entre nous - chalon sur saone

Entre-nous : C'est vous qui le dîtes !

C'EST VOUS QUI LE DITES !

 Envoyez ici vos contributions et réagissez aussi éventuellement à celles qui sont proposées par les chalonnais.

Sur vivre-a-chalon.com... "c'est VOUS qui le dîtes" !

 


 
Publicité.
 

Pensée du jour...

Le suffrage par le sort est de la nature de la démocratie ; le suffrage par choix est de celle de l’aristocratie.

Montesquieu.
 
Imprimer - - par MA - Réagir

Attentats : Encore ! Toujours ! Et alors ?

Tout se bouscule ce matin car la nuit n’a rien changé à tout cela. Barcelone rejoint la liste des villes victimes d’attentats, les morts, les blessés, le dévouement des équipes d’urgence, la solidarité sur place…

 

A la fois tristesse et colère ! Tristesse car on imagine les familles des victimes, les proches, les amis… Colère car rien ne peut justifier cela !

Ce matin, le soleil se lève encore, la vie continue et, pourtant les traumatisés d’hier seront encore nombreux et le resteront peut-être toute leur vie…

J’entends ceux qui veulent se servir de ce nouvel attentat pour déclencher une guerre contre tous les Musulmans, tous les migrants, tous les pauvres, tout le Tiers-Monde, tous ceux qui ne sont pas Blancs… comme si ce pouvait être une solution, une bonne solution, une solution pérenne…

 

D’autres veulent nous dire qu’il faut continuer comme avant, que les terroristes ne doivent pas nous faire changer de vie… Ce serait aussi mon premier réflexe, le spectacle continue ! Mais, ce serait bien de dire que l’on pourrait, quand même, améliorer notre vivre ensemble ! J’ai le souvenir de la ville Sarajevo où durant des décennies on avait réussi à voir des catholiques, des musulmans, des athées et des orthodoxes vivre ensemble. Ce n’est pas un mythe, ce fut une réalité et la bibliothèque de la ville était un lieu de mémoire et de culture pour tous ! Certains sont venus perturber cela comme s’ils étaient jaloux de cette fontaine de bonheur et ils ont détruit, entre autres, la bibliothèque… Il aura fallu plus de 20 ans pour la remettre en état…

Alors, pour améliorer ce vivre ensemble, pour donner une chance au bonheur et à la différence, pour sauver ce qui peut être sauvé de ce monde, je vais continuer, puisque le soleil se lève encore ce matin, à vous parler de livres, de cuisine, de spectacle vivant, de concerts et de festivals, de culture tout simplement !


Pensée du jour...

L'économie politique, c'est, en définitive, l'art de faire circuler l'argent tout en le gardant pour le dépenser.

 

Pierre Dac 

Imprimer - - par Boule sans bile - Réagir

Poésie : "la maison près de l'Abreuvoir" ...

Le lierre t’a piégée
Tes murs se lézardent
Sur ton perron craquelé
Les pigeons bavardent

Sur ta porte la marquise
Ploie sous la mousse
Et lentement se brise
Même le lierre tousse

Triste et chic masure
Au charme fou
Un jour j’te jure
Je ferai de toi, un bijou

Christiane
Imprimer - - par christiane chapé - Réagir

Pensée du jour...

L'homme de culture est aussi éloigné de l'artiste que l'historien l'est de l'homme d'action.

Jean Dubuffet
 
Imprimer - - par Aux arts Etc. - Réagir

Billets d'humour, d'amour... d'oiseaux pas mazoutés ...

Parce que mes « nuits sont plus belles que vos jours » ... pendant, que, vous, braves gens, dormez ... je les partage avec les feuilletons télé ... d'aujourd'hui, mais surtout d'antan !!


C'est comme ça, que lors d'une nuit, chargée d'étoiles dans un ciel bleu Klein immaculé, propice à la création d'une toile d'artiste aquarelliste ... (wouahou) ... je suis « tombée », enfin, affalée dans mon fauteuil ... face à une rediffusion de : « Les oiseaux se cachent pour mourir » ...

Les amis z'et amies ... un scoop ... ils ont 35 ans d'âge les piafs et ... même pas morts.

Sont tenaces et ont le moral ... et l'envie de nous chier dessus pendant longtemps, encore ...

Doivent être quand même bien cramés des ailes les zoziaux à ce jour.
Depuis l'temps.

Et plutôt pâles de teint tellement ils se sont cachés.

Et n'ont même pas gagné l'Eurovision.

Mais ils ont -renait, rené, renais- de leurs cendres ... fortiches les vertébrés tétrapodes ailés ...

Pour vivre longtemps, vivons cachés ... a dit Lao Tseu !!!

Qui parlait l'oiseau comme qui rigole dans le texte et volait au-dessus d'un nid de coucous.

N'empêche qu'à l'époque, où la télé était un gros poste d'un mètre au carré, grésillant, posé au milieu du salon sur un meuble en teck multi-service, où l'on croyait que Catherine Langeais était cachée dedans, où l'on n'avait même pas imaginé le minitel et sa messagerie rose dans chaque nid, où l'ordinateur n'avait pas de nom et où le téléphone portable était encore dans le ventre du gros dring dring à écran à roulettes et où il suffisait de demander le 36 à Asnières pour joindre son interlocuteur ... (ouf, je essouffle toute seule) ... des midinettes comme moi rêvaient leur vie devant un feuilleton où un prêtre tombait amoureux d'une jeunette !!

Et se prenait pour l'héroïne ... et se pâmait devant ce bellâtre à la gueule d'ange ...

Casting d'enfer !!

Une jeunette qui l'avait bien chauffé le prêtre ... pour qu'il craque !!!
Il avait résisté, résisté, s'était flagellé, flagellé, s'était confessé, confessé ...

Et avait craqué ... craqué !!

A l'époque, moi je n'y voyais qu'une histoire d'amour, d'amour pur ...
Une histoire où des petits oiseaux voletaient au-dessus des cœurs des jeunes filles, portant des branches de lauriers roses dans leurs becs ... en chantant "alléluia, alléluia" ... bonheur sur toi.

Ben quoi ??

J'suis une bécasse ??

Voir une gourdasse !!

35 ans après, avec l'évolution de la société, de ses mœurs et des scandales dévoilés au sein de l'église plus ou moins cachés (comme les oiseaux) ... ce feuilleton peut paraître désuet, démodé ... voir naïf ... où irréaliste !!

A moi, non ...

Cette nuit-là j'ai juste rajeuni parce que je n'y ai pas jeté mon œil de vieux faucon usé par les années et qui ne vit plus l'amour fou ... j'ai vécu l'histoire à donf ...

Comme au premier jour de la vie d'un prêtre et d'un oiseau.

Ah ! Bon ... je n'ai pas tout compris ??

Et le premier qui me traite de vieille con ... romantique ... je lui picore le trognon ...

Chamberlain, quand même, c'était pas de la roupie de sansonnet !!!

Bonne journée les amis ... moi je vais me coucher !!


Christiane.

 
Imprimer - - par christiane chapé - Réagir

Et si on parlait FNAC ?

Certains diront encore que je suis un rabat-joie indécrottable ! Peut-être, mais comment voulez-vous que je puisse être heureux de voir arriver à Chalon-sur-Saône l’enseigne de la FNAC ?

 

Attention, que l’on ne vienne pas me dire que cela va dynamiser la ville de Chalon par ses conférences et ses séances de dédicaces ! Il y a dans Chalon et le Grand Chalon plus de conférences que les habitants du territoire ne peuvent en écouter ! Certaines conférences, pourtant avec des pointures reconnues dans toute la France, se déroulent devant un public restreint… ce n’est d’ailleurs pas une spécificité chalonnaise car j’ai moi-même animé, à la FNAC de Nancy pour être précis, des rencontres avec artistes où il n’y avait que 4 ou 5 personnes… même quand il s’agissait d’un lauréat du prix Goncourt qui finalement allait vendre à 450 000 exemplaires !

 

Quant aux dédicaces, que je fréquente très régulièrement, elles existent bien à Chalon avec des libraires qui se battent, qui mettent toute leur énergie pour faire vivre leurs librairies ! Le public répond-il présent ? Oui mais de façon irrégulière et je ne suis pas certain qu’il y ait tant de place pour des activités nouvelles dans ce domaine !

 

Alors, oui, cette arrivée va plaire à quelques personnes, c’est une certitude. Probablement que l’espace High-tech recevra de la visite – je dis bien visite car on sait maintenant que les achats peuvent être effectués par la suite via Internet – mais je crains par contre que l’espace dit multi culturel  ne fasse tomber quelques autres acteurs… Je pense, entre autres, à ceux qui ont repris l’ancienne maison de la presse pour en faire une librairie digne de ce nom et au libraire spécialisé en bande dessinée qui a même créé cette année un emploi, encore à temps partiel certes, mais emploi quand même !

 

N’en déplaise donc à certains je ne suis ni heureux de cette venue ni confiant dans l’avenir… Comme tout le monde, j’espère voir H&M et la FNAC réussir car cela serait bon pour le territoire mais je pense que malheureusement cela n’a pas été assez pensé et travaillé avec les acteurs actuels du Centre-ville de Chalon… Et je me suis limité, volontairement, aux questions culturelles et économiques, pas à l’aspect de l’urbanisme !

 

Quant aux comportements des jeunes vis-à-vis de la lecture, de la musique et du cinéma… ce n’est pas la présence de la FNAC qui les fera évoluer, ils continueront à télécharger gratuitement chaque fois que ce sera possible… ne rêvons pas ! Les achats culturels seront limités mais partagés avec un acteur de plus…

 

Donc rendez-vous dans deux ans pour voir qui tombera en premier !

 

Pensée du jour...

Vivre seul, c'est prendre plaisir à manger du céleri rémoulade dans son papier d'emballage.

Jean Yanne

Imprimer - - par Boule sans bile - Réagir

Pensée du jour

“L’important n’est pas ce que nous sommes, mais, ce que nous pouvons faire ensemble”

Hannah Arendt
 
Imprimer - - par Boule sans bile - Réagir

Manifestation, migrants et mon regard, acte II

L’histoire ne se répète jamais mais elle emprunte des chemins parallèles pour ne pas dire identiques… Du moins, il semble si on regarde les choses – les évènements – avec raison, précaution et sans affect.


Les populations, sur la planète, ont toujours bougé, beaucoup bougé. Depuis que l’on étudie l’ADN on a ainsi constaté que les homo erectus et sapiens ont réalisé de grandes migrations et ont ainsi accumulé des traces d’ADN des autres humains et même de l’ADN de certains singes… C’est ainsi, on n’y peut rien, c’est factuel et scientifique…


 

Depuis que nous sommes dans la période historique, en se limitant à notre espace national, les migrations ont continué sans cesse et c’est ainsi que les Celtes ont reçu la visite des Romains, des Goths, Wisigoths, Burgondes, Francs et Normands… progressivement, ils ont donné naissance tous ensemble à un pays, la France. Combien de Celtes dans la population française ? Probablement très peu et qu’importe !

Au cours des deux derniers siècles, ces migrations ont continué. Parfois l’objectif était de trouver de la main d’œuvre pour nos usines et nos mines : c’est ainsi que nous avons accueilli des Polonais, des Italiens, des Espagnols, des Portugais… Parfois, il s’agissait d’anciens combattants de notre Empire colonial qui restaient – quand ils avaient survécu – sur cette terre qu’ils avaient défendu : on a ainsi vu des gens du Sénégal, d’Algérie ou de Nouvelle-Calédonie rester chez nous… Puis, il y eu la décolonisation qui a poussé sur notre territoire des anciens colons et des colonisés qui nous étaient restés fidèles. Tout ce monde-là a tenté, tant bien que mal de vivre ensemble et l’équilibre n’a pas toujours été simple à trouver mais est arrivé, progressivement…


 

Parfois, la source des migrations était très politique et on se souvient que bon nombre de Russes, Arméniens, Cambodgiens, Vietnamiens, Juifs d’Europe centrale sont arrivés chez nous chassés de leurs pays… On a alors encore ouvert nos portes pour accueillir ceux qui n’avaient plus rien, voire qui avaient laissé une partie de leur famille dans des prisons ou des cimetières…

Chaque étape, ne nous voilons pas la vue historique, a été difficile à franchir, les rejets existaient bien, les tensions ont été présentes et il a fallu du temps pour avancer. Nous n’avions pas toujours du travail à proposer ni une richesse incroyable à partager. Nous n’avions que l’envie de ne pas exclure, de ne pas laisser sur les chemins d’errance…


 

Aujourd’hui, de nouvelles populations sont de nouveau sur les routes de l’exil, dans la souffrance, dans l’angoisse… Souvent, cela part de pays où les Occidentaux n’ont pas su travailler en bonne intelligence avec les populations et leurs leaders. Parfois même, les nations occidentales avaient carrément mis en place des alliances terribles avec des dictateurs…

Alors, je ne dis pas que tout est simple mais je me pose quelques questions simples :

- que diront mes enfants – quand j’en aurai – et qu’ils apprendront dans l’histoire que la France, ma France, n’a rien fait pour aider ces populations dans la souffrance ?
- comment pouvons-nous continuer à penser à nos vacances, à nos petits conforts, à nos petits crédits, quand des familles manquent de tout à commencer par nourriture, eau, et toit ?
- comment peut-on accepter que des représentants de la République Française – vous savez, celle qui préconise la Liberté, l’Egalité et la Fraternité – puissent couper l’eau à des camps, certes de fortunes, où vivent entassés des hommes, des femmes et des enfants ?
- comment accepter que des concitoyens manifestent ouvertement pour chasser ces migrants sans une once d’humanité ?


 

Je suis en stage de journalisme et je dépasse le simple récit médiatique pour interroger une société sur ses fondements humains. Je ne suis pas encore en position de participer activement à la vie politique mais je ne pouvais pas rester silencieux.

Je respecte les choix des uns et des autres – c’est bien le moins que l’on puisse faire dans une démocratie – mais je voulais que ces questions soient posées pour que l’on ne puisse pas me dire un jour : mais qu’as-tu dis, toi journaliste, quand c’est arrivé ?


Je me suis donné, samedi dernier, comme objectif d'écouter jusqu'à la fin les nationalistes dans leur discours sur les migrants. J’ai souvent pensé qu’il s’agissait d’un discours assez populiste et manipulateur, pour le moins incomplet. Non, ce ne sont pas les migrants qui ont mis au chômage des personnels hôteliers… Leur hôtel allait déjà mal avant, bien avant !

Je voulais aussi faire remarquer que le Front National, parti qui insiste souvent sur ses différences avec l’extrême droite était bien représenté à cette manifestation ainsi que la tendance catholique Civitas. Cela signifie bien que ces fractions politiques revendiquent les mêmes choses concernant l’immigration, l’accueil des migrants et le repli sur soi que les groupuscules extrémistes organisateurs…

Les slogans entendus cet après-midi sont très clairs : les nôtres avant les autres, expulsons les clandestins, stop à l’invasion… On est bien dans une volonté nationaliste absolue. Or, le nationalisme mène beaucoup trop souvent à des guerres et les guerres sont néfastes à toutes les populations…


 

Voilà, je ne pouvais pas rester silencieux et j’ai tenté de prendre la parole avec modération et à la lumière de notre histoire…

Imprimer - - par Corentin, journaliste stagiaire - 1 commentaire - Réagir

HUMEURS : Réaction à l'article dans le JSL de Cécile Untermaier

Vous avez l'air contente, l'électricité du commissariat a été refaite et que vous auriez fait avoir 2 véhicules sérigraphiés dont un a déjà des problème.

Mais vous ne dites pas que voilà plus de quinze ans que rien n'a été fait tant pour le matériel que pour les effectifs.

Vous ne dites pas que encore dernièrement les effectifs ont été baissés contrairement à ce que a dit MACRON (dans sa campagne électorale il voulait augmenter les effectifs de 10.000 fonctionnaires). Il fait tout le contraire.

Ce n'est pas la peine de faire un article de temps en temps pour montrer que vous faites quelque chose. Vous n'avez encore rien compris aux problèmes des fonctionnaires de police !

 

 Note de la rédaction de vivre-a-chalon.com :
Notre position de VOUS donner la parole, d'ouvrir nos colonnes virtuelles à des sensibilités très différentes nous conduit à publier de nombreux articles d'horizons très différents en rappelant cet avertissement présent à la une de vivre-a-chalon.com Qui dit quoi ? Qui parle sur vivre-a-chalon.com ?

 

 

Imprimer - - par NomPerron - Réagir

Mon regard sur les manifestations d'aujourd'hui, acte 1

Je sais tout le monde vous en a déjà parlé, y compris sur ce site... Mais je voudrais faire deux remarques sur la manifestation du matin...



1 - Je n'ai pas vu beaucoup de jeunes. Jeunes, je veux dire de mon âge, entre 20 et 30 ans... Ils étaient tous en vacances ? Si c'est le cas, tant mieux pour eux ! Ils sont quand même pas tous contre un accueil humain et chaleureux pour ces migrants qui ont tout quitté...



2 - Finalement, plus de 200 personnes en plein été pour une manifestation montée de toutes pièces en quelques heures, c'est plutôt encourageant !



3 - Comment faire passer l'idée que la France a beaucoup accueilli par le passé, qu'elle peut encore le faire, que l'on a des régions entières qui sont sous-peuplées, qu'il y a plein de terres cultivables libres... Bref, que l'espérance existe encore ! Mais comment faire passer cela, c'est difficile et je n'ai pas trouvé encore la solution...



Mais je ne suis que stagiaire !

 
 
 
 
Imprimer - - par Corentin, journaliste stagiaire - Réagir

Règlementation, exploitation, humanisme et migration

Aujourd'hui, des Chalonnais - environ 250 selon mes calculs - ont dit de façon publique :

1-Leur volonté d'accueillir ceux qui ont tout quitté pour survivre avec leur famille !

2-Leur désaccord avec ceux qui freinent cet accueil pour de mauvaises raisons et qui oublient que nous sommes tous des descendants de migrants, d'une façon ou d'une autre...

3-Leur refus de voir l'extrême droite instrumentaliser ces migrations tragiques et ces comportements inconscients de certains leaders de droite (le maire de Chalon par exemple).

4-Leur rappel que les droits de l'homme c'est pour maintenant et tous les êtres humains de cette planète !

5-Leur solidarité avec tous les migrants : soyez les bienvenus, oui on peut vous accueillir, oui cela nous enrichira tous !

Pour une période estivale et de vacances, réunir autant de Chalonnais sans aide extérieure, est une mobilisation citoyenne admirable et exemplaire. Mais, attention, ce n'est pas terminé !


Pensée du jour...

Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre.

 

La Fontaine

Imprimer - - par Boule sans bile - Réagir

Pensée du jour

Je n'oublie jamais un visage, mais pour vous, je ferai une exception.


Groucho Marx

 
Imprimer - - par Boule sans bile - Réagir



Rechercher dans cette rubrique  


 

LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle