Chalon en Musique(s) | vivre-a-chalon : Une autre info à Chalon et dans le Grand Chalon

Le portail local de chalon sur saone, pour les chalonnais ... par les chalonnais

mardi 21 novembre 2017

Bonne Fête Présentation de Marie

Photo de Chalon

entre nous

Entre-nous : MUSIQUES

Vous êtes ici :

La musique à Chalon, c'est important. Musiciens, amateurs de musiques  à vous de jouer !

Pour annoncer un concert et promouvoir un artiste utilisez l'agenda collaboratif

 

Pub

 

 

«Le Presto» Service gratuit de livraison de chansons à domicile

Un  nouveau projet de Musique/Pluriel se prépare : la livraison de chanson à domicile : le « PRESTO »

En attendant la mise en œuvre,  l'association présente de brèves interventions chantées auprès des habitants. Venez  écouter les choristes et découvrir l'association le :

Samedi, 18 novembre 2017 à16h45 à l'annexe de la maison de quartier des Près Saint Jean et à 17h30 à la salle des fêtes de Chatenoy-le-Royal.

 

C'est gratuit

 

Mickaël Cannet a séduit les acheteurs professionnels de l'émission « Affaire conclue » de France 2, diffusée ce Vendred

 

Les spectateurs fidèles de l'émission « Affaire conclue », diffusée du lundi au vendredi sur France 2, auront reconnu, ce jour le chanteur, peintre, imitateur, Mickaël Cannet. Ce personnage de la région chalonnaise, a présenté une guitare signée de Johnny Halliday. Un certificat d’authenticité, composée de photos prises lors de la signature de cet instrument de musique, à Beaune en 2015 a été présenté par Mickaël Cannet.

 

L'instrument tout comme la chanson ont conquis dans un premier temps, l'expert assistant, Sophie Davant qui depuis la rentrée anime chaque après midi, cette émission. La vente a été conclue au tarif de 3100 euros. «  L’atmosphère s’est tendue pendant la vente. J’ai entonné Tes tendres années de Johnny. Et la guitare est partie pour 3.100 €, un bon prix tout de même. C’est l’un des plus grands antiquaires de Saint-Ouen qui l’a achetée.


Bien sûr, j’ai eu un petit pincement au cœur. J’avais l’impression de vendre mon âme au diable. Mais que voulez-vous : Johnny lui-même se sépare de ses blousons, de ses guitares, de ses voitures ! » n'a pas manqué de confier MicKaël. Ce dernier a souligné également : « L'animatrice, Sophie Davant m’a alors fait un superbe compliment : elle m’a dit que j’avais les yeux, le regard et même la voix de Johnny quand je chantais. 
Cela doit me porter chance. »...
N.D.R : Il est possible de revoir l'émission sur le site « Affaire conclue »


Photos : "Emission "Affaire conclue"-site Facebook

Imprimer - - par Daniel DERIOT

« PEAU DE CHAGRIN » à la Taverne de Saint-Rémy ce jeudi soir ...


Dans le cadre des « Jeudis de la Taverne » à Saint-Rémy mis en place par la municipalité de Saint-Rémy, permettant de découvrir de jeunes talents autour d’un apéro-concert, le groupe chalonnais « PEAU DE CHAGRIN » a rencontré un vif succès.


Le groupe, formé depuis quatre ans environ, est composé de Phil au chant et de Mô à l’accordéon.

Le répertoire de ces deux artistes porte essentiellement sur des chansons réalistes : Aristide Bruant, Fréhel, Yves Jamait, Jean Yanne, Michel Simon, Renaud … des chansons de rues et des compositions personnelles.

Ces deux musiciens, en parfaite osmose, ont fait voyager et rêver les spectateurs de ce jeudi soir dans une ambiance fin 19è début 20ème siècle : Phil avec sa gestuelle particulière aux chanteurs de rues, gouailleur et tendre à souhait, Mô avec sa virtuosité et son jeu « perlé » sur son accordéon au doux son italien.

Ce jour, le groupe est en route pour un festival de en Bretagne ...

Les planches/apéros ont été confectionnées et servies par Christophe Paillard de la Cave à Bière « CASSIUS » situé aux 40 de la rue aux Fèvres à Chalon-sur-Saône.

Saluons l’accueil et la bonne organisation dues à Amélie et Marvine de la mairie de Saint-Rémy.

 
 

Article et photos : Christiane Chapé

-------------------------------

Infos pratiques :

* retrouver « PEAU DE CHAGRIN » sur son site Facebook

Imprimer - - par christiane chapé

Chorale «La pastourelle», Mireille Tremoy succède à Lucette Drot à la présidence

Après trente et une années de présidence, Lucette Drot a passé le relais à Mireille Tremoy, à la tête de la chorale « La pastourelle »...

 

Les représentantes de la villes , Amelle Chouit, Dominique Rougeron et Jacqueline Gaudillère mais aussi le président de l'Union des Sociétés Musicales et Chorales ( U.S.M.C), Vincent Heutte, ont adressé des félicitations appuyés à Lucette Drot et ont encouragé unanimement, Mireille Tremoy.


 

DOUZE DEPLACEMENTS EN 2017
« Avec plus d'une vingtaine de choristes, la chorale se porte pour le mieux » a souligné, Lucette Drot, présidente fondatrice et chef de chœur de cette chorale fondée en 1986. La présidente n'a pas manqué d'évoquer les activités déployées au cours des douze derniers mois, avec notamment une douzaine de déplacements, à Cormatin mais aussi dans différents établissements de notre ville. Côté financier, la trésorerie est excellente tout comme le sont les relations avec l'U.S.M.C.


MIREILLE TREMOY, NOUVELLE PRESIDENTE
Le bureau de l'association a été remanié donc au cours de l'assemblée générale. Mireille Tremoy, accède à la présidente avec à ses côtés Joëlle Michaudet aux fonctions de secrétaire et Annie Malatray à la trésorerie.


Désormais, cette chorale fonctionnera sans « chef de choeur » comme d'autres ,ont noté les membres du bureau qui font confiance à Michel Renon, musicien et pilier de l'association. Les répétitions se déroulent les lundis après midi, salle de la fontaine au loup.

 

Nos photos : Au cours de l'assemblée générale, ce lundi après midi, en présence d'Amelle Chouit, de Jacqueline Gaudillère et de Dominique Rougeron aux côtés de Lucette Drot...présidente et chef de choeur depuis 31 ans. La nouvelle présidente, Mireille Tremoy.

Imprimer - - par Daniel DERIOT

Chorale « La pastourelle » Lucette Prot, chef de chœur et présidente va passer le flambeau, après 31 ans d'intenses activités

 

Fondatrice de la chorale « La Pastourelle » dont elle est présidente et chef de chœur, Lucette Prot, va transmettre ses responsabilités à d'autres, au cours de l'assemblée générale de l'association, qui aura lieu, lundi après midi, salle de la Fontaine aux Loups...


DEPUIS 1986...DES DEBUTS A LA RESIDENCE AUGUSTE FORET
Lorsqu'elle fonde la chorale « La Pastourelle », en septembre 1986, Lucette Prot était loin de se douter que l'aventure durerait plus de trente années. A l'époque, une poignée de passionnées de chansons Française, décide donc de créer une chorale. Cela se déroule à la résidence Auguste Forêt, rue Philibert Léon Couturier., dont la directrice est Mme Moreau. «  Nous voulions animer cette maison de retraite » a confié Lucette en se remémorant de la création de cette chorale, affiliée à l'Union des Sociétés Musicales et Chorales Chalonnaises ( U.S.M..C).


Cette mère de deux enfants, grand-mère de deux petits enfants, avait appris la mandoline à l'âge de 7 ans. Elle a ensuite découvert la musique et le piano avec Melle Gros, qui résidait,, rue du temple, à deux pas de l'hôtel de ville et à deux pas de la résidence Auguste Forêt.


UNE QUINZAINE DE DEPLACEMENTS CHAQUE ANNEE
Les effectifs de « La Pastourelle » n'ont cessé de progresser, pour compter jusqu'à 33 membres. Les tenues des choristes se sont harmonisées, chemisier blanc pour tous et jupe de couleur Bordeaux pour les femmes. « En moyenne, nous effectuons une quinzaine de déplacements, chaque année » a remarqué, Lucette Prot. Parmi les prestations, chaque année la participation le premier samedi de décembre au Téléton, sans oublier des concerts dans différents établissements pour personnes âgées, lors de kermesses et autres événements.


Il y a une dizaine d'années déjà, la Chorale a participé à un rassemblement national des chorales de Frances à Troyes en rapportant deux médailles,demeurant la fierté de sa présidente. L'année suivante, les choristes chalonnais ont participé à un rassemblement régional à Chatillon sur Seine, ces événements ont été importants pour la chorale chalonnaise et pour Lucette.


UNE REPETITION HEBDOMADAIRE
Depuis 2005, les répétitions se déroulent chaque lundi après midi, à la salle de la Fontaine au Loup, près de l'église Notre Dame de Lumière. Le pianiste n'est autre Michel Renon, « nous sommes actuellement une vingtaine et recherchons quelques hommes pour compléter l'ensemble vocal » a relevé , Lucette Prot. Elle demeura fidèle à « La Pastourelle », « mais sans responsabilité » a confié, Lucette, encore alerte et active, juste pour « chanter »....
Nos photos : Lucette Prot, Présidente et chef de chœur de la "Pastourelle".

 
 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT

« Sans musique, le vin n'a pas le même goût » Paulée 2017 Côte Chalonnaise en vidéo


Concert de la Bonne Godasse – place Saint-Vincent Défilé des Sociétés de Secours Mutuel et des confréries de la Côte chalonnaise Interview du groupe de la Bonne Godasse Concert de Radio Tutti feat Barilla Sisters – place de l’Hôtel-de-Ville Réalisation : Thibaut Maury, Nicolas Masquelier et Guillaume Arbez.

 

Imprimer - - par Thibaut Maury, Nicolas Masquelier et Guillaume Arbez

« CHOEUR DE FEMME » ce dimanche à la Tuilerie de Saint-Boil


Le Chœur de Femme Sirli, a enchanté ce dimanche après-midi, à la Tuilerie de Saint-Boil, les amateurs de musiques du monde.

Le Chœur de Femme, ce sont quatorze femmes choristes qui se sont produites avec leur chef de choeur, Anna de Portuando et le percusionniste Pierre Corti, ce dimanche après-midi à la Tuilerie de Saint Boil.

Les chants africains, traditionnels français, catalans, grecques, finlandais, basques, espagnols … ont ravi le public qui a repris en chœur un chant « bien d’chez nous » :

« « Quand je bois du vin clairet
Ami tout tourne tourne tourne tourne tourne
Aussi désormais je bois
Anjou et Arbois » » …

L’association « La tuilerie – Les Beaux Bois » organise chaque été des stages culturels, des spectacles pour adultes et enfants, ainsi que des concerts à Saint-Boil, dans l’enceinte d’une ancienne tuilerie au coeur de la campagne bourguignonne, dans la vallée de la Grosne.

A la « tête » de cette association, Hélène Fouchère, violoniste et Marie-Laure Guerrier, céramiste, vous accueillent dans leur site idyllique et artistique, où elles ont créé, aussi, des gîtes affiliés aux gîtes de France.

Anna de Portuondo est née à Bilbao, elle grandit à Saint-Jean-de-Luz. Elle étudie pendant deux ans la théologie à Paris puis arrive à Chalon-sur-Saône au cours de l’année 1989. Elle suit une formation musicale au conservatoire et en 1992 elle devient titulaire de son poste. Pianiste accompagnatrice, tromboniste débutante, elle dirige également des chœurs d’enfants, l’éveil musical, la formation musicale pour les danseurs et intervient en milieu scolaire.


 
 

Article et photos : christiane chapé
----------------------

infos pratiques :

* la Tuilerie : Terres de la Tuilerie, 71390 Saint-Boil

Imprimer - - par chrsitiane chapé

Quelques notes de Jazz sur les quais à Chalon.... Une affaire à suivre

Yizih Yode - Yizih Nan Jazz -Chalon s/s -France

Une vidéo RASCA Prod

Imprimer - - par Rascaprod sur Youtube

ENVOYEZ LA CHANSON avec Musique / Pluriel !

Commandée au camion, livrée à domicile

 A partir du printemps 2018, 

les chanteurs des Ateliers Vocaux Musique  / Pluriel offriront aux habitants du Grand-Chalon un service gratuit de livraison de chansons à domicile.

 

 
Imaginez... Un camion food-truck s'installe au pied de votre immeuble, ou sur la place du village. Il est aménagé pour la préparation des chansons, sur le modèle des camions à pizzas.  Cuisiniers, serveurs, livreurs s'activent en un ballet burlesque et festif pour mitonner les chansons avec force ingrédients sonores et vocaux : allegretto par-ci, pianissimo par-là... Ils incitent parfois le client à mettre la main à la pâte en donnant de la voix s'il le souhaite.

 

 

Curieux et gourmand vous voilà attablé près du camion.

Sirotant la boisson du jour, vous assistez à la "fabrication"...

 Au jour et à l'heure convenus, un petit groupe de chanteurs viendra gratuitement livrer votre chanson à domicile.

 

Concert "choeur des Mômes" et ODEUM le 2 juillet

Pour sa première apparition en public , le « Chœur  des  Mômes » , de l’association ELOE ,partagera la scène avec  l’ensemble vocal  ODEUM le dimanche 2 juillet 2017 à 16h au studio 70 , 3bis rue de Lyon à Chalon sur Saône .


Le  « Chœur des Mômes » a été créé en septembre 2016 par Angélique Neau , professeur de piano , accompagnatrice et chef de chœur .

 

Huit jeunes très motivés se retrouvent chaque mercredi  sous la direction d’Angélique , sur un programme proposant  de la musique actuelle , des chants traditionnels et du travail rythmique ,  l’idée maîtresse étant de travailler autour des envies des enfants et de leur permettre de faire des propositions musicales afin de travailler sur un programme qui leur ressemble.

 

L’ensemble vocal  ODEUM  a été créé à Virey-le-Grand en octobre 2004.Ce chœur mixte composé d’une vingtaine de chanteurs amateurs  pratique le chant choral sous la direction de leur chef de Chœur Angélique Neau .Depuis sa création,  des univers musicaux variés ont été explorés : diverses œuvres de compositeurs  du début  XXème siècle et  contemporains , musique traditionnelle ,pop anglaise ,  ainsi que le swing de La Fontaine de Gérard  Verny  et  une partie de répertoire de Claude Nougaro  accompagné par un trio Jazz .


Au programme de ce concert : des chants traditionnels ( écossais , français , jamaïcain , iroquois ) , de la variété avec  Jean-Jacques Goldmann , Jacques Higelin , Daniel Balavoine ….. , de la musique actuelle  , une œuvre de Eric Whitacre ,  compositeur américain  devenu dans la dernière décennie un compositeur remarqué pour sa musique pour chœurs et sa musique pédagogique et dont certaines de ses pièces  sont devenues  particulièrement populaires au sein des ensembles vocaux de lycées et d'universités en Amérique.


Dimanche 2 juillet , 16 heures , studio 70 , 3bis rue de Lyon 71100 Chalon/Saône
Entrées  8 € , gratuit moins de 12 ans . Renseignements : 03 85 93 43 80
 

 

 
 
Imprimer - - par ELOE

Musique : Deuxième vidéo de Passion BF Bourgogne, champion de France 2017.

 

Voici la deuxième pièce de Passion BF Bourgogne interprété lors du championnat de France 2017 : « Poussières d’étoiles ».

 

 

Le voyage intersidéral n’est pas encore d’actualité mais a été rêvé et imaginé depuis longtemps. Dans votre vaisseau spatial fonçant à toute allure, vous avez une impression d’immobilisme dans le vide intergalactique. Mais il vous arrive de traverser des anneaux d’astéroïdes, de frôler des planètes, de côtoyer les comètes. C’est ce qu’a imaginé Lionel Rivière dans ce morceau composé spécialement pour l’orchestre.


Imprimer - - par Samuel Brandily

Retour sur le fête de la musique...

Faites de la musique !

Mercredi 21 juin se déroulait la 35ème édition de la Fête de la musique. Cette date coïncide avec le solstice d’été et donc le jour le plus long de l’année, mais connaissez-vous vraiment son origine ?
Imaginée à la base en 1976 par le musicien américain Joël Cohen alors producteur pour Radio France, elle est mise en place en 1982 par Jack Lang, ministre de la culture à l’époque. Aujourd’hui cette manifestation s’est complètement internationalisée, avec plus de 120 pays qui ont repris le concept.

 

A Chalon-sur-Saône, les lieux de célébration étaient nombreux et on pouvait trouver des artistes tous les 50 mètres ! Malgré la chaleur étouffante qui a pesé toute la soirée, les badauds étaient nombreux à s’être donné rendez-vous pour profiter des spectacles.

Que ce soit dans les jardins, dans les restaurants, dans la rue ou bien sur les grandes places, il y en avait pour tous les goûts : pop, rock, ballade, slam, avec des reprises ou des compositions originales, des artistes solo, des duos ou des groupes, de jeunes musiciens en herbe ou des artistes confirmés, toutes les générations pouvaient y trouver leur compte ! En famille attablés dans un restaurant, en couple au bord d’une terrasse, entre amis à danser au pied de la scène… Cette fête réunit petits et grands autour de la musique. On a pu notamment voir plusieurs groupes de rock et un groupe de jeunes danseurs dans la rue aux Fèvres, un duo féminin reprenant les tubes des années 80 dans un restaurant...


Après avoir tourné en ville, je me suis finalement arrêté en fin de soirée sur la place de l’Hôtel de Ville, où performaient les Nép’Nthès, un groupe de rock festif composé de Estelle (chant), Aurélien (saxophone alto), Kévin (guitare électrique), Guillaume (accordéons diatoniques), Dom (basse) et Cédric (batterie), un cocktail explosif qui a fait bouger les Chalonnais sur leurs compositions. On peut dire qu’ils ont mis le feu à la scène, car la formation bourguignonne était accompagnée d’un cracheur de feu qui nous a plongés plus dans l’art de rue. Une soirée festive, nous mettant en condition pour la 31e édition du festival Chalon dans la rue qui aura lieu le mois prochain…

 
 
Imprimer - - par Corentin, journaliste stagiaire

Belle soirée musicale, sportive et solidaire à l'église Saint Paul

Ce vendredi soir à l'église Saint Paul de Chalon se sont rencontrés chants, sport et solidarité :


Les chants portés par la chorale de femmes "A Crescendo" (choeur constitué d'agents de la ville de Chalon, du CCAS et du Grand Chalon)
Le sport représenté par les Dragon Ladies de Chalon Sur Saône (section sport et santé du "Chalon Sur Saône Canoë-Kayak" = CSCK)
La solidarité par l'union du choeur, des pagayeuses et du public nombreux venu à la rencontre de cette chaleureuse initiative.


Les Dragon Ladies, ces "drôles de dames" atteintes par le cancer qui réapprivoisent leur corps, leur moral et leur santé en pagayant tous les samedis matin sur la Saône dans une ambiance détendue et conviviale, avaient déjà le bateau (le Dragon Boat mis à leur disposition par l'association Corasâone), les pagaies, les gilets, tee-shirts, casquettes et autres bandanas.

Elles étaient, à présent, à la recherche d'une remorque pour "véhiculer" leur volumineux et lourd Dragon, à la rencontre d'autres équipes de Dragon Ladies dans les régions avoisinantes, voire à la rencontre des Véniciens pour la mythique "Vogalonga".

La représentation de ce soir, à l'initiative de leur chef de choeur Mathieu Potot, a permis la collecte de fonds qui seront dévolus à l'achat de cette remorque.


Les Dragon Ladies tiennent à remercier chaleureusement Mathieu, les choristes, le public, le père N'Guyen, ainsi que toutes les associations d'aide aux personnes atteintes par le cancer ("Corasaône", "Toujours femme", "Le Lion’s") et différents mécènes (ACEF, Banque Populaire, la ville de Chalon, Le grand Chalon et le CNDS) pour avoir rendu possible cette belle rencontre.

Plus de renseignements sur l'activité : 06.77.02.16.09

Imprimer - - par BEVENOT Agnès

Concert chant choral et mandolines

Samedi 1er juillet 2017 à 20h30, le groupe Mandol'in Echo et l'ensemble vocal Odeum se produiront à l'église de Virey-le-Grand. Au programme un voyage musical à travers le monde, pour tout public, sous la direction d'Angélique Neau.

1ère édition de la Journée de la musique électronique à Chalon-sur-Saône

En ce jeudi 8 juin 2017, la Péniche offrait la possibilité à tous d'essayer de nouvelles technologies musicales. De 15h à 20h, plusieurs sociétés très représentatives de ce milieu, telles que Roland, Korg, Arturia et encore bien d'autres, se sont rassemblées pour y présenter leur inventions.


 

Des synthétiseurs, des boites à rythme, des monitors et même des cartes sons, il y en avait pour tous les goûts. Une occasion unique où l'on pouvait pour la journée, s'amuser à créer soi-même des sons et des rythmes.


 

'' Ce sont des produits de plus en plus demandés en France et qui ne sont pas tout le temps disponible en magasin.''

C'est ainsi que s'est exprimé Christian Berthelemy, le gérant du magasin de musique ''Chris Musique'' et aussi l'initiateur du projet. C'est en partenariat avec la Péniche et le Conservatoire du Grand Chalon qu'ils réussissent à organiser cet événement. L'objectif était de faire découvrir l'univers de la Musique assistée par Ordinateur, ou MAO, aux néophytes et aux plus intéressés, de leur donner la possibilité de voir et tester ces différents appareils qui ont pris une place importante dans notre société actuelle.

A cette effet, une dizaine de personnes a été mobilisée : des commerciaux, des bénévoles, des chefs de produit et même des professionnels.

Michel Dutch, démonstrateur officiel de Korg depuis déjà de nombreuses années, était avec nous pour nous présenter un kronos aux multiples capacités. Il a suscité un grand intérêt auprès de bon nombre de passionnés qui se sont présentés à lui pour profiter de son expérience musicale.


 

Mais ce n'était pas seulement la seule surprise de la journée. A l'initiative des sociétés AUDIPOLE, GENELEC et BEYERDYNAMIC, une tombola a été organisée afin de faire gagner aux visiteurs divers produits issus de leurs entreprises.

L'événement aura attiré plus d'une centaine de visiteurs, la salle ne se retrouvant jamais vide. Il en résultait une ambiance à la fois chaleureuse et conviviale. C'est au final une belle réussite. Nous ne pouvons qu'espérer une prochaine édition dans les années à venir, voire dès l’année prochaine !

Imprimer - - par Sylvain, journaliste stagiaire

Retour sur l'Europopcorn festival de Mervans... Alee Ordoeuvre !

« Alee, le p'tit beur breton », oui, c'est bien ainsi que certains le connaissaient. On dit que c'est un troubadour, un chanteur du bitume, un poète contemporain, un chanteur engagé... Bref, tout cela est un aspect des choses mais maintenant on pourra aussi affirmer avec entrain et énergie, avec plaisir et bonheur qu'il est celui qui est associé avec le musicien DJ Ordoeuvre, duo que l'on a pu entendre avec beaucoup de bonheur malgré une pluie torrentielle et désagréable, lors de la première soirée de l'Europopcorn festival de Mervans...

 

 

J'avoue que comme l'eau commençait à transpercer les vêtements, j'attendais comme tout le monde le concert majeur, Un air deux familles. Je n'avais pas d'idée préconçue sur Alee et Ordoeuvre, j'attendais que le temps passe et j'espérais que la pluie cesse... Quand soudain j'ai entendu la voix, écouté les paroles, apprécié la musique... Il se passait quelque chose !

 

 

Les spectateurs, festivaliers et autres curieux oubliaient la pluie, s'approchaient de la scène, commençaient à bouger, marmonnaient dans leurs barbes trempées que ces petits jeunes appartenaient aux bons !

 

Nos deux lascars arrivaient sans trop de mal à réveiller le public, à mettre de l'ambiance, à faire sortir le public de sa torpeur humide... le festival était lancé sur de bonne bases, sûr, on allait oublier la météo et passer aux choses sérieuses... On navigue entre rap et jazz, hip hop et slam, on ne sait plus où on habite, « on a la rime qui explose » et on évite la colère... On est bien tout simplement !

 

 

Merci à tous les deux car grâce à vous tout s'est bien mis en place et on a oublié la pluie... Il parait qu'elle a commencé à moins tomber, qu'elle a même cessé complètement... Merci !

 

http://www.alee.fr/

 

[les photos sont de Corentin, journaliste-stagiaire]

 
 
 

Retour sur l'Europopcorn festival de Mervans... Un air deux familles !

Un air deux familles ! Tout un programme, un mythe et des souvenirs… on pouvait mesurer, à Mervans, samedi soir dernier, lors de la première soirée de l’Europopcorn festival que le public n’était pas là par hasard : il se souvenait du Latcho drom – le chapiteau que les Ogres de Barback et les Hurlements d’Leo ont acheté et fait tourner dans toute l’Europe, de la tournée en commun en 2001, du disque en commun Un air deux familles dont le public connaissait presque toutes les paroles par cœur… Dix chansons mythiques, dix hymnes à la liberté, à la vie, au partage, au bonheur…

 

 

Les années ont passé, le disque était introuvable – je ne parle pas des téléchargements frauduleux, bien sûr – et il fallait faire quelque chose : une décision s’est imposée, se retrouver, faire une nouvelle tournée, ressortir le disque… Et pour presque toutes les dates l’affiche est complète sauf quand c’est en plein air ou sous la pluie comme à Mervans…

 

 

Un magnifique moment avec des musiciens remontés et à fond, avec une énergie incroyable et un bonheur partagé par tous, avec un public de tous les âges ou presque, avec des spectateurs reprenant tous les refrains et même plus…

 

Puis, quand le spectacle fut terminé, tous les membres des deux groupes descendent avec le public et continuent de chanter et jouer pour permettre le changement de plateau pour le dernier groupe… La pluie s’était un peu calmée mais il y avait encore de l’humidité et quelques gouttes et rien n’a empêché toute cette bande fantastique de continuer à faire rêver les festivaliers…

 

 

Merci ! Je connaissais les deux groupes, je ne les avais jamais vu jouer ensemble, maintenant c’est fait, je pourrai dire : j’ai vécu une soirée Un air deux familles !!!

 

[Les photos sont de Corentin, journaliste-stagiaire]

 
 
 

Retour sur l'Europopcorn festival de Mervans... The Fat bastard gangband !

A Mervans, samedi soir, dans le cadre de l’Europopcorn festival 2017, le groupe The Fat Bastard Gangband se produisait en fin de concert et ce fut préjudiciable pour eux… En effet, après une soirée d’humidité certaine, puis une accalmie durant le concert des Ogres de Barback et des Hurlements d’Leo, la pluie a commencé à retomber…

 

 

J’ai beau les aimer et les trouver hyper sympathiques depuis que je l’ai découvert lors d’un concert en région lyonnaise, la fatigue et la pluie ont eu raison de moi et je suis rentré à la maison après une quinzaine de minutes de musique, juste avant que l’eau atteigne définitivement mes pauvres os vieillis et blanchis…

 

 

J’espère que l’on pourra les revoir dans la région très prochainement avec une météo plus favorable !

 

http://www.thefatbastardgangband.com/

 
 

Confédération Musicale de France (C.M.F) : Musiciens et Choristes en congrès dans notre ville

 

Depuis jeudi, jusqu'à demain samedi se déroule salle Marcel Sembat, les travaux du 116éme congrès de la Confédération Musicale de France (C.M.F ), institution associative regroupant avec ses plus de 4000 associations, quelques 300 000 musiciens et choristes.

 

Ce vendredi matin, en présence de Gilles Platret, maire de Chalon, Jean Jacques Brodbeck, président national et Thierry Bourguignon ont évoqué les relations du monde musicale avec les ministères.


DE LA FANFARE DE VILLAGE AU CONSERVATOIRE EN PASSANT PAR LA PRISON
Le chalonnais, Patrick Goin, Président de la fédération nationale « Musiques actuelles » a présenté cette nouvelle structure en charge de la formation, de la création, de la diffusion des pratiques collectives. Président de la fédération régionale , le dijonnais Georges Perreau a axé ses propos sur le développement des pratiques musicales en milieu carcéral en soulignant l'important travail entrepris au centre pénitentiaire de Varennes le Grand, depuis une vingtaine d'années déjà par Patrick Goin. Une présence qu'il conviendra de maintenir à l'avenir....

 


 

CITOYENS-MUSICIENS ET AUSSI MILITANTS DE LA CAUSE MUSICALE
Les musiciens et choristes du chalonnais sont mobilisés en cette fin de semaine, pour l'accueil et l'organisation du 116éme congrès de la Confédération musicale de France,présidée par le mulhousien, Jean Jacques Brodbeck.

Ce matin, en ouvrant l'assemblée générale statuaire avec à ses côtés, Gérard Hochart, président de la C.M.F 71, alsacien a évoqué « le travail indispensable de lobbying auprès des ministères, des parlementaires et des élus afin de promouvoir et de défendre le mouvement musical qui est aussi une composante du mouvement social, intragénérationnel ».


« Nous avons quelques difficultés à comprendre les mécanismes de distribution de l'argent public » a remarqué le président national. Ce dernier a relevé aussi l'indispensable mis en conformité de la confédération avec la nouvelle carte régionale en soulignant « le département demeure une entité permettant à tous de travailler ».

« UNE SOCIETE MUSICALE, C'EST UNE SOCIETE EN MINIATURE » : GILLES PLATRET
Le maire de Chalon, Gilles Platret, se remémorant une étude historique sur la fanfare de Saint Désert a noté «  une société musicale, c'est un miracle quotidien, c'est aussi une société en miniature regroupant différentes générations, du grand père au petit fils ».

« Vous avez un engagement citoyen, plus qu'indispensable » a lancé le premier magistrat.
Thierry Bourguignon, devait axer ses propos sur « la reconnaissance accrue et le reconnaissance ac crue de la C.M.F auprès des institutions et notamment au sein du ministère de la culture... Il existe une méconnaissance de notre travail, nous devons marteler que nous contribuons par notre travail de musicien, de choriste à des actions d'éducation populaire, à la citoyenneté , à la promotion et à la diffusion de pratiques artistiques et culturelles contribuant au lien social ».

En Bourgogne la C.M.F, présidée par le dijonnais Georges Perreau fédère plus de 250 associations, alors que la C.M.F 71 comptant plus de 6000 musiciens, choristes ou élèves , regroupe 110 sociétés. La C.M.71, existe depuis 90 ans, elle a été fondée en 1927.


Nos photos : Ce matin ouverture du 116éme congrès de la C.M.F, salle Marcel Sembat

 
 
 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT

Le groupe « Young Boys'Band » à la Taverne de St. Rémy ce jeudi soir ...


Dans le cadre des « Jeudis de la Taverne » à Saint-Rémy mis en place par la municipalité de Saint-Rémy, permettant de découvrir de jeunes talents autour d’un apéro-concert, le groupe « Young Boy’s Band » a conquis un auditoire nombreux.


« Young Boy’s Band » c’est six élèves du conservatoire de Chalon-sur-Saône qui ont formé un groupe, dans le genre musical « fanfare groove » avec Léo à l’hélicon, Nicolas à la batterie, Bastien à la trompette, Mathieu et Léo (bis) aux saxos et Nathan à la guitare.


 

 

 

 

Les membres de ce groupe sont en troisième cycle en formation classique au conservatoire, leur groupe est formé depuis un an et demi et ont déjà à leur actif de nombreuses représentations : avant-première d’Yves Jamait à la Billebaude à Givry, ouverture du festival Tango, Swing et bretelles, inauguration d’un sentier pédestre sur la commune de Culles-les-Roches, en mai « deux caves » dans de prestigieux domaines viticoles et samedi 8 avril « le festival des lycéens » à la salle Marcel Sembat à Chalon.


 

 

Le « groove » signifiant « dans le rythme, dans la note, dans le sillon » dans l'argot des musiciens de jazz. Le terme est plutôt utilisé dans la musique populaire noire américaine à partir du XXe siècle.


 

 

Il désigne tout d'abord un « rythme régulier » puis un « jeu inspiré », un « jeu superbe » et un style musical, aux sonorités chaudes et au rythme chaloupé, mêlant funk, dance et soul … que le groupe « Young Boy’s Band » a parfaitement respecté le code ce jeudi soir, pour le plaisir de tous, rappelant l’ambiance des caves de Saint-Germain-des-Prés.



Article et photos : Christiane Chapé

Imprimer - - par christiane chapé

Des étudiants de l'I.U.T contribuent à la promotion de « Musique aux champs »

Doriane, Brice, Arthur et Vincent, quatre étudiants en formation de licence professionnelle Techniques et Activités de l'Image du Son (T.A.I.S) ont participé à un travail en coopération notamment Jean Michel Scarpa et Christophe Guillet pour l'association « Musique aux champs ». Une association rayonnante dans plusieurs communes des environs d'Epinac. Un D.V.D va sortir prochainement, il est le reflet de la mise en valeur du patrimoine rural en utilisant la musique comme support.


UNE COOPERATION FRUCTUEUSE

A la lecture du rapport présenté dernièrement par les quatre étudiants de l'I.U.T chalonnaise, Jacky Royet, président de l'association « Musique aux champs » affichait une réelle satisfaction. « La coopération a été exemplaire tant pour les étudiants que pour les bénévoles et élus se retrouvant au sein de l'association » devait poursuivre l'élu d'Epertully.

 

Durant plusieurs mois, Doriane Mougeot, Brice Delord, Arthur Marche et Vincent Perroz ont donc accompagné cette association organisatrice d'événements culturels et musicaux dans les localités de Morlet, Saisy, Autun, Saint Gervais sur Couches, Collonge la Madeleine, Epertully mais aussi à Epinac avec un atelier d'initiation pour les élèves des classes de 6éme et 5éme du collège.
Côté communication, outre la promotion des rendez-vous, un logo a été crée, la conception graphique du DVD concrétisée sans oublier la captation des sons, le travail de mixage et la réalisation du site internet.


DES LIENS RESSERES

Un important travail, permettant d'unir les compétences de chacun, contribuant d'apporter de l’homogénéité à la communication de cette association implantée en milieu rural.
Différents partenaires, privés, collectivités et associatifs ont été associés à cette démarche novatrice contribuant également à resserrer des liens inter-générationnels et contribuant à rapprocher ruraux et urbains.

Imprimer - - par Daniel DERIOT

Les chants du voisin à découvrir le 24 mars

Vendredi 24 MARS 2017 à 14h et 20h au Clos Bourguignon

Chants d’ici et d’ailleurs issus de collectages dans le quartier des Aubépins avec la Chorale des Aubépins et l’atelier voix de l’école Jean Moulin (Direction artistique : Barbara Trojani).

Quand les différences culturelles contribuent à l'écriture d’une histoire commune.

Ce projet s’est décliné en 3 actes
Acte 1 - 2013/2014 - Collectage de chants traditionnels et mise en place d’un atelier chant.
Acte 2 - 2014/2015 - Poursuite de l’atelier chant et du collectage.
Prestations par l’atelier chant - Arrangements de quelques chants collectés.
Acte 3 - 2015/2016 - A partir des chants collectés et arrangés par Barbara Trojani et Catherine Faure, préparation d’un spectacle musical par des professionnels, avec l’atelier chant des Aubépins et les enfants de la classe voix de l’école Jean Moulin.

Le Collectage
Le collectage a été effectué de manière professionnelle et méthodique. Neuf collecteurs, volontaires bénévoles, ont d’abord été formés par une intervenante du Centre des Musiques Traditionnelles de Rhône Alpes.
La Maison du Patrimoine Oral d’Anost a assuré l’accompagnement du projet de collecte, la numérisation et l’archivage des entretiens.
Les 9 collecteurs ont rencontré 19 témoins.
77 chants ont été collectés dans 17 langues différentes :
Albanais / Algérien / Arménien / Brésilien / Comorien / Congolais / Espagnol / Français / Italien / Marocain / Néerlandais / Patois Français / Polonais / Russe / Sarde / Tahitien / Ukrainien.
 
Imprimer - - par Ville de Chalon

MANDOL'IN ECHO au Théâtre Grain de Sel


 

Le théâtre Grain de Sel accueillait en ce dimanche 19 Mars, Mandol'in Echo, ensemble de mandolines et guitares de la ville de Chalon/S, qui avait pour invité le luthiste Frédéric Dufoix.

 

Le caractère intimiste de la scène permit aux musiciens de mettre en valeur leur sensibilité et leur technicité dans un répertoire très diversifié, et sans monotonie.

 

 

En prélude, un aperçu de la musique de la renaissance de divers pays d'Europe, pour luth solo, puis les musiciens accompagnaient Frédéric Dufoix dans le célèbre trio en sol mineur d'Antonio Vivaldi.

 

 

La 2ème partie du concert fut consacrée à la musique du monde.

Toutes les subtilités et nuances contrastées, caractéristiques de cette formation, ont été une nouvelle fois mises en exergue avec talent : que ce soit dans le célèbre « O mio babbino caro » de Puccini, ou bien dans les œuvres telles que « Oriental Rain » ou « Mary young and fair ».

Les œuvres japonaises, mettant tous les pupitres à l'honneur, furent particulièrement ovationnées, et le concert se termina par une danse irlandaise « Fairy Dance » entraînant le public dans un tourbillon sans retenue.

Le public, une nouvelle fois conquis par le dynamisme de cet ensemble, accompagnait avec ferveur, le traditionnel bis, un paso doble de la province aragonaise « Brisas del Montcayo ».

Rendez-vous est donné aux amateurs de musique et de chant, le 21 Mai 2017, pour un concert avec la chorale DE SI DE LA dans le cadre magnifique de l'église de St Martin de Laives (près de Sennecey le Grand)


 
 
 

Rencontres de la Spedidam pour la culture...

Lors des 2èmes rencontres Spedidam pour la Culture, le 28 février 2017, Guillaume Damerval, gérant de la Spedidam, et Xavier Blanc, directeur des affaires juridiques et internationales de la Spedidam, ont pu expliquer une des demandes fortes des artistes-interprètes.

 

 

En effet, alors que tout le monde parle d’une reprise du marché de la musique, ils nous ont invités à regarder de plus près ce qui se passait pour les artistes-interprètes, surtout ceux dont la notoriété était la plus petite, c’est-à-dire le plus grand nombre d’entre eux…

 

 

Dans le domaine musical, comme d’ailleurs dans l’audiovisuel, le public a accès aux œuvres enregistrées pour les écouter – et/ou les regarder – via Internet, c’est-à-dire en utilisant les plateformes interactives dites « à la demande ». On utilise encore le téléchargement pour obtenir une copie de l’œuvre ou, de plus en plus, le streaming juste pour en profiter… C’est ce qui se passe avec des fournisseurs de services comme ITunes, Netflix, Deezer… On parle bien ici de dispositifs légaux !

 

 

Mais ce que peu de personnes savent dans le grand public c’est que les artistes-interprètes, dans leur plus grande majorité, ne perçoivent rien pour ces utilisations à la demande. Ce sont les producteurs qui sont rémunérés et non les artistes !

 

 

En effet, les artistes – en dehors des plus connus – signent avec les producteurs des contrats pour lesquels sont cédés tous leurs droits contre un paiement d’un cachet forfaitaire et définitif. Donc, la dite reprise n’a aucun effet sur la rémunération des artistes et il est temps de corriger quelque peu cette situation !

 

Les artistes-interprètes demandent donc d’insérer dans le code de la propriété intellectuelle un dispositif permettant de garantir aux artistes interprètes, tant dans le domaine sonore que dans le domaine audio-visuel, une rémunération perçue auprès de ces plateformes via leurs organisations de gestion collective comme c’est déjà le cas pour la rémunération équitable (diffusion de la musique à la radio) ou pour l’exception de copie privée.

 

Ce dispositif n’est pas une demande extraordinaire et exorbitante, elle n’est pas une demande de moyens supplémentaire aux pouvoirs publics, elle est simplement un acte de justice pour que les artistes- interprètes soient respectés, considérés et rémunérés à la hauteur de leur participation à la création culturelle…

 

 

Imaginez ce que serait, par exemple, Les Quatre saisons de Vivaldi sans artistes-interprètes ? Une liasse de papiers, des partitions sans vie, des notes qui se promèneraient sur des portées… Avec des artistes-interprètes tout cela prend vie, nous fait rêver et nous fait grandir en humanité…


Intègre, le 1er extrait du nouvel album d' EMALE (groupe chalonnais)

Intègre, le 1er extrait du nouvel album d' EMALE (groupe chalonnais), à découvrir :

 

Itunes : http://itunes.apple.com/us/album/id11...
Deezer : http://www.deezer.com/artist/7548690?...
Amazon mp3 : http://amzn.eu/8K0XGVZ

Imprimer - - par MA



Rechercher dans cette rubrique  


 
Tipi.net
  pub
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle