entre nous

Sorties à Chalon et dans le Grand Chalon

Vous êtes ici :

Vous retrouvez l'ensemble des programmes et informations concernant les sorties en devenir dans notre AGENDA

 

 

Publicité

 

 

Au port Villiers : La guinguette s'installe. Coup d'envoi, vendredi

Différente équipes, composées de techniciens souvent intermittents du spectacle, s'activent pour installer les trois espaces pour la restauration mais aussi pour l’extension d'avancée qui supportera la scène .


COUP D'ENVOI : VENDREDI JUSQU'AU 7 JUILLET INCLUS
« Tout sera prêt pour vendredi » a confié Gilles. Ce technicien est en charge de la coordination de la préparation des guinguettes. Le coup d'envoi sera donné vendredi, elle fonctionnera jusqu'au dimanche 7 Juillet de 11 H à 23 H 30.

 


DES ANIMATIONS AUX GRANGES FORESTIER DU 29 JUIN AU 12 JUILLET
Lundi prochain, les techniciens 'activeront du côté des granges foretier. Du samedi 29 Juin au vendredi 12 Juillet, des animations seront installées dan ce secteur. comme le années précédente
Ces animations estivales sont proposées par la ville de Chalon.

 

 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 17 juin 2019

Rétrospective EDA : Extension

C'était le 29 septembre 2018...

"Grand Espace… Des personnes de tous les âges sont là assises et attendent… Des familles, des couples ainsi que des groupes d'adolescents occupent l’espace. Certains semblent venus pour encourager un proche, d’autres pour voir un spectacle familial. Tout est en place, la chorégraphie peut maintenant débuter…
S'ensuit un balai de danseurs de toute génération évoluant sur scène, en passant des jeunes enfants aux retraités, la chorégraphie est interprétée aussi bien par des danseurs confirmés que des néophytes. Et c’est harmonieux !


Chacun trouve son compte, le spectacle est compréhensible par tous et nous sommes embarqués par les mouvements des danseurs. L’agilité de certains danseurs montre une haute maîtrise de la discipline Hip-hop et plait au spectateur…
Puis, la musique cesse, les mouvements se figent et la salle bondi sous un tonnerre d'applaudissements. La chorégraphie de Michael Le Mer a su conquérir la salle de l’Espace des arts rénové… Je n’ai pas vu le temps passer et je suis heureux d’avoir été à cette inauguration… "

 
Imprimer - - par Antoni, étudiant en TAIS de l'IUT de Chalon-sur-Saône - 17 juin 2019

Vient de paraître : « L'été bleu » édition 2019... Le guide des R.D.V en Saône et Loire

En vente depuis ce dimanche, l'édition 2019, de « L'été bleu ». Supplément culturel et de loisirs, édité par le « Journal de Saône et Loire », au prix de 2,10 avec l'édition dominicale du quotidien départemental, cette parution de 140 pages a été coordonnée par Meriem Souissi.


Pas moins de six rubriques avec notamment une première partie consacrée au millénaire de l'abbaye de Tournus, la deuxième partie est dédiée aux commémorations dénommées « Sur les pas de Lamartine ». L'agenda regroupe des rendez-vous festifs, artistiques, culturels, sportifs sur les mois de Juin, Juillet, Août et Septembre.

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 16 juin 2019

Lux : Plus de 300 exposants pour la 21éme brocante de l'Association sportive

« Nous attendons entre 3000 et 3500 visiteurs, pour cette 21éme édition » a confié, dimanche matin, Régis Pichet, président de l'Association Sportive de Lux, organisatrice d'une grande brocante au lac Noiron.


PLUS DE 300 EXPOSANTS
Aux environs de 8 heures, ils étaient déjà 320 exposants autour du lac, un cadre bucolique et champêtre pour cette édition bénéficiant d'une météo très favorable. Les premiers exposants, sont venus dès 4 Heures du matin, afin d'avoir une place privilégiée...C'est dire.

 


« LE FOOTBALL SE PORTE BIEN A LUX »
Président depuis 12 ans, de l'A.S.L, Régis Pichet a été reconduit dans ses fonctions, il y a quelques semaines. « Avec 8 équipes dont une féminine et 150 licenciés le football se porte bien à Lux » a commenté Régis Pichet. Ce dernier a précisé «  Nous sommes troisième en D1, nous échouons de peu afin d'accéder en régional....dommage »...
Entrée 1 Euro.

 

 
 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 16 juin 2019

Cluny... et si vous y alliez visiter le musée ?

Les gens peuvent avoir une fâcheuse propension à voir les musées comme des endroits où l'on s'ennuie, des lieux morts. Ce n'est qu'une question de goûts, ces derniers ne se discutant pas, mais il ne faut pas non plus oublier que ces lieux abritent des pièces témoins d'un passé plus ou moins lointain... et parfois, le musée lui-même est un témoin du passé… Parfois, le témoin est encore acteur aujourd’hui et le musée devient vivant, tout simplement…



Samedi 18 mai s'est déroulée la quinzième Nuit Européenne des Musées, permettant de libérer sa curiosité sans avoir à débourser quoi que ce soit à partir de la tombée de la nuit. Le Musée d'Art et d'Archéologie de Cluny participait justement à la manifestation et j’y suis allée.



Les visiteurs ont donc eu l'occasion de faire un grand bond de plus de mille ans dans le passé en allant s'intéresser de plus près à l'exposition que proposait la ville. Il y était principalement question d'architecture romane. Reconstitution d'arches et de sculptures, icônes, dalles peintes ou sculptées, armoiries, fresques glorifiant les martyrs, nombreux étaient les éléments permettant de faire foi de la grandeur de l'abbaye à son époque, tant au sens propre que figuré, de par son rayonnement à l'échelle européenne. Grandeur qui sera remise en valeur à partir de 1088 afin de construire Cluny III, ou "La Maior Ecclesia": une église abbatiale dont les voûtes culminent à trente mètres de haut. Ce chef d'œuvre de l'art roman restera par conséquent la plus grande église de l'histoire de la chrétienté pendant près de 400 ans.

 


Ce n'est cependant pas là la seule merveille que la cité et son musée ont à offrir. Alors pourquoi ne pas venir découvrir de vos propres yeux ce que ce musée peut vous conter de son passé ? Et c’est une belle occasion de visiter Cluny et sa région magnifique… Non ?

 
 
 

 


D ans le cadre d'un partenariat entre le site vivre-a-chalon, l’IUT de Chalon et de nombreuses structures culturelles chalonnaises les étudiants de la licence professionnelle TAIS (techniques et activités de l’image et du son) proposent leurs reportages, leurs critiques de spectacles, leurs ressentis de lectures, leurs idées de cadeaux, leurs recettes…

 

Imprimer - - par Harmony, étudiante en TAIS à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 15 juin 2019

Rétrospective EDA : Soulèvement

Dans mes spectacles de l’année 2018, je retiendrai Soulèvement de Tatiana Julien. Ce spectacle fut pour moi un gros choc, un coup de massue, un bouleversement et ce fut si fort que je n’ai pas encore réussi à écrire un texte construit. Soulèvement est à la fois une performance d’artiste, une écriture magistrale, une prouesse émotionnelle sans égale ou presque, un cri politique, humain, sociétal…

 

Bref, un soulèvement de l’humanité porté par une femme courageuse qui s’expose et prend des risques considérables… On sort de ce spectacle sans voix, tremblant, hésitant, bouleversé, hagard… et j’ai bien conscience de ne vous avoir finalement rien dit de ce spectacle où Tatiana Julien est tour à tour chanteuse, boxeuse, leader politique, révoltée, danseuse, nue, femme, tout simplement femme… femme forte, femme exposée, femme fragile, femme à la portée de tous, femme porteuse de l’humanité entière… Bon, ben, il ne vous restera plus qu’à voir ce spectacle s’il passe près de chez vous et à votre tour vous serez exposés à un des spectacles les plus forts qu’il m’ait été donné de voir ces dernières années…

 
Imprimer - - par Bonnet Michel - 14 juin 2019

Rétrospective EDA : Three Times Rebel

Instances, Three Times Rebel, 16 novembre
Anton


« Grâce à un ingénieux système de barres en métal le petit groupe se forge tout au long du spectacle un outil leur permettant de construire et de détruire à leur guise des espaces, des formes dans lesquels ils s’inscrivent ou pas.


Ce système leur permet ainsi de facilement pouvoir signifier des situations de rejet, de pression ou bien d’enfermements sur plusieurs personnes dans différentes situations de la vie.
La performance prend une tout autre dimension grâce à cet outil qui les aide à porter et à faire passer des messages complexes, difficiles à exprimer.


La sexualité, le corps sont les thèmes récurrents de la pièce et sont traités de façon indirecte pour pouvoir laisser un doute sur leur interprétation. Seul le ressenti, le vécu et le souvenir de ces scènes sont mis en avant pour essayer de provoquer le spectateur, le déranger, lui faire ressentir de l’empathie pour le personnage présenté. »

 
Imprimer - - par Anton, étudiant en TAIS de l'IUT de Chalon-sur-Saône - 14 juin 2019

Rétrospective EDA : Soulèvement

Vendredi 16 novembre, Instances, Soulèvement de Tatiana Julien

Harmony

« La danseuse, dans ce spectacle, est une vraie pile électrique, qui va partout, bouge dans tous les sens, brisant les codes liés à la danse, ancrés dans l'imaginaire collectif. On retrouve d'ailleurs beaucoup d'éléments de la pop culture dans ses pas de danse, que ce soit l'indémodable Macarena, le geste du bras de Snoop Dogg, ou les mouvements frénétiques du jeune Russell Horning, que les plus jeunes auront peut-être plutôt connus grâce à Fortnite.
Souvent brusques, imprévisibles, sauvages, les mouvements de Tatiana Julien évoquent la colère grondant dans l'esprit humain contre la société. Un ras-le-bol général des codes illustré à travers la danse. Tout le long de la représentation, plusieurs discours et chansons, en lien avec des mouvements de lutte, de révolte, seront entendues. Comme l'Internationale, par exemple, pour n'en citer qu'un...
Puis, elle s'enfuit ensuite vers les vestiaires, pour revenir vêtue d'un short et d'un débardeur de sport. Ce dernier sera néanmoins déchiré, semblant faire écho à une chanson sur l'esclavagisme, diffusée au même moment.
La jeune femme prendra alors la parole pour un monologue sur la nature de l'homme et son esprit révolté, où elle se mettra complètement nue, comme pour mettre en relief ses propos sur la nature humaine.
La vérité nue.
Enfin, elle se revêtira de son t-shirt noir, pour embrasser, enlacer tout ce qui se trouve autour d'elle, comme prise d'une transe la poussant à tout glorifier.
A l'issue de ce spectacle, beaucoup ressortiront perplexe, peut-être même gênés par la nudité de Tatiana Julien. Mais selon moi, tout faisait sens et illustrait à merveille le souhait perpétuel de révolution enfoui en chaque être humain… »

Sarah

« Fatigué d’être écrasé, utilisé et souillé par la société, le peuple se révolte, il se soulève.
Pendant 40 minutes, Tatiana nous livre un combat acharné digne des plus grands, se moquant des stéréotypes et des moules dans lesquels on est le plus souvent emprisonné. Elle transmet son énergie à la salle et l'embarque dans son monde. Elle esquisse des mouvements brusques, élancés et toniques.
Il était possible de l’entendre à travers ses mouvements : EMMANCIPEZ-VOUS, BATTEZ-VOUS, C’EST VOTRE LIBERTE !!!
Derrière elles des archives sonores parlaient de luttes, de révoltes, de "soulèvements"... Malheureusement cela dure depuis bien longtemps et le virus a été inoculé depuis des centaines d’année et l’histoire repart en boucle constamment. Oppressée incessamment, Tatiana julien réussi à nous raconter sa bataille et son mépris. Son corps transmet son partie pris.
Quand elle décide de dévoiler son corps nu, elle nous explique qu’il est maintenant temps de retourner à la liberté originelle, à la liberté d’expression au temps où la société ne reflétait pas ce cadre opprimant où l’homme n’est qu’un loup pour ses semblables.
Ce spectacle fut merveilleux, Tatiana Julien a réussi à exprimer tout haut ce qui je ressens tout bas. »
Imprimer - - par Harmony et Sarah, étudiantes en TAIS à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 13 juin 2019

Rétrospective EDA : Festen

Festen, 6 novembre

Chloé

« Ne connaissant rien sur la mise en scène, j’ai été surprise de découvrir une adaptation vidéo et théâtrale du film. En effet, le spectateur suit tout : la scène et les coulisses grâce à une vidéo projetée en direct.
Férue de spectacle vivant, c’était la première fois que j’assistais à une expérience de la sorte. Empreinte d’émotion, la pièce nous fait vivre une véritable expérience sensorielle. En effet, le metteur en scène à choisit de travailler l’image grâce à la vidéo, mais il a aussi intégrer une dimension olfactive en diffusant des odeurs et une dimension sonore grâce à une bande son prenante. Tout nos sens sont sollicités et cela nous entraine dans une atmosphère un peu étrange sur le plateau. J’ai assisté à une véritable expérience esthétique : tous les plans sont travaillés et calés parfaitement au millimètre près, il y a une mise en abime, de la profondeur de champ…
J’ai été vraiment impressionné par la rigueur concernant le dispositif technique. De plus, j’ai trouvé les acteurs incroyables. Ce spectacle est vraiment d’une intensité déconcertante, entre le jeu des acteurs, la narration et la présence des caméras. Ce qu’on nous donne à voir est tellement riche qu’on a parfois du mal à savoir ce qu’il faut regarder sur scène. Mais ce mélange de théâtre et de vidéo fut une nouvelle expérience que j’ai adorée et qui m’a réellement émue. »



Caroline

« La famille... ce doux mot évoque chez chaque personne quelque chose de différent. Dans tout les cas il a de multiples sens, que se soit positif ou le négatif. Thomas Vinterberg a su exploiter et montrer quasiment toutes les facettes de ce mot et ce qu'il regorge. Car avant d'être une pièce de théâtre « Festen » était un film et très probablement une histoire vraie...
Nous sommes happés entièrement le temps de la représentation. Le décor est impressionnant, nous avons constamment quelque chose à voir ou à écouter. On a tout vu, tout imaginé, que se soit des coulisses, des aménagements scéniques, des émotions des personnages, des hors-champs et des souvenirs... La scène est mise à nu, comme l'histoire de cette famille. On vit tout en même temps qu'eux, les émotions, les non-dits et les faux semblants…
La pression monte, doucement, le texte résonne dans nos têtes et nos mémoires. La salle entière se crispe et suit tout les faits et gestes, le rythme nous entraîne… »

 
Imprimer - - par Caroline et Chloé, étudiantes en TAIS à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 13 juin 2019

Rétrospective EDA : Sarah McKenzie

Sarah McKenzie, 19 octobre

Sarah
« Et soudain, elle commence à chanter. On se laisse toute suite envouter par sa voix grave et puissante. Les instruments qui s’entrelacent accompagnés de cette magnifique voix. Non ! On n’assiste pas à un jazz habituel, ce jazz qui fracasse les frontières, un jazz comme un café au lait…Oui c’est un jazz couleur caramel. Contemporain mais aussi conservateur. Le public se laisse envouter au rythme de ces cadences qui le font vibrer. Sarah et ses musiciens arrivent à tenir le public en haleine en variant les intensités, les rythmes, les mots... »

Hugo
« Accompagnée par Pierre Boussaguet à la contrebasse, Hugo Lippi à la guitare et Franck Agulhon à la batterie, Sarah McKenzie a su combler le public à chaque morceau. Ses chansons reprenaient différents styles de musique, adaptés à une forme de Jazz plus actuelle afin de nous proposer un mélange des genres originaux. Chaque solo d'instrument était très applaudi, certains exclamaient leur enthousiasme au son de la voix de Sarah McKenzie. »
Imprimer - - par Hugo et Sarah, étudiants en TAIS à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 13 juin 2019

Rétrospective EDA : Centaures

« Dans ce décor minimaliste habillé par les ombres, évoluent Camille et Manolo mais aussi Gaïa et Indra, leurs montures. Quatre acteurs nous pourrions dire, mais en réalité, une telle communion existe entre ces humains et ces chevaux, que ce sont plutôt deux centaures qui nous racontent l’histoire de leur enfance et de leur rencontre. Centaures, n’est pas juste une pièce. C’est une expérience, un spectacle de cirque, de danse, un film, un conte rythmé par la musique et les sabots.

Même ceux qui n’aiment pas le théâtre sont transportés et fascinés par la vision très esthétisée de ces êtres évoluant sur scène, semblant partager un même esprit tant leur complicité est grande.

Ainsi, comme les enfants le déclaraient en sortant, je n’ai pas vu le temps passer et j’aurais bien aimé rester dans la salle pour cinquante minutes supplémentaires ! »

La photographie est de Jeanne Roualet
Imprimer - - par Julie, étudiante en TAIS à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 13 juin 2019

Rétrospective EDA : Georges Dandin et Molière

Georges Dandin, 10 octobre 2018

« Bien sûr, je ne suis pas habitué au théâtre classique et j’ai découvert cette pièce. Je n’imaginais même pas que l’on pouvait passer une bonne soirée avec Molière… Et pourtant !

L’histoire fait un peu désuète comme ça… C’est George Dandin, un faux nobliau qui parvient à s’acheter une femme, Angélique, pour s’élever dans la société. Mais c’est sans compter sur le fait que son épouse n’est pas d’accord avec cette relation forcée. Elle se laisse alors courtiser par une personne plus à son goût, Clitandre. C’est ainsi que les embrouilles commencent pour le mari confondu.

Pendant toute cette pièce, George Dandin va alors essayer de prouver à ses beaux-parents que son épouse la trompe. C’est avec humour que l’on retrouve le mari toujours piégé, le tout rythmé par la voix et la musique d’un accordéoniste.

On ne voit pas le temps passer, on s’amuse, on est heureux et on oublie le reste… C’est peut-être cela une bonne soirée au théâtre ? »
Imprimer - - par Anthony, étudiant en TAIS à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 13 juin 2019

Rétrospective EDA : Femi Kuti

Femi Kuti, 10 novembre 2018

« Que dire de cette ambiance musicale qui nous a fait découvrir la musique africaine ?
Je voudrais mettre en évidence les cœurs et le timbre des voix qui m’ont marqué profondément, on entendait cela résonner dans toute la salle. Un rythme musical où l’on se retrouve dans l’obligation de se mouvoir en rythme avec les sons proposés de Femi Kuti. Impossible de rester passif assis sur son siège !
Le plus drôle, j’ai pu constater que Femi Kuti avait aussi des talents cachés de one man show. Il nous a raconté des anecdotes… Il a abordé des sujets différents comme Macron, son amour pour la France, la musique… Il a même tenté de prononcer quelques mots en français… »
Imprimer - - par Bazir, étudiant de la TAIS de l'IUT de Chalon - 12 juin 2019

Rétrospective EDA : My ladies rock

Caroline
« Le discours sans tabou et sans jugement moral, mais pour autant juste, montre que la danse et la musique (et qui plus est les Arts en général) n'ont pas de sexe, de couleur, d’appartenance religieuse ou autres. Qu'ils soient hommes ou femmes, les danseurs portaient des robes, les autres avaient la place de la femme, les genres étaient mélangés et la libération sexuelle fût ressentie. Dans tout les cas ils dansaient tous le rock jusque dans leurs yeux. »


Roxane
« Quand les danseurs apparaissent sur scène, un détail nous frappe immédiatement : la diversité. Autant parmi les femmes que les hommes, on voit des danseurs jeunes et des moins jeunes, des à la peau blanche, à la peau foncée, etc. Voir une telle diversité fait réellement plaisir et change des standards habituels et du stéréotype de la jeune danseuse blanche aux formes normées. Par la suite, cette diversité atteint aussi celle de la sexualité et du genre. Dès le début les danseurs s’affranchissent de leur genre pour revêtir des tenues féminines mais aussi s’installent dans des rôles «féminins». Jean-Claude Gallota semble alors regrouper à travers ses danseurs toutes les minorités persécutés de l’époque : les femmes, les noirs, les asiatiques et les milieux LGBT. »

La photo est de Stéphanie Para DSC

 
Imprimer - - par Caroline et Roxane, étudiantes en TAIS à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 12 juin 2019

Rétrospective EDA: l'inauguration de l'espace des arts rénové...

Vendredi 28 septembre 2018, inauguration de l’Espace des arts rénové
Julie

 

« Un renouveau : après deux ans de réhabilitation l’Espace des arts est de nouveau ouvert !

L’Espace des arts de Chalon-sur-Saône est un lieu phare où coexistent l’ensemble des Arts. Suite à une longue réhabilitation du bâtiment, le site ouvrait vendredi dernier, 28 septembre 2018, ses portes à l’occasion d’une inauguration officielle. Dans le cadre de cette réouverture, une exposition de photographies est organisée jusqu’au mardi 1er janvier.

Les photographies ont été prises par Benjamin Chelly et portent sur le thème de l’Homme dans les travaux. Il ne faut pas simplement y voir les lieux en travaux mais bel et bien les Hommes qui ont rendu possible cet espace dans lequel nous circulons aujourd’hui de par leurs compétences, leur savoir et leur volonté. Ces photos serviront toute l’année à illustrer les billets des spectacles…

L’esthétique de l’exposition est soignée dans le sens où 3 supports sont utilisés afin de mettre en avant les photographies : les murs, des panneaux suspendus et des grands panneaux qui ne sont pas sans rappeler les paravents.

La présence d’une danseuse, Tatiana Julien, lors de l’inauguration symbolise bien la place des artistes dans cet Espace des arts… Photographes, danseurs et tous les autres seront ici chez eux ! »

 
Imprimer - - par Julie, étudiante en TAIS à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 12 juin 2019

Rétrospective d'une saison de l'Espace des arts de Chalon-sur-Saône...

Il y a quelques jours, la saison de l’Espace des arts 2018-2019 s’est terminée magnifiquement avec Nouvelles pièces courtes de Philippe Decouflé… Dans quelques jours, Philippe Buquet lèvera le rideau sur la saison prochaine…



Entre temps, prenons le temps avec les étudiants de la licence professionnelle des techniques et activités de l’image et du son de l’IUT de Chalon-sur-Saône de revivre quelques-uns de ces spectacles…

Ne soyons pas nostalgiques, profitons seulement de ces souvenirs, de ces émotions, de ces artistes exceptionnels que nous avons eu le plaisir de suivre…

 
Imprimer - - par Michel, enseignant en TAIS à l'IUT de Chalon - 12 juin 2019

CHALON : « On est heureux ... Nationale 6 » ... rassemblement place de l'Hôtel de Ville ...


Cette année, pour la 3ème édition de « LA NATIONALE 6 REVISITEE », reconstitution historique de la « ROUTE DES VACANCES » … le défilé de voitures des années 60/75, se déroulera du site « EN BEL AIR/LA ROCHEPOT » à CHALON-SUR-SAONE, en passant par CHAGNY (voir l’annonce de l’événement dans nos colonnes).



C’est sous un magnifique soleil de juin, que les voitures ont défilé ce samedi, se parquant aux endroits stratégiques de la ville, pour se stationner, entre autres, place de l’Hôtel de ville, sous les yeux brillants d’un public venu nombreux admirer ces « étranges machines » des années 50/60/70 …

Les férus de mécanique s’en sont donnés à cœur joie.


Y'avait même dans le défilé … le tube de Louis la Brocante !!!

Et … comme une image vaut mieux qu’un long discours …

 
 
 

Reportage photos : Christiane Chapé

Reportage photos : 1/2

Suite :  CHALON : « On est heureux ... Nationale 6 » 2

Imprimer - - par christiane chapé - 9 juin 2019

CHALON : « On est heureux ... Nationale 6 » ... 2

 

Reportage en images : 2/2 : Christiane Chapé

Imprimer - - par christiane chapé - 9 juin 2019

Place de l'hôtel de ville et Aubépins : deux rendez-vous pour les chineurs, ce dimanche

 

Il et possible de chiner, ce dimanche, à l'invitation de deux associations chalonnaises , jusqu'en fin d'après midi, place de l'Hôtel de ville mai aussi aux abord du centre commercial de Aubépins


PLACE DE L'HOTEL DE VILLE
« Nous envisageons bien de reconduire un tel événement » a déclaré, dimanche à l'aube , Hélène Lapiche, présidente du comité de quartier centre pasteur. Ce comité organisateur de la première édition de « puces-vides greniers, a reçu le renfort de plusieurs autres comités avec notamment parmi les bénévoles la présence de Roger Blain ( Clairs logis,), Dominique Martin ( Carloup) ou encore d'Yvette Michelin ( saint Jean des Vignes) , exposante.


AUBEPINS
« Nous organisons, deux vides greniers, par an, l'un au printemps et le deuxième, début septembre » ont confié les membres de « Loisirs Aubépins » . Ces derniers ont bénéficié d'un coup de pouce de « Marie Harpper », pour l'animation musicale, ce dimanche. L association, présidée par Amandine Budin, se rendra à la découverte du zoo du Pal, prochainement. Il est possible de s'inscrire au 06-16-06-06-39. Les membres de l'association entendent mettre leur savoir faire acquis pour la distribution de flyers et autres prospectus au profit d'autres organisateurs d'événements qui peuvent solliciter l'association au numéro ci dessus.


Aux aubépins

Nos Photos : Place de l'Hotel de Ville et Aubépins

 
 
 
 
Imprimer - - par DANIEL DERIOT - 9 juin 2019

CHALON : Maison des Seniors : présentation de la programmation du 2è semestre 2019 ...


C’est à la Maison de Quartier des Aubépins que s’est tenue, ce mercredi après-midi, la présentation de la programmation des activités de la Maison des Seniors pour le semestre à venir, en étroite collaboration avec les différentes maisons de quartier de la ville et en présence de Gilles Platret, Amelle Deschamps, Philippe Bourdiau, Emmanuelle Landré, François Favre, les représentants des maisons de quartier, les divers financeurs « indispensables dixit le maire » … et de l’orchestre « Groupe El Gato Flaco Trio », animant « l’après » … avec des musiques jazz arabo andalouse.



Le programme des activités est riche encore ce deuxième semestre, afin d’être au plus près du public et de remplir la mission de service public qui est la ligne directrice de la Maison des Seniors.

Quelques chiffres sur l’ année 2018 :

* 13 thématiques au programme
* 53 activités
* 239 dates
* 4 323 inscriptions pour des activités
* 15 325 contacts effectués à la Maison des Senior dont 12 000 physiquement
* 1 000 visites par mois



Programme en commun avec les Maisons de Quartier, entre service de la collectivité, à savoir :

* 1 000 agents de la ville
* 300 agents du CCAS
* 800 agents du Grand Chalon


Pour ce 5ème programme, qui a vu le jour le 1er juin 2017, de nombreuses activités sont proposées dans tous les domaines d’activité :

* culture
* entre générations
* connaître notre planète
* forme et bien-être
* la santé et moi
* les clefs de l’informatique
* loisirs sportifs
* prévention et sécurité
* restaurant seniors
* sorties
* résidence autonomie pour s’amuser au quotidien …



ET … les PETITS + DE L’ETE … les petits rendez-vous qui feront passer de belles vacances … à votre porte, avec les maisons de quartier :

* jeux de sociétés
* initiation au bridge
* sieste musicale
* initiation do In et Qi Gong
* visite du musée Cinéma et Miniatures
* quizz musical
* découverte du parc arboré des Aubépins
* présentation spectacles de Chalon dans la rue
* initiation Taï Chi, yoga du rire
* thé dansant
* découverte du marché du Stade
* jeux de société
* ciné sous les étoiles
* balade en bateau
* jeux anciens sur la pelouse du Stade
* venez pâtisser entre petits et grands
* 1, 2 et 3 … jouons et goûtons
* explorations urbaines
* plaine de jeux au Plateau ..

Sur toute la période de l’été …

 

 


Infos pratiques :

* Maison de Quartier des Aubépins : 5 rue du Pont de Fer
* Maison de Quartier Centre : 5 rue de la Providence
* Maison de Quartier Charreaux : 10 rue Fourier
* Maison de Quartier Paix : 26 rue de la Paix
* Maison de Quartier Plateau : 1 rue Edgar Varèse
* Maison de Quartier Prés St Jean : 1bis rue Winston Churchill
* Maison de Quartier Stade/Fontaine aux Loups/Stade : 1 rue Stéphane Mallarmé
* Maison des Seniors : 36 rue Général Leclerc


Article et photos : Christiane Chapé

Imprimer - - par christiane chapér - 5 juin 2019

CHALON : « ON EST HEUREUX ... NATIONALE 6 » le 8 juin prochain


Cette année, pour la 3ème édition de « LA NATIONALE 6 REVISITEE », reconstitution historique de la « ROUTE DES VACANCES » … le défilé de voitures des années 60/75, se déroulera du site « EN BEL AIR/LA ROCHEPOT » à CHALON-SUR-SAONE, en passant par CHAGNY.



C’est grâce aux clubs AOC BEAUNE et CLUB 71, organisateurs de l’événement depuis trois années, que quelque 200 voitures d’exception, conduites par des chauffeurs (ses) en costumes en adéquation avec l’époque, parcourront ce trajet mythique cette année encore, du site de Bel Air/la Rochepot à Chalon-sur-Saône.

Il faut rappeler que, LA NATIONALE 6, nommée « LA ROUTE DES VACANCES » dans les années 60/75, évoquait la ROUTE DU SOLEIL et des vacances, où l’on pouvait croiser des Dauphines, des Renault 4L, des Simca 1000, des Tractions 11 légères et 15, des DS et ID, des 202 et Peugeot dérivées … chargées jusqu’au toit de bagages hétéroclites et d’enfants grouillants et gouaillant joyeusement dans l’habitacle ...


En route vers la mer …
C’est quand qu’on arrive ??
Une époque de gaîté, de liberté, d’insouciance et de découverte !!

C’est ce que reconstituent les deux clubs AOC BEAUNE et CLUB 71, cette année encore, avec un parcours partant de Bel Air, passant par Chagny et se posant à Chalon-sur-Saône sur la place de Gaulle, de Beaune et de l’Hôtel de Ville, sur le coup des 15h30.


Pour les visiteurs et amateurs de belles mécaniques, 80 voitures seront exposées place de l’Hôtel de Ville et une cinquantaine place De Gaulle (à l’arrière de Monoprix) … ainsi que place de Beaune …

Il est à noter qu’une DIZAINE DE VOITURES DU CONCOURS d’ELEGANCE défileront le long du parcours pour être « ADMIREES » et photographiées … place de l’Hôtel-de-Ville …

Pour la petite histoire, la Station Service du site « EN BEL AIR » très fréquentée par les touristes et les routiers, notamment, des les années 60/75, a débité le plus d’essence en Europe durant cette période …


RENDEZ-VOUS DONC … à Chalon-sur-Saône le samedi 8 juin prochain, dont le défilé de voitures anciennes arrivera par le Rempart Saint-Pierre et le boulevard de la République, place de l’Obélisque, certains véhicules emprunteront la rue Général Leclerc à contre-sens … comme dans les années 1960/70, pour rejoindre la place de Beaune puis la Grande Rue, la rue du Châtelet et la rue au Change.
Certaines voitures reprendront la rue Général Leclerc et la rue du Palais de Justice pour s’y stationner.

CETTE MANIFESTATION, la TROISIEME DU NOM, réunissant de nombreux amateurs de belle mécanique … va vivre, cette année encore, une belle animation au coeur de la ville permettant de créer du lien … de partager ses souvenirs et de discuter belle mécanique !!


IL EST A NOTER  que tous les bénéfices de cette journée, seront reversés au profit de l’association chalonnaise « LES PAPILLONS BLANCS ».

L’Association « LES PAPILLONS BLANCS », association déclarée, est en activité depuis 38 années … Elle est localisée à Chalon-sur-Saône et est spécialisée dans le secteur d’activité de l’hébergement social pour handicapés mentaux et malades mentaux.

La conférence de presse annonçant « LA NATIONALE 6 REVISITEE » du 8 juin prochain, s’est tenue ce lundi matin sur la place de l’Hôtel de Ville, en présence de Gilles Platret, Maire, Joël Lefevre, Pascal Ligier et Eric Richard … Sébastien Martin, excusé … face à une Dauphine et une R10 … mettant également, à l’honneur, tous les bénévoles permettant, notamment, que cette fête souvenir, se déroule au mieux.


 


Article et photos : Christiane Chapé

Imprimer - - par christiane chapé - 3 juin 2019

Ce week end : A découvrir, le Salon régional des métiers d'arts à Tournus, des jeunes créateurs aux côtés de leurs aînés...

 

Pas moins de trois lieux abritent encore samedi et dimanche, une quarantaine d'artisans et créateurs.
Un salon se déroulant au réfectoire des moines, au cellier des moines et l'église Saint Valérien.


UNE PREMIERE POUR MORGANE NOLY, RESTAURATRICE DE TABLEAUX
Parmi les métiers rares, à l'église Saint Valérien, Morgane Noly, restauratrice de tableaux, installée depuis six mois à Etrigny, voisine avec Marie Elise Ramussat, exerçant la profession dans la tapisserie et le lissage,depuis une trentaine d'années.

 

Âgée de 24 ans, diplômée de l'école de Condé ( Paris et Lyon), Morgane Noly, participe pour la première fois à ce salon régional.
Toujours dans cette église, les élèves de « l'esprit du Bois » et leur maître , Pascal Cranga , de Cluny présentent des instruments fabriqués dans la tradition. Autre pilier de cet événement annuel, Yves Gauthey, réalisant des tableaux et sculptures en marqueterie par transparence.


UNE MÉDAILLE A L'EFFIGIE DE L'ABBAYE DE JUSTINE MARTINET
Au cellier des moines, parmi les dix sept exposants, se trouve Justine Martinet.

 

La jeune créatrice a notamment suivi une formation à l'école de joaillerie à Lyon ainsi qu'une école de gemmologie. Elle partage sa vie professionnelle entre Condrieu et Ozenay. Depuis quatre ans déjà, elle conçoit de multiples pièces de joaillerie, de bijouterie haute fantaisie. A l’occasion du millénaire , elle a réalisée une médaille à l'effigie de l'abbaye de Tournus, plaqué or avec bélière pendentif.


PERMETTRE AUX JEUNES CREATEURS DE PRENDRE UN ENVOL
« Avec ce salon, nous entendons promouvoir de jeunes créateurs » a confié, le clunysois Pascal Cranga. Ce luthier de profession, est l'un des artisans de ce salon avec ses Marie Elise Ramussat et Yves Gauthey.

 

« Voilà six ans, ce salon a lui aussi pris une dimension régional »' complète celui qui est devenu le « premier teinturier de bois de France » et dont l'atelier se trouve à l'Abergement de Cuisery.

 

Tout comme Pascal Cranga, Yves Gauthey, ne manque pas d'accueillir des stagiaires. « Nous avons accueilli, une centaine de stagiaires, à l'esprit du bois » » relève , Pascal Cranga. Des stagiaires créant des guitares, mandolines, bouzouki, vieille à roue...visibles à l'église Saint Valérien.


Le salon est ouvert samedi et dimanche de 10 H à 19 H


Nos photo : Morgane Noly, retauratrice de tableaux- Justine Martinet et ses créations- Pascal Cranga et ses anciens élèves -Marie élise Ramussat lisière- Yves Gauthey "voyage en Outrebois".

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 31 mai 2019

CHALON : 3ème édition de la BROC' DES P'TITS LOUPS ...


Organisée par l’Association des Commerçants du Centre ville, mais initiée par le Conseil du Quartier Centre (soutenu par ACC et la ville), quelque 30 stands sont installés ce jeudi d’Ascension, de 10h à 16h, dans les rues du Châtelet, Saint-Vincent, du Pont et Grande Rue.


L’IDEE DE CE DÉBALLAGE :
* redonner une nouvelle vie aux jouets
* stands tenus par les enfants (les parents n’étant pas très loin!).



Le lieu d’accueil se trouve place du Châtelet, au Chalon’Bar, tenu par James Da Costa, Président de l’Association des Commerçants du Centre-ville, où les exposants se sont inscrits pour participer à cette Broc, la 3ème du nom.

Ce jeudi, sur les 11 coups de l’horloge, le Président de l’Association des Commerçants, Gilles Platret, maire, Philippe Finas, adjoint en charge des sports, et quelques membres de l’association des Commerçants du Centre ville, ont salué les exposants en leur souhaitant de bonnes ventes … et un ciel ensoleillé.

Il est à noter que les enfants vendent les jouets qu’ils n’utilisent plus, à des prix modiques … ce qui leur permettra de renouveler leur « stock » … voir transformer les recettes en livres et jeux, adaptés à leur âge …



RENDEZ-VOUS VOUS EST DONNE CE JEUDI JUSQU'A 16 HEURES …

COUREZ Z'Y ...


Article et photos : Christiane Chapé

------------------------

Info pratique :

* page Facebook : Chalon Centre Commerces

 
 
 
Imprimer - - par christiane chapé - 30 mai 2019

Place de Beaune : Vide greniers, ce dimanche jusqu'à 18 Heur

Tôt ce matin, les premier exposants, se sont installés Place de Beaune, répondant ainsi à l'invitation du comité de quartier de ce secteur, regroupant aussi le Carloup.


AU PROFIT DES AINES
Au lendemain de la rencontre annuelle des bénévoles des différents comités de quartier, qui s'est déroulée samedi au château de la Loyère, ceux du comité place de Beaune avec leur présidente Martine Martin, mais également leur collègues du comité pasteur avec Hélène Lapiche, des Charreaux et de clairs logis avec Roger Blain, étaient à pied d’œuvre. Ils furent encouragé notamment par l'élue Bernadette Vellard. Cet événement est organisé au profit des actions de bienfaisance et notamment pour le colis des ainés .


A RETENIR- DES RENDEZ-VOUS EN JUIN
Parmi le rendez vous, Dimanche 2 Juin, Place Albert Thomas de 7 H à 18 H, exposants 1, 50 M le mètre linéaire. Organisation : Amicale des Charreaux.
Dimanche 9 Juin ; Place de l'hotel de ville, : 8 H -18 H : renseignements : 06-04-02-22-55.
Organisation Comité de bienfaisance, Centre Pateur.

 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 19 mai 2019

CHALON : la place du THEATRE ... place du TERTRE pour un jour


2ème édition du rendez-vous des peintres, de 11h à 19h ce samedi, rue aux Fèvres à Chalon-sur-Saône, face aux peintures murales décorant ce petit îlot artistique, notamment la fresque s’intitulant « Molière et la Ménagère », les trompe-l’œil d’habitants à leurs fenêtres et un mur végétal peint, rappelant la nature … en ville.



Une vingtaine d’artistes peintres, exposent leurs travaux, allant de la peinture au couteau à l’aquarelle, à la peinture à l’huile aux peintures sur papiers anciens et à la caricature …

Cette manifestation organisée par le collectif des commerçants de la rue aux Fèvres et de la rue des Cloutiers … renouvelle l’opération « des artistes dans la rue » la semaine prochaine, en soutien avec l’association Chien et Loup et la ville de Chalon-sur-Saône.



A suivre, donc … dans nos colonnes.

Article et photos : Christiane Chapé

--------------------------------

Infos pratiques :

* page facebook : surlaplacedutheatre

 
 
Imprimer - - par christiane chapé - 18 mai 2019



Rechercher dans cette rubrique  


 
468 page pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle