entre nous - chalon sur saone

Ca se passe à Chalon ou dans les environs !


Communiqués officiels

Cette rubrique recueille les communiqués diffusés par nos élus et collectivités locales auprès des médias.

 
 

ST RÉMY : Départ de M. Moine

M. Moine et moi-même nous associons afin de vous faire part de son départ de notre
collectivité.

En effet, suite à la réalisation d’un projet professionnel, il saisit une belle opportunité qui lui
permet également d’effectuer un rapprochement familial qui lui tient à cœur.
M. Moine, adjoint en charge de la sécurité et de la prévention de la délinquance a été
particulièrement investi sur la mandature et a travaillé étroitement à l’organisation et au
déploiement de la police municipale sur le territoire de notre commune.
Après plus de 5 ans au service des San-Rémois, il mettra dorénavant ses compétences et sa
motivation au profit de desseins plus personnels tout en ayant un regard de conseil sur notre
ville.

Toute l’équipe se joint à moi pour lui souhaiter bonne chance.
Je proposerai au prochain conseil municipal Joseph Kim à ce même poste.

Florence PLISSONNIER
Maire de Saint Rémy
 
Imprimer - - par Florence PLISSONNIER Maire de Saint Rémy - 19 nov 2019

Marie Mercier et Jean Paul Emorine : "« Pourquoi nous avons rejeté le budget de la Sécurité sociale »"

Communiqué de presse
des sénateurs Marie Mercier et Jean Paul Emorine
« Pourquoi nous avons rejeté le budget de la Sécurité sociale »


Chaque fin d’année civile, le Parlement discute et adopte le projet de loi de financement de la Sécurité sociale. A l’Assemblée nationale, le Gouvernement dépose un texte qui prévoit le budget des cinq branches qui composent la Sécurité sociale. Une fois adopté par les députés, il est déposé au Sénat qui exerce à son tour ses fonctions législatives d’amendement et de vote de la loi.
Il s’agit d’une période importante puisque la représentation nationale se prononce sur les budgets de la politique familiale, de l’Assurance maladie, des accidents du travail, des retraites et des recouvrements.


Dans le respect des procédures parlementaires, le Sénat devait apporter sa contribution à ce texte dont l’examen en séance publique a commencé le 12 novembre dernier. Conscients de la crise sociale que traverse notre pays, c’est avec vigilance et responsabilité que nous avons abordé les discussions. Mardi 19 novembre, les sénateurs devaient se prononcer sur l’ensemble de ce projet de loi après l’avoir examiné et modifié article par article.

La prise de parole du chef de l’Etat hier, et l’annonce d’un plan pour l’hôpital public par le Premier ministre le 20 novembre ignore le travail du Parlement. L’argument du Gouvernement qui consiste à invoquer l’urgence pour justifier l’annonce tardive de ce plan n’est guère convainquant. La situation de l’hôpital public n’est pas une nouveauté et les mesures qui seront annoncées auraient donc pu figurer dans le projet de loi que nous devions examiner. Ce dysfonctionnement institutionnel est majeur. Il empêche le Parlement d’accomplir sereinement une des missions qui lui est attribuée par la Constitution.

La politique de la France ne se mène pas par le biais de chaînes de télévision et d’annonces médiatiques. C’est la raison pour laquelle le Sénat a rejeté le projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

 
Imprimer - - par Communiqué de presse des sénateurs Marie Mercier et Jean Paul Emorine - 17 nov 2019

CD71 : Demain, objectif zéro déchets à Solutré !


Imprimer - - par CD 71 - 16 nov 2019

Projet de loi sur les Maires : Le Gouvernement va t'il accoucher d'une souris ?

Le Gouvernement avait annoncé un grand texte de loi « Engagement et
proximité » pour enrayer la crise de confiance des Maires et des élus …

L’U.M.C.R. 71 salue des avancées mais s’inquiète de la faiblesse de l’ambition du
projet de loi en cours d’examen à l’Assemblée Nationale. Elle note une remise en cause des avancées favorables aux libertés communales, qui étaient promises ainsi que l’absence de statut de l’élu   digne de ce nom » annoncé par le Président de la République au sortir du Grand Débat.


1.Autonomie de la commune
A contre-courant des objectifs poursuivis, les Députés viennent de supprimer
l’ensemble des dispositions adoptées au Sénat qui introduisaient de la souplesse
dans l’organisation des compétences entre les communes et leurs
intercommunalités, par exemple :
• laisser les communes, les communautés de communes et d’agglomération
organiser librement les compétences eau et assainissement,
• diminuer le nombre des compétences obligatoires des communautés de
communes et d’agglomération et laisser aux élus le libre choix des autres
compétences intercommunales en s’appuyant sur l’accord de l’intercommunalité
et de la majorité significative des communes.


L’UMCR 71 s’étonne que la Commission des lois supprime des dispositions
formulées par le rapport Rebeyrotte-Viala, paru l’été dernier sur « la place de la
commune au sein de l'organisation territoriale » !


2. Sécurité, pouvoir de police du Maire
La vie locale n’est pas toujours tranquille… et Les Maires, pompeusement qualifiés
d’officiers de police judiciaire sont parfois amenés à saisir le Procureur de la
République. Ils réclament un droit à l’information sur les suites données à leurs
plaintes. Or le projet de loi a reculé sur l’obligation d’information automatique des
Maires par le Procureur de la République des classements sans suite, des mesures
alternatives aux poursuites, des poursuites engagées, des jugements devenus
définitifs, ou des appels interjetés concernant les faits commis dans sa commune.


3. Liste paritaire aux élections municipales
Les élus ruraux sont favorables à la mixité et la pratiquent déjà. Il convient
cependant de ne pas accroitre la difficulté de constitution des listes dans les
communes de moins de 1000 habitants. Aussi la mixité doit être recherchée avec
une représentation de chaque sexe ne pouvant être inférieure à 30%.


Au final, si la seule perspective offerte par le Gouvernement est surtout de ne rien
modifier, les élus pourront considérer que les engagements du Président de la
République seront restés lettre morte. Il reste un espoir avec la poursuite du débat
parlementaire et nous prenons immédiatement contact avec les Députés de notre
Département pour donner du souffle à ce texte…qui à ce stade n’est pas de nature
à stimuler des vocations pour les élections municipales de 2020.


JF Farenc et le Bureau de l’U.M.C.R. 71

 
Imprimer - - par UMCR 71 - 15 nov 2019

Episode neigeux précoce: Jean-Baptiste Djebbari appelle les automobilistes à la plus grande prudence et active le dispositif de viabilité hivernale

 

Jean-Baptiste DJEBBARI, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports


Paris, le jeudi 14 novembre 2019

Episode neigeux précoce:

Jean-Baptiste Djebbari appelle les automobilistes à la plus grande prudence et active le dispositif de viabilité hivernale

Alors qu’un épisode neigeux précoce est annoncé sur le quart sud-est du territoire, Jean-Baptiste Djebbari appelle les automobilistes concernés à la plus grande prudence, et à s’informer impérativement auprès des autorités locales sur les consignes à suivre avant de prendre la route. Il annonce également que le dispositif de viabilité hivernale est activé sur l’ensemble du réseau routier national, dès aujourd’hui et jusqu’au vendredi 13 mars 2020.



D’importantes chutes de neige sont notamment attendues cet après-midi et la nuit prochaine jusqu’en plaine dans les départements de l’Ain, de l’Ardèche, de la Drôme, de l’Isère, de la Loire, de la Saône-et-Loire et du Rhône qui ont été placés en vigilance orange neige par Météo-France.



Dans ce contexte, Jean-Baptiste Djebbari a activé le dispositif national de viabilité hivernale qui vise à préserver la mobilité des personnes des risques liés aux aléas météorologiques hivernaux (neige, plaques de verglas…). Durant toute la période hivernale, les directions interdépartementales des routes (DIR) et les sociétés concessionnaires d’autoroutes sont pleinement mobilisées pour assurer la viabilité du réseau. Ce sont :



- 7 500 agents intervenant sur le réseau, mobilisables 24h/24 ;

- Plus de 2 000 camions équipés de lames et de saleuses ou d'engins spéciaux ;

- Entre 200 000 et 400 000 tonnes de sel épandues chaque année selon la rigueur de l’hiver


En complément de tous les moyens mis en œuvre par les gestionnaires routiers, chaque conducteur doit être acteur de la sécurité de tous en préparant son déplacement, en le différant si les prévisions sont mauvaises, en adoptant une conduite prudente et en respectant les consignes de sécurité.

Pour accompagner les automobilistes dans cette démarche, Bison Futé met à disposition le service « Routes en hiver » permettant à chacun d’accéder en un clic aux informations pour adapter ses trajets et sa conduite en fonction de l’état de la route et des conditions météorologiques.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 14 nov 2019

Alerte vigilance orange « neige verglas » en Saône-et-Loire

Le département de Saône-et-Loire est placé en vigilance orange « neige-verglas » du jeudi 14 novembre 2019 à 22h00 jusqu’au vendredi 15 novembre 2019 à 09h00.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les cumuls de neige devraient être importants en particulier en direction du Charolais et du Clunysois où l’on pourrait avoir une couche de neige humide et lourde de 5cm voir 10 cm à 15 cm sur les reliefs au dessus de 400m.
Au nord du département, il neigera également dans la nuit de jeudi à vendredi, mais les cumuls prévus seront plus faibles, un saupoudrage de l’ordre à 3 cm est attendu.
Ces précipitations neigeuses s’atténueront dans la matinée de vendredi.

A compter du jeudi 14 novembre à 18h, les véhicules de transports dont le poids total autorisé en charge est supérieur à 7,5 tonnes ne seront pas autorisés à effectuer des manœuvres de dépassement sur les axes du réseau routier national de Saône-et-Loire (N70, N79, N80).
Ces mêmes véhicules devront également respecter une limitation de vitesse à 70 km/h sur l’ensemble des axes du réseau routier national.

En fonction des conditions de circulation vendredi matin, il est possible que certains transports scolaires ne soient pas assurés. Les familles dont les enfants sont pris en charge recevront un SMS du Conseil régional afin de les informer de la situation.

La préfecture de Saône-et-Loire met en œuvre l’ensemble de son dispositif de vigilance et a alerté les communes et l’ensemble des acteurs concernés afin que toutes les dispositions soient prises pour assurer la sécurité de tous.
Le centre opérationnel départemental sera activé en préfecture à 20h en présence des différents services concernés afin de suivre l’évolution de l’épisode neigeux et d’adapter en temps réel les dispositions à prendre.

Les conditions météorologiques prévues pour cette nuit incitent à la plus grande vigilance.
Le préfet de Saône-et-Loire engage chacun à être extrêmement vigilant. Il est fortement conseillé, dans la mesure du possible, de reporter les déplacements prévus dans le sud du département et d'adopter une attitude de grande prudence sur les routes.


Pour suivre en temps réel la situation des routes :
- pour l’état du réseau national : www.bison-fute.gouv.fr
- pour l’état du réseau départemental : http://www.inforoute71.fr/carte.php
- pour la route centre Europe Atlantique (RCEA) : www.webcams-dir.centre-est.developpement-durable.gouv.fr
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 14 nov 2019

Tri des déchets d'activités économiques : beaucoup d'efforts restent à fournir pour la DREAL

50 % des tonnages éliminés en décharge dans notre région sont des refus de tri, dont la majorité proviennent de centres de tri de déchets d’activités économiques.
Les inspecteurs de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Bourgogne-Franche-Comté ont donc mené une série de contrôles sur les principaux centres de tri de déchets d’activités économiques de la région, afin de mieux comprendre la qualité et la quantité des refus éliminés dans nos centres de stockage.

En 2015, la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte a fixé des objectifs ambitieux de réduction des tonnages de déchets admis en décharge : - 30 % en 2020 et - 50 % en 2025, par rapport aux capacités autorisées en 2010. Alors que la première échéance approche, les tonnages pris en charge par les installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND) ne diminuent pas ou peu et les solutions alternatives de valorisation peinent à se concrétiser.

En amont du centre de tri, le « tri 5 flux » (papier/carton, plastique, verre, bois, métal) n'est pas assez mis en place par les entreprises productrices de déchets, alors qu'il s'agit d'une obligation réglementaire depuis 2016 pour toutes celles qui produisent plus de 1100 litres de déchets/semaine.

La quasi-totalité des sites visités ne dispose que d’un grappin pour réaliser le tri : seuls les gros éléments (grands cartons, palettes) peuvent donc être extraits. Les taux de refus parlent d’eux-mêmes : sur les sites visités, en moyenne 92 % des tonnages entrants en mélange partent en décharge. Seuls quelques pourcents sont triés pour rejoindre des filières de valorisation, alors même que les déchets observés contiennent une très grande proportion de matières valorisables.

Les centres de tri de déchets d’activités économiques ne sont pas en capacité de compenser une absence de tri chez le producteur du déchet : dans l’état actuel des technologies constatées sur ces centres, seul un tri à la source (chez le producteur des déchets) véritablement séparatif (un contenant par type de déchet) permet leur valorisation effective. Des efforts très significatifs restent nécessaires pour améliorer le tri en amont des installations de stockage.

Les inspections sur ce thème se poursuivront à l’automne et pendant l’année 2020, au niveau des producteurs comme des centres de tri. Des sanctions administratives ou pénales pourront être actées selon les constats.
 
Imprimer - - par DREAL Bourgogne-Franche-Comté - 14 nov 2019

À vous d'inventer la ville ! 34 projets pour Chalon

u terme du dernier appel à participation du dispositif « À vous d’inventer la ville », 34 projets ont été retenus pour être soumis au vote des Chalonnais. Vendredi 29 novembre, de 8h à 18h, rendez-vous en mairie ou sur www.chalon.fr pour désigner le projet que vous souhaitez voir naître dans votre ville.

L'appel à projets

Pour la deuxième année consécutive, les habitants étaient invités à participer concrètement à l’amélioration de leur cadre de vie en répondant à l’appel à projets du dispositif « À vous d’inventer la ville ». Au terme de plusieurs semaines de consultation, de nombreuses propositions ont été formulées pour chacun des treize quartiers chalonnais. Tous ces projets ont été instruits et étudiés par les services municipaux pour en définir leur faisabilité, selon des critères préalablement établis (conditions de réalisation, coût de chaque projet compris entre 500 € et 40 000 €, contraintes techniques et juridiques, etc.). Cette étape accomplie, 34 projets demeurent en lice pour être proposés au vote des Chalonnais. À l’issue des suffrages, 13 projets seront retenus, soit un par quartier.

Comment voter ?
Le vendredi 29 novembre, de 8h à 18h, tous les Chalonnais âgés de plus de 16 ans pourront participer au scrutin. Pour voter, deux solutions s’offrent à vous :
- muni d’une pièce d’identité, rendez-vous à l’hôtel de ville, un bureau de vote sera ouvert au salon d’honneur,
- connectez-vous sur www.chalon.fr. et cliquez, en page d’accueil, sur l'article qui sera dédié au vote.
Qu’il soit effectué en mairie ou sur www.chalon.fr, veuillez noter qu’un seul vote par personne sera autorisé. Dans les deux cas, le vote demeure évidemment anonyme et chacun pourra offrir sa voix au projet de son choix et ce, peu importe son quartier.

Les projets
Retrouvez la liste des 34 projets sur le www.chalon.fr.
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 14 nov 2019

NEIGE VERGLAS : Mise en alerte météorologique niveau orange

VALABLE du jeudi 14 novembre 2019 à -22h jusqu’au vendredi 15 novembre 2019 à 09h00

NIVEAU ORANGE : NEIGE VERGLAS
Une très grande vigilance s’impose
Des phénomènes météorologiques
dangereux sont prévus.

Une perturbation pluvieuse traverse le département de Saône-et-Loire. Les températures sont positives, la limite pluie neige est actuellement vers 700m. Après une accalmie à la mi-journée, les pluies reprennent par le sud du département. Dans la nuit de jeudi à vendredi, la limite pluie-neige s'abaisse jusqu'en plaine. Les cumuls de neige prévus sont significatifs sur le sud du département, au sud d'une ligne Charolles/Cluny où l'on pourrait avoir une couche de neige humide et lourde de 5cm d'ici demain vendredi matin.
Ailleurs sur le département, plus au nord, il neige également dans la nuit de jeudi à vendredi, mais les cumuls prévus sont plus faibles de l'ordre de traces à 2cm.
Ces précipitations neigeuses s'atténuent en matinée de vendredi en s'éloignant vers le nord-ouest.


Le bureau de la sécurité civile
et de la défense
 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 14 nov 2019

Le Grand Chalon reconnu 3ème agglomération de taille moyenne la plus attractive de France

 

Baromètre Arthur Loyd 2019 / Le Grand Chalon reconnu 3ème agglomération de taille moyenne la plus attractive de France

Arthur Loyd, 1er réseau national de Conseil en Immobilier d’Entreprise vient de publier sont « Baromètre 2019 d’attractivité des métropoles françaises ».
45 métropoles (soit 77% de la population française des aires urbaines de plus de 100 000 habitants) ont été analysées sur la base de 75 indicateurs. Objectifs : déterminer les territoires créateurs d’emplois en France et mesurer l’attractivité et le dynamisme économique des métropoles.
Pour la première fois, le Grand Chalon fait son entrée sur le podium du baromètre d’attractivité d’Arthur Loyd.

Dans la catégorie des agglomérations de 100 000 à 200 000 habitants, le baromètre place le Grand Chalon sur la troisième marche des agglomérations de taille moyenne les plus attractives de France.

Parmi les points forts du Grand Chalon, l’accueil, l’offre foncière et immobilière à destination des entreprises, l’investissement dans l’innovation et les nouvelles technologies ou encore la qualité de vie.

 
Imprimer - - par Grand Chalon - 8 nov 2019

RCEA :Lancement des travaux de la phase 2 du programme d'accélération de l'aménagement à 2x2 voies en Saône-et-Loire

 

Réuni sous la présidence de Bernard Schmeltz, Préfet de Région, en présence de Jérôme Gutton, Préfet de département, et de Madame Marie-Guite Dufay, Présidente du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, André Accary, Président du Conseil départemental de Saône-et-Loire et David Marti, Président de la Communauté Urbaine du Creusot Montceau, le comité de pilotage du lundi 4 novembre 2019 a permis de dresser le bilan de la première phase et de lancer les travaux de la phase 2 de la RCEA.

L’engagement des partenaires traduit par la signature en 2018 d’une convention financière pour cette phase 2 à hauteur de 328 M € sur la période 2019-2023 se concrétise dès cette année.

Dans la continuité de la première phase 2014-2019 achevée dans les délais annoncés, la mobilisation de chacun des partenaires conduit en effet à une accélération du programme avec de premiers chantiers lancés en 2019, notamment sur RN70 Blanzy la Fiolle où les travaux ont débuté en octobre pour une durée de 18 mois.

Cette accélération permettra une mise à 2x2 voies quasi intégrale de la RCEA dans le département de la Saône-et-Loire au terme de la phase 2.

Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 4 nov 2019

Transfert des services de l'espace Jeanne-Parent vers le Pôle administratif de l'île Saint-Laurent du 5 au 18 novembre


À compter du 19 novembre, l’ensemble des services installés actuellement à l’espace Jeanne-Parent (7 quai de l’Hôpital) sont transférés dans le bâtiment de l’ancienne maternité, 15 quai Jules-Chambion, réaménagé et plus fonctionnel. Le déménagement des services est échelonné sur la période du 5 au 18 novembre. L’accueil du public se poursuit. Les numéros d’appel et adresses de messagerie des différents services restent inchangés.

Ce nouveau site, dénommé Pôle administratif de l’Ile Saint-Laurent, permettra d’améliorer la qualité des services offerts aux usagers et d’optimiser le fonctionnement des services mutualisés de la Ville de Chalon et du Grand Chalon.

Ce pôle regroupera ainsi au rez-de-chaussée et au premier étage du bâtiment de l’ancienne maternité, les directions et services suivants :

- la direction des solidarités et de la santé et deux de ses services rattachés : le service social du CCAS (Ville de Chalon) et le service gens du voyage (Grand Chalon),
- la direction de la cohésion sociale et un de ses services rattachés : le service politique de la ville (Grand Chalon),
- la direction de la vie scolaire (Ville de Chalon),
- le pôle administratif et financier de la délégation générale adjointe à l’action solidaire.

Ce transfert s’inscrit dans le cadre du projet de réaménagement du secteur de l’ancien hôpital sur l’île Saint-Laurent qui prévoit notamment la démolition à la fin du 1er trimestre 2020 de l’espace Jeanne-Parent.


Il permet également, compte tenu de la qualité du bâtiment de l’ancienne maternité - de construction récente (1994) -, et des travaux d’aménagement réalisés, d’améliorer fortement les conditions d’accueil des usagers et les conditions de travail des agents avec notamment :
- des espaces d’accueil du public spacieux, adaptés au niveau de fréquentation des principaux services au public (notamment vie scolaire et service social du CCAS),
- des bureaux plus grands et mieux insonorisés avec des surfaces plus importante,
- un meilleur confort thermique.

67 agents travailleront sur ce nouveau site.

Infos pratiques
Les numéros d’appel et adresses de messagerie des différents services restent inchangés. Ainsi, chaque service est joignable (par téléphone, messagerie, accueil physique) jusqu'à la veille du déménagement sur le site de l'espace Jeanne-Parent et ensuite, dès le lendemain du déménagement, sur le site du pôle administratif de l'île Saint-Laurent avec les numéros de téléphone et adresses de messagerie identiques.
Une permanence « tout service » est effectué pendant la période de déménagement par l'agent de l'accueil général de l'espace Jeanne-Parent.

Le pôle administratif de l'île Saint-Laurent sera donc ouvert totalement au public avec l'ensemble des services installés et opérationnels à partir du 19 novembre.
Imprimer - - par Ville de Chalon - 4 nov 2019

Faux éboueurs : le Grand Chalon informe.

Le Grand Chalon tient à signaler qu'actuellement de « faux éboueurs » se présentent au domicile des habitants pour demander des étrennes.


Le Grand Chalon vous informe que les agents du Grand Chalon qui vendent, de leur propre initiative, des calendriers 2020, se présentent au domicile des habitants avec leur tenue de service logoté aux couleurs du Grand Chalon et une carte professionnelle.
Soyez vigilants

 
Imprimer - - par Grand Chalon - 29 oct 2019

Le Conservatoire du Grand Chalon labellise la première Ecole Française de Musique et de Danse de Shanghaï.

Le Conservatoire du Grand Chalon labellise la première Ecole Française de Musique et de Danse de Shanghaï. Une opportunité culturelle et économique pour le territoire.

La première Ecole Française de Musique et de Danse (EFMD) de Shanghaï et sa région a ouvert ses portes ce week-end et lundi Jérémy Pirello, professeur de Hip Hop de Chalon donnera son premier cours de danse aux élèves chinois.

Cette école unique en Chine appliquera les méthodes d’enseignement et le projet pédagogique du Conservatoire du Grand Chalon. « En Chine, comme en Russie, au Japon ou ailleurs en Europe, l’apprentissage de la musique est souvent purement technique. En France, et ici au Conservatoire, nous enrichissons cet apprentissage avec des cours de formation et de culture musicales. C’est cette dimension culturelle qui est très appréciée. » explique Robert LLorca, directeur du CRR. Cette école unique en Chine appliquera les méthodes d’enseignement et le projet pédagogique du Conservatoire du Grand Chalon.
 
Imprimer - - par Grand Chalon - 26 oct 2019

VERALLIA : Décès du salarié accidenté

Mercredi 23 octobre 2019, vers 14h, au sein de la société VERALLIA, située à Chalon-sur-Saône, un salarié de 35 ans de la société sous-traitante ERAT, au cours d’une opération de maintenance, a été enseveli dans une trémie par des poussières et des résidus provenant du fonctionnement des fours. Il est décédé ce matin à l’hôpital Edouard Herriot à Lyon.

À la suite de cet accident, 18 personnes (sapeurs pompiers, policiers, personnels soignants, salariés) ont été orientées vers le centre hospitalier de Chalon-sur-Saône pour des contrôles. Ces personnes souffraient d’irritation cutanée et de la gorge. Deux sapeurs pompiers souffraient également de brûlures légères.

15 personnes, après examen, ont regagné leur domicile dans la soirée de mercredi 23 octobre. Trois personnes (deux salariés de l’entreprise VERALLIA et un sapeur-pompier) sont restées en observation la nuit de mercredi et ont quitté l’hôpital en milieu de journée le jeudi 24 octobre. Enfin, quatre policiers se sont rendus à l’hôpital jeudi 24 octobre pour contrôle et en sont rapidement ressortis.

L’inspection du travail était sur place hier dès le début de l’événement et a aussitôt commencé ses investigations.
Pour sa part, l’unité départementale de la direction régionale environnement aménagement logement (DREAL) examine, en lien avec l’entreprise, les causes de l’accident et les conditions d’une poursuite en sécurité du fonctionnement de l’installation, avec une vigilance particulière.

Le préfet de Saône-et-Loire exprime tout son soutien et sa profonde sympathie aux proches de la victime.
Il salue le professionnalisme des services engagés sur cette opération : sapeurs-pompiers, policiers et personnel du service d’aide médicale urgente (SAMU).
 
Imprimer - - par Préfecture - 25 oct 2019

TOUSSAINT 2019 : Horaires des cimetières communaux

À l’occasion des célébrations de la Toussaint, les horaires des cimetières de Chalon-sur-Saône et de leur accueil sont temporairement modifiés. Pour l’occasion, un dispositif pour accompagner les personnes à mobilité réduite est également mis en place.

Pendant la semaine de la Toussaint, les horaires d’ouverture des quatre cimetières de la ville seront modifiés.

Du lundi 28 octobre au dimanche 3 novembre, les cimetières seront ainsi ouverts au public de 8 heures à 18 heures.

Horaires des accueils

Les loges des cimetières seront, quant à elles, ouvertes de la façon suivante :

 Cimetières Nord et Ouest :
- Du lundi 28 au mercredi 30 octobre : 8 h à 12 h et 13 h 30 à 18 h
- Jeudi 31 octobre : 8 h à 12 h 15 et 13 h 30 à 18 h
- Du vendredi 1er au dimanche 3 novembre : 8 h à 12 h 15 et 13 h 15 à 18 h

 Cimetière Est :
- Du vendredi 1er au dimanche 3 novembre : 8 h à 12 h 15 et 13 h 15 à 18 h

Accès aux cimetières pour les personnes à mobilité réduite

En raison des fortes affluences attendues, les cimetières chalonnais seront interdits à tous les véhicules le vendredi 1er novembre.

Un véhicule avec chauffeur est mis à disposition des personnes à mobilité réduite afin qu’elles puissent se recueillir auprès de leurs défunts. Aucune réservation n’est à prévoir, le véhicule sera disponible aux entrées des cimetières Nord, Ouest et Est aux horaires suivants :

- Cimetière Nord : de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 15 à 17 h 30
- Cimetière Ouest : de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 15 à 17 h 30
- Cimetière Est : de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 15 à 17 h 30
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 25 oct 2019

SAÔNE-ET-LOIRE Prix Lamartine de l'Assemblée des Départements de France :

Prix Lamartine de l'Assemblée des Départements de France :
Jérôme Fourquet et Denis Lalanne lauréats

Dominique Bussereau, président de l'Assemblée des Départements de France, et l’écrivain Denis Tillinac, président du jury, ont remis ce mardi 22 octobre au soir à Paris le prix Lamartine à deux lauréats prestigieux : Jérôme Fourquet auteur du best-seller « L'archipel français » et Denis Lalanne, ancien journaliste pour « Dieu ramasse les copies ».

Hervé Reynaud, conseiller départemental délégué à la culture, représentant le président du Département de Saône-et-Loire André Accary, et Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon, assistaient ce mardi soir à Paris à la remise du Prix Lamartine, aux côtés d’autres personnalités issues du monde des lettres et de la politique.
Créé l'année dernière, ce prix littéraire récompense chaque année des auteurs pour leur ouvrage contribuant au rayonnement des Départements. Il porte son nom en hommage à Alphonse de Lamartine, écrivain et poète pour qui « le monde est un livre dont chaque pas nous ouvre une page ». Rappelons qu'il fut aussi un grand homme politique : conseiller municipal de Mâcon, président du Conseil Général de Saône-et-Loire, député et ministre des Affaires étrangères. Une vie bien remplie largement mise en lumière cette année en Saône-et-Loire, et tout particulièrement dans le Mâconnais, à l’occasion du 150e anniversaire de sa mort.

C’est dans ce contexte que les deux Saône-et-Loiriens ont pu féliciter les deux lauréats Jérôme Fourquet et Denis Lalanne.
 
Imprimer - - par CD 71 - 24 oct 2019

LES DÉPLACEMENTS DOUX poursuivent leur développement en Saône-et-Loire

Depuis 1997, le Département de Saône-et-Loire s’investit fortement dans
le développement des déplacements doux. En l’espace d’une vingtaine
d’années, il est parvenu à déployer un réseau de pistes cyclables désormais
reconnu en France comme à l’étranger.


Avec plus d’un million de visiteurs chaque année, ces parcours de loisirs doux
sont devenus de véritables références et participent au rayonnement d’un tourisme vert de qualité.

ONZE NOUVEAUX KILOMÈTRES
entre Saint-Léger-sur-Dheune et Saint-Julien-surDheune
Une nouvelle portion, longue de 11 km dont 7,5 km en site propre relie
désormais les communes de Saint-Léger-sur-Dheune et de Saint-Julien-surDheune, en passant par Saint Bérain, Morey, et Essertenne....
Ce nouvel itinéraire doux emprunte aussi bien le domaine public fluvial que
des portions nouvellement créées sur d’anciennes parcelles agricoles. Il
alterne les sections en site propre et en site partagé sur des voies communales
existantes.
Le Département de Saône-et-Loire a investi près de 2,3 millions d’euros pour
la réalisation de cet aménagement. Il a bénéfcié du soutien fnancier de la
Région à hauteur de 422 880 euros.

 
Imprimer - - par CD 71 - 21 oct 2019

Sécheresse : la situation s'améliore dans le département mais reste fragile



Le 9ème observatoire sécheresse de la saison s’est réuni en préfecture ce vendredi 18 octobre 2019.
Pendant la première partie du mois d’octobre, les précipitations sont comprises entre 40 et 80 mm. Les épisodes pluvieux ont permis d’améliorer les débits des cours d’eau, qui restent néanmoins encore faibles. On constate par ailleurs encore plusieurs assecs, notamment dans le Morvan. Les sols demeurent secs, surtout dans l’Ouest du département.

 


La situation s’améliore du fait des récents épisodes pluvieux mais reste fragile, en particulier dans l’Ouest. Le préfet a donc décidé de prendre un nouvel arrêté qui :
- place en situation d’alerte renforcée l’Est du département (secteurs « Saône Doubs et côtes viticoles », « Grosne » et « Seille et Guyotte ») ainsi que le secteur « Arroux Morvan », qui étaient jusque-là en crise.
- maintient la situation de crise sur les secteurs « Dheune », « Bourbince » et « Arconce et Sornin » ;
- maintient la situation d’alerte sur le secteur « Val de Loire ».


Les mesures de restriction s’appliquent jusqu’au 31 octobre 2019.


Sont notamment interdits en situation d’alerte renforcée ou de crise :
. l’irrigation des cultures ; des dérogations peuvent être accordées au cas par cas pour les cultures maraîchères et les pépinières ;
. le lavage des véhicules hors des stations professionnelles équipées d’un système de recyclage des eaux ;
. le lavage des voiries, à l’exclusion des nécessités de salubrité publique ;
. la vidange des plans d'eau.
Les précipitations attendues dans les jours à venir pourront renforcer le débit des cours d’eau et l’humidité des sols. En cas d’amélioration significative de la situation, les mesures de restriction pourront être levées.
Le préfet rappelle que l’économie d’eau doit être un souci quotidien pour l’ensemble des usagers du département. Chacun peut mettre en œuvre tout au long de l’année des mesures d'économie, par exemple limiter les arrosages des pelouses, le lavage des véhicules, privilégier les douches aux bains, remplir sa piscine avant l'été ou réparer les fuites d'eau même minimes.
En situation de crise, il est essentiel de préserver nos ressources en eau au bénéfice de nos besoins prioritaires (sécurité, santé, salubrité), en adaptant nos pratiques quotidiennes en réduisant nos consommations d’eau, en évitant les gaspillages, et en respectant strictement les mesures de restriction en vigueur.
Le présent arrêté ainsi que les évolutions à venir sont consultables sur le site Internet des services de l’État de Saône-et-Loire http://www.saone-et-loire.gouv.fr/

L’ensemble des arrêtés de restriction d’eau au niveau national est mis à disposition sur le site Internet PROPLUVIA http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 18 oct 2019

Agrilocal : un chèque de 4 500 € au restaurant du collège Les Trois-Rivières de Verdun-sur-le-Doubs pour encourager le « bien-manger »


A l’occasion de la semaine du goût du 7 au 13 octobre, Mathilde Chalumeau conseillère départementale déléguée aux collèges, et Frédéric Brochot, vice-président chargé de l’agriculture et de l’alimentation, ont remis un prix au collège Les Trois Rivières à Verdun-sur-le-Doubs pour son active utilisation de la plateforme Agrilocal.

 

Manger mieux en privilégiant les productions locales, c’est l’objectif visé par le Département à travers son choix d’adhérer à la plateforme Agrilocal, un moyen de mettre en relation les producteurs locaux et les acheteurs publics ayant une mission de restauration collective (collèges, maisons de retraite, etc.). Afin d’inciter les établissements scolaires à privilégier ce circuit-court, le Département a décidé cette année de remettre un prix au collège le plus « performant », et surtout un chèque de 4500 € correspondant à la moitié de ses dépenses pour les repas.

Parmi les 18 collèges qui ont participé et passé des commandes via Agrilocal pour un montant total de plus de 41 000 €, c’est le collège des Trois Rivières à Verdun-sur-le-Doubs qui est sorti du lot avec plus de 10 000 € de commandes passées lors de l’année scolaire 2018-2019.
Jeudi, Mathilde Chalumeau et Frédéric Brochot ont remis un trophée et le chèque à l’équipe de restauration, et adressé leurs félicitations et encouragements au nom du Président André Accary.


C’est une grande satisfaction pour le Département qui permet, avec ce concept Agrilocal, de soutenir les producteurs locaux volontaires en valorisant leurs productions et en générant des revenus complémentaires pour leurs exploitations. Pour les élèves, c’est un bon moyen aussi de l’éduquer à mieux manger en valorisant les filières courtes.

 
 
Imprimer - - par CD 71 - 12 oct 2019

Les rapports du Conseil Communautaire du 15 octobre

Conseil communautaire
15 OCTOBRE 2019
«Salon du Colisée, 1 rue d'Amsterdam, Chalon-sur-Saône»


Imprimer - - par Grand Chalon - 11 oct 2019

SAÔNEOR Inauguration et ouverture de la desserte de Chalon-sur-Saône Nord

André Accary, président du Département de Saône-et-Loire, et Sébastien Martin, 1er vice-président chargé des
routes et des infrastructures, président du Grand Chalon, inaugurent la fin du chantier de la desserte du parc
d’activités SaôneOr le jeudi 10 octobre.

 

 

Imprimer - - par CD 71 - 11 oct 2019

Sébastien Martin intervenant à la Cérémonie de dévoilement des Villes Lauréates de l'Appel à manifestation d'intérêt "Cœur de Territoires"

 

Sébastien Martin, président du Grand Chalon intervient à la
Cérémonie de dévoilement des Villes Lauréates de l’Appel à manifestation d’intérêt
"Cœur de Territoires" pour l’implantation du CNAM au sein de la Cité du Numérique

Le Grand Chalon figure parmi les 53 premiers sites choisis par le CNAM pour une nouvelle implantation dans le cadre de son programme « au cœur des territoires ». Cette initiative validée, puis soutenue par le Ministère du travail et par le Ministère de la cohésion sociale a été mise en place prioritairement dans les villes signataires du programme « Action cœur de ville ».

Sébastien Martin, président du Grand Chalon présentera l’exemple du Grand Chalon, territoire d’accueil d’une nouvelle licence informatique générale du CNAM.

Cette formation est unique en France puisque le CNAM a mis en place un cursus « sur-mesure » pour le Grand Chalon, en formation initiale et non continue, ce qui constitue une 1ere pour l’organisme.

Cette nouvelle formation offre aux étudiants la possibilité d’effectuer sur le territoire du Grand Chalon un cursus complet dans la filière numérique, constitué de la nouvelle licence informatique générale portée par le Conservatoire National des Arts et Métiers Bourgogne Franche Comté (CNAM), et du Master « Management des Technologies Interactives 3D », de l’Institut Image Arts et Métiers Paris Tech (ENSAM). Ce projet est soutenu par le Grand Chalon à hauteur de 50 000 euros.

Ce cursus en 3 ans répond aux besoins spécifiques de la filière industrielle et de ses entreprises ainsi qu’à une demande croissante lié au développement du numérique sur le territoire.

Imprimer - - par Grand Chalon - 26 sept 2019

CHALON : Focus sur le projet des doudous « a-paix-sants »



Dans le cadre de l’atelier couture à la Maison de quartier de la Paix, 100 doudous sont en cours de réalisation. Une fois finalisés, ils seront distribués à des associations caritatives durant les fêtes de fin d’année.

Le projet, qui a débuté le 19 août dernier, consiste à faire fabriquer des doudous originaux et colorés au sein de l’atelier couture qui se trouve à la Maison de quartier de la Paix. En associant les habitants volontaires, cette opération vise à créer du lien social autour d’une action caritative. Cette démarche fédère aussi bien les personnes fréquentant les ateliers couture que des habitants habitués à d’autres ateliers qui participent également à cette opération. Les 100 doudous « a-paix-sants » - du nom de la Maison de quartier qui a initié l’idée - ont vocation à être distribués au moment des fêtes de fin d’année à des associations prenant en charge l’enfance.

Rendez-vous le 21 septembre au square Chabas

Le fil rouge qui a débuté le 19 août dernier se poursuivra ce samedi 21 septembre lors de la fête de quartier de la Paix et du Centre qui aura lieu au square Chabas. Pour l’occasion, deux machines à coudre permettront à celles et ceux qui le souhaitent de venir aider à la découpe ou à la couture des doudous réconfortants et ainsi compléter une collection déjà riche.

Les doudous sont visibles en ce moment-même à la Maison de quartier de la Paix, située 26 rue de la Paix, où chacune des nouvelles réalisations est accrochée à un fil en attendant leur prochaine distribution. Cette action inédite et solidaire a vocation à perdurer dans le temps. Cette campagne de distribution devrait être réalisée plusieurs fois dans les années à venir.
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 19 sept 2019

Sébastien Martin à Gérald Darmanin au sujet de la suppression de la Brigade des Douanes de Chalon-sur-Saone

Le courrier que Sébastien Martin vient d'adresse à Gérald Darmanin, Ministre de l'Action et des Comptes Publics au sujet de la suppression de la Brigade des Douanes de Chalon-sur-Saône.

 

 

Courrier Sébastien Martin, Président Du Grand Chalon à Gérald Darmanin by vivre-a-chalon on Scribd

Imprimer - - par Sébastien Martin - 18 sept 2019





Rechercher dans cette rubrique  


 
Parrainage d'enfants
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle