entre nous

Sorties à Chalon et dans le Grand Chalon

Vous êtes ici :

Vous retrouvez l'ensemble des programmes et informations concernant les sorties en devenir dans notre AGENDA

 

 

Publicité

 

 

EDA : Roxane et un beau spectacle de Rock...

Pour ce premier spectacle de la programmation annuelle, quelques jours après l’inauguration de l’Espace des arts rénové, les spectateurs sont venu en nombre. Ils sont de tous horizons et de tous les âges. Rapidement, le grand espace se remplit, plus une place de libre. Toutefois je ne pus m’empêcher de me demander si cette affluence était due à la curiosité de voir le résultat des travaux ou la qualité supposée du spectacle…

 

Coup d’envoi donc de la saison, le 5 octobre dernier, avec le spectacle de danse My Ladies Rock de Jean-Claude Gallotta. Il retrace l’histoire du rock à travers ses icônes féminines tantôt rebelles, tantôt mélancoliques et toujours débordantes d’énergie.

Quand les danseurs apparaissent sur scène, un détail nous frappe immédiatement : la diversité. Autant parmi les femmes que les hommes, on voit des danseurs jeunes et des moins jeunes, des à la peau blanche, à la peau foncée, etc. Voir une telle diversité fait réellement plaisir et change des standards habituels et du stéréotype de la jeune danseuse blanche aux formes normées. Par la suite, cette diversité atteint aussi celle de la sexualité et du genre. Dès le début les danseurs s’affranchissent de leur genre pour revêtir des tenues féminines mais aussi s’installent dans des rôles «féminins». Jean-Claude Gallota semble alors regrouper à travers ses danseurs toutes les minorités persécutés de l’époque : les femmes, les noirs, les asiatiques et les milieux LGBT.

Ce spectacle frappe par l’émotion qu’il arrive à transmettre par les danseurs ou par l’histoire qu’il raconte. En effet, le spectateur revit l’histoire du rock et l’histoire personnelle de ces femmes grâce aux danseurs : la relation torride et tumultueuse de Marianne Faithfull avec Mick Jagger, la dépression de Nico et le caractère indomptable de Betty Davis... Par ces figures féminines fortes, on voit le spectacle mettre en avant la femme dans tout ce qu’elle a de puissance, de fierté, de sensualité et même de sexualité. On ne peut que l’admirer, l’envier et la désirer. L’homme lui-même semble devenir femme à travers ces danseurs !

A la fin du spectacle, c’est un tonnerre d’applaudissements. La foule acclame autant les danseurs que le metteur en scène. Autour de moi j’entends les commentaires : «J’avais envie de danser avec eux», «C’était magnifique», etc. Quant à moi ... Et bien je finis par me dire que les frissons que je ressentais durant le spectacle n’étaient peut être pas dus à la température de la salle."

[Photo de Stéphanie Para]

 


D ans le cadre d'un partenariat entre le site vivre-a-chalon, l’IUT de Chalon et de nombreuses structures culturelles chalonnaises les étudiants de la licence professionnelle TAIS (techniques et activités de l’image et du son) proposent leurs reportages, leurs critiques de spectacles, leurs ressentis de lectures, leurs idées de cadeaux, leurs recettes…

 

 
Imprimer - - par Roxane,étudiante en Tais à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 19 oct 2018

EDA : Caroline vous fait revivre My ladies Rock

Rien qu'au titre on a envie de danser ! My ladies rock est un spectacle de Jean-Claude Gallotta, créé en 2017, dont la représentation à Chalon-sur-Saône s'est faite en ouverture officielle de la saison le 5 octobre 2018.

La salle affichait complet et nous étions, tous, les yeux et les oreilles grands ouverts au rock et à son histoire. C'est avec des danses et un discours en voix off que Jean-Claude Gallotta parle des chanteuses de rock dans les années 60/70. Il reconnaît en tant qu'homme la force de ces femmes à s'être imposées dans un monde « machiste » (dit-il) qu’est le rock.


Wanda Jackson, Aretha Franklin, Nico, Janis Joplin, Nina Hagen, Tina Turner et bien d'autres ont su bouleverser les codes sociaux et musicaux et, ainsi marquer le monde de la musique et plus… Le spectacle leur rend hommage, les soutient, les défend, nous raconte leurs histoires, qu'elles soient jugées provocantes, mal-vues, car droguées, sensationnelles, hors normes ou exceptionnelles… Jean-Claude Gallotta nous les montre libres et féminines. Toutes décrites à travers leurs musiques, il dresse un portrait de femmes fortes qui, la tête haute, font face au monde !

Amenés dans le monde musical des années 60, les danseurs transmettent leur plaisir de danser avec le sourire aux lèvres. Leurs visages étaient expressifs, allant du provocateur au sensuel passant par la joie dégagée par ces musiques. Jean-Claude Gallotta à su trouver les mots et les chorégraphies pour traduire les musiques et ces musiciennes de talents en mouvement. Il y avait des danses sensuelles, provocantes, et d'autres plus romantiques.

Le discours sans tabou et sans jugement moral, mais pour autant juste, montre que la danse et la musique (et qui plus est les Arts en général) n'ont pas de sexe, de couleur, d’appartenance religieuse ou autres. Qu'ils soient hommes ou femmes, les danseurs portaient des robes, les autres avaient la place de la femme, les genres étaient mélangés et la libération sexuelle fût ressentie. Dans tout les cas ils dansaient tous le rock jusque dans leurs yeux.

Il y avait des trios, des quatuors, des duos et des solos, nous pouvons ainsi dire qu'ils ont tous portés ces modèles féminins en eux et ont ravivé davantage leurs âmes à nous yeux.

C'est avec nostalgie que je suis sortie de ce spectacle, car aujourd'hui il n'y a plus de modèle féminin aussi symbolique qu'elles, qui, avec leurs voix, plaçaient les femmes à l'égal de l'homme ! Une belle soirée !

[photo de Stéphanie Para]

 


D ans le cadre d'un partenariat entre le site vivre-a-chalon, l’IUT de Chalon et de nombreuses structures culturelles chalonnaises les étudiants de la licence professionnelle TAIS (techniques et activités de l’image et du son) proposent leurs reportages, leurs critiques de spectacles, leurs ressentis de lectures, leurs idées de cadeaux, leurs recettes…

 

 
Imprimer - - par Caroline, étudiante en TAIS à l'IUT de Chalon-sur-Saône - 19 oct 2018

CHALON : Sortir avec V@C, une vue rapide de votre week-end

 

 

 

Notre agenda se présente sous plusieurs formes :

Détail de chaque événement : mode calendrier  et cliquer sur la flèche :

 


NDLR

Nous n'avons reçu aucune information précise sur les événements absents ou ne comportant pas de liens.

Pour figurer dans notre agenda, écrivez-nous ici 

 

Publicité.

 

Imprimer - - par @Mr Albert - 19 oct 2018

Le festival Instances se rapproche alors parlons-en !

J’ai longtemps cru que je n’aimais pas la danse… Enfin, plus exactement, au départ, je ne savais pas que la danse existait, puis je l’ai quelque peu négligée, sous-estimée, voire même méprisée à ma façon… Pourtant, je ne peux pas trouver d’excuse dans le fait de ne pas avoir vu de spectacle. Oui, je l’avoue, j’ai vu des spectacles d’écoles de danse, j’ai même vu des ballets de qualité à Bastille et au Kremlin…

 

 

Mais que tout cela me semblait fade, dépourvu de sens, sans profondeur… Que pouvait-on aimer dans de tels spectacles ? J’avais l’impression que seule la musique comptait. Donc, si j’aimais la musique, j’aimais le spectacle… mais sans plus. Finalement, je n’avais rien compris à la danse…

 

Mon épouse, qui avait dansé de nombreuses années et qui aimait ces spectacles, avait fini pas se faire une raison : définitivement son mari n’aimerait jamais la danse !

 

Pourtant, un jour, tout changea ! A l’origine, plusieurs discussions avec Pedro Gracia, l’ancien directeur du CNAR de Chalon-sur-Saône et du festival Chalon dans la rue. C’est lui qui m’a poussé à voir certains spectacles de danse dans la rue. Au départ, des petites formes, puis des spectacles plus conséquents… Il y eut un déclic, je commençais à m’ouvrir à un art qui allait me bouleverser… Depuis, tout a changé, les années se suivent, les spectacles dans la rue ou dans de magnifiques salles s’enchainent et le festival Instances de Chalon-sur-Saône est devenu un rendez-vous incontournable de l’année… C’est la danse contemporaine qui me touche le plus même si je ne suis pas capable d’en formuler toutes les raisons…

 

En effet, je ne suis pas danseur, loin de là, je n’ai aucune formation technique ni artistique dans ce domaine et donc je ne suis pas là pour parler avec académisme, juste pour vous dire ce que je ressens et ce que la danse m’apporte…

 

Pour moi, la danse est avant tout un art qui touche au plus profond de l’être humain. Ici, l’instrument de travail du danseur est son corps entier. Et c’est probablement là que je peux dire que la danse contemporaine est encore plus forte puisqu’elle permet à tous les corps de tous les âges de danser, d’exprimer, de jouer…

 

C’est ce corps qui va transmettre l’émotion, qui va raconter, qui va transporter, qui va bouleverser, qui va nous transformer. Oui, je pense que le spectacle vivant nous transforme par l’expérience sensorielle qu’il nous offre. Or, la danse qui passe par le corps entier est encore plus forte. J’ai le sentiment qu’elle parle à tout mon corps et donc imprègne encore plus ma mémoire, mes mémoires… Tout mon corps se souvient du spectacle, je revis cela de l’intérieur…

 

La magie de la danse, c’est offrir cela. Un voyage incroyable au fond de soi, dans tout ce qui nous est de plus intime à commencer par notre corps… Un spectacle de danse, ce n’est donc pas que de la musique, que des images, qu’une histoire, qu’une expérimentation, une intellectualisation… C’est du vécu, du concret, du geste qui reste en nous même quand le rideau est retombé…

 

Il ne s’agit pas, bien sûr, de vouloir hiérarchiser les arts, de faire croire que la danse est au-dessus de tout… je voulais juste vous dire pourquoi cet art me touche profondément, pourquoi je ne sort jamais indemne d’une soirée de danse, pourquoi j’en redemande, pourquoi j’attends avec impatience le festival Instances qui se déroulera cette année à Chalon-sur-Saône du 15 au 21 novembre 2018, pourquoi certains spectacles seront incontournables, pourquoi je prendrai beaucoup de plaisir à vous en parler avant, pendant et après…  

 

 


Sur V@C : Festival Instances 2018 - Programme complet du 15 au 21 novembre

 

 

 
Imprimer - - par Bonnet Michel - 17 oct 2018

CHATENOY-le-ROYAL : stage découverte de l'Art Textile à la Ferme de Corcelle 3

Reportage photos : Christiane Chapé : 3/3
Imprimer - - par christiane chapé - 14 oct 2018

Ce week end : Renouveau de la fête de Bougerot...après une absence de plus de 20 ans

Elles sont de retour, les attractions divertissantes et musicales, programmées pour samedi et dimanche, à Bougerot, l'un des trois plus importants hameaux de la commune de Gergy. Une fête dont la dernière édition a e lieu en 1994...Dans les années soixante, cette fête était très prisée des chalonnais, c'est ainsi que pour l'édition de 1968, une société de transports chalonnaise assurait une liaison entre la Place de la République et ce hameau de Gergy.

 


A PARTIR DE 14 H...SAMEDI ET DIMANCHE
A l'initiative de l'équipe d'animation de l'association la «Bouge'otte », fondée voilà tout juste une année, le hameau va retrouver des aires de fêtes, Place Thevenin, samedi et dimanche. Il y aura des attractions, celles installées par les forains mais aussi des animations, jeux d'adresse, avec buffet et buvette, à l'initiative de l'association « La Bouge'otte ». Des attractions permettant aux habitants du hameau mais aussi des environs de se divertir, de se rencontrer, comme jadis...

 


DANS LE RETRO-EN 1968 ET 1978
Qualifiée de « Grande Fête Populaire », elle se déroule souvent le deuxième week end du mois d'octobre. C'est ainsi qu'en 1968, elle a lieu le dimanche 13 Octobre avec le dancing « Le Floress » et l'orchestre de « Maurice Michel ». Un service de car, est même assuré entre la Place de la République et Bougerot, par l'entreprise Girardot, entre 14 et 15 H 30 .
. Dix ans plus tard, elle a lieu le dimanche 7 Octobre 1978, avec le dancing « Jam's » et l'orchestre bien connu « Atalante ».


LES ACTEURS DE LA FETE

DES FORAINS : BENJAMIN KRAMER : Manège auto-tamponneuse 3 éme génération
Benjamin, installé à Louhans, depuis deux ans, n'est autre que le fils de Daniel, lui même forain, dont le père André a crée une entreprise foraine en 1965, à Morbier, dans le Jura voisin.

 

 


CEDRIC HERMANVILLIER : « Nous sommes heureux avec Benjamin en qualité de professionnels de pouvoir contribuer à renaître cette fête que mes parents ont eux aussi bien connus, voilà plus d'une trentaine d'années. Le siège de mon entreprise se trouve à Saint Loup-Géanges, nous ne pouvions que répondre favorablement à la demande de l'association présidée par Christian Mazoyer.


ASSOCIATION « LA BOUGE'OTTE » avec notamment Rémi,Roger, Guy, Jean Claude et Christian Mazoyer ( sur notre photo). Ces habitants du hameau avec d'autres ont crée, il y a un an une association, suite à des rencontres lors de la fête des voisins, organisatrice de différents événements  fête de la musique, initoiative pour les enfants pour la fête d' Halloween, rencontres avec les aînés afin de recueillir les témoignages sur le riche passé du hameau.


DES REACTIONS DES HABITANTS

BRIGITTE BIANCO : «  Dans ma jeunesse et bien après, j'ai participé à la fête foraine, il y avait bal le samedi en soirée, le dimanche après midi et à nouveau en soirée. Ce premier nouveau rendez-vous va être apprécié, cela permet aux habitants du hameau de mieux se connaître »


LAETITIA MOREAU : C'est une bonne initiative pour faire revivre Bougerot, pour les jeunes mais aussi moins jeunes »

 

 

HENRI RENIAUX ( RIVERAIN DE LA PLACE THEVENIN) – A 94 ANS, C'EST L'UNE DES MEMOIRES DU HAMEAU : « Avant la seconde guerre mondiale, il y a eu un bal monté, dont le propriétaire était M. Grandjean, que l'on nommait « Canot », originaire de Verjux, il habitait alors Sassenay et était un tenancier de cafés. Après la guerre, c'est M.Nectoux de Saint Rémy, qui montait le bal. La fête, pour les habitants, c'était une grande occasion de recevoir leurs familles pour déjeuner le dimanche, puis de se rendre ensuite à la fête ».

 

Nos photos : Les forains- Une partie de l'équipe d'animation de la « Bouge'otte »- Brigitte Bianco- Laetitia Moreau- Henri Reniaux, une figure de Bougerot.

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 12 oct 2018

Saint Laurent : initiation et découverte de l'art vitrail à l'invitation du comité de quartier

Christine Devevey et Hélène Millière, membres de l'association « accro du vitrail »ont animé une rencontre jeudi après midi.


DEMONSTRATIONS ET EXPOSITION
Destinée, aux habitants du quartier Saint Laurent et des secteurs avoisinants, cette réunion a été organisée par l'équipe d'animation du comité de quartier. « C'est un après midi convivial et très intéressant » a confié Maguy Grelin, présidente du comité. Les participantes ont assisté à différentes démonstrations et n'ont pas manqué de découvrir les multiples réalisations confectionnées par « Les accros du Vitrail », une association ( 1 ) fondée en 2011. Christine Devevey et Hélène Millière ont expliqué les techniques utilisées, elles ont recours à celle dénommée « technique Tiffany ».


PROCHAINS RENDEZ-VOUS
Le comité organise une vente des soupes des chefs, le samedi 27 Octobre, à partir de 17 H, devant la boulangerie (
- Jeudi 15 Novembre : de 10 H à 12 H , inscriptions pour les colis ou repas de fin d'année
- Jeudi 15 Novembre : de 14 H 30 à 17 H 30 : Sur inscriptions atelier chocolat, Fabrication, dégustation.
- Vendredi 16 Novembre : de 10 H à 12 H : inscription pour les colis ou repas de fin d'année.
- Dimanche 25 Novembre : de 8 H à 18 H : Brocante au gymnase de la place Thevenin.
- Jeudi 6 Décembre : à partir de 14 H 30 : Loto, nombreux lots, à l'approche de Noël.


( 1) : Adresse et coordonnées de l'association : Atelier-Rue Saint Germain- Tél : 06 07 48 46 84.Ouvert les mercredi et samedi de 14 H à 18 H.

 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 11 oct 2018

CHALON : Thé dansant organisé par la Maison des Seniors, ce mercredi, au Clos Bourguignon


Parmi ses nombreuses activités, la Maison des Seniors a organisé ce mercredi après-midi, un thé dansant animé par Gilbert Drigon et son orchestre.

Une belle ambiance « musette » avec un répertoire joyeux et indémodable, a ravi les 80 chalonnaises et chalonnais, toutes et tous usagers de la Maison des Seniors.


La Maison des Seniors, inaugurée le 1er juin 2017, a pris depuis cette date sa vitesse de croisière et continue à offrir toutes les activités et entretenir le dialogue qui fait avancer les choses … son objectif est de se rapprocher toujours plus à un public qui n’a pas accès au service public par le biais du partenariat et du bénévolat.

la Maison des Seniors a présenté son programme courant de juin à décembre, mettant l’accent sur « LA FORME ET LE BIEN-ETRE ».

Les activités sont encore nombreuses et variées au cours de ce deuxième semestre : culture, entre générations, connaître notre planète, forme et bien-être, les clefs informatique, prévention et sécurité, restaurant seniors, séjours sorties, atelier peinture et arts plastiques …

 

 

 


Emmanuelle Landré, Directrice de la Maison des Seniors, Jacqueline Gaudillère, Conseillère municipale déléguée,
chargée des relations avec les clubs d'Anciens et Sylvie, oeuvrant au service du lien social à la Maison des Seniors, étaient présentes ce mercredi après-midi au Clos Bourguignon … et ont fait quelques tours de piste … embarquées par l’ambiance.

 
 


Article et photos : Christiane Chapé

------------------------------------

Info pratique :
* Maison des seniors : 36 Rue Général Leclerc - 71100 Chalon-sur-Saône

Imprimer - - par christiane chapé - 10 oct 2018

La Paulée met à l'honneur la photographie dans la ville de l'image !

A l'occasion de la Paulée 2018, retrouvez :

- les trois photographes invités à exposer à ciel ouvert dans la ville de l'image; l'anglais Tim Atkin, le français Michel Joly et l'espagnol Justo Rodriguez.


- la photo qui a remporté le concours photo de la Paulée 2018, réalisée par Mme Delphine Nardelli, de Dracy le Fort. Elle remporte deux places pour le dîner de gala de la Paulée.

Les auteurs des 17 photos retenues pour l'exposition qui aura lieu quai des Messageries, du 19 octobre au 8 novembre, recevront deux verres de dégustation pour la soirée de vendredi rue de Strasbourg.

 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 9 oct 2018

CHALON : dédicace de l'opus de J.F. Prost « On ne donne pas de confiture aux poissons « Au Gré du Van » rue du Blé


Autour de la brocante mensuelle des commerçants des rues du Blé et des Poulets, réunissant de nombreux stands et des visiteurs non moins nombreux ce samedi, Jean-François PROST, auteur du roman policier « On ne donne pas de confiture aux poisson », une enquête de l’inspecteur Jarouz … a rencontré un vif succès.



Il faut dire que les amis, la famille, les copains-copines … voir les copains des copines et leurs enfants … devenus copains  !!! avaient largement relayé l’événement … mais il n’empêche que le talent d’écrivain de Jean-François l’a emporté sur la « pub » …

Un bon écrivain n’attend pas le nombre des années !!

Présenter un ouvrage dans la librairie ancienne de Christophe Reynaud, est un gage de réussite … car il est généreux, accueillant, ouvert et … plein d’humour …

Belle journée que ce samedi due à l’association des commerçants de ces deux rues œuvrant pour que les rues jouxtant le cœur du centre ville soit dynamiques.

Pari réussi ce samedi.


Article et photos : Christiane Chapé

Imprimer - - par christiane chapé - 7 oct 2018

CHALON : l'association A.P.A.i.L. s'installe à la galerie du Châtelet jusqu'au dimanche 7 octobre ...


A.P.A.i.L. comme Amitié Partage Aide Logistique et morale, est association qui apporte, à ses frais, un soutien à des milliers d’enfants et de femmes en grande difficulté, différents groupements pour les aides à la réalisation de projets de développement sans les assister.


L’association intervient à Chalon, dans la région chalonnaise, en Roumanie, au Maroc, au Portugal, au Burkina Faso et à Madagascar.

 

 

Actuellement :

* à Chalon, installation, soutien et mise en place d’un parrainage collectif d’un couple d’arméniens persécutés dans leur pays
* au Maroc, soutien à un groupement de femmes rejetées victimes de violences – démarrage d’un grand jardin pour légumes bios et arbres fruitiers
* à Ouagadougou, parrainages, bourses, ateliers d’alphabétisation et de fabrication de savons … microcrédits accordés à des femmes.

Une équipe de bénévole d’A.P.A.i.L. revient du Maroc et 2 jeunes médecins bénévoles sont sur place pour 2 mois pour donner des soins au dispensaire de Masindrano, pour donner des cours de français et une initiation aux premiers secours.

Projets : plantations de rosiers en vue d’extraire de l’eau de rose au Maroc, bourses et microcrédits au Burkina, réparation du pont construit en 2011, abîmé par les cyclones à Madagascar.

L’association expose toute cette semaine l’artisanat du Burkina Faso et du Maroc à la galerie du Châtelet.

Les bénéfices de la vente servent à financer les nombreuses actions de l’association sur ses lieux d’intervention.



 
 
 


Article et photos : Christiane Chapé

------------------------------

Infos pratiques :

* A.P.A.i.L. : apeil@live.fr

Imprimer - - par christiane chapé - 3 oct 2018

L'espace des Arts en beauté : nos articles

Le grand espace affichait « complet » vendredi en fin d'après midi, à l'heure de l'inauguration et des allocutions suite à deux années de fermeture pour la rénovation de l'Espace des Arts.Comme l'a rappelé Sébastien Martin, Président du Grand Chalon "L’Espace des Arts joue un rôle essentiel dans le rayonnement de notre territoire et la place de la culture à Chalon et dans le Grand Chalon capitale culturelle en Bourgogne Franche-Comté."

 

 

Une renaissance de l’Espace des Arts 1 oct 2018
Un renouveau : après deux ans de réhabilitation l'Espace Arts est de nouveau ouvert ! 1 oct 2018
Vie culturelle : Ovations pour « extension », samedi à l’Espace des Arts 29 sept 2018
Vie Culturelle (3) : Après les travaux de rénovation, l’heure de l’inauguration de l’Espace des Arts... 29 sept 2018
Vie culturelle (2) : Ce vendredi ré-ouverture de l'espace des Arts...de Francis Jeanson à Philippe .Buquet 28 sept 2018
Vie culturelle : L’espace des Arts, inauguré après deux années de travaux...Une rénovation découverte par plus d’un millier de participants, ce vendredi 28 sept 2018
Espace des Arts - La programmation 2018/2019 28 sept 2018

Imprimer - - par Anonyme - 3 oct 2018

Au sud et au nord de Chalon, deux vides greniers ce dimanche : A Varennes et à Champforgeuil

Le soleil est au rendez vous, ce dimanche, pour aller chiner à Varennes le Grand et à Champforgeuil.
Les sapeurs pompiers de Varennes-St Loup organisent leur vide grenier annuel, aux abords de leur caserne. Au stade municipal de Champforgeuil, c'est l'association « Tous ensemble-Champfogeuil » organisatrice du second vide grenier pour cette année.


A Suivre.

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 30 sept 2018

Passer les fêtes de fin d'année aux USA

Passer les fêtes de fin d’année aux USA

Et si cette année vous décidiez de passer Noël aux USA ? Après tout Noël est un moment de l’année magique et familial. Pendant cette saison tout est permis et le rêve est sublimé. Les USA sont donc l’endroit parfait où profiter de la démesure et de la magie de cette période de l’année. De plus selon vos préférences et grâce à la grande diversité du climat américain, vous pourrez passer Noël sous la neige ou sous le soleil en fonction de votre destination.

Comment se déroule Noël aux USA et pourquoi est-ce qu’il vaut la peine d’être vécu ?

En Amérique, Noël est une grande fête qui ne se célèbre pas à moitié, partir passer les fêtes dans le pays des pères fondateurs c’est vivre des moments incroyables et magiques en profitant de la démesure américaine. Vous pourrez donc admirer tout le folklore, les couleurs, les décorations et la folie de cette fête à la sauce américaine : sapins géants illuminés de guirlandes et de boules de Noël, chants, stands, parades, shows, neige, patinoires… Rien ne manque.

En Amérique, la saison de Noël démarre officiellement le jour qui suit Thanksgiving, ce qui correspond aussi au Black Friday, où les magasins cassent leurs prix pour les premiers achats de Noël. C’est donc un moment partagé de tous et qui est presque encré dans le calendrier. Tout le monde sera dans cette ambiance festive en train de dénicher les perles rares qui feront plaisir aux proches.

Comme dit plus haut la magie du Noël Américain réside dans ses décorations, et je ne parle pas que des décorations intérieures : toutes les rues et toutes les maisons sont décorées avec de nombreuses décorations extérieures. Allant presque au concours des plus belles décorations, cette folle course vous fera voyager dans les différentes cultures qui forment ce pays et tout simplement vous fera retomber en enfance. Tout est fait pour le plaisir des yeux et vous ne serez pas déçu.

Les grands magasins sortent aussi leurs plus beaux sapins (souvent grands de plusieurs mètres voire dizaines de mètres) et les habillent de guirlandes et décorations en tout genre. New York est connue pour être une des villes les plus décorées pendant Noël. De même vous trouverez de nombreuses devantures et halls d’entrée de grands magasins faites avec soin et passion, avec de la neige qui tombe, des stands de gâteaux et plein d’autres bonnes choses.

Les parcs d’attractions y mettent aussi du leur en proposant de nombreuses parades et activités, beaucoup d’offres voient le jour pour le weekend de Noël et vous pourrez tout aussi bien passer les fêtes à Disneyland en compagnie de Mickey.

Enfin petite particularité américaine, vous pourrez entendre pendant plusieurs semaines les chants de Noël, les fameux Christmas Carols, et ce où que vous alliez.

Une fête familiale avant tout :

Mais en Amérique, Noël c’est avant tout une fête familiale, passer du bon temps en famille c’est l’essentiel alors il ne sera pas rare de faire des après-midi films de Noël, mettre en place les décorations, envoyer des cartes de vœux et tout simplement passer du bon temps en famille et avec les amis.

Préparation de votre voyage

Prêt à découvrir l’atmosphère unique des USA lors des fêtes de fin d’année ? Sachez que vous devrez vous procurer une autorisation de voyage ESTA. Ce visa touriste pour les USA est un formulaire à remplir en ligne, avant votre départ, et à présenter aux douanes lors de votre entrée sur le territoire des États Unis.

 

Publi-reportage

Imprimer - - par publi-reportage - 30 sept 2018

Vie culturelle : Ovations pour « extension », samedi à l'Espace des Arts

Le grand espace était à nouveau rempli, samedi en fin d'après midi, pour des extraits de création « Extension ». Une fresque chorégraphique, crée par l'Espace des Arts en février dernier et la compagnie S'Pooart de Mickaël Le Mer. Plus de 150 chalonnais ont participé en juin dernier, à une première représentation en Juin dernier au Port Nord.


Ce samedi, une soixantaine d'entre-eux, ont présenté des tableaux de hip-hop, durant une vingtaine de minutes, devant un public enthousiaste, venu également découvrir en grand nombre le phare culturel de la ville, entièrement rénové et inauguré, vendredi.

 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 29 sept 2018

Tourisme fluvial : Roger Collins, le capitaine du « Delta » jette les amarres... L'heure de la retraite est arrivée

 

Il a été l'homme de bien des aventures, depuis 2005, Roger est une figure de notre ville, il était le capitaine du bateau de croisière « Le Delta », l'aventure s'est achevée ces derniers jours ...Roger a fait valoir ses droits à la retraite, mais peu probable qu'elle soit paisible lorsque l'on connaît un peu la fougue et le tempérament de celui qui a dédié une grande partie de sa vie au tourisme fluvial.


LE TOURISME FLUVIAL COMME ACTIVITÉS
Il a été un temps salarié à deux époques de la « société Continentale de Croisières » , autrefois basée à Dijon avant son dépôt de bilan, Roger Collins était en 2004 à la recherche d'un nouveau projet professionnel. Une situation à l'identique pour Brian Latham qui est comme lui un spécialiste du tourisme fluvial. Tous deux de nationalité britannique, ont œuvré séparément mais durant de longues années dans ce secteur d'activité, en France, en Hollande ou encore en Belgique.
Lorsqu'il a appris que la ville de Chalon, cherchait à mettre en valeur le fait qu'elle est traversée par la Saône, il a tout de suite était réactif. « Son objectif était d'inciter des professionnels à exploiter un bateau de croisière au départ du port de Chalon ». L'idée séduit vite les deux amis. L'un comme l'autre, sont qualifiés « capitaine de bateau à passagers » et aptes à faire naviguer une embarcation sur la Saône. Mais reste à trouver le bateau


LA PÉNICHE « LE DELTA »:UN BATEAU-MOUCHE
Après avoir prospecté un peu partout en Europe, c'est du côté de Lyon qu'ils trouvent la perle rare. Un bateau datant de 1938 de 38,5 mètres de long pour 5 mètres de large. « Il fallait faire pas mal de travaux », se remémore Roger. « mais après 184 000 € d'investissements le Delta était prêt pour sa nouvelle vie ». Un groupe électrogène tout neuf, une climatisation, des toilettes pour personnes handicapées, sans oublier un bon coup de peinture. autant d'aménagements en effet nécessaires pour préparer le bateau de la jeune société «  Les Croisières Saônoises » à naviguer sur la Saône.
. Le Delta est effectivement un bateau mouche, un bateau restaurant, un bateau séminaire ou un « party boat » capable d'accueillir à son bord des fêtes en tout genre.
Basé à Chalon-sur-Saône, il a navigué à la journée, ou encore à la demi journée, entre son port d'attache en direction du sud et du nord.


ENTRE 70 ET 80 000 PASSAGERS EN 13 ANS
« Nous avons proposé différents types de sorties : croisières découverte d'une heure trente, croisière repas à midi ou le soir de trois heures trente, croisière de nuit, mais aussi plus généralement croisière à la demande. ». Le Delta a ainsi accueilli dans sa salle panoramique, son bar licence IV ou sa salle dancing, des passagers pour un bal musette sur l'eau ou une dégustation de vins. Il a aussi servi de moyen de transport pour se rendre à un vernissage de musée, pour aller visiter la ville de Verdun-sur-le-Doubs. Il a également reçu les employés de différentes entreprises pour des réunions de travail conviviales et séminaires etc.


« Nous étions équipés d'une cuisine et d'une chambre froide professionnelles », précise Roger Collins, « mais nous avons travaillé pour la restauration avec le traiteur chalonnais Bernard Maréchal, alors installé Grande Rue ».
Démarrée en juillet 2005 l'activité des «  Croisières Saônoises » s’est surtout développé , en partenariat avec l'office du tourisme de Chalon-sur-Saône, principal agent de vente de l'entreprise, laquelle avait alors reçu pour sa création l'aide de la Boutique de Gestion de Dijon.

 


Nos photos : Roger Collins...le désormais "ex " capitaine du bateau croisière "Le Delta" avec l'un de ses amis

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 29 sept 2018

CHALON : belle réussite pour la brocante quartier Saint-Cosme/Bellevue ce dimanche ... en images ...

Vide greniers ce dimanche, jour de l'automne, au quartier Saint-Cosme/Bellevue, esplanade Michel Allex.



Installation dès 10h jusqu'à 20h.

Organisation : le comité de quartier.

Tarif : 1,50€ le mètre linéaire.

Buvette et restauration sur place.

 

Article et reportage photos : Christiane Chapé : 1/2

Suite :  - CHALON : belle réussite pour la brocante quartier Saint-Cosme/Bellevue 2 -

Imprimer - - par christiane chapé - 23 sept 2018

CHALON : Journées Européennes du Patrimoine : découverte du patrimoine VERT 2

reportage photos : Christiane Chapé : 2/3
Imprimer - - par christiane chapé - 16 sept 2018

CHALON : Journées Européennes du Patrimoine : découverte du patrimoine VERT 3

reportage : Christiane Chapé : 3/3
 
Imprimer - - par christiane chapé - 16 sept 2018

CHALON : Journées Européennes du Patrimoine : découverte du patrimoine VERT ... petites bulles d'oxygène dans la ville


Pour les Journées Européennes du Patrimoine 2018, et pour la première année, les particuliers ouvrent leurs cours, leurs jardins, leurs terrasses … petits bijoux VERTS au centre ville de Chalon, étonnants, reposants et insoupçonnés …

A pied, à vélo ou en voiture … nous parcourons tous les rues de notre ville … admirons certes son architecture … mais ignorons les trésors de végétation qui se cachent derrières ces façades.



Ce dimanche, pour les Journées Européennes du Patrimoine, Dominique a ouvert son jardin situé au 74 rue d’Autun et Anne, sa terrasse, située au 37 rue de Thiard.

Deux endroits magiques où l’on aurait envie de se prélasser avec un bon bouquin en sirotant un verre de grenadine !!! et qui ont rencontré un grand succès ce dimanche …

Les visiteurs se sont succédés tout au long de l’après-midi.

De nombreux amoureux du patrimoine VERT ont partagé la passion et l’engouement de ces deux femmes parlant le langage des fleurs, des arbres, des poules et des canards, des abeilles … des hibiscus, des bananiers, des figuiers, de la menthe d’eau, des ginko biloba, de la passiflore, des nénuphars … et autres rosiers, fougère et Yeux de Suzanne ...


Ne doutons pas que l’an prochain, aux mêmes dates, ces deux passionnées de patrimoine, de nature, de permaculture, de déchets recyclables … feront « des petits ».

Dominique a créé l’association « Les Bulles Vertes Chalonnaises » pour échanger des graines, des boutures, des conseils mais aussi du compost, aider au jardinage, permettre aux enfants avec leurs professeurs, de partager cette richesse avec la nouvelle génération chalonnaise, favoriser le vivre ensemble, organiser des temps culturels …

Anne, sur sa terrasse au 1er étage, joliment envahie par la nature, compte un petit peu sur son fiston paysager qui lui donne quelques conseils, mais surtout sur sa main verte, son instinct paysager et la nature qui fait le reste.
Sa terrasse compte une centaine de pots qui se croisent, se superposent, se côtoient et vivent leur vie de végétaux au fil des saisons … Dans une cohabitation harmonieuse.

 
 
 
 


Suite :


Article et reportage photos : Christiane Chapé

----------------------------------------------------------

Reportage photos : 1/3

 

Suite :

 

Imprimer - - par christiane chapé - 16 sept 2018

CHALON : Journées Européennes du Patrimoine : visite de la tour du Doyenné


La tour du Doyenné a été construite en 1409 au chevet de la cathédrale Saint-Vincent.

C'est en fait un escalier à vis utilisé pour l'accès au logement du doyen des chanoines.



En ruines, elle est démontée et vendue pierre par pierre à un antiquaire qui l'abandonne au fond d'une cour parisienne.

C'est en 1928 qu'elle revient à Chalon et est réédifiée à la pointe de l'île Saint-Laurent, grâce à un américain aisé, soucieux du patrimoine bourguignon.


C’est après avoir gravi les 120 marches de la tour d’une hauteur de 30m environ, qu’une vue splendide sur Chalon-sur-Saône apparaît.

Au pied de la tour et sous un coucher de soleil magnifique, un pique-nique familial et amical est organisé, agrémenté par la musique du groupe ARK.


Article et reportage photos : Christiane Chapé

 
 
Imprimer - - par christiane chapé - 16 sept 2018

CHALON : Journées Européennes du Patrimoine : reconstitution du procès d'Emiland Menand


Ce samedi, dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, Emiland Menand, surtout connu à Chalon pour son nom gravé sur une plaque de rue longeant le Palais de Justice de la ville, a permis aux visiteurs venus nombreux, groupés dans la salle des assises, de mieux comprendre le parcours de cet homme, défenseur de la liberté de la presse et des droits de l’homme.

Une reconstitution permettant d’évoquer la justice du 19è siècle, essentiellement politique à cette époque, ayant eu lieu sous le règne de Louis Philippe.



Flaubert et Baudelaire n’avaient t’ils pas été jugés pour leurs œuvres !!

Emiland Menand, avocat, homme politique, membre du conseil municipal, né en 1786 à Moroges, est jugé pour complicité d’attentat à la sûreté de l’État.

Les membres du barreau au sein du tribunal de grande instance, en costumes d’époque, se sont « prêtés au jeu » de la reconstitution, évoquant tour à tour la révolte des canuts à Lyon, l’émeute des ouvriers soyeux et la rébellion chalonnaise du 11 avril 1934 où des insurgés avaient, notamment, dressé des barricades sur le pont Saint-Laurent, rendant Emiland Menand pour responsable.



Maître Favre ce samedi dans la salle des assises (Maître Guignard) est l’avocat de la défense et Maître Diry représente Emiland Menand.

A la suite des diverses plaidoiries, la cour s’est retirée pour délibérer ayant, au préalable, distribué des panonceaux à chacun des visiteurs indiquant « coupable », « non coupable », afin que chacun vote en son âme et conscience.

Sur 70 personnes présentes, 10 ont jugé Emiland Menand COUPABLE et 60 NON COUPABLE.

La cour a rendu son référé et a ordonné la réhabilitation du Sieur Menand.

 
 

Article et photos : Christiane Chapé

Reportage photos : 1/2

-----------------------------------------------

« « «Emiland Menand est un homme politique français né le 22 septembre 1786 à Moroges (Saône-et-Loire) et décédé le 23 décembre 1871 à Mellecey (Saône-et-Loire). Avocat à Chalon-sur-Saône, il est membre du conseil municipal pendant les Cent-Jours. Opposant à la Restauration, il soutient la Monarchie de Juillet. Nommé procureur du roi, il est rapidement destitué. Conseiller général en 1833, il est compromis dans l'insurrection de Lyon en 1834, et doit s'exiler jusqu'en 1838. Il devient alors commandant de la garde nationale et conseiller municipal. Il est préfet de Saône-et-Loire en février-mars 1848, il est ensuite député de Saône-et-Loire de 1848 à 1849, siégeant au groupe d'extrême-gauche de la Montagne. Compromis dans la journée du 13 juin 1849, il s'exile à Genève. » » » 

Suite : Journées Européennes du Patrimoine : reconstitution du procès d'Emiland Menand ... - christiane chapé

 

Imprimer - - par christiane chapé - 16 sept 2018

CHALON : Journées Européennes du Patrimoine : reconstitution du procès d'Emiland Menand ...

reportage photos : Christiane Chapé : 2/2
Imprimer - - par christiane chapé - 16 sept 2018

CHALON : braderie dans les rues piétonnes et exposition de peintres rue aux Fèvres ... belle harmonie pour un samedi ensoleillé ...



Les commerçants de l’association « 3C » et ceux de la rue aux Fèvres, groupés en parfaite entente, ont invité des artistes peintres et participé à la braderie … ce samedi dès 9 heures … qui s’est terminée par un pot de l’amitié sur le coup des 20 heures.

Belle ambiance, de nombreux chalands et acheteurs, agrémentée aux coins des rues par des musiciens …

Mais … comme une image vaut mieux qu’un long discours …
 

 

Reportage photos … offert par Christiane Chapé: 1/4

 

Suite :

 

Imprimer - - par christiane chapé - 16 sept 2018

Patrimoine : A découvrir, la maison du compagnonnage à Autun

Située, rue du clos Jovet, la maison du compagnonnage est ouverte ce dimanche, elle propose une découverte des métiers..Elle est également le siège de la Cayenne de l'Union Compagnonnique des Compagnons du tour de France des Devoirs uns, dont le siège était dans notre ville.


LES TRAVAUX DES COMPAGNONS
Les compagnons itinérants faisant étape dans la région d'Autun, réalisent des œuvres. Ces dernières travaillées par différents compagnons ferronniers, chauffagistes, couvreurs-zingueurs, sculpteurs de pierre ou encore menuisiers sont exposées au rez-de chaussée de cette maison du compagnonnage. Des photographies, des lithographies ou encore diplômes sont exposés et relatent l'histoire du compagnonnage. L'un de ces diplôme date de 1907 et a été délivré à Chalon.


ENVIRON UNE TRENTAINE DE COMPAGNONS
La Cayenne d’Autun-Chalon , regroupe environ une trentaine de compagnons. Elle est t présidée par Patrick Aucordonnier, compagnon couvreur-zingueur. Andrée Bouché, la mère dirige la Cayenne. Elle est secondée, pour la gestion au quotidien, par une ‘‘dame hôtesse’’ en la personne de Corinne Delattre

 


PERMETTRE DE DÉCOUVRIR NOS TRADITIONS...SANS OUBLIER LA MODERNITÉ
« Notre musée est ouvert tout naturellement pour les journées du patrimoine. Il s'agit également pour nous de faire connaître aux plus jeunes, l'évolution possible dans différents métiers, associant tout à la fois la tradition bien ancrée sans oublier la modernité » a confié, Marcel Roumieux, ancien chauffagiste et professeur de l'enseignement technique.

 


En Aout 2014, a eu lieu à Autun, le 35éme congrès de l'Union Compagnonnique qui est l'une des trois associations du monde des compagnons


- Ouvert ce dimanche de 9 H 30 à 17 H et chaque deuxième samedi de chaque mois-25, rue du Clos Jovet -Autun

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 16 sept 2018



Rechercher dans cette rubrique  


 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux musique



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle