vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

jeudi 17 août 2017

Bonne Fête Hyacinthe

Photo de Chalon

entre nous

Sorties à Chalon et dans le Grand Chalon

Vous êtes ici :

Vous retrouvez l'ensemble des programmes et informations concernant les sorties en devenir dans notre AGENDA

 

 

 
Publicité.
 

Et nous pensons à Mademoiselle Lampion, le cœur serré

Aujourd'hui, nous sommes infiniment tristes. 

Cette nuit, notre Aubépine s'en est allée... trop tôt, trop vite. 
Ne reste d'elle que sa main droite tendue vers l'horizon. Cette main que nous imaginons symbole des liens que nous avons créés depuis 2014... 
Nous y voyons aussi le chemin à suivre, continuer à regarder vers l'avant...
Cette belle Aubépine était riche de tous ceux qui l'ont fait naître. 
Les enfants seront tristes, leurs parents aussi... mais nous la garderons en nous... chacun à notre manière... Aubépine Lampion restera là, dans le cœur de tous... ce qu'elle a produit et produira encore par ricochets est bien plus grand que ces 7,50m... 
Nous pensons à Benoit et la compagnie l'Homme debout 
Nous pensons à toute l'équipe de la maison de quartier des Aubépins.
Nous pensons à tous les bénévoles.
Et nous pensons à Mademoiselle Lampion, le cœur serré.

 

L'équipe de L'Abattoir/Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace Public de Chalon-sur-Saône 

 

La géante Aubépine Lampion est née d'un projet porté par L'Abattoir en 2014 et 2016 avec la Compagnie L'Homme Debout en collaboration avec la Maison de quartier des Aubépins.
Vous pouvez retrouver l'ensemble des photos et vidéos réalisées pendant ces ateliers sur la page Facebook dédiée :

https://www.facebook.com/labattoir.LeGeant

 

France 3 bourgogne avait consacré un feuilleton à lacérations d'Aubépine et avait régulièrement suivi ses aventures à Chalon. Revivez cette aventure hors du commun :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/saone-et-loire/chalon-notre-feuilleton-nous-hisse-sur-les-epaules-d-un-geant-460047.html    
 

NDLR : voir sur V@C nos nombreux reportages :

Quartier de Lune aux Aubépins-Arrivée de la Géante Aubépine

Quartier de Lune aux Aubépins - Aubépine fait son Show

Quartier de Lune aux Aubépins - Aubépine, l'apothéose

Le Billet de V@C: L'imaginaire en marche avec Aubépine

CHALON en photos : Sortie d'Aubépine

Au revoir chère Aubépine !

AUBEPINE LAMPION-Cie L'Homme debout / habitants de Chalon

CHALON aime sa LUNE : Retours au quartier

 
 

 

Imprimer - - par L'Abattoir - 16 août 2017 - Réagir

Couleurs d'amour, théâtre de Bourg-en-Bresse

Le spectacle visuel sur la façade du théâtre dans le cadre de Couleurs d’amour 2017 à Bourg-en-Bresse nous raconte surtout que le monde est multiculturel ce qui est en soi une richesse incroyable. Toutes les cultures, toutes les musiques, toutes les histoires humaines nous racontent l’histoire unique, celle de l’humanité !

 

Sur le fond, c’est sans aucun souci mais d’un point de vue narratif, reconnaissons que c’est certainement le moins puissant des trois spectacles proposés dans la soirée. Peut-être parce que les auteurs ont voulu trop nous en dire en trop peu de temps…

 

Il n’en demeure pas moins que les tableaux proposés sont parfois très forts en évoquant ces cultures pillées par les colonisateurs et que tout cela aurait certainement mérité plus de développement…

 

C’est l’occasion de dire que ces spectacles sont le fruit du travail de Gilbert Coudène. Cet homme a déjà un parcours colossal dans le domaine et son partenaire de production, Light Event Consulting, a une ampleur internationale. On leur doit, entre autres, un grand nombre de jeux de lumières à Lyon à l’occasion de la fête des lumières qu’ils ont participé à transfigurer… Aujourd’hui, les plus grands monuments se sont laissés séduire et présentent leurs façades et leurs histoires en couleurs et en musiques pour le plus grand bonheur des visiteurs… de Chartres à Lyon, du Puy à Bourg…

 
 
 
Imprimer - - par Michel Bonnet - 16 août 2017 - Réagir

Saint Loup-Géanges : Tradition, la Saint Roch se perpétue, procession et fête ce mercredi

La quinzaine de conscrits de la commune de Saint Loup-Géanges, ont perpétré cette année encore, la tradition bien ancrée, celle de la Saint Roch.

 
- Les présidentes Brigitte Prudhon ( Comité Saint Roch) et Blandine Michaudet ( Conscrits)

Mercredi matin, après quatre jours de fête, un cortège s'est formé à la mairie pour se rendre à l'église. Alors que les moins jeunes se sont remémorés de la présence de la fanfare « L'écho de la Dheune » jusqu'en 1969, les plus jeunes avec le « comité Saint Roch » ont contribué à l'organisation du rassemblement laïc, de la mairie aux portes de l'église puis religieux, avec un office puis le partage de la brioche...


SAINT ROCH  AU VILLAGE DE SAINT LOUP-GEANGES
« La tradition perdure, Saint Roch fait partie d'un culte particulier, associant les différentes générations » résume, Brigitte Pudhon. Actuelle présidente du comité d'organisation des festivités, Brigitte Prudhon a pris la succession d'Arlette et André Courtin. Ce dernier, ancien maire de Saint Loup de la Salle se remémore : « mon père vers 1910, célébrait déjà la Saint Roch »..Un événement se déroulant le lendemain de la fête de l'Assomption mais qui a débuté le 29 Juillet dernier, pour les conscrits. Filles et garçons, âgés de 20 ans, portent en effet, l'effigie de Saint Roch, dans les différents foyers de la localité. « Nous utilisons le turbot, pour planter l'affiche » a commenté, Blandine Michaudet. Elle est présidente du groupe des conscrits, ces derniers portent des rubans tricolores et rouges ; la couleur verte est réservée aux sous-conscrits qui assureront la relève en 2018....

Arlette et André Courtin, l'ancien maire de Saint Loup de la Salle


LE VEHICULE ROSALIE
Alors que « le turlot », bâton surmonté d'une boule en bois se transmet chaque année, pour la troisième année un véhicule triporteur dénommé « Rosalie » fait partie du cortège. Ce dernier après avoir parcouru le centre bourg a été accueilli par le prêtre desservant la paroisse, Emmanuel Gasirabo. Il était assisté pour l'office religieux par Serge Grapperon, diacre.


« C'est un événement important, regroupant les différentes générations de notre village , ce matin bien des familles de la commune sont représentées » a commenté, Bernard Lacombre, maire de la commune.


- Bernard Lacombre, actuel maire de Saint Loup-Géanges : "Notre commune actuelle issue de la fusion Saint Loup de la Salle et Géanges en 2003 est à l'unisson pour célébrer Saint Roch"

- Un dossier « Saint Loup et Saint Roch », rédigé par Brigitte Prudhon, d'une dizaine de pages est paru dans le numéro 85, des « Trois Rivières », revue publiée en 2015, par le Groupe d’Études Historiques de Verdun Sur le Doubs.


 
 

Nos photos : Les conscrits, Brigitte Prudhon : elle préside le comité Saint Roch, Bernard Lacombre, maire du village- Arlette et André Courtin- Blandine Michaudet, présidente des conscrits, Saint Roch dans l'église de Saint Loup-Géanges

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 16 août 2017 - Réagir

Au revoir chère Aubépine !

Mais que peut-il bien se passer dans la tête d’une personne qui décide de brûler un mannequin d’osier qui avait été réalisé par une compagnie des arts de la rue, L’homme debout, et plusieurs centaines d’habitants d’un quartier ?

 

La géante, Aubépine, qui avait été accrochée à la maison de quartier des Aubépins de Chalon-sur-Saône n’est plus. Il ne reste qu’une main et un peu de tubulure métallique qui soutenait le tout. Les habitants du quartier sont à la fois surpris et abasourdis puisque le ou les pyromanes nocturnes ont pris sans aucun complexe le risque de brûler aussi la maison de quartier avec le mannequin…

 

Sottise, vandalisme, alcoolisme… ? On se demande bien où est la motivation pour un tel acte ! Que faire pour éviter de tels comportements ?

 

Alors, c’est vrai que les habitants du quartier sont tristes, surtout ceux qui avaient participé à l’atelier de création. Cette figure symbolique va manquer dans la vie quotidienne car elle montrait qu’ensemble on peut toujours faire plus, mieux, beau et grand… L’union fait la force comme on dit !

 

Tristes mais pas désespérés car les habitants du quartier se souviendront toujours de la construction d’Aubépine, des lettres qui lui ont été écrites, des spectacles durant lesquels elle s’est déplacée dans le quartier et tout cela personne ne pourra le faire brûler…

 

Un habitant du quartier l’écrivait aujourd’hui : « Restent le souvenir des spectacles de ses déambulations dans le quartier, de son pas lent et majestueux, les rencontres et les liens tissés durant sa construction, les messages, les photos, les rires des enfants émerveillés à ses côtés, les sons et la musique qui l’accompagnaient : c’est cela le patrimoine immatériel des arts de la rue à Chalon-sur-Saône… »

 

Ceci étant dit, je reste curieux de savoir le résultat de l’enquête…

Imprimer - - par Michel Bonnet - 16 août 2017 - Réagir

Couleurs d'amour, monastère royal de Brou

Couleurs d’amour a commencé pour nous avec le spectacle de Brou qui raconte en une quinzaine de minutes l’histoire de Marguerite et Philibert ainsi que la construction du monastère royal…

 

 

Marguerite d’Autriche… Quelle femme, quelle vie et grâce à elle un monument exceptionnel. Avant d’aller plus loin, je dois vous avouer que je n’ai aucune biographie sur cette femme dans ma bibliothèque… Ce doit être l’exception – enfin presque – et je dois donc me contenter d’informations glanées ici ou là – heureusement de nombreux ouvrages parlent d’elle – et d’un spectacle tout en lumière et couleurs au monastère royal de Brou…

 

 

Tout d’abord, précisons qu’il s’agit de la petite-fille du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. Elle est la fille de Maximilien 1er et de Marie de Bourgogne. Là, j’ai déjà plus de repères, les biographies de Charles le Téméraire sont assez nombreuses. Citons quand même le Marie de Bourgogne de Georges-Henri Dumont, un ouvrage de qualité pour découvrir la mère de Marguerite d’Autriche et, surtout, sa fin tragique puisqu’elle meurt à 25 ans après une chute de cheval… Ils étaient à la chasse et la chasse ne semble pas une bonne activité familiale…

 

En effet, sa fille Marguerite, d’abord promise au roi Charles VIII qui la répudie brusquement pour épouser Anne de Bretagne – répudiation strictement politique où les sentiments n’ont aucune place – elle va partir pour l’Espagne pour épouser l’Infant Jean d’Aragon. C’est le coup de foudre mais seulement durant quelques mois car Marguerite voit Jean mourir et se retrouve veuve à 17 ans passé… C’est alors qu’elle va épouser le duc de Savoie Philibert II.

 

 

Elle tombe sous son charme, vit une magnifique histoire d’amour et découvre les joies de la chasse, passion de son cher Philibert. Le duc laisse beaucoup de responsabilités politiques à sa jeune femme qui prend très à cœur ce métier de duchesse de Savoie. Malheureusement, Philibert va être victime d’un accident de chasse et Marguerite perd pour la deuxième fois celui qu’elle aime… Elle a 24 ans !

 

 

Elle décide de faire ériger à Bourg-en-Bresse – suivant en cela le vœu de sa belle-mère – là où elle réside, un monastère royal, à Brou très exactement, et ce sera un chef d’œuvre d’art gothique flamboyant… L’architecte principal est Louis van Bodeghem…

 

 

En fait, Marguerite va suivre le début des travaux mais partira de Bourg pour les Pays-Bas avant la fin des travaux et ne reviendra pas à Bourg de sa vie… Post mortem, elle revient à Brou et est enterrée à côté de Philibert. Les travaux, eux sont terminés deux ans plus tard…

 

 

Cette belle histoire d’amour nous est contée avec un spectacle tout en couleurs et sans aucune parole… mais parfois les mots sont presque en trop !

 

 

 

Ce fut un très beau moment, intense, coloré, musical et agréable…

Imprimer - - par Michel Bonnet - 15 août 2017 - Réagir

Couleurs d'amour, présentation générale...

Couleurs d'amour est l'ensemble des trois spectacles de lumière que vous pouvez découvrir à Bourg-en-Bresse, les jeudis, vendredis et samedi à la nuit tombante... jusqu'au 23 septembre !

 

 

Trois spectacles sur trois lieux différents : la façade de l'église de l'abbaye de Brou, la façade du théâtre et les façades de l'hôtel de ville...

 

 

 

Trois spectacles que l'on peut découvrir le même soir car chaque spectacle est joué six fois de suite, ne dure qu'un quart d'heure et, encore plus fort, il y a une navette gratuite pour rejoindre les lieux de spectacle. Du coup, vous pouvez vous garer au parking gratuit du champ de foire et vous récupérerez la voiture en fin de soirée...

Je reviendrai vous présenter ces trois spectacles très vite...

 
 
 
Imprimer - - par Michel Bonnet - 15 août 2017 - Réagir

Ciné sous les étoiles : La séance de mardi a eu lieu Salle Marcel Sembat

La deuxiéme soirée de « Ciné sous les étoiles » avec « Belle et Sébastien » s'est déroulée mardi soir, salle Marcel Sembat, en présence d'un public nombreux, en raison des conditions météorologiques. La projection n'a pu se dérouler aux Aubépins , comme initialement prévu.


Bernard et Keneth, les techniciens ayant assuré la projection du film sont des employés de l'association « Ciné itinérant des Pays de Savoie », une association de diffusion culturelle bien connue dans le chalonnais, depuis plusieurs années déjà. En effet, cet organisme assure l'aspect technique de « Ciné sous les étoiles »,un événement populaire et estival à Chalon, en coopération avec la ville, auquel sont associé des associations.

PROCHAINES SEANCES ( En cas de météo défavorable, projection salle Marcel Sembat).
Jeudi 10 août – Plateau Saint-Jean (plaine de jeux) : animation de pré-soirée avec Proximurs à partir de 19h00, concert de La Bonne Godasse** à partir de 19h30 à la Maison Verte, « Hôtel Transylvania 2 » à 22h00.
 
Jeudi 17 août – Stade Léo Lagrange : animation de pré-soirée avec Proximurs à partir de 19h00, « Retour chez ma mère »*** à 21h30.
 
Mardi 22 août – Bellevue (parcours de santé) : animation de pré-soirée avec Proximurs à partir de 19h00, « Adopte un veuf » à 21h30.
 
Jeudi 24 août – Centre-ville (Bastion bas Sainte-Marie) : « Comme des bêtes »**** à 21h30.

 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 9 août 2017 - Réagir

Chatenoy le Royal : « Belle et Sébastien » projeté vendredi soir, au stade municipal

« Une première » , vendredi soir avec la projection du film « Belle et Sébastien »qui s'est déroulée au stade municipal, Émile Guenot.


Une animation nocturne co-organisée par la ville avec le concours des personnels municipaux et notamment du Comité des Oeuvres Sociales ( C .O.S). Juste avant cette « première », des enfants du centre de loisirs et leurs parents se sont retrouvés avec les animateurs du dispositif accueil jeunes de la ville de Chatenoy, pour diverses animations mais aussi pour un casse croûte familial et convivial.


APRES SAINT REMY...AVANT CHALON POUR 6 SÉANCES
Bernard et Keneth, les techniciens ayant assuré la projection du film vendredi soir, sont des employés de l'association « Ciné itinérant des Pays de Savoie », une association de diffusion culturelle bien connue dans le chalonnais, depuis plusieurs années déjà. En effet, cet organisme assure l'aspect technique de « Ciné sous les étoiles »,un événement populaire et estival à Chalon, dont la prochaine édition débutera ,jeudi prochain à 22 Heures, aux Près Saint Jean. Début Juillet, ces techniciens se trouvaient à Saint Rémy.


CINE SOUS LES ETOILES : DU CINE EN PLEIN AIR ET DANS 6 QUARTIERS CHALONNAIS

A Chalon, comme pour les précédentes éditions ,c'est six séances qui seront programmées, dès jeudi prochain. Entrée gratuite.
- Jeudi 3 Août : : Film à 22 Heures  Près Saint Jean : « L'âge de glace-Les lois de l'univers »- A 20 H ,un concert : Une Bouche d'optimisme » proposé par la maison de quartier des Près Saint Jean
- Mardi 8 Août : 22 H : Aubépins-Rue Henri Bergson : Film « Belle et Sébastien »-Animation dès 19 H
- Jeudi 10 Août : 22 H : Plateau Saint Jean- Projection « Hôtel Transylvanie 2 »-Animations dès 19 H.Concert à 20 H avec le concours de la maison de quartier
- Jeudi 17 Août : 21 H 30- Stade Léo Lagrange : 21 H 30, projection de « Retour chez ma mère ».Animations dès 19 H.
- Mardi 22 Août : 21 H 30- Bellevue-Parcours de Santé : Projection de « Adopte un veuf »-Animations dès 19 H
- Jeudi 24 Août : 21 H 30 : Centre Ville-Bastion Sainte Marie , projection de « Comme des bêtes ».
En cas de mauvais temps, la projection se déroule salle Marcel Sembat, pour les séances extérieures, prévoir siège. Ces séances sont proposées par la ville de Chalon en accord avec les cinémas de la ville.


Nos photos : Vendredi soir à Chatenoy : Techniciens, mais aussi personnels et bénévoles du C.O.S, les enfants du centre de loisirs.

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 29 juil 2017 - Réagir

Ronde de rue : « Cuvée royale » pour la 13éme édition

Pas moins d'une soixantaine de spectateurs, mercredi soir, pour la première séance « des rondes de nuit ». Pour cette treizième édition, le thème, n'est autre que la venue durant deux journée dans notre ville, de la reine Christine de Suède, en aout 1656.


DES EPISODES DE LA VIE CHALONNAISE
Cette visite donna lieu à d'importantes festivités. Les chalonnais et leur maire ont fêté dignement la présence de la reine. Elle a été accueilli à la Cathédrale Saint Vincent.
Cette année, au travers d'une dizaine de scènes et saynètes, grâce à la trentaine de figurants « Des rondes de nuit » bénéficiant d'une renfort d'une quinzaine de membres de la retraite sportive, ce nouveau cru permet de connaître à nouveaux des épisodes de la riche l'histoire chalonnaise tout en se plongeant dans le patrimoine de la vieille ville.


DECOUVERTE DU PATROIMOINE DE NOTRE VILLE
Présidée par Claudine Dubois, l'association « Les Rondes de Nuit » prépare donc d'une année à l'autre, à partir des archives municipales notamment , un sujet li à l'histoire chalonnaise.
Le circuit avec les prestations des comédiens et figurants permet donc de re- découvrir des places, des espaces et bâtiments publics de notre ville, parfois inaccessibles, durant deux heures.
Nos photos : Durant « La première » mercredi soir, avec quelques comédiens dont la présidente Claudine Dubois.


LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS
Vendredi 28/07/2017,
Mercredi 02/08/2017, Vendredi 04/08/2017, Vendredi 11/08/2017, Vendredi 18/08/2017, le Mercredi 23/08/2017, Mercredi 30/08/2017, Vendredi 01/09/2017 de 20h30 à 22h30

 


POUR S'INSCRIRE- OFFICE DU TOURISME
4 place du Port Villiers
Chalon-sur-Saône

03.85.48.37.97
- Publics concernés :
- Jeunes / Etudiants (12-25 ans)
- Enfants (-de 12 ans)
TARIFS

- Plein tarif : 8.00 €
- Demandeurs d'emploi : 6.00 €
- Etudiants / Scolaires : 6.00 €
- Enfants (Pour les - de 12 ans) : 6.00 €
- CE, groupes : 6.00 €

 
 
 
 
 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 28 juil 2017 - Réagir

Ronde de rue : « Cuvée royale », comédiens depuis 10 ans !

Quelques comédiens et figurants, parmi eux, certains participent depuis une dizaine d'années déjà
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 27 juil 2017 - Réagir

Santenay : Théâtre en festival, sous chapiteau, pour la 5éme année consécutive, ce mercredi et encore demain soir

 

Le temps d'une soirée, petits et grands se sont replongés, dans la vie d'une école maternelle peu ordinaire ce lundi, pour la première d'un festival conciliant humour et comédie.


CHAPITEAU PRESQUE PLEIN POUR LA PREMIERE
Devant près de 300 personnes, trois enseignants, un « cool », un « stressé » et une « bas bleue » acariâtre reçoivent la visite d'une jeune psychologue au discours psy caricatural interprété par Fabienne Galula. La comédie, car il s'agit avant tout d'une comédie ne manque pas de souffle. Les acteurs de qualité ont su conquérir le public, jeux de mots, scènes d'humour,...

Petits et grands ont été entraînés pour les uns à découvrir une version nouvelle d'une classe enfantine pour d'autres aux aléas des relations professionnelles. « La maîtresse en maillot de bain » est l'un des quatre spectacles présentés cette semaine dans le cadre de l'été musical et théâtral. Jean philippe Azéma, Pascale Michaud ( la directrice d'école ),une habituée du festival, Christophe Corsand ( metteur en scène ) excellent avec brio.


DES PARTENAIRES FIDELES
Bruno Chapelle, le « programmeur » et son compère Philippe Chevallier, « 'président » de cette nouvelle édition ont donné le coup d'envoi, lundi soir, de ces nouveaux rendez vous organisés conjointement par la ville de Santenay, le Casino et le comité des fêtes. Henri Tudela, maire n'a pas manqué dans ses remerciements adressés aux comédiens de saluer leur fidélité et leur attachement à la ville de Santenay. Le premier magistrat a également relevé la «fructueuse coopération avec les bénévoles du comité des fêtes et casino ( Groupe Joa). En fonction depuis seulement quelques semaines, le nouveau directeur Sylvano Tartaglia,ayant succédé à Magalie Rousselle, était lui présent et n'a pas manqué d'adresser ses plus vives félicitations aux acteurs.


CE MERCREDI SOIR : UN TRIO SUR SCENE-
En première partie, Florence Brunold et Philippe Chevallier, animeront le début de soirée, avec un spectacle mis en scène par Bruno Chapelle. Philippe Guidoni, animera la seconde partie. « Seul corse à travailler après 20 heures », l'imitateur humoriste, Michel Guidoni, a participé à de nombreuses émissions de radio : à France Inter avec l'Oreille en coin, à Europe 1 mais également au célèbre « Bêbête schow » ...

DEMAIN JEUDI : L'ENFANT DU PAYS SUR SCENE

 Soirée théâtrale : "Daddy Blues"  DEMAIN JEUDI
Comédie de Martyne Visciano et Bruno Chapelle  


RENSEIGNEMENTS PRATIQUES
Aire de Loisirs sous chapiteau 20h30
Entrée 15 €-Réservations au 03 80 20 63 15
Nos photos : Lundi soir, pour la première des 4 soirées théâtrales, à proximité du Casino

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 26 juil 2017 - Réagir

Mercredi soir : A Longepierre : sur les traces de P Vaux et JB Petit

Avec la contribution du « Comité d'initiative pour la mémoire de Pierre Vaux et Jean Baptiste Petit, le président Guy Thiébaut, en collaboration avec l'office du tourisme de Verdun, va faire revivre cette histoire, mercredi soir, lors d'une ballade nocturne.


PETIT RAPPEL HISTORIQUE :
 l’instituteur Pierre Vaux et Jean-Baptiste Petit,deux habitants de Longepierre , sont condamnés le 25 juin 1852 aux travaux forcés à perpétuité, puis déportés en Guyane, comme le seront plus tard les « Communards », déportés, eux, en Nouvelle-Calédonie, à la suite d'une série d'incendies dans cette commune.
Pierre V aux et Jean-Baptiste Petit, alors qu'ils sont en prison , les incendies reprennent à Longepierre… Si bien qu’il faut se résoudre à trouver de nouveaux coupables.


Au bout d’un moment, un certain Gallemard est finalement confondu. Mais comme celui-ci se suicide en prison, « ceux que l’on sait désormais être innocents ne sont pas blanchis pour autant » (Louis Devance). Et ils ne le seront pas avant le début d’une autre affaire dans laquelle un autre innocent, le capitaine Dreyfus, sera lui aussi broyé par la machine judiciaire, bien que finalement innocenté, lui aussi, en 1906, par la Cour de cassation. En effet, ce n’est que le 16 décembre 1897 qu’interviendra la réhabilitation de Jean-Baptiste et (à titre posthume) de Pierre Vaux…

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES
30 participants pour que la visite soit valable.
Apporter équipements : lampions, lampe électrique, lampe torche.
Sur inscription à l'office de tourisme à Verdun sur le Doubs : 03.85.91.87.52

- Rendez-vous à 21h30, place de l'Eglise Longepierre
- 3 € par personne.
- 1€ pour les - 12 ans

 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 18 juil 2017 - Réagir

Rue du docteur Mauchamp, inauguration du « Strass »... Bar à Cocktail

Avant une soirée Salsa, le maître des lieux, Bruno n'a pas manqué d'accueillir Sophie Landrot et Joël Lefevre, respectivement adjoint en charge du commerce et de l'espace public et ses amis pour l'inauguration officielle de cet établissement.


« Bardenter » , mixologue , Bruno et Célia , entendent suggérer régulièrement des événements conviviaux et festifs, avec par exemple des cours de salsa, le jeudi en début de soirée. L'établissement de 90 Mètres carrés, d'une capacité de 65 places est ouvert du lundi au samedi, à partir de 21 Heures. Il propose une carte diversifié de cocktails conçus par le maître des lieux. Les adjoints ont formulé des vœux d'encouragements aux responsables de ce nouvel établissement situé à deux pas du centre ville.

 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 16 juil 2017 - Réagir

Autun : Un festival d'histoires vraies...Une première édition


Regarder les informations à la télévision, lire le journal ou encore écouter la radio : les citoyens sont constamment sollicités par les médias…Mais à travers l’écran ou le papier du journal, que saisissons-nous vraiment du monde et des problèmes qui le traversent ?

«  Le festival du journalisme vivant » dont la première édition a lieu à Autun, depuis vendredi, propose de répondre à cette question en redonnant vie à la pratique des professionnels de l'information et en mettant l’expérience vécue au cœur de la vie citoyenne. " Le journalisme vivant c’est aussi un état d’esprit, un goût de l’humain, de l’authentique, du terrain, loin du petit club des initiés ", indique le site internet du festival.


Des rencontres, des débats, des ateliers, des tête-à-tête, des spectacles, des concerts, des expositions, des films, des dédicaces et d’autres choses encore ont été programmés durant trois jours, le tout dans un cadre naturel et convivial. Le festival se déroule donc dans différents quartiers d'Autun : place du champ de mars, Place Saint Louis, du côté de la cathédrale, à l'hexagone ( salle de spectacles ), dans les chapelles des sept dormants,des ursulines ou encore à Bribracte, du mont Beuvray. Cela se déroule en présence de « grandes plumes » : Dominique Derda (France 2), Patrick De Saint Exupéry, la réalisatrice Manon Loizeau ou encore Patricia Tourangeau, Laurence Lacour (ex Journaliste d'Europe 1 qui a suivi l'afffaire Grégory , Pascale Robert-Diard ( chroniqueur judiciaire au Monde) sans oublier Florence Aubenas....entre autres.


FLORENCE AUBENAS : « LA PRESSE A L'ASSAUT DES VRAIS GENS »

 

.Samedi matin, devant un auditoire jeune aussi attentif que passionné et nombreux, le Grand Reporter, Florence Aubenas, ( Journaliste au « Monde » après l'avoir été à « Libération » a retracé avec humour « la fabrique de l'info » à partir de ses rencontres, de ses expériences. « La presse a des radars, souvent des grands et uniques sujets qui peuvent se révéler comme des boulets » a t'elle mentionné. Elle remarque « J'essaie de faire sortir des sujets qui sont en dessous de la pile » comme elle fait dans la prochaine édition du « Monde » en relatant la grève d'une dizaine d'employées d'une maison de retraite à Foucherans, une commune des environs de Dole, dans le Jura voisin. Elle parle naturellement de « l'idéologie de la communication » celle prenant corps sur un triptyque composé de communicants, de journalistes et d'ex élèves de sciences po devenus élus ou encore attachés de cabinets. « Il y a un immense brouillage, la presse ce n'est pas une ligne morale » constate Florence Aubenas. Elle aborde « l'assaut des vrais gens » en constatant « le journalisme ce n'est pas l'école de la perfection. La presse n'est que le produit de la société. Elle raconte une matière vivante. L'objectivité n'existe pas ». Sans détour, elle parle du procès de l'affaire d'Outreau ou encore lorsqu'elle se faire embaucher incognito comme agent d'entretien sur un bateau de croisière dont elle tirera un ouvrage ( Le quai de Ouistreham. Éditions de l'Olivier, 2010  ..On se lasse pas de l'écouter...elle témoigne tout en apportant des axes de réflexion et de méditation, tant pour le lecteur que pour le rédacteur....
A Suivre...

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 15 juil 2017 - Réagir

Ce vendredi, vide-greniers au centre bourg de Crissey

Près de soixante dix exposants participent ce vendredi, au vide greniers organisé par le Centre Communal d'Action Sociale de la commune.


Entrée gratuite, buffet et buvette avec des bénévoles et des élus de la commune.
Une déviation a été mis en place et les parkings sont gratuits.

 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 14 juil 2017 - Réagir

Aux granges Forestiers, dans les coulisses du feu d'artifice

« Tout sera prêt pour ce soir » a confié, Frédéric Cunsolo. Le responsable du feu d'artifice et une dizaine de techniciens s'activent du côté des Granges Forestiers pour la mis en place des installations techniques. M.Cunsolo et ses collègue connaissent bien notre ville, ils assurent également le feu d'artifice pour le carnaval.


Près d'une tonne de matériel est en cours de disposition. Les techniciens et intervenants de la société « Pyragic » de Rillieux le Pape, dans la périphérie lyonnaise ont rallié, ce matin notre ville. Hier soir, ils étaient les uns et les autres mobilisés dans différentes communes du département : Issy l’Évêque, Simandre, Buxy et Macon pour le plaisir des yeux.

 

 

Programme du 14 huillet : 14 juillet à Chalon : Les festivités (modifié)

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 14 juil 2017 - 2 commentaires - Réagir

Les « 30 HEURES DU JEU » non-stop à Bey : tournois initiations, animations (1/3)


La première édition du festival de jeux de société se tient ces deux jours sur la commune de Bey à la salle des fêtes et dans le grand parc qui la jouxte.


 

Cette manifestation, non-stop tout le week-end, va permettre la rencontre d’auteurs et tests de prototypes, de jeux concours, de jeux en intérieur, de jeux en libre service gratuit, une salle de tournois avec les Aventuriers du rail et de nombreuses surprises.

En nocturne : marathon de jeux et nuit du jeu de rôles.

Cette manifestation est organisée par l’association « Le plateau de jeu », de Bey, une jeune association créée en septembre dernier et qui « travaille » sur l’événement depuis octobre 2016, en partenariat avec la boutique de jeux chalonnaise « l’Enjeu », tenue par Laurent et l’aide Philippe Decroocq, maire de la commune.

L’association compte six membres à ce jour, dont Aurélie et Léa, et ce sont, ce week-end, pas moins de 35 bénévoles qui ont prêté main forte à l’organisation, disponibles et souriants pour l’accueil des visiteurs et la présentation des stands.

Les « 30 HEURES DU JEU » c’est aussi et surtout la créativité en mouvement.

De nombreux créateurs de jeux, de la région mais aussi de Grenoble, de St. Apollinaire et du Jura, présentent leurs jeux, comme :
* Rémi Borel, créateur de « la Détanque », un jeu de pétanque de dés en bois, Serge Grapin qui fabrique des jeux avec de la récupération, DB animation qui propose une grande structure gonflable, Thomas et Delphine qui ouvrent en août prochain aux Chavannes, un concept de jeu avec mécanismes électroniques avec des indices conduisant à la première photo de Nicéphore Nièpe « point de vue du gras », un prototype de la « carte du monde », terry présent son jeu « In Vivo », Jean Michel le sien « Welcome to Abilène », Patrice « Sad Nova » …

Des jeux de plein air et collectifs ont fait le plein.

La Zone de jeux libre service, conduite par trois animateurs, propose des jeux pour les enfants à partir de trois ans … jusqu’à … aucune limite d’âge, l’Escale à Jeux met à disposition 7 000 jeux pour l’événement, un stand d’initiation aux jeux de rôles est présent avec l’association « Jeu et Stratégie » de St Marcel ainsi que Japon sur Saône.

L’animation musicale est assurée par le groupe de Beaune « Rockin’Bones » et le traîteur Pascal Durand, chef cuisinier domicilié à Bey, satisfait les petites faims tout le week-end.
Les « 30 HEURES DU JEU » depuis ce samedi 13h et jusqu’à dimanche soir 19h.

Entrée libre.

Article et photos : Christiane Chapé

----------------------------------

info pratique : www.les30hdujeu.fr

----------------------------------

Reportage photos : 1/3

 

Suite :

  • 9 juil 2017 - Les « 30 HEURES DU JEU » non-stop à Bey : tournois initiations, animations ... (3/3) - christiane chapé
  • 9 juil 2017 - Les « 30 HEURES DU JEU » non-stop à Bey : tournois initiations, animations ... (2/3) - chrisstiane chapé

  •  

    Imprimer - - par christiane chapé - 9 juil 2017 - Réagir

    ZIK' DE RUE ... première édition de : « Les F'ESTIVAL de SAINT-MARCEL » ce samedi ...


    Ce samedi, sur la commune de Saint-Marcel, se déroule ZiK’de RUE, le premier F’ESTIVAL de rue, à l’initiative de la municipalité et pris en main par Christian Bernard, responsable de « Musiques Actuelles » au RESERVOIR et programmateur musical de l’établissement.


     

    Trois scènes sont installées accueillant sept groupes de la région chalonnaise, intervenant bénévolement pour cette action, avec la collaboration des commerçants.

    C’est à la demande de la municipalité, conduite par Raymond Burdin, que se déroule ce premier festival, pour créer un moment convivial et estival et correspondant à la fin des travaux de rénovation de la Grande Rue.

    Les san-marciaux sont venus nombreux écouter et applaudir le groupe « Mic Mak » tout droit venu de la Bourgogne du Sud, l’ensemble musical et choral « Les Imparfaits du Subjectif », Quentin Gandrot aux chansons, « Musers » reprenant à leur manière le répertoire de Muse, « Yanis et Brocken ARMS », groupe de métal rock, « Travelin light » interprétant du blues rock, « Grabarock », Pop Rock chansons, et « Jean des Chênes » en chansons.

    Les commerçants « Miam », pizzéria kébab qui a accueilli les musiciens, le pâtissier Jean Michel Parème avec ses décorations pâtissières, Maïlyse Denny avec ses compositions personnelles d’encadrement, Carole Burtin de St. Marcel avec sa jolie et récente boutique « Douce empreinte décoration » et d’autres nombreux, ont joué le jeu et bien aidé à l’organisation et à la réalisation de ce premier festival musical.

    Vers 19h30, Raymond Burdin, maire de la commune, a présenté le festival et à remercié chaleureusement tous les participants … et leur a donné rendez-vous l’année prochaine …

    Une belle réussite pour cette première édition.


    Article et photos : Christiane Chapé

     
    Imprimer - - par christiane chapé - 8 juil 2017 - Réagir

    Varennes le Grand : Une fin d'année scolaire avec les arts du cirque

    Le chapiteau du cirque « Versace international Entertainement », installé depuis lundi après midi, à proximité de la salle Yvonne Sarcey, au centre bourg, a atteint ce vendredi après midi sa capacité maximum d'accueil....

     

    Les 300 places étaient occupées, par les élèves des écoles maternelles et primaires mais aussi par leurs parents. Les uns et les autres sont devenus spectateurs, durant près d'une heure trente, ils ont assisté à un spectacle crée, depuis le début de la semaine, par Caroline et Versace, avec une centaine d'élèves des classes primaires du groupe scolaire, Charles Perrault.

     

    Nous reviendrons, plus longuement sur le travail des élèves et de leurs encadrants, dans une prochaine édition.

     
     
    Imprimer - - par Daniel DERIOT - 7 juil 2017 - Réagir

    Chalon en mode Guinguette : Dès 11h... jusqu'à 23h30 il est possible de se restaurer

     

    De midi à minuit ou presque , il est possible de se restaurer du côté du Port Villiers, dans le cadre de « Chalon en mode guinguette »...Trois espaces sont dédiés à la restauration, durant encore une semaine, petit tour d'horizon....


    SE RESTAURER...SE RAFRAICHIR...SE DETENDRE ..DE 11 H A 23 H 30
    Frites, fritures ou encore crèpes l'après midi, sans oublier bien sûr les boissons, voilà donc, ce que propose « Ma campagne », aux côtés de Vanessa, Liliane et Daniel s’activent donc pour le plaisir des papilles des petits et des moins jeunes. C'est leur seconde participation à « Chalon en mode guinguette ».


    « La guinguette napolitaine » est de retour, pour la troisième année consécutive, Lorenzo et Maxime proposent des plats et vins venus de l’Italie ou encore des salades et bières....


    L'enseigne bien connue se trouvant place du Châtelet « Chal'on Bar » a donc cette année pris pied du côté des « guinguettes » avec Jame et Ruben....Jame ne manque pas de rappeler que les commerçants de la place du Chatelet, organisent aussi une animation, samedi à partir de 19 H, avec un défilé de mode... C'est une autre première....

     


    ENTRE 2,50 EUROS ET 12 EUROS... DE LA BARQUETTE DE FRITES AU MENU
    Pour se restaurer, il est nécessaire de prévoir un peu d'argent, la barquette de frites est vendue 2 ,50 à « Ma campagne » qui propose également des petites fritures et des crèpes, notamment l'après midi. Chez les voisins, à la « Guinguette Napolitaine », le menu à la carte, est estimé à 12 Euros tout comme au « Chal'on bar ».

    Les commerçants présents, s'activent très tôt, bien avant l'ouverture au public, pour préparer la longue journée de douze heures, qui s'achève peu avant minuit, après la fin des prestations musicales.


    En face, aux Granges Forestiers, ce sont les bénévoles du comité de quartier Saint Laurent qui s'activent eux aussi à la buvette, nous l'évoquerons bientôt.


    CE VENDREDI :
    - Aux Granges Forestiers : des animations pour petits et grands
    - De 17 H à 19 H : massages amma assis -10 euros pour 15 Minutes tarif réduit pour les enfants proposés par Val'Heur zen
    - Au port Villiers à 21 H : prestation musicale avec « Bazar et Bémùols », ambiance swing.

     
     
     
    Imprimer - - par Daniel DERIOT - 7 juil 2017 - 1 commentaire - Réagir

    Un espace famille et jeunesse très agréable !!!

    Si d'un côté de la Saône à Chalon a pris des airs de guinguette, de l'autre elle a pris un visage estival...


    On peut d'abord, traverser en navette avant de s'adonner aux joies de la lecture au soleil, des jeux d'eau, de l'escalade, de la promenade en altitude, du beach volley, du diabolo, et de toutes sortes d'activités encadrées pour assurer la sécurité des jeunes participants !!!



    La zone choisie avec de magnifiques arbres permet d'envisager quelques bons et beaux moments de fraicheur - relative si la canicule revient - mais qui devraient en enchanter plus d'un !

     

     
     
    Imprimer - - par Corentin, journaliste stagiaire - 5 juil 2017 - Réagir

    Première soirée en mode guinguette à Chalon !

    Cela faisait quelques années que je n'avais pas passé cette période à Chalon et j'en étais resté aux Saônates !

    Dans la configuration d'hier, il n'y avait peut-être pas assez de place pour pleinement profiter du concert...Dommage car musicalement cela valait le déplacement.


    On peu espérer que pour la suite il y ait plus de jeunes et de familles car la musique était très bonne !!!

     
    Imprimer - - par Corentin, journaliste stagiaire - 4 juil 2017 - Réagir

    Ouverture de la vente des Places à l'unité sur espace-des-arts.com le 01/07

    Les tarifs 17/18

    GÉNÉRAUX
    Plein tarif 24 €*
    Tarifs réduits

    C.E partenaires, carte CEZAM, carte CNAS, - 25 ans hors Carte Déclic, handicapés, groupe à partir de 6 personnes
    accompagnant d'un abonné, places supplémentaires abonnés groupe18 €*

    Tarif exceptionnel 10 €

    (demandeurs d'emploi, intermittents du spectacle, sur justificatif)
    Tarif abonné autres structures de la région19 €*

    Tarif famille Adulte : 18 €* jeune - 16 ans : 10 €

    (1 ou 2 adultes et au moins 1 jeune -16 ans)
    Tarif Déclic7 €

    (jeunes de -25 ans adhérents à la Carte Déclic)

    * Pour Kyle Eastwood Quintet, Orchestre Dijon Bourgogne et le Ballet de l'Opéra de Lyon : Supplément 4 € par billet (sauf Tarif jeune, sorties scolaires, Carte Déclic et Tarif exceptionnel)

    GROUPES
    Scolaires (Maternelles, primaires, collèges et lycées en temps scolaire avec 1 accompagnateur gratuit pour 8 élèves)5 €

    Scolaires (Primaires, collèges et lycées hors temps scolaire avec 1 accompagnateur gratuit pour 10 élèves)10 €

    Maisons de quartier et centres socio-culturels du département (à partir de 6 personnes)10 €


    INSTANCES
    Sauf Monstres et Oscyl qui peuvent être pris dans l'abonnement au Tarif général
    Tarif plein / 1er spectacle 17 €

    Tarif réduit / place supplémentaire 11 €

    (abonnés, C.E partenaires, carte Cezam, carte CNAS, groupe à partir de 6 personnes)
    Tarif exceptionnel
    7 €

    (Carte Déclic, jeunes - 25 ans, handicapés, demandeurs emploi, intermittents du spectacle)

    LE RENDEZ-VOUS DES PICCOLIS / Schubert - Impromptu pour un envol
    Plein Tarif10 €

    Tarif réduit (Carte Déclic, jeunes - 25 ans, handicapés, demandeurs emploi, intermittents du spectacle)5 €

    Dès le 1er juillet, ouverture de la vente des Places à l'unité
    sur espace-des-arts.com


    TARIFS SPÉCIAUX
    Kobéndé / Dust Devils / Man / Hadra / EDA Chalon Battle / Mehdia / L'Autre fille / Coup de foudre à Chalon / L'homme qui marche Adulte : 7 € Jeune - 16 ans et scolaire : 3,5

    Tarifs CinémaPlein : 5,50 € Réduit [- 25 ans et demandeurs d'emploi] 3,50 €

    Carte Ciné (non nominative) 10 séances : 30 € Scolaire : 2 €

     
    Imprimer - - par EDA - 30 juin 2017 - Réagir

    Théâtre et fête à Lans

    Dimanche à Lans, l'association Patrimoines et mémoires de Lans a organisé une fête autour du lavoir entièrement restauré par leur soin durant 4 années. Le maire Gilles Desbois, la conseillère départementale Elisabeth Roblot ont félicité les bénévoles qui entretiennent un tel patrimoine.


    Les comédiennes de la Cie Théâtre en Scène de Chalon-sur-Saône ont animé ce lieu en relatant anecdotes réelles ou fictives en patois bressan, rejointes par des membres de l'association.

     


    Une ambiance très festive, une météo favorable, le temps s'est arrêté durant un moment.

     
     
    Imprimer - - par durand jocelyne - 30 juin 2017 - Réagir

    Demain : Coup d'envoi de « Chalon en mode guinguette » sur les 2 rives

    C'est donc demain, que sera donné le coup d'envoi de « Chalon en mode guinguette » pour la troisième année consécutive. Durant deux semaines de nombreuses animations et attractions se dérouleront au Port Villiers bien sûr mais en face, dans le secteur des Granges Forestiers.


    Le comité de quartier de l'île Saint Laurent apportera sa contribution aux animations programmées et sur lesquelles nous reviendrons.


    Nos photos : durant les préparatifs

     
    Imprimer - - par Daniel DERIOT - 30 juin 2017 - Réagir



    Rechercher dans cette rubrique  


     

    LE FIL INFO EN DIRECT

    EN UNE - SORTIR
    NOUS CONTACTER

     agenda FOCUS 

    HUMEURS, & DÉBATS 
    Lettre d'information

    Nos billets
    PHOTOS  BD
    CINÉMAS
     
    TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



    RÉGIE PUB : Contact ici

     
    Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle