désagrément. »
Imprimer - - par Suez - 6 mai 2019

Préparation aux concours de la police nationale

Préparation aux concours de la police nationale
par le biais des classes préparatoires intégrées (CPI)


La police nationale propose des préparations à ses concours par le biais des classes préparatoires intégrées (CPI). Elles offrent un véritable tremplin pour devenir cadre de la police nationale.

Au sein du corps de conception et de direction : les commissaires de police dirigent les services de la police nationale et l'ensemble des personnels qui y sont affectés. Interlocuteurs privilégiés des autorités locales, ils déterminent les actions à mener pour atteindre les objectifs définis par le ministre en matière de sécurité. Ils exercent les attributions de magistrat qui leur sont conférées par la loi.
Au sein du corps de commandement : les officiers de police secondent ou suppléent les commissaires dans l’exercice de leurs fonctions. Ils assurent le commandement opérationnel, ils exercent des fonctions d'expertise supérieure en matière de police, de sécurité intérieure et ils ont vocation à diriger certains services.

Les concours de commissaire et d'officier : des concours à haut niveau
Il est possible, après des études supérieures, d'accéder aux corps de conception et de direction, et de commandement de la police nationale : en passant un concours externe, accessible sous conditions de diplôme. Pour le concours de commissaire, les candidats doivent être titulaires d'un master 2 et pour le concours d'officier, les candidats doivent être titulaires d'une licence. Ces concours sont très sélectifs. Il existe une classe préparatoire intégrée (CPI) propre à chacun de ces concours.

Le contenu de la préparation
Les CPI sont animées par l'école nationale supérieure de police sur le site de Cannes-Ecluse -77- (préparation officier) et sur le site de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or -69- (préparation commissaire). Se déroulant de septembre-octobre à juin, les CPI proposent une préparation aux épreuves écrites des concours (culture générale, culture policière, matières juridiques) mais aussi aux épreuves orales et sportives. Le calendrier est disponible en détail sur le site www.lapolicenationalerecrute.fr .

Les CPI offrent de véritables atouts : évaluation du niveau de départ de chacun, suivi pédagogique individualisé, tutorat par des élèves commissaire ou officier, immersion permanente dans l'univers de la police, contacts quotidiens avec des policiers, concours blancs, entraînements filmés aux épreuves orales. Entre 15 et 20 candidats sont sélectionnés chaque année pour chacune des CPI.

Les inscriptions, via le site www.lapolicenationalerecrute.fr sont d'actualité, elles sont ouvertes jusqu'au 29 mai 2019.

Conditions d'accès
Il s'agit d'abord de remplir les conditions d'accès au concours (âge et diplôme notamment).
S'inscrivant dans le cadre de la politique de promotion de l'égalité des chances, ce dispositif est soumis à condition de ressources. Le seuil de ressources à ne pas dépasser est déterminé au regard de nombreux critères (composition de la famille, lieu de domicile, lieu de la scolarité, résultats scolaires et universitaires,...). Il est donc opportun de se renseigner plus précisément sur les modalités d'éligibilité.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 4 mai 2019

SAÔNE-ET-LOIRE : Appel à candidatures lieutenants de louveterie

Le préfet de Saône-et-Loire doit procéder au renouvellement et à la nomination de 16
, à compter du 1er janvier 2020 et pour une durée maximale de cinq ans.


Un lieutenant de louveterie concourt, sous son autorité, à la régulation et à la destruction des
animaux susceptibles d’occasionner des dégâts. Il est le conseiller technique de
l’administration sur les problèmes posés par la gestion de la faune sauvage ; les chasses et
battues administratives sont organisées sous son contrôle et sous sa responsabilité technique.
Ses fonctions, exercées dans l’intérêt général, sont bénévoles.


Tout candidat intéressé est donc invité à transmettre (ou à déposer pendant les heures
d’ouverture) un dossier de candidature AVANT LE 17 JUIN 2019 à la Direction
Départementale des Territoires (DDT) de Saône-et-Loire, service Environnement (37
boulevard Henri Dunant - CS 80140 - 71040 Mâcon cedex), composé des pièces obligatoires
précisées dans le document nommé « Appel à candidature » accessible sur l’Internet
départemental de l’État : http://www.saone-et-loire.gouv.fr/appel-a-candidaturerenouvellement-nomination-a11359.htm

Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 28 avr 2019

Lutte contre l'insécurité routière Opération « 2 roues 2019 » Dimanche 28 avril

Lutte contre l’insécurité routière
Opération « 2 roues 2019 »
Dimanche 28 avril 2019 – 14h00 à 18h00


En 2018, 48 personnes ont perdu la vie sur les routes de Saône-et-Loire dont 8 en deux-roues.
Au niveau national, la baisse de la mortalité observée est significative ; en effet, 3259 personnes ont
perdu la vie en 2018 contre 3448 en 2017, soit une baisse de 5,5 %. Sur ces 3259 personnes décédées
en 2018, 756 étaient des pilotes de deux roues motorisés, soit 23,2 % de l’ensemble des personnes
ayant perdu la vie au niveau national.


Face à ce constat, et dans la perspective d’une prise de conscience collective et individuelle incitant
au respect de la réglementation en vigueur, Jean-Luc MARX, Préfet de la zone de défense et de sécurité Est, Préfet de la région Grand Est, Préfet du Bas-Rhin, a décidé de coordonner une opération de
grande ampleur sur l’ensemble des 18 départements de la zone de défense et de sécurité Est. Cette
opération «2 roues 2019 » se déroulera le dimanche 28 avril 2019 de 14h00 à 18h00.
À l’occasion de cette opération, plus de cinquante policiers et gendarmes seront mobilisés.
Cette période de contrôle visera à prévenir les infractions mineures et à sanctionner les fautes de
comportement graves et génératrices d’accidents, ainsi que les infractions relevant de l’équipement
des engins sur l’ensemble des axes structurants et des routes départementales.

Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 27 avr 2019

Abrogation de l'arrêté préfectoral portant sur l'abattage des chiens dangereux errants

ABROGATION DE L’ARRÊTÉ PRÉFECTORAL
PORTANT SUR L’ABATTAGE DES CHIENS DANGEREUX ERRANTS
A FRONTENAUD ET SUR LES COMMUNES ENVIRONNANTES

 


Le 21 mars 2019, sur la commune de Frontenaud, un homme et son chien ont été attaqués et tués par un autre chien. Dans ce contexte, un arrêté préfectoral a été pris le 26 mars dernier, portant réquisition de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) en vue de procéder à l’abattage d’un animal divaguant sur les communes de Frontenaud et environnantes.
Avec les éléments recueillis par la gendarmerie et l'ONCFS qui ont étroitement travaillé ensemble, il a été possible de déterminer le type de chien : un chien mésocéphale, de couleur marron, au
moins partiellement. Une première réunion en sous-préfecture a permis d’établir que deux groupes de deux chiens avaient récemment erré à proximité de la zone du décès. Les zones de recherche ont également été circonscrites, au regard des témoignages recueillis et de la configuration des lieux : points de passage,
rivière, voie SNCF, bois… Il n’a jamais été question d’abattre tout animal errant au hasard, mais d’y
recourir sur la base d’informations fiables et si les circonstances l’exigeaient, sous un strict contrôle de
l'ONCFS.


Cela n’a pas été nécessaire. Les porte-à-porte et les appels au 17 ont conduit à l’identification de
plusieurs chiens, en état de divagation, mais qui avaient des propriétaires : ceux-ci ont été verbalisés. En
effet, le propriétaire d’un animal est responsable des actes commis par celui-ci et ne doit pas le laisser
errer. Au mois quatre chiens ont été rapidement identifiés et depuis lors, aucun autre chien correspondant
au profil n’a été signalé sur la zone. L’enquête sous l’égide de l’autorité judiciaire se poursuit, la
qualification d’homicide involontaire ayant été retenue à la suite du décès de Monsieur Matter et de son
chien.
Après identification de plusieurs animaux et en concertation avec la gendarmerie et l'ONCFS, il a
été décidé que l'arrêté (qui devait initialement prendre fin le 28 avril) n’avait plus d’utilité et celui-ci a été
abrogé le 16 avril 2019.
En tout état de cause, les services de l’État agissent dans le souci constant de la protection des
personnes et des biens, en veillant au respect du bien-être animal, et non sous la pression de personnes
d’associations qui ne peuvent avoir connaissance de tous les éléments de contexte local et des éléments
d’enquête.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 19 avr 2019

Les personnes sous tutelle peuvent désormais voter

Depuis le 23 mars 2019, les personnes majeures sous tutelle qui étaient privées de leur droit de vote par une décision de justice recouvrent ce droit sous réserve d’être inscrites sur les listes électorales.

Elles peuvent s’inscrire jusqu’au 16 mai 2019 en mairie, par correspondance, par internet ou par l’intermédiaire d’un tiers dûment mandaté. À l’appui de cette inscription, elles doivent présenter la décision du juge ouvrant ou renouvelant la mesure de tutelle afin de justifier qu’elles ont recouvré leur droit de vote.

Pour voter, elles peuvent donner procuration à un tiers, à l’exception de leur mandataire judiciaire ou encore des personnes travaillant au sein des structures qui les prennent en charge ou des salariés ac-complissant des services à la personne.

Le jour du scrutin, la personne majeure sous tutelle vote personnellement à l’urne. Si elle est dans l’impossibilité d’accomplir physiquement son droit de vote, elle peut se faire assister par l’électeur de son choix, hormis les personnes mentionnées ci-dessus.
 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 19 avr 2019

Le sénateur Marie Mercier a rencontré une vingtaine de chefs d'entreprise

A l’invitation du Chalon Business Club, qui a vocation à fédérer les acteurs économiques de la région chalonnaise, le sénateur Marie Mercier a rencontré une vingtaine de chefs d’entreprise autour d’un petit-déjeuner convivial.

 

L’occasion pour elle de présenter le rôle du Sénat, chambre de représentation des collectivités territoriales, d’échanger sur le parcours d’élaboration d’une loi, et de rappeler l’importance de la chambre haute dans le fonctionnement de nos institutions : le Sénat sait s’affranchir des clivages idéologiques pour améliorer la loi, pour preuve le taux de reprise par l’Assemblée nationale des amendements votés par le Sénat, un taux de plus de 50%, et la qualité reconnue des rapports menés par les sénateurs. Marie Mercier a justement pu exposer le travail qu’elle conduit depuis plus de 18 mois en matière de lutte contre les infractions sexuelles sur mineurs, un sujet grave et difficile qu’elle contribue à porter au rang des causes nationales.

 

Elle a aussi fait part de son attention pour le monde de l’entreprise, en exemple son intervention récente sur les difficultés financières du Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprise artisanale, via une question d’actualité au gouvernement suivie de la saisine du ministère de l’Economie et des Finances, ou encore le rapport qu’elle remettra prochainement à la Délégation à la prospective, concernant les impacts de la robotisation et la numérisation de la société. Les chefs d’entreprise présents, très intéressés par le fonctionnement du Sénat et l’implication de Marie Mercier, ont pu lui poser de nombreuses questions, et lui faire part de leur souci constant de simplification administrative. Un sujet essentiel pour eux, évoqué lors de la 4ème Journée des entreprises organisée par le Sénat en mars dernier. Marie Mercier aura plaisir à recevoir à son tour au Sénat, avec son collègue Jean-Paul Emorine, les chefs d’entreprise qui l’ont accueillie.

--
Marie MERCIER
Sénateur de Saône-et-Loire

 
 
Imprimer - - par Marie Mercier Sénateur de Saône-et-Loire - 18 avr 2019

SAÔNE-ET-LOIRE : Soutien des aidants non professionnels accompagnant des personnes en situation de handicap : l'appel à projets 2019 lancé

 

Le Département de Saône-et-Loire lance jusqu’au 24 mai 2019 un appel à projets à destination de toute personne morale de droit public ou de droit privé à but non lucratif, œuvrant en faveur des personnes en situation de handicap dans le département de Saône-et-Loire : associations, centres communaux ou intercommunaux d’action sociale (CCAS ou CIAS), établissements et services médico-sociaux (ESMS), réseaux de santé…

Cet appel à projets vise à soutenir les actions en faveur des aidants non professionnels (famille, proches) accompagnant des personnes en situation de handicap.

Les projets présentés devront porter au moins sur l’une des thématiques suivantes :
• développement de la communication pour une meilleure reconnaissance et une plus grande valorisation du rôle de l’aidant,
• accompagnement de l’aidant dans son rôle et son positionnement,
• développement de la pair-aidance (soutien de personnes confrontées aux mêmes difficultés, aux mêmes problématiques), conformément au dispositif « une réponse accompagnée pour tous ».

Cet appel à projets est publié sur le site internet du Département : www.saoneetloire71.fr
http://www.saoneetloire71.fr/le-departement/appels-a-projets/

A noter : les projets portant sur le soutien des proches aidants accompagnant des personnes âgées n’entrent pas dans le cadre de l’appel à projets. Les actions de soutien à destination de ce public sont prises en compte dans le cadre des travaux de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie (CFPPA).

 Contact : Département de Saône-et-Loire - Direction de l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées - Service politique d’aide et d’action sociale
Espace Duhesme – 18, rue de Flacé - 71026 Mâcon cedex 9
Tel : 03 85 39 75 61 - Mél : schema-autonomie@saoneetloire71.fr

 
Imprimer - - par CD 71 - 17 avr 2019

SAÔNE-ET-LOIRE :Un label pour le « 75ème anniversaire de la libération du territoire »

Afin de valoriser les projets commémorant le 75ème anniversaire de la libération du territoire, en cette
année 2019, un label a été créé par la Direction du patrimoine, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des Armées.


L’obtention de ce label, gage de sérieux et de qualité du projet, permettra aux porteurs de projets de bénéficier d’une communication sur le site Internet de la DPMA.


L’examen des demandes de label a été confié aux services départementaux de l’Office national des
anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) et à leurs conseils départementaux pour les
anciens combattants, les victimes de guerre et la mémoire de la nation.


Afin de postuler à ce label, il convient d’adresser une présentation détaillée de votre projet au service départemental de l’ONACVG de Saône-et-Loire par voie postale, à Cité administrative, 24,
boulevard Henri Dunant, 71025 Mâcon cedex ou à l’adresse suivante : sd71@onacvg.fr.


Les projets détaillés devront parvenir audit service avant le 10 mai 2019, délais de rigueur

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 16 avr 2019

La Ville de Chalon versera une aide de 10 000 € pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris

Tous les Français sont encore sous le choc de la destruction par un incendie ravageur, hier soir, de ce joyau du patrimoine français : Notre-Dame de Paris.

Ces images terrifiantes ont soulevé les cœurs tant la cathédrale de Paris appartient, toutes idées philosophiques, religieuses ou politiques confondues, à la France tout entière.


Dans ces conditions, la Ville de Chalon-sur-Saône se fait un devoir moral de participer à une
reconstruction qui va nécessiter des sommes colossales.

Elle versera dans ce but une subvention de 10 000 €.

C’est ce que Gilles Platret, Maire de Chalon, en compagnie de Benoît Dessaut, adjoint à la
Culture, proposeront lors du prochain conseil municipal.

 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 16 avr 2019





Rechercher dans cette rubrique  


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle