vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

vendredi 22 juin 2018

Bonne Fête Alban

Photo de Chalon

entre nous

Sorties à Chalon et dans le Grand Chalon

Vous êtes ici :

Vous retrouvez l'ensemble des programmes et informations concernant les sorties en devenir dans notre AGENDA

 

 

Publicité

 

 

La fête de la musique ... la musique en fête ... Faites la fête !


En octobre 1981, Jack Lang, ministre de la Culture, nomme Maurice Fleuret au poste de directeur de la musique et de la danse. Maurice Fleuret applique ses réflexions sur la pratique musicale et son évolution et pose les fondements d’une nouvelle conception : "La musique sera partout et le concert nulle part » ! Il évoque une « révolution » dans le domaine de la musique, qui tend à faire se rencontrer toutes les musiques – sans hiérarchie de genre ni d’origine – dans une commune recherche de ce qu’il appelle « une libération sonore, une ivresse, un vertige qui sont plus authentiques, plus intimes, plus éloquents que l’art ».

En 1982, une grande enquête sur les pratiques culturelles des Français est menée par le service des études et de la recherche du ministère de la Culture et dévoile que cinq millions de personnes, dont un jeune sur deux, jouent d’un instrument de musique alors que les manifestations musicales organisées jusqu’à présent ne concernent qu’une minorité de Français.

De ce fait, Jack Lang, Christian Dupavillon, architecte-scénographe, membre de son Cabinet et Maurice Fleuret en déduisent que le paysage de la pratique musicale en France reste à découvrir. Alors, ils imaginent une grande manifestation populaire qui permette à tous les musiciens de s’exprimer et de se faire connaître. C’est ainsi que la première Fête de la Musique est lancée le 21 juin 1982, jour symbolique du solstice d’été, le plus long de l’année dans l’hémisphère Nord.

La Fête sera gratuite, ouverte à toutes les musiques « sans hiérarchie de genres et de pratiques » et à tous les français.

 

 


 

 


Christiane Chapé

 
 
 
Imprimer - - par christiane chapé - 21 juin 2018

X-LAKE - Le plein d'images avec le Photo Club Nicéphore Niépce aussi

La course d'obstacles X-Lake qui s'est déroulé ce dimanche 17 juin 2018 a connu un vif engouement.


Photo Patrice Josserand

Nombreux ont été les participants à cette 1ere édition populaire, humoristique et sportive puisque ils étaient environ 600 sur la ligne de départ .


Mais en coulisses cela s'activait fort aussi. En plus des 70 bénévoles si précieux, nombreux étaient les photographes à suivre l'événement.
En effet le Photo Club Nicéphore Niépce et ses photographes étaient là et vous proposent de retrouver leur très nombreux clichés sur leur site http://photoclubniepce.fr/




Sur vivre à chalon dans notre rubrique photos vous retrouvez en plus de 250 images le reportage complet de Patrice Josserand.

Imprimer - - par @La rédaction - 18 juin 2018

CHALON : « Il était une fois les Prés-Saint-Jean » : balade contée avec Anne Prost-Cossio et la bibliothèque ...


Dans le cadre d’ « HISTOIRE DE CONTES, HISTOIRES DE VIES », se déroulant sur l’année avec la collecte de témoignages, divers ateliers et défilé de mode en fin d’année, une balade contée s’est déroulée ce samedi après-midi sur la légende des Prés-Saint-Jean, en présence d’une cinquantaine de parents et enfants, la brigade des conteuses : Michèle, Christelle, Nathalie et Annie guidées par Anne Prost-Cossio.

 


« Celui qui a tout créé, a créé le plus beau quartier de Chalon-sur-Saône : « LES PRES SAINT JEAN » avec une bibliothèque d’où sortent toutes les histoires.

Des histoires de dragons : dragon de la pluie, dragon de la tour, dragon du vent, dragon de la neige … mais aussi des histoires de z’animaux, de Juju « le pas beau », de la grande forêt à la place des immeubles actuels, de l’histoire du lac, de Zouglouglou, de la lune à décrocher … ou qui reflète … et de la rivière.

La balade, qui a conquis le public jeune, a permis de découvrir ce lieu magique … qu’est le quartier des Prés-Saint-Jean …

Elle s’est terminée par un petit rafraîchissement et un goûter, partagés dans la bonne humeur.

Et merci au ciel radieux qui a joué le jeu.


 

Article et photos : Christiane Chapé

------------------------

Reportage photos : 1/3

Suite : 

 

Imprimer - - par christiane chapé - 17 juin 2018

CHALON : « Il était une fois les Prés-Saint-Jean » : balade contée avec Anne Prost-2

 

Reportage photos : Christiane Chapé : 2/3

Imprimer - - par christiane chapé - 16 juin 2018

CHALON : « Il était une fois les Prés-Saint-Jean » : balade contée 3

Reportage photos : Christiane Chapé (3/3)
Imprimer - - par christiane chapé - 16 juin 2018

Chatenoy en Bresse : Près de 160 exposants, au parc du château, ce dimanche

Les ombrages du parc municipal du château, sont appréciés ce dimanche, tant des visiteurs, déjà nombreux dès les premières heures ce matin, que des exposants participants au vide greniers du C.C.A.S. «  C'est déjà un succès », a remarqué, Thierry Musset, élu municipal et vice président du C.C.A..S.


Outre les puces-vide greniers ( près de 150 exposants), un marché gourmand et des attractions avec des structures gonflables ont été installées. Cette manifestation annuelle prendra fin aux environs de 17 heures.
Nos photos : Les exposants, Thierry Musset, vice président du C.C.A.S et des bénévoles mobilisés pour cet événement annuel.

 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 10 juin 2018

Varennes le Grand ; Succès de la soirée « Morvandelle » ; « Bien nés-Mal nés »

Samedi soir, l’association « Villages Cultures Patrimoine en Sud Chalonnais » a proposé un spectacle original et de grande qualité évoquant le thème de la maternité : « bin nés, mau nés » ( bien nés, mal nés ).

 

DU MORVAN A L'UNIVERSEL
Le trio d'artistes avec Anaïs Guillemeau avec une voix jeune et porteuse d'une mémoire longue, Rémi Guillemeau, joueur de vielle et Jean Luc Debard, l'un des meilleurs raconteurs de notre Bourgogne ont proposé un spectacle où l'émotion se joint au rire, la poésie à la culture populaire et le local à l'universel. C'est ainsi que le conteur, Jean Luc Debard, nous conduit avec ses histoires et légendes du village de Rouvres et de ses environs à la « Pierre qui vire » .


UNE CREATION POUR LE MUSEE ROLIN D'AUTUN AU DEPART
Cette création à laquelle a contribué, Pierre Léger, a été conçue au départ pour le musée Rolin d'Autun, au fil des premières représentations elle s'est naturellement enrichie permettant là encore avec beaucoup de sérieux et tout autant d'humour, de transmettre et de partager cet héritage qu'est le patois afin qu'il perdure. Rappelons que l'association organisatrice de cette soirée n'est autre le catalyseur de bien des énergies se retrouvant au sein de l'atelier « Patois du Sud Chalonnais ».
Voilà quelques années ,Jean-Luc Debard avait fait vivre des vieilles histoires de nourrices et d'enfants placés, datant pour la plupart du début du siècle dernier, et qui font partie du patrimoine du Morvan et de l'Auxois. La création présentée samedi soir, s'inscrit dans ce travail original novateur des quatre compères contribuant aussi à la vie de la maison du patrimoine oral se trouvant à Anost. D'ailleurs l'un des personnages de cette localité,le célèbre galvacher, René Fortin, se trouvait au premier rang des spectateurs, « suis venu soutenir des amis de longue date » a confié, René.


SUR L'AGENDA...DES LA RENTREE PROCHAINE
Parmi les futurs rendez vous : le « Théâtre de Varnes » présentera le Vendredi 7 Septembre, à la salle Yvonne Sarcey une comédie de Jean-Charles Cougny , intitulée : «  On jouera mieux la prochaine fois ». Les acteurs sont : Gérard et Annick Aluze, Nathalie Morandet , Françoise Mazelier, Cécile Gaunet, Catherine Obozil et Christian Lagrange. Sophie Mère, de l'Ecole de Musique de Sevrey, a participé à la mise en scène collective. La rentrée de l'atelier Patrois, s'effectuera le lundi 17 Septembre à Saint Rémy, une soirée « bistrot » est programmé au café à Varennes,, le lundi 15 Octobre et l'atelier sera partenaire des 6émes rencontres des langues et patois de Bourgogne, le samedi 6 Octobre à Beaune.

 

 

Nos photos : les acteurs et spectateurs, samedi soir, avec Pierre Léger.

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 10 juin 2018

JAMBLES : soirée « Vin et Poésie » à la Nouvelle Galerie avec Michel Moreau « Viticonteur » ...


Ce vendredi soir, l’invité d’honneur, Michel Moreau, viticulteur à Givry, maniant aussi bien le sécateur que l’écriture, a proposé un spectacle-dégustation, mis en scène par Anne Prost-Cossio, permettant de découvrir son métier de vigneron, mais aussi ses réflexions philosophiques sur la vie, les gens, les enfants, les « pros » de la dégustation … et ses états d’âme.


A la fois touchant, grave, joyeux, coquin et drôle, mais dans tous les cas, passionné par son métier … Michel a offert avec générosité aux spectateurs, ses amours et ses détestations : le vin de Givry, le travail de la vigne au cours des saisons, Monsanto et le Roundup … la femme et la bouteille aux formes généreuses, les baguettes indisciplinées dans les rangs de la vigne, la lourdeur de la terre sous les chaussures, la peine du corps courbé sous la pluie …

A vous de trier !l



A déguster sans modération, la tirade des nez inspirée d’Edmond Rostand, revisitée par Michel avec fougue ... en hommage au vin de Givry.
Du nez de Cyrano à celui du viticulteur … il n’y a qu’un verre, de Givry, il va de soi … le vin préféré d’Henri IV … et le meilleur du monde … entier … qui lui a permis de séduire la ravissante Gabrielle d’Estrées.

Un spectacle/concept avec dégustation du vin de Givry du domaine de Michel Moreau, un « p’tit domaine de 4 ha » … certes … mais grand par la qualité ...


Tout comme le spectacle offert avec générosité ce vendredi soir à la Nouvelle Galerie de Jambles, animée par Anne Roy et Vincent Limonet, toujours présents pour accueillir des talents, nouveaux ou confirmés.

 
 
 
 



Article et photos : Christiane Chapé

Imprimer - - par christiane chapé - 9 juin 2018

Un nouvel Espace des arts pour une nouvelle saison !

Hier soir, vendredi 8 juin, se tenait au théâtre du Port Nord une grande présentation de la saison prochaine avec en maître de cérémonie, Philippe Buquet, directeur de l’Espace des arts de Chalon-sur-Saône.

La saison prochaine sera exceptionnelle à plus d’un titre, c’est une certitude ! Qu’on se le dise !



Tout d’abord, comme l’a dit Sébastien Martin en ouverture, ce sera l’inauguration du nouvel Espace des arts. Cette salle qui avait été construite en 1971 comme la Maison de la culture de Chalon-sur-Saône était devenue une vieille dame et elle avait besoin d’un lifting. Pour ceux que le nom de vielle dame chagrinerait, je rassure tout le monde, un vieil homme mérite aussi un bon coup de nettoyage, il n’y a rien de sexiste ici…



Ce n’est pas un simple nettoyage qui a eu lieu et pendant deux ans les travaux ont permis de reconstruire finement et efficacement ce haut-lieu culturel pour en faire ce qui sera certainement le centre culturel de notre territoire, de notre département et, qui sait, de notre région ! Le rayonnement de l’Espace des arts est international et la saison qui s’annonce le confirmera de façon indiscutable.



On ne peut pas résumer en quelques lignes un programme aussi copieux, riche, original et varié. 61 spectacles différents dont 6 créations, 158 représentations, 4 temps forts dont le festival Instances de danse contemporaine qui est devenu un rendez-vous international pour cet art majeur… Oui, décidément, les Chalonnais ont de la chance d’avoir une telle institution culturelle et le public nombreux venu expérimenter une chaleur démentielle hier soir à montré tout l’intérêt des Chalonnais pour cette saison culturelle que chacun va vivre maintenant en fonction de ses goûts, de son agenda, de son budget…



Oui, c’est vrai, il faut un budget pour profiter de ces spectacles mais rappelons qu’il existe des formules d’abonnement accessibles, dont une carte Déclic pour les jeunes de moins de 25 ans qui permet d’avoir des places à 7 € et un spectacle gratuit par an !

Dès hier soir la billetterie en ligne a été prise d’assaut et la billetterie de l’Espace des arts sera ouverte à partir de lundi matin pour ceux qui ne sont pas encore à l’aise avec les commandes sur Internet…



Quant à moi, s’il fallait mettre en exergue quelques spectacles, je vous dirai volontiers qu’il faudra aller voir Tatiana Julien, artiste associée de l’Espace des arts, dans son solo de danse le 16 novembre dans le cadre du festival Instances ; qu’il ne faudra pas se priver du spectacle des Barcelonais le 20 novembre, toujours de la danse, Pasionaria, un spectacle formidable comme dirait Philippe Buquet ; que l’abstention pour Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche avec Vincent Dedienne serait une erreur ; que le spectacle Optraken, du cirque cette fois-ci, surprendra plus d’un avec un art de l’esquisse maitrisé ; qu’enfin tous les amateurs de danse et les Lorrains seront contents de voir le CCN-Ballet de Lorraine… Mais tout cela est bien sûr complètement arbitraire car tout fait envie mais personne ne pourra tout voir…

Qui a dit que la liberté impose des choix et des renoncements ?



Merci à tous ceux qui ont fait que cette soirée a été agréable, riche, conviviale et pertinente ! Et nous reviendrons souvent sur ces spectacles, ces temps forts, ces rencontres artistiques riches qui font que notre territoire peut être fier de son rôle culturel régional et même national !

 


Sur VAC :

Espace des Arts - La programmation 2018/2019
Espace des Arts - La programmation 2018/2019
Toute la programmation : 62 SPECTACLES / 158 REPRÉSENTATIONS 21 SPECTACLES DE THÉÂTRE dont 3 spectacles dans le cadre du Rendez-vous des Piccolis 26 SPECTACLES DE DANSE dont 8 spectacles dans le cadre du Festival ...

 

Imprimer - - par Michel, enseignant en TAIS à l'IUT de Chalon - 9 juin 2018

Ce dimanche : quatre vide-greniers sur le territoire chalonnais

Les chineurs et ils sont nombreux, ont un vaste choix, ce jour pour découvrir des curiosités proposées sur pas moins de quatre vide-greniers dans notre ville.


A SAINT LAURENT : JUSQU'A 20 H
Les premiers exposants, ont pris place un peu avant 9 H, du côté du square et de la passerelle Pierre Soubrane. Parmi eux, le comité Centre Pasteur avec l'équipe de bénévoles de ce quartier. « Nous tentons une première expérience avec la fermeture à 20 Heures » a confié Maguy Grelin, présidente du comité de quartier de l'île Saint Laurent, organisateur de cet événement.


A Saint Laurent : Maguy Grelin et les premiers exposants

Nos photos : Maguy Grelin et les premiers exposants


CHARREAUX : JUSQU'A 18 HEURES
Entrée gratuite pour les visiteurs, Place Albert Thomas, au quartier des charreaux. Aux environs de 8 Heures, près d'une cinquantaine d'exposants entouraient la place. « Samedi prochain, nous participerons également à la fête du quartier » a relevé, Jeannette Guichard, présidente de l'amicale des charreaux.


Aux Charreaux,; Jeannette Guichard et des exposants, place Albert Thomas

Nos photos : Jeannette Guichard avec quelques exposants


AUX ABORDS DU STADE : AU PROFIT DU RUGBY : 150 EXPOSANTS
« C'est déjà un succès » a remarqué aux premières heures de la matinée le président du 16 Tango chalonnais, Didier Gras. En effet, pas moins de 150 exposants, ont pris place aux abords du stade léo-Lagrange.
« C'est beaucoup mieux que l'an dernier » ont complété, ses collègues mobilisés pour ce vide greniers qui devrait lui aussi s'achever en fin d'après midi.

Au Stade Léo Lagrange, les bénévoles du 16 Tangos et leur président Didier Gras


Nos photos : Didier Gras et les bénévoles du 16 Tangos

 

AVEC L'AMICALE DU PERSONNEL DE CARREFOUR SUD

Une cinquantaine d'exposants, se trouvaient également tôt ce dimanche matin sur le parking de l'enseigne « Carrefour  Sud » pour un vide grenier organisé par les personnels de l'hypermarché.

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 3 juin 2018

Comités de quartier : Les rendez vous du week end...loto et vide greniers , dimanche

Alors que les membres du comité des fêtes de Saint Jean des Vignes, présenterons des brioches aux habitants du quartier, demain samedi, les autres comités ne restent pas inactifs.


DEUX VIDE GRENIERS DIMANCHE ET UN LOTO
Un loto aura lieu, au clos Bourguignon, Dimanche après midi, à l'invitation du comité de quartier des Près Saint Jean. Deux vide greniers auront lieu aux Charreaux et à Saint Laurent, dans ce dernier quartier, l'initiative débutera à 9 Heures.

 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 1 juin 2018

Après une bédé - Blanche la colérique - Charlotte Melly la Chalonnaise travaille sur un spectacle...

Certaines lectures et certains spectacles marquent profondément. Parfois, on le sait dès la dernière page lue ou dès le tomber de rideau, parfois c’est plus tard que l’on s’en rend compte. Avec Noire de Tania de Montaigne, ce fut dès la première page… Avec le spectacle Noire de Lucie Nicolas et du Collectif 71, dès les premiers mots prononcés par Sophie Richelieu…


« Prenez une profonde inspiration, soufflez, et suivez ma voix, rien que ma voix, désormais, vous êtes noir, un noir de l’Alabama dans les années 1950… »

Pourtant, je n’avais rien demandé à personne, je n’avais aucune envie d’être noir et je ne connais même pas l’Alabama… D’accord, j’avais bien lu ce livre sans être forcé par personne… Mais c’était pour me préparer au spectacle où j’avais été invité… Ce n’était pas un véritable choix… Juste des circonstances qui m’avaient poussé vers ce texte et ce spectacle…


Bien sûr, nous sommes en 2018, cinquante ans après l’assassinat de Martin Luther King… Qui dit Luther King dit Montgomery… Qui prononce le nom de cette ville pense à Rosa Parks, la femme qui en décembre 1955 refusa de se lever pour céder sa place à un blanc dans un bus de la ville… Et qui prononce le nom de Rosa Parks devrait penser à Claudette Colvin, une jeune fille d’une quinzaine d’année qui avait en mars de la même année fait la même chose… Oui, Claudette Colvin, illustre inconnue du grand public, a été oubliée de l’histoire et Tania de Montaigne a décidé dans son texte qui est une biographie romancée de lui rendre hommage !


Alors, on va suivre Claudette Colvin durant quelques 170 petites pages, ce n’est pas un texte trop long, c’est très tonique et profondément humain… Dès le départ, vous comprenez bien que ce texte ne demande qu’à être lu à haute voix… Un peu comme un témoignage, un cri, un chant… Et on apprend beaucoup en suivant Claudette car on a bien peu de choses dans nos cours en France sur ce que fut la vie des Noirs dans le sud des Etats-Unis… La cotton belt… La ceinture de coton, avec son cœur constitué par les états de Géorgie, Tennessee, Alabama, Arkansas, Mississipi… On sait bien que les ouvriers agricoles étaient avant tout des esclaves mais on préfère l’oublier… Peut-être parce que finalement la richesse de villes comme Nantes et Bordeaux est venue de cette traite des esclaves… Allez savoir ?

La guerre de Sécession – qui a cessé c’est sûr – a fait disparaitre officiellement l’esclavage mais elle n’a pas transformé les Noirs en égaux des Blancs. En fait, surtout dans ces états du sud, il s’est développé une vie séparée, une vie parallèle… D’un côté les Blancs, de l’autre les Noirs… Et c’est ce qui est remarquablement bien expliqué dans ce livre, Noire.


Alors restait à savoir ce qui allait se passer lors de ce spectacle, Noire, qui a été créé au Théâtre des Quartiers d’Ivry, il y a quelques jours… Il ne s’agissait pas d’une lecture ou d’une adaptation théâtrale mais tout simplement d’un roman graphique théâtral ! Il fallait donc expérimenter une forme de spectacle vivant et complet… et c’est ce que j’ai fait le vendredi 18 mai 2018 !

Alors quand on va à un tel spectacle, adaptation d’un écrit, on s’attend toujours au pire car trop souvent c’est la déception… mais cette fois-ci j’ai été de surprise en surprise et, à chaque fois, des surprises positives, des petits morceaux de bonheur et d’humanité qui venaient m’éclabousser de plaisir… de bonheur… de chaleur…

Tout d’abord Claudette Colvin fut parfaite ! Euh, excusez ma confusion, l’actrice Sophie Richelieu fut parfaite c'est-à-dire que très rapidement, au bout de quelques minutes elle incarne Claudette avec force, persuasion, conviction, réalisme… Ok, elle a un peu plus de la quinzaine d’années mais c’est bien le seul bémol à cette incarnation !

Seconde surprise, les deux actrices sont complètes car on pouvait s’attendre à avoir une actrice, Sophie Richelieu, et une graphiste, Charlotte Melly. En fait, on a deux actrices aux talents multiples ? Certes, Sophie est une excellente actrice mais elle chante, elle bouge comme une danseuse et elle a l’art de se fondre dans le dessin… Charlotte est bien une graphiste mais elle parle, elle danse – remarquable danse spéciale avec ruban de papier – et elle manipule une multitude de petites choses qui rendent la scénographie géniale et poétique… Oui, Noire est un spectacle vivant complet et dynamique, porté par deux furies de la scène et on en redemande !

Pour ce qui est du choix réalisé dans l’ouvrage de Tania de Montaigne, adapter c’est se résigner à éliminer des éléments, je dois reconnaitre qu’il est cohérent. Certes, on se dit que l’on aurait pu garder aussi telle partie ou telle autre mais à bien y réfléchir, ce qui est présenté là est complet, compréhensible, cohérent, adapté… Oui, la vie de Claudette Colvin est bien rendue, aucun doute !


Reste à parler de cet aspect attendu et assez méconnu, le roman graphique théâtral !

Jusque-là on connaissait la scénographie classique avec de très nombreuses possibilités de décors… On avait découvert à Angoulême des concerts dessins qui permettaient à un illustrateur de dessiner en même temps qu’un chanteur ou conteur racontait une histoire, faisait voyager dans un univers… Mais, là, c’est encore autre chose et c’est très fort…

Il y a une véritable osmose narrative entre un texte, une actrice, une illustratrice, les dessins, les photos, des sons d’époque… Au bout de quelques minutes, le spectateur ne sait plus où il est… Dans une bande dessinée ? Dans une exposition ? Au théâtre ? A l’opéra ? A une conférence ? Dans la rue ? Dans un bus de Montgomery ? Il ne sait plus mais il comprend vite qu’il est au spectacle vivant ! A spectacle vivant tout peut arriver, tout est imprévisible… Il doit accepter d’être surpris, de voir l’actrice entrer dans le dessin, le dessin envahir la scène, la dessinatrice parler… Ici, tout est possible !

Je dis souvent que la bande dessinée est une histoire racontée avec un texte, un dessin et une bande son… Alors, c’est une forme de bande dessinée élaborée devant nous et la bande son est plus que vivante car elle bien incarnée par deux actrices incroyables…

Durant près d’une heure et trente minutes, le spectateur en prend plein les mirettes, les oreilles et le cœur ! Il est à un cours d’histoire, une leçon d’instruction civique, une éducation graphique et juridique… Bref, il fait de la philosophie en prenant un grand bain d’humanité… et comme ici ce n’est pas l’école, il est aussi plongé dans l’esthétique et la poésie, la douceur et la violence…

On ne voit pas le temps passer, on voudrait témoigner au procès de Claudette Colvin, distribuer les tracts avec la communauté de Montgomery, interpeller Martin Luther King, huer le maire de la ville, casser les barrières de séparation qui sont aussi dans nos têtes…

Car il s’agit bien aussi d’un spectacle politique, oui Politique avec un P majuscule et majestueux car il parle de la vie commune dans nos villes et pas seulement les villes du sud des Etats-Unis… Tania de Montaigne ne parlait pas seulement de Claudette Colvin, elle nous invitait à devenir noir pour comprendre ce qu’elle avait vécu, elle-aussi, en France, dans nos villes, là, près de chez nous où le noir n’est pas « toujours » la couleur du bonheur… Alors, nous sommes devenus noir quelques instants et il nous faut maintenant changer nos villes comme certaines ont voulu changer la vie dans les transports en commun de Montgomery… Y arriverons-nous ?

Merci à tous ceux qui ont travaillé sur ce spectacle et surtout à Sophie et Charlotte de nous avoir fait rencontrer Claudette durant cette magnifique soirée ! Nous espérons que ce spectacle pourra voyager dans toute la France et si vous en entendez parler, n’hésitez pas un instant, allez-y !!!

 

 Crédit photos Hélène Harder

Imprimer - - par Michel, enseignant en TAIS à l'IUT de Chalon - 29 mai 2018

Montgolfiades : retour sur une belle édition

 vivre-a-chalon a consacré de nombreux articles à cette 32ème très belle édition des Montgolfiades.

Vous les retrouverez ci-dessous. Nous avons regroupé toutes les photos dans notre rubrique MONTGOLFIADES

 

 

 

 

 

32éme Mongolfiades... Des réactions des aéronautes, d’hébergeurs et de partenaires

32éme Mongolfiades... Des réactions des aéronautes, d’hébergeurs et de partenaires

A l'issue des vols de ce lundi matin et avant la réception officielle, des participants ont accepté de nous confier leurs impressions. MARTINE ET PASCAL DELAITRE ( BEAUNE -BALLON N&Deg;26 ) : LE BALLON : C\'EST NOTRE PASSION &Raquo; Martine : Formatrice marketing en C.F.A-Pascal : Responsable des conducteurs (...)

 

Montgolfiades 2018 - Vol du lundi matin

Montgolfiades 2018 - Vol du lundi matin
Suite du reportage : * 21 mai 2018 - Vol du lundi matin 2 - Josserand Patrice



32éme Montgolfiades, premiers bilans positifs... la 33éme édition en perspective
32éme Montgolfiades, premiers bilans positifs... la 33éme édition en perspective
Pas moins de 51 montgolfières pour cette 32éme édition qui s'est achevée ce lundi matin. A l'heure de la remise des prix, Yves Palun, président du festival, Gilles Platret, maire et Sébastien Martin, président du Grand-Chalon ont évoqué le succès de cet (...)


Montgolfiades 2018 - Dimanche 20 mai
Montgolfiades 2018 - Dimanche 20 mai
Suite du reportage : * 21 mai 2018 - Dimanche 20 mai -

Mongolfiades 2018 ( vol de lundi )
Mongolfiades 2018 ( vol de lundi )
(...)


Ballons volent à Lux dimanche 6:45 
Ballons volent à Lux dimanche 6:45 c❤️❤️
Beau spectacle dans le ciel (...)


Mongolfiades 2018 dimanche soir
Mongolfiades 2018 dimanche soir
(...)

Montgolfiades 2018 : Vol du dimanche matin
Montgolfiades 2018 : Vol du dimanche matin

Suite : * 20 mai 2018 - Vol du dimanche matin 2 - Josserand Patrice

 

Mongolfiades 2018 en photos
Mongolfiades 2018 en photos
(...)

Mongolfiades 2018 vues du ciel
Mongolfiades 2018 vues du ciel
(...)


32e Montgolfiades samedi 1er vol samedi matin
32e Montgolfiades samedi 1er vol samedi matin

Reportage : * 19 mai 2018 - 32e Montgolfiades samedi 1er vol samedi matin 2 - Josserand Patrice

 

Les Montgolfiades 2018 les 19 & 20 mai
Les Montgolfiades 2018 les 19 & 20 mai
Le 32eme Festival de Montgolfières de Chalon sur Saône et de la Côte Chalonnaise ont lieu les 19 au 20 mai 2018 Retrouvez le programme complet sur : http://www.montgolfiades71.com/ [1] Organisée depuis 1989 par l’association Montgolfiades 71 [2], la 32E ÉDITION des (...)


Imprimer - - par @La rédaction - 23 mai 2018

Place de Beaune-Carloup : succès du vide grenier

Martine Martin, présidente du comité des quartiers organisateur du vide greniers, dimanche était à l'heure du bilan, affichait sa satisfaction. En effet la participation des visiteurs et la centaine de participants ont contribué au succès de cet événement.
Gilles Platret, Amelle Chouit-Deschamps (conseillère départementale) , maire, Jacqueline Gaudillère et Dominique Rougeron n'ont pas manqué de saluer et d'encourager, les membres du comité de quartier. A leurs côtés se trouvaient les reines ainsi que les présidents des comités voisins : Yvette Michelin ( Saint Jean des Vignes ) et Didier De Carli ( Citadelle ).
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 21 mai 2018

Ce dimanche, il est possible de « chiner » à Saint Jean des vignes et Place de Beaune

Deux vide greniers, ce dimanche, dans notre ville. Ils s’achèveront aux environs de 17 H, entrée gratuite pour ces deux événements dominicaux organisés par deux associations.


A SAINT JEAN DES VIGNES : AVEC LES PARENTS ÉLÈVES " DU DEVOIR"
Une trentaine d'exposants ont pris place aux abords du collège « Le devoir », rue Général Giraud, l'entrée de ce vide greniers, s'effectue face aux écoles publiques de Saint Jean. A l'initiative de cette troisième édition, l'Association des Parents d'Eleves de l'Enseignement Libre ( A.P.E.L ) du collège « Le Devoir », établissement scolaire implanté depuis plus d'un siècle dans le quartier.
Aux côtés du président, Florent Sauriat, une équipe composée de Marie Ange Charnois ( Vice présidente), Aurélie Chouraqui (Secrétaire) et de Catherine Legros ( trésorière) et d'autres bénévoles ont oeuvré pour le succès de cet événement. L'association organisera une kermesse, afin de marquer la fin d'année scolaire, le samedi 16 Juin, dans la cour du collège.


PLACE DE BEAUNE ET AUX ABORDS DU PALAIS DE JUSTICE : UNE CENTAINE D'EXPOSANTS
Autre vide greniers, avec une centaine d'exposants, Place de Beaune et aux abords du palais de justice. C'est le comité de quartier Carloup-Place de Beaune qui est à initiative de cette édition regroupant, plus d'une centaine d'exposants. Martine Martin, présidente, affichait une vive satisfaction aux premières heures de cette édition.

 

 

 

Nos photos : A saint Jean des Vignes et Place de Beaune, ce dimanche, deux vide greniers.

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 20 mai 2018

Vagabondages : Le musée des nourrices, à Alligny en Morvan, le dernier des musées de la région Bourgogne

 

Ouvert, depuis deux années, le musée des nourrices et des enfants de l'assistance publique, situé à une trentaine de kilomètres au Nord Ouest d'Autun et à une douzaine de kilomètres au sud de Saulieu, est le dernier musée de la notre région. A découvrir-Tour d'horizon. Ce musée sera ouvert lui aussi , ce samedi, pour l'opération « Nuit des musées ».

 

 


HUITIÈME ANTENNE DE L'ECOMUSEE DU MORVAN
C'est la dernière et huitième « maison » à thème de l’écomusée du Morvan installée dans le bâtiment radicalement transformé de l’ancien Hôtel de La Poste au centre du village, le musée se veut à la fois lieu de mémoire, lieu ressources pour les politiques de l’enfance et les recherches généalogiques et lieu d’accueil et d’hébergement touristique.

 

 

Porté par la Communauté de communes des Grands Lacs du Morvan en partenariat avec le Parc naturel régional qui en a assuré la conception scientifique,  l' investissement se monte à 1,3 million d’euros (HT), subventionné à 75% par l’État, la Région, l’Europe et le Conseil départemental de la Nièvre. D'autres antennes de l'écomusée du Morvan, existent à Anost ( Musée des Galvachers et Musée du patrimoine Oral) ; Maison du seigle à Menessaire, Musée Vauban à Saint Léger Vauban, Musée de la résistance en Morvan à la maison du parc à Saint Brisson et le musée de l'élevage et du charolais à Moulins-Engilbert. Des structures réparties dans le Parc Régional du Morvan, se trouvant au cœur des quatre départements bourguignons .

Le parcours muséographique est construit autour d’une longue rampe (accessible aux personnes à mobilité réduite) menant à de petites maisons où sont présentées les différentes installations.


« L'INDUSTRIE DES NOURRICES »
L’accueil des enfants en nourrices et notamment ceux de l’Assistance Publique a connu dans le Morvan un véritable essor, à tel point que cette activité, qui a fait vivre un grand nombre de familles, a été qualifiée, au cours du XIXème siècle d’ « industrie des nourrices ».
Cette activité a profondément marqué la démographie du Morvan jusqu’au milieu du XXème siècle, dans la mesure où de nombreuses familles, encore aujourd’hui, comptent parmi leurs membres des personnes issues de l’Assistance Publique.


DANS LE VILLAGE DE JEAN GENET « PUPILLE « A ALLIGNY : DEJA PLUS DE 12 000 VISITEURS
Ce musée est installé à deux cent mètres de la maison dans laquelle, Jean Genet enfant abandonné a été placé  à l'âge de 6 mois, jusqu'à l'âge de 13 ans. Alors, Président de la République, ex élu de ce canton, François Mitterrand, avait en 1994, dévoilé une plaque en hommage à Jean Genet. Ce dernier est représenté sur la façade de ce musée , qui a déjà accueilli environ 12 000 visiteurs. Un peu plus de 6 000 la première année et 5000 en 2017.


PAS SEULEMENT UN LIEU DE MEMOIRE..
Afin de construire un lieu de mémoire et d’histoire, une exposition permanente et évolutive permet de retracer l’histoire des nourrices et de l’accueil des enfants dans le Morvan depuis la fin du 18e siècle jusqu’au milieu du 20e siècle tout en ouvrant les perspectives vers des problématiques contemporaines.


Un espace d’environ 120 m² est consacré à cette exposition qui tente de croiser les points de vue historique, sociologique, anthropologique et mémoriel. Il s’agit de mettre en perspective l’histoire du Morvan à travers celle plus générale de l’administration publique et de son évolution, tout en laissant la parole à ses acteurs par le biais des témoignages écrits et oraux ou encore grâce à la présentation d’objets.
L’enjeu de cette exposition est de montrer que si les lois, les règlements et l’organisation administrative encadraient la vie des familles d’accueil, des femmes parties en nourrice et les enfants accueillis dans le Morvan, chaque individu concerné par cette histoire échappe à toute objectivisation, toute réduction à la seule organisation administrative.


Aucun texte, décret ou règlement intérieur ne parviendront à montrer la diversité de ces histoires qui se distinguent toutes les unes des autres dans la mesure où elles se construisent, s’élaborent au travers de relations humaines. C’est pourquoi cette exposition laisse autant que possible la place à cette histoire sensible de l’intime et de la singularité grâce à la forte présence de témoignages visuels et sonores.

Un espace d’environ 50 m² est réservé à l’organisation d’expositions temporaires afin de prolonger le questionnement amorcé dans l’exposition permanente et de s’ouvrir à des problématiques plus contemporaines ou à des modes d’approche plus inattendus.
Ces expositions seront réalisées en partenariat avec le Parc naturel régional du Morvan dans le cadre de sa mission d’animation et de coordination de l’écomusée du Morvan. Elles seront également l’occasion de développer des partenariats avec d’autres institutions culturelles de Bourgogne et d’ailleurs à l’instar des expositions temporaires réalisées actuellement au sein de l’écomusée du Morvan.
Un lieu ressources pour les acteurs des politiques d’aide à l’enfance et aux familles


L'ambition du musée est également de devenir un lieu ressources pour les structures locales, départementales et régionales en charge de la mise en œuvre des politiques d’aides à l’enfance et aux familles.
L’objectif est que ces différentes structures puissent s’emparer du projet pour en faire un espace de rencontre dans le cadre de regroupements professionnels, de l’organisation de séminaires ou encore de formations.
Nouer des liens avec des structures impliquées dans les politiques sociales d’aide à l’enfance et aux familles permettra d’ouvrir le Musée des nourrices et des enfants de l’Assistance Publique aux problématiques contemporaines portant sur l’accueil des enfants en difficulté et plus généralement sur la place de l’enfant dans la famille et dans notre société actuelle.

 


Un lieu ressources sur la généalogie
Le Musée des nourrices et des enfants de l’Assistance Publique a pour mission d’orienter et d’informer les personnes souhaitant engager des recherches sur leurs origines.
Il a un rôle à jouer pour être un relais auprès du réseau des associations des anciens enfants de l’Assistance Publique déjà très impliqué dans l’accompagnement des personnes souhaitant consulter leur dossier.
L’autre volet de cette mission est également de devenir un lieu de rencontre pour les passionnés et les spécialistes de recherches en généalogie présents sur le territoire du Morvan. Des stages d’initiation à ces recherches sont par exemple organisés.


Un lieu d’animation et d’accueil touristique
Le Musée des nourrices et des enfants de l’Assistance Publique abrite un café qui sera autant un nouvel espace de vie pour les habitants d’Alligny-en-Morvan qu’un espace central dans l’animation du lieu.


Le café est pensé comme un lieu aux fonctions multiples :
- L’espace d’accueil et d’orientation des visiteurs du Musée des nourrices et des enfants de l’Assistance Publique ;
- Un espace de consultation d’ouvrages sur les thèmes présentés dans les expositions ;
- Un lieu pouvant accueillir différentes animations : tables rondes, veillées, spectacles de petits formats (cf. Cafés Margot).
Trois chambres d’hôtes créées sont stylisées en lien avec les thèmes développés dans l’exposition permanente : reconstitution d’intérieurs bourgeois du 19ème siècle, reproduction de peintures, de photographies, textes de Jean Genet, vitrines avec des objets, intervention d’artistes contemporains….


RENSEIGNEMENTS PRATIQUES :
- Ouverture : du 1er Mars au 11 Novembre : du mercredi au dimanche de 10 H à 18 H, fermé le samedi matin.
- En juillet et Août : Tous les jours de 10 H à 18 H ; sauf le mardi, fermé le samedi matin.
- Adresse : Musée des nourrices et des enfants de l'assistance publique , le Bourg, 58230 Alligny en Morvan,Tél : 03 86 78 44 05- Adresse mail : accueil@museedesnourrices.fr
Rédigé à partir d'une visite et du dossier presse

 

Nos photos :( Sophie Lafontayne) ; dans le village et au musée des nourrices à Alligny.

Imprimer - - par Daniel DERIOT- SOPHIE LAFONTAYNE - 18 mai 2018

Saint Laurent : Rencontre conviviale et loto à l'invitation du comité de quartier

Régulièrement, les membres du comité de quartier que préside Maguy Grelin, organisent différentes activités pour les habitants des secteurs : île d'amour, rives de Saône, cité thiébault et cité des Varennes.


CE JEUDI APRES MIDI : UN LOTO
Ce jeudi, près d'une trentaine d'habitants ont participé à un loto, cet événement s'est déroulé dans le local du comité, mis à disposition par la ville, au 15 quai Jules Chambion, dans les anciens locaux de la maternité. Dans la foulée de ce premier rendez-vous, une rencontre récréative était également organisée.


VENDREDI 26 : A PARTIR DE 18 H , SOIREE DES VOISINS
Autre rendez-vous programmée, une rencontre dans le cadre de la journée des voisins. Cela se déroulera le vendredi 26 Mai, à partir de 18 Heures, au square Pierre Soubrane. En cas de mauvais temps, la rencontre se déroulera salle du comité Saint Laurent...

 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 17 mai 2018

Vagabondages en chalonnais : 21 rendez vous pour l'été

Pas moins de 21 rendez vous, figurent au programme de "Ballades à Chalon", qui vient d'être publié. Au menu "Les bals du Monde" qui se déroulera salle Marcel Sembat, le dimanche 27 Mai ou encore des visites guidées, des concerts, la fête de Saint Jean, qui aura lieu, le samedi 23 Juin, aux Granges Forestiers.


SANS OUBLIER LES RONDES DE NUIT
Autres rendez-vous, ceux des "Rondes de Nuit", qui débuteront le mercredi 1er Août et qui permettront de découvrir avec le thème "La vie de Château" à La Loyère. Pas moins de dix soirées sont programmées.

 

Imprimer - - par DANIEL DERIOT - 15 mai 2018

Comités de quartier : Puces aux Aubépins- Jeudi rendez-vous à Saint Laurent

AUBEPINS : UNE TRENTAINE D'EXPOSANTS
Environ une trentaine d'exposants, ont participé jeudi, au vide grenier dans le quartier des Aubépins. Cet événement était organisé par le comité de quartier que préside Maryline Nutte. La reine du secteur, Cecile Decrocq, était mobilisée aux côtés des bénévoles qui ont reçu les encouragements de Solange Dorey et de Nathalie Leblanc, élues municipales ; de Michel Duployer, président de l'union des comités de quartier, de Martine Martin, présidente du comité Carloup-Place de Beaune. La nouvelle équipe du comité centre pasteur, était présente, parmi les exposants.


JEUDI : RENDEZ VOUS A SAINT LAURENT
JEUDI 17 MAI : Salle du comité, 15, quai Jules Chambion :Loto avec 8 Partie, à partir de 14 H . et après midi récréatif.

 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 14 mai 2018

GERMOLLES : « UN AIR DE MOYEN AGE » au Château de Marguerite de Flandre

 

S’il te plaît … racontes-moi le château de Germolles !!

Sous un soleil radieux, de très nombreux visiteurs et spectateurs se sont pressés au château de Germolles, ce samedi après-midi, pour le festival « UN AIR DE MOYEN AGE … si Germolles m’était (ra)conté » … un festival pour découvrir, par petites touches, l’époque médiévale.



De ci, de là … dans le grand parc arboré, sous le tilleul, dans le cellier, près du bassin, dans la haute-cour, la bergerie … des pastilles d’une demi-heure de contes, de théâtre, de musique, d’ombres chinoises, de balades contées, de visites du château … ont été offertes aux spectateurs …



… et sous le tilleul, un coin/atelier pour les dessins d’enfants
… et un jeu de piste pour compter les moutons
… et une restauration à la taverne
… et un grand spectacle « Plateau de Contées », réunissant tous les conteurs et leur musicien.

Aline, Catherine, Joël, Marie-Jo, Martine, Monique, Nathalie, Pascale, Régine, Sabine et Sophie, lecteurs/amateurs, mais non moins talentueux, ont enchanté les festivaliers avec des contes de leur composition, Annick, Christine, Michèle, Nicolas et Nathalie, ont réuni de nombreux visiteurs au travers de leurs « contes minute » … et Jean Dollet, Emmanuelle Hahn Filipi, Christine Laveder, Emmanuelle Liéby, Gaëtan Noussouglo, Anne Prost-Cossio … et leur musicien Cyril Bonnier ont offert, par leurs prestations originales, du rêve et de l’évasion au public attentif, amusé et ému.



Le spectacle continue ce dimanche après-midi à partir de 14h30 avec des spectacles variés : « Grain de poivre », « Le pays des sots », « Le roi sans château », « L’eau qui rend verdeur », « L’épopée mandingue », « Le roi et le coq », « La légende de la Reine Balki », « La très magnifique légende de Germolles  … avant Germolles », « La fille aux mains coupées », « Zoup : il y avait une ferme », « La bête à 7 têtes et le Roi des dragons », « L’histoire de la blanche », « La lavandière de la nuit », « La Reine des serpents » …

Mathieu Pinette et Christian Grigny, propriétaires du château de Germolles, ont organisé ce samedi après-midi, des visites guidées de leur demeure, accompagnés par Marion Gerbet, Guide conférencier des Villes et Pays d’Art et d’Histoire.

Venez vivre, à Germolles, ce dimanche après-midi  : animations, contes, spectacles, restauration, légendes, visites, soirée contée … agencés, grâce aussi, aux organisateurs du château : Mathieu et Christian, Anne Prost-Cossio et Emmanuelle Lieby à la direction artistique, Vézio et Lucie Cossio à la régie … avec remerciements aux partenaires : le Conseil départemental de Saône-et-Loire et l’Association des amis du château de Germolles.




 
 
 
 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

--------------------------------

INFOS PRATIQUES :
* Château de Germolles : 03 85 98 01 24 – www.chateaudegermolles.fr
* 100 place du 5 septembre 1944 – 71640 Germolles

-------------------------------

Reportage photos : 1/7

Suite en images :

 

Imprimer - - par christiane chapé - 13 mai 2018

GERMOLLES : « UN AIR DE MOYEN AGE » au Château de Marguerite de Flandre ...

Reportage photos : Christiane Chapé : 2/7
Imprimer - - par christiane chapé - 13 mai 2018

GERMOLLES : « UN AIR DE MOYEN AGE » au Château de Marguerite de Flandre ... 3

Reportage photos : Christiane Chapé : 3/7
Imprimer - - par christiane chapé - 13 mai 2018

GERMOLLES : « UN AIR DE MOYEN AGE » au Château de Marguerite de Flandre ... 4

Reportage photos : Christiane Chapé : 4/7
Imprimer - - par christiane chapé - 13 mai 2018

GERMOLLES : « UN AIR DE MOYEN AGE » au Château de Marguerite de Flandre ... 5

Reportage photos : Christiane Chapé : 5/7
Imprimer - - par christiane chapé - 13 mai 2018

GERMOLLES : « UN AIR DE MOYEN AGE » au Château de Marguerite de Flandre ... 6

Reportage photos : Christiane Chapé : 6/7
 
Imprimer - - par christiane chapé - 13 mai 2018



Rechercher dans cette rubrique  


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE



PROPOSEZ VOS INFOS

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle