Sortir, VOS rendez-vous... | vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

mardi 15 octobre 2019

Bonne Fête Thérèse d'Avila

Photo de Chalon

entre nous

Sorties à Chalon et dans le Grand Chalon

Vous êtes ici :

Vous retrouvez l'ensemble des programmes et informations concernant les sorties en devenir dans notre AGENDA

 

 

Publicité

 

 

DANSE : Un autre regard sur Autobiography

N’étant pas habitué ou même attiré par la danse contemporaine, je me suis laissé tenter par ce spectacle pour une raison simple, il représente le génome ADN de McGregor. En effet, le spectacle est construit en 23 pièces, 23 tranches de vie. De plus, chaque soir, un algorithme réorganise l’ordre des pièces, ce qui rend ce spectacle unique.



Étant presque réfractaire à la danse contemporaine, j’ai été surpris par la justesse, la précision et la puissance de ces pièces chorégraphiques. Les 10 danseurs enchaînent « les chromosomes », ces différentes scènes, avec une fluidité, une légèreté, une technique mais aussi une puissance, ce qui apporte énormément d’émotion au spectacle.

Le jeu de lumière, la musique, l’atmosphère brumeuse ainsi que les différentes ambiances des scènes complètent et accompagnent les danseurs dans la représentation de 23 paires de chromosomes de McGregor. Le rythme et l'enchaînement des scènes pendant plus d’une heure ne nous laissent pas le temps de respirer et nous permet d’apprécier la grandeur du spectacle.


Personnellement, ce spectacle étonnant m’a permis de me faire découvrir un nouveau monde, la danse contemporaine. Une soirée inoubliable !

 


D ans le cadre d'un partenariat entre le site vivre-a-chalon, l’IUT de Chalon et de nombreuses structures culturelles chalonnaises les étudiants de la licence professionnelle TAIS (techniques et activités de l’image et du son) proposent leurs reportages, leurs critiques de spectacles, leurs ressentis de lectures, leurs idées de cadeaux, leurs recettes…

 

Imprimer - - par Alban, étudiant en TAIS à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 15 oct 2019

EDA : regard sur Autobiography

« Le spectacle auquel vous allez assister est exceptionnel, quasiment unique en son genre, puisque les différentes pièces de danse sont mises dans un ordre non pas aléatoire mais presque car chaque soir un algorithme les réorganise… »

 

Et si on en avait un marre de toujours conceptualiser la danse contemporaine ? Et s’il était temps de limiter les discours sur la danse contemporaine pour tout simplement se laisser porter ? Et si on ne voulait pas assister à un spectacle mais vivre un spectacle ?

 

Hier soir, c’est ce que j’ai fait… Je me suis laissé prendre par une troupe remarquable, au niveau de danse élevé, dotée d’une énergie incroyable, portée par une musique que j’ai appréciée et j’ai passé une soirée inoubliable !

 

Merci à cette compagnie Wayne McGregor ! Remerciements sincères à chacun de ces neuf danseurs qui nous ont transportés et ballotés durant plus d’une heure sans jamais nous laisser le temps de respirer ou nous poser… Soirée magique !

 

Alors, oui, McGregor le chorégraphe a construit son spectacle à partir d’une passion scientifique, d’une réflexion sur chromosomes, et Autobiography est une allégorie sur son génome… 23 paires de chromosomes pour 23 souvenirs, images, influences, tranches de vie… Il ne pouvait donc y avoir que des musiques différentes, des façons de danser évoluant au fil du spectacle…

 

Je ne pouvais qu’admirer aussi les danseurs qui chaque soir de représentation enchainent différemment les pièces du puzzle de vie de McGregor… Oui, là, il y a bien quelque chose de fascinant !

 

Bon, ben, la saison continue sur des bases très élevées et dans quelques semaines le festival Instances arrive avec encore et toujours de la danse !!! Quel bonheur !!!

 

La photographie est mise à disposition par la compagnie.

Imprimer - - par Bonnet Michel - 15 oct 2019

CHALON/DOLE : visite du Musée des Beaux Arts 1/5


A l’initiative de Cécile Fromont de l’Association HORS LIMITES, avec le soutien financier de MALAKOFF MEDERIC HUMANIS et le soutien moral et technique de la Maison des Seniors de Chalon-sur-Saône, représenté ce jour par Sylvie, une cinquantaine de seniors ont pu visiter, ce jeudi, le musée des BEAUX ARTS de DOLE … avec guides à leur disposition … et le chauffeur du car, Thierry !!



Fondé en 1821, le Musée des Beaux Arts de Dole, s’est d’abord installé dans l’ancien collège des Jésuites, actuel collège de l’Arc et sa chapelle attenante.
Un fonds de peintures et de sculptures anciennes, a constitué, essentiellement par donations dans un premier temps, le noyau des collections. Puis, sous l’impulsion de Julien Feuvrier, une section archéologique a enrichi significativement le musée au tournant du 20è siècle.

 

Depuis 1980, le Pavillon des Officiers, bel exemple d’architecture militaire comtoise du 18è siècle, construit sur les plans d’Antoine-Louis Attiret, accueille les collections et les expositions temporaires.
Il a été rénové par l’architecte Louis Miquel, dans l’esprit de Le Corbusier, dont il fut l’élève dans les années 30.
Comme le bâtiment qui articule une architecture ancienne et une rénovation contemporaine, les collections et le programme d’expositions temporaires instaurent un dialogue entre art contemporain et art ancien.

 


Une réflexion menée depuis 1983 sur l’art contemporain, a permis de rassembler des œuvres d’artistes ayant travaillé en France à partir des années 1960.
Cette collection est centrée autour de la Figuration Narative, du Nouveau Réalisme et des Objecteurs.

Le Musée des Beaux Arts de DOLE, propose, sur trois niveaux : des expositions temporaires, l’art ancien du 16è au 19è siècle et l’art contemporain.

Actuellement, du 4 octobre 2019 au 2 février 2020, au rez-de-chaussé du Musée, Giula Andreani, jeune artiste italienne installée en France, présente son travail pictural.


Giula Andreani est une peintre-chercheuse. Formée aux Beaux Arts de Venise, puis en Histoire de l’Art à Paris, elle se nourrit dans cet entre-deux qui refuse de choisir entre théorie et pratique.
Giula Andreani pratique une peinture figurative, dont elle assume la longue histoire et notamment celle, récente encore, du dialogue entre peinture et photographie.
Depuis des années, elle constitue un « atlas », sorte de journal d’archives qui sert de source à sa peinture et grossit au fil des projets.

 

Avec une certaine radicalité, elle a choisi, pour sa peinture, une couleur, le GRIS DE PAYNE, teinte gris-bleue-brevetée par un aquarelliste anglais à la fin du XVIIIè siècle, utilisée classiquement pour son rendu des lumières au crépuscule.
Premier solo muséal de l’artiste, l’exposition de DOLE partira du projet qu’elle a développé pendant sa résidence à la VILLA MEDICIS à ROME, l’année dernière.
Poursuivant son travail sur la présence et la représentation des femmes dans l’histoire de l’art, Giula Andréani s’est penchée sur l’histoire des femmes à la Villa Médicis, pour développer un ambitieux projet de recherche et de peinture qui relie le passé à l’actualité de son propre statut de femme artiste.


A la suite de cette visite passionnante et instructive, le groupe a bénéficié d’un « quartier libre » pour visiter la jolie ville de Dole : une charmante cité du Jura bordée par le Doubs qui invite à la flânerie et la gourmandise avec ses boutiques de produits locaux, sa collégiale, la maison PASTEUR, la Place aux Fleurs et les rues piétonnes aux enseignes « aux jeux de mots », rivalisant entre elles …


 

 

 

 

 

 

 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

----------------------------------------

Reportage photos : 1/5

Suite :

 

Imprimer - - par christiane chapé - 11 oct 2019

CHALON/DOLE : visite du Musée des Beaux Arts 2

reportage photos : Christiane Chapé : 2/5
 
Imprimer - - par christiane chapé - 11 oct 2019

CHALON/DOLE : visite du Musée des Beaux Arts ...

reportage photos : Christiane Chapé : 3/5
Imprimer - - par christiane chapé - 11 oct 2019

CHALON/DOLE : visite du Musée des Beaux Arts 4

reportage photos : Christiane Chapé : 4/5
Imprimer - - par christiane chapé - 11 oct 2019

CHALON/DOLE : visite du Musée des Beaux Arts 5

reportage photos : Christiane Chapé : 5/5
Imprimer - - par christiane chapé - 11 oct 2019

La saison est bien ouverte à l'Espace des arts...

La saison 2019-2020 a bien commencé et après trois spectacles de qualité et la révélation du nom du successeur de Philippe Buquet, on peut dire que tout s’emballe…

 

Tout d’abord, il y aura eu le passage, le dernier c’est une certitude, du Cirque Plume. Le spectacle « La dernière saison » marque le moment où l’équipe va cesser ce qui avait pris forme en 1980 lors d’un festival dans le Jura puis structuré de façon plus forte en 1984 à Besançon… Il fallait bien qu’un jour la page se referme et le public chalonnais est venu en nombre pour saluer les artistes qui ont créé ce phénomène… Le spectacle continue, me direz-vous ! Oui, c’est certain, au moins pour les plus jeunes qui ont rejoint ce cirque mythique pour le dernier spectacle… Show must go on !

 

Pour ce qui est du cirque, il sera encore bien présent cette année, puisque, pour ne citer que cela, la compagnie Rasposo viendra encore enchanter nos vies avec son nouveau spectacle, Oraison…

 

Cette ouverture circassienne montre que l’Espace des arts de Chalon-sur-Saône est une scène nationale qui accepte, que dis-je, qui revendique de toucher tous les publics avec toutes les formes de spectacles, ce qui a été redit avec force par le successeur désigné de Philippe Buquet… Le cirque, la danse et toutes les nouvelles formes qui peuvent apparaitre comme les combinaisons numériques…

 

Mais, cela ne signifie pas du tout que tous les spectacles doivent être accessibles sans effort… Le second spectacle de la saison était une pièce de théâtre de Shakespeare mise en scène par Christophe Rauck. Je dois vous avouer que durant quelques minutes j’ai eu du mal à entrer dans la pièce, dans le propos, dans le spectacle… Je peux mettre cela sur le compte de la fatigue de la journée mais cela ne suffit pas pour tout expliquer…

 

Donc, après avoir été quelque peu déstabilisé par l’amorce de ce spectacle, les acteurs sublimes m’ont emporté dans un tourbillon évènementiel car, comme souvent dans les comédies de Shakespeare, ici, on ne s’ennuie pas du tout un seul instant. Sublime mise en scène, scénographie illustrative et pertinente, accompagnement vocal et musical époustouflant…

 

Le troisième spectacle était tout simplement Verte, une création de la saison dernière sur laquelle je ne reviendrai pas car nous en avons déjà longuement parlé…

 

Après cette ouverture grand format qualitatif, on peut affirmer que la saison 2019-2020 est bel et bien lancée !

 

 

Et c’est à ce moment-là qu’est survenue l’annonce du nom de la personne qui allait reprendre le flambeau de directeur de l’Espace des arts derrière Philippe Buquet qui est là depuis 2002… Il s’agira donc de Nicolas Royer, actuel directeur-adjoint de l’Espace des arts. En effet, les acteurs politiques et artistiques ont choisi une forme de continuité tout en demandant une certaine originalité, un projet nouveau et une ambition à renouveler…

 

Il n’est pas encore temps de parler de tout le projet détaillé de Nicolas Royer ni de faire un bilan exhaustif du travail de Philippe Buquet, chacun restant dans son rôle actuel jusqu’à la fin de l’année 2019, mais cela viendra en son temps…

 

En attendant, profitez de ces magnifiques spectacles qui illustrent de façon certaine que l’Espace des arts est une scène nationale que beaucoup de villes nous envient, à commencer par celles de Bourgogne-Franche-Comté…

 

Bonne saison à tous !

Imprimer - - par Bonnet Michel - 11 oct 2019

EDA : Verte, un incontournable familial

Les sorcières n'ont jamais été aussi dynamiques et pleines de folies que dans «Verte».



L'histoire touchante entre mères et filles d'une même famille rend le jeune public sensible à ce qu'il se passe sur scène. Les dialogues sont écrits eux aussi de manière efficace et directe pour que l'histoire soit accessible au plus grand nombre.

Les entrées des personnages sont toujours bluffantes et d'un visuel inattendu.

Que l'on soit jeune ou plus âgé, on va adorer la mise en scène colorée et les décors qui n'en finissent pas. Ces-derniers sont magistraux et embellissement la scène de part leur grandeur imposante.

Chaque détail minutieux est pensé et aucun outil du décor n'est mis à part. Tout est utilisé à bon escient et a une raison physique d'être sur scène.

Les effets spéciaux, trucages et autres tours de passe-passe viennent rendre le spectacle encore plus vivant et mystérieux.


La musique bien que peu présente apporte une personnalité bien particulière à la pièce. Elle nous plonge dans une ambiance féerique comme familière.

Le jeu des acteurs est remarquable et la panoplie de personnages caractériels et clichés nous surprend en continu. On appréciera leur gestuel, leur humour et leurs intonations qui rappellent dans certains cas celui de Louis De Funès ou d’autres grands du théâtre et du cinéma.

Les sentiments délivrés sont connus de tous et on se sent impliqués dans l'histoire aussi simple et classique soit elle. Les plus jeunes riront des situations les plus cocasses et les adultes sentiront l'importance de cette scène dans leur vie personnelle.

Malgré quelques longueurs dans certaines scènes, le comique de répétition fait son affaire et rend la salle rieuse.

La pièce traite des questions très importante dans la vie de tout le monde. Elle remet en cause des choix, des décisions, des façons de traiter ses proches mais aussi de percevoir le monde. Elle renoue les liens familiaux qu'on a tendance à perdre et égarer pour des raisons égocentriques.

Dans tous les cas il s'agit d'un incontournable familial. Qu'on y aille avec ses enfants, sa famille ou même ses amis, on est victime d'une magique émergence de sentiments.

Les photos sont de Julien Piffaut

Imprimer - - par Alexandre, étudiant en TAIS à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 10 oct 2019

20ème édition de la Paulée de la Côte chalonnaise


Organisée du 18 au 20 octobre 2019 à Chalon-sur-Saône, la 20ème édition de la Paulée de la Côte chalonnaise est l’événement incontournable marquant la fin des vendanges.

Les viticulteurs, visiteurs, touristes, photographes et restaurateurs se retrouveront dans une ambiance festive et populaire lors des différents rendez-vous du week-end, autour des spécialités bourguignonnes qui font la richesse de notre territoire : le vin et la gastronomie.



PROGRAMME :

Vendredi 18 octobre :

18h30 à 20h30 dégustations de vins de la Côte chalonnaise sur l’Ile Saint-Laurent. Concerts de The Hillbillies et d’Arcadanse et animation par les Sonneurs de trompe du Débuché de Rully.
Vente de verres gravés aux couleurs de la Paulée à l’entrée (7€)

Samedi 19 octobre :

De 10h à 20h – parcours de dégustation dans les commerces partenaires du centre-ville de Chalon.
Vente de kits sous le chapiteau installé place de l’Hôtel-de-Ville (5€)
De 10h à 15h : dégustation de la nouvelle sélection de la Maison des Vins, promenade Sainte-Marie.

15h30 – Défile des Sociétés de Secours Mutuel et des confréries vineuses de la Côte chalonnaise – Départ Maison des Vins

17h – Messe solennelle de la Saint-Hubert en la Cathédrale Saint-Vincent sonnée par les Trompes du Débuché de Bourgogne

18h – Intronisations et dégustations du vin nouveau, place Saint-Vincent

20h – Dîner de la Paulée au Colisée préparé par le chef étoilé Cédric Burtin du restaurant l’Amaryllis



Dimanche 20 octobre

De 10h à 15h : parcours de dégustation dans les commerces partenaires du centre-ville de Chalon
Vente de kits sous le chapiteau installé place de l’Hôtel-de-Ville (5€)

De 15h à 17 : Chasse aux trésors de la Paulée de la Côte chalonnaise.

Inscriptions dans la limite des places disponibles sur www.paulee-cote-chalonnaise.fr/

Article et photos : Christiane Chapé

 
 
Imprimer - - par christiane chapé - 4 oct 2019

CHALON : 2019/2020 : LANCEMENT de la nouvelle saison d'à'Chalon Spectacles ...


Ce jeudi après-midi, le maire de Chalon, accompagné des professionnels du spectacle chalonnais, a présenté à la presse, la saison 2019/2020 « d’à’Chalon Spectacle », à la salle Marcel Sembat.



La programmation de cette nouvelle année est riche et variée : conférences, café-théâtre, humour, concerts, inclassable et théâtrales … sachant que l’accent est mis cette année sur l’humour, résolument en vogue cette année avec « La Bajon », « Michèle Bernier », « Laurent Gerra », »Nora Hamzawi » … et toujours, des incontournables : Michel Jonasz, Nowenn Leroy, les Frères Taloches, Eric Emmanuel Schmitt, Arthur Jugnot, Franz-Olivier Giesbert, La rue Ketanou, Fatals Picards ... et la programmation des Théâtrales, théâtre de boulevard parisien qui cartonne chaque année !

Les spectacles seront donnés à la Salle Marcel Sembat, au Parc des Expos, à l’Espace des Arts et au théâtre du Port Nord.

Il est à noter que quelque 30 000 spectateurs -fidélisés et nouveaux- ont répondu « présent » en 2018.
Ne doutons qu’il en sera de même cette nouvelle année … voir plus.


Article et photos : Christiane Chapé

----------------------------

PLUS D’INFOS :

* à’CHALON SPECTACLES : 03 85 46 65 89 - * Parc des Expositions
* spectacles@chalon.com
* points de locations : Office du Tourisme – 4 rue du Port Villiers à Chalon-sur-Saône : 03 85 48 37 97 et billetterie sur internet et grandes surfaces : « réseau France Billet » et « réseau Ticketnet »
* à suivre l’actualité des spectacles sur : www.ACHALON.COM

 
Imprimer - - par christiane chapé - 4 oct 2019

Un nouveau directeur pour l'Espace des Arts à Chalon

Si l’Espace des Arts est aujourd’hui reconnu pour la qualité de sa programmation et son ambition en
termes de production et de soutien à la création, reconnu par des publics qui en fréquentent assidûment
les salles, il importe cependant de conforter la réussite exemplaire de cette grande maison, désormais
rénovée, en l’inscrivant dans les enjeux, forcément nouveaux, de son époque.

 


 


Le projet défendu par Nicolas Royer a retenu à l’assentiment du Grand Chalon, du Ministère de la Culture,
de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, de la Région Bourgogne-Franche-Comté et du Département de
Saône-et-Loire, a été délibéré favorablement par le Conseil d’Administration de l’EPCC, et se place sous
le signe de l'écoute :


À l’écoute d’un ensemble de personnalités (artistes, technicien, architecte, géographe, auteurs) qui
seront plus étroitement associés à la « fabrique des idées de l’Espace des Arts », afin que cette maison
des publics soit aussi pleinement la leur, se traduisant ainsi par des compagnonnages plus longs, plus
impliquants, plus étroits. Personnalités associées : Pauline Bureau – auteure, metteure en scène, Benoite
Bureau – dramaturge, normalienne, agrégée de lettres, Léna Breban – comédienne, metteure en scène,
Justine Berthillot – circassienne, Tatiana Julien – chorégraphe, danseuse, Valérie Jousseaume –
géographe, maître de conférences, Aïcha M’Barek / Hafiz Dhaou – chorégraphes, danseurs, Julien
Boizard – directeur technique de la compagnie MXM, Nihil Bordure – compositeur, musicien, Nicola Delon
– architecte, commissaire d’expositions, Jean-Christophe Folly – auteur, comédien et metteur en scène
(Dijon), Collectif Y’a pas la mer – collectif de compagnies locales (Saône-et-Loire), Rachid Kassi -
directeur de la Cie TSN (Chalon-sur-Saône).
À l’écoute des publics, auxquels il convient d’offrir une diversité de propositions, au premier rang
desquels le théâtre, la danse et la musique, mais aussi le cinéma, les expositions, les arts de la marionnette,
le cirque et les arts numériques, capables d’offrir découverte et spectacles de référence au plus grand
nombre, en étant particulièrement attentifs à la jeunesse et aux publics éloignés de la culture. Attentif au
caractère festif de la culture, ce nouveau projet s’articulera autour de quatre temps forts ˗ Une plateforme
de rencontres pluridisciplinaires de jeunes artistes européens, un festival post-écoles (fin septembre),
Tous en danse !, un temps fort régional, une danse partagée avec les publics et les structures régionales
(novembre), Un temps fort/Un festival de la crèche à l’ado (février/mars), Un temps évènement Un
Festival Cinéma Chef Op’ en partenariat avec la Bobine (avril) ˗ et d’un grand évènement forain
consacré aux arts numériques.
À l’écoute des territoires : parce que s’il importe de faire entendre et de donner à voir à Chalon le meilleur
de la création d’aujourd’hui, il importe également de faire écho à la culture locale et régionale, riche de
propositions et de talents. Des projets hors les murs et un soutien réaffirmé aux compagnies régionales
ainsi qu’une attention plus grande portée au monde amateur permettront une irrigation plus forte et
offriront l’opportunité de synergies fécondes avec l’ensemble des acteurs du Grand Chalon.2/2
À l’écoute des partenaires culturels et éducatifs locaux, parce que la force d’un réseau capable de
partager, concevoir et évaluer, ensemble, des projets collectifs doit l’emporter sur l’isolement et la prise
de décision solitaire. Le Conservatoire à rayonnement régional du Grand Chalon, Le CNAREP, la Méandre,
la Bobine, le Musée Niépce, l’Ecole Média Art seront étroitement associés à ce projet.
À l’écoute du monde de l’éducation avec notamment la création d’une salle de classe – première
expérience du genre – aménagée et organisée à l’intérieur même de l’Espace des Arts, qui permettra
l’accueil de classes transplantées.
À l’écoute, enfin, de son époque, parce que l’ère numérique mérite d’être accueillie tout autant que
pensée, parce que de nouveaux défis, écologiques et sociétaux sont à relever et que les artistes ont
souvent un regard d’avance sur les mutations de leur temps.
Un changement d’esprit, donc, qui ambitionne de célébrer joyeusement et avec imagination une fête de
l’intelligence artistique et des sensibilités, pour que l’Espace des Arts reste cette structure de référence,
au niveau local comme au niveau européen, ouverte à la diversité du monde, de ceux qui en parlent et
de ceux qui l’habitent. Un théâtre agora, où l’on se retrouve pour vivre, échanger et débattre.
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
REPÈRES BIOGRAPHIQUES
Nicolas Royer est nommé directeur de l’Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône annonce le
Conseil d’administration de l’Établissement Public de Coopération Culturelle le 3 octobre 2019. Il
succèdera au 1er janvier 2020 à Philippe Buquet en poste depuis 2002 ayant fait valoir ses droits à la
retraite.
Homme de Théâtre et de Culture, Nicolas Royer a été Directeur adjoint – Administrateur de l’Espace des
Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône de 2015 à 2019. Auparavant, il a été Administrateur du Théâtre
Dijon Bourgogne – Centre Dramatique National, Dijon (2008-2014), Administrateur de l’Espace des Arts,
Scène nationale Chalon-sur-Saône (2006-2008), Administrateur du Jeune Théâtre National – Paris (2001-
2005) et Administrateur du Festival Nuits de Champagne – Troyes (1997-2001). Son parcours est
également marqué par ses engagements professionnels. Il est actuellement Délégué régional BFC du
SYNDEAC, Membre du comité d’experts théâtre Bourgogne-Franche-Comté, Président du Collectif MxM
(Cyril Teste), Vice-président de La Maison Jacques Copeau (Pernand-Vergelesses).

 
Imprimer - - par Espace des Arts - 4 oct 2019

inscriptions pour l'accueil de loisirs à partir du 5 octobre

Il est possible d'inscrire vos enfants âgés de 3 à 17 ans à partir du samedi 5 octobre de 9 h à 12 h au Pôle Jeunesse et dans les Maisons de quartier Aubépins, Paix et Prés Saint-Jean.


Puis à partir du lundi 7 octobre au Pôle Jeunesse, dans toutes les Maisons de quartier et à la Direction de la Vie Scolaire aux horaires de secrétariat de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 18 h du lundi au jeudi et le vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30.
MAIS AUSSI en ligne à partir du samedi 5 octobre dès 9h sur www.chalon.fr I Portail famille
+ D'INFOS : PÔLE JEUNESSE AU 03.85.42.76.66.

 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 3 oct 2019

Aire camping car à Chalon : peut mieux faire !

NDLR : Courrier reçu à la rédaction :

 

À quand une vraie aire de camping car à Chalon-sur Saône?
Avec des conteneurs poubelles organiques, verre, plastique. Actuellement mini poubelle, recyclage papier je ne vois pas l'utilité pour un camping cariste...


Et une borne eau avec du débit !!! Il faut actuellement une demie heure pour faire le plein d'eau...
Délimiter, certains véhicules se mettent trop prêt de la vidange des eaux grises, et l'eau ne coule pas correctement dans l'évacuation prévue.


Le parking camping car est souvent pris par les voitures, trop bruyant le long de la route et passage des piétons.
Vous pouvez mieux faire....

Cordialement.

Imprimer - - par ID - 3 oct 2019

CHALON/ST. VALLERIN : les AMIS DE Lucien BRANCHARD peignent la nature ...

CHALON/ST. VALLERIN : les AMIS DE Lucien BRANCHARD peignent la nature …


Les Amis de Lucien BRANCHARD, réunis en association il y a une quinzaine d’années, suite au décès de leur mentor, se sont retrouvés ce vendredi au PINACLE à St. Vallerin, pour leur assemblée générale, en présence d’Alexandre Branchard … et partager le plaisir de peindre ensemble et dans la nature.

Il faut dire que le cadre s’y prête à merveille dans ce domaine de charme, entouré d’un grand parc fleuri, au coeur du vignoble de Montagny-les-Buxy, un haut lieu artistique où la nature leur offre de beau sujets de peinture.

Diverses méthodes de peinture sont employées par les artistes : acrylique, pastels, aquarelles …


Les AMIS DE LUCIEN BRANCHARD se réunissent une fois par mois dans l’atelier mis à leur disposition, dès 9 heures du matin … pour peindre, partager des idées, recevoir quelques légers conseils … et partager le verre de l’amitié.

L’amitié qui demeure après l’artiste disparu.

Ce vendredi, en présence de Christine et Gérard, chapeautant l’association, une dizaine d’artistes peintres ont partagé un moment de convivialité avec un groupe Suisse de pastellistes, avant de déjeuner ensembles.


PARCOURS de Lucien BRANCHARD :


1942 Né à Chalon sur Saône le 21 novembre
1957 Elève de Max Schemberg
1959 Ecole municipale de dessin de Chalon sur Saône
1959 Académie Charpienter Pairs
1960 Ecole National Supérieur
1964 des Arts Décoratifs de Paris (ENSAD)
1964 Travaille à Paris comme indépendant en
1967 tant qu’architecte d’intérieur et graphiste
1968 Retour à Chalon. Passionné de communications visuelles, travaille à l’élaboration de nombreuses images de marques locales, régionales et nationales
1970 Création du monument commémoratif Résistance-Déportation de Chalon sur Saône
1972 1ère exposition individuelle ( St. Laurent)
1972 Monument de Montcoy
1974 Monument de Gergy
1975 Exposition collective ( Maison de la culture)
1981 Salon International EUROP’ARTS
1er grand prix de la ville de Chalon sur Saône
1985 Salon des artistes français. Paris
1990 Entrée de Lucien à la société des pastellistes de France ( Paris)
1992-1995 Exposition permanente à sa galerie Rue du Blé à Chalon sur Saône
1997 Exposition Maison de l’environnement de Chalon sur Saône ( Peintures et pastels sur le thème de l’arbre)
1999 Salon international du Pastel à Lyon
2001 Exposition Chapelle du Carmel de Chalon sur Saône ( Entre Ciel et Terre)
2002 Europastel en Italie
Exposition de Beaune ( Ciels)
2003 Saint-Petersbourg
Exposition Pinacle Saint Vallerin
Exposition Tournus « Pastels secs » ( sur la côte Chalonnaise)
Création d’un atelier cours de pastel sur le motif
2005 Le 26 mai, il décède lors d’un accident d’avion au sommet du Mont Blanc.


Article et photos : Christiane Chapé
Imprimer - - par christiane chapé - 28 sept 2019

Ouverture du cloître Saint-Vincent jusqu'au 3 novembre.


Après le succès rencontré lors des Journées Européennes du Patrimoine (près de 7 000 visiteurs sur le week-end), la Ville de Chalon a décidé d’ouvrir le cloître Saint-Vincent tous les jours du mardi au dimanche de 14 h à 18 h, et ce jusqu’au 3 novembre.
Ainsi le plus grand nombre de Chalonnais et de visiteurs pourront librement profiter de ce lieu unique dans la région. Après dix ans de fermeture et sept ans de travaux, le cloître a bénéficié d’une importante restauration sur trois de ses galeries et de la reconstitution de la galerie nord.
En parallèle, l’Espace Patrimoine propose des visites guidées les dimanches après-midi de 15 h à 17 h jusqu’au 24 novembre sur inscription à l’Espace Patrimoine (tél. : 03.85.93.15.98) au prix unique de 3,60 €.

Dans le cadre de la Paulée, le cloître sera exceptionnellement ouvert de 10 h à 17 h.

Entrée par la cathédrale, et en cas d’office religieux l’accès sera possible par la cour au 10, Place du Cloître.
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 26 sept 2019

Journée du patrimoine chez nos voisins du Grand Est... Visite chez Raymond Poincaré

 

Raymond Poincaré est un Lorrain né le 20 août 1860 à Bar-le-Duc, dans la Meuse. Il est d’une famille républicaine qui porte en elle un respect profond de la France. Ce respect de la Patrie sera renforcé chez lui quand il sera privé de chambre pour la laisser à un officier prussien occupant la ville de Bar-le-Duc. Cela lui laissera une sorte de plaie à vif et tout son comportement des années 1910 à 1926 prend ses racines dans cette frustration d’enfant…

 

Il a été avocat, homme politique et homme d’état. Il a été président du Conseil, président de la République et président de la Commission des réparations de guerre…

Il est mort à Paris en 1934 à Paris mais tout au long de sa vie il est venu dans sa propriété de Sampigny dans la Meuse. Cette propriété est devenue aujourd’hui le Musée départemental de Raymond Poincaré. Cette demeure souvenir est ouverte aujourd’hui et c’est l’occasion de suivre le cursus d’un grand homme de la République…

 
Imprimer - - par Bonnet Michel - 24 sept 2019

CHALON/CERCOT : la Compagnie RASPOSO en mode festival du 3 au 6 octobre ...


La COMPAGNIE RASPOSO, CIRQUE ART ET ESSAI-LABORATOIRE DE CREATIONS, présente, du 3 au 6 octobre prochains, sous ses deux chapiteaux, installés sur la commune de Cercot (jouxtant Moroges), les avant-premières du nouveau spectacle au public.



TROIS RENDEZ-VOUS ARTISTIQUES SERONT PROPOSES :

* « ORAISON » où « La prière obstinée et désespérée d’une résistance à un chaos » par la Compagnie RASPOSO : ORAISON célébrera une intériorité humble et fière, un cirque de chair et étrange comme un pas de danse se risquant dans un labyrinthe de couteaux, incertain comme un somnambule s’aventurant sur une corde raide

* BEETHOVEN METALO VIVACE par la Compagnie « MONSIEUR LE DIRECTEUR » : acrobatie aérienne, humour et guitage de haut vol : c’est le programme décoiffant que propose cette performance intrépide. On y écoute, avec de la musique métal exécutée au piano solo … et la Symphonie de Beethoven tronçonnée par un curieux chef d’orchestre qui joue de la guitare électrique tout en grimpant à la corde

* STARSKY MINUTE par la Compagnie « LA DEPLIANTE » : STARSKY est un clown acrobate électrique à la fois fier et pudique, noble et prolétaire. Il travaille chez starsky Minute, une entreprise de livraison de colis. Sa mission ? Vous livrer un colie. Malheureusement, l’efficacité c’est pas trop son truc … Bienvenue dans un monde où la connerie est reine et dans lequel Starsky devient peu à peu le héros des histoires absurdes qu’il raconte.


LE PROGRAMME :

* Jeudi 3 octobre :

- 20h30 : ORAISON sous le petit chapiteau (durée 1h)

* Vendredi 4 octobre :
- 20h30 : ORAISON sous le petit chapiteau (durée 1h)
- 22h : MONSIEUR LE DIRECTEUR en concert sous le grand chapiteau

* Samedi 5 octobre :
- 17h : BEETHOVEN METALO VIVACE sous le grand chapiteau (30 mn)
- 18h : ORAISON sous le petit chapiteau
- 20h30 : STARSKY MINUTE (sous le grand chapiteau (50 mn)
- 22h00 : LES RAPS en concert sous le grand chapiteau

* Dimanche 6 octobre :
- 15h : BEETHOVEN METALO VIVACE
- 16h00 : DTARSKY MINUTE
- 17h30 : ORAISON


UN PEU D’HISTOIRE :

La COMPAGNIE RASPOSO, créée en 1987, s’inscrit dans le paysage du cirque contemporain.
Par la mise en valeur des techniques de cirque, elle fait appel à la sensibilité poétique du spectateur, en utilisant une mise en scène théâtrale.
Pendant ces années se succèdent 15 créations.
En 2006, lors de la cérémonie des « MOLIERES », la compagnie reçoit le prix ADAMI pour l’ensemble de son travail.
En 2012, Marie Molliens prend la direction artiste de la compagnie et créé « MORSURE » dont elle est auteur et metteur en scène, un spectacle intime qui bouscule les codes circassiens.
Marie Molliens, « enfant de la balle », artiste aux multi talents -fildefériste, acrobate, jongleuse, lanceuse de couteaux, auteur, metteur en scène- s’intègre dès son plus jeune âge dans les spectacles de la COMPAGNIE RASPOSO. Elle descend d’une lignée de femmes artistes et de parents qui lui permettent de vivre une vie de saltimbanques et se forme au contact des circassiens qu’elle côtoie.
En 2014, elle reçoit le PRIX ARTS du CIRQUE SACD, pour la création de son spectacle « MORSURE ».


En période de création et de festival, c’est une vingtaine d’artistes et techniciens qui gravitent sous les chapiteaux …

La COMPAGNIE RASPOSO qui présente sur place, à CERCOT, le festival du mois d’octobre, est la plupart du temps, en tournée dans toute la France … voir plus loin.


Article et photos : Christiane Chapé

---------------------------------

INFOS PRATIQUES :

BILLETTERIE :

* En ligne sur www.rasposo.festik.net
* Offices de tourisme de Buxy et St. Gengoux-le-National
* Auprès de la compagnie au 06 73 09 20 77
* Sur place 1h avant le spectacle dans la limite des places disponibles
* Lieu et accès : 36 rue des Orfèvres Cercot 71390 Moroges
* Bar et petite restauration sur place
* Accès PMR (prévenir par téléphone pour faciliter l’accueil)
* rasposo@wanadoo.fr et www.rasposo.net

 
Imprimer - - par christianee chapé - 24 sept 2019

Journée du patrimoine chez nos voisins du Grand Est... La Meuse

Dans le patrimoine géographique, il ne faut jamais oublier les cours d'eau...Les derniers mois de canicule, la pollution sur la planète, le manque d'eau potable pour certaines populations (et probablement pour toute l'humanité si on continue comme cela), tout devrait nous pousser à prendre soin de ce patrimoine fluvial... Ici, la Saône, là-bas, la Meuse...

Quelques reflets dans ce beau département de la Meuse...

Imprimer - - par Bonnet Michel - 24 sept 2019

Journée du patrimoine chez nos voisins du Grand Est... La chapelle templière de Libdeau (Toul)

Dès que l’on entend parler des Templiers, on a tendance à imaginer un trésor considérable tenu par des religieux décadents que l’on voit finir sur un bûcher… C’est cliché, certes, mais c’est l’image que l’on a en tête bien souvent… Pourtant, la réalité est très éloignée de cela !

 

Aussi, il est important que lors des journées européennes du patrimoine certains spécialistes, experts et autres passionnés prennent le temps d’expliquer au public, au grand public, c'est-à-dire à nous tous, ce qu’étaient ces fameux Templiers… C’est ce qui a été très bien fait sur les lieux de la chapelle templière Libdeau, Commanderie de l’ordre des Templiers durant quelques décennies avant d’être mise à la disposition des Hospitaliers…

 

D’ailleurs, la visite se faisait en compagnie d’un « vrai Templier »…

 

En fait, il existait bien un trésor des Templiers… Oui, mais ce n’était pas un lot de milliers de pièces d’or, c’était un ensemble de terres agricoles récupérées par les Templiers de la part de tous ceux qui ne voulaient pas aller guerroyer en Terre Sainte pour reprendre le tombeau du Christ – activité assez dangereuse au demeurant – mais qui s’acquittaient ainsi de leur devoir… Ces terres étaient cultivées au profit de l’ordre qui menait la guerre avec cet argent… Philippe le Bel en faisant disparaitre l’ordre du royaume comptait bien mettre la main sur l’ensemble de ce réseau agricole ce qu’il ne réussit que partiellement à faire !

 

La chapelle de Libdeau est du XII° siècle, à partir de 1312 elle fut gérée par les Hospitaliers et elle survit tant bien que mal jusqu’à la Révolution Française. Elle était entourée d’un corps de ferme qui fut détruit pendant la Guerre de trente ans et reconstruit presque aussi vite à l’identique…

 

Après la Révolution Française, la chapelle connut des temps difficiles. Elle fut transformée en bâtiment agricole, servit d’hôpital de campagne militaire et se retrouva un peu à l’abandon… Malgré tout, elle a gardé sa structure principale ce qui en fait une construction historique de grande valeur. Depuis février 1995, elle est protégée et inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Depuis 2001, une association spécifique est là pour dynamiser la restauration de la chapelle et la faire vivre. Elle a vocation à devenir un lieu culturel ce qu’elle était durant ces journées européennes du patrimoine…

 

La restauration est prévue sur une dizaine d’années à condition que les fonds soient au rendez-vous. On peut d’ailleurs tous participer à cette action soutenue par la Fondation du Patrimoine…

Imprimer - - par Bonnet Michel - 24 sept 2019

Journée du patrimoine chez nos voisins du Grand Est...

Oui, je suis Lorrain et fier de l'être même si j'adore la Bourgogne et la Bretagne... Aussi, aller chez moi pour les journées du patrimoine, quand cela est possible, est une véritable joie... J'étais donc en Lorraine le week-end dernier et j'ai décidé de vous en faire profiter un peu...

 

Nous irons donc dans la Meuse et dans la Meurthe-et-Moselle, nous visiterons les constructions religieuse de Saint-Mihiel, la maison de Raymond Poincaré et la chapelle de Libdeau... sans oublier de glisser un doigt dans la Meuse elle-même... 

Imprimer - - par Bonnet Michel - 24 sept 2019

CHALON/Château de la Loyère : « grand déballage du COSCA » dans le parc du château ...

Reportage photos : Christiane Chapé : (2/2)
Imprimer - - par christiane chapé - 22 sept 2019

CHALON/Château de la Loyère : « grand déballage du COSCA » dans le parc du château


Le COSCA comme « Comité des Oeuvres Sociales Chalon et Agglomération », organise ce dimanche, autour du Château de la Loyère », un grand déballage.


Quelque 200 exposants avaient répondu « présent » pour participer à ce grand déballage … désistés à cause des mauvais conseils de la « grenouille de la météo » … qui annonçait une journée pluvieuse …

Sale bête …


Néanmoins, dans la joie et la bonne humeur, 80 exposants ont installé leurs stands dans les allées du château … proposant des objets variés, vêtements, chaussures, jouets, luminaires, outils, livres rares, 33 tours de toutes les époques, vaisselle, tissus, rideaux, nappes, des verres, des peluches … enfin … des trésors pouvant faire le bonheur de tout un chacun.


L’équipe animatrice de l’événement a préparé des gaufres, des frites, de la petite restauration … pour le bien-être de tout visiteur.


Gilles Platret, maire de Chalon (arrivé sur le site en vélo), Sébastien Martin, Pdt du Grand Chalon, Alain Petit, adjoint au maire de la commune de Fragnes-la Loyère, Evelyne Lefèbvre, Dominique Rougeron, Isabelle Dechaume et Nathalie Leblanc … ainsi que Cécile, l’indispensable Présidente du COSCA -et son équipe-, ont visité les stands et partagé avec les organisateurs et les jeunes bénévoles sur le grand déballage … … le verre de l’amitié.

Le grand déballage tiendra stands jusqu’à 18h/19h ce dimanche, au Château de la Loyère" … … toujours dépendant de madame la Grenouille !!


Souhaitons qu’elle se trompe souvent !!


Article et photos : Christiane Chapé

--------------------
Reportage photos : Christiane Chapé (1/2)

 
Imprimer - - par christiane chapé - 22 sept 2019

CHALON : JOURNEES DU PATRIMOINE 2019 : « le Jardin de la Bouthière »

Reportage photos : Christiane Chapé : (2/2)
Imprimer - - par christiane chapé - 21 sept 2019

CHALON : JOURNEES DU PATRIMOINE 2019 : « le Jardin de la Bouthière »


A Chenoves, sur la route des grands vins … en direction de Cluny, se trouve un « JARDIN EXTRAORDINAIRE » … celui de la Bouthière, tenu amoureusement par Sylvie de l’Epine.


Un jardin thérapeutique au coeur d’un parc de 4 hectares, face à la magnifique demeure qu’elle occupe avec son époux, viticulteur.

Cette année encore, comme depuis de nombreuses, Sylvie ouvre son jardin pour les JOURNEES INTERNATIONALES DU PATRIMOINE …

UN JARDIN THERAPEUTIQUE, QU’EST-CE QUE C’EST ??

De nombreux responsables de la santé et de l’environnement à tous les échelons, sont maintenus convaincus de la nécessité de ne pas couper les enfants, les adultes et les personnes âgées, d’un environnement naturel bénéfique psychiquement, physiquement et moralement.

Des appels à projets depuis 2007, ont permis à 52 établissements hospitaliers et médico-sociaux, de créer ou de développer leur jardin thérapeutique.

L’Association JARDINS ET SANTE a parfois fait appel à des co-financements telle que la Fondation des PARCS ET JARDINS DE FRANCE, la PETIT ESCALERE, les FONDATIONS EDF et LEMARCHAND et TRUFFAUT.

Pour les JOURNEES INTERNATIONALES DU PATRIMOINE 2019, Sylvie ouvre, cette année encore, son jardin aux visiteurs … et sert de guide passionnée et amoureuse des plantes et des fleurs … pour expliquer sa démarche où initier et ouvrir des vocations aux futurs jardiniers …

Les 20, 21 et 22 septembre : de 10h à 19 h.

Toute l’année : Printemps : les 26, 27, 28 avril de 14h à 19h, Pivoines: les 17, 18, 19 mai de 14h à 19h, Rendez-vous aux Jardins : les 7, 8, 9 juin à partir de 10h à 19h, Roses anciennes: les 14, 15, 16 juin de 14h à 19h.


Mme Sylvie DESHAYES
71390 Chenôves
Tel : 06 64 47 21 40
Courriel : sylviedeshayes@yahoo.fr

----------------------------

Article et photos personnelles sur place : Christiane Chapé

Reportage photos : 1/2

 
Imprimer - - par christiane chapé - 21 sept 2019



Rechercher dans cette rubrique  


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux Musique  GAGNEZ


 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle