entre nous - chalon sur saone

Ca se passe à Chalon ou dans les environs !


Communiqués officiels

Cette rubrique recueille les communiqués diffusés par nos élus et collectivités locales auprès des médias.

 
Publicité.

 

 

Chalon : un tapis végétal autour du monument aux morts quai Gambetta

Engazonnement autour du monument aux morts quai Gambetta à Chalon

L’arrêt progressif des produits phytosanitaires au sein de l’espace public impose un changement des modes d’entretien mais également une évolution de notre perception de ces lieux.


 

En effet la fin des désherbants chimiques engendre l’apparition d’herbes indésirables malgré les interventions régulières des agents de la municipalité.

Pour empêcher la prolifération d’herbes longues sans retarder l’application de méthodes naturelles, les services de la Ville ont privilégié une végétalisation uniforme du sol de certains espaces (cimetière Boucicaut puis abords du monument aux morts) réalisée à l’aide d’un mélange de plantes basses (mini trèfles, graminées...).

Plus facile à entretenir, ce tapis végétal d’une dizaine de centimètres de hauteur sera débrousaillé 3 à 4 fois par an.

LA TECHNIQUE INÉDITE DE l’HYDROMULCHING
Le service des Espaces Verts a initié la technique de l'hydromulching au cimetière Boucicaut en projetant sur les trois hectares du site un mélange composé de cellulose, d’engrais, d’eau, de graines et d’un colorant naturel. Utilisé pour repérer les zones déjà travaillées, ce colorant disparait après trois semaines.

Entamée cette année à Boucicaut, cette végétalisation d’un nouveau genre s’étendra aux autres cimetières chalonnais d’ici fin 2019.

Aujourd'hui quai Gambetta, c'est sur le parvis du Monument aux morts qu'a été réalisée une végétalisation visant à aboutir à l'implantation d'un couvert végétal durable par la technique de l'hydromulching.

Les travaux consistent à :

* un ratissage complet du sol en place pour assurer une germination du mélange appliqué,
* une pose de délimitation pour les allées,
* la confection et la mise en oeuvre du complexe de végétalisation comprenant du mulch (couverture de sol), de l'amendement et les semences par hydromulching.

Montant des travaux : 3 999 € TTC

 


Transmis par Christiane Chapé
Photos : Christiane Chapé
Imprimer - - par Transmis par christiane chapé - 19 oct 2017

Sécurité routière : renforcement des contrôles en Saône-et-Loire

Sécurité routière : renforcement des contrôles en Saône-et-Loire :
non respect des limitations de vitesse et non port de la ceinture
Du 20 au 23 octobre 2017

Prudence sur les routes de Saône-et-Loire

Comme chaque mois, un thème de sécurité routière est mis en avant par la préfecture et les forces de l’ordre du département de Saône-et-Loire afin de conjuguer prévention et répression des comportements les plus à risques et les plus accidentogènes sur la route.

En 2017, on recense dans le département un total de 250 accidents. Sur les 31 accidents mortels constatés en 2017 dans le département, 11 résultent d’une vitesse excessive.

Afin de lutter contre les comportements inadaptés des conducteurs et d’éviter de nouveaux drames humains, les services de police et de gendarmerie de Saône-et-Loire vont renforcer les contrôles dans le département du 20 au 23 octobre 2017.
 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 18 oct 2017

SAÔNE ET LOIRE : Toutes les démarches exclusivement en ligne 24h/24 7j/7

 

Toutes les démarches exclusivement en ligne 24h/24 7j/7 à compter du 6 novembre 2017

Les modalités de délivrance des titres réglementaires que sont la carte nationale d’identité, le passe-port, le permis de conduire et la « carte grise » sont aujourd’hui modifiées.

Se déplacer en préfecture ou sous-préfecture est inutile. Toutes les démarches sont accessibles 24h/24 7j/7 directement en ligne. Pour les personnes n’ayant pas d’accès à Internet ni à titre personnel ni grâce à un point numérique communal ou intercommunal, un point numérique est ouvert ou public dans chaque sous-préfecture d’arrondissement et à la préfecture pour l’arrondissement chef-lieu selon les horaires précisés sur le site internet des services de l’État www.saone-et-loire.gouv.fr.

Jérôme Gutton, Préfet de Saône-et-Loire, accompagné de Jean-Claude Geney, secrétaire général de la préfecture, présenteront ce nouveau dispositif lors d’une rencontre avec la presse le jeudi 19 octobre 2017 à 16h30 à la préfecture salle Greuze.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 17 oct 2017

Vincent Bergeret sera candidat à la succession de maire de Châtenoy-le-Royal

Communiqué de presse de
Madame Marie MERCIER
Sénateur-Maire de Châtenoy-le-Royal

D’un commun accord et en concertation avec l’ensemble de l'équipe de la majorité municipale, pour certains, élus aussi depuis 2001, je vous informe que Vincent Bergeret sera candidat à ma succession de maire de Châtenoy-le-Royal lors du Conseil Municipal du 23 octobre prochain.

Je resterai à ses côtés et veillerai au maintien de l’esprit qui m’anime depuis 16 ans et à la réalisation du projet de mandat pour lequel les habitants m’ont fait confiance.


Je siégerai toujours au conseil communautaire et serai attentive à ce que Châtenoy-le-Royal y conserve une vice-présidence.


Je remercie chaleureusement tous ceux qui m'ont aidée au long de ces années et assure tous les Châtenoyens de mon fidèle attachement.

 
Imprimer - - par Marie Mercier Sénateur de Saône-et-Loire - 17 oct 2017

Benjamin Griveaux valorise "l'Industrie du futur au cœur des Territoires"

Communiqué

Benjamin Griveaux se rendra mardi 10 octobre en Saône-et-Loire pour mettre en valeur l’industrie du futur. Produits connectés, plieuse assistée par un robot, aéronautique : à travers quatre entreprises ancrées dans les territoires, il rencontrera celles et ceux qui innovent au service de leurs clients et de l’emploi.

Au cours de ce déplacement, le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, saluera le nécessaire engagement à long-terme des entreprises ; deux d’entre elles, Safran Aircraft Engines et BSE Electronics, célèbrent leur 30e anniversaire cette année.

Programme prévisionnel :

09h45 Visite de l’entreprise Abraservice France et inauguration de la nouvelle presse plieuse
2, rue Jean-Baptiste Perrin – 71 380 Saint-Marcel
10h35 Visite de l’entreprise Jean Perrot – Groupe Pinette Emidecau et présentation de ses outils et techniques les plus innovants
5 Rue Paul Sabatier, 71100 Chalon-sur-Saône

11h15 Discours de Benjamin Griveaux.

11h35 Rencontre avec les chefs d’entreprises

12h25 Visite de l’entreprise Safran Aircraft Engines, échange avec les salariés
616, avenue de l’Europe – 71200 Le Creusot

13h15 Visite de l’entreprise BSE Electric, échange avec les salariés
616, avenue de l’Europe – 71200 Le Creusot
 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 9 oct 2017

CHALON : Prise de photos sur l'ensemble des voies de la Ville

Je vous informe que dans le cadre de la réalisation de l'inventaire de voirie et mobilier urbain porté par la Direction de la Gestion Urbaine de Proximité, des prises de vues vont être faites sur l'ensemble des voies de la Ville durant ce mois d'octobre. Elle seront réalisées via le passage une voiture banalisée équipée de caméras.
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 6 oct 2017

« Glyphosate : la Commission des Affaires européennes missionne Cédric VILLANI sur l'indépendance des agences européennes »

« Glyphosate : la Commission des Affaires européennes missionne Cédric VILLANI sur l’indépendance des agences européennes »

Paris, le 5 octobre 2017

L’ordre du jour de la Commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale du jeudi 5 octobre 2017 était en partie consacré à la présentation d’une communication sur le glyphosate. A cette occasion, les députés ont largement débattu de l’utilisation de cet herbicide controversé, classé « cancérigène probable » par le Centre international de recherche sur le cancer (OMS). Malgré cette expertise, l’Agence européenne chargée des produits chimiques (ECHA) et celle de la sécurité des aliments (EFSA) ont quant à elles émis un avis opposé, préférant autoriser la commercialisation du produit. Une décision hautement controversée qui interroge notamment la question de la pertinence de l’expertise scientifique en Europe.

Présidente de la Commission des Affaires européennes, Sabine THILLAYE a proposé de saisir le président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, M. Cédric VILLANI, d’un rapport sur l’indépendance et l’objectivité des agences européennes.

« La question de l’utilisation du glyphosate doit être appréhendée à l’échelle européenne, au risque de créer de nouvelles distorsions de concurrence. A ce titre, il est fondamental que l’ensemble des citoyens européens puissent disposer d’une expertise scientifique la plus fiable, objective et transparente possible ».

« Alors que sont publiés les ‘Monsanto papers’, il me semble important qu’un travail soit conduit pour mieux contrôler les agences européennes, notamment leurs relations supposées avec l’industrie chimique et agrochimique. Sur des sujets d’une telle importance, le doute ne doit pas être permis. Les agriculteurs comme les consommateurs ont droit à un diagnostic clair et sans ambigüité sur la toxicité relative de ces produits. C’est à la fois un enjeu de santé publique, de transparence et, pour l’Union européenne, de crédibilité ».

Sabine THILLAYE
Présidente de la Commission des Affaires européennes
Membre de la Commission de la Défense et des Forces Armées
Députée d’Indre-et-Loire
 
Imprimer - - par Sabine THILLAYE Présidente de la Commission des Affaires européennes - 5 oct 2017

Marie Mercier et JP Emorine réagissent à la réélection de Gérard Larcher à la présidence du Sénat

COMMUNIQUE DE PRESSE
DES SENATEURS MARIE MERCIER ET JEAN PAUL EMORINE

La réélection de Gérard Larcher à la présidence du Sénat
est la consécration d’une méthode de travail
fondée sur le dialogue et le respect de chacun

Le renouvellement par moitié du Sénat, le 24 septembre dernier, a vu la majorité sénatoriale
progresser. Aujourd’hui, notre assemblée s’est réunie dans sa nouvelle composition et Gérard
Larcher en a été réélu président, à la majorité absolue par 223 dès le premier tour. Il s’agit de
la consécration d’une méthode de travail fondée sur le dialogue avec les différentes
composantes du Sénat, le respect des opinions de chacun, et la recherche constante de la
cohésion territoriale pour notre pays.


L’année 2017 a été celle de grands bouleversements électoraux, qui n’ont pourtant pas perturbé
le Sénat. Comme aime à le dire le Président Larcher, « cette maison n’est pas le clone de nos
partis politiques, c’est plus que ça ». Sa vocation de représentation des territoires impose une
approche différente de la vie publique.


Au service des collectivités territoriales, le respect de l’élu est au centre des préoccupations de
notre assemblée. En plus de ses obligations de deuxième personnage de l’Etat, Gérard Larcher
continue régulièrement d’aller à la rencontre des élus locaux, dont il fut et dont il connaît
parfaitement les responsabilités quotidiennes. Homme d’expérience et de travail, homme de
cœur, il a su faire évoluer la Chambre Haute avec son temps en renouvelant ses pratiques, en
conduisant les débats sur les grands enjeux de notre époque.
Les sénateurs accompagnent les maires et entendent le décalage entre les reproches de gabegie
financière faits aux collectivités territoriales et la réalité. La grande majorité des élus se placent
bénévolement au service de leur commune. Ils disposent de moyens financiers de plus en plus
faibles pour répondre aux exigences légitimes de leurs administrés. Le Président Larcher n’a
jamais manqué de rappeler au Gouvernement que parmi les collectivités territoriales, il y a
aussi des oubliés de la République.


Dans son travail de législateur, le Sénat a toujours fait preuve d’une vision raisonnée de l’étude
des textes de loi. Le Président Larcher a déclaré qu’au Palais du Luxembourg, « on ne dit
jamais non par dogmatisme, jamais oui par discipline ». Cet esprit de consensus, d’écoute et
de dialogue entre collègues est la seconde pierre angulaire de son action et permet au Sénat
d’être un véritable trait d’union entre les différents courants qui le composent.
C’est bien cet esprit-là que le Président Larcher souhaite résolument étendre à l’ensemble de
notre pays. « Faisons attention, des élus découragés, ça ne peut pas être un pays qui va bien.
Tout cela est rattrapable mais il va falloir qu’on reprenne le chemin du dialogue ».

 
Imprimer - - par SENATEURS MARIE MERCIER ET JEAN PAUL EMORINE - 2 oct 2017

Intrusion à l'Espace des Arts : Le Grand Chalon dépose plainte


Au cours du weekend des 23 et 24 septembre, plusieurs individus ont pénétré illégalement sur le chantier de l’Espace des Arts. Suite à cette intrusion, des dégradations ont été constatées.

Propriétaire du bâtiment, le Grand Chalon a déposé une plainte contre X pour vandalisme.

L’Agglomération condamne avec la plus grande sévérité cette atteinte à son patrimoine, et rappelle que les peines encourues pour de tels faits sont de 1 500 € d’amende ainsi qu’un Travail d’Intérêt Général.

Toute intrusion sur un chantier interdit au public constitue une mise en danger de la sécurité de ses auteurs et des riverains. A ce titre, le Grand Chalon appelle chacun à la responsabilité et au discernement dans sa conduite face à de tels agissements.
 
Imprimer - - par Le grand Chalon - 28 sept 2017

SAÔNE ET LOIRE :un exercice « épizootie » dans le département le 29/09

Les services de l’État de Saône-et-Loire organisent un exercice « épizootie » dans le département.

Le 29 septembre 2017, dans le secteur de la Bresse, se jouera un exercice de simulation d’épizootie (épidémie qui frappe les animaux) pour tester l’efficacité des dispositifs spécifiques ORSEC (organisation de la réponse de sécurité civile) de lutte contre les épizooties majeures.

Cet exercice mobilisera sur le terrain l’ensemble des acteurs de la sécurité du département.

La population est invitée à ne pas diffuser de fausses informations sur les réseaux sociaux. Cette simulation relève bien d’un exercice de sécurité civile et ne témoigne pas de l’existence d’une menace particulière sur la volaille dans le département de Saône-et-Loire.
 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 28 sept 2017

La solution santé mutualisée « Ma Commune Ma Santé »

Tous les Chalonnais peuvent bénéficier d’une mutuelle collective à adhésion facultative, pérenne dans le temps et à un coût optimisé.
Sans questionnaire de santé, sans limite d’âge, adaptée et négociée avec les spécialistes du métier, l’offre « Ma Commune Ma Santé » s’adapte aux besoins et assure une couverture de soins à plusieurs niveaux et à des tarifs négociés.


L’offre comporte 5 formules pour les actifs et 4 formules pour les séniors, apportant des garanties spécifiques et adaptées aux besoins de chaque catégorie de population.
Cette action permettre de soutenir un retour à une couverture santé pour tous.

Organisation du dispositif « Ma Commune Ma Santé » à Chalon-sur-Saône
La ville de Chalon-sur-Saône, grâce à ses différents services en contact direct avec les chalonnais (CCAS, Service des Personnes Agées, maisons de quartier…) dispense une communication générale, réalisée en interne, visant à faire connaître à un large public le dispositif « Ma Commune Ma Santé », mais également, ses droits à la santé. Les personnes les plus fragiles pourront être accompagnées dans leurs démarches d’accès à ce droit.

Les dates des prochaines permanences :

Octobre :
02/10 : toute la journée au CCAS Espace Jeanne Parent
05/10, 12/10, 19/10 et 26/10 Matin CCAS Espace Jeanne Parent et après midi Maison des Seniors

Novembre :
Jeudi 2 novembre le matin à l'Espace Jeanne Parent et l'après midi à la Maison des Seniors
Les 6 et 20 novembre matin à la maison des seniors et le 13 et 27 novembre matin à l' Espace Jeanne Parent

 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 26 sept 2017

la Mission du Centenaire renouvelle cette année le lancement de son appel à projets en vue d'une labellisation.

 

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale de l’année 2018, la Mission du Centenaire renouvelle cette année le lancement de son appel à projets en vue d’une labellisation.

Des axes structurants mais non exclusifs sont proposés ;
- la commémoration des dernières batailles de la Grande Guerre
- la fin de la guerre et la signature de l'Armistice
- la construction de la paix et "les sorties de guerre"
- après 14-18 : deuil et reconstruction.

Cependant, aucune restriction n’est imposée et tout projet relatif aux commémorations du centenaire continuent de recevoir l’appui de la Mission.

Les projets du département devront être présentés et validés par le Comité départemental du Centenaire qui se réunira à la fin du mois d'octobre 2017 (date non encore fixée),

Aussi, les dossiers devront être transmis ou déposés à l’attention du sous-préfet de Charolles au plus tard le mercredi 18 octobre 2017 (sous-préfecture de Charolles, 28 rue de la Madeleine).

Les projets labellisés pourront faire l’objet d’une aide financière ; cette demande devra être présentée devant ce même comité départemental qui se prononcera sur son opportunité et la transmettra à la Mission du Centenaire pour décision, en février 2018.

Une réunion de validation sera également organisée par le comité départemental.

Les modalités de l’appel à projet et les formulaires de demande sont disponibles sur le site Internet de la Mission du Centenaire à l’adresse : http://centenaire.org/fr/la-mission/le-label-centenaire

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 23 sept 2017

Sécurité routière : renforcement des contrôles des conducteurs de deux roues

Sécurité routière : renforcement des contrôles
des conducteurs de deux roues
Du 22 au 25 septembre 2017

 

Prudence sur les routes de Saône-et-Loire

Comme chaque mois, une période à thème de sécurité routière est organisée par la préfecture et les forces de
l’ordre du département de Saône-et-Loire afin de conjuguer prévention et répression des comportements les plus à
risques et les plus accidentogènes sur la route.
En 2016, la Saône-et-Loire a déploré une mortalité routière particulièrement défavorable, en particulier chez les
deux roues avec 8 tués (2 cyclomotoristes, 4 motocyclistes et 2 cyclistes). Depuis le début de l’année 2017, 6
motocyclistes et 3 cyclistes sont décédés sur les routes du département.
Afin de lutter contre les comportements inadaptés des conducteurs de deux roues et d’éviter de nouveaux drames
humains, les services de police et de gendarmerie de Saône-et-Loire vont renforcer les contrôles des deux roues
(vélos, cyclomoteurs, motocyclettes) dans le département du 22 au 25 septembre 2017.
Dans ce cadre, et à des fins de prévention également, les gendarmes et policiers sensibiliseront les conducteurs
aux risques routiers et au partage de la route.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 22 sept 2017

SAÔNE ET LOIRE : Le Centre départemental de santé de Saône-et-Loire est créé


Placer des médecins généralistes dans les territoires en carence est l’objectif du Centre départemental de santé en Saône-et-Loire. Un projet sur lequel le Président André Accary travaille depuis nombreux mois et qui a fait l’objet, en juin, d’une annonce largement relayée au niveau national.

 

 

Aujourd’hui, l’heure est à la concrétisation. Ce jeudi 21 septembre 2017, le Président a donc annoncé, lors de l’assemblée départementale, la naissance officielle du Centre départemental de santé, et dévoilé les communes qui accueilleront les quatre pôles territoriaux ainsi que les antennes où exerceront les premiers médecins généralistes salariés par un Département en France. Ces choix d’implantations font suite à l’appel à manifestation d’intérêt des communes, qui a permis à tous les territoires de faire connaître leur intérêt jusque début septembre.


Les prochaines étapes concerneront le recrutement des équipes médicales et administratives, l’installation effective du Centre de santé départemental dans les locaux du Département à Mâcon, et la communication auprès des candidats potentiels, par le biais de la presse spécialisée, des facultés de médecine et des congrès de professionnels de santé auxquels le Président Accary se rendra.

 http://www.saoneetloire71.fr/accompagner/centre-departemental-de-sante

 
Imprimer - - par CD 71 - 22 sept 2017

SAÔNE ET LOIRE : les sujets phare de l'assemblée départementale

Assemblee Departementale Sept 17

Imprimer - - par CD 71 - 21 sept 2017

Centre de santé : une bonne nouvelle pour le Grand Chalon !

L'assemblée départementale, où je siège en tant que 1er vice-président, vient d'adopter le dispositif de centre de santé départemental qui va permettre de recruter une trentaine de médecins généralistes pour la Saône-et-Loire.

Le Grand Chalon, dans le cadre de son contrat local de santé est également mobilisé sur cette question et a d'ailleurs obtenu une enveloppe d'1,7 millions d'euros pour accompagner les projets de maisons de santé.

Je me félicite que, dans le cadre du dispositif adopté aujourd'hui par le Département, les propositions faites par les communes de l'agglomération, en lien avec le Grand Chalon, aient été retenues selon un déploiement en trois phases avec des médecins qui travailleront sur le pôle de Chalon et les antennes de Mercurey, Champforgeuil en phase 1, Fragnes-La Loyère, Châtenoy-le-Royal et Lux en phase 2, puis Saint-Désert en phase 3.

La politique, c'est répondre aux enjeux de nos territoires et aux attentes de nos habitants, notamment en ce qui concerne un sujet aussi essentiel que l'offre de santé. C'est ce que nous faisons au Grand Chalon comme au Département.


Sébastien MARTIN
Président du Grand Chalon
1er Vice-président du Conseil départemental
 
Imprimer - - par Sébastien MARTIN Président du Grand Chalon - 21 sept 2017

SAÔNE ET LOIRE : Le Département facilite l'arrivée de la fibre optique dans les immeubles !

Construire et agir pour une Saône-et-Loire dynamique et attractive, c’est ce que le Département s’emploie à faire au quotidien. Accélérer le déploiement du Très haut débit fait partie des objectifs de la majorité du Président André Accary qui a signé ce lundi après-midi une convention avec les bailleurs sociaux, dans le cadre du déploiement des prises FTTH (la fibre optique à la maison).

 

Pour ces derniers (OPAC, Mâcon Habitat, Semcoda, Villéo), cette convention unique vise à faciliter l’accès des réseaux optiques aux immeubles leur appartenant et permettre ainsi aux locataires d’accéder au Très haut débit dans de bonnes conditions, au fur et à mesure des déploiements. A l’issue de cette première étape, 70% des foyers de Saône-et-Loire (soit 96 000 foyers) bénéficieront du Très haut débit. Les premiers coups de pioches seront donnés en octobre et les premières armoires de rue (points de mutualisations) devraient arriver d’ici le mois de décembre.


Pour le Département, cette première étape de déploiement jusqu’en 2020 est un investissement de 60 millions d’euros sur un montant total de 172 millions d’euros.

 
Imprimer - - par CD 71 - 19 sept 2017

Climats de Bourgogne : 3 500 ha bientôt protégés sur la Côte viticole

La DREAL Bourgogne-Franche-Comté mène actuellement deux projets de classement de sites sur le territoire couvert par les Climats du Vignoble de Bourgogne :

Un premier site sur la Côte de Nuits (entre Chenôve et Nuits-Saint-Georges) pour une surface de 4 195 ha
Un second site au nord de Beaune, articulé autour de Savigny-lès-Beaune, Pernand-Vergelesses et la Colline de Corton. (cf. carte en PJ),

Pour le site de la Côte Nord de Beaune, l’enquête publique interviendra au cours du mois de novembre 2017.

Vous êtes propriétaire, viticulteur ou habitant d’une des 7 communes de la Côte Nord de Beaune ? Vous souhaitez savoir si vous êtes directement concerné par ce classement ou plus largement vous informer sur la procédure ?
Une foire à questions sur le classement des sites est disponible sur le site de la DREAL et vous pourrez également rencontrer l’inspecteur des sites en charge de ces dossiers lors de ses permanences d’information :

le 25 septembre, de 17h à 19h à Aloxe-Corton (salle des fêtes)
le 26 septembre, de 17h à 19h à Pernand-Vergelesses (salle Abel Moine)
le 27 septembre, de 17h à 19h à Savigny-les-Beaune (salle St Paul)

Contacts :
Patricia DROZ – 03 81 21 67 18 – 07 61 20 94 79
patricia.droz@developpement-durable.gouv.fr

En savoir plus sur le classement de ces 3 500 ha des Climats de Bourgogne
Depuis juillet 2015 les Climats du Vignoble de Bourgogne sont inscrits sur la liste des Biens du patrimoine mondial de l’UNESCO, rejoignant ainsi le club très fermé des vignobles labellisés, comme la juridiction de Saint Emilion, les coteaux de Lavaux en Suisse, les vignes de Tokaj, etc.. La décision qui a été prise en juillet 2015 est l’aboutissement de plusieurs années de travail mais aussi le début d’une nouvelle étape : la consolidation des acquis et la mise en œuvre des engagements de tous les partenaires.

Parmi les acteurs très mobilisés, l’Etat est chargé de la mise en place d’une des mesures phares du plan de gestion visant une protection maximale des paysages des Climats par le biais d’un site classé.

Classer un site consiste à reconnaître la valeur patrimoniale d’un ensemble paysager de premier ordre dans le but de le transmettre aux futures générations dans un bon état de conservation. Par conséquent, un régime exigeant sous forme de servitude d’utilité publique est la traduction matérielle du classement (pour rappel, l’inscription sur la liste du Patrimoine Mondial ne crée pas de nouvelles réglementations au niveau national).

Il existe déjà de nombreux sites classés sur la côte viticole, certains très connus, comme la Côte méridionale de Beaune, d’autres plus confidentiels, comme le parc Noisot à Fixin ou les sources de l’Aigue à Beaune.

De nombreux vignobles français sont reconnus pour leur valeur paysagère et sont des sites classés : les coteaux de Tain l’Ermitage, Château-Chalon, le vignoble de Patrimonio, les abords de la roche de Solutré…

Dans tous les cas, la règle est la même : il n’est pas possible de porter atteinte à l’état ou à l’aspect du site sans autorisation spéciale délivrée le plus souvent par le ministre de la Transition Ecologique et Solidaire. Les travaux d’entretien courant ne sont pas soumis à cette autorisation.

La frontière entre travaux d’entretien courant et travaux soumis à autorisation n’est pas écrite, elle relève d’une appréciation au cas par cas de l’inspecteur des sites. Afin de résoudre en amont les cas les plus courants, un cahier de gestion est généralement rédigé en même temps que le dossier de classement du site.

Le classement d’un site est une opération qui nécessite du temps. La concertation est au cœur du dispositif. De plus, de nombreuses étapes officielles doivent être franchies pour l’obtention du décret en Conseil d’Etat qui valide le classement.

Après de nombreux échanges avec les élus sur le projet de périmètre et l’élaboration des « règles du jeu locales » du cahier de gestion, une enquête publique est organisée et dure un mois. Chaque commune formule également un avis sous forme de délibération. Les autres ministères et organismes publics sont consultés.

Différences entre le Bien et les sites classés :
Le Bien « Climats du Vignoble de Bourgogne » inscrit sur la liste du patrimoine mondial est délimité selon les critères de l’UNESCO. Le site classé doit répondre aux critères de classement du code de l’environnement (Loi de 1930), qui sont strictement limités.
 
Imprimer - - par Préfecture Région BFC - 16 sept 2017

Abattage arbres nécessaire à Chalon

Dans le cadre du suivi sanitaire effectué par le Service Espace Vert de la Ville, nous nous vous informons de deux prochains abattages d'arbres suite à un rapport de l'expert ONF, indiquant la nécéssité de les enlever pour des raisons de sécurité.

Il s'agit d'un platane place du collège le lundi 18 septembre et d'un peuplier le long de la coulée verte le mardi 19 septembre.

Pour rappel :

Le Service Espace Vert de la Ville effectue le suivi sanitaire d'environ 800 arbres dans différents lieux de la ville Chalon sur Saône (lieux publics, écoles, squares, avenues......).

Certains sujets sont suivis tous les ans voir tout les 3 ans en fonction de leur état de santé.

Le service peut aussi procéder à de nouvelles expertises lorsqu'il détecte d'éventuels sylmptômes sur certains sujet, en contact régulièrement avec un expert de l'ONF.
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 14 sept 2017

André Accary salue la décision du Comité International Olympique

André Accary, Président du Département de Saône-et-Loire
salue la décision du Comité International Olympique d'attribuer
les Jeux Olympiques et paralympiques à Paris en 2024.


Je tiens à féliciter l'ensemble des membres du comité de candidature, et de toutes celles et tous ceux, qui de près ou de loin, ont permis à la France de renouer avec le rêve olympique.
100 ans après avoir accueilli ses derniers jeux d'été, Paris sera à nouveau la capitale mondiale de l'Olympisme. C'est une fierté pour la France, patrie de Pierre de Coubertin.

Je rappelle que l'engagement, le respect d'autrui et la patience sont autant de valeurs essentielles que le sport transmet.
Quels que soient le domaine et le niveau de pratique de leurs licenciés, les clubs sportifs participent tous activement à la vitalité de nos territoires, tout en ayant un rôle éducatif et social majeur. L'organisation des Jeux Olympiques en France en 2024 met encore plus en lumière le travail quotidien de tous les bénévoles et professionnels qui s'engagent pour le sport dans notre pays.

Terre de champions et de médaillés olympiques, la Saône-et-Loire prendra toute sa part dans la réussite de Paris 2024.

Vive le sport,
Vive la Saône-et-Loire,
Vive la France !
 
Imprimer - - par CD 71 - 14 sept 2017

la ville de Chalon-sur-Saone appelle a la solidarite avec les victimes de l'ouragan irma

LA VILLE DE CHALON-SUR-SAONE APPELLE A LA SOLIDARITE AVEC LES VICTIMES DE L’OURAGAN IRMA


A la suite du passage de l’ouragan Irma, qui a frappé si douloureusement la population entraînant de nombreux décès et des dégâts matériels considérables, la Ville de Chalon-sur-Saône tient à témoigner de sa solidarité aux habitants et apporte son plein soutien à la population de Saint-Barthélémy et Saint-Martin.


La Ville invite les Chalonnais désireux de faire un don d’adresser à l’accueil de l’Hôtel de Ville leur chèque, libellé à l’attention de Croix-Rouge Française « URGENCE CARAIBES »

Les dons peuvent également être effectués sur le web : www.croix-rouge.fr

La totalité des sommes collectées sera affectée afin de répondre à l’urgence et d’envisager l’important travail de reconstruction qu’il faudra mener sur place.
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 11 sept 2017

CFDT : "Des ordonnances qui ne soigneront pas le chômage"

Des ordonnances qui ne soigneront pas le chômage

 

En faisant part de son désaccord, la CFDT s’est clairement positionnée sur le contenu des ordonnances.

 

Notamment sur le dialogue social, le plafonnement des indemnités prud’homales, sur le contrat de travail, la santé au travail, la flexibilité, contrats de chantier, licenciements économiques, réforme du compte pénibilité …

 

La CFDT n’a pas été pleinement entendu sur l’évolution d’un dialogue social progressiste.

 

Le gouvernement fait le choix d’un patronat conservateur qui considère les salariés uniquement en termes de coûts et non comme une richesse.

 

UNE ABSENCE DE JUSTICE SOCIALE !

 

Le gouvernement ne mesure pas l’ampleur de la déception de toute la CFDT.

 

Après l’élection présidentielle, les salariés étaient en droit de s’attendre à de la modernité. Hélas ! Les premiers actes posés leurs offrent un serrage de ceinture et plus particulièrement pour les plus fragiles !

 

Le cadre des ordonnances fixe les orientations d’un changement dans les relations sociales. La CFDT entend bien faire la preuve que le dialogue social est un investissement gagnant-gagnant qui offre des perspectives d’évolution.

 

Dans les jours à venir, la CFDT Métallurgie de Saône et Loire organisera des échanges avec les salariés dans les entreprises sur les ordonnances et du positionnement de la CFDT.

 

Nous interpellerons les employeurs, le patronat, les députés et le gouvernement.

 

Des propositions de mobilisations seront faites dans les prochains jours. Nous n’excluons pas des actions communes sur  la base de revendications claires et non « fourre-tout ».

 

Un document CFDT d’analyse complète sera publié dans les jours à venir.

 

Un grand rassemblement CFDT est prévu le 3 octobre. La CFDT veut rassembler 10 000 Militants d’entreprises à Paris pour prouver que le dialogue social est vivace et que le syndicalisme n’est pas mort.

 

 


La CFDT Métallurgie de Saône et Loire respectueuse de son indépendance syndicale, appelle à soutenir toutes les initiatives en Saône et Loire contre les ordonnances

 

 

 

 CFDT METAUX 71 COMMUNIQUE ORDONNANCES CODE DU TRAVAIL.pdf [ 111.65 Ko ]
 
Imprimer - - par CFDT Métallurgie de Saône et Loire - 10 sept 2017

CD 71 : commission permanente de rentrée

Les élus du Département se sont retrouvés autour du Président cet après-midi à l’occasion de la commission permanente de rentrée.

Les principaux points de l’ordre du jour.

 

 

Commission Permanente SEPT

Imprimer - - par CD 71 - 9 sept 2017

Pour Gilles Platret, l'opposition joue à faire perdre Chalon

Communiqué
Projet d’implantation de H&M et de la FNAC : l’opposition joue à faire perdre Chalon


Le recours déposé par le groupe d’opposition Chalon autrement contre le projet d’aménagement de la place Charles de Gaulle est un non sens pour le développement économique et commercial de notre ville.

Cette opposition systématique du Groupe Chalon autrement sur toutes les décisions de la majorité, y compris devant les tribunaux relève aujourd’hui d’un acharnement politique qui risque bien, au bout du compte, de faire perdre notre ville.

Le but de ces manœuvres est clair : faire perdre Chalon et ses commerces. C’est proprement scandaleux !

En se conduisant de la sorte, Christophe Sirugue et son groupe jouent frontalement contre l’intérêt de notre ville. Quant à l’argument fallacieux selon lequel H&M et la FNAC pourraient s’installer ailleurs, il est tout simplement hors de propos. Si ces deux enseignes nationales, véritables locomotives pour notre commerce local envisagent de s’installer à Chalon, c’est justement en raison de la qualité de l’emplacement de la place Charles de Gaulle. Elles n’iront nulle part ailleurs.

Bien entendu, nous répondrons avec force et confiance aux arguments qui nous sont opposés, et qui ont déjà été rejetés en première instance par le tribunal administratif.

Pendant ce temps, l’opposition fait perdre de précieux mois à notre ville, à ses commerces, à son dynamisme.





Gilles PLATRET
Maire de Chalon sur Saône
Imprimer - - par Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône - 8 sept 2017

Marie Mercier : "Derrière chaque contrat aidé, il y a une personne et une mission d'intérêt général"

Communiqué de presse du sénateur Marie MERCIER
mardi 5 septembre 2017


Derrière chaque contrat aidé,
il y a une personne et une mission d’intérêt général

Les contrats aidés permettent à l’employeur de bénéficier d’aides à l’embauche sous forme de subventions et d’exonérations de certaines cotisations sociales et patronales. Lors de la séance de question d’actualité au Gouvernement devant l’Assemblée nationale le 9 août dernier, Madame Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a dénoncé l’inefficacité de ces contrats, ainsi que le coût élevé qu’ils représentent pour la nation. Le Premier ministre a confirmé vouloir y mettre un terme pour le secteur non-marchand.

Si l’efficacité du dispositif a souvent été remise en cause, la Cour des comptes a indiqué que cette appréciation devait être nuancée en fonction des situations et des publics. Ainsi, l’annonce faite brusquement au milieu du mois d’août, sans concertation ni information préalables, a mis un certain nombre de collectivités territoriales, d’associations et de bénéficiaires dans une situation difficile.

D’une part, beaucoup de communes n’ont pas disposé du temps nécessaire, ni du budget pour procéder aux ajustements indispensables permettant d’assurer une bonne marche des services publics qu’elles assurent en partie grâce aux contrats aidés. Des élus m’ont exprimé leur colère, et leur inquiétude pour l’avenir notamment sur la poursuite des contrats en cours. D’autre part, la suppression de ces contrats nécessite des éclaircissements sur ce qu’il adviendra de celles et ceux qui en bénéficiaient jusqu’alors, et dont certains sont venus me confier leur désarroi.

Face à ce diagnostic, j’ai adressé un courrier à Madame le ministre du Travail le 16 août dernier afin de lui demander quelles solutions seront apportées dans l’immédiat aux employeurs, et quelles mesures d’accompagnement en termes de formation professionnelle seront proposées aux salariés.

Les contrats aidés représentent une aide substantielle pour les collectivités territoriales. Néanmoins, celles-ci contribuent largement à l’effort collectif de réduction du déficit public. Plus que jamais, la concertation est nécessaire pour garantir l’équilibre entre la politique budgétaire et le bon fonctionnement des missions d’intérêt général assurées par nos municipalités. L’humanité dont on doit faire preuve à l’égard de ceux qui les assument reste le garant d’une société dynamique et apaisée.
 
Imprimer - - par Marie Mercier Sénateur de Saône-et-Loire - 5 sept 2017





Rechercher dans cette rubrique  


 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle